Gryffondor
Directeur : Neville Londubat
Nombre d'élèves : 6
Points collectés : 335
Serdaigle
Directeur : Garett Hope
Nombre d'élèves : 9
Points collectés : 380
Poufsouffle
Directrice : Evannah Addams
Nombre d'élèves : 11
Points collectés : 1410
Serpentard
Directrice : Vesper Leigh
Nombre d'élèves : 8
Points collectés : 774
Revenir en haut
Aller en bas



 

Partagez
 

 Rubens | Pour ma part je vais rêver mon sort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rubens Cassidy
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 593
Galions : 510
Âge : 19 ans
Classe : L1 Justice Magique, au plaisir de créer ensuite des lois qui évinceront les sangs-purs de mon monde parfait ♥
Avatar : Robert Sheehan
Rubens | Pour ma part je vais rêver mon sort Empty
MessageSujet: Rubens | Pour ma part je vais rêver mon sort   Rubens | Pour ma part je vais rêver mon sort EmptyMer 19 Mar - 11:02

Rubens Cassidy
« Le sang n'a pas de privilège »

Nom de famille :
Cassidy
Prénoms :
Rubens, Alvin

Age :
18 ans
Date et lieu de naissance :
1er janvier 1996, Bath
Qualité du sang :
né-moldu
Orientation sexuelle :
hétérosexuel
Statut social :
célibataire, encore amoureux de son ex

Avatar :
Robert Sheehan


Le choixpeau m'a envoyé à


Gryffondor

Septième année

Baguette Magique :
Cornouiller, crin de licorne, chacun de mes sorts est un concert, ce qui me plaît assez
Balai :
un nimbus 2000 qui prend la poussière
Animal de compagnie :
une jeune chouette hulotte prénommée Edith, un peu trop affectueuse avec tous

Épouvantard :
un homme en robe de sorcier, sans visage, tend devant lui un arrêt. Sur ce dernier on peut lire que les moldus et né-moldus sont bannis du monde des sorciers
Ridiculus :
Le texte de l'arrêt change pour annoncer une grosse soirée chez les Gryffondors

Patronus :
un chien, il s'agit d'un labrador
Matière préférée :
sortilège, j'adore ensorceler des objets même si pour le moment mes essais n'ont entraîné que des catastrophes
Matière détestée :
vol, j'ai le vertige, ca n'aide pas
Options (minimum deux) :
études des runes, ma sœur à beau me dire que c'est la meilleure matière du monde, je maintiens que c'est beaucoup d'effort pour pas grand chose. Arithmancie, une balade de santé, j'ai toujours aimé les nombres, même sous cette forme. Etude des moldus, oui, c'est cheaté que j'ai cette matière mais mon bulletin me dit merci ! Comme je m'ennuie je passe mon temps à intervenir pour poser des questions qui n'ont pas forcément de lien direct avec le cours

Rêve d'avenir :
Dans ma tête c'est très clair : je serais un agent de liaison entre le ministère sorcier et celui moldu, ce afin d'unifier les deux mondes. Après je ne me suis jamais demandé si ce métier existait ou si j'en avais les capacités. De même que je vais devenir un inventeur d'objets magiques reconnu, après, une fois encore, je ne  me suis pas fait la réflexion que je ne pourrais probablement pas tout faire.


Son caractère
J'entends souvent les gens dire que je suis inconséquent, irresponsable, malpolie, têtue, immature, stupide ou encore vulgaire, moi, je préfère dire que je suis surprenant.

« Madame ! On peut métamorphoser un animal en un autre animal ? Si oui est-ce que l'animal garde la même personnalité ? Nan parce que ma sœur a un chat et elle aimerait avoir un chien... »
Rubens, cours de métamorphose, troisième année

Ah, les cours ! Le choixpeau a hésité à m'envoyer à Serdaigle et cela n'a surprit personne quand je l'ai dis. Mon niveau est relativement moyen, je ne suis pas mauvais mais je ne suis clairement pas un génie, sauf peut-être en arithmancie où je m'en sors relativement bien. Pourtant je travaille, jamais vous ne me verrez mettre le bordel en cours, toujours je m'acharnerais à réussir les exercices pratiques que nos professeurs nous imposent. J'ai soif de connaissance, une folle envie d'assouvir ma curiosité à l'égard de la magie mais sans pour autant être particulièrement tenace. Ma volonté à apprendre reste dans la classe, enfermé là-dedans je suis tout à leur savoir mais dehors... Facilement déconcentré, je rend rarement mes parchemins terminés et c'est sûrement là mon plus gros problème. Là où d'autres passent des heures à la bibliothèque pour se perfectionner, moi je pars traînasser en reportant au lendemain. « On a tout le temps ! » ais-je tendance à répliquer aux plus assidus, ma foi, j'avais peut-être pas tant de temps que ça... Au moins je suis participatif, ça rattrape. En classe, j'interviens souvent, posant milles questions ou répondant même à la place du prof. On m'a parlé de devenir enseignant, que mon engouement ferait de moi un professeur compétent mais je ne pense pas, faut pas rêver, j'suis pas assez intelligent pour ça.

« Déjà c'est pas une fleur mais un cactus et où t'as vu que les fleurs étaient réservés aux femmes ? Y a une pancarte chez le fleuriste qui m'interdit de t'offrir des fleurs à un mec ? Non ! Alors me gave pas et accepte le ! »
A son meilleur ami, noël dernier

L'amitié c'est sacré, c'est un écrin magnifique qu'il ne faut surtout pas abîmer. Sociale, bavard et au rire contagieux, j'ai la chance de pouvoir aisément inscrire des noms à la liste de mes amis et, pour chacun, j'ai une immense affection. Elle diffère, elle se nuance et si j'ai envie de dire que certains sont plus des frères que des amis, je ne suis pas de ceux qui ont seulement deux-trois intimes et le reste est superficielle. Mon amitié est facilement acquise et difficile à perdre, j'encaisse beaucoup pour vous garder auprès de moi, vous trouvant toutes sortes d'excuses si bien qu'on me trouve parfois trop tolérant. Si vous avez un problème avec un abruti, je serais là pour le tenir alors que vous le rouez de coup. Pas bagarreur, je serais un bon soutien et, doué pour la fuite, je saurais vous donner le meilleur trajet pour ne pas vous faire chopper. L'amitié, vous dis-je, c'est savoir tout donner à l'autre, c'est partager le meilleur comme le pire. J’essaierai d'être là pour vos moments de doute, vous faire rire, vous changer les idées avec une aventure exotique... Fêtard dans l'âme, bon vivant, j'aime les choses simples et relativiser les problèmes afin que, chaque matin, je me lève en étant heureux d'être simplement vivant.

« Ah ? Parce qu'on était encore ensemble ? Comme je t'ai pas vu hier soir j'ai cru que c'était terminé, ok, ben du coup là tu me largue vraiment ? Putain j'y comprend plus rien, t'as un grave problème de communication toi, on te l'a déjà dit ? »
A une de ses ex, cinquième année

Les psychologues de comptoir vous diront que j'ai un problème d'engagement, que le défilé des belles-mères et l'absence d'une mère m'ont rendu allergique aux relations amoureuses et, peut-être, qu'au fond de leur verre ils ont trouvé la vérité. Toutes mes histoires furent des échecs, non pas que je sois un petit-ami minable. Ayant eut deux sœurs je sais faire semblant d'écouter vos états d'âme, je suis assez affectueux, pas radin et j'ai même quelques idées originales pour des rencards pas trop ennuyeux. Non, en soit je ne suis pas une catastrophe ambulante, le truc qu'elles me reprochent à grands cris c'est de les faire passer en dernier. Mes potes, mes cours, ma famille, absolument tout  passe avant elles. Les femmes sont des gâteaux, je les croque quand elles me plaise mais passé la première bouchée j'en ai déjà marre. Une fois j'ai aimé, lentement je me suis senti tomber amoureux et cela m'a fait peur. C'était trop intense, trop angoissant, trop concret, j'étais jeune, je ne voulais pas de ça, j'avais bien trop de chose à vivre avant de me lancer dans quelque chose d'aussi prenant. Mes sentiments me prenaient toutes mes secondes, chaque minute lui était consacré, aussi, j'ai massacré dans l'oeuf ce qu'on avait. Tromperies, mensonges, médisances, j'ai usé jusqu'à l'os tous les clichés sur les hommes jusqu'à ce qu'elle s'enfuit loin de moi. Cela à fonctionné, le cœur brisé mais soulagé je l'ai regardé s'éloigner.

« Oh oui maître, bien maître, ce que vous voudrez maître.... Nan je ne me fous pas de ta gueule, Serpentarounet, je fais juste preuve du profond respect que ma minable condition de né-moldu doit à la tienne, ô grand sang-pur à la généalogie sans tâche»
A un serpentard qui lui avait demandé de le laisser passer, sixième année

Né-moldu, l'affichant fièrement, j'ai essuyé les moqueries, sarcasmes et bousculades des sangs-purs comme beaucoup d'autres. Souvent je m'en suis pris une, parfois j'ai fuis, j'éprouve à l’égard de ces crétins un mélange de pitié, de colère et de peur. Jusque ici ils n'étaient qu'une bande de prétentieux aux existences si fadasses qu'ils pimentaient leur vie en bousillant la mienne mais depuis l'agression de MacCarthy je ne sais pas... Ca a prit un nouveau tournant toute cette histoire... s'ils étaient sérieux ? S'ils avaient vraiment envie de me faire la peau ? Pire, s'ils y arrivaient, qu'est-ce qu'on deviendrait ? Gryffondor est la maison des courageux et souvent on m'a fait la réflexion que je ne méritais pas sa bannière, que j'étais qu'un couard et j'ai peur qu'ils aient raison. Je me casse si souvent quand sa tourne au vinaigre pour moi,  j'ai que de la gueule, qu'ils disent... jamais je n'arriverais à tenir bon si Poudlard subissait une guerre interne. Pourtant le choixpeau l'a dit, hein, il me l'a soufflé à l'oreille qu'il y avait en moi un courage qui ne demandait qu'à sortir....c'est qu'un morceau de tissu... Soyons honnête, je crève de trouille que la prochaine fois, ils le butent, le né-moldu.


Sa vie
Il lui prit la main, l'emmenant à travers champs. Son visage effleurait les épaisses tiges de maïs, plusieurs fois elle manqua de tomber pourtant elle riait à gorge déployée. Jamais elle n'avait été aussi heureuse, l'allégresse la transportait alors qu'il lui montrait, avec cette naïveté qui la touchait tant, un magnifique feu d'artifice. Les fusées coloraient le ciel, prenant la forme de fleurs, soleils ou d'étoiles filantes sous les « oh » et les « ah » de la femme. Lui, la regardait avec des yeux pétillants d'amour, pas tellement à ce qu'il faisait si bien qu'elle poussa un petit cri quand elle crut qu'il avait mit le feu au champs. Le cri se mua en un rire, il lui prit la main pour la rassurer, l'embrassa doucement alors qu'elle lui répondait avec passion. Ils regorgeaient de bonheur, à la maison leurs enfants dormaient d'un lourd sommeil sous l’œil protecteur de leur grands-parents. Ils s'offraient une escapade en amoureux, comme celles qu'ils faisaient du temps où ils étaient étudiants et, dans un dernier baiser, il lui proposa de terminer cette nuit à Londres. Quelques fous rires plus tard et les voilà à la capitale prêt à vivre pleinement ces derniers jours d'intimité. Il lui prit la main pour l'aider à sortir de la voiture mais elle le repoussa en riant, courant devant lui comme une jeune femme, l'invitant à la rattraper. Elle courait et il la regardait faire, amusé puis hilare quand elle bouscula un homme. Le visage désolé, elle s'excusait alors que ses yeux prirent une teinte apeurée. Il n'y eu pas un cri, ni même un geste, simplement un sentiment de peur qui gâcha son beau visage éclairé d'une lumière verte. Il hurla de douleur, se précipitant vers elle alors que le monde se mettait à tourner au ralenti. L'homme disparu pendant qu'il la prenait dans ses bras, la serrant fort contre sa poitrine.

Nous ne nous mêlions pas de vos histoires, nous n'avions aucun moyen de nous défendre, ne l'oubliez pas, les sorciers ne sont pas les seules victimes de la guerre.

Les moldus sont des sorciers qui s'ignorent

J'étais là à jeter des boulettes de pain sur ma frangine mais elle s'en moquait, elle était tellement plongé dans son bouquin que la maison pourrait bien s'écrouler, elle ne le remarquerait même pas. Aussi, faute de trouver une meilleur occupation, je lui ai arraché son livre des mains et l'ai lancé à Cora qui venait de rentrer. Olive se mit à hurler à la mort, Cora dribbla maladroitement, le livre perdit des pages et papa gueula qu'on devrait se calmer et que j'avais du courrier.

- C'est de qui ? Demandais-je en ouvrant l'enveloppe.
- Aucune idée, connaît pas.
- Ca dit que je suis un sorcier, que je dois aller faire mes études à... Poudlard... oh, y a même une liste de fourniture.
- N'importe quoi, les sectes sont en manque d'inspiration ma parole, allez jette moi ça.
- Mais papa c'est peut-être vrai ! T'as bien vu ce que j'ai fais à Poupy ! Et au match de Cora samedi ! Et puis y a aussi la télécommande qui a...
- BEN CA SUFFIT !
- Il se passe quoi ? Olive avait cessé de pleurer son livre mort au combat, la conversation étant à priori bien plus intéressante.
- J'ai reçu une lettre, je suis un sorcier frangine, fait gaffe.
- Cool, on va brûler Benny.
- Hein ?! On brûle encore les gens ?!!
- Mais n'importe quoi vous deux, bon Ben tu me mets cette arnaque à la poubelle et on en parle plus.

Il y eu une seconde lettre, puis une troisième, une cinquième, une quatorzième et des événements paranormaux à la pelle. Une vitre qui se brise quand je m'emportais, un objet qui volait, ce n'était que des incidents sans explications auquel mon père fut bien forcé de prendre garde. Intrigué et aussi exaspéré que nous lui demandions en boucle chaque matin « on va au chemin de traverse aujourd'hui ? », qu'il finit par nous y emmener.  Le monde qui s'ouvrit à moi était incroyable. Magasin de chaudrons, de baguettes, des balais volants et des grimoires à foison. On se procura de l'argent, le dépensant à foison, je pris tellement de choses inutiles quand je n'eus pas les moyens de m'offrir un animal de compagnie. Papa était scotché, il harcelait de question chaque vendeur sur la sécurité de cette école, sur le fonctionnement des cours et sur la possibilité de la visiter. J'étais un touriste, mon père était en portes ouvertes. L'été se termina, nous nous rendîmes en famille au fameux quai mystérieux puis je montais dans le train, mon appareil photo autour du cou et une joie folle dans le ventre. Le trajet fut agréable, la balade en barque encore meilleur puis vint le moment tant redouté. Mes camarades du compartiment m'avaient parlé de la « répartition », des « maisons » et j'étais impatient de savoir où j'irais, surtout que j'avais parié tout mon paquet de chocogrenouille que j'irais à Poufsouffle.

« En voilà un garçon original, tu es curieux et Serdaigle te permettrait t'assouvir ta soif de savoir mais il y a en toi une volonté de bouger les choses. Tu es tout feu, tout flamme, tu crois à des vérités qui n'en sont pas et je devine que Poudlard renforcera tes convictions. Tu es encore naïf mais cela va changer et Gryffondor t'aidera à faire ressortir le courage qui se cache en toi, aussi, je déclare,

GRYFFONDOR  »

Et zut !  

*
- Oh dégage le sang-de-bourbe, c'est ma place.
- Va bouffer des vipères face de Mangemort.
- T'as dis quoi là ?! Ahaha ! C'est ça, cours vite Cassidy ! Tu pourrais pas te planquer longtemps !

Le choixpeau ne s'était pas trompé, à Poudlard je perdis bien des illusions et pourtant, était-ce la maison ou le caractère, jamais je m'y sentis mal. Aux insultes je répondais par des moqueries et sprints et, à l'exclusion des moldus dans le système sorcier, je choisi d'apporter la magie à même la maison. Moi, élève plutôt moyen jusqu'ici, je travaillais d'arrache-pied pour fabriquer des potions que j'essayais de rapporter en douce à chaque vacance. Je comblais mes frangines d'objets magique et jurait qu'un jour j'arriverais à ensorceler le chien pour le faire parler. Ma scolarité était un immense éclat de rire, je fus plusieurs fois puni pour avoir essayé d'ensorceler des objets, j'initiais des amis « sang-pur » aux délires de mon monde et entretenais une correspondance assidus avec mes sœurs. Toujours partagé entre l'univers des sorciers et celui des moldus, je me plaisais à marcher sur la ligne rouge, sautillant d'un monde à l'autre au gré de mes plaisirs. J'eus la chance d'avoir un père compréhensif et des sœurs formidables, même si l'acceptation de ma nouvelle vie ne fut pas toujours facile, je n'ai pas eu à me plaindre. Cora, une fille débrouillarde et très terre-à-terre, ne m'a jamais envié ma nouvelle vie, il lui a toujours semblé que la magie était un cadeau empoisonné. Par contre, Olive, m'en voulut pendant deux longues années, me boudant lors des vacances, son cynisme, ses méchancetés, motivés par la jalousie, s'entremêlaient à l'affection que nous nous portions si bien que je ne savais plus comment me comporter avec elle. Tour à tour nous étions inséparable et l'heure d'après nous étions comme chien et chat. Cela dura deux ans, jusqu'à ce qu'en troisième année je dus choisir mes options.

- A la rentrée faut que je prenne au moins deux option, j'sais pas quoi choisir, ça m'gave.
- Tu as quoi ? Demanda mon père en sortant le plat du four.
- Arithmancie, créatures magiques, divination, études des runes et études des moldus. A part créatures magiques et runes tout me tente...
- J'aime bien les runes, c'est comme un code secret. La petite voix fluette d'Olie me surprit,  ne voulant pas la couper, j'étais suspendue à ses lèvres, attendant la suite. C'est mystérieux, intriguant... si j'étais à Poudlard, j'aurais pris ça.
- Alors je vais prendre runes !
- Bien sûr, t'es pas assez patient pour ça, tu vas pas y arriver.
- Olie, si je prends runes et que je t'envoie les cours, t'en dis quoi ? Tu m'aiderais ? Il y eu un silence, puis le sourire complice de ma sœur qui s'élargit alors que grand-mère s’exclamait :
- Si Olive prend runes, je prends arithmancie !
- Nan mais oh vous deux, j'ai droit de choisir mes options quand même ? Nous éclatâmes de rires pendant qu'Olive me soufflait une dernière demande, du coin de l'oeil je vis Cora lever les deux pouces en signe de victoire, après deux années caboteuses notre trio se reformait.
- Benny, tu voudras bien m'envoyer aussi les cours de botanique ?

Ma sœur n'était pas née sorcière mais de mon avis elle était la meilleure théoricienne qui soit. Je lui envoyais des résumés de mes cours et elle, de son côté, me renvoyait une liste de question à poser aux enseignants. Elle négligeait ses études réelles au profit de celles, rêvés, de Poudlard mais elle était tellement douée que je m'en foutais, je continuais à envoyer mes cours malgré les protestations de notre père. Olive avait décidé de laisser tomber sa jalousie pour faire de l'adage « si la porte est fermée, passe par la fenêtre » sa réalité, elle allait entrer dans ce monde interdit quoi qu'il en coûte. Quand on parle de nos avenirs, elle me répond qu'elle sera théoricienne des runes ou herboriste, dans les deux cas je sais qu'elle réussira, elle a un don pour ces trucs là.

Il me dit de vous serrer la main mais moi, j'ai envie de la bouffer, votre main

Le professeur parlait des sortilèges impardonnables, j'écoutais sans un bruit mais quand il expliqua le sort de mort j'eus un sursaut. Lumière verte, coup rapide... des échos du cours d'histoire de la magie me revinrent... le souvenir de conversations aussi... J'en parlais avec des amis, j'attendis avec impatience l'été pour interroger mon père... La vérité fut difficile à encaisser, ma mère n'était qu'une victime de la guerre comme il y en avait eu tellement, ce n'était même pas un dommage collatéral, juste une victime. Pourquoi les moldus n'avaient-ils pas été plus protégé ? Pourquoi n'avions-nous pas eu le droit à la vérité ? Si nos deux mondes fusionnaient, alors les sans magie pourraient se défendre. N'étions-nous pas assez important pour savoir la vérité ? Soit disant que cela entraînerait une guerre mais laissez moi avoir un doute, vous avez décidez seul de nous laisser dans l'ignorance et voilà le résultat !

- Ils l'ont tué papa ! Ils l'ont tué !
- Rubens calme toi...
- Non ! Ils l'ont tué ! Je vais leur faire payer, je vais retrouver le coupable et...
- Et tu vas rien faire du tout, ce qui est arrivé à Meredith est affreux mais te venger ne servira à rien. Elle n'aurait pas voulu ça, laisse le système s'en charger, il y a bien des juges et une prison chez les sorciers ?
- Oui mais ils n'ont pas tous été attrapés, Azkaban est bien, là-bas t'en ressors pas, ces salauds ils y perdent leurs âmes, c'est bien ce qu'ils méritent hein ?
- Non, pas vraiment. Si cette prison était plus douce, si elle leur redonnait de l'humanité au lieu de leur en voler, ils n'auraient pas envie de recommencer à tuer à la sortie. Leurs enfants doivent être bien malheureux, leur système n'a rien de correct Ben.
- Qu'est-ce que t'en sais, tu ne les as pas vu ! Tu ne les connais pas ! Ils sont dingues, ils sont...
- Ils sont des gosses, sorciers ou pas, ils sont comme les autres.

Ma mère était bibliothécaire dans une prison. Mon père m'a toujours raconté qu'elle croyait sincèrement que l'homme était bon mais que certains n'avaient simplement pas eu de chance. Que ce soit au niveau du code génétique ou de la vie, ils n'avaient pas eu de pot et pouf, ils étaient devenu des dingues. Elle adorait son métier, vendeuse de rêve et d'espoir, elle s'imaginait qu'avec ses livres elle allait empêcher les récidives. Je regardais mon père, je repensais à ma mère mais j'avais toutes les peines du monde à les croire. J'ai connus le rejet à cause de mon sang, j'ai écouté l'Histoire et appris des sorts qui l'aurait protégé... j'avais toujours crié haut et fort que nos mondes devraient s'unir mais c'était devenu encore plus évident. A défaut de venger ma mère, j'empêcherais que ça recommence.

*
- T'étais où ?
- Tu m'as fais peur ! Qu'est-ce que tu fous dans le noir ? Cora était assise sur mon lit, plongée dans la pénombre elle attendait, la lumière rougeâtre du réveil et ses 5h a.m pour seule compagnie.
- Pourquoi tu rentres si tard ? En plus tu pues la clope, t'as été faire quoi ? J'paries que t'as encore fait tes paris à la con avec d'autres crétins qui...
- Oh, ça va ! J'ai dis à papa que je dormirais ici, je dors ici, on a pas parlé d'heure et mince t'as pas ton mot à dire ! Qu'est-ce que t'as ? Madame à fait cauchemar et passe ses nerfs sur moi ?!
- T'as pas tilté, hein ? Toujours à glander, à faire tes magouilles dans ton coin et que je viens pour manger et que je profite de la télévision mais quand il s'agit d'être là pour ta famille y a personne !
- Putain Cece je comprend rien !
- Olive a pas arrêté de pleurer !
- Mais de quoi tu me parles bon sang ?!!
- Grand-ma' a Alzheimer !

Lentement je m'assis à côté d'elle et lui prit la main, elle se laissa faire, silencieuse, remplit d'une colère froide. Elle avait un rendez-vous cet après-midi, un truc de routine, sans gravité. On avait bien remarqué qu'elle était un peu agressive ces derniers temps mais il ne fait pas très beau et puis, on a tous nos mauvais jours.

- Elle a Alzheimer, Benny et ça ne se soigne pas. Elle va perdre la mémoire, petit à petit elle va tout oublier. Grand-père, maman, toi, moi, elle va tout oublier. Même le nom des choses... et après, ça va faire comme l'arrière grand-père de Ruth, elle va même pas pouvoir bouger. Elle va rester là, comme un poisson, à regarder le monde bouger avec de grands yeux vide. Il y eut un silence, que voulait-elle que je dise ? Mon cœur était serré, noué dans un étau, je ne voulais pas qu'elle me dise tout ça, je voulais aller réveiller grand-ma' pour qu'on joue encore une fois aux dames et que je perde. Que je la fasse rire ou pleurer, qu'on se dispute ou qu'on soit complice, n'importe quoi, je ne voulais pas écouter Cora et profiter de chaque seconde avec cette femme qui ne nous a jamais quitté depuis le décès de maman. Elle ne mérite pas ça Benny ! Il faut que tu fasses quelque chose !
- Qu'est-ce que tu veux que je fasse, je ne peux rien faire !
- Si ! Tu dois la soigner !
- Mais Cece...
- Soigne la ! T'es un sorcier bordel alors soigne la ! Emmène la dans ta Mangouste et soigne la ! Vous pouvez faire ça, vous ! Je ne t'ai jamais rien demandé Benny ! Quand tu as envoyé des cours à Olive, j'ai rien dis, quand tu m'as proposé d’intervenir dans mes problèmes j'ai refusé, jamais je ne t'ai jugé, jamais j'ai demandé un service. Tu me dois bien ça Rubens !
- Mais je ne peux pas !! Je ne sais même pas si j'ai le droit d'amener des moldus à Sainte-Mangouste !
- Alors prend le ce droit ! Crée le ! C'est injuste, sauve la, faut que tu la sauve... c'est injuste... elle fondit en larme dans mes bras qui, maladroitement, caressait son dos. Son frêle corps tressautait sous l'assaut de sa douleur, je ferma les yeux aussi fort que je pus pour ne pas mêler mes larmes aux siennes, tu as la magie, Rubens, un pouvoir et un grand pouvoir implique de grandes responsabilités. J'eus un sourire, elle lâcha un rire étouffé mêlé de sanglot,
- Spiderman, vraiment ? Idiote...Promis Cece, je vais tout faire pour sauver grand-ma', tu verras, ça va aller, lui murmurais-je sans la lâcher.

Nous ne nous mêlons pas de vos histoires, nous n'avons aucun moyen de nous défendre et il est grand temps que cela change.  


Derrière l'écran
Prénom ou surnom :
Eugenia
Age :
24 ans
Région :
Pays de la Loire
Sexe :
féminin ou masculin, ça dépend

Comment as-tu découvert Ascensio ?
j'ai vu une lumière
Qu'en penses-tu ?
c'est de la licorne en boîte  :piment: 
Autres chose ?
les sangs purs sont bien trop tranquillou, faut que ça change  :sadique: 

Code du règlement :
Potty Pottam sur son nimbus 2000



Dernière édition par Rubens Cassidy le Lun 7 Juil - 14:26, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Rubens | Pour ma part je vais rêver mon sort Empty
MessageSujet: Re: Rubens | Pour ma part je vais rêver mon sort   Rubens | Pour ma part je vais rêver mon sort EmptyMer 19 Mar - 11:16

Maiiiiiis Eug elle vient avec un petit monsieur tout joli =DDD

Qui en plus fait de l'arithmancie <3
Revenir en haut Aller en bas
A.-I. Anarchy Selwyn
Sorcier
Sorcier
Messages : 760
Galions : 475
Âge : 23 ans.
Classe : Ex-Slytherin.
Avatar : Jensen Ackles, b*tch. ♥
Rubens | Pour ma part je vais rêver mon sort Empty
MessageSujet: Re: Rubens | Pour ma part je vais rêver mon sort   Rubens | Pour ma part je vais rêver mon sort EmptyMer 19 Mar - 11:20

SHEEHAN :han:
Re-Bienvenue & très bon choix de vava (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Rubens | Pour ma part je vais rêver mon sort Empty
MessageSujet: Re: Rubens | Pour ma part je vais rêver mon sort   Rubens | Pour ma part je vais rêver mon sort EmptyMer 19 Mar - 13:02

Ouaiiiiiiiiii un Robert Shehan à Gryffondor ça pète :piment:
au plaisir de RP avec ton nouveau personnage :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
James E. Aylen
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 251
Galions : 500
Âge : 18 ans
Classe : L1 Sécurité Magique
Avatar : Tyler Posey
Rubens | Pour ma part je vais rêver mon sort Empty
MessageSujet: Re: Rubens | Pour ma part je vais rêver mon sort   Rubens | Pour ma part je vais rêver mon sort EmptyMer 19 Mar - 14:48

Bienvenue !

Par contre, il y a un truc qui me perturbe, si ton personnage est né le 1er janvier 1996, il a 17 ans et non 18 ans ^^ (Je le sais parce que mon personnage est né le 17 janvier 1996 =p) Voilà voilà ^^

Encore une fois bienvenue !

_________________
Everything change...
"Nous changeons... Nous découvrons un côté de nous qu'on ne connaissait pas..." ∞


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serena B. Pendragon
Serpentard
Serpentard
Messages : 864
Galions : 388
Âge : 19 ans
Classe : L2 Justice magique
Avatar : Emilia Clarke
Rubens | Pour ma part je vais rêver mon sort Empty
MessageSujet: Re: Rubens | Pour ma part je vais rêver mon sort   Rubens | Pour ma part je vais rêver mon sort EmptyMer 19 Mar - 16:12

SHEEHAN !! :han: Le Lalanou en moi trépigne comme un petit fou de nous trouver un lien :piment:

Re-bienvenue à toi ma bichette <3
Pour courage pour la fin de la rédaction de ta fiche, j'ai hâte de découvrir l'intégralité de ton nouveau personnage >w<

_________________
« Let me tell you about
OUR FUTUR MINISTRY »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Rubens | Pour ma part je vais rêver mon sort Empty
MessageSujet: Re: Rubens | Pour ma part je vais rêver mon sort   Rubens | Pour ma part je vais rêver mon sort EmptyMer 19 Mar - 16:39

Rebienvenue :han: je l'aime déjà ce petit Rubens :coeur:

Pour ce qui est de l'âge, tu te trompes James, si il est né le 1er janvier il a bien 18 ans, je le sais étant née en 1996 irl ^^

Bon courage pour ton histoire en tout cas :superman:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Rubens | Pour ma part je vais rêver mon sort Empty
MessageSujet: Re: Rubens | Pour ma part je vais rêver mon sort   Rubens | Pour ma part je vais rêver mon sort EmptyMer 19 Mar - 16:41

James E. Aylen a écrit:
Bienvenue !

Par contre, il y a un truc qui me perturbe, si ton personnage est né le 1er janvier 1996, il a 17 ans et non 18 ans ^^ (Je le sais parce que mon personnage est né le 17 janvier 1996 =p) Voilà voilà ^^

Encore une fois bienvenue !

Nop James, Rubens à raison, vous avez tous les deux 18ans (2014 - 1996 = 18 et comme vous êtes né en janvier... Wink)

Tellement hâte d'en découvrir plus sur ce nouveau perso! Je sens qu'on va pouvoir se trouver un chouette lien tous les deux :han:
Revenir en haut Aller en bas
Haimon J. Bogart
Serpentard
Serpentard
Messages : 538
Galions : 350
Âge : 18
Classe : L1 Sécurité Magique
Avatar : Jake Abel
Rubens | Pour ma part je vais rêver mon sort Empty
MessageSujet: Re: Rubens | Pour ma part je vais rêver mon sort   Rubens | Pour ma part je vais rêver mon sort EmptyMer 19 Mar - 16:59

Rebienvenue Eugbis :han:
Chouette perso en tout cas ! Réserve moi un petit lien pour Meg :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alec Hudson
Professeur
Professeur
Messages : 1180
Galions : 2120
Âge : 39 ans
Classe : Ancien Serdaigle
Avatar : Raphaël Personnaz
Rubens | Pour ma part je vais rêver mon sort Empty
MessageSujet: Re: Rubens | Pour ma part je vais rêver mon sort   Rubens | Pour ma part je vais rêver mon sort EmptyMer 19 Mar - 18:05

Re-bienvenuuue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dirty-secret.forumsactifs.com/
Invité
Invité
Rubens | Pour ma part je vais rêver mon sort Empty
MessageSujet: Re: Rubens | Pour ma part je vais rêver mon sort   Rubens | Pour ma part je vais rêver mon sort EmptyMer 19 Mar - 23:56

Ce choix d'avatar. Hin
Bienvenue ici, jeune lion!
Revenir en haut Aller en bas
Rubens Cassidy
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 593
Galions : 510
Âge : 19 ans
Classe : L1 Justice Magique, au plaisir de créer ensuite des lois qui évinceront les sangs-purs de mon monde parfait ♥
Avatar : Robert Sheehan
Rubens | Pour ma part je vais rêver mon sort Empty
MessageSujet: Re: Rubens | Pour ma part je vais rêver mon sort   Rubens | Pour ma part je vais rêver mon sort EmptyJeu 20 Mar - 10:38

Merci à tous Slurp 
Ouii, on va se trouver des liens de fifou Rubens | Pour ma part je vais rêver mon sort 1131703311 

En tout cas je ne pensais pas que Sheehan aurait autant de succès  :han: La fiche est terminée :3

_________________
Bienvenue dans la famille des extrème. Sous la bannière des Verts et Argents se cotoient les opposées. Une femme pour vous pousser vers la lumière, une autre pour vous tirer dans les ténèbres et une autre pour les surpasser toutes. Women run my world.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Rubens | Pour ma part je vais rêver mon sort Empty
MessageSujet: Re: Rubens | Pour ma part je vais rêver mon sort   Rubens | Pour ma part je vais rêver mon sort EmptyJeu 20 Mar - 11:04

Oh mon dieu cette histoire, cette plume... :han: C'est tellement un plaisir de te lire, ça le sera aussi de découvrir ce personnage en RP ! Je te valide avec grand plaisir, hâte de me trouver des liens avec Rubens :coeur:


Bienvenue sur Ascensio !
Tu es validé !

Te voilà maintenant validé ! Un rang t'as été attribué selon tes informations. Si tu es un élève est donc membre de l'une des maisons de Poudlard, tu peux tout de suite te rendre dans la zone Sablier et poster un petit message dans le topic de la maison, afin de faciliter le comptage des points !

Tu peux donc désormais commencer à jouer. Pour ce faire c'est très simple, tu peux envoyer des MPs aux membres, ou faire une demande de RP. Lorsque tu auras fait plus amples connaissance avec les membres, n'oublie pas d'aller faire ta fiche de liens, ainsi que ton répertoire de topics ! Tu pourras aussi rejoindre des clubs, ils sont importants pour l'intrigue du forum et te permettront peut-être de te trouver des liens plus facilement ! Pour toutes informations supplémentaires, nous te conseillons de jeter un œil à la partie vie scolaire qui regroupent toutes les informations importantes à savoir !
Si tu as la moindre question, n'hésite pas, le staff est là pour ça !


Toute l'équipe d'Ascensio te souhaite un excellent jeu ! meugnon

Revenir en haut Aller en bas
Rubens Cassidy
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 593
Galions : 510
Âge : 19 ans
Classe : L1 Justice Magique, au plaisir de créer ensuite des lois qui évinceront les sangs-purs de mon monde parfait ♥
Avatar : Robert Sheehan
Rubens | Pour ma part je vais rêver mon sort Empty
MessageSujet: Re: Rubens | Pour ma part je vais rêver mon sort   Rubens | Pour ma part je vais rêver mon sort EmptyJeu 20 Mar - 11:07

Ooh merci mon Léo  :reallove: 
J'ai déjà une idée de lien pour nos perso  :héhé: 

_________________
Bienvenue dans la famille des extrème. Sous la bannière des Verts et Argents se cotoient les opposées. Une femme pour vous pousser vers la lumière, une autre pour vous tirer dans les ténèbres et une autre pour les surpasser toutes. Women run my world.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Rubens | Pour ma part je vais rêver mon sort Empty
MessageSujet: Re: Rubens | Pour ma part je vais rêver mon sort   Rubens | Pour ma part je vais rêver mon sort Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Rubens | Pour ma part je vais rêver mon sort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASCENSIO ::  :: ❝ Présentations :: Fiches validées-