Gryffondor
Directeur : Neville Londubat
Nombre d'élèves : 6
Points collectés : 335
Serdaigle
Directeur : Garett Hope
Nombre d'élèves : 9
Points collectés : 380
Poufsouffle
Directrice : Evannah Addams
Nombre d'élèves : 11
Points collectés : 1410
Serpentard
Directrice : Vesper Leigh
Nombre d'élèves : 8
Points collectés : 774
Revenir en haut
Aller en bas



 

Partagez | .
 

 I dream or you ignores me [Guillem & Toadelynn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: I dream or you ignores me [Guillem & Toadelynn]   Mer 20 Nov - 21:33


   
Tu peux m'éviter, mais pas éternellement


Il n'y avait pas de cours aujourd'hui, sauf pour les joueurs de Quidditch qui ont leur entrainement. Voila une belle journée qui s'annoncer bien. Toadelynn s'était levée d'excellente humeur. Elle s'était habillée, était allé se coiffer puis était descendu dans la grande salle pour prendre son petit-déjeuner. Quand elle eut fini, elle s'en alla amener un peu de nourriture à son écureuil. La Serdaigle avait profité d'une partie de la mâtiner pour faire la totalité de ses devoirs qu'elle avait horreur de remettre à plus tard. Ne sachant pas trop quoi faire du temps qu'il lui restait, elle était partie faire une petite promenade, puis elle était re-rentrée tranquillement.
La jeune sorcière était allée se chercher une veste lorsqu'elle consultât l'heure qu'il pouvait bien être pour qu'il y ait tant de calme dans les couloirs. Tout parut plus clair quand elle vit que l'après-midi avait déjà commencé. Elle se rappela alors que c'était cette même après-midi  qu'il y avait l'entrainement de Quidditch. Toadelynn prit sa veste sur ses bras et partit en direction de l'extérieur du château pour se rendre au stade de Quidditch et voir son frère s'entrainer. Elle descendit une nouvelle fois les escaliers et traversa le château cette fois-ci, en fredonnant un petit air de Eels - Fresh Feelling et claqué des doigts pour donner un petit rythme. Une fois dehors, Toadelynn enfilât sa veste. L'air était un tantinet frais et une petite brise lever quelques mèches de cheveux de la jolie blonde.
Elle leva la tête, il y avait des petits nuages, ils n'étaient pas annonciateurs de pluie, juste des nuages passagers. Elle se remit à marcher vers le stade de Quidditch auquel elle ne tardait pas d'arriver. Le lieu de l'entrainement n'était pas véritablement plain, il devait y avoir une vingtaine de personnes assissent dans les gradins pour la plupart. Les personnes présentes devaient assurément être ici tout comme la jeune Serdaigle, pour assister à l'entrainement d'une personne qu'elles connaissent. Le regard de Toadelynn fit le tour des gradins et se stoppèrent expressément quand il se posa sur le jeune homme brun qui se trouver quelques gradins plus loin et plus haut.
La bleu et or était encore en train de chantonner la même chanson que quand elle avait traversé le château et se rendait compte que la chanson correspondait à merveille ou presque avec la situation actuelle. Elle le reconnut de suite, ce Poufsouffle était le meilleur ami de son frère. Il était aussi la seule personne à avoir montré de l'attention à la blondinette quelques mois aux parts avant lorsqu'elle pleurait. Il était impossible pour elle de l'oublier, mais elle avait la nette impression que depuis ce dernier jour de juin ou il lui avait passé son écharpe autour du cou quand elle pleurait, il l'évitait. Toadelynn ne comprenait pas pourquoi il réagissait de cette manière envers elle. Elle monta dans les gradins s'arrêta à la hauteur où se trouver Guillem et marcha vers lui en espèrent qu'il ne l'ignorera pas ou qu'il n'allait pas trouver une excuse pour pouvoir s'échapper.
Elle ne chantonnait plus, elle était bien décidée à aller parler à Guillem, dont-elle n'avait aucune idée de s'il l'avait vue arriver ou non. Elle arriva à côté de lui le regarda et sourit de plus belle. Elle chercha quelques secondes ce qu'elle pouvait lui dire et se concentra avant de parler pour arriver à faire une phrase correcte, chose qu'elle n'était pas certaine d'arriver à faire avec le jeune Poufsouffle à coté d'elle.

- Guillem, comment vas-tu depuis le temps ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: I dream or you ignores me [Guillem & Toadelynn]   Ven 22 Nov - 23:35

I'm sorry I find you pretty ♥
Toadelynn ∞ Guillem
Poudlard vivait à un rythme très particulier, le rythme de la magie, de la passion et des rires, des haines et des larmes. Au milieu de tous cela Guillem vivait sa petite vie, faisant en sorte surtout de ne pas faire trop de vague afin de moins se faire remarquer que possible, il n’était pas un de ses élèves qui désirait plus que tout défendre une cause ou  briller aux yeux de tous. Il voulait simplement trouver en quoi il pouvait être potentiellement doué, avoir un diplôme et sortir d’ici. Beaucoup allaient l’oublier tant pis, tant mieux. A ses yeux sa petite vie tranquille était plutôt une bonne chose, son nom lui apportait déjà assez de regards méfiants comme cela, mais ses amis les plus proches ne semblait pas de cet avis. Ainsi l’intrépide Penelope Mordoch ne cessait de vouloir le dérider un peu, et le courageux Nicholas Bellastrom le poussait toujours plus loin dans ses retranchements. Le beau blond savait pertinemment que le Von Hammerschmidt ne pouvait rien lui refuser, alors il l’entraînait à faire des choses parfois interdites, qui pourrait d’ailleurs les mettre en danger, mais Guillem avait confiance en Nicholas pour assurer leur protection à tous les deux et puis, le Poufsouffle possédait un petit secret non négligeable qui lui assurait de pouvoir se sortir de certaines situations sans trop de dommages.
C’était pour le dit Nicholas et Guillem, assis sur un banc du stade de Quidditch affrontait le vent automnale. Son meilleur ami sur son balai dans les airs, était en plein entrainement. Son livre d’histoire de la magie sur ses genoux, le jaune et noir était déconcentré de la révision de son cours par les vols gracieux des rouge et or. Il aurait aimé être doué pour cela, mais comme pour beaucoup d’autres choses le jeune Von Hammerschmidt ne se montraient pas à la hauteur de son entourage.
Un courant d’air apportant une odeur très particulière de parfum monta jusqu’aux narines du septième année qui par reflexe baissa son regard vers les gradins qui se trouvaient en contre bas. Là une touffe de cheveux blonds, bouclés, un visage ovale aux nombreuses taches de rousseurs et deux yeux du même bleu limpide que ceux de Nicholas venaient de faire leurs apparitions.
Kitty … le cœur du garçon s’accéléra, et de manière très brusque il détourna son regard, plongeant son nez dans son livre et espérant secrètement qu’elle ne remarquerait pas sa présence.
Il n’avait aucune raison de fuir, et pourtant l’esprit du sorcier venait de se mettre en alerte, il ne voulait pas faire de peine à la jeune Serdaigle, mais plus il restait en sa présence plus il souffrait étrangement. Il n’aurait su dire pourquoi.
Des pas se rapprochèrent et Guillem rapprocha encore un peu plus son nez des pages de son livre. L’odeur de parfum se fit plus présente, une odeur douce qui faisait monter le rouge à ses joues déjà bien tannées par le vent. Dans le ciel Nicholas volait et ne se doutait pas du trouble que sa petite sœur réveillait en con meilleur ami, qui avait pourtant tout fait depuis se début d’année pour se tenir le plus loin possible d’elle. Guillem savait à quel point Toadelynn comptait pour son grand-frère, ce qu’il était capable de faire pour elle, mais aussi à quel point son désir le plus cher était de la protéger. Comment réagirait ‘il si il apprenait que la personne en qui  il avait le plus confiance ressentait des sentiments pour elle.
Le Von Hammerschmidt c’était retenu de tous signes d’affection depuis sa cinquième année envers la jeune sorcière, et pourtant l’année dernière il n’avait pu résister, il ne voulait plus la voir pleurer, il aurait voulut la réconforté, mais il c’était retenu. Le jaune et noir avait bien remarqué que depuis elle était intriguée par lui et chaque jour un duel se faisait en lui, à la fois ravi de voir qu’elle avait finalement remarquée son existence et se morfondant sur son geste de l’année précédente qui le mettait à présent bien dans l’embarras.  « - Guillem, comment vas-tu depuis le temps ? ». Fermant doucement les yeux, le Poufsouffle prit son courage a deux mains et tourna le visage vers elle, un sourire se dessina sur ses lèvres, mais son regard était froid et distant. Ses mains se crispant quelque peu sur la couverture de son livre faisant blanchir ses jointures. « - Salut Toadelynn ... ». Elle était jolie, très jolie, comme toute la famille Bellastrom elle possédait ce petit quelque chose d’enfantin et pourtant charismatique, ainsi que des traits très fins et poupons. Le regard de Guillem s’attendrit à mesure qu’il posait ses yeux sur elle. « - Excuse-moi … oui je vais bien et toi ? Tu es venue voir ton frère t’entrainer ? C’est bien, ça va lui faire plaisir . » Il ne voulait pas se montrer désagréable mais ton son corps indiquait qu’il allait bientôt se lever et prendre la poudre d’escampette, comme à chaque fois, il ne voulait pas l’attrister, mais à quoi bon remuer le couteau dans la plaie , elle était beaucoup trop bien pour lui, alors inutile de perdre du temps en questionnement inutile après tout. « - Bon je suis désolé je dois y aller … passe une bonne journée … » Le Poufsouffle referma son livre sur ses genoux, attrapât son sac qui se trouvait par terre et se leva, fronçant les sourcils, se concentrant pour oublier la douce odeur du parfum de Kitty. Il ne lui adressa plus un regard, et passa devant elle seul moyen de rejoindre les marches afin de partir .
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: I dream or you ignores me [Guillem & Toadelynn]   Sam 23 Nov - 22:11


    
Tu peux m'éviter, mais pas éternellement


Toadelynn fixé le Poufsouffle assis à ses côtés attendant pleine d'impatience une réponse de sa part. Heureusement pour elle, il n'avait pas mis longtemps avant de se tourner vers elle pour lui répondre. Ainsi enchaînées, les phrases du jeune jaune et noir semblaient légèrement maladroites. La bleu et or trouvée cela drôle, cette façon dont-il venait de répondre, pas drôle de manière à avoir envie de se moquer du jeune homme ou de rire, drôle d'une manière émouvante.

- Je vais très bien et oui, je suis venu voir mon frère s'entrainer.

Enfin, elle en était moins sûr maintenant, disons que d'une occasion, elle en avait eu une autre et qu'elle en avait profité de la saisir tant qu'elle le pouvait. Elle avait déjà entendu à plusieurs reprises des moldus prononcer une phrase du genre : "quand une occasion se présente, ne la laisse pas passer, car elle ne se présente en général par deux fois" ou quelque chose qui se rapproche. La blondinette se douter bien que les moldus qui disent cette phrase devaient avoir raison, elle était aussi certaine et consciente que si une occasion ne se présenter pas d'elle-même, elle pouvait être forcée à venir. Mais Toadelynn ne pouvait pas ou plutôt ne voulait pas attendre une autre occasion ou même en obliger une à se produire, elle voulait profiter de celle-ci, cette chance sous ce ciel non ensoleillé certes, mais c'était une belle journée quand même. Deux fois plus belle pour elle qui avait pu voir Guillem, elle était toujours plus joyeuse en voyant le Poufsouffle.
La Serdaigle lâcha quelques secondes Guillem du regard pour regarder son frère qui était en train de s'entrainer puis elle se remit à le regarder quand elle entendit dire qu'il devait y aller. Elle regarda le jeune homme brun passé devant elle pour partir, tout en restant assise pas si longtemps que ça. Son cerveau percuta très vite la vérité, nullement besoin de réfléchir longuement sur ce sujet, il prenait simplement la tangente le plus gentiment et poliment possible. La jeune sorcière était toujours assise dans les gradins, s'entend son sourire s'effaça sur son visage.
Elle était prise entre un sentiment de tristesse étrange mélangée avec de ... elle ne savait pas trop quoi elle-même, ce n'était pas de la colère ni de l'étonnement. Elle était un peu habituée à cette réaction qu'avait le jeune homme brun de l'éviter. C'était trop bizarre pour qu'il y est un mot pour qualifier le sentiment qui se mêler à sa tristesse. Elle resta perplexe puis finit par tourner la tête vers Guillem qui marchait pour partir des gradins. Le regard bleu de toadelynn devein brillant, elle plissa un peu les yeux puis fronça les sourcils, elle était soudainement emplie de revigorement.
Ce qu'elle pensait à ce moment-là était clair, elle ne voulait pas qu'il l'évite pour la énième fois, pas aujourd'hui, pas cette fois-là et elle savait d'avance que s'il le fessait, elle le suivrait. La tristesse qu'elle avait ressentie était apparue-t-elle un fantôme et était reparti presque aussi tôt. Elle se remit à sourire, la Bellastrom se leva d'un pas énergique et marcha rapidement pour rattraper le jeune homme qui était parti. une fois à sa hauteur, elle mit une main sur l'épaule du jeune Von Hammerschmidt.

- Guigui s'il te plait attend moi. Puis elle enchaina avec une question qu'elle ne put pas s'empêcher de lui poser.
- Dit moi, toi, tu chercherais pas par hasard un peu à m'éviter depuis quelque temps ?

Toadelynn était tout ouïe une nouvelle fois à coté de lui et même si elle avait une brève idée de la réponse, elle voulait savoir ce que lui aller dire. La belle blonde regardait Guillem avec un léger sourire.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: I dream or you ignores me [Guillem & Toadelynn]   Sam 30 Nov - 23:53

I'm sorry I find you pretty ♥
Toadelynn ∞ Guillem
C'était une forme de torture pour Guillem de laisser ainsi Toadelynn seule sur ce banc, Nicholas ne comprendrait certainement pas pourquoi il partait comme cela sans l'attendre, eux qui avaient prévu de réviser ensemble après l'entraînement, mais tant pis c'était peut-être mieux ainsi.
Dans les airs, son meilleur ami était en train d'avoir une discussion houleuse avec son coéquipier batteur, le Poufsouffle leva la tête vers eux tendis qu'il descendait les marches. Guillem ne s’inquiétait ni pour l'un ni pour l'autre, ce genre de querelles étaient habituelles entre les deux garçons, mais lorsqu'on les connaissaient on savait aussi très bien qu'en réalité ils s'appréciaient énormément, bien au delà de leurs visions du Quidditch.
Continuant sa descente, le vent glissant sur ses joues qui avaient rosies, le jeune sorcier sentait son cœur ralentir le rythme de ses battements, un soulagement à la fois douloureux et honteux, mais au moins aujourd'hui il avait encore réussit à éviter les questions qui embrouillent son esprit et le regard océan de la plus belle des Bellastrom, enfin aux yeux du Von Hammerschmidt.
Une main mince, et douce ce posa sur son épaule et les frissons réapparurent, les battements dans sa poitrine s'affolèrent de nouveau. Il avait réussit à l'éviter jour après jour depuis la rentrée, trouvant toujours un prétexte pour s’échapper, mais aujourd'hui elle ne semblait pas vouloir le laisser partir aussi facilement.
Ne pouvant faire autrement le jaune et noir se retourna vers la bleu et bronze. Kitty avait tout pour elle, elle était charmante, populaire, comme tous les Bellastrom soit dit en passant, douce, belle comme le jour. Bref quel garçon de l'école ne porterai pas le regard sur elle ? Le problème c'était peut-être ça aussi. Si lorsqu'ils étaient plus jeune cela ne dérangeait pas de voir tous les regards de leurs camarades sur la sorcière qu'il ne considérait alors que comme la sœur de son meilleur ami, les choses avaient changées, à présent il n'aimait plus vraiment les commentaires ou les yeux parfois peu respectueux et bien trop poussés qu'on pouvait avoir sur elle, et cela ne faisait qu'empirer.
Toadelynn n'était pas idiote elle avait bien compris qu'il l'évitait. Tendis qu'il lui faisait à présent, il n'arrivait pas à soutenir son regard, ses sourcils légèrement foncé, son écharpe aux couleurs de sa maison lui mangeant à moitié le visage et ses yeux d'un bleu profond observant un point imaginaire juste au dessus de l'épaule de la blondinette.
Elle voulait qu'il l'attende, peut-être pour rester avec lui ce n'était pas forcément une bonne idée, il n'était ni particulièrement drôle, ni intéressent, et il n'avait pas d'anecdotes juteuses à raconter pour faire passer le temps. Il aurait peut-être du répondre ça à la jeune sorcière mais il ne put répondre autre chose qu'un simple. « - C'est que j'ai plein de trucs à faire... », un petit air bête se dessina sur son visage, tendis qu'il portait une main à sa nuque, cette petite manie qu'il avait de toujours se gratter la nuque lorsqu'il n'était pas à l'aise, si Penny avait été là, elle ne se serrait certainement pas gênée pour le lui souligner, mais heureusement pour lui son intrépide meilleure amie n'était pas dans les parages. « - Dit moi, toi, tu chercherais pas par hasard un peu à m'éviter depuis quelque temps ? » un peu était un euphémisme, mais le dire ainsi à Kitty c'était à coup sur un moyen de faire sortir de ses petits yeux qui semblaient déjà un peu humide, de grosses larmes chaudes, comme Guillem détestait en voir sur ses joues mouchetées de taches de rousseurs qui lui donnait un air malicieux, et aussi et surtout adorable.
Guillem prit son courage à deux mains et se décida à expliquer à Toadelynn qu'elle ferait mieux de se tenir éloigné de lui car il n'était peut-être pas une personne qu'il faudrait qu'elle fréquente après tous, ses sentiments et ses émotions étant bien trop divergentes à son égard ces derniers temps. Mais à peine les deux bleu si différents de leurs iris c'étaient croisés que la motivation du Poufsouffle envers la Serdaigle disparut comme neige au soleil. C'était presque injuste d'avoir un visage comme celui de Kitty. Lui qui ne portait que peu d’intérêt aux physiques des personnes, se trouvant lui même quelque peu ingrats et ayant été élevé par deux personnes aux physiques singulier, il ne faisait pas grand cas de la beauté. Mais quelque chose chez la petite Bellastrom lui indiquait que si il devait designer une personne comme belle, c'était bien elle. Peut-être que tous le monde ne serait pas de son avis, mais lui le pensait et à tel point qu'il en perdait presque ses mots. « - Hein ? ...euh... Non je ne t'évite pas. Enfin ... » Les mots de Guillem se perdirent au fond de sa gorge et à peine sa phrase eut-elle été terminée qu'une bourrasque de vent fit s'envoler le pans de son écharpe qui se trouvait sur son épaule et découvrit son visage qui fut alors mangé par le froid. L'écharpe s'envola par dessus les gradins et tomba avec lenteur et grâce sur le terrain de Quidditch.
Dans le ciel les Gryffondor ne semblaient pas du tout ce préoccuper de ce qui se passait en contre bas, après tout ils n'étaient pas là pour s'émouvoir d'un pauvre Pouffy qui venait d'égarer son écharpe.
Se précipitant pour essayer de la rattraper Guillem se penchât sur la rambarde et regarda son écharpe tomber en contre bas. Il n'avait pas pensé qu'une si lourde écharpe en laine puisse si facilement se dérober du cou de son possesseur et pourtant c'était ce qui venait de se passer. Avec une grimace et une moue à la fois énervée et peiné, il remonta la hanse de son sac à dos. Il venait de gagner une chance en or de ne pas poursuivre la conversation dérangeante qu'il avait avec Kitty mais il ne l'avait même pas remarqué, bien trop ennuyé à l'idée que son écharpe en tombant sur le sol, dans la gadoue du terrain allait être trempée et sale, et qu'il faudrait donc qu'il l'a nettoie, comme bien souvent il en fallait de peu pour rendre le jeune homme quelque peu pessimiste.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: I dream or you ignores me [Guillem & Toadelynn]   Dim 1 Déc - 21:40


   
Tu peux m'éviter, mais pas éternellement

La bleu et bronze avait réussi à stopper le jeune sorcier dans sa marche ou plutôt dans son esquive à la discussion avec Kitty. Il s'était arrêté comme elle l'espère tant. Il était à présent face à elle, et elle avait comme un poids sur l'estomac. Quand Guillem avait croisé son regard, elle avait eu l'impression que la course du temps c'était arrêté, comme mis en pause l'espace de quelques secondes et une torsion s'était fait ressentir au niveau du coeur de la Bellastrom. Elle sentait que ses joues étaient en train de virer au rouge et ne pouvait rien faire pour les en empêcher. La Serdaigle ramena une de ses mains sur son deuxième bras puis leva la tête vers les airs pour regarder la discussion tumultueuse qu'avait son frère avec un autre Gryffondor qui prenait fin, tout en espèrent que pendant ce temps ses joues reprenne leur couleur naturelle.
Elle riva en nouveau son regard sur celui du Von Hammerschmidt qui avait l'air de fixer le vide. Il avait dit avoir plein de trucs à faire alors que pourtant il n'avait pas eu l'air d'être brusqué par le temps quand il était tranquillement assis dans les gradins avec son livre pour réviser avant que la Bellastrom arrive près de lui. Encore un mauvais prétexte pour s'enfuir, en vain, mais il a cet air tellement innocent et admirable songea telle.
Elle retira sa main de sur son bras et sans même avoir besoin d'y regarder, elle savait que quatre petits arcs de cercle y avait fait leurs apparitions, un signe nerveux involontaire qu'elle n'avait pas pu contrôler.
Elle lui avait demandé si il chercher pas à l'éviter et sa réponse venet de tomber et laissa Kitty bien surprise, elle ne s'attendait pas à ce qu'il lui dise oui comme ça bien sûr, mais il n'avait pas fini sa phrase et s'il l'aurait fait, il aurait peut-être dit qu'en fait si. Un fort vent s'était levé et venet de faire tomber l'écharpe du Poufsouffle qui semblait fortement enquiquiner que son écharpe ce soit envolée de la sorte sur le terrain.
Le bleu et bronze arrangea ses cheveux qui avaient été ramenés en avant par le vent. Elle trouvait Guillem tellement attachant et même avec son air de petit chiot battu qu'il avait en ce moment elle le trouvait toujours aussi séduisant.

-Il me semble ne pas avoir entendu la fin de ta phrase.

Dit-elle au Poufsouffle en penchant légèrement la tête sur le côté avec un petit air béat sur le visage. Sa joie ne venait pas de la situation présente au contraire, elle était un peu peinée de voir ainsi Guillem, elle était contente de pouvoir passer un peu de temps avec lui, même s'il voulait partir comme il le fessait habituellement. Un petit moment après, Toadelynn s'approcha de la rambarde et regarda où l'écharpe était tombée exactement.
Elle prit un ton joyeux tentant de positiver la situation et redonner le sourire au jeune et noir. La Serdaigle commença une phrase en essayant du mieux qu'elle le put de rester cohérente, chose qui lui poser une certaine difficulté, car elle sentait tous ses sentiments se mélanger. Elle était tellement contente, optimiste, satisfaite et soulager de pouvoir enfin lui parler, elle qui avait tant attendu en se demandant qu'elle était la première chose qu'elle allait lui dire en premier le jour où elle pourrait l'approcher et avoir une conversation avec lui.

- A-Allez... Fait pas cette tête Guigui on v...

Elle s'interrompit dans sa phrase. Avoir vu l'écharpe lui rappelait trop ce jour, le jour dans ou elle sortait de la grande salle et ça lui rappelait aussi que depuis. Elle avait toujours gardé l'écharpe de Guillem avec elle, un peu comme un porte-bonheur et elle l'avait toujours avec elle, dans un sac le plus souvent pour que personne ne la voit, un sac comme celui qu'elle portait en ce moment même sur son épaule et qui était ouvert et pouvait laisser entrevoir l'écharpe. Pourvu qu'il n'est rien vu pansa-t-elle. eme si il n'y avait pas seulement l'écharpe de Guillem dans son sac, celle-ci était quand même voyante. Elle fit un sourire embarrasser et mis lentement une main sur son sac cherchant la fermeture et la tira en essayant d'être discrète mais bon...

Bien bien si c'est ainsi...

dit-elle d'un ton énergique, une idée venet de faire son apparition dans la tête de la blondinette.

- Si tu veux, on passe une sorte de marcher. Nous essayons tous les deux d'aller chercher ton écharpe. Si c'est toi qui l'attrape en premier, tu pourras me demander ce que tu veux en revanche, si c'est moi qui l'attrape, je te poserais trois questions et tu devras y répondre, franchement, sans mensonge.

Elle regrettait déjà d'avoir proposé ça, elle n'était pas vraiment rapide et elle craignait que s'il gagne, il lui demande de partir.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: I dream or you ignores me [Guillem & Toadelynn]   Lun 2 Déc - 16:11

I'm sorry I find you pretty ♥
Toadelynn ∞ Guillem
Kitty ne semblait pas pouvoir partir, même après avoir vu sa bouille de gamin qui perdait tous le temps ses affaires, et lorsqu’il ne les perdaient pas, elles se trouvaient soit brûlé à cause d’un sortilège raté ou bien « empruntés » par Nicholas, et bien évidemment jamais rendu. Enfin, voilà son écharpe de Pouffy qui s’envole, combien a t’il eut d’écharpe depuis son entrée dans l’école de magie déjà ? Habituellement on en avait une pour toute sa scolarité, et pourtant Guillem en était déjà à sa deuxième, la première il l’avait … Le jaune et noir lança un regard en coin à Toadelynn, c’était vrai, cette première écharpe, la dernière fois qu’il l’avait tenu entre ses mains c’était pour la mettre autour du cou de la Serdaigle, pourtant elle ne lui avait jamais rendu, même si il l’évitait ce n’était pas les occasions qui avaient manquées, elle aurait d’abord très bien pu demander à son frère de l’a lui rendre. Mais à bien un réfléchir, le Gryffondor n’avait jamais mentionné une quelconque écharpe appartenant au Poufsouffle se trouvant entre les mains de Kitty. Qu’avait-elle donc fait de son écharpe ?! Si personne ne l’avait jamais vu, peut-être l’avait-elle brûlée. A cette pensée le Von Hammerschmidt fronça les sourcils. Ce n’était pas vraiment le genre de la bleu et bronze de faire ce genre de chose, pourquoi s’inquiétait-il ainsi de ce qu’elle avait fait de son echarpe ? Après tout il en avait eu une autre. Certes cette autre venait de s’envoler, comme si le destin voulait qu’il ne gardât jamais le cou couvert en la présence de la belle blondinette. Mais voilà, cette question le taraudait qu’est ce qu’elle avait fait de son écharpe puisqu’elle ne lui était jamais revenu entre les mains. A la pensée que la jeune femme l’ait gardé avec elle et qu’elle soit peut-être dans ses affaires quelque part dans le château, le jeune sorcier sentit le rouge lui monter aux joues, et il détourna son regard de la Bellastrom afin de cacher cette tension qui venait de naître en lui.
C’est à ce moment que Toadelynn posa sa main sur son bras et se mit face à lui. Hormis les Gryffondor qui voltigeaient sans se préoccuper de ce qui se trouvait en contre bas, il n’y avait autour d’eux aucune raison pour que Guillem fasse semblant d’être distrait par quelque chose ou autre chose encore. Bien obligé de regardé la jeune sorcière dans les yeux, il ne pu s’empêcher de pincer des lèvres tout en plongeant ses yeux bleu marine dans les yeux d’écume de Kitty.
Une mèche de cheveux passa devant le visage de la Bellastrom, un éclat de cheveux blond et bouclé, blond comme pouvait l’être tous les Bellastrom au fond, et bouclé ce qui soulignait la rondeur et la douceur de Kitty, ce caractère tellement particulier et sensible qu’elle était surprotégée par son grand frère qui aurait été capable de se battre contre un troupeau de dragon sans baguette rien que pour elle. Et au fond, même si il n’était pas aussi démonstratif que son meilleur ami, Guillem aurait été aussi bien capable de faire une chose pareille pour elle, bien qu’elle ne s’en doutait certainement pas.
C’est alors que Toadelynn surpris profondément Guillem, ce dernier ayant une réaction physique immédiate, ses sourcils s’arquant et ses yeux s’arrondissant soudain sur son visage mince. Elle lui proposait un jeu, une sorte de défit. Le Von Hammerschmidt n’avait jamais été joueur. En faite, il considérait que de toute manière à partir du moment ou il était en compétition avec quelqu’un d’autre il n’avait aucune chance de gagner. Enfin si il avait peut-être une chance si le principe était de se transformer en moins de dix secondes en un petit rongeur noir, alors là oui, il était le meilleur, un tueur en la matière, la seule chose … c’était que personne n’était vraiment au courant de cette capacité mis à part Nicholas, Penny et sa petite sœur, alors autant dire qu’il n’était pas prêt à recevoir ce genre de défit de si tôt.
Il fallait donc qu’il récupère cette fichu écharpe en premier, elle se trouvait à environ un peu plus de vingt mètre en contre bas, il avait certes sa baguette dans sa poche mais malgré toutes ses années dans l’école de sorcellerie, il n’était pas vraiment doué en sortilège. Il aurait fallut qu’il court pour descendre toutes les marches, ou qu’il siffle Nicholas pour qu’il lui prête son balai, mais vu comment il était doué sur un balai, cela n’allait pas être de la tarte aussi. Bon alors courir, ok courir, mais au fond pourquoi il se posait toutes ses questions ? Plissant un peu les yeux tout en tournant légèrement son visage, son regard toujours posé sur Kitty, le Poufsouffle envisagea toutes les situations possibles, tout en ce demandant pourquoi elle lui proposait un pareil marché et un peu intrigué aussi par les questions qu’elle pourrait lui poser. Qu’est ce qui pourrait bien intéresser Toadelynn Bellastrom à son sujet. « - Pourquoi je n'aurai le droit qu'à une seule question et toi trois ? » Un léger sourire se dessina sur le visage de Guillem qui sorti alors sa baguette. Oui il voulait bien entrer dans son jeu, intrigué mais aussi étrangement heureux de se dire que Kitty s’intéressait à lui. « - D’accord ! Partons à la pèche à l’écharpe alors… » Se détournant de Kitty, il jeta un regard à son écharpe qui n’était qu’un vague point jaune sur le marron et vert de la pelouse du terrain. Pointant sa baguette vers l’objet il se demanda quel sortilège assez rapide et efficace il pourrait utiliser, mais aussi au fond de lui il avait bien envie de laisser Kitty gagner à ce petit jeu, oubliant que la jeun femme pourrait aussi lui poser des questions aux quels il n’aurait pas forcément envie de répondre.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: I dream or you ignores me [Guillem & Toadelynn]   Lun 2 Déc - 21:58


   
Tu peux m'éviter, mais pas éternellement


Pourquoi ? Mais pourquoi avait-elle bien pu proposer un tel marché. Il y avait tellement d'autre réaction à avoir, elle aurait très bien pu rester indifférente à cela, mais c'était impossible pour elle. Quoi que de cette façon elle venait de surpasser tout autre idée et au moins de cette manière sa occuperai un peu Guillem qui pendant ce petit jeu panserait sans doute un peu moins à essayer de partir. La Serdaigle pourrait aussi en profiter pour lui demander ce qu'elle veut et il serait obligé de répondre, du moins si c'est elle qui gagne, chose qu'elle n'était pas sûre du tout, bien que plutôt douée, la jeune sorcière n'était pas sans savoir que le meilleur ami de son frère pouvait l'être tout autant.
Toadelynn se demandait pas réellement si elle pouvait gagner ou pas, mais surtout est-ce que c'est-ce qu'elle voulait vraiment. Si elle perd, que lui demanderait-il ? En quoi pouvait-elle bien susciter de la curiosité pour quelqu'un comme le jaune et noir ? Là était toute la question à laquelle elle-même ne pouvait trouver réponse. Guillem paraissait accepter cette sorte de marcher qu'elle avait proposée, même si il avait un petit air surpris sur le visage, ce qui ne manqua pas de faire sourire kitty. Elle ne se trouvait pas spécialement mystérieuse et pourtant le jeune Von Hammerschmidt avait l'air d'avoir plusieurs questions à lui poser dans le cas  où il gagnerait. La Bellastrom se rapprocha de deux pas vers Guillem et lui fit un sourire.

- Va pour trois, trois questions si tu gagnes, trois questions si je gagne, pas de mensonge, juste la vérité.

Dit-elle d'une voie douce en fessant un petit signe de tête. C'était plus équitable ainsi. "Je gagne ? Tu gagnes ?" pansa-t-elle. Kitty regardée toujours  Guillem et fit en-nouveau deux pas, mais en arrière cette fois-ci. Retournant là où elle se trouve, elle posa son sac au sol pour ne pas être gêné par celui-ci, prit sa baguette en fessant son possible pour cacher le contenue de son sac au jaune et noir et se releva et se plaça face à la rambarde.

- Très bien, que le meilleur gagne !

Elle était hésitante sur ce qu'elle devait faire à ce moment-là, la jouet en mode Moldue et partir chercher l'écharpe en se dépêchant ou bien se servir de sa baguette. Elle tourna les yeux vers Guillem qui avait le bras tendu, lui semblait avoir opté pour un sortilège et Toadelynn en fit de même. Elle remit son regard sur l'écharpe qui se trouver au sol tendit sa baguette en avant, tendu en direction de l'écharpe et lança un "Accio" qui normalement était censé faire venir l'objet voulu vers elle, sauf que là l'écharpe s'était élevé mais n'avais pas avancé. Peut-être était-ce par manque de concentration de la part de la blonde. C'était certainement ça et elle le savait tout comme elle en connaît la cause. Comment donc aurait-elle pu réussir à se concentrer avec la personne pour qui elle a des sentiments pas très loin ?



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: I dream or you ignores me [Guillem & Toadelynn]   Sam 7 Déc - 15:24

I'm sorry I find you pretty ♥
Toadelynn ∞ Guillem
Le vent continuait de souffler, le monde autour d'eux semblait s'être figé. Mais Guillem s'en fichait bien. Toutes les craintes qu'il avait eu jusqu'ici de passer du temps avec la blonde, de devoir s'expliquer de son geste de l'année précédente. Ce geste il ne le regrettait pas, mais comment le justifier sans expliquer ce pincement au cœur qu'il avait dès qu'il voyait les larmes monter aux yeux de la Bellastrom, ou encore cette envie de s'asseoir à côté d'elle dès qu'un autre jeune homme venait à sa rencontre. Kitty était bien trop jolie pour passer inaperçu, et lui à quoi ressemblait-il avec son grand corps malhabile ? Au fond le jaune et noir ne savait même pas pourquoi il réagissait comme cela, il avait l'impression d'être le seul idiot dans cette histoire, peut-être l'était-il après tout. Un véritable idiot qui ne voyait pas plus loin que le bout de son nez. Car il ne voyait pas cette douceur avec laquelle Toadelynn pouvait le regarder, lui qui fuyait jusqu'à aujourd'hui le moindre contact, avec celle qui était la sœur de son meilleur ami. Une sœur qu'il avait vu comme tel jusqu'ici, comme sa propre petite sœur à l'image de Penny, il était plus âgé, il était là pour les protéger, mais le Von Hammerschmidt avait aussi compris que cela faisait déjà un moment que son cœur ne s'affolait plus en sa présence comme devait le faire le cœur d'un frère. « - Très bien, que le meilleur gagne ! » Acquiesçant avec un sourire amusé, Guillem pointa sa baguette vers l’écharpe en contre bas, Kitty lançât un Accio, mais l'objet semblât se lever simplement de quelques centimètre, un mètre maximum et s’immobilisât. Lançât un regard rieur à son adversaire, Guillem pointa sa baguette vers l’écharpe à son tour. Ils devaient avoir l'air de deux idiots ainsi penché contre la balustrade avec leurs baguettes, mais personne ne semblait se soucier d'eux de toute manière, et ils étaient à présent tellement dans leurs mondes qu'il ne l'aurait même pas remarqué d'ailleurs. « - A mon tour ! Wingardium Leviosa ! » L'objet s'éleva un peu plus dans les airs, la baguette de Guillem tendu vers elle, essayant de la diriger vers lui, il levait le bras en même temps a fin de la faire monter, mais une fois son bras en l'air il se rendit compte qu'il n'y avait pas moyen de la faire monter plus haut, il avait réussis à rapprocher l'écharpe de quelques centimètres lui aussi, mais ce n'était pas très probant.
Son bras en l'air, Guillem se sentit encore plus idiot que jamais, et il commençât à sourire, à la fois gêné par la situation mais aussi amusé de ce qu'il était en train de faire. Son visage fendu de son large sourire, ses yeux plissés, et ses pommettes hautes saillantes, il se retourna vers Kitty. Il s'attendait à ce qu'elle commente ou le trouve ridicule, mais il décida de prendre les devant en parlant le premier, histoire de ne pas se recevoir dans la figure une remarque désobligeante de la part de la jeune femme qu'il appréciait tant. « - Je sais, je sais, j'ai l'air d'un crétin comme ça … je suis beaucoup moins doué que ton frère, enfin tu as déjà du t'en rendre compte ... » Toujours avec son bras en l'air, Guillem rougissait face à Toadelynn. Il n'avait jamais été très doué en sortilège, bien meilleur en métamorphose en vérité, mais la métamorphose n'allait pas lui servir à grand chose dans la situation actuel. Quoi que … l'idée de se transformer en gerbille, descendre par les poutres le long des gradins du stade, il irait plutôt vite, bon après comment faire pour remonter la lourde echarpe en laine alors qu'il ne mesurerait qu'une dizaine de centimètres, non finalement ce n'était pas non plus une bonne idée. Baissant le bras se trouvant parfaitement ridule, il ne se souciait plus vraiment de l'écharpe, continuant de sourire à Kitty comme si tout cela était parfaitement amusant. Un éclat rouge passa dans le coin de l’œil du Pouffy qui se retourna vivement vers le terrain, Nicholas n'était pas très loin d'eux agitant sa batte pour leur faire signe, un large sourire fendant son visage, avant de repartir plus haut dans les airs. Avait-il prit le mouvement de baguette du jaune et noir pour un salut ? A cette pensée, Guillem eut un sourire intérieur, il se retournât vers Toadelynn et avec un sourire en coin haussa les épaules, signifiant qu'il ne savait pas trop pourquoi Nicholas les saluaient maintenant. Puis le rouge remonta aux joues du Von Hammerschmidt qui replongeait ses yeux dans ceux de la Bellastrom. Il n'arrivait pas vraiment à contrôler sa gène devant elle, alors qu'il était capable de se montrer tout aussi fermé et surtout distant que la plus part des membres de sa famille, il avait bien du mal à se contenir face aux Bellastrom, que ça soit avec le frère ou la sœur ils avaient le don de le mettre à découvert. Quelque soient les situations. « - Sinon … c'est … à toi d'essayer. » Même les mots restaient bloqués au fond de sa gorge tendis que d'un geste de la main il designait le bord de la balustrade, là, où ils avaient commencés leur pèche à l'écharpe. Une pèche ç l'écharpe, la sienne qui plus est, vraiment il se considérait comme l'aînée, bravo Guillem, bravo, tu as à tes côtés la fille la plus jolie, gentille, adorable, celle que tu évites alors que tu aimerais la prendre dans tes bras tous le temps … le cœur du jeune homme se mit à battre et son regard se posa de nouveau sur la blonde, plus profondément, plus intensément sur elle, comme si il venait de comprendre, oui il était en train de jouer à la pèche à l’écharpe avec Toadelynn Bellastrom qu'il avait maintenant, à l'instant présent l'envie folle de prendre dans ses bras.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: I dream or you ignores me [Guillem & Toadelynn]   Dim 8 Déc - 17:49


   
Tu peux m'éviter, mais pas éternellement

Le sortilège qu'elle venait de lançai n'avait pas fait preuve d'une grande efficacité. Toadelynn un peu déçue d'elle même baissa sa baguette, grimaça légèrement et se tourna vers Guillem qui devait attendre son tour. Jamais la bleu et bronze aurait imaginé qu'un jour elle jouerait à un jeu comme celui-ci. Jouet à la pêche à l'écharpe avec une baguette et des sortilèges, dans un stade avec le meilleur ami de son grand frère, c'est sur que de ce point de vue la situation était originale, limite hilarante. C'était à présent au tour du jaune et noir de tenter sa chance au jeu de l'écharpe.
Toadelynn regardait attentivement, l'écharpe se rapprochât un peu, mais il n'y avait toujours pas moyen de pouvoir l'atteindre. Elle regardait aussi le jeune homme qui semblait un peu maladroit avec son sourire et son bras au-dessus de la tête. Elle n'avait aucune envie de faire un commentaire désagréable ou même de se moquer de lui, au contraire, elle le trouvait encore plus attendrissant.
Le jeune Von Hammerschmidt se retourna vers elle et commençait à parler. Kitty releva sa tête en l'entendant s'autoflagellait de la sorte, elle le regardât avec un regard très désapprouvant. Kitty s’approcha jusqu'à Guillem en commençant à accompagner ces paroles en secouent légèrement sa tête de droite à gauche puis posât sa main d'ou elle ne tenait pas sa baguette sur un des bras du Poufsouffle et plongea son regard dans celui du jeune homme.

- Non, tu n'a pas l'air d'un crétin, pas pour m... Elle s’interrompit, pas pour moi avait-elle failli dire et si ça aurait été le cas, elle ne savait pas comment le jaune et noir réagirait et elle ne voulait pas le voir fuir une nouvelle fois, elle était tellement bien avec lui. Et tu es une personne douée, vraiment.  

Finit-elle par dire en lui souriant. C'est vrai que Nicholas était extremement doué, mais Nicholas était le grand frère de Kitty, son grand frère parfait et protecteur. C'était à présent une nouvelle fois à elle de jouet. Elle repartit à la balustrade se tourna vers l'écharpe, elle ferma ses yeux quelques instants pour faire un peu le vide dans ses pensées.
C'était dingue la façon dont plus elle se concentrer et plus de souvenir lui revenait en mémoire, enfin, surtout un. Elle ré-ouvrit soudainement les yeux avec un air étrangement surpris et joyeux à la fois. Elle tendit son bras en avant encore une fois, tendit sa baguette et lança un "Waddiwasi" faissant mine d'être sûr d'elle alors qu'en fait elle ne l'était pas. Cette fois, l'écharpe était vraiment près de la rambarde et il est vrai que si la Serdaigle aurait voulu, elle aurait pu l'attraper, mais elle n'en fit rien. Qu'avait-elle vu en fermant les yeux déja ? à oui elle se rappela, ce qu'elle avait vu était tout simplement l'image de Guillem l'année précédente passant son écharpe autour de son cou, il était partie sans rien dire, pourtant son geste n'avait pas été méchant et faut dire que depuis la jeune sorcière n'a de cesse de penser à lui.  
Toadelynn se tourna et commençait a avancer bien décidé vers Guillem qui faut dire, la regarder d'un air qu'elle ne pouvait pas décrire car elle n'en avait jamais vu un pareil, ce qui la fit s'arrêter. Elle c'était dit que le sujet de fin d'année serait facile à aborder, mais à présent elle était tout près de lui et elle ne savait plus vraiment quoi penser face au regard intense que lui lançait le Von Hammerschmidt, elle le trouver si charmant. Elle détourna le regard l'espace de quelque temps pour regarder autour, puis vers les joueurs de Quidditch et elle le regarda une nouvelle fois sans détourner son regard cette fois.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: I dream or you ignores me [Guillem & Toadelynn]   Ven 13 Déc - 10:58

I'm sorry I find you pretty ♥
Toadelynn ∞ Guillem
Guillem, perdu dans ses pensées, ne remarquait pas le trouble que son propre regard venait de jeter sur la jeune sorcière. Il l’observait sans la voir, captant simplement chaque parties d’âme qu’il y avait en Kitty afin d’en découvrir ses secrets. Pourquoi était-elle donc si particulière à ses yeux ? Et surtout pourquoi n’arrivait-il pas à en détourner son regard ? Un nouvel éclat pourpre se fit entrevoir, derrière Toadelynn les joueurs venaient de se lancer dans un sprint acharné, se libérant de son observation le jeune homme rougit et baissa la tête en se frottant la nuque signe parmi tant d’autre de sa gêne. Il ne savait que dire ou que faire mais ce qui était certain à ses yeux c’était que si il continuait à se montrer si idiot en la présence de la Serdaigle, elle risquait de tout comprendre et de prendre peur, il ne voulait pas que Kitty s’éloigne de lui il l’appréciait plus que tout autre, mais la présence de la jeune femme dans son entourage l’inquiètait aussi pour mille et une raison et principalement pour le bien être de la blondinette. La Bellastrom ne semblait pas détourner son regard de lui à son tour et cela l’embarrassait plus qu’elle ne pouvait l’imaginer. La chaleur qui c’était fait sentir dans le creux de l’estomac de Guillem à l’idée qu’il puisse la tenir simplement dans ses bras disparaissait sous des crampes d’angoisse. Son écharpe était de nouveau à vu, plus qu’à portée de main ce n’était certes pas grâce à lui et il ne doutait pas que la puissance des sortilèges de Toadelynn ait pu ainsi la faire gagner. Après tout ne dis t’on pas que les Serdaigle sont les plus doués en matière de magie, grâce à leurs curiosités et leur esprit d’observation. Mais alors puisqu’elle l’observait depuis tout à l’heure, que distinguait-elle en lui ?
Avec un petit soupire et son air toujours gêné faisant rougir ses pommettes hautes et ses oreilles sur ses cheveux d’un noir de jais, Guillem pointa l’écharpe du doigt avec un sourire, cherchant par tous les moyens possibles à faire oublier ce regard inquisiteur qu’il avait pu avoir sur elle.« - Bien joué, c’est toi qui a gagné, tu peux me poser trois questions donc … » Guillem ne pouvait se douter sur quoi porterai les trois questions, ce qu’il savait c’était qu’il faisait de plus en plus froid là où il se trouvait, et les ronds fait par les joueurs de Quidditch, créant d’autant plus de bourrasque n’était pas pour arranger les choses, de plus il n’avait toujours pas son écharpe autour du cou et bien qu’il n’est jamais été une petite nature tombant facilement malade, la quantité de cours et de devoirs donnés par les professeurs  ces derniers temps l’avait passablement fatigué physiquement –d’ailleurs il devait certainement avoir perdu au moins deux kilos ces derniers jours tellement il avait peu d’appétit- et psychologiquement aussi. C’était pourquoi il aurait bien aimé qu’avant qu’elle ne le questionne et qu’il ne doive répondre, il voulait s’abriter dans un endroit un peu plus chaud, et à l’abri du froid, comme la loge des professeurs par exemple. « - Ca ne te dis pas qu’on s’abrite un moment avant que je ne réponde ? Enfin qu’on se mette au chaud quoi, parce que je commence à avoir froid et je pense que toi aussi et puis Nicholas m’en voudrait à vie si par ma faute tu tombais malade. »
A vie était une bien grande formule, Nicholas n’en voulait jamais longtemps à Guillem lorsque celui-ci faisait quelque chose qui lui déplaisait, Guillem en revanche s’en voudrait très certainement que Kitty tombe malade à cause de leur stupide jeu. Il c’était adressé à la blondinette avec un sourire et un regard malicieux, ce genre de regard qui faisait de Guillem un garçon si attachant mais aussi surprenant.
Se rapprochant de Toadelynn d’un pas il esquissa un geste puis se ravisât, en vérité, un pant de l’écharpe bleu que portait la Serdaigle découvrait son cou, et une pulsion lui avait donné envie de remonter le pant de laine sur ce cou mince, mais il c’était retenu. Se raclant la gorge en portant son poings à sa bouche il désigna de sa main libre l’écharpe qui était toujours en suspend dans ses airs, avec un dernier regard sur la sorcière. « - C’est à toi de l’attraper. »
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: I dream or you ignores me [Guillem & Toadelynn]   Ven 13 Déc - 21:57


   
Tu peux m'éviter, mais pas éternellement

Aux paroles du Poufsouffle, Kitty cligna des yeux et se mordilla la lèvre inférieure. Elle qui a gagné ? Non, pas encore même si Guillem le pensait. La partie n'était pas encore finie, elle le serait très bientôt aucun doute là-dessus, mais pour l'instant, il reste une dernière chose à faire. Elle ne voulait pas gagner seule, mais qu'ils gagnent tous les deux et elle était certaine de trouver une solution même si pour gagner tous les deux il fallait donc qu'ils touchent à l'écharpe au même instant.
Kitty plissa légèrement les yeux tout en baissant la tête, car en plein raisonnement, elle ne pensait plus à rien d'autre. Une solution, mais bien sûr qu'il y en avait une juste là tout près : une baguette et un sort. La Serdaigle releva la tête d'un mouvement vif qui en même temps replaça ses cheveux et jeta un coup d'oeil à Guillem. Ce qu'elle pensait à ce moment était : Non, je ne gagne pas, nous gagnons ensemble, sauf que pour l'instant je suis juste là seule à le savoir. Puis elle se retourna vers l'écharpe, puis en nouveau vers Guillem.  

Si, superbe idée, allons s'abrités, mais d'abord...

Il lui avait ensuite dit d'attraper l'écharpe et elle en profita pour mettre son idée en place en commençant pas une chose qu'elle n'avait pas prévue, mais qu'elle fit pour faire plaisir à Guillem. Elle fit rapprocher l'écharpe et tendit une nouvelle fois sa baguette lança un "Tergeo" pour enlever la totalité de la boue qu'il y avait sur l'écharpe. C'est là que son idée commençait et qu'elle ne comptait pas la ratée en se laissant prendre par ses sentiments, car proche ou non de lui, fallait qu'elle est la totalité de sa concentration. Faisant attention à ne pas toucher l'écharpe, Toadelynn lança un dernier sort pour la faire voler jusqu'à Guillem et s'arrangea pour poser sa main sur l'écharpe au même moment ou celle-ci se posa sur l'épaule du Poufsouffle.

T'auras un peu plus chaud comme ça. Maintenant on peut y aller... et au fait, nous avons tout les deux gagner.

Dit-elle joyeusement en lui souriant et cette fois, c'est elle qui passait l'écharpe autour du cou du jeune Von Hammerschmidt.
Toadelynn attrapa son sac et mit sa baguette dedans lorsqu'elle remarqua que... "Oh non, pas ça, pas ça" pensât-elle et pourtant si, il y avait bien un morceau jaune qui sorter de son sac surement dû au vent. Semblant de rien elle l'y fit re-rentrer, mais peut-être un peu trop tard, elle n'en savait rien et ne préférer pas croisée le regard de Guillem en cet instant-ci.
Agissant sous le coup de l'impulsion, Toadelynn attrapa le Poufsouffle par le poignet pour commencer à partir, mais elle le relâcha aussitôt qu'elle s'en rendit compte, joignant ses mains, plaçant ses doigts les uns entre les autres et pouce contre pouce fallait vraiment qu'elle cesse de laisser ses sentiments la dépasser comme ça, mais ils sont tellement puissant que par moments ils deviennent hors de son contrôle.
La Serdaigle songea que peut-être fallait-il qu'elle ignore tout ce qu'elle pouvait ressentir pour lui, après tout dans la famille Bellastrom il y avait déjà eu des mauvais choix et pensé à ça la rendée triste tout comme penser qu'elle aussi avait peut-être tort.
Parfois on se trompe, mais elle repensait encore et infiniment à ce jour d'un mois de juin touchant sa fin, la grande salle, l'écharpe, Guillem, la tristesse qu'elle avait et qui était partie très vite grâce à la douceur du geste du jaune et noir. Après tout, erreur ou non son coeur emporté raison et puis si c'était une erreur d'écouter ce qu'elle ressentait envers le Von Hammerschmidt elle le sentirait à un moment ou un autre donc à quoi bon sans soucier maintenant. La Serdaigle retrouva son sourire.

- Guillem, je tenais à te remercier pour ton geste de l'année précédente... Elle tourna sa tête pour regarder le jaune et noir et joignit ses mains l'une dans l'autre ce qui signifier un peu d'anxiété chez elle. Tu sais, ça fait longtemps que je voulais te le dire, mais on n'a pas pu vraiment avoir une conversation depuis. Voilà qui la soulager d'un poids au moins.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: I dream or you ignores me [Guillem & Toadelynn]   Dim 22 Déc - 13:49

I'm sorry I find you pretty ♥
Toadelynn ∞ Guillem
Toadelynn faisait voler vers lui son écharpe, au moment ou elle posait sa main dessus la laine avait déjà touché son cou. Guillem venait de comprendre que ni l'un ni l'autre n'avaient souhaité gagné à ce petit jeu, en réalité l'un et l'autre désirait connaître les questions que son camarade avait à lui poser, et ce fut avec un léger pincement au cœur que le Poufsouffle vit la jeune femme stopper son geste et se reculer à nouveau. Elle lui confirma qu'ils avaient tous les deux gagner, et un nouveau sourire se dessina sur le visage de Guillem, Kitty était vraiment une jeune fille intelligente, elle avait tout fait pour que ni l'un ni l'autre ne sorte perdant de ce petit jeu idiot. Peut-être avait-elle en tête ce stratagème depuis le début, mais le Poufsouffle en doutait, Kitty n'était pas une personne manipulatrice, elle était plutôt du genre grande intelligence et hypersensible, c'était pour cela que le sentiment d'affection que le jeune homme avait envers elle ne faisait que croître à la mesure de son envie de la protéger. Replaçant correctement l’écharpe autour de son cou, en faisant un neoud plus serré que le précédent, ne voulant pas paraître plus stupide qu'il ne pouvait l'être en laissant à nouveau son écharpe partir aux quatre vents. Tendis qu'il serrait le noeud, il cru voir un pans de laine jaune et noir sortir du sac de Kitty, une illusion d'optique, à moins que, cela ne soit … Guillem secoua la tête en clignant des yeux, ce ne pouvait être sa vieille écharpe, après tout pourquoi la garderait-elle dans son sac ? Un léger rouge monta aux joues du Poufsouffle qui commença à se laisser imaginer certaines choses. Et si elle avait gardé son écharpe ? Et si elle l'avait tous les jours sur elle ? Et si elle y tenait comme lui pouvait tenir à elle ? Et si elle ressentait elle aussi des sentiments à son égard ?
Une pensée furtive noir lui traversa l'esprit alors. Et si tous cela n'en était rien et qu'elle ne te vois que comme le meilleur ami de son frère avec qui elle se sent obligé de bien se comporter ?
Une ombre passa sur le visage du Von Hammerschmidt, qui fut sorti de sa torpeur étrange par la sensation d'une main autour de son poignet. Kitty se rétracta alors et enleva sa main, une mine désolé sur le visage, Guillem avait encore plus envie de la prendre dans ses bras, de la serrer fort, si fort que son sourire reviendrai alors, ce sourire qui était si beau et si charmant entre toutes ses taches de rousseurs.
Toadelynn se mis à presser ses doigts les uns contre les autres, et n'osait plus vraiment le regarder dans les yeux, Guillem connaissait très bien cette expression sur le visage de la blonde et surtout cette manière de se tenir les doigts, elle le faisait souvent, elle ne devait pas s'en rendre compte mais Guillem connaissait presque chacune de ses mimiques par cœur, il savait donc qu'à ce moment précis, elle était quelque peu anxieuse. C'est alors qu'elle prononça les mots qu'il ne c'était jamais attendu à entendre. Elle le remerciait, pour ce geste qui avait produit chez lui nombre d'insomnie. A mesure qu'elle parlait la blondinette semblait allez mieux, mais ce n'était pas le cas du Pouffy qui sentait son cœur prendre de l'élan dans sa poitrine et battre à tous rompre.
Oui ils n'avaient pas vraiment pu avoir une discussion, et c'était en grande parti à cause de Guillem et de son angoisse de se retrouver face à la réalité de ses sentiments. Mais de voir ainsi la jolie blonde se montrer si franche avec lui il se sentait soudain plus à l'aise avec ce souvenir. « - Kitty ... » Avec un sourire tendre il lui prit les mains, serrant dans sa paumes ses longs doigts fins, et entoura de ses doigts ceux de la Serdaigle. Ses yeux ne pouvaient lâcher son visage, et il ne pouvait s’empêcher de sourire, doucement, il libéra de l'emprise qu'elle avait sur lui et regarda droit devant lui, marchant doucement vers l'estrade des professeurs où ils seraient à l’abri du vent pour passer cette après midi ensemble, tendis que Nicholas continuait de discuter avec virulence dans les airs avec son compagnon batteur qui lui non plus ne semblait pas démordre de ses idées. Leurs battent étaient levées l'une contre l'autre, et les tons montaient mais Guillem ne s'en souciait pas, le rouge et or savait ce défendre, et puis il avait promis à Kitty de passer du temps avec elle et de répondre à ses questions après tout. Et il avait aussi le droit à trois questions aujourd'hui, bien qu'il ne savait absolument pas quoi lui demander. « - Tu sais, je ne suis pas très doué pour montrer ce que je ressens, mais je n'avais pas envie de te laisser pleurer ce jour là, je n'aime pas te voir pleurer. » Lorsqu'ils arrivèrent près de l'estrade, Guillem posa son sac en bandoulière et lâcha la main de Kitty. A l'endroit où leur peau c'était touchées, il y avait comme une sensation douce de picotement, comme si le faite de lâcher sa main avait créer immédiatement un manque physique. C'était étrange, mais étonnement cela lui plaisait comme sensation, il voulait la sentir encore, mais il n'avait aucun droit à cela.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: I dream or you ignores me [Guillem & Toadelynn]   Lun 23 Déc - 18:50


   
Tu peux m'éviter, mais pas éternellement


Il est certain que la jeune Bellastrom avait voulu remercier le Poufsouffle depuis longtemps et à dire vrai, c'est le jour même qu'elle avait voulu lui dire merci. Elle était en train de monter les premières marches du second étages lorsqu'elle s'était stoppé brutalement sur la quatrième marche. Séchant ses larmes, car sa tristesse venait de s'envoler comme par miracle, enfin soit dit en passant, un miracle nommé Guillem, elle était redescendu aussi vite que possible. Entrant dans la grande salle pour retrouver celui qu'elle voyait à ce moment seulement comme le meilleur ami de son grand frère, exécutant un tour complet sur elle-même balayant du regard la salle elle ne l'avait pas trouvé. Elle était ensuite par logique partie dans le parc pensant qu'entre temps il aurait pu sortir, mais encore une fois sa recherche avait échoué. Un peu déçut, la Serdaigle était allée s'installer dans la bibliothèque, l'un de ses lieux favori. Si elle s'y était rendu dans le but de faire quelques recherches puis faire un peu de lecture, mais elle n'avait rien pu faire de ce qu'elle avait prévu. À peine fut-elle installait tranquillement à une table, son cerveau s'était mi à repenser en boucle au geste si attentionné du jeune Von Hammerschmidt.
Ensuite, sont venues les vacances qui n'ont rien arrangé, puis Poudlard en nouveau et pourtant ni Guillem, ni elle n'avait abordé ce sujet. Nul besoin d'y réfléchir durant des heures, car ce jour elle s'en souvient que trop bien et comment aurait-elle pu l'oublier ce jour hein ? Et serait-ce une erreur que de dire que le geste de l'écharpe avait été pour elle l'éveil de ses sentiments ? La réponse est bien évidemment négative, non ce n'était pas une erreur, mais simplement une partie de la réalité. Au fond d'elle, elle avait des sentiments forts envers le jeune sorcier depuis longtemps, sauf qu'avant la fin juin, ils dormaient enfouis dans son coeur et maintenant, ils l'envahissent.
Le doux sourire de Guillem ramena Kitty à la réalité du moment. Toadelynn baissa sa tête, Guillem tenait sa main, non elle n'hallucinait pas bien que pendant un instant c'est ce qu'elle avait supposé. Le geste qu'elle s'était empêché de faire, lui l'effectuer, un peu étonné elle sentait son coeur qui tambourinait. Mais pourquoi fait-il ça pensât-elle. Non pas que sa la dérangeait, au contraire elle avait une étrange sensation de bien-être. La double révélation de Guillem fit sourire la Bellastrom, voilà qu'en plus d'être rouge aux joues elle avait un air totalement béat qu'elle pouvait cacher par aucun prétexte.
Même en étant Serdaigle les réponses lui échappaient, qu'avait-il voulu dire exactement ? Qu'il ressentait quelque chose d'inexplicable pour elle ? Qu'il avait tout deviné, mais n'osait rien lui dire ? Quand ils atteignirent l'abri et que Guillem lâcha sa main, Kitty fut un peu déçue, de plus la phrase du sorcier faisait écho dans l'esprit de la blondinette. Maintenant que le sujet était lancé, elle pouvait y aller et vider le fond de sa penser, elle n'aime pas mentir ou cacher la vérité.

- Quand je suis revenu dans la grande salle... je t'ai trouvé nulle part.
La Serdaigle s'était adressée à lui avec un sourire mélangé à un air de réflexion et tandis qu'il posait son sac bandoulière, elle laissa échapper une phrase perdue entre ses pensées et sa recherche de réponse qu'elle effectuait mentalement
- Moi non plus je ne suis pas bien douée pour exprimer ce que je ressens et ceux, même à la personne envers qui j'ai des sentiments.

Avait-elle dit dans un murmure à peine audible sans même se rendre compte qu'elle avait réellement dit cela. Toadelynn se mit à regarder le Poufsouffle d'un air déterminé et bienveillant, elle s'approcha du Von Hammerschmidt et à son tour attrapa ses mains. Cette fois aucune hésitation dans son mouvement, fallait qu'elle voit sa réaction si du moins il en avait une. Serrant un peu plus les mains du Poufsouffle contre les siennes elle le regardait dans les yeux comme pour y chercher des réponses. Ces yeux bleus sur ce visage si affectueux, il semblait tant inoffensif, pourtant Kitty avait deja entendu parlée de la famille Von Hammerschmidt, mais lui, il avait l'air diffèrent, Toadelynn se sentait exceptionnellement paisible à ses côtés, elle ne pouvait pas nier cette sensation qui la faisait sourire face à Guillem. Oui elle avait capté quelque chose dans son regard, peut-être tout, peut-être rien, elle savait pas fallait qu'elle réfléchisse. Toadelynn relâcha doucement les mains du jeune sorcier.
Du jus d'ananas ? Il lui semblait en avoir dans son sac deux peut-être même trois petites bouteille. C'était de la boisson Moldue, mais sa ne lui possait aucun probleme, de toute façon les Moldus la passionnent et elle pensait que boire de la boisson Moldue ne devait pas non plus déranger Guillem. Sortant deux petites bouteilles de son sac qu'elle possa au sol, elle en tendit une à Guillem avec un grand sourire. Ni l'un ni l'autre n'avait encore commencé leur question, mais pour l'instant elle ne savait pas quoi demandé ou plutôt elle avait trop de chose à lui demander.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: I dream or you ignores me [Guillem & Toadelynn]   Mar 7 Jan - 23:50

I'm sorry I find you pretty ♥
Toadelynn ∞ Guillem
Ils étaient à l’abri, au moins à l’abri du vent, quand à ce qui était d’être à l’abri de la confusion de leurs sentiments ce n’était certes pas pour tout de suite. Guillem s’efforçait de garder les yeux fixés sur le terrain ou des formes indistinctes volaient en se passant une lourde balle en cuire. Il pouvait sentir l’odeur de Toadelynn, il pouvait sentir la vibration de son corps juste à côté du sien. Elle ressemblait beaucoup à son frère, dans le regard, ce dit le Von Hammerschmidt, avant de se donner une nouvelle claque mentale en remarquant qu’il avait de nouveau posé les yeux sur elle et qu’il l’a fixait de manière plutôt étrange. Il ne voulait surtout pas passer pour un psychopathe ou alors, « le meilleur ami étrange de son frère » quoi que sur ce point Kitty le considérait peut-être déjà comme cela. C’était alors qu’il se faisait cette pensée, attendant patiemment qu’elle commence à lui poser des questions car après tout leur jeu était terminé et il fallait bien qu’il paye pour sa non maîtrises des sortilèges, heureusement que Vesper n’était pas là d’ailleurs … la Bellastrom lui fit comprendre qu’elle l’avait cherché depuis ce jour où il avait eut ce malheureux et stupide geste. En réalité il eut très envie en cette instant de la prendre dans ses bras, mais encore une fois une force en lui le retint de faire une chose pareil, la brûlure douce qu’il ressentait à l’endroit ou leurs mains c’étaient touchées lui suffisait amplement pour comprendre que les sentiments pouvaient être aussi douloureux que tendre. A l’image des larmes de Toadelynn.
Le rouge monta aux joues de Guillem et il fronça les sourcils, il ne c’était pas attendu à ce qu’elle soit aussi touché par ce geste, et lui se sentait d’autant plus idiot. Mais il c’était promis de ne plus la voir pleurer, et sensible comme elle était ce ne serait certainement pas une chose aisé. 
La jolie blonde, parla encore, c’était rare d’avoir une conversation aussi longue surtout avec Toadelynn, ou plutôt surtout entre Toadelynn et lui, depuis le temps qu’il l’évitait, il n’avait pas du lui accorder plus de trois mots depuis la rentré et bien souvent il laissait les frangins Bellastrom en plan afin de pouvoir s’enterrer bien tranquillement dans la salle commune afin d’essayer, au mieux, de moins penser aux belles taches de rousseurs de la Serdaigle qui avaient un effet sur lui qu’elle ne pouvait soupçonner. 
Ils avaient eut beaucoup de mal à se retrouver, et Guillem se trouvait un peu coupable de la situation actuel, mais au fond il était persuadé d'avoir prit la bonne décision du moins jusqu'à aujourd'hui, aujourd'hui il n'arrivait pas à garder la distance et la blondinette ne faisait rien pour non plus visiblement.
Un morceau du cœur de Guillem se détacha lorsque la bleu et bronze fit comprendre qu'elle avait des sentiments pour quelqu'un et inconsciemment son visage se figea, ses yeux d'un bleu soutenu se perdant sur un point imaginaire au dessus de l'épaule de la Serdaigle. Il n'entendait ni ne voyait plus rien, cherchant à comprendre pourquoi cela lui faisait soudainement si mal d'entendre ça, alors qu'il aurait simplement du se réjouir pour elle d'avoir de tels sentiments. L'amour était quelque chose de précieux, après tout si elle était consciente de ses sentiments, il fallait qu'elle en profite et qu'elle fonce vers cette belle aventure. Une aventure qui semblait à Guillem Von Hammerschmidt plus que jamais hors de sa porté. Reprenant ses esprits tendis qu'une bouteille de jus d'ananas se présentait à lui, le brun secoua légèrement la tête en plissant des yeux, un mince sourire plus semblable à un rictus se dessinant sur son visage tendis qu'il tendait sa main vers la petite bouteille. Il aurait voulut remercier à haute voix Kitty, mais les mots restaient coincés au fond de sa gorge, absolument certain que la personne dont la jeune fille parlait ne pouvait de toute manière pas être lui.
Une question lui démangeait les lèvres, mais il n'était pas certain d'avoir gagné au fond à leur petit jeu de lévitation, et il ne pensait pas pouvoir parler en premier. « - Merci pour... le jus. », le Von Hammerschmidt observa un instant la bouteille, la couleur et l'étiquette, il ne connaissait pas, ce n'était pas du jus de citrouille c'était certain, beaucoup trop limpide pour être cette boisson très appréciée des sorciers. Arquant un sourcils curieux il ouvrit le couvercle et mis son nez fin au dessus de la boisson, reniflant doucement, une effluve sucrée et fruitées qui venaient à lui. « - C'est quoi ? » sans attendre une réponse il porta la bouteille à sa bouche et en prit une gorgée, il ne s'attendait pas à ça, c'était beaucoup plus sucré que ce à quoi il c'était attendu et la texture était étonnement lisse. Un goût semblable à celui de l'ananas lui vint aux papilles. Sans s'en rendre compte, il venait de poser sa première question, et la mine à la fois illuminée mais aussi ravi de cette nouvelle découverte ne venait qu'ajouter à sa candeur, cette candeur naturelle qui parfois était presque un fardeau, surtout lorsqu'il se trouvait en présence de personnes pour qui il désirait compter et qui ne cessait de le surprendre lui, alors qu'il avait l'impression de ne jamais les surprendre de son côté. Un de ses plus gros défauts, jamais rien de surprenant ne venait de Guillem Von Hammerschmidt, il était impardonnablement et désespérément banal, tout du moins à ses yeux.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: I dream or you ignores me [Guillem & Toadelynn]   Mer 8 Jan - 22:39


   
Tu peux m'éviter, mais pas éternellement


Kitty ne parvenait pas à déchiffrer le regard étrange du sorcier, il était parfois si mystérieux avec elle qu'elle arrivait à en croire qu'il cachait quelque chose, mais cela semblait trop invraisemblable pour elle. Que pouvait-il lui cacher à elle spécialement ? Probablement rien, elle se faisait juste de fausses idées. La blondinette elle oui cachait une chose au jeune Von Hammerschmidt et le temps ou elle s'en était rendu compte et aujourd'hui avait été largement suffisant.
Oui jusqu'à aujourd'hui Guillem avait fait de son possible pour ne pas se trouver au même endroit que la Serdaigle, c'est en tout cas ce qu'elle avait constaté, mais cette après-midi ils passaient du temps ensemble tous les deux. Il n'en avait probablement pas la moindre idée, il l'ignorait sans doute le bonheur que la Bellastrom éprouver d'être là sur le terrain de Quidditch et surtout de pouvoir être avec lui.
Une idée soudaine fit surface dans l'esprit de la sorcière. Pouvait-elle le faire ? Toadelynn Bellastrom pouvait-elle révéler la vérité de ses sentiments à Guillem ? Lui dire que c'était de lui et pas d'un autre dont elle avait parlé précédemment et qu'avec lui elle se sentait si bien qu'elle en oubliait tout le reste ? Qu'elle avait passé un été minable car même loin du jeune homme elle ne pouvait pas l'oublier ni lui ni son geste et ni sa gentillesse. Certes elle pouvait néanmoins, elle redoutait d'éloigner le Poufsouffle et il n'était pas impossible qu'il restât avec elle parce qu'elle est la petite soeur de son meilleur ami.
Kitty observa le sorcier qui semblait bien surpris de voir la boisson d'ananas. Sa réaction était drôle il ressemblait à un petit animal qui vient de faire une grande découverte.

- C'est du jus d'ananas, une boisson Moldu.   Répondit-elle en souriant.

Toadelynn se mit à regarder Guillem, pas d'un regard habituel comme elle avait eu jusqu'à maintenant, son regard actuel était plus intense comme si elle était sur le point de lui dire une confidence. Elle venait de faire un choix réfléchit du style : j'ai couvert mes arrières tout peut s'écrouler d'un moment à l'autre, car rien n'est jamais vraiment certain, mais je suis à peu près sûre de moi.

- Guillem ... Je voulais te dire que je ... Ce que j'essaye de te dire, c'est que je crois que je t...  

Elle s'interrompit en plain phrase tandis que sur le terrain deux joueurs se persiflaient à haute voix. Décidément cet après-midi devenait bizarre. Elle sentait son coeur s'accélérer de nouveau, elle tapotait silencieusement et nerveusement sur sa bouteille et elle pouvait même sentir ses tempes taper plus fort lorsqu'une phrase lui vint à l'esprit  "l'important se cache dans les détails" et elle joignit ses deux mains avec un petit sourire.
La Serdaigle baissa la tête regrettant de ne pas avoir fini sa phrase, mais peut-être était-ce mieux ainsi. Elle avait la nette impression que quelque chose lui envoyer des signes lui disant que pour le moment elle ne devait rien dire des sentiments qu'elle à pour lui. Alors quand ? Assurément plus tard, mais pas jamais, un jour elle lui dirait ce jour n'était juste pas celui-ci.
Elle voulait poser sa première question à Guillem, mais il y en avait tellement et il fallait qu'elle en choisisse qu'une. Faire un choix astucieux paresser s'imposer.

- Qu'est-ce que tu me caches ? Balbutiât-elle. Trop tard elle avait pensé tout haut. - Non pardon ce n'est pas ça que je voulais demander. Elle n'était de toute façon pas sûre qu'il est compris clairement ce qu'elle venait de dire. - Est-ce que tu regrettes ton geste  d'avoir passé ton écharpe autour de mon cou avant les vacances ?





Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: I dream or you ignores me [Guillem & Toadelynn]   

Revenir en haut Aller en bas
 

I dream or you ignores me [Guillem & Toadelynn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASCENSIO ::  :: ❝ L'extérieur de Poudlard :: Le terrain de Quidditch-