Gryffondor
Directeur : Neville Londubat
Nombre d'élèves : 6
Points collectés : 335
Serdaigle
Directeur : Garett Hope
Nombre d'élèves : 9
Points collectés : 380
Poufsouffle
Directrice : Evannah Addams
Nombre d'élèves : 11
Points collectés : 1410
Serpentard
Directrice : Vesper Leigh
Nombre d'élèves : 8
Points collectés : 774
Revenir en haut
Aller en bas



 
Le Deal du moment : -20%
Multiprise Aukey PA-S14 avec protection parafoudre ...
Voir le deal
39.99 €

Partagez
 

 Les grands esprits se rencontrent {feat. Bromald Luedeking}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rose I. Carthew
Rose I. Carthew
Newbie
Newbie
Messages : 462
Galions : 880
Âge : 25 ans
Classe : Ancienne Gryffondor
Avatar : Anna Paquin
Les grands esprits se rencontrent {feat. Bromald Luedeking} Empty
MessageSujet: Les grands esprits se rencontrent {feat. Bromald Luedeking}   Les grands esprits se rencontrent {feat. Bromald Luedeking} EmptyMer 21 Mai - 21:17


Les grands esprits se rencontrent...

Rencontre avec un élève au détour d'un couloir
Rose & Bromald

Rose Carthew avait de nouveau des soucis avec les équipes d’Aurors qu’elle dirigeait. Certains pensaient que son jeune âge était un handicap. Cependant, elle devait sans cesse leur rappeller que Robert Hilliard avait eu confiance en elle. C’était la première Auror qui était arrivé à Poudlard en dépit de beaucoup de choses. Elle avait fait le voyage dans le but de mener sa première vraie mission et la voilà qui dirige une équipe de bras cassés ! Depuis quelques soirs, certains quittaient leur poste avant même que l’heure de la relève soit arrivée. Rose les retrouvaient souvent dans un des deux bars de Poudlard. Elle avait décidé de ne pas en parler tout de suite à son supérieur, mais les choses allaient se gâter si elle ne réagissait pas.

Pour la troisième fois de la semaine, elle dut prendre la place d’un de ces Aurors qui ne voulaient pas l’écouter. Ils pensaient tous qu’elle ne pourrait jamais leur faire de mal. Si seulement ils savaient ! Rose attendait juste le bon moment pour les trainer dans la boue. Pour l’heure, la jeune femme se contentait de remplacer ses collègues. Bientôt, il n’y aurait pas assez de gens pour tout surveiller et la Gazette du Sorcier n’allait pas tarder à s’en mêler. Rose projetait de parler à Mr Hilliard dès le lendemain. Pour l’instant, elle devait marcher dans les couloirs du sous-sol avec pour seule amie, sa baguette magique. Elle lui avait été très utile dans le passé et encore aujourd’hui, elle lui rendait beaucoup de service. Rose avait tout de le temps pour penser à autre chose. Bien entendu, ses pensées dérivèrent immédiatement vers Alec Hudson.

Il avait été son professeur de Runes lorsqu’elle était encore à Poudlard. Elle se souvenait de tous ses cours par cœur. Il faut dire que le jeune homme vous donnait envie d’étudier, du moins, c’est ce que Rose avait toujours pensé. Elle n’avait jamais vraiment montré ses sentiments, mais elle devait s’avouer qu’Alec ne le laissait pas indifférente. Maintenant, elle le voyait quelques soirs par semaine au Trois balais. Les choses avaient légèrement changé entre eux. Après qu’elle lui ai sauvé la vie et faillit perdre un poignet, la jeune femme pensa tout de suite autre chose du professeur. Il semblait être en proie à une grande détresse, mais l’Auror ne le forçait pas à lui dire : Il lui dirait en temps voulu et seulement s’il en avait envie.

Un bruit suspect la ramena à la réalité. Elle venait de franchir des dizaines de mètres sans qu’elle ne s’en rendre compte. Elle chercha à s’orienter et se rendit compte qu’elle n’était sans doute pas très loin de la salle commune des Serpentard. Elle avait allumé sa baguette magique d’un sort informulé puis promena la lumière d’un coté à l’autre du couloir. Personne. Rose fronça les sourcils et se retourna pour se retrouver nez à nez avec un  jeune homme d’une vingtaine d’années. Rose ne put s’empêcher de lâcher un cri. Depuis quelques temps, elle était de plus en plus nerveuse et ça se ressentait. Furieuse, elle ne peut s’empêcher de dire froidement :

« Mais qu’est-ce que vous faites ici ? Vous devriez être dans votre salle commune depuis un moment ! »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Les grands esprits se rencontrent {feat. Bromald Luedeking} Empty
MessageSujet: Re: Les grands esprits se rencontrent {feat. Bromald Luedeking}   Les grands esprits se rencontrent {feat. Bromald Luedeking} EmptyVen 23 Mai - 0:42








Petits insectes !

La fin des cours avait sonné et les élèves soupiraient enfin de pouvoir respirer un peu. Les professeurs restaient dans leurs salles pour la plupart d’entre eux, afin de corriger les copies ou exercer on ne sait quelle autre activité. Bromald, lui, avait conservé la même énergie qu’en entrant dans la salle de classe. Il ne tenait pas à faire comme les autres de son âge, c’est-à-dire, à se détendre sur un fauteuil et se contenter de discuter de choses totalement inutiles. Peut-être que sa journée même venait de s’entamer et il avait beaucoup à faire. Sur son planning, seule la moitié des tâches avait été cochée et il considérait qu’il avait pris un retard inacceptable en consacrant trop de temps à l’entraînement de Quidditch. Il ne cachait pas le plaisir que lui procurait ce sport mais depuis des années, il avait l’impression que parfois, cela empiétait sur ses recherches. On lui avait pourtant dit qu’il réussirait à tout faire et il devait généralement cela au fait qu’il n’avait besoin que de trois ou quatre heures de sommeil par nuit.

Malgré cela, il s’avérait être une vraie bombe électrique, toujours prête à courir pour étouffer la fumée qui pouvait s’échapper de ses petites inventions ou toujours d’attaque pour lire rapidement un ouvrage de cinq cent pages. Aujourd’hui, il devait enfiler de drôles de lunettes vendues dans le dernier numéro du Chicaneur. Il avait ressenti le besoin de les tester afin de trouver quelques insectes très intéressants et apparemment seulement visibles par les lunettes.  Selon l’article de Lovegood, on ne pouvait les trouver uniquement que dans des endroits sombres, froids et au sec. L’une des premières pensées de notre héros fut donc de se rendre dans les sous-sol du château, seul lieu qui lui semblait correspondre aux critères. Il ne serait sûrement pas prudent de s’y rendre alors que c’était à proximité de la salle commune des Serpentard, mais il se fichait bien des risques. Bromald avait affronté tant de danger, que ce soit dans le Lac Noir ou bien la Forêt Interdite alors une nouvelle épreuve ne lui ferait pas tant de mal que cela.

Rajustant sa tenue pour aborder une allure parfaite, le Poufsouffle salua ses camarades d’un geste courtois de la tête et s’empressa de se rendre dans sa chambre transformée en mini-laboratoire afin de peaufiner deux ou trois derniers trucs louches. Il comptait se rendre aux  cachots quand la lumière du jour se serait un peu dissipée, afin de favoriser l’apparition de ces insectes. En attendant, il améliora un peu la nouvelle version de sa montre capable de diffuser une lumière lisant l’encre invisible. C’était quelque chose d’utile qu’il considérait avec beaucoup de sérieux : s’il devait vivre des aventures très téméraires un jour, il lui serait sûrement nécessaire de décoder les messages à l’encre invisible. Alors, il se préparait un peu à cette situation, paranoïaque qu’il était.  Entre-temps, il ne négligea pas ses devoirs qu’il effectuait à l’avance afin de gagner un peu de temps sur les prochains jours.  Il n’était clairement pas le genre de personne à tout repousser au lendemain, sauf quand ses journées étaient vraiment chargées mais il était assez organisé pour s’en sortir dans la majorité des cas.

Au bout de deux heures, il finit le boulot qu’il devait faire et fut prêt à partir à la chasse aux insectes. Munis d’un tube à essai, d’une petite pince, de gants et des lunettes, il avait vraiment l’allure d’un scientifique en plein travail. Bien sûr, il ne comptait pas exposer son matériel aux yeux de tous donc il transporta tous ces instruments dans son sac à bandoulière, qui transportait également ses cours. Dans une grande discrétion, il sortit de sa salle commune et il parvint à le faire sans attirer l’œil des autres étudiants. Il savait pertinemment qu’il entrait dans l’illégalité mais son désir de connaissance était impossible à vaincre. C’est ainsi qu’il se retrouva très rapidement là où il ne devrait pas mettre les pieds : les sous-sols de Poudlard. Une petite montée d’adrénaline le motivait d’avantage, et il ne craignait pas d’être aperçu par un préfet. De toute manière, il pouvait très bien sauver bien des maladies en étudiant un peu ces insectes. Qui sait quel venin, on pourrait extraire pour en faire un antidote ?

Minutieux dans ses mouvements, il entama ses recherches en étant parfaitement équipé. Néanmoins, il aperçut une tâche rouge à travers ses lunettes. Cette fameuse teinte s’était posée au-dessus de la tête d’une silhouette qui venait d’apparaître dans son champ de vision. Tant pis s’il n’avait pas intérêt à l’approcher, il devait vraiment savoir de quoi il s’agissait. Cette même silhouette semblait s’être aperçue qu’elle n’était pas seule et ce fut en poussant un cri qu’elle découvrit la présence de Bromald en chair et en os. Il sentit ses tympans vibrer mais fit mine de ne pas en être bien gêné. Sourire aux lèvres, il contrastait exactement avec l’air furieux de la jeune femme qui se tenait devant lui. Il était décidément mal tombé… face à cette Auror. Mais tant pis.

« Bonsoir et veuillez m’excuser.  Je sais que je suis dans l’illégalité mais parfois, désobéir aux règles peut s’avérer très bon pour les découvertes !  »

Il insista sur ses dires en acquiesçant à ses propres affirmations, un petit air fou lui traversant le regard. Il pointa ensuite de l’index, un point invisible sur les cheveux de la jeune femme.

« Je crois que vous avez… oublié de vous laver les cheveux. Oh mais n’ayez pas peur, je vais m’assurer que cette chose soit inoffensive »

Il ôta ce qu’il avait sur les yeux pour constater que la tâche rouge était effectivement visible que par ces lunettes avant de les remettre. Et là, il  tendit la main munie d’un gant pour tenter d’attraper la chose bizarre.





© Méphi.
Revenir en haut Aller en bas
Rose I. Carthew
Rose I. Carthew
Newbie
Newbie
Messages : 462
Galions : 880
Âge : 25 ans
Classe : Ancienne Gryffondor
Avatar : Anna Paquin
Les grands esprits se rencontrent {feat. Bromald Luedeking} Empty
MessageSujet: Re: Les grands esprits se rencontrent {feat. Bromald Luedeking}   Les grands esprits se rencontrent {feat. Bromald Luedeking} EmptySam 24 Mai - 14:33


Les grands esprits se rencontrent...

Rencontre avec un élève au détour d'un couloir
Rose & Bromald

Si l’auror avait pensé se trouver nez à nez avec un Serpentard, elle fut bien surprise de voir que c’était un Poufsouffle qui portait des lunettes… vraiment bizarres. Rose se souvenait que Lovegood en donnait en vendant son magasine. Le jeune homme avait sans doute acheté l’un des derniers torchons du directeur. L’Auror n’avait jamais aimé le Chicaneur. C’était un magasin qu’elle méprisait et qu’elle trouvait inutile. Apparemment, les choses n’avaient pas vraiment changé pour la famille Lovegood. Leur magasine avait toujours autant de succès. Rose fronça les sourcils en voyant le Poufsouffle dans le couloir à cette heure. Elle venait de lui demander ce qu’il faisait là. Il s’excusa d’être dans l’illégalité, mais qu’il devait le faire pour faire des découvertes… Qu’est-ce qu’il racontait ? Rose croisa les bras devant elle en gardant sa baguette allumée.

« Mais qu’est-ce que vous me racontez ? Vous avez qu’il y a un couvre-feu depuis… »

Elle ne termina sa phrase parce que le Poufsouffle la pointait du doigt, ses lunettes bizarres au bout de son nez. Il venait de lui dire qu’elle avait sans doute oublié de se laver les cheveux. Haussant les sourcils, elle lui jeta son regard froid avant de reprendre.

« Je vous demande pardon ? J’ai lavé mes cheveux il y a… mais ça ne vous regarde pas ! Veuillez m’expliquer pourquoi vous êtes ici ? »

Il avait retiré ses lunettes comme pour vérifier si ce qu’il voyait dans ses lunettes pouvait être vu sans. Rose n’arrivait pas à croire qu’elle perdait son temps avec ce personnage… Elle le vit remettre les lunettes et il enfila un gant. Qu’allait-il fait ? L’Auror recula d’un pas.

« Mais qu’est-ce que vous faites ? »

Elle pointa sa baguette magique vers l’élève. Elle était sans doute un peu folle pour penser jeter un sort à un élève, mais elle n’avait pas envie de se faire agresser. Elle savait que les autres équipes d’Auror ne devaient pas se trouver très loin, peut-être avaient-ils entendu son cri ? Elle repensa à sa réaction lorsqu’elle vit que le Poufsouffle était derrière elle. Ce n’était pas une réaction digne d’une Auror. Elle garda sa position en attendant la réponse de l’élève….

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Les grands esprits se rencontrent {feat. Bromald Luedeking} Empty
MessageSujet: Re: Les grands esprits se rencontrent {feat. Bromald Luedeking}   Les grands esprits se rencontrent {feat. Bromald Luedeking} EmptySam 24 Mai - 22:44








Petits insectes !

S’il y avait bien une chose que l’on ne pouvait pas négliger chez ce cher Bromald, c’était bien qu’il se montrait terriblement imprudent  et audacieux à la fois. Il savait pertinemment que cette femme n’était pas une élève à Poudlard et qu’il lui devait un certain respect. Tout élève n’est guère censé agir comme il l’entend vis-à-vis d’un membre du personnel mais notre Poufsouffle avait une vision étrange des choses. C’était bien ce qu’il lui valait de drôles de surnoms et des murmures assez désagréables. Il trouvait cela irrespectueux que de cacher la vérité à cette gentille Auror alors qu’elle avait quelque chose sur ses cheveux. Il n’avait mené aucune étude sur cet insecte donc il préférait ne pas menacer la vie de son interlocutrice à cause d’une petite chose toute rouge invisible à l’œil humain.  Il était prêt à encercler la bête avec ses doigts quand la jeune femme eut un mouvement de recul, craignant quelque chose d’agressif de sa part très certainement. Bromald pencha légèrement la tête, ne comprenant pas vraiment le problème.  Elle lui assurait avoir bel et bien lavé ses cheveux mais que cela ne la regardait absolument pas. Oh non, notre jeune homme ne souhaitait pas connaître sa marque de shampooing, ni les odeurs qu’elle préférait ou encore si son gel douche était adapté à une peau sensible ou à une peau sèche… Il souhaitait juste la débarrasser de cet invité mystère autant pour éviter qu’il ne lui ponde des œufs sur sa chevelure que pour l’étudier durant toute une nuit. Il se fichait pas mal du couvre-feu puisqu’il était capable de tenir deux nuits blanches sans se montrer pâlot ou faible.  Il conserva son sourire malgré le regard froid de la surveillante dont la curiosité n’était pas prêt de s’éteindre tant elle désirait savoir ce qu’il fabriquait.  Mais le brun n’avait point pu aller jusqu’au bout de son action, et une baguette magique le menaçait désormais.

A ce moment-là, il reconnut enfin qu’il ne s’était sans doute pas comporté d’une manière convenable. Il avait encore du mal avec ce genre de choses et il se sentait incompris mais il ne comptait nullement l’insulter. La courtoisie avait bien de beaux pouvoirs.

« Oh, je suis parfaitement désolé si vous vous êtes sentie agressée. Quant au couvre-feu, je dors en moyenne quatre heures par nuit donc cela ne m’est nul dérangeant. »

Il sortit la récente parution du Chicaneur de son sac à bandoulière, souhaitant sûrement lui montrer qu’il ne comptait pas lui faire le moindre mal. D’ailleurs, il avait laissé sa baguette au fond de son sac ; elle ne lui serait pas utile aujourd’hui. A la base, il n’aimait pas tellement se servir de magie alors il ne le faisait que lorsque cela était nécessaire mais pour l’heure, il pouvait bien manier les choses comme il le voulait.

« Tenez, vous devriez lire ce journal, le meilleur de tous ! Je suis à la recherche d’un insecte abordé dans l’une des rubriques et il se trouve que l’un d’eux se trouve actuellement sur votre cuir chevelu et il serait dommage qu'une petite bête ne se mette à se reproduire si rapidement. J’aimerais beaucoup l’étudier alors… je peux ? » ajouta-t-il en mimant un air tout à fait innocent  en posant sa question.

Aaah le Chicaneur... Il ne jurait que par cela et les personnes qui ne s'y intéressaient pas du tot pouvait trouver cela très barbant. Mais gare à ceux qui oseraient contester la véracité des trouvailles de Lovegood : Bromald pouvait avoir un sale caractère dès qu'il s'y mettait.




© Méphi.
Revenir en haut Aller en bas
Rose I. Carthew
Rose I. Carthew
Newbie
Newbie
Messages : 462
Galions : 880
Âge : 25 ans
Classe : Ancienne Gryffondor
Avatar : Anna Paquin
Les grands esprits se rencontrent {feat. Bromald Luedeking} Empty
MessageSujet: Re: Les grands esprits se rencontrent {feat. Bromald Luedeking}   Les grands esprits se rencontrent {feat. Bromald Luedeking} EmptyLun 26 Mai - 17:44


Les grands esprits se rencontrent...

Rencontre avec un élève au détour d'un couloir
Rose & Bromald

Rose se demandait vraiment si l’élève n’avait pas un souci dans sa tête. Il était totalement inconscient ! Le couvre-feu était obligatoire pour tout le monde et le garçon semblait ne pas en être conscience… L’auror gardait sa position de défense au cas où. C’était dans ses habitudes d’être sur ses gardes. Il fallait qu’elle se montre au mieux devant Robert Hilliard. Il pouvait débarquer à tout moment, juste pour lui demander comment son travail se passait. C’est alors que le jeune homme la sortie de ses pensées en lui disant qu’il était désolé si elle se sentait agressé et que le couvre-feu ne le dérangeait pas du tout… Depuis le début, elle avait réussi à cerner le personnage. Soupirant, Rose baissa sa baguette magique puis plongea son regard froid dans celui du Poufsouffle :

« Certes, le couvre-feu ne vous dérange pas, mais il est obligatoire pour tout le monde… C’est la procédure. Vous avez envie de finir comme votre camarade qui est à l’infirmerie ? »

Tout le monde avait entendu l’histoire de Guillem Von Hammerschmidt. Depuis, les groupes et les clans s’étaient formés et les Aurors étaient présent pour tempérer tout le monde. Tout élève en dehors de sa salle commune devait y être reconduit avant qu’un professeur ne lui tombe dessus.

« Vous devriez être dans votre salle commune depuis un moment déjà… »

Croisant les bras, la jeune femme regardait le jeune homme insouciant. Elle aurait aimé être comme lui lorsqu’elle était encore à Poudlard. Cependant, elle s’était interdit de rêver même si c’était seulement un peu. C’était quelque chose qui n’existait pas. Lorsque le jeune homme lui dit qu’elle devrait lire le Chicaneur, Rose eut un petit rire. Il y avait vraiment des gens donc l’esprit imaginatif… Secouant la tête, la jeune femme lui dit :

« Si ça peut vous faire plaisir… »

Tout en regardant autour d’elle, l’auror s’avança vers l’élève qui semblait sur le point d’exploser de joie. Elle se demandait bien ce qu’elle avait mérité pour avoir à faire avec ce genre de personne…

« Dépêchez-vous ! Je n’ai pas envie qu’on vous voit trifouiller dans mes cheveux ! »

Elle devait être tombée bien bas pour se laisser faire ainsi. Après qu’il ait récupéré la « bestiole », Roses s’éloigna un peu et se dit que tant qu’elle y était, elle pouvait peut-être faire connaissance avec le jeune homme.

« Vous allez l’étudier cette bestiole ? Vous faites vos études auprès des Créatures magiques ? »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Les grands esprits se rencontrent {feat. Bromald Luedeking} Empty
MessageSujet: Re: Les grands esprits se rencontrent {feat. Bromald Luedeking}   Les grands esprits se rencontrent {feat. Bromald Luedeking} EmptyMer 28 Mai - 0:42








Première observation.

Bromald n’avait pas envie de finir à l’infirmerie comme ce fameux allemand que l’Auror venait de citer. Mais il n’avait pas le choix car en général, il était mieux concentré quand il y avait moins de monde dans les environs plutôt que quand on ne cessait de le bousculer à cause de la masse d’élèves qui se promenaient d’un couloir à l’autre. Ce soir-l, il était tranquille et il estimait qu’il n’était pas si tard que cela. En revanche, son interlocutrice s’avéra très à cheval sur les règles et elle n’avait même pas baissé sa garde, craignant toujours une agression de la part du Poufsouffle. Ce dernier ne prit d’ailleurs pas encore conscience de la gravité de son infraction au règlement ; cela ne lui semblait pas si dangereux que cela mais il devait bien avouer qu’il se passerait bien d’une retenue en compagnie d’un professeur. En effet, cela constituerait une réelle perte de temps pour lui que de gaspiller deux heures à nettoyer des trophées ou autre, alors qu’il pourrait les utiliser pour terminer un nouvel ouvrage sur l’industrialisation moldue.

« Ne vous en faites pas, je vais bientôt y retourner mais je dois finir quelque chose de très important pour l’entomologie ! » affirma –t-il pour la rassurer,  bien qu’il ignorait vraiment de combien de temps il lui serait nécessaire pour trouver un bon échantillon d’insectes.

Au bout du compte, il était très satisfait car  son audace venait finalement d’être payé ; l’adulte était certainement énervée mais elle avait cédé à sa demande. Au final, seul le résultat comptait et peu importe s’il l’agaçait car elle lui serait bien vite reconnaissant de ne pas lui avoir laissé cet insecte sur ses cheveux.   Rapidement, elle s’était avancée vers Bromald dont le regard pétillait d’impatience et d’envie de capturer la bête.  Il remit ses lunettes confortablement sur son nez et ce fut à l’aide d’une pince qu’il extirpa la tâche rouge de la chevelure de cette femme. Il fit en sorte de ne pas lui faire de mal puisqu’il ne désirait absolument pas se faire assassiner à un si jeune âge. Mais sa présence lui avait été bénéfique et heureusement qu’elle était là pour assister à l’obtention de son tout premier specimen.  Sans plus attendre, la jeune femme s’était éloignée et l’étudiant retenait toujours l’insecte entre sa pince. Il approcha son œil curieux de cette tâche et put discerner quelque chose qui ressemblait à des pattes en train de bouger de manière hasardeuse, comme si la bête se débattait de cette forme emprise.  Mais il n’allait certainement pas la relâcher et il laissa échapper un petit rire discret quand il put l’apercevoir de plus près. Evidemment, la surveillante ne pouvait pas le voir mais il comptait bien lui montrer la splendeur de cet insecte.

« Oui, je vais étudier cette ‘bestiole’ comme vous dites et non, je n’étudie pas dans le magnifique domaine des Créatures magiques mais je fais partie d’un club excellent qui aborde le sujet ! Et je compte envoyer un petit article au rédacteur en chef du Chicaneur pour lui faire part des résultats de cette future étude. J’ai hâte de savoir ce qu’il en pensera ! » dit-il, sur un ton très enjoué.

Sur ces paroles, il maintint la pince de la main droite et déposa le numéro du Chicaneur dans son sac de l’autre, avant de saisir un tube à essai dans lequel il plaça l’insecte.  Ensuite, il enleva ses lunettes et les tendit à la jeune femme.

« A première vue, je dirais que cet insecte  est un Pyrrhidium sanguineum mais en plus petit, doté d’une couleur plus flamboyante et un peu énervée au niveau du comportement. Il n’y a qu’à voir comment elle s’agite dans le tube mais j’aimerais surtout voir d'où vient l'invisibilité de ce coléoptère de 4 mm ! »




© Méphi.
Revenir en haut Aller en bas
Rose I. Carthew
Rose I. Carthew
Newbie
Newbie
Messages : 462
Galions : 880
Âge : 25 ans
Classe : Ancienne Gryffondor
Avatar : Anna Paquin
Les grands esprits se rencontrent {feat. Bromald Luedeking} Empty
MessageSujet: Re: Les grands esprits se rencontrent {feat. Bromald Luedeking}   Les grands esprits se rencontrent {feat. Bromald Luedeking} EmptyJeu 29 Mai - 14:20


Les grands esprits se rencontrent...

Rencontre avec un élève au détour d'un couloir
Rose & Bromald

Rose n’arrivait pas à croire qu’elle venait de se laisser faire : L’élève venait de récupéré une bestiole dans ses cheveux. La jeune femme se demanda comme cet insecte s’était retrouvé dans ses cheveux alors qu’elle les avait lavés le matin même. C’était très important pour l’Auror d’avoir une apparence qui était bien même si elle était une Auror et qu’elle devait parfois se mouiller pour faire son métier. Cependant, elle n’arrivait pas à savoir où elle aurait pu attraper ce truc… Lorsqu’elle parla du couvre-feu au jeune homme, ce dernier lui dit qu’il allait y retourner bientôt. Rose ne pouvait pas accepter ça, mais bon, elle lui donna tout de même l’impression qu’elle le laissait libre… Elle ne manquerait pas de stipuler à la directrice et à l’inquisiteur que des élèves faisaient fi à leurs avertissements. Lorsqu’il eut attrapé l’indésirable, le Poufsouffle semblait très content de lui. Rose pencha légèrement la tête sur le côté comme si elle voulait voir la bestiole, sauf qu’elle n’avait pas les lunettes spéciales pour la voir. Secouant la tête, elle écouta Bromald répondre à sa question. Il lui répondit qu’il avait l’intention d’étudier la bestiole, mais qu’il n’était pas étudiant dans le domaine des Créatures magiques. Haussant les sourcils, l’auror pensa tout de suite qu’il aurait pu être un très bon élève. Il lui dit qu’il étudiait en journalisme et qu’il avait l’intention d’écrire au Chicaneur pour leur faire part de sa découverte.

« Vous aurez pu être un très bon élève en études des Créatures Magiques. Je suis sûre que vous aurez été premier de votre classe… »

Rose n’était pas du genre à faire des compliments et si l’élève la connaissait un peu plus, il l’aurait sans doute remercié. L’auror haussa les épaules et alla se mettre contre le mur. Elle était debout depuis des heures et elle avait un mal de pied pas possible. Ce n’était pas dans ses habitudes de se plaindre ainsi, elle ne dit rien. Elle prit appui contre le mur et regarda le jeune homme déposé la bestiole invisible dans un tube à essai. Puis, il lui tendit ses lunettes pour qu’elle puisse voir l’insecte. Rose les attrapa et les posa sur son nez. Puis, elle se pencha vers la fiole pour regarder. Pendant que l’élève se lança dans un discours, l’Auror regarda la petite bestiole d’une couleur assez voyante. Surprise, la jeune femme vit que l’insecte n’aimait pas beaucoup être dans cette fiole. C’était compréhensible ! Se relevant doucement, Rose rendit ses lunettes au Poufsouffle.

« C’est bizarre…  De voir ce truc avec ces lunettes et de ne pas la voir à l’œil visible… ça me fait légèrement peur, qui sait ce que l’on pourrait trouver dans ce château ? »

Rose n’était pas du genre à avoir peur, mais elle n’aimait pas beaucoup ce genre de surprise. Elle avait toujours fait confiance à ses yeux et voir maintenant que certaines créatures pouvaient être invisible !

« J’espère qu’il n’est pas dangereux ce truc… »

C’était sa façon de demander des informations supplémentaires… Elle espérait que l’élève allait s’en rendre compte et lui expliquer les choses correctement…

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Les grands esprits se rencontrent {feat. Bromald Luedeking} Empty
MessageSujet: Re: Les grands esprits se rencontrent {feat. Bromald Luedeking}   Les grands esprits se rencontrent {feat. Bromald Luedeking} EmptyMer 4 Juin - 13:45








Une belle passion

En retirant ses lunettes, Bromald fut amusé de ne plus apercevoir ces insectes mais il pouvait très bien imaginer où ils étaient et comment ils se déplaçaient.  Il y avait tant de choses à rechercher dessus mais  il se doutait qu’ils ne contenaient aucun poison. Xenophilius lui-même avait affirmé que l’on ne pouvait pas mourir en les prenant sur ses doigts mais qu’ils avaient tout de même un système de défense en cas de menace. Cela faisait donc partie des choses que notre étudiant comptait étudier et il savait que l’on pouvait tirer toute sorte de conclusion à partir de cela. Aussi, il pourrait chercher leur utilité dans ce monde car selon lui, tous les animaux n’étaient pas ici par hasard. Ces petites choses rouges avaient donc un but dans leur existence et il prendrait un malin plaisir  à le connaître.  Ecoutant l’Auror lui faire un compliment à propos du fait qu’il aurait pu être excellent en études des créatures magiques, il se demandait également ce que cela pourrait  faire que de faire une transgénèse des gênes dominants permettant l’invisibilité de ces bêtes sur un autre animal. Est-ce qu’on pouvait octroyer cette faculté sur un bout de chair humaine et la rendre invisible ? Plongé dans cette réflexion, des tas d’idées folles lui venaient soudainement en tête alors qu’il regardait son tube à essai qui paraissait vide.

«  Oh sûrement mais je n’aurais pas été autant intéressé par les Créatures si Lovegood n’avait pas créé tous ces articles à leur propos. C’est pourquoi je pense qu’il vaut mieux que je le soutienne en écrivant à mon tour. » dit-il sans cacher une once de fierté à l’égard des études qu’il menait.

Lors de sa séance d’orientation, tous les professeurs avaient tenté de l’appâter pour qu’il suive telle voie mais au final, il avait choisi de lui-même ce qui le rapprochait un peu plus de sa passion pour le Chicaneur. L’astronomie avait beau être sa matière préférée de tous, il n’allait pas non plus en faire un métier mais simplement poursuivre ses recherches et les diffuser grâce aux médias. Pour faire avancer la science et marcher dans le progrès, il lui était nécessaire d’avoir une certaine influence et le boulot de journaliste était parfait pour cela. Ainsi, il pourrait sélectionner les travaux les plus  pertinents de ses compères scientifiques et éliminer celles qui résultaient d’hypothèses infondées.

Content de voir que la femme s’intéressait un petit peu à sa trouvaille, il fut tout à fait enthousiaste à lui répondre de nouveau. Elle n’avait pas tort de trouver cela bien étrange que de voir quelque chose de non visible à l’œil nu. Et elle avait également raison d’en déduire qu’il y avait peut-être d’autres créatures trouvables dans ce château. Bromald y avait songé depuis la première année : ce lieu était bien trop grand et trop mystérieux pour que l’on ait déjà découvert tous ses secrets. Ils avaient mis des siècles à trouver la Chambre des Secrets et cela ne l’étonnait pas que le grand Salazar ait d’autres passages secrets encore couverts de toiles d’araignée. Cela faisait de nombreuses années que le Poufsouffle fouillait les moindres recoins de l’école et il savait donc que des choses lui échappaient. Un jour, il lui était déjà arrivé de vouloir pousser brusquement un rayon de livres à la bibliothèque pour espérer déclencher une trappe au sol ou quelque chose au mur. On le trouvait fou mais il était toujours optimiste à l’idée de découvrir de nouvelles choses ici.

«  Il est clair qu’il doit y avoir pleins d’autres choses tout à fait fascinantes ! Qui sait ce qu’il pourrait y avoir sous votre oreiller durant votre sommeil ? Ou même une trappe dans votre dortoir pouvant mener à des lieux macabres ? Quoi qu’il en soit, je vous rassure, cet insecte n’est pas dangereux si on ne le menace pas. Disons qu’il peut pincer.  » dit-il avec sourire, imaginant toutes sortes de choses farfelues.

En parlant de cela, il avait décidé de lui présenter un autre insecte trouvé dans le parc de Poudlard. Il rangea son tube à essai contenant le coléoptère soigneusement et fouilla dans une des poches les plus sécurisées de son sac, dans laquelle il avait jeté des sorts pour ne pas que cela prenne l’eau ou la saleté. Dans une petite boîte, il y avait gardé un spécimen peu commun de scarabée. Il était gros de  deux centimètres et demi et était tout noir.

« Regardez cette précieuse bête. Un banal scarabée à première vue mais en fait, c’est un petit coquin ! Il change de couleur en fonction de l’humidité d’un endroit, ce qui est donc très utile à avoir chez soi.  Vous voulez le caresser ? Vous pouvez mettre un peu de votre salive sur un doigt et voir ce que ça fait. »



© Méphi.
Revenir en haut Aller en bas
Rose I. Carthew
Rose I. Carthew
Newbie
Newbie
Messages : 462
Galions : 880
Âge : 25 ans
Classe : Ancienne Gryffondor
Avatar : Anna Paquin
Les grands esprits se rencontrent {feat. Bromald Luedeking} Empty
MessageSujet: Re: Les grands esprits se rencontrent {feat. Bromald Luedeking}   Les grands esprits se rencontrent {feat. Bromald Luedeking} EmptyDim 8 Juin - 19:46


Les grands esprits se rencontrent...

Rencontre avec un élève au détour d'un couloir
Rose & Bromald

Rose n’était pas le genre de personne qui faisait des compliments au premier venu. Pourtant, elle l’avait fait avec Alec Hudson et maintenant, elle le faisait avec Bromuald. Ce n’était pas elle. Sa carapace commençait à se fissurer et elle n’aimait pas ça du tout. Alors qu’elle venait de lui faire un compliment, le Poufsouffle lui dit qu’il n’aurait sans doute pas été intéressé par les Créatures Magiques si Lovegood n’avait pas créé tout un tas d’articles sur eux… Il lui dit aussi que c’était grâce à lui s’il faisait des études en Journalisme. Rose fronça légèrement les sourcils. Elle n’aimait pas vraiment les journalistes parce qu’ils avaient tendance à fausser la vérité pour que les lecteurs se rendent compte que leur monde n’est pas celui qu’ils prétendent… Et les articles de Lovegood sur les créatures magiques en faisaient partis…

« Ce qui est le plus important, c’est que vous aimiez ce que vous faites. C’est tout ce qui compte. »

Puis Rose se mit à regarder la bestiole qu’il y avait dans ses cheveux. Elle se demandait où elle avait pu en faire l’acquisition… Elle s’était promené dans Pré-au-Lard toute la journée puis était venu au château parce qu’il y avait un de ses collègues qui ne pouvaient pas faire son tour du château. Elle avait tendence à penser que tous les Aurors présentent à Poudlard la prenait pour une quiche, mais elle s’en fichait. Si elle avait pu surveiller le château toute seule, elle l’aurait fait. Mais c’était impossible et elle le savait. Sortant de ses pensées, elle avoua au Poufsouffle ses craintes consernant les petits bestioles invisibles que l’on pourrait trouver… Le Poufsouffle se lança alors dans un monologue qu’il y avait sans doute beaucoup de choses à découvrir dans ce château et qu’il y avait sans doute plus de bestioles dans le château que l’on n’y pensait…

« C’est censé me rassurer tout ça ? Je ne suis pas sûre de partagé la même passion que vous pour ses insectes… »

Rose n’avait peur de rire, c’était son côté Auror qui lui donnait cette force. Elle n’était pas du tout sûr de comprendre l’enthousiasme du jeune homme… Elle n’aimait pas vraiment être prise au dépourvu. Elle préparait toujours ses missions avec beaucoup de soins et écartait toute surprise… Ce soir, le jeune homme avait l’intention de lui montrer beaucoup de choses apparemment. Elle le vit fouillé dans son sac à dos pour en sortir une petite boite. Incertaine, Rose s’avança doucement pour regarder ce qu’il y avait dans la boite. Le Poufsouffle lui donnait des instructions pendant qu’elle regardait la petite créature qui ressemblait à un petit scarabée. Levant les yeux vers le jeune homme qui venait de lui dire qu’elle pouvait le caresser, Rose se demandait s’il plaisantait.

« Vous rigolez j’espère ? Je ne suis pas sûre que je puisse caresser cette chose… J’ai tendence à rendre tout animal extrêmement agressif… »

Bien malgré elle, elle sentait qu’elle devait le faire sinon elle passerait pour une trouillarde. Rose n’avait pas vraiment envie que toute l’école sâche qu’elle n’aimait pas les insectes. Tout secret bien garder méritait de rester enfoui… Elle s’approcha de nouveau de la petite boite, passa son doigt sur sa langue et d’un geste tremblant, elle caressa le petit scarabé. Ce dernier semblait se satisfaire de ce traitement car il changea de couleur. Surprise, Rose ne pu s’empêcher de sourire.

« C’est génial… »

L’auror leva son regard rempli d’admiration vers le jeune homme. Il venait de lui faire découvrir une bestiole qu’elle ne connaissait pas et soudainement, elle avait envie d’en connaitre plus.

« Vous en avez d’autres insectes dans le genre ? »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Les grands esprits se rencontrent {feat. Bromald Luedeking} Empty
MessageSujet: Re: Les grands esprits se rencontrent {feat. Bromald Luedeking}   Les grands esprits se rencontrent {feat. Bromald Luedeking} EmptyDim 15 Juin - 14:55








Une belle passion

Faire ce qu’il nous plait… Bien sûr que Bromald adorait tout ce qu’il entreprenait et c’est pourquoi, il se montrait parfois très sélectif dans ce qu’il devait étudier. En tant que scientifique magicien, il se devait de toucher à tout mais il avait tendance à choisir, c’était humain après tout.  Il préférait se spécialiser dans quelque chose qui pouvait lui permettre de se lever du bon pied chaque matin. Les insectes, les animaux et les machines en faisaient partie. Chez son grand-père, il avait passé un temps fou à observer les étoiles à travers un télescope et il en était venu à connaître les noms de toutes les constellations visibles, leurs formes et leurs composantes. Il avait obtenu les félicitations d’un auteur en astronomie, pour avoir pu tenir une longue conversation sur le sujet et en sa compagnie. Oh oui, le garçon impressionnait bien des adultes et il adorait s’en faire des correspondants afin de pouvoir leur envoyer ses hypothèses et recherches.  Il esquissa donc un fin sourire lorsque l’Auror venait de lui remémorer ces beaux souvenirs, en plus d’être stupéfaite qu’il ne lui demande de caresser ce scarabée. Elle ne partageait sans doute pas la même passion que lui, mais elle avait tout de même une certaine curiosité qui l’avait poussée à agir. Les insectes étaient de merveilleuses créatures et malheureusement, la plupart des gens les écrasaient bêtement par peur ou mépris sans chercher à les connaître. Heureusement qu’ils se multipliaient bien plus que les ours polaires, mais cela l’attristait que de voir des filles hurler inutilement face à la présence d’une araignée innocente. Bon, il n’irait pas non plus si loin en qualifiant l’Atrax Robustus des mygalomorphes de très gentille mais en Europe, les espèces d’araignée n’étaient pas si agressives qu’en territoires tropicaux.

«  Ne vous inquiétez pas. Si vous les rendez agressifs, c’est que vous vous montrez un peu trop menaçante dans votre comportement ! C’est pareil avec les abeilles, elles n’attaquent que si elles se sentent menacées. Ou même vous... je suis sûr qu'en tant qu'Auror, vous restez sur vos gardes face à un inconnu qui agit bizarrement. » répondit-il en hochant la tête affirmativement.

Il avait déjà été piqué maintes et maintes fois mais cela lui avait permis d’en apprendre bien plus sur ces créatures utiles. Observant le scarabée prendre une couleur un peu plus turquoise, il laissa la jeune femme dans son étonnement. Comme il l’avait prévu, elle ignorait pas mal de choses sur le monde fantastique des petites bêtes, mais il ne pouvait pas lui en vouloir ; les livres traitant ce sujet se faisait moins présent que les récits historiques du monde. Pourtant, les animaux aussi faisaient partie de l’Histoire.

« Oh oh oui, c’est une créature pacifique et qui s’avère très utile pour m’annoncer une future pluie torrentielle. » dit-il avec un sourire.

Parfois, il laissait un scarabée sur le rebord de la fenêtre de son dortoir et au petit matin, l’animal lui apportait les nouvelles du jour. Les garçons qui partageaient sa chambre l’avaient toujours trouvé étrange que de pratiquer ce petit rituel mais il n’aimait pas les imprévus. S’il devait pleuvoir énormément, il préférait être averti à l’avance. Et plus le scarabée prenait des couleurs, plus le ciel serait chargé de pluie.  Bromald, entendant la question de la surveillante, fouilla à nouveau dans son sac et fut satisfait de voir qu’il lui restait une dernière bête à montrer : un peu plus banale mais jolie. Il renferma le scarabée pour le remettre à sa place, puis il prit le nouvel insecte  avec lui. Ouvrant délicatement le couvercle, l’insecte qui ressemblait à une feuille bougea de quelques centimètres. Il était sûrement content d’être un peu plus à l’air libre mais il était certain que le Poufsouffle les laisserait rapidement en paix durant la nuit. Il n’aimait pas les laisser enfermer trop longtemps et il ne les gardait que durant un court laps de temps d’études.

« Vous connaissez sûrement ce que la plupart appelle le Phasme feuille. Et bien, c’est ce que j’ai recueilli en recherchant des phasmes brachyptères. Ce sont des phasmes qui ont des ailes mais je n’en ai pas encore trouvé alors, j’ai pris ceci à la place. »

Mais alors qu’il observait la créature avec passion, ses oreilles perçurent un bruit métallique.  C’était comme si l’on avait refermé ou ouvert une grille en fer et dieu sait que dans ces cachots, la ferraille ne manquait pas. Etait-ce un professeur ? En tout cas,  Bromald dut quitter son insecte des yeux durant quelques secondes, un peu surpris. Il savait qu’il n’avait plus le droit de traîner ici et il avait déjà rempli un premier objectif en capturant l’insecte invisible.



© Méphi.
Revenir en haut Aller en bas
Rose I. Carthew
Rose I. Carthew
Newbie
Newbie
Messages : 462
Galions : 880
Âge : 25 ans
Classe : Ancienne Gryffondor
Avatar : Anna Paquin
Les grands esprits se rencontrent {feat. Bromald Luedeking} Empty
MessageSujet: Re: Les grands esprits se rencontrent {feat. Bromald Luedeking}   Les grands esprits se rencontrent {feat. Bromald Luedeking} EmptyMar 17 Juin - 21:03


Les grands esprits se rencontrent...

Rencontre avec un élève au détour d'un couloir
Rose & Bromald

Rose n’avait jamais vraiment aimé tout ce qui touchait les insectes. Elle pensait comme tout le monde et à tort que ces bestioles n’avaient aucun rôle dans la vie des sorciers. Ce soir, la jeune Auror avait sans doute reçu la leçon la plus importante de sa vie. Un élève qui lui montre que les insectes peuvent être très utiles. La jeune femme allait se couché moins bête ce soir. Alors qu’elle caresse, le Poufsouffle lui dit qu’elle devait sans doute rendre les animaux et insectes agressifs parce qu’elle l’est aussi un peu. C’était sans doute le cas, la jeune femme se méfiait de tout le monde depuis son arrivé au château. L’insecte venait de changé de couleurs et Rose eut un sursaut. L’élève s’en amusa. Elle ne pouvait pas le blâmé  parce qu’elle était totalement affolée avant même d’avoir caressé l’insecte. Il lui dit que c’était une créature pacifique et qu’elle était très utile pour annoncer la pluie.

« Je vous crois. De plus, sa carapace est plus douce que ce que l’on pourrait penser. C’est agréable au touché. »

C’était bien la première fois que Rose s’intéressait à quelque chose d’autre qui n’avait aucun rapport avec son métier. Elle n’était pas du genre à prendre les devants et à demander des informations sur différents aspects des autres métiers. Et pourtant, ce soir, elle allait découvrir des choses qu’elle n’aurait jamais penser. Le Poufsouffle reposa le scarabée dans son bocal avant de reprendre celui de la créature découverte ce soir. Rose ne pouvait pas la voir, mais elle avait un peu moins peur. Elle se promit d’emprunter un livre à la bibliothèque de l’école pour en apprendre un peu plus sur ces bestioles. L’élève lui expliqua ce qui se trouvait dans le bocal, disant que l’insecte s’appelait « Phasme feuille ». Puis, Rose n’écoutait plus rien. Un bruit métallique se fit entendre vers les cachots. Tirant sa baguette magique de sa poche et se plaçant devant le Poufsouffle pour le protéger, elle se demanda qui pouvait être à cette heure dans les cachots puisqu’elle n’avait vu personne lorsqu’elle avait été vérifiée. C’était sans doute le professeur des potions qui faisaient lui aussi sa propre rond. Se retourna vers l’élève, elle lui murmura :

« Vous devriez partir. On ne sait pas qui pourrait être dans les parages à cette heure. De plus, si on vous trouve là, alors que le couvre-feu est en place, je ne pourrais rien pour vous. Merci pour ce moment d’instruction sur les insectes. »

Le poussant vers les escaliers, Rose se dirigea vers le bruit qu’elle venait d’entendre… La nuit promettait d’être encore longue…

[FIN DE RP POUR ROSE]

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Les grands esprits se rencontrent {feat. Bromald Luedeking} Empty
MessageSujet: Re: Les grands esprits se rencontrent {feat. Bromald Luedeking}   Les grands esprits se rencontrent {feat. Bromald Luedeking} Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Les grands esprits se rencontrent {feat. Bromald Luedeking}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASCENSIO ::  :: ❝ Sous-sols :: Couloirs & Escaliers-