Gryffondor
Directeur : Neville Londubat
Nombre d'élèves : 6
Points collectés : 335
Serdaigle
Directeur : Garett Hope
Nombre d'élèves : 9
Points collectés : 380
Poufsouffle
Directrice : Evannah Addams
Nombre d'élèves : 11
Points collectés : 1410
Serpentard
Directrice : Vesper Leigh
Nombre d'élèves : 8
Points collectés : 774
Revenir en haut
Aller en bas



 

Partagez | .
 

 Le Corbeau et la Vipère - Vesper & Saul

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Newbie
Newbie
Messages : 28
Galions : 75
Âge : 41 ans
Avatar : Johnny Depp
MessageSujet: Le Corbeau et la Vipère - Vesper & Saul   Mer 30 Juil - 22:16

L'école de sorcellerie de Poudlard était paisible ces temps, comme si tous les problèmes survenus récemment n'existaient plus. Des noms étaient sortis de nulle part, des coupables avaient été donnés à la justice. Le Corbeau que j'étais n'y croyait pas tant l'histoire était grossière. Cependant, mon travail ne s'arrêtait pas là, il y avait encore des mystères à résoudre en ces lieux et le Bureau des Aurors voulait que je poursuive mon oeuvre. La magie noire était encrée en ces murs ainsi qu'à l'extérieur. Les loups rôdent autour de l'école et je devais percer à jour leur petit manège. Il existait des menaces plus grandes qu'un symbole obsolète et ringard dans le ciel.

De mon côté, un nom bien plus intéressant que tous ceux que l'on avait put entendre ces jours était sortit de l'ombre : Anarchy Selwyn. C'était Rose Carthew, une jeune auror déployée pour sécuriser la région, à la botte d'Hilliard. Je l'avais cuisinée jusqu'à ce qu'elle me révèle la présence du descendant Selwyn près de certains élèves, lors de la cérémonie de commémoration du mois de Mai à Pré-au-lard. C'était une piste intéressante, surtout quand on connaissait l'historique du nom de ce jeune homme. Les Selwyn étaient marqués par la guerre, puisque le père (qui devait à peu près avoir mon âge) était un mangemort redoutable. Je ne savais pas ce qu'il était advenu de cet être violent et dangereux, mais j'étais bien décidé à faire sortir Anarchy de sa cachette pour découvrir le fin mot de l'histoire.

Anarchy avait réussi à se faire virer après avoir agressé un professeur. Les renvois étaient rares et concernaient toujours des élèves voués à la perdition et à la haine. Aujourd'hui, je m'attaquais donc à du lourd pour percer de nouveaux secrets : Vesper Leigh. La directrice de Serpentard, une pimbêche de sang pur qui aimait plus que tout le pouvoir. Il suffisait de lire son CV pour le deviner : devenir professeur de sortilèges, c'était démontrer son aspiration envers le pouvoir. Evidemment, si cette Vesper n'avait pas été à Serpentard du temps de ses études, on aurait put penser autre chose. Cette maison était un poison au sein de Poudlard, mais c'était aussi un mal nécessaire. Elle apportait l'équilibre, Serpentard n'était pas un bien pour un mal mais un mal pour un bien.

Je m'approchais donc du bureau de cette belle dame qui avait vécu la période de la guerre en ces murs froids. Elle avait vécu le siège et même l'occupation des mangemorts, ainsi je considérais qu'elle avait un peu plus de valeur que ses parents. La peur et la sensation de devenir important étaient trop forts pour les élèves de l'époque, les traumatisant à vie. Le doute les habitait, jusque dans leur sommeil. Moi, j'étais un rebelle en ces tristes années et je me battais pour que le cauchemar s'arrête. Aujourd'hui, c'était la rencontre entre deux générations proches et éloignées à la fois. Je n'appréhendais pas ce face-à-face étrange, j'y allais simplement.

Je poussais la porte sans frapper, glissant ma tête dans le bureau afin de voir si je dérangeais la professeur. A vrai dire, c'était un peu le but. J'aimais gêner les personnes que je voulais rencontrer, cela permettait bien souvent de les déstabiliser pour pouvoir fouiller un peu plus dans leur esprit. Sans mot dire je m'avançais, les mains dans les poches de mon long manteau noir. J'enlevais mes lunettes aux verres teintées d'une seule main pour me présenter à mon interlocutrice du jour.

"Madame Leigh, je suis Saul Steadworthy. Vous avez peut-être entendu parler de moi, je viens enquêter sur les sombres événements qui ont frappé Poudlard. Je sais que je débarque un peu à l'improviste mais vu que vous êtes là et que moi aussi, j'ai pensé que ce serait intéressant que nous ayons une... Entrevue."

Pour ponctuer cette bien jolie présentation, je me laissais tomber sur le siège disposé face à la belle et j'attendais, les jambes croisées et les lunettes pendues entre mes doigts. J'avais finis par sortir ma seconde main de ma poche pour la pauser sur le bureau très bien rangé et parfaitement propre de Vesper Leigh. Je caressais du bout de l'index le bois lisse et sombre du meuble. Du matériel à l'effigie de la réputation de cette coincée de noble. J'avais hâte de voir sa réaction et de subir ses premières paroles de vipère à mon égard. Qui sait? Peut-être allait-elle déjà me surprendre? Au fond de moi, je ne pouvais ignorer l'implication des Leigh auprès de Voldemort, pourtant j'offrais une petite chance à Vesper de montrer un autre visage de sa famille. Juste pour le fun!


Dernière édition par Saul Steadworthy le Jeu 31 Juil - 21:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Newbie
Newbie
Messages : 69
Galions : 85
Âge : 33 Ans
Classe : Ancienne Serpentard
Avatar : Eva Green
MessageSujet: Re: Le Corbeau et la Vipère - Vesper & Saul   Jeu 31 Juil - 12:14


Le Corbeau et la Vipère
Saul & Vesper




Les vacances d'été à Poudlard étaient relativement calmes, très peu de monde restait au château lors de ses deux longs mois. Pourtant, avec les évènements survenus précédemment, il régnait une certaine agitation au sein du château. Bon nombre de mes collègues professeur était retourné chez eux pour se changer les idées. Moi, j'avais préféré rester au château, d'une part pour garder un œil sur les avancements de certaines enquêtes que de nombreux Aurors menaient, mais surtout pour préparer la prochaine rentrée. Le cours de Sortilèges n'était pas un cours à donner à la légère, certains sortilèges demandaient une longue préparation.

Je travaillais dans mon bureau, corrigeant les derniers devoirs qui m'avaient été rendus en retard, j'étais assise confortablement sur ma chaise. Les murs étaient d'une couleur sombre. Les meubles, au design très anciens rappelaient ceux dans la salle commune des Serpentard et les tentures, d'un vert émeraude attachée par une cordelette couleur argent rappelais eux aussi mon appartenance à cette maison. Mon bureau parfaitement ranger était fait d'ébène, avec des poignées en argent massif, était le seul meuble au centre de la pièce circulaire, un confortable petit fauteuil était placer devant pour que mes interlocuteurs puissent s'asseoir. Sur la gauche de la pièce, une imposante cheminée de marbre trônait avec fierté, je l'avais ensorcelée pour qu'un feu éternel brule dans son cœur, et pour en ressentir la chaleur uniquement les jours où il faisait froid. Un confortable petit salon se trouvait devant me permettant lors de mes heures de repos de lire tranquillement ou même de prendre le thé. À l'opposer de la cheminée un majestueux piano à queue, que j'avais lui aussi ensorceler jouais un air de Beethoven.

Lorsque soudain quelqu'un entra dans mon bureau sans prendre la peine de frapper à la porte, il passa en premier sa tête par la porte scrutant l'intérieur de la pièce, l'analysant du regard. Je n'avais pas remarqué sa présence, ce n'est que lorsque celui-ci se mit à parler et que le piano s'arrêta net de jouer que je pris enfin conscience de l'intrusion dans mon espace personnel.


"Madame Leigh."

Je relevais la tête vers la personne qui avait osé entrer dans mon bureau d'une façon aussi impolie. S'il avait s'agit d'un élève, je lui aurais appris la politesse à ma manière, mais il n'en était pas un.

"Je suis Saul Steadworthy. Vous avez peut-être entendu parler de moi, je viens enquêter sur les sombres événements qui ont frappé Poudlard. Je sais que je débarque un peu à l'improviste, mais vu que vous êtes là et que moi aussi, j'ai pensé que ce serait intéressant que nous ayons une... Entrevue."

Je le regardais alors venir s'asseoir dans le fauteuil devant mon bureau, caressant presque indécemment le bois si parfait du meuble, je me redressais dans sur mon siège, le toisant du regard. Certes, j'avais déjà entendu parler de lui, l'Auror d'élite envoyer à Poudlard pour enquêter sur les meurtres et la marque, mais qu'il ne s'en abuse pas, sa réputation ne me faisait ni chaud ni froid.

Et vous croyez que parce que je sais qui vous êtes cela vous donne le droit de pénétrer dans mon bureau sans y être invité ? Je dois avouer que je suis un peu déçue, j'attendais plus de courtoisies et de politesse venant d'un Auror de votre tempe, enfin, il semblerait que vous et les Mangemort ayez plus en commun que ce que vous ne voulez bien l'admettre...


© EKKINOX


Dernière édition par Vesper Leigh le Dim 3 Aoû - 12:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Newbie
Newbie
Messages : 28
Galions : 75
Âge : 41 ans
Avatar : Johnny Depp
MessageSujet: Re: Le Corbeau et la Vipère - Vesper & Saul   Sam 2 Aoû - 14:06

Plutôt froide cette Leigh. Je n'en attendais pas moins, cependant sa petite pique ne m'avait pas franchement fait plaisir il était vrai. Me comparer aux mangemorts était mal avisé, néanmoins je n'étais pas du genre à piquer une crise pour une petite joute verbale. La directrice de Serpentard n'aimait pas qu'on fasse preuve de négligence et de manque d'éducation à son égard, dommage moi j'adorais faire le zouave. Alors que le piano restait muet, je m'amusais à l'ensorceler à mon tour d'un petit tour de poignet, baguette en main, pour qu'il joue un air bien plus festif et surtout moins lugubre.

Maple Leaf Rag

   
   
   
 

"Scott Joplin, un moldu bourré de talent, tout comme Beethoven à une autre époque. Cela doit vous faire bizarre d'écouter de la musique d'un monde que vous refusez de reconnaître comme égal au vôtre. Défendre les sangs purs comme vous le faites pourrait bien vous attirer les faveurs de personnes peu recommandables, le genre de personnes qu'un tueur de mangemort connait plutôt bien, pour les avoir traqués durant de longues années... Mais je ne suis pas là pour ça!"

Le piano se stoppa net à nouveau, la discussion ne devait pas tourner en règlement de compte, ni en querelle né-moldu/sang pur. J'étais là pour une affaire sombre et délicate, l'avenir de Poudlard et peut-être même du monde magique en dépendait. Je rangeais ma baguette dans la poche intérieure de ma veste prévue à cet effet, puis je plaçais mes bras sur chaque côté du fauteuil que j'avais emprunté. Mon regard était fixé sur la belle et glaciale Vesper.

"Des élèves de votre maison sont soupçonnés d'avoir été en contact avec un individu renvoyé de Poudlard, il y a quelques années de cela, après avoir agressé un professeur. Cette même personne est peut-être en lien avec les terribles événements qui ont frappé le château et ses alentours. Je ne cherche pas à découvrir l'identité de ces jeunes Serpentards, mais peut-être pourriez-vous m'en dire plus sur ce mystérieux personnage? Son nom est Anarchy Selwyn, il doit certainement vous être familier."

Je n'avais pas besoin de montrer de photos ou d'éléments sur le suspect, tout le monde le connaissait ici, de près ou de loin. Par ailleurs, j'ignorais encore si Miss Leigh était déjà à son poste au moment des faits, auquel cas elle connaîtrait peut-être le père de cet ancien élève. En effet, les Selwyn ont été marqué par deux générations de mangemorts à la solde de Voldemort, inutile de préciser qu'il faut donc se méfier de cette ultime branche de leur arbre généalogique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Newbie
Newbie
Messages : 69
Galions : 85
Âge : 33 Ans
Classe : Ancienne Serpentard
Avatar : Eva Green
MessageSujet: Re: Le Corbeau et la Vipère - Vesper & Saul   Dim 3 Aoû - 12:39


Le Corbeau et la Vipère
Saul & Vesper




« Scott Joplin, un moldu bourré de talent, tout comme Beethoven à une autre époque. Cela doit vous faire bizarre d'écouter de la musique d'un monde que vous refusez de reconnaître comme égal au vôtre. »

Je croisais les bras devant ma poitrine, non seulement ce drôle de personnage se permettait de s'introduire dans mon bureau sans y être inviter et en plus, d'ensorceler mon propre piano pour lui faire jouer de la musique vraiment pas approprier pour l'occasion. Je plongeais mon regard froid dans le siens sans cligner des yeux avant de lui répondre sur un ton tout aussi froid que mon regard.

La musique est en elle-même un art magique, et donc en quelques sortes, les personnes qui en jouent, ou en composent sont eux aussi des sorciers. Je n'ai donc aucun problème à écouter leurs œuvres. Nous sommes bel et bien supérieurs aux Moldus, la magie coule dans nos veines contrairement à eux ... Qu'on, il fait eux pour nous ?

J'inspirais profondément. J'avais tant de fois aborder le sujet, défendre la cause des sorciers de sang pur était une habitude chez moi. Certes bon nombre de sorciers de sang pur, on flirter avec les forces du mal, mais la seule chose qu'il souhaitait était de voir perdurer leur lignée.

« Défendre les sangs purs comme vous le faites pourrait bien vous attirer les faveurs de personnes peu recommandables, le genre de personnes qu'un tueur de mangemort connait plutôt bien, pour les avoir traqués durant de longues années... Mais je ne suis pas là pour ça ! »

Un petit rictus moqueur se dessina sur mes lèvres, s'inquiétait-il pour ma personne ? Pense-t-il que je ne sais pas me défendre ? Si c'est vraiment ce qu'il pense alors il se met le doigt bien profondément dans l'œil. Je n'en ai peut-être pas l'air, mais je connais des sortilèges dont peu de gens soupçonne l'existence. Apres tout on ne devient pas professeur de sortilèges à poudlard uniquement avec les sortilèges de base qu'on trouve dans les manuels. Non, c'est bien plus que ça, la magique ça me connait, elle fait partie de moi, comme je fais partie d'elle. Détrompez-vous si vous pensez que je suis un doux agneau. Je pourrais vous parler de certains aspects de la magie oublier depuis de nombreuses années et qui ferais se dresser les cheveux sur leurs crânes à bon nombre de sorciers et sorcières aguerri.

Je vous rassure, si vous pensez que ses gens-là me font peur, vous êtes loin du compte. Je sais me défendre.

D'un coup de baguette, je fis apparaitre deux tasses et une théière, d'un autre coup de baguette, la théière s'envolait pour remplir les deux tasses. J'en pris alors une, laissant l'autre à disposition de mon interlocuteur. Tout en continuant de le fixer droit dans les yeux, je portais ma propre tasse à mes lèvres et en bus une gorgée.

« Des élèves de votre maison sont soupçonnés d'avoir été en contact avec un individu renvoyé de Poudlard, il y a quelques années de cela, après avoir agressé un professeur. »

Je fronçais les sourcils légèrement. Ce n'en était donc pas encore fini cette histoire ?

« Cette même personne est peut-être en lien avec les terribles événements qui ont frappé le château et ses alentours. »

Il me semblait que la personne à l'origine de tout ça avait été arrêtée ?

« Je ne cherche pas à découvrir l'identité de ces jeunes Serpentards, mais peut-être pourriez-vous m'en dire plus sur ce mystérieux personnage ? Son nom est Anarchy Selwyn, il doit certainement vous être familier. »

Je fronçais une nouvelle fois les sourcils, à ma connaissance personne ne l'avais revu à Poudlard depuis son exclusion.

La seule chose que je peux vous dire, c'est que depuis qu'il a été exclu de Poudlard personne ne l'as revu ...Et puis, une erreur de jeunesse ne veut pas forcement dire que l'on va devenir un criminel en puissance par la suite... Vous êtes plus fermer d'esprit qu'il ne le faudrait ! Le pauvre n'a plus de familles ! Il ne faut pas le condamner uniquement à cause de son nom ! Certes, son acte méritait une sanction... Mais qu'on lui laisse une seconde chance.  


© EKKINOX


Dernière édition par Vesper Leigh le Jeu 14 Aoû - 10:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Newbie
Newbie
Messages : 28
Galions : 75
Âge : 41 ans
Avatar : Johnny Depp
MessageSujet: Re: Le Corbeau et la Vipère - Vesper & Saul   Mar 5 Aoû - 11:36

Vesper Leigh n'était pas qu'une vipère, elle était aussi une tête de mule. Aussi bien pouvait-elle dire que j'étais fermé d'esprit, c'était l'hôpital qui se foutait de la charité! Ses inepties sur la musique et les liens de sang avec la magie n'atteignirent même pas mes oreilles. Je préférais manger de la bouse de gnome plutôt que de l'écouter. Enfin, la professeur de sortilèges avait aussi spécifié qu'elle savait parfaitement se défendre. Je n'en doutais pas le moins du monde, cependant se défendre ne suffit pas lorsque le mal tournoie au-dessus de nos têtes. Qu'elle le veuille ou non, les Leigh étaient sûrement liés de près ou de loin à des personnes peu recommandables. De par sa lutte pour les sangs purs, Vesper ne s'épargnait pas ce genre de fréquentations. Croyez-en mon pif : les pro-mangemorts se frottaient les mains de voir une telle cause être défendue à Poudlard.

Le problème d'Anarchy Selwyn et de mon idée de suivre sa piste malgré la révélation publique d'un coupable aux derniers événements criminels locaux fut soulevé. L'ancienne Serpentard commença à défendre son ancien élève, plutôt inutilement. Je soupirais devant les paroles lancées de la professeur respectable et j'attendis inlassablement qu'elle eut terminé ses quelques bafouilles protectrices.

"Le pauvre n'a plus de famille! Il ne faut pas le condamner à cause de son nom!"

Imitais-je la dame en colère en prenant une petite voix aigu et en penchant la main en avant pour me donner l'air plus efféminé. Soudain, je stoppais mon cinéma puis je plongeais mon regard noir dans celui de Vesper. Il n'y avait pas de haine dans mes yeux, il n'y avait rien d'ailleurs. Simplement un vide tourné vers elle, le vide de mon âme.

"Donnez donc une seconde chance à Voldemort si ça vous chante, Mme Leigh. Je ne suis pas de ceux qui commettent ce genre d'erreur."

Ma voix était posée mais sombre. Avec le mal, il n'y avait pas de place pour la compassion. Ce genre d'idiotie avait coûté des milliers de vies et nous payons encore cette lourde dette sur les générations futures. C'était un raisonnement peut-être extrême, mais il évitait de se faire poignarder dans le dos. Pour ça, croyez-moi, j'ai pas mal d'expérience. Je reportais à présent ma concentration sur l'affaire Selwyn. Il ne fallait pas divaguer davantage, sans quoi cette entrevue aurait été un échec et une perte de temps pour tout le monde.

"Je n'inculpe pas le fils Selwyn parce que son nom pue la magie noire à trois cent mètres, mais parce que j'ai une piste sur lui. Des gens ont témoigné de sa présence sur les lieux d'un crime et je veux m'assurer qu'il ne nous cache rien d'inquiétant. Comme vous le dites : c'est un gamin seul. Moi je vous dis que c'est surtout un gamin en colère. Il a été rejeté à cause de ses méfaits et il pense sûrement qu'il est victime d'une injustice à l'heure actuelle. Que seriez-vous capable de faire pour vous rendre justice, Mme Leigh? Pour retrouver vos anciens amis, pour pouvoir suivre de nouveau le cours d'une vie normale? Personnellement, j'irais très loin en tout cas si l'occasion se présentait."

Je bus un peu du thé que la directrice des verts avait servit. Ma foi, elle gardait toujours un sens profond de l'accueil et des manières. J'ai tenté de lui sortir son balais du derrière un peu brusquement tout à l'heure, mais il n'y avait aucune excuse à donner. J'avais agis ainsi pour l'avancée de mon enquête et rien d'autre.

"Bref, vraisemblablement vous ne pouvez rien me dire de plus sur ce qu'il serait advenu de Selwyn. J'imagine que vous ne savez pas où il pourrait se trouver en ce moment?"

J’enchaînais avec une autre question, de cette manière Vesper Leigh pourrait me répondre d'un seul tenant ensuite.

"J'aimerais savoir le nom des autres personnes qu'Anarchy fréquentait à Poudlard. Profs, élèves, tous ceux qui faisaient clairement parti de son entourage. Si vous pouviez m'aiguiller là-dessus, ce serait... Adorable."

Avais-je déclaré non sans amusement, cependant mon visage restait sérieux. J'espérais sincèrement que cette femme m'apporte de nouveaux éléments pour continuer mes recherches. Sans cela, je piétinerais sur place avec ce que j'avais déjà réunit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Newbie
Newbie
Messages : 69
Galions : 85
Âge : 33 Ans
Classe : Ancienne Serpentard
Avatar : Eva Green
MessageSujet: Re: Le Corbeau et la Vipère - Vesper & Saul   Jeu 14 Aoû - 11:00


Le Corbeau et la Vipère
Saul & Vesper




Je regardais Saul tout en lui lançant un regard glacial, il osait se moquer ouvertement de moi ? Il avait beau être un Auror de renom, la politesse et la bienséance ne lui était pas familière. Je me redressais sur mon siège d'un air menaçant pour lui faire comprendre que son petit jeu ne me plaisait nullement, Alors que lui aussi me regardais d'un regard noir, entièrement vide d'expressions.

"Donnez donc une seconde chance à Voldemort si ça vous chante, Mme Leigh. Je ne suis pas de ceux qui commettent ce genre d'erreur."

Je soupirais lourdement, tout en me levant et en me dirigeant vers la cheminée pour y faire quelques pas et pour réfléchir quelques secondes.

Comment pouvez-vous comparer un adolescent à l'un des plus grands sorciers de l'histoire ?

Avant qu'il n'ait pu répliquer à ce que je venais de dire, j'ajoutais.

Certes, des actes horribles ont été commis par sa personne et ses partisans, mais ils n'en reste pour autant pas de grands sorciers. Ne croyez surtout pas que je les félicite pour leurs crimes, loin de là.

Je vins alors me rasseoir face à mon interlocuteur et plongeais une nouvelle fois mon regard froid dans le siens.

À ce que je sache Anarchy Selwyn n'as tué personne, le comparer au Seigneur des ténèbres est donc très mal venu de votre part !

Tout en buvant le reste de ma tasse de thé, j'écoutais alors ce que Saul disait sans vraiment y prêter attention, le fait qu'il accuse un de mes anciens élèves n'y était pour rien, mais le fait qu'il se moque de moi avait été la chose qu'il avait fait et qui lui avait fait perdre le peu de crédibilités que j'avais daigné lui accorder lorsqu'il était arrivé à Poudlard.

"Je n'inculpe pas le fils Selwyn parce que son nom pue la magie noire à trois cent mètres, mais parce que j'ai une piste sur lui. Des gens ont témoigné de sa présence sur les lieux d'un crime et je veux m'assurer qu'il ne nous cache rien d'inquiétant. Comme vous le dites : c'est un gamin seul. Moi, je vous dis que c'est surtout un gamin en colère. Il a été rejeté à cause de ses méfaits et il pense sûrement qu'il est victime d'une injustice à l'heure actuelle.

Je m'apprêtais à répliquer, mais il ne m'en laissa pas le temps.

"Que seriez-vous capable de faire pour vous rendre justice, Mme Leigh ? Pour retrouver vos anciens amis, pour pouvoir suivre de nouveau le cours d'une vie normale ? Personnellement, j'irais très loin en tout cas si l'occasion se présentait."

J'entrecroisais mes doigts l'un dans l'autre, tout en posant les mains sur mon bureau. Certes, j'étais capable de beaucoup de choses et des choses bien plus sombres et terrifiantes qu'on ne pourrait le croire en apparence. Mais là n'étais pas la question, après tout, je n'étais pas le sujet de la conversation. Je posais alors de nouveau mon regard sur Saul avant de lui dire.

Certes, je serais prête à faire beaucoup de choses, mais là n'est pas la question.

Il répliqua alors.

"Bref, vraisemblablement, vous ne pouvez rien me dire de plus sur ce qu'il serait advenu de Selwyn. J'imagine que vous ne savez pas où il pourrait se trouver en ce moment ?"

Je me levais alors et m'avançais vers la porte de mon bureau. Tout en ouvrant la porte, je lui dis.

En effet, je ne peux rien vous dire de plus, j'en suis navrée.

Je lui fis un faux sourire désolé. Il enchaina alors en me demandant de lui donner les noms de toutes les personnes avec qui il trainait à Poudlard, Tant les élève que les professeurs. J'effaçais alors mon faux sourire reprenant mon habituel air froid et distant avant de lui dire.

Croyez-vous vraiment que je me suis amusée à tenir une liste détaillée de chaque personne qui aurait passé du temps avec Selwyn ? Je crois très cher que dans ce cas, vous pouvez commencer par interroger tous les professeurs de premier cycle. De même avec tous les élèves de Serpentard de cette époque.

Je lui refis un nouveau sourire forcer et lui dis alors.

J'espère avoir été assez "adorable" à votre gout et que la liste de noms ne sera pas trop longue !


© EKKINOX


Dernière édition par Vesper Leigh le Mar 2 Sep - 10:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Newbie
Newbie
Messages : 28
Galions : 75
Âge : 41 ans
Avatar : Johnny Depp
MessageSujet: Re: Le Corbeau et la Vipère - Vesper & Saul   Lun 1 Sep - 14:09

Le venin de la sorcière continuait de se disperser dans l'air à n'en plus finir. Mes mots avaient été trop durs pour caresser l'orgueil de cette sang pur et à la fois trop faibles pour briser son âme malfaisante. Elle estima, en réponse à mes attaques, que Voldemort fût un grand sorcier tout autant que ses serviteurs. Or, de grands pouvoirs ne font pas de vous un grand sorcier. Le potentiel et l'ambition ne suffisent pas à élever des hommes au-dessus des nuages. Les grands sorciers savent rester humbles et se montrent capables de mesurer leurs actes. Voldemort a semé la destruction autour de lui, cela ne fait pas des mangemorts un innocent club de scouts à ce que je sache! Ils sont aussi coupables.

Je regardais Vesper Leigh monter dans les tons et je sentais qu'il ne manquait pas grand chose pour qu'elle ne perde son sang froid. Elle se plaça du côté de Selwyn sans réfléchir aux conséquences s'il s'avérait en effet coupable, puis elle clôtura sa contribution à mon enquête avec satisfaction. La directrice de Serpentard pouvait être contente : elle continuait à ne servir à rien dans ce bas monde. Elle n'était même pas fichu de mes donner des noms susceptibles de m'intéresser. Son sourire narquois vint ponctuer son ultime pique, m'emplissant davantage d'exaspération à son égard.

Nous regards se croisèrent encore une fois, comme si un courant électrique existait entre nous. Loin du coup de foudre, nous jouions dans une animosité totale et hostile. Vesper était trop intelligente pour s'abandonner à une guerre ouverte, pourtant elle venait de signer le premier coup à l'instant. Je rangeais alors ma baguette soigneusement dans ma poche intérieure et je redressais mes mèches rebelles convenablement sur le haut de mon crâne.

"Il est temps de nous dire aurevoir Mme Leigh, vous allez me manquer."

Déclarais-je ironiquement, un sourire provocateur aux lèvres.

"J'espère que votre présence illuminera de nouveau les jours de cette école, ainsi que les miens."

Je passais la porte sans plus attendre puisque j'avais évidemment d'autres choses à mettre en place. La piste Selwyn stagnait mais je n'avais pas dis mon dernier mot dans cette histoire. Vesper devait se douter que je n'allais pas la laisser tranquille maintenant, cela m'amusait de penser que j'allais hanter ses nuits pendant un petit moment, littéralement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le Corbeau et la Vipère - Vesper & Saul   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Corbeau et la Vipère - Vesper & Saul

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASCENSIO ::  :: ❝ Premier étage-