AccueilAccueil  TumblrTumblr  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Curiosity is a bad sin ! feat. Heath

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Curiosity is a bad sin ! feat. Heath Empty
MessageSujet: Curiosity is a bad sin ! feat. Heath   Curiosity is a bad sin ! feat. Heath EmptyDim 16 Mar - 18:01

Curiosity is a bad sin ! feat. Heath Tumblr_n1ehx1Ypgz1rm1326o1_500
Curiosity is a bad sin !


Mardi 11 Mars - Couloir du premier étage - Poudlard


La journée touchait à sa fin et la plupart des élèves allaient regagner leur salle commune ou la bibliothèque pour aller faire leur devoir. A une telle heure,il était très compliqué de circuler dans les couloirs de l'école. Pourtant, dans toute cette masse d'élève se situait la petite Thalia qui se laisser bousculer sans faire attention à ce qui se passait autour d'elle. Habituellement la jeune fille faisait de son mieux pour jouer des coudes afin de sortir de cette situation. Or, il y avait de rare fois, qui se faisaient d'ailleurs de plus en plus fréquentes, où la Serdaile avec l'esprit tellement ailleurs qu'elle ne faisait même plus attention à ce qui pouvait bien se passer autour d'elle.

Quelques jours auparavant, Thalia avait croisé au détour d'un couloir un homme vraiment bizarre. Ce dernier semblait avoir un style bien à lui... En le voyant passer à côté d'elle, la Serdaigle c'était même demander si il n'y avait pas un concert de Rock dans le coin. A son plus grand désespoir, ce n'était pas le cas et elle n'avait pas non plus rencontrer une icône de la musique. Pourtant, elle restait intriguée par cet homme. D'où sortait-il ?

Bien évidemment, la Serdaigle n'allait pas en rester là. Savoir que cet homme existait n'était pas suffisant pour elle. Elle était donc partie à la pêche aux informations, sans grand résultat. Il fallait dire aussi que ses camarades la prenait un peu pour un folle à décrire un tel homme. D'accord Thalia n'avait pas forcément de grands talents d'oratrices, mais tout de même pas au point que personne ne comprenne ce qu'elle dise si ? La jeune fille n'avait pourtant pas perdu espoir et cet homme qu'elle semblait n'avoir jamais vu depuis le début de sa scolarité, comme sorti de nulle part, lui était apparu à diverse reprise durant les jours précédents. Mais était-ce possible ce genre de phénomène ?

La cinquième année avait finit par voir l'homme mystérieux sortir un jour d'une salle de cours. Il devait donc, comme la plupart des adultes ici, être un professeur. La bleu ne se le fit pas dire deux fois et avait demander aux élèves près d'elle quelle matière avait lieu dans cette salle. On lui avait donc répondu qu'il s'agissait de la salle d'Arithmancie et que ces cours étaient assurés par un certain Professeur Heath G. Wilkes-Rosier. Outch ! C'était un nom bien long ça ! Pourtant Thalia était bien sûre de ne pas l'oublier de sitôt. Vous savez, cette petite quand elle a une idée en tête, elle n'en démord plus !

Ainsi, en cette fin de journée, Thalia avait l'esprit totalement préoccupé par l'énigmatique professeur d'Arithmancie. D'ailleurs cette manière était assez étrange aussi, enfin son nom était étrange. C'était d'ailleurs pour se détaille que la jeune fille n'avait pas choisit cette option en troisième année. Bon il fallait dire aussi qu'elle avait surtout choisit ses options parce qu'elle était sûre qu'elle pourrait avoir des bonnes notes en Etudes des Moldus et en Soin aux Créatures Magiques, sans trop se faire de mal. Ainsi, elle avait vu les mots : études des Runes, Arithmancie, Divination... Mais tous cela ne l'avait guère inspiré.

Il fallut qu'un élève pousse violemment la cinquième année pour que celle-ci se souvienne qu'elle était toujours dans le même couloirs et n'avait pas bouger depuis un moment. Mais où pourrait-elle bien aller ?! Il était hors de question pour elle d'aller faire ses devoirs, c'était une épreuve bien trop épuisante et ennuyeuse qu'elle préférait reporter à plus tard. Les couloirs commençaient à se dégager un peu, il était à présent plu sfacile de circuler, même si il y avait encore pas mal de monde.

C'est alors que Thalia aperçus le professeur mystérieux. Il n'était pas très difficile à repérer avec un style pareille. Déterminée à en savoir plus sur son compte, la Serdaigle choisit de suivre l'homme, avec pour idée de l'aborder. Le premier but de la jeune fille était de rattraper le professeur, seulement, si elle savait courir vite, elle avait toujours des jambes plus petites que l'homme qu'elle poursuivait. Elle n'osait pas non plus crier son nom à travers le couloirs, elle n'avait pas envie d'exploser les tympans de tous les élèves présents et puis elle doutait que le professeur apprécit réellement qu'on lui cri après.

La Serdaigle continuait sa course poursuite, mais les choses se compliquèrent légèrement. En effet, elle fut arrêter pas Peeves, l'esprit frappeur qui voulait absolument renverser tout un chaudron de soupe de citrouille sur elle si elle refusait de se battre avec un autre élève. Thalia ne souhaitait bien évidemment pas répondre à chantage débile elle préféra faire demi-tour et partir en courant pour être sûre de ne pas être suivit par Peeves. Ainsi, elle perdit la trace du professeur d'Arithmancie.

Une fois qu'elle fut sûre d'avoir semer l'esprit frappeur, la violoniste soupira longuement. Elle avait perdu son objectif de la soirée... Oh ! Quoique... Elle avait peut-être encore une chance de retrouver le professeur ! Affichant un grand sourire, Thalia parti en direction du premier étage où se situait la salle des professeurs, avec un peu de chance, l'homme qu'elle cherchait était dans le coin !

Le trajets ne fut pas très long et Thalia se retrouva rapidement a attendre devant la porte de la salle des professeur d'un air bête. Effectivement, elle ne pouvait pas rentrer sans le mot de passe. La Serdaigle avait tenté d'énoncé différents mots, mais aucun ne marchaient... Elle avait docn finit par renoncer à entrer. Seulement elle ne renonçait pas à trouver le professeur Wilkes-Rosier ! Elle se posta donc près de la porte qui refusait de la laisser passer en espérant que l'homme qu'elle cherchait finirait par arriver.
eden

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Curiosity is a bad sin ! feat. Heath Empty
MessageSujet: Re: Curiosity is a bad sin ! feat. Heath   Curiosity is a bad sin ! feat. Heath EmptyLun 17 Mar - 0:14


Curiostiy is a Bad Sin

Heath & Thalia - 11 Mars

Un homme pressé by Noir Désir on Grooveshark


Heath venait de donner un de ses cours épuisants qui vous vide en quelques minutes et dont la sonnerie a des airs de libération. Rien de mieux après ça que rentrer dans son appartement et se vautrer dans son canapé avec un coussin sous le bras et un thé bien fumant dans une grosse tasse avec plein de miel au fond et un quartier de citron bien acide pour savourer le tout. C'est ce qu'il aspirait à faire en sortant de sa salle de cours, le dos courbaturé, les articulations douloureuses mais évidemment, le destin en décida autrement. Il reçut un message de l'un de ses collègues, Emmett Thornquill, professeur d'astronomie de son état et collaborateur de Heath dans un nouveau projet de cours jumelés, qui désirait s'entretenir avec lui.

Par chance, le vieux professeur ne le convoquait pas dans sa tour, isolée et tout au dessus d'un immense escalier qui aurait achevé le moral d'Heath, mais lui proposa de se retrouver plutôt dans la salle des professeurs. C'était une bonne chose que l'astronome d'ordinaire plutôt solitaire et renfermé, s'ouvre et descende un peu parmi ses collègues. Alors un peu de jovialité poussa Heath a accepté l'invitation et à se rendre quatre étage plus bas au lieu de succomber à l'appel de son fauteuil si moelleux au profit de son très cher collègue. Qu'il fallait être fort et solide mentalement pour être professeur à Poudlard !

Heath eut la sensation désagréable d'être suivi dès lors qu'il passa la porte de sa salle de cours jusqu'à ce qu'il arrive au premier étage. C'était très perturbant et il se retourna plusieurs fois pour s'assurer que ça tenait de l'hallucination et pas d'une réalité physique. Si la paranoïa arrivait par dessus, ça risquait de devenir compliqué ... Déjà qu'il avait l'âge parfait pour la survenue précoce d'une schizophrénie ! Heath secoua la tête et se força à penser à autre chose avant de pousser la porte de la salle de professeur. Il aperçut Thornquill au fond, assis à une table avec plusieurs schémas complexes et des cartes du ciel détaillées. Un sourire et un signe de la main, Heath le salua chaleureusement et lui serra fermement une paume tendue.

Après de longues minutes à débattre avec le professeur d'astronomie, à régler les derniers détails pour les cours communs qu'il allait organiser entre arithmancie et astronomie, Heath fit craquer ses jointures et étendit ses bras au dessus de sa tête. Ses courbatures étaient beaucoup plus douloureuses mais il y faisait à peine attention car son esprit était focalisé sur son programme de cours. Emmett aussi commençait à fatiguer et ils réalisèrent qu'il était sans doute plus tard que prévu en voyant la salle des professeurs se vider. Heath décida qu'il était donc temps de s'en retourner à ses appartements. Au pire, ils termineraient un autre jour et finaliseraient leur projet à ce moment là.

Le professeur d'arithmancie tendit à nouveau sa main au professeur d'astronomie et Heath laissa Emmett à sa tour et sa solitude en se rendant lui même dans son appartement au cinquième étage. Mais avant de sortir, il réalisa qu'il devait finalement rattrouper beaucoup d'affaires qui traînaient, des morceaux de parchemins que lui avait apporter son collègue et tous les plans qu'il avait fait. Emmett partit donc devant en le laissant ranger et Heath passa la porte de la salle des professeurs dix minutes après lui. Mais en face du battant de bois, face à lui, se tenait une minuscule Serdaigle aux cheveux en pétards qui l'observait attentivement. Heath faillit sursauter et s'approcha alors de la fillette qui semblait s'être perdue.

"Excusez moi mademoiselle, seriez vous égarée par hasard ? Ou peut être attendez-vous quelqu'un ? Vous désirez peut être que je vous appelle un professeur qui se trouve à l'intérieur ?"


Avec sa politesse et sa déférence naturelle, il sourit poliment à la bleue et bronze derrière ses lunettes de soleil teintée de violet. On lui avait souvent fait la remarque que son apparence et son attitude ne coïncidaient. Sans doute que non .... Mais il n'était pas du genre à penser qu'il y ait une quelconque norme quand il s'agissait soit de s'habiller soit de se comporter et qu'il était bien libre de faire comme il voulait.

© Yuki Shuhime


Spoiler:
 


Dernière édition par Heath G. Wilkes-Rosier le Lun 24 Mar - 18:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Curiosity is a bad sin ! feat. Heath Empty
MessageSujet: Re: Curiosity is a bad sin ! feat. Heath   Curiosity is a bad sin ! feat. Heath EmptyDim 23 Mar - 21:07

Curiosity is a bad sin ! feat. Heath Tumblr_n1ehx1Ypgz1rm1326o1_500
Curiosity is a bad sin !


Mardi 11 Mars - Couloir du premier étage - Poudlard

Des fois, Thalia se maudissait d'être aussi curieuse et têtue. A chaque secondes qui passaient, elle se disait qu'elle ferait mieux de rentrer à la tour des Serdaigle, mais elle restai tout de même dans l'espoir que quelqu'un arrive tout de même et si elle ratait le professeur d'arithmancie à une seconde près, elle s'en voudrait éternellement. Ou tout du moins pendant les heures qui suivent. Le temps passait affreusement lentement, en plus Thalia n'avait rien à faire, ce couloir étais totalement vide alors à part l'aisser ses pensées s'évader, elle ne voyait aucune autre activité intéressante.

Il commençait à sefaire tard et la Serdaigle avait arrêter de compter les secondes qui passaient. Fatiguée, elle s'était appuyée contre un mur et commençait à somnoler. Elle pensa alors soudainement à son lit qui sevait l'attendre dans le dortoir des cinquième année. Le pauvre il était tout seul et devait avoir froid sans sa propriétaire dedans. D'ailleurs quelle heure était-il ? Thalia n'aurait-elle pas des problèmes avec le couvre-feu ? Oh ! Alors ça lui faisait une raison de plus pour attendre que le professeur d'Arithmancie sorte de cette salle non ?

D'ailleurs ce n'était pas trop bizarre que Thalia veuille parler avec un professeur qu'elle n'avait même pas ? Enfin ce dernier serait étonné de savoir qu'elle l'a attendu alors qu'ils ne se connaissent pas du tout. Bon d'accord, c'était justement parce qu'ils ne se connaissaient pas que Thalia voulait lui parler mais bon... C'était un peu louche non ? La Serdaigle ferait peut-être mieux de renoncer et faire comme si de rien était arrivé... Quoique depuis le temps qu'elle attendait, ça l'embêterait bien de devoir partir sans aucun résultat.

Le sommeil commençait à gagner la cinquième année, elle s'apprêtait donc à retourner dans sa tour avant d'avoir des problèmes, mais la porte de la salle des professeur s'ouvrit soudainement. Thalia eut à peine le temps de voir passer à tout allure un homme qu'elle cru identifier comme le professeur d'astronomie que ce dernier disparaissait déjà au fond du couloir. Fronçant les sourcils, la Serdaigle se remit à fixer la porte de la salle. Si quelqu'un était sortit de là, il restait peut-être encore du monde non ?

"Excusez moi mademoiselle, seriez vous égarée par hasard ? Ou peut être attendez-vous quelqu'un ? Vous désirez peut être que je vous appelle un professeur qui se trouve à l'intérieur ?"

Quelques minutes à peine s'étaient écoulée depuis le départ du professeur d'astronomie que Thalia s'était remise à somnoler. Le fait donc que l'on vienne lui parler la réveilla soudainement, ses yeux papillonèrent un moment avant qu'elle ne réalise qui se tenait sous ses yeux. C'était lui ! Oui ! Heath Wilkes-Rosier ! Celui qu'elle attendait depuis un moment maintenant. La jeune fille ne pu s'empêcher de sourire en constatant que finalement elle n'avait pas attendu pour rien.

-Je... Euh... Non ! Je ne suis pas perdue merci... Et non je n'attend personne ! Enfin oui ! Quoique non... Je n'attend plus personne maintenant...

Les paroles de la Serdaigles étaient assez confusent. Pendant qu'elle attendait elle avait eu le temps de réfléchir à ce qu'elle pourrait bien dire au professeur, mais apparemment, tout cela n'avait servit à rien. Que pourrait-elle bien lui raconté ? Euh... Si elle lui disait qu'elle le trouvait intriguant et que ça faisait un moment qu'elle le suivait partout pour savoir qui il était c'était pas un peu flippant ? Oui... C'était même carrément flippant... Une idée survînt alors dans l'esprit de Thalia. Il était professeur d'Arithmancie non ? Alors leur sujet de conversation était déjà tout fait !

- En fait c'était vous que j'attendais Professeur. Je suis désolé si vous trouvez ça un peu étrange, mais en fait... Si je ne me trompe pas vosu enseignez l'Arithmancie n'est-ce pas ? Je n'ai pas choisie cette option en troisième année parce que je ne savais pas ce que c'était et je m'en fichais bien pour tout vous avouer... Mais maintenant, des amis m'en ont parler et... j'aimerais en savoir plus sur votre matière...

Thalia marqua une pause, elle trouvait que sa demande restait tout de même un peu étrange. Il lui fallait une meilleure raison pour être venue ici. Après tout si elle voulait savoir ce qu'était l'arithmancie, elle n'avait qu'à regarder ans un dictionnaire et lire la définition. En plus les Serdaigle avec une réputation d'amoureux des livres alors s'était un peu bizarre de la part de Thalia de ne pas aller à la bibliothèque faire des recherche sur le sujet.

- Si je ne connais pas l'arithmancie, c'est parce que je suis née moldu et c'est vrai que j'aurais pu chercher à la bibliothèque, mais je dois bien avouer que chercher dans des vieux livres pendant des heures c'est pas trop mon truc, donc je me suis dit que venir vous voir irait plus vite !

La jeune fille acocmpagna sa phrase d'un petit sourire innocent. Elle espérait sincèrement que le professeur ne la prendrait pas pour une imbécile et refuse de lui accorder un moment. Vu l'heure, ce serait totalement compréhensible que le professeur souhaite faire autre chose que de parler avec une petite Serdaigle. Seulement malgré son apparence assez spéciale, d'après ce qu'avait pu entendre Thalia, ce professeur était bien moins aggressif que son style vestimentaire.

eden

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Curiosity is a bad sin ! feat. Heath Empty
MessageSujet: Re: Curiosity is a bad sin ! feat. Heath   Curiosity is a bad sin ! feat. Heath EmptyLun 24 Mar - 18:23


Curiostiy is a Bad Sin

Heath & Thalia - 11 Mars

Un homme pressé by Noir Désir on Grooveshark


Heath fut surprise de la réponse plutôt confuse de la Serdaigle qui semblait bel et bien attendre fermement quelqu'un. Il haussa un sourcil qui monta au dessus de ses lunettes de soleil et attendit des explications plus concrètes en se touchant le menton. Il fut particulièrement surpris quand elle lui avoua que c'était lui qu'elle attendait de pied ferme. Heath plia les genoux car il commençait vraiment à souffrir de ses articulations et entraîna la jeune fille près d'une niche dans le couloir un peu plus loin que la porte de la salle des professeurs avant de s'asseoir en soupirant.

"Pardonnez-moi, mais le vieux croulant que je suis à besoin de s'asseoir un peu. Vous connaîtrez cela un jour, bien que je ne vous le souhaite. Je suis bel et bien le professeur d'Arithmancie et je suis enchanté vous connaitre, Miss. J'ai rarement des gens aussi enthousiastes envers ma matière, même dans ceux qui ont choisi de l'apprendre. Je serais ravi de vous en parler mais si vous venez vous asseoir avec moi un moment !"


Heath ne cachait pas sa joie et même s'il avait grimacé au début car il avait très mal partout et n'aspirait qu'à se coucher sur son canapé, il était ravi d'avoir une potentielle future élève aussi motivée. C'était son moment de faire sa pub pour sa matière à présent et il ne fallait pas foirer car l'intérêt de la Serdaigle semblait coriace. Avec un peu de chance, elle ne finirait pas par grimacer en sachant en quoi consistait finalement l'arithmancie. Une façon ludique et originale d'amener les choses, oui, Heath allait essayer. Il n'avait déjà pas l'habitude d'enseigner de manière ennuyeuse, comme Finch-Fletchey par exemple, mais il était vrai que pour la plupart des élèves, l'arithmancie était une corvée.

"En fait, l'arithmancie est une technique de divination basée sur les nombres de 1 à 9. Le plus souvent, il s'agit de transformer le prénom et le nom des gens en une suite de chiffres pour obtenir ce qu'on appelle le nombre d'expression, le nombre intime et le nombre de réalisation. Chacun de ces nombres est ensuite analysé. Les origines de l'arithmancie semblent remonter à plus de 2000 ans, développées par les pythagoriciens. Elle est basée sur l'Alphabet de Tripoli qui fut inventé en 1350 par Septimus Tripoli. Ce procédé reste simple et c'est le seul existant en Arithmancie pour transformer les lettres en chiffres."


Heath déglutit un peu pour reprendre de la salive alors qu'il se lançait dans une grande tirade.

"Si vous voulez, on utilise trois procédés d'analyse. Le Nombre d'Expression fait partie de la base de l'Arithmancie, il est la synthèse des consonnes et des voyelles donc la synthèse de la motivation de la personnalité. Il est supposé représenter le profil psychologique propre à chacun, le portrait véritable de l’être humain dans sa globalité. Ce Nombre contiendrait l'expression des grands traits de notre caractère, notre façon d’agir et l’influence que l'on aurait sur notre entourage, nos aptitudes à surmonter les défis et réaliser notre but. La théorie de l'arithmancie dit que le Nombre d'Expression peut être libre de toutes tensions et nous permettre de remplir notre mission, et qu’en numérologie, il est un des nombres les plus importants car il nous individualise, il influence fortement ce que nous devons être ou faire et la façon dont nous le ferons. Il se peut toutefois que la description ou l’interprétation de votre nombre d’expression vienne en contradiction avec celle de votre prénom et de votre nom de famille. C’est que la numérologie est une chose complexe et pleine de subtilités; il faut retenir que votre prénom et votre nom sont censés dévoiler votre potentiel, tandis que la combinaison des deux est plutôt supposée vous faire découvrir votre façon d’agir et d’être."


Il n'arrêtait pas de faire des moulinets avec les bras pour expliquer ses théories. Il s'emballait sans doute mais la Serdaigle semblait intéressée.

"Le nombre intime ne prend en compte que les voyelles. Il sert à retrouver des aspects intimes chez les gens. À l'inverse du nombre intime, le nombre de réalisation se veut la face visible d'un individu. Avec trois chiffres, il est maintenant possible d'interpréter les traits de caractères de l'individu choisi. Il est possible de suivre une théorie dite de Pythagore comme quoi chaque chiffre aurait un sens unique qui permettrait la compréhension de toute chose. Plusieurs théories existent sur le sujet. Voila environ ce que je pourrais vous expliquez, Miss ? Excusez-moi je ne crois pas connaître votre prénom."


© Yuki Shuhime
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Curiosity is a bad sin ! feat. Heath Empty
MessageSujet: Re: Curiosity is a bad sin ! feat. Heath   Curiosity is a bad sin ! feat. Heath Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Curiosity is a bad sin ! feat. Heath
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASCENSIO ::  :: ❝ Premier étage :: Couloirs & Escaliers-
Sauter vers: