Gryffondor
Directeur : Neville Londubat
Nombre d'élèves : 6
Points collectés : 335
Serdaigle
Directeur : Garett Hope
Nombre d'élèves : 9
Points collectés : 380
Poufsouffle
Directrice : Evannah Addams
Nombre d'élèves : 11
Points collectés : 1410
Serpentard
Directrice : Vesper Leigh
Nombre d'élèves : 8
Points collectés : 774
Revenir en haut
Aller en bas



 

Partagez | .
 

 En fait c'est juste quelqu'un qui gagne à ne pas être connu [Rubens ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 90
Galions : 0
MessageSujet: En fait c'est juste quelqu'un qui gagne à ne pas être connu [Rubens ]   Jeu 18 Sep - 17:16

En faite c'est juste quelqu'un qui gagne à ne pas être connue
Skarlette & Rubens

Autre chose à dire ?



«  Regarde Maman toutes les couleurs, j'aime beaucoup celui-ci »

Les yeux river sur un des nombreux tableaux de la galerie d'art, Skarlette parcouru du regard les nombreuse couleur d'une toile qui avais attiré son regard. C'était de l'art abstrais mais le mélange des teintes orange lui fessais penser à l'automne, une saison que la jeune fille apprécier beaucoup. Isabelle Baker s'approcha de sa fille et examina à son tour la toile avec un sourire admiratif. La jeune fille eu un petit rire, depuis le début de l'exposition sa mère étais en admiration totale devant chaque unes des toiles, le regard pétillant comme une enfants que l'on aurais lâcher dans un parc d'attraction.

«  Ah oui merveilleux ! On dirais un morceau du soleil tu ne trouve pas ? »



«  SKARLETTE ? »

Une voix semblable à un hurlement sortie la sorcière de ses penser. Elle ne ce trouvais pas dans la galerie d'art de Londres, mais au beau milieux de la salle commune des Serpentard, une dizaine de regard étaient tourner vers elle.

«  Tu écoute quand on te parle? »

Cette voix qui l'avais sortie de son souvenir étais celle de l'une de ses camarades de chambres, un air agacé pouvais ce lire sur son visage.

«  Tu viens avec nous ou pas ? »

Ignorant totalement de quoi celle-ci pouvais bien parler, Skarlette ce contenta de lui lançais un regard noir et de lui répondre un non très sec et de regarder ses trois amis lui tourner le do pour sortir de la salle communes des vert. La jeune fille étais énerver, son souvenir lui avais sembler tellement réelle, son été passer en compagnie de sa mère lui étais encore rester dans la tête. Il y avais longtemps quelles n'avaient pas passer autant de temps toute les deux depuis son entrée à Poudlard et cela lui avait fais du bien de ce faire un retour au source, laissant tous le reste de côté. Skarlette aurait donné n'importe quoi à cette instant pour pouvoir y retourner, juste une journée de plus.

Elle ce leva, pris son sac et d'un pas énergique quitta la salle commune. Depuis son retour à l'école plusieurs la jeune fille n'avais pas encore évacuer ses vacances de la tête et ce laissa souvent submerger par ses souvenirs. La vérité c'est que sa mère lui manquer, ses amis lui manquer et même l'un de ses conquête d'un soir lui manquer. Il n'étais pas d'une grande intelligence mais sa beauté avait dépasser tous ce que Skarlette avais pu imaginer avoir jusqu'à maintenant. Elle revoyais le garçon, éxibant son corps au clair de lune à travers les vapeur de l'alcool, l'un de ses plus beau souvenir de vacance sans aucun doute.


La jeune fille continua de marcher d'un pas énergique, toujours la tête très haute, le regard droit devant elle sans prendre compte les personnes qui marcher autour d'elle, de toute façon ils ce pousseraient tous si elle venais à les gêner. Elle avais l'habitude.
Il fessais encore beau et Skarlette avais envie de profité des dernier raillons du soleil de la journée pour aller ce vider la tête et profité d'être seule pour une fois.
Le parc lui sembla une bonne idée pour si d'étendre, à cette heure ci peu de personne devait si trouver, la plus part des personnes avaient cour.
Skarlette ne trouva aucun mal à ce trouver une bonne place au soleil, le château ce trouvant derrière elle, elle s’assit dans l'herbe encore verte et s'adossa à un rocher. Elle profita de sa solitude pour sortir une cigarette, pauser le tube en papier contre ses lèvres et d'en aspirer une grande bouffer. Elle ferma les yeux un instant et profita de ce silence paisible. Rien ni personne n'aurais pu réussir à venir gâcher son moment de tranquillité et pourtant...


Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 593
Galions : 510
Âge : 19 ans
Classe : L1 Justice Magique, au plaisir de créer ensuite des lois qui évinceront les sangs-purs de mon monde parfait ♥
Avatar : Robert Sheehan
MessageSujet: Re: En fait c'est juste quelqu'un qui gagne à ne pas être connu [Rubens ]   Sam 20 Sep - 10:26


 ◈ Skarlette et Rubens ◈
Tu as eu l'étrange idée de mentir sur ton sang
Un détail, quelque chose chez toi et me voilà fasciné







Traînant sa bonne humeur avec lui et ses devoirs t'en qu'à faire, Rubens s'offrait une promenade dans le parc où il espérait trouver un bon coin, la place parfaite pour travailler en toute quiétude. Toujours aussi bavard en classe, les interrompant même plus qu'à l'ordinaire, il avait pour autant enfin compris le principe de « rendre ses devoirs ». Sept années à procrastiner, s'ils avaient su qu'il suffisait de le mettre en Justice Magique pour qu'il devienne un élève presque modèle, ils l'auraient fait sauter des classes. C'est donc pensant au devoir d'histoire qu'il traversait le parc, jusqu'à ce qu'un petit détail ne vienne perturber le cours de ses pensées. Baker a fait tomber un truc. Curieux, il se pencha pour voir ce que c'était, s'attendant à brandir devant tous la preuve que les Serpentards, même de sang-mêlé, sont des psychopathes infréquentables. Un billet d'entrée pour une galerie et pas n'importe laquelle, une galerie d'Art ouverte aux moldues...avec peut-être même une moldue comme galeriste d'ailleurs.

Oooh c'est mignon, madame a voulu s'ouvrir l'esprit et a daigné quitter son château pour se mêler au petit peuple.

Skarlette Baker n'avait pas eu la chance de supporter les remontrances de Rubens Cassidy. Jusqu'à il y a deux ans, le Lion n'avait offert son mépris qu'à ces sangs-purs détestables, faisait de sa peur une haine farouche. Lâche, il incendiait avant de disparaître, archétype de la grande-gueule qui hurle mais ne mord jamais. C'était avant, avant les agressions, avant que sa rivalité avec Silver Nott ne devienne plus sérieuse... avant qu'une amie soit agressée et qu'il panique, voyant le mal partout , laissant la peur s'étendre aux Serpentard. Vous êtes dangereux, nous ne sommes pas en sécurité. Maison des fourbes, des ambitions, groupuscules des Sangs-Purs, il avait finalement offert sont mépris à tous. Elle est née sang-mêlé, incongrue dans cette maison, il l'a longtemps oublié, maintenant il se dit qu'elle a tout pris de la partie « sorcière » de la famille. Le parc est calme, vide si ce n'était quelques élèves chanceux, comme lui, d'un trou dans l'emploi du temps. Il repère des connaissances. Il a apprit à se méfier des Serpentards mais il ne se sent pas seul et puis, il ne veut pas l'agresser, il ne veut pas la pourrir, il a juste envie de lui rendre son billet...

Alors Baker, on renoue avec ses origines ? Fait gaffe, faudrait pas que tes petits camarades de la maison l'apprennent.

Baker, un nom sans prestige, un nom effacé qu'il n'a pas retrouvé dans les registres des familles de sorciers, ni même dans les archives de guerre. Preuve vivante que tous les envoyés à Serpentard ne sont pas descendants du Mal mais elle peut le porter en elle, après tout, le Choixpeau a décidé que ce qui primait en elle s'était sa fourberie et son ambition. Il se penche pour lui tendre le billet d'entrée, sa voix est moqueuse, il a trouvé plus amusant qu'un devoir à rendre.

Enfin, me la fais pas, t'es peut-être une sang-mêlée mais on sait tout les deux qu'à Serpentard c'est votre côté sorcier qui compte. Il se redresse, sourire moqueur au regard mauvais, alala je plains les moldus de ta famille ! Rubens craint des Serpentards bien plus puissant que lui et, pour compenser sa douleur, pour se sentir par moment un peu plus fort, il s'en va écraser à son tour ceux qu'il juge plus faible que lui. Skarlette n'est pas dangereuse. Rubens fréquente maintenant des mecs plus vieux et bien plus influents que lui, leur pouvoir lui monte à la tête, il se sent protégé dans ce parc où il peut les appeler à l'aide. Qu'est-ce que tu foutais là-bas ? Hm ?  Dis le moi ou j'appelle Brennan, le Serdaigle au fond du parc qui a la réputation de frapper les gens comme toi plus vite que son ombre ; dis le moi que je sache combien tu es une fille détestable. Une Serpentarde ne peut être curieuse du monde moldu, j'en ai cotoyé des « gentils » Serpentards mais ce n'est qu'une façade, à un moment, vous montrerez votre vrai visage, la laideur qu'il y a en vous. Serpentard, vous êtes l'eau d'un lac, si joli mais plonge ta main dedans et ses algues te happent pour te noyer. Allez, Skarlette, suis mon regard vers Brennan, répond moi.

_________________
Bienvenue dans la famille des extrème. Sous la bannière des Verts et Argents se cotoient les opposées. Une femme pour vous pousser vers la lumière, une autre pour vous tirer dans les ténèbres et une autre pour les surpasser toutes. Women run my world.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 90
Galions : 0
MessageSujet: Re: En fait c'est juste quelqu'un qui gagne à ne pas être connu [Rubens ]   Sam 20 Sep - 14:17

En faite c'est juste quelqu'un qui gagne à ne pas être connue
Skarlette & Rubens

Autre chose à dire ?



Skarlette vue rouge ! Elle étais venu ici pour être tranquille, ce retrouver avec elle même pour pouvoir mettre un point final à son été qui fut merveilleux. Se minable petit asticot venais de tous gâcher en un instant. Il lui tendit quelques chose que la jeune sorcière reconnu immédiatement, elle avais pris soin de garder et d’emporter avec elle ici toute les petites choses, les petits détailles de ses vacances quelle n'avais pas envie d'oublier. Mais ce fut la phrase qui accompagna le geste qui la stupéfia sur place ! Elle n'avais jamais renier ses origines, comment pouvais t-il affirmer une chose pareil sans même la connaître. C'était bien ça le problème ici, personne ne savais rien d'elle et de sa vie en dehors de l'école. Elle pris le billet que le garçon lui tendit, ne le regarda pas et le fourra violemment dans son sac. Elle repris sa cigarette et au moment où Skarlette aller reprendre une bouffer de fumer le garçon repris la parole.

Enfin, me la fais pas, t'es peut-être une sang-mêlée mais on sait tout les deux qu'à Serpentard c'est votre côté sorcier qui compte.

La jeune fille lâcha la cigarette, ce leva et regarda ce mystérieux garçon dans les yeux avant de laisser sortir un petit rire. Il avait tous faux, il affirmer des chose absolument fausse, elle n'étais pas de sang mêlée, mais elle étais une sorcière à part entière, et même la maison de Serpentard n'y étais pour rien. Mais c'est ce qu'il rajouta avant même quelle n'eu le temps de répondre qui la fit partir dans tous ses états.

alala je plains les moldus de ta famille !

Skarlette avait envie de lui mettre son point dans la figure, elle dû ce retenir de toute ses forces de ne pas ce jeter sur lui !

Qu'est-ce que tu foutais là-bas ? Hm ? 

Ce garçon, Skarlette ne le connaisser pas, elle l'avais entraperçue plusieurs fois dans l'école et eu vaguement entendu parler sa haine envers les serpentard, mais malgré la colère qu'il venais de faire sortir en elle, elle ne pouvais que admirer son courage d'être venue la provoquer. Cependant, il ne savais pas la vérité et elle n'allais pas lui faire ce plaisir de lui divulguer.

«  Comment ose tu m'approcher sale petit minable ! Les serpentard ce fiche pas mal de la qualité du sang, nous somme noble et nous prouvons notre supériorité par la force et non par le sang ! »

C'était faux et elle le savais. Les Serpentard prouve leurs force par leurs sang, leurs noblesse, leurs maîtrise de sois voir leurs impulsivité. Mais depuis six ans Skarlette leurs avaient suffisamment montrée quelle étais l'un des leurs et que sont sang n'avais rien à voir avec sa force et sa loyauté, elle ce foutais bien de ce qu'il pouvais bien penser d'elle.

«  Ce que je fessais la-bas ne te regarde pas ! J'ai une vie en dehors de l'école qui ne regarde personne et certainement pas un inconnue qui pense avoir la confiance face à moi, et c'est une grosse erreur de ta pars ! Maintenant dégage d'ici espèce de petit con. »

Skarlette étais énerver, aveuglément triste, mais elle ravala sa tristesse pour ne laisser apparaître que son mépris pour le jeune homme et lui lança un regard noir. Elle avais envie de lui montré que personne ne doit ce permettre de lui parler comme ça, qu'elle étais de tous évidence plus forte lui, elle voulais lui faire passer le recommencer, lui faire ravaler ses paroles, lui faire regretter, de l'entendre la supplier d'arrêter. Oui Skarlette Baker étais énerver.


Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 593
Galions : 510
Âge : 19 ans
Classe : L1 Justice Magique, au plaisir de créer ensuite des lois qui évinceront les sangs-purs de mon monde parfait ♥
Avatar : Robert Sheehan
MessageSujet: Re: En fait c'est juste quelqu'un qui gagne à ne pas être connu [Rubens ]   Mar 23 Sep - 13:49


 ◈ Skarlette et Rubens ◈
Tu as eu l'étrange idée de mentir sur ton sang
Un détail, quelque chose chez toi et me voilà fasciné






Il l'a énervé semble-t-il, elle en gâche même sa clope et lui, il recule d'un pas quand elle se lève, son regard déviant vers Brennan. Je ne suis pas seul. Sa peur est toujours là elle... qu'est-ce qu'elle lui balance la Vipère ?!! Estomaqué, Rubens vit rouge, elle OSAIT lui dire qu'ils se foutaient du sang comme d'une guigne ? Elle parlait de force ?! Ah ça oui, ils aiment la force dans leur maison, il savait de quoi elle parlait ! Souvenir affreux de son visage plaqué contre la rampe de l'escalier tournant, ses yeux collés au vide... plusieurs mois sont passé et il peut encore sentir la froideur du bois sur sa joue. Un pas en avant, il lève son bras droit pour la pointer de l'index, pas loin de lui toucher le front mais il se retient juste à temps. Elle est furieuse, il l'est tout autant. La tension monte, irraisonnablement, juste parce qu'il touche un point faible qu'il ignore ; juste parce qu'elle dit pile poil ce qu'il vaut mieux éviter d'évoquer avec lui.

Te fous pas de ma gueule ! La phrase cingla l'air alors qu'il faisait retomber son bras, autour d'eux les maigres passants les regardaient interloqués, couleurs des uniformes, encore une énième dispute. Toujours la même histoire, pensent-ils alors que Rubens s'apprête à poursuivre sur sa lancée mais elle le devance. Voilà, réaction de vipère, elle le menace. Trop tard, il bien trop hors de lui pour être raisonnable, il se sent bien trop en confiance pour tourner les talons. Une vie ? Dit-il d'un ton méprisant, une vie, la bonne blague, une vie chez les moldues. Un nouveau pas vers elle, elle semble si petite face à lui, si fragile, une sale petite vipère sans force.

C'est vrai ça que vous aimez la force. Sa voix est tendue, son regard brûlant ne la lâche pas, il vibre de colère, d'indignation, envie de lui relever la tête en tirant sur ses longs cheveux blonds, envie de comprendre comment cette garce peut être dans cette maison et ait envie d'aller se balader dans son territoire à lui, à eux, aux gens biens. C'est ce que vous avez fait pendant la dernière guerre, vous avez utilisez la force. Une belle force, sur des gens qui n'avaient rien fait, qui ne pouvaient même pas se défendre. Douleur du fils qui a perdu sa moldue de mère. Y a rien de noble dans ta maison Baker et te plains pas que je viennes t'emmerder, je fais que souligner que vous êtes pourris. Son regard tombe sur son sac, elle y a rangé précipitamment le ticket comme s'il était précieux, comme si elle ne voulait pas qu'on le découvre. Qu'est-ce que tu me caches ? Incapable de penser qu'elle soit sincère, bien trop énervé contre elle, Rubens continua à fixer le sac en se disant qu'elle avait probablement monté un coup en douce. Un truc bien tordu digne de l'esprit retors de sa maison. Son regard remonte vers elle.

C'est un peu mes affaires ce que tu foutais là-bas, tu vois, j'ai pas envie qu'une sale vipère comme toi vienne foutre le bordel chez les moldues. Allez, t'as quand même pas eu envie de voir ta famille ? Ricanna t-il en soufflant, ça ferait désordre une serpentarde qui aime traîner avec son p'tit côté moldue, j'y crois pas. Je ne crois pas qu'une Serpent soit du genre à aimer les repas conviviaux et les petites sorties, il se rapproche un peu plus d'elle, la distance de sécurité à été franchit, alors tu prépares quoi comme mauvais coup, Baker ? C'était cet été, loin d'ici, aucun lien avec Poudlard et pourtant lui, il ne pouvait s'empêcher de penser que ces tordus devaient bien s'entraîner quelque part pour faire leur coup fourré. Elle a peut-être été pourri quelques personnes, choses, pendant l'été et hop, fière de son apprentissage, s'en vient faire la même chose à Poudlard.

_________________
Bienvenue dans la famille des extrème. Sous la bannière des Verts et Argents se cotoient les opposées. Une femme pour vous pousser vers la lumière, une autre pour vous tirer dans les ténèbres et une autre pour les surpasser toutes. Women run my world.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 90
Galions : 0
MessageSujet: Re: En fait c'est juste quelqu'un qui gagne à ne pas être connu [Rubens ]   Mar 23 Sep - 15:58

En faite c'est juste quelqu'un qui gagne à ne pas être connue
Skarlette & Rubens

Autre chose à dire ?





Il étais trop près d'elle, il avait avancer et maintenant il étais trop près. Skarlette voulais lever le bras et lui en mettre une, mais tous ce quelle fit c'est sortir discrètement sa baguette et la pointer discrètement sur le ventre du garçon. Elle savais ce quelle risquerais à l'utiliser contre lui, elle pourrait risquer énormément, les heures de colles ne lui fessais pas peur mais l'expulsion qui lui pendais au nez à cause de ses antécédent oui... Aller elle prendre un tel risque pour ce minable...
Cela ne la surpris pas quand il ce mis à cracher sur sa maison ouvertement, il avais peur et il n'étais pas le seul. Beaucoup de gens les craigne et Skarlette aimer ça et cela lui décrocha un sourire, elle pourrais facilement avoir l'avantage sur lui, il avais peur cela crevais les yeux.
Quand il ce mis à évoquer la dernière guerre elle ne répond rien, elle n'en étais pas fière mais elle n'y étais pour rien, elle n'avais rien avoir avec ça, elle n'y avais pas participé, rien ne pouvais la mêlée à ça...

Skarlette le laissa finir ce qui représenta être pour elle qu'un monologue avant de finir par trouver la situation plutôt drôle et voulu entrée dans son jeu, c'est avec un grand sourire aux lèvres, baguette toujours tendu vers lui quelle lui répondis enfin.

«  Et d'après toi, qu'est ce que je prépare ? Je veux dire par la que la galerie n'étais qu'un début et que cela étais trop facile, j'aimerais essayer plus gros maintenant. Je voudrais pouvoir marquer les esprit pour de bon, tu a une idée ? »

Elle essayer de caché toute la colère quelle éprouver contre lui, Skarlette étais née moldu, pas sang mêlée mais personne ne devrais être au courant, mais elle savais au fond d'elle quelle pourrais lui clouer le bec en lui envoyant en pleine face quelle étais née moldu tous comme lui. Mais c'était impossible, personne ne savais et elle du avouer que cela devenais pesant... Mais elle ne devais pas, elle devais lui tenir tête et ne rien dire.

«  Je doit t'avouer que les garçon moldu me plaise bien aussi. J'en est rencontré plusieurs mais l'un d'eux étais tous simplement... à croquer ! Il a était extra et c'est avec un grand regret que j'ai du en finir avec lui, je n'en est fais qu'une boucher. Mais aujourd'hui tu vois j'ai un nouvelle objectif, j'ai envie de m'attaquer à plus gros... Un mélange de tous ce que j'aurais connu jusqu'à aujourd'hui... Un née moldu sorcier ! »

Skarlette avais envie d'exploser de rire, mais elle garda son sérieux et avança du peu quelle le pouvais, elle avança son visage jusqu'à ce qu'il ne reste plus que quelques millimètre entre son visage et le sien.

« Qu'en pense tu ? Je pourrais te livrais mes secrets inconsciemment après ça... »

Elle lui vola un baiser. Recula sa tête et puis lui planta sa baguette dans le ventre. Son air malicieux disparut et elle relacha toute la colère qu'il avais crée en elle en si peu de temps.

«  Tu pense pouvoir te ramener et faire comme si tu pouvais tous savoir de moi ? Tu pense que je suis une proie facile ? Que tu peu t'en prendre à moi aussi facilement ? Laisse moi te dire une chose, tu ne sais strictement rien de moi, tous ce que tu insinue depuis le début est faux. Tu n'est pas plus noble que n'importe lequel des serpentard qui ce serais sali les mains à s'en prendre à un née moldu. Tu pense représentais les née moldu du château en expriment ta haine contre nous ? Comme si tous étais de notre faute hein ? Crois moi, certain née moldu d'ici son très loin de cette optique ! »

En avait-elle trop dit ?


Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 593
Galions : 510
Âge : 19 ans
Classe : L1 Justice Magique, au plaisir de créer ensuite des lois qui évinceront les sangs-purs de mon monde parfait ♥
Avatar : Robert Sheehan
MessageSujet: Re: En fait c'est juste quelqu'un qui gagne à ne pas être connu [Rubens ]   Jeu 25 Sep - 21:56


 ◈ Skarlette et Rubens ◈
Tu as eu l'étrange idée de mentir sur ton sang
Un détail, quelque chose chez toi et me voilà fasciné






Cette garce sort sa baguette et lui, forcément, il frémit. Un frisson même pas discret, quel abruti ! Il pense à Brennan, Cormac et Perceval, il pense à Ethan, à tous ces gars courageux qui l'ont pris sous son aile. A ces mecs qui sont droit dans leur baskets et n'ont jamais peur. Il pense à Hell, son amie qui s'est transformé en véritable chevalier protecteur, le pauvre, il faut bien lui assurer ses arrières à ce lion froussard. Il y pense et il essaie d'être comme eux, Rubens sert les poings pour se retenir, il ne la quitte pas des yeux, il ne recule même pas quand sa baguette le touche. Elle va m'envoyer un sortilège dans l'estomac, un trou dans le ventre, fumant et s'en sera finit de moi. Il a l'imagination débordante, cela n'aide pas à rester calme et maître de soit.

Se moque t-elle de lui ? Il n'est pas certain, quoi qu'il en soit il n'apprécie pas son petit jeu. Oui, elle se moque, un coup elle a envie de l'étrangler, l'instant d'après elle sourit. Elle se fout clairement de lui et ça lui met les nerfs en pelote. Aucun charisme Rubens, aucune aura effrayante... Elle le nargue et lui, il a encore plus envie de l'écraser. Sursaut idiot d'orgueil de lui prouver, de se prouver, qu'il peut effrayer comme ses comparses. Il traîne avec Brennan, avec Cormac, il a aidé ce dernier à effrayer des Serpentards plus effrayant qu'elle, merde, il peut bien gérer Baker !

Puis ça devint bizarre, vraiment bizarre... Elle lui fait quoi là ? Pourquoi elle le regarde comme ça ? C'était pas prévu ça ! Mal à l'aise, décontenancé, il ne savait pas où se mettre en entendant son laïus sur son chéri moldu de l'été. Une croqueuse de moldue, c'était bien ce qu'elle lui disait, qu'elle adorait manger du moldu ? Sorte de péché mignon assez hors norme. Sa main passant sur sa nuque, il était mal à l'aise, il n'aimait pas quand elles étaient entreprenantes, c'était assez rare pour qu'il ne s'y soit jamais habitué. Les Serpentardes sont si audacieuses. Il pensa à Silver, à sa manie de se déshabiller ou d'allumer partout où elle passait, oh Merlin faites que Baker ne soit pas de cette trempe. Elles sont toutes des allumeuses tordues chez les Verts et Argents ? Bordel c'était pas écrit dans leur devise : sera fourbe, ambitieuse et croqueuse d'homme. Nouvel objectif ? Il déglutit, elle le prend pour un nouvel objectif ? Non mais non, il refuse d'être considéré de la sorte ! Il n'est pas un objet, un jouet pour assouvir ses fantasmes ! Voilà, enfin la colère revint, elle n'a aucun respect pour lui, pour les hommes ; elle n'est décidément que comme les autre.

Elle vient de l'embrasser. Il va devoir aller se faire un bain de bouche. Skarlette se retrouve, elle s'énerve alors que lui, puéril, s'en va s'essuyer sa bouche du revers de la main en fronçant les sourcils. Elle se prend pour qui celle-là ?! Il s'énerve, s'emporte contre elle mais elle ne lui laisse pas le temps de réagir. Rubens retient ses mots hargneux, bien forcé il l'entend et, à mesure qu'elle parle, il se sent décontenancé.

Oui il pense pouvoir se ramener comme ça pour l'insulter, oui il s'en sent le droit car elle ne mérite pas un autre traitement, elle ne mérite pas ne serait-ce que le respect. Il n'a pas d'honneur, cela se saurait si les lâches en avait, il n'est pas noble, il n'est qu'un couard qui se sent pousser des ailes parce que ses potes sont de retours à Poudlard. Il sait tout ça, elle ne fait qu'énoncer des vérités, elle lui a dit ne pas le connaître, elle a peut-être mentit, sa mauvaise réputation n'est plus à faire. Oui, il les représente parce que personne ne les défend, parce que tous sont là à prôner de jolies valeurs comme l'égalité mais qu'absolument personne ne prend en compte le passé et ses conséquences. Personne ne parle de ces Absents de l'histoire, ces victimes dont les noms ne seront jamais gravés sur le mémorial du 2 mai. Il est le porte-parole qui s'est imposé, le né-moldu écœuré qui pense avoir compris que les Serpentards, les familles de Mangemorts, sont un danger continu. Ses poings se serrent, il en marre de les entendre le bassiner sur ce qu'il sait ou ne sait pas : justement, ce sujet-là il maitrise vraiment très bien ! Il va la pointer du doigt, faire voler cette fichue baguette, la briser même peut-être, il sait de quoi il parle même si personne ne l'écoute correctement ! Elle le sabre dans son élan, la vipère le fait douter. Crois moi ? Mais il ne veut pas la croire... elle lui ment, comme quand elle a joué il y a pas deux minutes avec lui, comme quand elle fait croire qu'elle n'est qu'une sang-mêlée amoureuse d'art...

Tu vas pas essayer de me faire croire que certains né-moldu aiment cette situation. Se faire traiter de sang-de-bourbe c'est vrai que c'est génial, être oublié à chaque commémoration c'est si flatteur et, enfin, quelle chance nous avons de n'être qu'une petite option, ça ne fait pas du tout bête de foire. Après tout, on est « né-moldu » hein ? Maintenant on est des sorciers, on doit oublier d'où l'on vient et surtout ne pas inviter nos proches dans notre nouvelle « famille ».

Sa voix vibre un peu de colère mais il est plus calme, ses poings se serrent alors qu'il déglutit en regardant sa baguette. As t-il été trop loin ? Il n'a pas pu s'en empêcher, elle touche une corde sensible, un sujet délicat qui lui tient trop à cœur pour être ignoré, pour être bafoué. Tu mens, tu joues avec moi. Enfin sa main droite se desserre, il attrape sa baguette et tire un violent coup en arrière, lâche moi ça.

_________________
Bienvenue dans la famille des extrème. Sous la bannière des Verts et Argents se cotoient les opposées. Une femme pour vous pousser vers la lumière, une autre pour vous tirer dans les ténèbres et une autre pour les surpasser toutes. Women run my world.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 90
Galions : 0
MessageSujet: Re: En fait c'est juste quelqu'un qui gagne à ne pas être connu [Rubens ]   Mer 8 Oct - 17:34

En faite c'est juste quelqu'un qui gagne à ne pas être connue
Skarlette & Rubens

Autre chose à dire ?





Skarlette de régis pas quand il ce défendit en lui poussant sa baguette qui rester jusqu'à lors pointer sur lui. Elle écouta une fois de plus son discoure de petit née moldu mal aimer, puis elle ne pu s'empêcher de laisser sortir un rictus supplémentaire. Elle en avais marre de l'écouter parler, il l'avais énerver et maintenant il l'agacer si sa vie tel quelle est aujourd'hui ne lui plaisais pas pourquoi étais t-il venu l'emmerder avec ça. Son envie de jouer passer, Skarlette avais envie de partir, mais elle ne pouvais ce résigner à laisser ce petit asticot gagner la partie, elle devait continuer de lui tenir tête, mais si bientôt elle arriverais à cour d'argument... Où alors elle devrais ce montrer insultante en vers les personnes comme eux, mais elle n'en serais pas capable. De colère elle lança sa baguette sur le sol s'avança et poussa le jeune homme en arrière.

« Et alors, tu ne sais faire que ça ? Te lamenter sur ton pauvre sort ? C'est ça le porte parole des née moldu de ce château ? Un pauvre petit garçon trouillard qui ne sais que pleurée sur sa pauvre vis difficile, mais qu'est ce que tu crois, que tu est le seul ici à ne pas réussir à t'intégrer complètement ? Vous n'êtes qu'une bande d'idiots, vous tous qui vous faites persécuter, humilier, insulter, discriminer à longueurs de jours par votre sang, vous le savais tous que sa ne s'arrêtera pas, il y a une minorité incroyable de née moldu dans le château comparer au sang pur et t'en qu'ils seront plus que vous, vous n'y pourrais rien ! Au lieu de vous pavaner en vous disant sois disant fière de votre sang, garder la tête haute mais apprenais à fermer votre bouche ! Le mensonge c'est plus facile à accepter que le racisme du monde ! La guerre entre les sang pure et les née moldu existe depuis toujours et dit moi monsieur le génie, y a t-il eu une amélioration depuis ? Non aucune ! Alors fermez-la une bonne fois pour toute, mentez et vous aurez la vie facile ! »

Skarlette étais excéder, elle en avais sans doute une fois de plus trop dit, mais la au moins elle savais ce quelle disais, depuis ses début en t'en que sorcière elle avais garder un secret sur sa double vie et jamais personne n'étais venu lui chercher des poux avec ça, jamais personne n'avais douter une seule seconde quelle ne sois pas née de la procréation de deux sorciers et personne ne l'avais jamais mal traiter. Skarlette ignorer totalement si elle étais la seule ici à avoir décider de garder le silence ou si tous les née moldu de l'école étaient tous définitivement maso pour scander leurs racines haut et fort.

Elle savais quelle avais raison, la discrimination fut crée en même temps que la terre, rien n'a changer depuis le temps et jamais rien ne changera, il faut s’habituer et avancer avec son temps.
Et puis, ce dit t-elle ; Même dans le monde des moldu cette forme de racisme existe, elle existe partout malheureusement...

Skarlette ne baissa pas les yeux, elle lui planta son regard dans le sien et le défia de trouver quelques chose à redire à cela, elle avais raison, elle le savais, il n'étais qu'un idiot, à l'instant même où il étais venue la provoquer la jeune fille avais compris qu'il n'étais qu'un idiot !

Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 593
Galions : 510
Âge : 19 ans
Classe : L1 Justice Magique, au plaisir de créer ensuite des lois qui évinceront les sangs-purs de mon monde parfait ♥
Avatar : Robert Sheehan
MessageSujet: Re: En fait c'est juste quelqu'un qui gagne à ne pas être connu [Rubens ]   Jeu 9 Oct - 11:15


 ◈ Skarlette et Rubens ◈
Tu as eu l'étrange idée de mentir sur ton sang
Un détail, quelque chose chez toi et me voilà fasciné






Pour la première fois elle l'impressionna. Alors qu'il se serait attendu à un sortilège, elle rejeta sa baguette au sol pour le repousser. Il recule, titube, principalement parce qu'elle l'a surprise. Il s'imaginait qu'elle ne quitterait jamais sa baguette chérie, elle a de l'audace. Ce n'est plus une dispute, c'est un débat mordant et en réaction à sa bousculade, à ses mots, il lui attrape les deux poignets pour qu'elle n'ait plus l'idée de le pousser à nouveau, pour qu'elle ne le frappe pas, non plus. Elle s'énerve, lui aussi et pourtant tout ce qu'elle dit fait mouche. Comment fait-elle ? Ses yeux verts se plantent dans les siens alors qu'il serre un peu plus fort sa poigne. Plus elle lui disait d'arrêter d'être « un défenseur de pacotille » et plus il serrait. Le mensonge c'est plus facile à accepter que le racisme du monde. Non, il n'est pas d'accord. Il refuse d'être d'accord avec une idée pareil, se taire ? Jamais !

Non, je vais pas me taire ! Parce que ça a toujours été ainsi je devrais me la fermer ? Putain mais ça risque pas de changer si on se la ferme ! Tant qu'ils sont plus nombreux... il ricane, un sourire mauvais s'étirant sur son visage, t'inquiète un jour ils ne seront plus en supériorité numérique. Un jour il sera au ministère et alors tout changera. Il n'était pas impressionnant quand il s'énervait mais l'espace de cette phrase, un bref temps, il eut un regard vraiment mauvais. Une lueur malsaine qui présageait le pire dans ses idées pro-né moldu. Des idées qui n'avaient rien à envier aux coups tordues qu'il critiquait tant chez les Serpentards. Sans la lâcher il se mit à dévisager cette furie qui le défiait du regard. Elle était sérieusement en train de la sermonner ?! Son regard tomba sur sa baguette, t'es bizarre comme Serpentarde toi. Il ne desserre pas sa poigne, repensant à tout ce qu'elle vient de lui balancer et cherchant, un peu, comment bien la mettre mal à l'aise. Envie folle de lui faire comprendre son point de vue, elle lui répondait, réagissait et il ne voulait pas lâcher le morceau. Jusqu'à ce que... Ticket d'entrée pour une galerie moldue. J'ai une vie et on se fiche du sang. J'ai eu un moldu. Les nés-moldus ne pensent pas tous comme toi. Tu ne sais rien de moi. Ca ne changera jamais. Oh putain. Elle mentait, il ne pouvait pas avoir raison, ce qu'il s'imaginait c'était absurde ! Impossible ! Doucement Rubens lâche les poignets de Skarlette et recule de quelques pas, non non, c'est pas possible. Elle le manipule, elle joue avec ses nerfs ! Non car elle lui aurait dit franchement... non c'est une Serpentarde, elle ne fait rien franchement... Il la dévisagea à nouveau, sa colère envolée sous le coup de la stupéfaction.

T'es une née-moldue. C'est impossible. IM-PO-SSI-BLE. D'un coup il se rapprocha d'elle, la surplombant de sa haute taille et continuant à la dévisager, sa voix plus basse mais également plus insidieuse T'es une née-moldue pas vrai ? Chez les Serpentards ? C'est une blague... mais qu'est-ce que tu fous là-bas ? Ça explique tout. Absolument tout. Ses réactions, les mots qu'elle a choisi, absolument tout ! Il finit par se reprendre, cessant de la dévisager comme si elle était une chose étrange. Elle n'avait pas choisi sa maison, en elle il y avait assez de manipulation, de fourberie, pour  l'y envoyer... faut mentir... j'ai raison n'est-ce pas ? Tu vas faire quoi ? Mentir toute ta vie ? C'est bien une Serpentarde, aucune solidarité avec les autres de sa condition. Il se trompe peut-être, il n'en a pas la sensation. Il ne l'engueule plus, simplement choqué par cette révélation qui s'est imposée à lui. Il ne l'engueule plus, il a envie, non, il a besoin de comprendre comment elle a pu être envoyée là-bas et avoir eu la lâcheté de mentir sur son sang. Il pense comprendre avec ce qu'elle vient de lui dire, n'empêche, il ne cerne pas comment elle a pu préférer une vie de mensonge à une vérité difficile.

_________________
Bienvenue dans la famille des extrème. Sous la bannière des Verts et Argents se cotoient les opposées. Une femme pour vous pousser vers la lumière, une autre pour vous tirer dans les ténèbres et une autre pour les surpasser toutes. Women run my world.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 90
Galions : 0
MessageSujet: Re: En fait c'est juste quelqu'un qui gagne à ne pas être connu [Rubens ]   Lun 13 Oct - 18:20

En faite c'est juste quelqu'un qui gagne à ne pas être connue
Skarlette & Rubens

Autre chose à dire ?





Skarlette ne fut pas étonner, depuis cinq bonne minutes environs elle avais compris quelle étais foutu, elle essaya de ce dire qu'il l'avais chercher, qu'il l'avais énerver... C'était trop tard de toute façon, elle pouvais toujours essayer de le nier il ne la croirais sûrement pas après le discourt quelle venais de lui sortir...

« Bravos Einstein ! »

Skarlette laissa un silence s'installer, elle ne sus pas vraiment en penser... Elle aurais peu être du ce taire et laisser cet asticot affirmer tous un tas de chose fausse sur elle, maintenant c'était trop tard, quelqu'un avais découvert sous secret au bout de 6 ans. Skarlette c'était toujours demandée de quels façon elle ce ferrais découvrir, elle avais penser à beaucoup de chose mais à ce qu'un idiot de Gryffondor vienne lui chercher des poux au point quelle lui déballe pratiquement tous. Maintenant la seule chose qui lui fallait faire c'est s'assurer que ce petit là n'ira pas le crier sur tous les toits.

«  Je doit faire quoi à ton avis ? T’applaudir parce que tu est le premier à le savoir ici ? Ou alors te faire comprendre dans quels colère je risque de rentré si j’apprends qu'un petit minable à ouvert sa bouche un peu trop à mon sujet ? J'ai décider de mentir le jour où j'ai passer les porte de ce château et je ne compte pas changer d'avis. Je suis une serpentard parce que j'ai toute les capacité d'y être mon sang n'as rien avoir avec ça et cette maison me conviens parfaitement. Ce n'est pas parce que tu as trouver ce que je suis vraiment que je vais te laisser me marcher dessus ici, j'ai mis six ans à me construire et à ne jamais avoir le moindre de problème et as fermer les yeux sur beaucoup de chose, je ne veux pas que tu foute tous par terre ! Continue d'essayer de faire changer les choses si cela te fais plaisir mais ne mêle à rien. Maintenant je vais faire ce que j'aurais du faire il y a au moins plus d'un car d'heure, partir et au moment où j'aurais quitter ton champs de vision tu deviendra la seule personne ici à savoir mon secret, si à l'avenir quelqu'un d'autre venais à l'apprendre ce serais de ta faute, si quelqu'un de mon entourage ce met subitement à me sousponer de quelques chose ce sera de ta faute, si je me fait découvrir ce sera de ta faute et sois bien sûr que je n'hésiterais pas à te renvoyer d'où tu viens si tu venais à cracher le morceaux espèce de sale petit merdeux »

Skarlette étais sincère dans ses paroles, elle essayer de parler calmement mais la colère quelle avais contre elle même de ne pas avoir réussis à ce taire étais trop forte, elle avais envie de hurler, de le frapper jusqu'à ce que mort sans suive, de courir, d'éclater en sanglot, mais elle devais rester là, ce retenir et essayer de contrôler à la situation. Sans quelle le veuille vraiment ce garçon devenais quelqu'un d'important pour elle, il détenais son plus gros secret et si bon lui sembler il pouvais dés à présent le faire circuler dans l'école et là il ne resterais plus rien à Skarlette Baker, cette vie quelle c'était construire sur un petit mensonge, ses meilleurs amis viendrais à lui cracher dessus, les gens la regarderais comme une moins que rien, certain n'aurais plus peur quelle et elle ce retrouverais en bas de l'échelle comme au commencement.

«  J'ai passer six ans ici à garder un secret trop lourd pour moi, mais j'ai jamais baisser les bras j'ai tenu pour essayer de grimper les échelon et aujourd'hui je suis pratiquement en haut et je ne te laisserais pas tous foutre par terre sois en certain »

Ses mots étaient pratiquement devenu des murmures, elle aller devoir redoubler d'effort maintenant, être encore plus sur ses gardes..
Skarlette lui jeta un dernier regard avant de récupérer sa baguette par terre, de la mettre dans son sac et ce partir sans le regarder, comme quoi, une simple rencontre pourrais sûrement changer le cour de sa vie au château... Skarlette n'y avais jamais vraiment penser.

Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: En fait c'est juste quelqu'un qui gagne à ne pas être connu [Rubens ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

En fait c'est juste quelqu'un qui gagne à ne pas être connu [Rubens ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASCENSIO ::  :: ❝ L'extérieur de Poudlard :: Le parc-