Gryffondor
Directeur : Neville Londubat
Nombre d'élèves : 6
Points collectés : 335
Serdaigle
Directeur : Garett Hope
Nombre d'élèves : 9
Points collectés : 380
Poufsouffle
Directrice : Evannah Addams
Nombre d'élèves : 11
Points collectés : 1410
Serpentard
Directrice : Vesper Leigh
Nombre d'élèves : 8
Points collectés : 774
Revenir en haut
Aller en bas



 

Partagez
 

 Le Corbeau et le Rosier - Heath & Saul

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Saul Steadworthy
Newbie
Newbie
Messages : 28
Galions : 75
Âge : 41 ans
Avatar : Johnny Depp
Le Corbeau et le Rosier - Heath & Saul Empty
MessageSujet: Le Corbeau et le Rosier - Heath & Saul   Le Corbeau et le Rosier - Heath & Saul EmptyMar 24 Juin - 17:28

Aussi bête que cela puisse paraitre ; les voyous se retrouvent dans des lieux pas nets et les honnêtes personnes (prétendues en tout cas) se réunissent dans les endroits cools et bien élcairés. Quoi que l'on fasse, cette règle reste mère absolue du comportement humain, moldu comme sorcier. Moi, j'ai toujours préféré me bourrer la gueule chez moi, tout seul comme un bon vieux souillon, ou avec des amis (chez eux, je n'aime pas ranger à vrai dire) pour plus de fun. Déjà le prix de l'alcool était moins onéreux et, de plus, on ne risquait pas de se faire sortir par le patron passé un certain seuil d'ébriété.

Le Corbeau et le Rosier - Heath & Saul Saulst10

La journée des nabots de Poudlard était terminée, la mienne avec. Quand je sentis monter en moi la subite envie de boire une bière. Pour un vieil alcoolo comme moi c'était normal, mais malheureusement je n'avais plus rien à m'enfiler dans ma chambrée. Il ne me restait plus qu'une seule solution : Pré-au-lard. Petit boui-boui éternel où les sorciers se croyaient les maîtres du monde. Dans le cadre de mon enquête, j'aurais dût m'y rendre dès le début vous me direz, mais j'avais eu la flemme. En fait je préférais largement me balader dans l'enceinte du château. Même si certains des élèves étaient des petits péteux tout juste assez puissants pour effrayer une grenouille, ils ne me cherchaient pas.

Il faut dire qu'à chaque fois que je vais dans un lieu fréquenté par des sorciers, j'ai soit le droit à des demandes d'autographe soit à des provocations en duel. Non que cela me déplaise (de botter le train à quelques types qui veulent voir un vrai auror en action), mais il faut quand même avouer qu'à la longue c'est juste chiant. J'ai jamais voulu vivre la guerre, si j'avais pu je serais né bien après. Quoi que, si c'est pour faire parti des jeunes cons des grandes écoles de sorcellerie, non merci. Je ne dis pas que j'étais mieux, loin de là, mais au moins je n'avais pas la prétention d'être supérieur à qui que ce soit.

A l'heure actuelle on pousse tous ces gamins à devenir les meilleurs. Papa et maman soignent leurs gosses même s'ils n'ont pas un rond pour qu'il ait toutes les chances de son côté. C'est en agissant de cette manière qu'on fait des bras cassés et des loques. Moi je dis : balançons tous ces ados et autres prépubères dans un labyrinthe géant peuplé de créatures dangereuses et voyons lesquels ressortent vivants. Bien sûr ce genre de méthode sera jugée primitive et irresponsable, mais puisque ces nouvelles générations sont si brillantes, il ne devrait pas y avoir de problème!

Bref, je ne vais pas m'éterniser davantage sur ce sujet, j'ai mieux à penser et à faire. Ce soir, j'ai rendez-vous avec un vieil ami. Une personne dont les parents notamment m'ont aidé pendant la guerre. J'étais résistant et je combattais quotidiennement les forces du mal, les mangemorts avaient alors inscrit mon nom dans leur liste de cibles importantes. Je suis un né-moldu, qui plus est, cela restera toujours un argument de meurtre pour un mangemort. Quoi qu'il en soit j'ai eu besoin de disparaitre quelques temps pour me faire oublier. J'ai retrouvé la trace du couple homosexuel Rosier-Wilkes, après m'être longuement penché sur leur cas de désertion de l'armée de Voldemort. Ils s'étaient réfugiés en Roumanie, alors moi aussi.

Je ne sais même pas combien de temps les Rosier-Wilkes m'ont hébergé et caché du monde. J'entretenais leur terrain chaque semaine pour les en remercier. Leur fils, Heath, n'était qu'un enfant à cette époque. Nous avions dix ans de différence mais nous nous étions liés d'une amitié hors du commun malgré cet écart important. J'étais un peu comme son grand-frère. La fragilité et le mal être de ce garçon avaient toujours été dominants chez lui, il avait donc besoin de quelqu'un pour le protéger et le redresser face aux difficultés de la vie. Un jour, je lui ai montré quelques petits tours pour étonner ses camarades austères de Durmstrang. Quelle joie de le voir sourire.

Des années étaient passées et je ne l'avais jamais revu, seulement en photo une fois dans une carte de voeux ensorcellée à travers laquelle il me lançais des confetis oranges et noirs pour Halloween. A cause de sa maladie il devenait plutôt terrifiant, du coup j'ai enterré cette photo sous une masse de paperasse dans un tiroir pour ne la sortir que lorsque j'étais seul et nostalgique. Quelle fût ma surprise quand j'aperçus son nom dans la liste des professeurs de Poudlard. Le destin l'avait à nouveau placé sur mon chemin. Mais lequel allait aider l'autre cette fois?

Il y a quelques jours, j'envoyais mon fidèle corbeau lui déposer une lettre dans laquelle je lui donnais rendez-vous à la Tête de Sanglier. Me voila alors à l'attendre avec ma bière au beurre que je désirais tant depuis de nombreuses heures. J'espérais seulement qu'il ne soit pas trop différent du brave petit gars un peu frêle d'il y a vingt ans. Nous avions tant à nous raconter, tant à partager. Mon petit-frère de coeur... Tu m'as manqué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Le Corbeau et le Rosier - Heath & Saul Empty
MessageSujet: Re: Le Corbeau et le Rosier - Heath & Saul   Le Corbeau et le Rosier - Heath & Saul EmptyJeu 26 Juin - 15:29


Le Corbeau et le Rosier

Heath & Saul - 5 Juin

You're So Vain (feat. Johnny Depp) by Marilyn Manson on Grooveshark

Lorsqu'il pensait à son enfance, Heath avait sans cesse la même image qui lui revenait en tête. Un souvenir, fugace et de plus en plus flou avec les années, mais qui ne s'estompait pas, comme si son esprit voulait à tout prix le conserver intact. Il était dans sa chambre au Manoir et son père Rosier se trouvait dans la cuisine. S'il fermait les yeux, Heath pouvait presque sentir l'odeur alléchante de ce qu'il préparait en chantonnant comme une ménagère moldue avec son petit tablier. Et puis un bruit tonitruant avait cassé le silence et le jeune Heath qui n'avait alors qu'une quinzaine d'années, avait dévalé les escaliers aussi rapidement que possible, baguette en main. Il connaissait l'histoire de ses parents, depuis toujours ils la leur avaient expliqué car si un jour quelqu'un venait au Manoir pour les tuer car ils les auraient retrouvés, il fallait être prêt.

Croyant ce jour être arrivé, Heath était prêt à sa battre pour protéger son père. Quelle ne fut pas sa surprise quand en se présentant à la porte, il remarqua que celle-ci avait quasiment explosé, non pas parce que quiconque leur voulait du mal, mais car il avait laissé l'une de ses runes explosives collée sous une statuette en pierre et que le nouveau venu avait eu la malchance de l'effleurer en tâchant de sonner à la porte. Un mec plutôt marginal, avec un air de badaud, des cheveux mi-longs et un grand sourire bizarre s'était finalement présenté à eux. Son père Rosier l'avait invité à entrer et lui avait servi une citronnade bien fraîche quand il avait raconté son histoire.

Jeune Auror en plein dans la guerre qui secouait l'Angleterre, il avait cherché à se mettre à l'ombre un moment, Crazy Ace menaçant de plus en plus de ne récolter que la mort à combattre les mangemorts. Il avait longuement recherché les parents Wilkes-Rosier, il n'avait pas franchement expliqué pourquoi, mais il venait leur demander de l'aide. Qu'un auror vienne ainsi trouver refuge chez des ex-mages noirs auraient pu paraître surprenant, mais ça l'était beaucoup moins en connaissant les dit-sorciers. Rosier accepta tout de suite même s'il fut plus difficile de convaincre son compagnon le soir lorsqu'il rentra du travail. Heath lui, voyait seulement un sorcier cool et classe, un peu plus de la vingtaine, qui venait égayer son été solitaire en pleine Roumanie.

Finalement, il était resté longtemps, Crazy Ace. Heath aimait bien l'appeler comme cela car l'alliance de leur deux noms donnait phonétiquement Crazy Heath, ce qu'il trouvait vraiment cool. A cet âge, Heath était déjà épris de Daria qui jouait un drôle de jeu avec lui, et n'avait pas vraiment beaucoup d'amis à Durmstrang. Il en connaissait quelques uns, mais tous des slaves, bulgares, russes, nordiques, aucun ne vivant plus au sud comme lui. Sa maladie s'était finalement plutôt bien stabilisée et malgré un physique dégingandé, des bras et des jambes trop longs et une taille carrément incroyable pour son jeune âge, quand on s'habituait à ses longs et fins cheveux noirs, à ses yeux asymétriques en forme et en couleurs et ses lèvres proéminentes qui réhaussait un nez très long et plutôt crochu.  

Heath avait des souvenirs uniques de cet été là, des moments qu'il partagea avec Saul et de tout ce qu'ils partagèrent. Il avait beau avoir dix ans de plus, être de la plus pure tradition anglaise et connaître de sacrés sortilèges, ils avaient un feeling, une sensation, une vibes qui passait entre eux. Ce fut notamment comme cela qu'il connut mieux Poudlard et l'Angleterre, ce que les sorciers y faisaient là bas et la guerre. Là aussi que Heath prit la décision de ne jamais vivre dans ce déchirement du sang et qu'il prendrait toujours le partie de la non violence. Certains voyaient uniquement son physique effrayant, son air morose et son apparence patibulaire, mais derrière tout cela, il y avait un énorme coeur et Saul l'avait bien compris.

Quand il quitta la maison, Heath fut triste, mais il était persuadé que leurs destins se croiseraient à nouveau un jour. Les calculs complexes d'Arithmancie qu'il avait fait sur eux deux étaient formels ! Sans dire que Heath oublia Crazy Ace, il vécut sa vie en affrontant les épreuves qui se présentaient et mit de côté ce vieil ami auquel ses parents prenaient toujours soin d'envoyer une carte à Noël, Pâques ou même Halloween pour s'enquérir de lui et prendre des nouvelles. Mais la vie était ainsi fait que le jeune Heath de la quinzaine évolua bien vite et ce fut un soir alors qu'il était plongé dans la révision de copies particulièrement mauvaise, qu'il reçut un corbeau qui lui était étrangement familier. Un sourire ravi fendit son visage et il attendit le jour du rendez-vous avec une impatience presque enfantine.

Le soir venu, il prit son long manteau de cuir avant de chausser ses bottes à plateforme pour se rendre à la Tête du Sanglier. Ainsi donc, Crazy Ace était de retour, enfin une bonne nouvelle dans la catastrophe qu'était Poudlard en ce moment. Si c'était lui qui venait enquêter, les événements prendraient une toute autre tournure et Heath s'en sentait soulagé, lui si réfractaire à l'intervention d'Hilliard. Il avait ses éternelles lunettes d'aviateur qui masquaient ses pupilles asymétriques, portait sur son visage émacié et tout son corps les traces encrées de la vie qui avait passé depuis qu'il n'avait plus vu Saul. Il espérait seulement que le sorcier ne l'ait pas trop oublié.

Lorsqu'il entra dans le pub, il le remarqua tout de suite. Il n'avait pas changé d'un poil, juste peut être un peu vieilli et mûris dans ses traits. Heath eut un grand sourire et soupira. Du haut de son mètre quatre vingt dix huit, rehaussé par ses chaussures, il faisait sans doute trois têtes de plus que lui mais quand il arriva à sa hauteur, il ne put s'empêcher de produire un espèce de gloussement famélique loin de son habituel timbre guttural. Son long bras pâle s'enroula autour de l'épaule de celui qui avait été comme son grand-frère et il le sentit sursauter un peu alors qu'il lui faisait un petit "bouh" non sans rappeler leurs souvenirs d'antan.

"Oh putain Saul tu imagine même pas comme je suis content de te voir ici ! Par Merlin tout puissant ça me fait tellement plaisir que tu sois là ! Crazy Heath sont de retour, bon dieu t'a vraiment pas changé d'un poil ! Qu'est ce que je suis heureux de te voir, je me répète mais vraiment ! Tu es ici pour ... les agressions ? Allez quoi qu'il en soit, ça se fête ! Tavernier, à boire ou j'tue l'chien !"


© Yuki Shuhime


Spoiler:
 


Dernière édition par Heath G. Wilkes-Rosier le Jeu 3 Juil - 11:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Saul Steadworthy
Newbie
Newbie
Messages : 28
Galions : 75
Âge : 41 ans
Avatar : Johnny Depp
Le Corbeau et le Rosier - Heath & Saul Empty
MessageSujet: Re: Le Corbeau et le Rosier - Heath & Saul   Le Corbeau et le Rosier - Heath & Saul EmptyDim 29 Juin - 0:15

Le Corbeau et le Rosier - Heath & Saul Tumblr_msb4v0YfD01stotzho1_500

Le voila, Heath Wilkes-Rosier. J'avais encore du mal à croire qu'il pouvait se tenir devant moi après toutes ces années, tout simplement. Une accolade et notre amitié reprenait là où on l'avait laissée. C'était magique, comme ce monde qui nous entoure. Mes pensées retournèrent à mes recherches quand Heath me demanda la raison de ma venue dans le coin. En effet, je devais résoudre le mystère des agressions récentes et je n'avais encore aucune piste digne de ce nom. Il y avait eu deux agressions mais de nombreuses zones d'ombre persistaient. D'abord une née-moldu puis un sang pur... Tout laissait penser à deux coupables différents mais la thèse d'un unique coupable tenait la route, surtout s'il était jeune et quelque peu impulsif.

J'écoutais Heath crier hourra à nos retrouvailles, un grand sourire restait affiché sur mon propre visage d'ailleurs afin de montrer mon propre enthousiasme. Mais mes méninges s'activaient subitement, alors que je voulais juste prendre une bière avec un vieux pote. L'origine de ces crimes était sans aucun doute obscure et malfaisante, je ressentais dès lors une sensation que je n'avais pas capté depuis plusieurs années. Cette sensation qu'une boule vous est restée en travers de la gorge et que vous ne pourrez jamais l'enlever. La magie noire était à Poudlard, et peut-être même ici aussi, à Pré-au-lard.

Le bruit des pintes frappées sur la table par le patron du pub me sortirent de ma réflexion. Tout ce que je trouvais à rétorquer dans un premier temps c'était :

"Il n'ont pas de chien ici."

Bien sûr c'était une blague, un peu maladroite et très stupide me direz-vous mais bon, j'aimais bien. Je laissais mon sourire éclater en rire avant de replonger pleinement dans une discussion un peu plus évoluée.

"Tu as bien changé toi par contre Heath. Je trouve que tu as gagné en assurance et c'est une excellente chose. Je n'aurais jamais cru que tu finirais professeur. Non pas que tu n'en avais pas les capacités, mais disons que je ne te voyais pas étendre une science compliquée à des morveux toute la journée. Au moins tu es toujours vêtu de vêtements très 'dark', peut-être devrait-on te donner à toi le surnom de corbeau."

Quel plaisir ce serait! Ne plus être reconnu par certaines personnes m'arrangerait bien. Surtout les vieilles peaux séniles qui voudraient que j'épouse leurs filles dans le seul but de partager un peu de renom. L'amour ne se marchande pas et le mien est mort depuis longtemps de toutes manières. Et puis je ne comprends plus les femmes d'aujourd'hui, qu'elles sont pénibles! Il faut constamment se justifier des moindres faits et gestes. J'ai plusieurs vieux camarades actuellement mariés qui s'agenouillent devant moi rien que pour mon célibat. Enfin... Pourquoi je vous parle de ça moi?

Mes yeux se plongèrent dans ceux d'Heath et j'y lisais cette éternelle souffrance en lui. Sa sensibilité était toujours là, cachée sous ses artifices gothiques. Il ne pouvait me le cacher, pas à moi qui l'avais connu si jeune et pure bien que tourmenté. Malheureusement, je ne pouvais l'écarter des suspects au nom de notre amitié. Il était comme tous les autres face à la justice : un suspect dans une affaire très compliquée. Cependant, si je ne pouvais immédiatement le disculper, je me devais d'être sincère. Mon sourire resta le même et ma voix fût plus suave que précédemment, seuls mes mots étaient moins amicaux, aucunement mes intentions.

"Comme tu le sais peut-être je suis un auror d'élite habituellement chargé d'enquêtes relatives à la magie noire. Que ce soit pendant mon service ou lors de la guerre, j'ai traqué énormément de gens qui ont utilisé, un jour même par inadvertance, ce mauvais côté de nos pouvoirs. Il est possible que Poudlard et ses environs soient actuellement peuplés de ce genre d'individu. Par conséquent, tout le monde est suspect. Je préfère donc t'avertir que je devrai aussi enquêter sur toi, mon ami. Si j'écoutais mon cœur tu serais déjà rayé de la liste depuis longtemps bien sûr, mais j'ai un travail et tu sais bien que je ne vis plus que pour lui..."

Je marquais une courte pause avant d'exclamer dans la joie et la bonne humeur :

"Mais ce soir, nous sommes de sortie pour nous mettre la tête à l'envers et rien d'autre!"

Il valait mieux qu'il en soit ainsi car je me connaissais et si je partais trop en profondeur sur mon job je risquais de m'y perdre et de délaisser une amitié qui me tenait énormément à cœur. Crazy Heath étaient réunis autour de cette table et le temps devait s'arrêter pour leurs retrouvailles, comme s'il prenaient un nouveau départ, ensemble.

Je levais ma pinte vers mon interlocuteur et portais à toast en son honneur de façon à mettre l'ambiance dans ce pub beaucoup trop calme, réputé pour être fréquenté par de mauvaises personnes. Qu'elles sortent, je m'occuperai d'elles personnellement.

"Au plus rock de tous les roumains immigrés en Angleterre! Sans oublier ton titre honorifique de protecteur légendaire de résistants dans la mouise."

Je portais le verre imposant à mes lèvres, aspirant la mousse d'abord puis me délectant de son épais breuvage doré succulent. Là on se faisait plaisir, manquait plus qu'un peu de musique et on était au top.

"Du coup, le maître de l'arithmancie en est où niveau gonzesse maintenant? T'as sûrement eu du succès avec tout ce que je t'ai appris, en tout ce temps."

La conversation typique de deux copains, bon cela aurait put être un sujet sensible aussi, mais les garçons pouvaient toujours porter un masque émotionnel quand il s'agissait de parler avec les potes. Contrairement à pas mal de filles qui se mettaient à chialer dès qu'on évoquait leur dernière rupture ou la perte de leur poisson rouge. J'exagère, ok, je stéréotype aussi mais qu'est-ce qu'on s'en fout! On se bourre la gueule ce soir! Il va y avoir de l'activité à Pré-au-lard jusqu'à tard dans la nuit moi je vous le dis!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Le Corbeau et le Rosier - Heath & Saul Empty
MessageSujet: Re: Le Corbeau et le Rosier - Heath & Saul   Le Corbeau et le Rosier - Heath & Saul EmptyDim 6 Juil - 17:16


Le Corbeau et le Rosier

Heath & Saul - 5 Juin

You're So Vain (feat. Johnny Depp) by Marilyn Manson on Grooveshark

Le sourire qui s'afficha sur le visage buriné par les années et sans doute un peu trop d'alcool de Saul fit chaud au coeur à Heath qui pencha la tête avec une sorte de tendresse fraternelle. Croiser son regard aujourd'hui, tant d'années après cet été qu'ils avaient passé ensemble, c'était presque irréel, incroyable. La vie les réunissait à présent, au moment où leurs vies semblaient sur le point de basculer. Une nouvelle guerre se préparait, ils en étaient chacun intimement convaincus et il suffisait d'un regard pour le comprendre. Une flamme voilée dans l'oeil vif de l'aurore, une ombre maussade dans les pupilles asymétriques du professeur. Aucun d'entre eux ne paraissaient croire que les événements ne soient pas annonciateurs de temps durs et d'épreuves pour le monde des sorciers.

La plaisanterie de Saul amusa Heath qui ne put s'empêcher de rire de la gorge dans un drôle de grincement qui donnait toujours froid dans le dos quand quelqu'un n'y était pas habitué. Mais l'aurore connaissait cette façon atypique de rigoler et eut quelques éclats de rire en buvant un peu à la chope qu'il tenait dans la main. Une blague gentillette voir même pathétique, mais il suffisait d'un si petit prétexte pour reprendre là où ils l'avaient oublié, leur complicité d'antan.

"Pour être honnête, j'aurais pas parié sur ça non plus à l'époque. Mais que veux-tu, en arithmancie, c'est soit la recherche au ministère, soit l'enseignement. Et comme je me voyais pas faire autre chose, j'ai opté pour les marmots. Tu connais mon ... désappointement concernant le Ministère. En revanche je regrette à peu près tous les jours : l'arithmancie doit avoir encore pire réputation que l'histoire de la magie. J'ai un nombre ridicule d'étudiants et il se réduit encore si on considère ceux dotés d'un cerveau en état de marche. Crois-moi, les élèves ont déjà trouvé des surnoms bien plus originaux que cela ... Mais je laisse planer le doute, y en a quelqu'un qui sont persuadés que je mange de la chair humaine, quand même !"


Heath eut encore un rire grinçant et se mit à boire à son tour, sentant la bière couler au fond de sa gorge dans un glissement délicieux. Il savoura un moment l'arôme particulier de l'orge brassé sous sa langue et se perdit à nouveau à l'horizon. Oui, il avait bien changé, c'était sur depuis l'âge où Saul l'avait connu. Un changement tellement radical qu'il en avait presque la nausée en y repensant. Il eut un sourire un peu gêné et échangea encore un regard lourd avec l'Aurore. On voyait dans son oeil le sérieux revenir et à un moment, sa perception changea pour devenir plus ... professionnel.

La réplique suivante ne l'étonna pas et Heath resta un moment silencieux en savourant sa bière, la bouche retroussée. Il prenait plaisir à voir que Saul prenait sa mission avec autant de professionnalisme et qu'il lui dise le considérer comme un suspect jusqu'à preuve du contraire le rassura dans l'approche presque chirurgicale qu'avait l'Aurore. La magie noire et ses méfaits, dans Poudlard. Tout cela, Heath le savait mieux que personne. C'était lui qu'on avait pas voulu écouter lorsqu'Hilliard était arrivé, lui et Alec, qu'ils étaient trop extrêmes, qu'ils prenaient les événements trop à coeur. Mais l'incendie du 2 mai prouvait qu'il n'était pas loin de la vérité, quand bien même tout le monde agissait avec un perpétuel laissé-allé.

"Tu sais Saul, je pense que tu verras bien vite ce que j'ai déjà pu faire pour arrêter les responsables, mais tu as des supérieurs plutôt mou du genoux -pour ne pas dire autre chose- qui préfère relâcher des suspects pris en flagrant délit pour les "interroger plus tard" ... Que veux-tu. J'espère que tu seras aussi compétent que tu l'as toujours été et que tu nous aideras à nous tirer de ce mauvais pas, réellement. Car il a un manque tel d'investissement de la part de tous, comme si faire comme si rien ne se passait ferait que tout le monde finirait par oublier ... Mais ça n'arrêtera pas tant qu'on aura pas arrêté celui ou celle qui est à l'origine de tout. Enfin comme tu dis, trinquons, et profitons de nos retrouvailles ! Cheer, au meilleur Aurore paranoïaque et alcoolique protecteur du peuple et des pauvres petits sorciers traumatisés de Durmstrang !"


Heath se leva de concert, frappant fortement sa chope contre celle de son ami alors qu'il le dépassait de trois bonnes têtes. Un nouvel éclat de rire et la soirée pouvait commencer, il le sentait. Il était bien, serein, Crazy Heath allait se reconstruire encore plus forte et solide qu'auparavant, et dans ses temps sombres, pouvoir réellement compter sur quelqu'un était rare et précieux. Et là vint le sujet terrible, le sujet fatidique, le sujet qui fâche. Les "gonzesses" ... Si Heath faisait un bref résumé mental de sa vie sentimentale, il pouvait le résumé par le terme fléau. Désastre convenait aussi. Il eut un rictus et but une longue gorgée avant de répondre.

"Tu te rappelles de Daria ? La russe de sang-pur avec qui j'étais à Durmstrang ? J'aurais du l'épouser. Sauf que le jour où nous aurions du partir ensemble pour l'Angleterre, elle n'est pas venu. Trois jours plus tard, j'ai reçu un faire-part de mariage, envoyé par son père. Elle était promise à son cousin pour perpétuer son sang, depuis ses onze ans. On a passé presque quatre ans ensemble pour finir comme ça. Je me dis qu'au final, je ne l'ai jamais vraiment connu. Ca fait mal. Ensuite je suis venu ici à la fac et j'ai connu un mec qui n'a jamais assumé d'être avec moi. C'est à ce moment là que je me suis un peu coupé du monde. Mais en arrivant à Poudlard j'ai commencé à m'ouvrir à nouveau et j'ai ... j'ai connu deux amours sincères ici, mais je suis pas sur que je devrais tout balancé à Mr l'Aurore en chef ! Tu vas m'engueuler ..."


Au final, il lui raconterait tout, mais comme le gamin à l'époque, il avait peur des remontrances de son aîné. Et pour le coup ses dernières histoires étaient loin d'être des plus saines qu'il soit. A voir si Saul voudrait savoir malgré tout et ne le jugerait pas trop sévèrement.

© Yuki Shuhime
Revenir en haut Aller en bas
Saul Steadworthy
Newbie
Newbie
Messages : 28
Galions : 75
Âge : 41 ans
Avatar : Johnny Depp
Le Corbeau et le Rosier - Heath & Saul Empty
MessageSujet: Re: Le Corbeau et le Rosier - Heath & Saul   Le Corbeau et le Rosier - Heath & Saul EmptyMer 9 Juil - 18:16

Heath m'expliqua bien des choses assez rapidement. Ce que je ne comprenais pas vraiment c'était sa situation en tant que professeur : ce boulot avait l'air de l'exaspérer et pourtant il l'avait gardé depuis toutes ces années. Il était passé à côté de sa vie à cause de cela, du moins c'était mon avis bie nque je comprenais parfaitement qu'il ne veuille pas travailler pour le ministère. De toutes manières Heath n'avait pas du tout le même profil que moi alors je ne pouvais pas franchement approuver son orientation. Lui, il était plutôt intelligent et il n'hésitait à rester des heures dans une bibliothèque pour apprendre des choses. Moi, du temps de ma scolarité, j'arrachais les pages de mes bouquins pour en faire des avions de papier ensorcelés, capable de tenir un raid toute une après-midi contre un professeur ciblé. Nous avions chacun nos talents respectifs, j'admirais la patience de mon ami éternel mais pas son parcours.

Quand il me déclara que certains élèves le suspectaient d'être cannibale, je ne pus que rire. Un rire franc mais non moqueur. J'aimerais bien qu'on pense cela de moi, au moins on me lâcherait peut-être un peu plus la grappe. Je descendais le reste de ma bière après cela, juste avant de faire signe au serveur de remettre ça. Je comptais bien m'en mettre une bonne ce soir, j'en avais besoin et, en plus, j'aimais ça.

Le grand homme qu'était devenu mon petit pote de Roumanie me fit part ensuite de son avis sur le travail de Robert Hilliard à Poudlard. Apparemment, il ne tenait pas l'inquisiteur-ministre de je ne sais plus quoi dans son cœur. Moi-même, je n'avais pas une opinion très favorable pour cette personne. S'il avait bien fait son travail, lui et son équipe d'ailleurs, je ne serais pas là à enquêter à sa place. Il y avait des hommes faits pour les bureaux et d'autres pour le terrain, c'était ainsi et un ministre n'était en aucun cas habilité à faire mon job et inversement.

Quelque chose me disais qu'Heath avait bien œuvré à Poudlard pour protéger ses élèves, mon instinct me disait aussi qu'il savait peut-être des choses intéressantes, qui demeuraient malheureusement un mystère pour moi. Mon ami... J'espère seulement que tu ne me caches rien de grave dans ta tête. Là-dessus, il trinqua enfin, je m'apercevais que j'avais une bière d'avance à ce moment là, je commandais donc deux sérieux immédiatement, même si nos verres actuels n'étaient pas encore terminés. Je me contentais de sourire pendant que le professeur d'arithmancie de Poudlard ne pouvait qu'admirer mon sens formidable de poivrot-qui-a-peur-de-manquer-d'alcool-à-un-moment-fatidique-de-la-soirée.

Vint le sujet des aventures amoureuses et sexuelles (car oui on peut avoir une aventure amoureuse sans sexe ainsi qu'une aventure sexuelle sans amour, sachez-le). Daria avait donc posé un lapin monumental à mon poto, juste au moment de faire ses vœux, une chouette fille, même si la famille avait l'air de s'être mêlé de l'affaire. Sans doute ne saurons-nous jamais la totale vérité sur cette histoire... La suite était bien plus croustillante! Le "prof-cannibale" avait donc changé de bord, il aurait même eu plusieurs liaisons en même temps! Quel surprenant virement de situation, je n'aurais jamais imaginé cela.

"Moi? T'engueuler? J'aime bien ça faut pas m'en vouloir."

Rétorquais-je sur le ton de la blague, évidemment je n'allais pas engueuler mon ami de toujours juste pour des histoires de fesses. Je continuais sur ma lancée, hilare de moi-même (ce qui est un début, me direz-vous). Cette fois-ci, je fronçais les sourcils comme si j'étais emporté par l'énervement et je tapais du poing sur la table d'une main, tout en pointant du doigt le nez crochu de mon interlocuteur de l'autre :

"Tu en as gardé deux pour toi tout seul surtout! Je te pardonnerai jamais!"

Jouer la comédie pour faire rire mes proches : ma mission depuis mon enfance. Je terminais cette petite phase d'acteur en souriant simplement. J'étais un frère, un confident pour Heath et cela ne changerai jamais. Mon âge ne justifierai en aucun cas des remontrances, il était grand maintenant et il n'avait rien à craindre.

"Racontes-moi tout ça, je ne suis pas là pour te donner la fessée t'inquiètes. A moins que tu ne me le demandes très poliment bien sûr."

Un clin d’œil, puis vint l'attente. J'étais suspendu à ses lèvres. J'avais hâte de découvrir les aventures de cet homme, car il avait énormément de valeur à mes yeux. Qui sait : cela me donnerai peut-être des idées pour plus tard...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Le Corbeau et le Rosier - Heath & Saul Empty
MessageSujet: Re: Le Corbeau et le Rosier - Heath & Saul   Le Corbeau et le Rosier - Heath & Saul EmptyJeu 17 Juil - 0:37


Le Corbeau et le Rosier

Heath & Saul - 5 Juin

You're So Vain (feat. Johnny Depp) by Marilyn Manson on Grooveshark

Parler à Saul avait toujours été une bouffée d'oxygène pure pour Heath : vivifiant, revigorant mais qui fait tout de même tourner la tête. Il savait que rien ne pourrait briser le lien qui avait dormi durant des années mais qui les unissaient après tout ce temps passé l'un sans l'autre. Il le chérissait pour cela aussi. Il croisa son regard alors que l'Auror recommandait déjà une bière. Heath sourit de bon coeur en pestant intérieurement qu'à la Tête du Sanglier, on ne serve pas son cocktail tropical fétiche, et se rabattit sur la douce et pétillante boisson dorée qu'affectionnait tant son ami.

Saul avait gardé tout son enthousiasme et son entrain aussi. Heath trouvait qu'il était toujours le même, même après des années loin de lui. Il commençait déjà à refaire le pitre alors qu'Heath terminait sa première bière et en commandait à son tour une seconde tournée. Mais déjà arrivaient deux chopes accompagnées d'un clin d'oeil de Saul. Oui, son ami avait l'air d'avoir peur d'avoir soif, par Merlin ! Heath se servit en pouffant de rire et reporta son attention sur son ami. Il était déjà entrain de faire le zouave en se moquant de lui avec gentillesse. Le professeur rit de bon coeur avant d'expliquer.

"Non mais, crétin, pas deux en même temps ! Quoi que ... tu vas me dire ça c'est enchaîné bizarrement cette histoire mais soit. Disons que ... ce sont ... des élèves. Oui oui je sais pardonnez-nous Seigneur car nous avons péché ! Je sais que c'est très très très mal de coucher avec ses élèves et encore plus de tomber amoureux d'un d'entre eux. Mais que veux-tu ..."


Lui raconter ... Ce n'était pas si facile. Les rares personnes avec qui il s'était confié avaient beaucoup plus de distance que lui et n'étaient pas entrain d'enquêter sur un sagouin monumental qui terrifiait tout le château. Mais c'était aussi une preuve de la confiance qu'il avait en lui, qui permettait à Heath de tout vouloir raconter à Saul. De toute façon, l'histoire était aussi pathétique que le reste de ses aventures, et son brave ami serait sans aucun doute un excellent réconfort, surtout dans sa situation ...

"Disons que j'ai rencontré par hasard une fille, qui est trait pour trait le sosie de Daria. Tu vois Daria ? Grande blonde glaciale aux yeux comme de l'acier tranchant mais terriblement séduisante. Bah pareil, mais avec quelques années de moins. Elle a fait sa sainte nitouche avec moi et on s'est un peu couru après jusqu'à ce qu'elle vienne une nuit dans mes appartements. Ca a duré quelques mois avec elle et puis je me suis rendu compte que ça ne pouvait pas fonctionner : je n'aimais à travers elle qu'un souvenir, elle n'était pas digne de cela. Sans doute que je l'aimais finalement beaucoup plus que je ne le croyais pour faire ça mais j'ai rompu ..."


Heath fit une pause le temps de descendre une demi chope de bière alors qu'il pensait avec émotion à Eugenia Bogart, sa jolie poupée qui avait tant évolué depuis qu'il l'avait connu au début de leur histoire. Mais c'était ça l'avenir qu'elle touchait du doigt, et pas de continuer à se brûler les ailes à force de voler trop près de la lumière avec lui.

"Peu de temps après j'ai cherché à savoir ce qui préoccupait un de mes élèves qui était très réservé. On a eu une discussion mouvementée au terme de laquelle j'ai utilisé la légilimencie sur lui. Oui je sais, c'est encore moins bien ... Et j'ai découvert que c'était parce que je lui plaisais qu'il était si bizarre en cours. Evidemment j'ai flanché et je me suis attaché à ce gosse d'une façon que j'aurais jamais cru possible. Sauf qu'il est parti aussi, c'est lui qui m'a largué. Je ne saurais même pas te dire pourquoi à vrai dire. Une relation passionnelle mais pas saine et finalement ça n'a pas marché non plus. Encore ... Faut croire que je dois pas être fait pour l'amour !"


Avec la mine sombre, Heath termina d'une traite sa chope et échangea un regard lourd avec Saul. Saleté de chienne de vie ...

© Yuki Shuhime
Revenir en haut Aller en bas
Saul Steadworthy
Newbie
Newbie
Messages : 28
Galions : 75
Âge : 41 ans
Avatar : Johnny Depp
Le Corbeau et le Rosier - Heath & Saul Empty
MessageSujet: Re: Le Corbeau et le Rosier - Heath & Saul   Le Corbeau et le Rosier - Heath & Saul EmptyLun 21 Juil - 23:04

La soirée allait bon train et il pleuvait des révélations à chaque phrase d'Heath. Je vidais ma... Mes bières tranquillement, pendant que mon pote me contait ses ravages amoureux. Le roumain m'avoua directement avoir fricoté avec des élèves, comme ça sans prévenir! Au début, je crus à une blague mais non, il continuait son récit bel et bien sérieusement. Du coup, je préférais rester tout aussi sérieux moi aussi, je voyais bien que raconter tout ça affectait Heath et que cela aurait été stupide de pouffer juste à ce moment là. Bon, de mon point de vue cela était assez cocasse, mais réellement mon ami éternel risquait de perdre son boulot, voir même pire si jamais l'affaire s'ébruitait.

Vint le chapitre du sosie de Doria, l'amoureuse du fils Wilkes-Rosier du temps où je me planquais encore chez ses parents. En somme, ce n'était pas une mauvaise chose de voir en d'autres femmes celle que l'on pensait être la bonne, ça permet de rebondir. Dans d'autres cas, comme l'expliqua Heath juste après, cela donne des échecs cuisants, car on espère aimer la même personne alors qu'il s'agit de quelqu'un d'autre. Est-ce que vous avez compris ce que je viens de dire? Non parce que moi pas!

Bref, je crois que la bière commence à faire son effet. Il valait mieux, car imaginer mon ami au lit avec un de ses élèves "un peu réservé" c'était pas l'image que je voulais garder de ce soir. Cependant, j'étais touché par la sensibilité du professeur, il était toujours le même garçon chétif au fond de son cœur. Son regard s'assombrit après avoir vidé son sac. C'était une bonne chose, Heath ne devait pas avoir l'occasion de le faire souvent en ce moment. Je l'imitais alors en portant ma chope à mes lèvres, asséchant le fond de mon verre définitivement. Je posais alors le gros verre vide virilement sur la table et je me levais pour porter un toast avec mon autre bière fraîchement tirée qui attendait depuis quelques minutes déjà maintenant.

"A tous les amours que nous n'aurons pas! Moi, Saul Steadworthy, j'annonce que j'en ai plus rien à foutre de vos jolies paires de fesses!"

Le seul autre client qui restait dans le bar quitta les lieux juste après ma déclaration. Je m'asseyais donc, prenant soin de ne pas louper ma chaise.

"Enfin tranquilles!"

Je n'étais pas encore saoul, je voulais simplement être sûr que personne ne nous épie pour la suite. L'employé au bar semblait très prit par ses mots croisés, aucune chance pour qu'il nous écoute. Je reportais mon attention sur Heath à présent, un petit sourire en coin.

"Tu vois, j'ai connu je ne sais combien de coups d'un soir depuis que je suis seul et je mourrai sûrement vieux célibataire. Tout ça parce que je suis encore hanté, au fond de moi, par la seule femme que j'ai vraiment aimé de toute ma vie. J'aimerais que tu ne vives pas ainsi, que tu ne traînes pas les douleurs du passé dans ton présent. Cela t'empêchera de bâtir ton avenir. Je sais que c'est plus facile à dire qu'à faire et qu'au fond on espère tous retrouver nos conquêtes assises bien sagement, en train de nous attendre au bord d'une piscine aux Seychelles. Mais ça n'arrive pas. On reste enfermé dans nos rêves et on oublie que la vraie vie c'est là, maintenant, qu'on la construit. Des aventures, il faut en avoir, surtout pendant notre jeunesse. Il faut faire des expériences, s'enrichir en faisant connaissance avec le plus de monde possible. Puis, un jour, il faut tirer des leçons de tout cela. En aucun cas il faut se dire : l'amour c'est pas pour moi. C'est faux, chaque être humain a été créé pour aimer. Même le pire salopard a de l'appréciation pour quelque chose. Et s'il n'en a pas, c'est que je l'ai envoyé pourrir à Azkaban."

Instinctivement, je prenais la main du professeur d'arithmancie pour lui apporter mon soutien. Notre amitié était notre force, il s'agissait là d'un pilier capable de nous garder debout même dans les situations les plus difficiles.

"La vie est une épreuve, mais personne ne doit la traverser seul, surtout pas toi mon ami."

L'émotion était à son paroxysme. Moi-même j'avais une petite larme dans le coin de l’œil. Je souriais toujours à Heath, lui transmettant mes souhaits de bonheur les plus sincères. Sa douleur c'était aussi la mienne. A présent que nous étions réunis, plus rien ne serait pareil, pour l'un comme pour l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Le Corbeau et le Rosier - Heath & Saul Empty
MessageSujet: Re: Le Corbeau et le Rosier - Heath & Saul   Le Corbeau et le Rosier - Heath & Saul Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Corbeau et le Rosier - Heath & Saul

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASCENSIO ::  :: ❝ Pré-au-Lard :: La Tête de Sanglier-