Gryffondor
Directeur : Neville Londubat
Nombre d'élèves : 6
Points collectés : 335
Serdaigle
Directeur : Garett Hope
Nombre d'élèves : 9
Points collectés : 380
Poufsouffle
Directrice : Evannah Addams
Nombre d'élèves : 11
Points collectés : 1410
Serpentard
Directrice : Vesper Leigh
Nombre d'élèves : 8
Points collectés : 774
Revenir en haut
Aller en bas



 

Partagez
 

 "L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines." Phin&Dany

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Danyell L. Bishop
Danyell L. Bishop
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 218
Galions : 360
Âge : 18ans.
Classe : 7ème année.
Avatar : Andrew Garfield.
"L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines." Phin&Dany  Empty
MessageSujet: "L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines." Phin&Dany    "L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines." Phin&Dany  EmptyJeu 8 Mai - 16:44


Phineas & Danyell
L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines.



Raté. Raté. Raté. Si on se posait encore la question ou si on avait le moindre doute sur la chose, suffisait alors de se pencher sur le visage de Danyell pour constater qu'il ne plaisantait pas ou cherchait à amplifier la défaite, on ne lisait plus aucun espoir dans ce regard-là, juste une déception immense. Cet examen de Sortilèges avait été monstrueusement loupé, lui faisant croire qu'il ne réitérait pas l'exploit d'avoir obtenu un miraculeux Effort Exceptionnel lors de ses BUSES en cinquième année. Non cette fois l'image des portes se refermant sur la perspective d'avenir qu'il avait toujours visualisé devenait de plus en plus concrète, broyant objectifs et ambitions qui le motivaient. Mâchoire crispée, poing fermé, il se frayait un chemin furieux entre les élèves à la recherche du coin parfait pour exploser sa colère. Son meilleur ami, Phineas, marchait sur ses talons.

C'était bien la seule personne dont il avait besoin à cet instant, le seul qu'il voulait à ses côtés aussi. Phineas le comprenait mieux que n'importe qui, et pour cause, ils avaient toujours été complémentaires. Plus qu'un ami, c'était un frère voir une moitié de lui-même bien qu'il n'arrive franchement à s'exprimer sur ce propos sans tomber dans une description débile de la chose. Disons que leur amitié ne se décrivait pas avec des mots, que cela dépassait l'entendement et qu'il aurait été ridicule d'essayer de la résumer en quelques phrases qui minimiseraient forcément leur relation qu'on pouvait aisément décrire comme fusionnel. Rien n'avait jamais eu raison de leur amitié, il préférait fermer les yeux sur une réalité qui lui assurait pourtant que certaines choses avaient changé depuis leur enfance, mais qu'importe, quoi qu'il arrive, il restait persuadé que l'un serait toujours là pour l'autre et il était très sérieux en songeant qu'il ne pourrait jamais avancer sans Phineas à ses côtés.

Il l'avait enfin trouvé, le coin idéal. Poussant un juron qui raisonna dans le couloir vide, il balança son sac contre le mur avant de s'asseoir sur une marche, plongeant ses mains dans son visage en soufflant bruyamment. Question de temps, il fallait juste qu'il arrive à se calmer maintenant, mais dès qu'il fermait les yeux, il visualisait d'autant mieux les battants de la porte de la Licence de sécurité magique se refermaient sous son nez. Qu'est ce qu'il allait faire, si elles lui étaient définitivement close ? Il n'avait jamais voulu réfléchir à une autre perspective d'avenir, à cet instant, il s'en voulut d'avoir été si raisonnable lors des conseils d'orientation organisés par Evannah Addams qui, sage, avait déjà entrevu la défaite à venir. Danyell n'était tout simplement pas fait pour devenir Auror, il semblait être le seul à encore vouloir croire le contraire et le démontrer à son audience. Il resta un instant immobile avant de dégager ses mains avec hargne, croisant les bras sur ses genoux repliés avant d'ouvrir enfin la bouche et d'ouvrir la conversation, amer.

- Promets-moi de me laisser te rendre visite quand tu seras au ministère.

Grimaçant avant de tirer sur ses cheveux en bataille, il jeta un coup d'œil à son sac dont le contenu s'était éparpillé sur le sol. Tant pis, il ramasserait ça plus tard.

- Et que tu t'en fouteras si tes collègues te regardes en se demandant pourquoi un type comme toi traine avec un nul pareil...

Continua t'il, sans trop savoir lui-même s'il était très sérieux ou qu'il cherchait à détendre l'atmosphère à coup de blague qui ne ferait rire personne.

- T'as intérêt hein, sinon ça va m'achever, je te préviens.

Conclut-il avec sincérité, d'une voix un peu plus basse et presque enfantine, laissant entendre qu'elle espérait que son ami lui prouve qu'il n'avait aucun doute à avoir sur la question.


FICHE ET CODES PAR RIVENDELL

_________________

J'voudrais juste hurler mon besoin d'reconnaissance en permanence, mes tentatives désespérées d'me faire passer pour un mec que j'suis pas et que j'serai probablement jamais, mon absence de courage, ma cruauté, mon zèle dangereux, mes réflexes à la con, mes accès de colère et ma culpabilité bidon.©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Phineas Thornquill
Phineas Thornquill
Newbie
Newbie
Messages : 1025
Galions : 165
Âge : 19 ans
Classe : L1 Justice magique
Avatar : Jesse Eisenberg
"L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines." Phin&Dany  Empty
MessageSujet: Re: "L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines." Phin&Dany    "L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines." Phin&Dany  EmptyJeu 8 Mai - 23:33



 
L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines  


 
 Phineas était adossé contre le mur ou derrière lequel se trouvait son meilleur ami.  Il se trouvait là depuis le début de l'évaluation de son ami, il voulait être là à sa sortie, le féliciter s'il avait réussit et le réconforté si cela n'était pas le cas. Il n'eût qu'a l'apercevoir sortant en trombe de la salle pour comprendre le résultat, il le suivit de prés. Il ne savait pas d'ailleurs si cela été vraiment une bonne idée dans l'état dans lequel  ou il était, Phineas savait juste qu'il voulait se défouler. Le serpentard était prêt à servir de punching-ball pour son meilleur ami. Le jeune homme serrait les poings alors qu'il suivait son meilleur, il détesté ça. Il n'aimait pas marcher après lui et ne voir que son dos alors qu'ils ont l'habitude marcher ensemble et il n'aimait surtout pas  le voir dans cet état cela l'affecté aussi. C'est étrange de dire ça alors qu'ils ne partagent pas le même sang mais pour Phin, Danyell est à part. Il est au dessus de toutes ces relations et ceux qui veulent les séparer, il s'en fou ce n'est pas des petits griffons ou poussesoufles qui vont lui faire peur.

Avoir suivi Danyell l'avait mené dans un couloir désert, il ne fût par surpris par la réaction de Danyell au contraire il s'y attendait. A ce juron strident et le sac jeté contre le mur pour finir un apitoiement sur une marche de l'escalier. Son ami était bien prévisible des fois il était quand même fier de le connaitre aussi bien. Il laissa le silence s'installer entre eux, ce n'était pas à lui de briser le silence et il savait qu'un peu de calme ne lui ferait pas de mal. Phineas était tellement discret que, on aurait pu croire qu'il n'y avait que Danyell dans ce couloir. Il observa son ami en silence pendant ce laps de temps avant qu'il vienne briser le silence. d'une façon qui fait sourire Phineas. - On fera des bataille de boulettes de papiers dans mon bureau et quiconque ose dire quelque chose sur mon meilleur ami, je le vire direct voir même je l'envoies à Azkaban Il comprendra pas ce qui lui arrive le pauvre. dit-il sur le ton de la plaisanterie.

Il trouvait ça quand même dingue, depuis qu'ils sont fosses Dany disait tout le temps ca que Phin finirait ministère magie si bien que le serpentard a fini par le croire aussi. Il n'y avait qu'une chose à faire dans cette situation-là. Phineas se déplaça et alla ramasser une à une les affaires de son ami en les balançant vers lui chacune à son tour, il faisait ça tellement rapidement que Dany n'avait pas le temps de réagir. Il imagina très bien sa tête déconfit quand il n'aura pu son sac sur la tête, cette vision d'un pousoufle avec sa tête sur la tête faisait doucement rire intérieurement Phineas. - Allez parles-moi de quelque chose, n'importe quoi,  genre.. j'en sais rien les filles. Qui aurais-je l'honneur d'accueillir avec toi dans mon bureau quand je serais ministère de la magie ?



Revenir en haut Aller en bas
Danyell L. Bishop
Danyell L. Bishop
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 218
Galions : 360
Âge : 18ans.
Classe : 7ème année.
Avatar : Andrew Garfield.
"L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines." Phin&Dany  Empty
MessageSujet: Re: "L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines." Phin&Dany    "L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines." Phin&Dany  EmptySam 10 Mai - 16:59


Phineas & Danyell
L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines.



Il n'avait jamais imaginé Phineas travailler ailleurs qu'au ministère de la magie. Dans ses visions, il voyait clairement son ami occupé un poste important, entouré de personne à sa solde, respecté de tous. Le Serpentard y était toujours impeccable, diplomate et charismatique, bref, la classe incarnée. C'était une sorte d'évidence, il y avait des personnes qui ne pouvaient échapper à leur destin et le Poufsouffle avait toujours été intimement convaincu que celui de son acolyte serait brillant. Pour autant, il ne la jalousait pas, il se surprenait parfois à l'envier, évidemment, mais il était surtout admiratif et s'était depuis bien longtemps fait à l'idée que Phin était la tête du duo, celui qui réussirait le mieux entre les deux. S'il y avait beaucoup de choses que Danyell n'acceptait pas, il ne s'était jamais révolté contre cette vérité-ci... Les rôles avaient été distribués dans ce sens, il n'y avait plus qu'à en assumer la partition et

Un fin sourire orna les lèvres du Bishop quand son ami lui assura qu'une fois qu'il aurait son poste, il fêterait ça à coup de bataille de boulettes de papier. Certes, le sourire était encore un brin amer, la déception d'avoir raté ce fichu examen planait encore sur lui et il était toujours furieux. Seulement Phineas savait toujours comment détendre l'atmosphère, là où tant de personnes s'étaient cassé les dents dans l'exercice, son ami finissait toujours par réussir à le faire rire.

Ça lui plaisait de les imaginer dans un large bureau aux décorations solennel, oubliant toute décence que leur réclamait normalement les lieux, en train de jouer comme des gosses sans se soucier de qui pourrait les surprendre. Il avait sincèrement envie de croire que ce rêve-là se produirait un jour, seulement ou en serait-il, lui, à ce moment-là ? Phineas aurait son poste, certes, mais qu'en serait-il de lui ? À une époque la réponse aurait été claire : jusqu'alors il s'était souvent imaginé avec son costume d'Auror arpenter les couloirs ministériels. Il n'avait jamais pensé avoir un haut grade, mais le simple fait de revêtir cette veste-là aurait prouvé qu'il avait réussi à accomplir ses objectifs. Aujourd'hui, ses notes et les appréciations de ses professeurs avaient mis un terme à ce songe-ci. Adieu, costume de l'élite spécial, il ne serait jamais amené à le porter, il fallait qu'il se mette à la rude évidence. Si l'avenir de son meilleur ami était clair, le sien était de plus en plus sombre et il n'arrivait plus franchement à l'imaginer.

On le sortit brutalement de ses songes, Phineas venait de lancer vers lui ses affaires éparpillées et elles ricochèrent une par une contre lui dans un bruit mat. Danyell n'avait pas beaucoup de réflexes, aussi la moitié des objets se retrouvèrent au sol pendant qu'il tentait de récupérer les autres. Alors qu'il se penchait pour attraper une plume, son meilleur ami réussi l'exploit d'envoyer son sac sur sa tête. Soupirant bruyamment, le Poufsouffle le retira lentement avec un regard des plus blasé. Un peu plus de compassions sur son cas n'auraient pas été de refus ! Seulement Phineas le connaissait bien et savait que pour secouer le jaune et noir, il n'était pas question de se laisser attendrir. Il fallait le malmener gentiment sans le brusquer, ne jamais se laisser entrainer avec lui au fond du gouffre. Il trouvait parfois ses solutions rudes, il rouspétait la plupart du temps, mais elles s'avéraient toujours efficaces.

Le Serpentard lança alors un sujet qu'il aurait surement voulu aborder tranquillement, il ne savait pas dans quoi il s'engageait... Les filles, par la barbe de Merlin, les filles... Danyell poussa un grognement sourd avant de relever les yeux vers son ami.

- Je sais pas, je me suffis à moi-même, non ? Je suis pas sûr qu'une fille supporte tout à fait nos batailles de papiers en plus, alors je sais pas si c'est bien utile de s'emmerder avec l'une d'entre elles...

Il y avait de la rancœur dans cette phrase et il rangea ses affaires un certain énervement qui n'échapperait pas à Phineas. Haussant les épaules, il reprit.

- J'en ai marre des nanas à problèmes Phin, mais je dois en avoir un aussi quelque part parce que je fini par croire que je suis attiré que par ça ! Non, franchement j'ai décidé de... Je sais pas se que j'ai décidé en fait, mais j'en ai ras le bol alors...

Attrapant le dernier livre qui jonchait le sol, il tenta de lui trouver une place entre ses affaires monstrueusement mal organisé et finit par abandonner.

- Mais sérieusement, méfie toi des filles à problème. Regarde ou ça me mène, bordel à force d'y penser j'ai foirer mon foutu examen. Mais bon je sais bien que tu t'abaisseras pas à ça, je devrais plus souvent prendre exemple sur toi...

Lâcha t'il amer, devenant toujours grossier quand l’énervement l'emportait. Il était bien plus simple de trouver un coupable à son échec dans l'affaire que d'assumer le fait qu'il était tout simplement mauvais, en tout les cas il était vrai que ces derniers temps, Danyell avait porté trop d'importance à ces pauvres soucis d'adolescent en défaveur de ses études.


FICHE ET CODES PAR RIVENDELL

_________________

J'voudrais juste hurler mon besoin d'reconnaissance en permanence, mes tentatives désespérées d'me faire passer pour un mec que j'suis pas et que j'serai probablement jamais, mon absence de courage, ma cruauté, mon zèle dangereux, mes réflexes à la con, mes accès de colère et ma culpabilité bidon.©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Phineas Thornquill
Phineas Thornquill
Newbie
Newbie
Messages : 1025
Galions : 165
Âge : 19 ans
Classe : L1 Justice magique
Avatar : Jesse Eisenberg
"L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines." Phin&Dany  Empty
MessageSujet: Re: "L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines." Phin&Dany    "L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines." Phin&Dany  EmptyVen 16 Mai - 22:20



L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines  


 Phineas regarda avec attention son ami, il avait l'impression qu'il pouvait entendre ses pensées de cette façon. Il savait que ce dernier était déjà en train de se remettre en question. Il fallait qu'il fasse quelque chose avant que ce dernier broie définitivement du noir. Le Serpentard n'avait pas le pouvoir de changer les notes de son ami, mais il était capable de lui changer les idées ou du moins il essayerai. Mais ce dernier garder espoir, Phineas a pris l'habitude de croire en son ami car lui-même n'y arrive pas. SI Danyell n'a aucun doute sur l'avenir de Phineas lui croit dur comme fer en son Poussoufle. Le jeune homme surpasse le Serpentard dans biens des  domaines et cela il ne le voit même pas. Phineas a toujours tiré avec son ami vers le haut et c'est pas aujourd'hui qu'il va commencer à s'apitoyer sur son sort avec lui ou prendre des pincettes. Il fait quelque chose de puéril en lui jetant tout le contenu de son sac éparpillé. Il n'y a qu'avec Danyell qui fait cela, perdre son sérieux, personne d'autre ne connait cette facette du Serpentard. Il avait comme envie de faire un tour d'honneur en voyant l'exploit qu'il avait fait en jetant son sac qui avait attiré pile sur sa tête. Il ne pu s'empêcher de sourire en voyant la tête dépité du Poussoufle quand il enleva son sac de sa tête. Il devrait voir sa tête ça lui remonterait le moral en tout cas cela fît sourire Phin.

Le jeune homme avait décidé d'aborder le sujet des filles pour faire oublier à Danyell son examen, après la remarque du Poussoufle, il pensa que cela n'était pas une aussi bonne idée. Est-ce que Danyell se suffit à lui-même la réponse était clair pour son ami, oui. Mais ce dernier s'il se posa la question cela laissait entendre une réponse différente. Il laissa son ami déblatéré des choses sous la colère, vider son sac, il ne jugera pas ses propos. - Depuis quand un Poussoufle s'abaisserait à prendre exemple sur un Serpentard ? Phineas et Danyell sont différents et en aucun cas il veut que Dany prenne exemple sur lui. Dans leur duo Danyell est meilleur humainement parlant, il a coeur plus pur que celui de Phineas aprés tout ce n'est pas lui qui a finit à Serpentard. Il vient vers lui,  et se baissa pour ramasser un cahier et s'en servit pour taper sur la tête de son ami.  Il était à sa hauteur et soutenu son regard dépité avec un regard sérieux avant de dire sur ton grave  - Si tu veux une fille c'est simple, prends-la. Le jeune homme était un peu plus sérieux, il reprit le cahier pour le mettre dans son sac et remetta ses affaires dedans. - Si tu mettais autant d'énergie à t'apitoyer sur ton sort que dans ta vie amoureuse, tu serais déjà marié mon vieux. Il continua à ranger le sac de Danyell. - L'amour c'est pas si compliqué, ceux sont les gens qui le sont. Il se releva avec le sac au complet de son ami avant de lui balancer dans les bras, la délicatesse c'est pas le truc du Serpentard. Il préfère la méthode brute ça a plus de résultat. Il cherchait à faire réagir son ami en le malmenant de cette façon.  - La seule question que tu dois te poser c'est quelle fille tu veux. Il le mettait au pied du mur, car Danyell ne pourra jamais échapper à Phineas. Il avait beaucoup entendu parler  de son Poussoufle dernièrement associé à plusieurs noms différents. Il était peut-être temps que Phineas intervienne avant que son ami devienne un véritable gigolo aux yeux du reste de l'école.




Revenir en haut Aller en bas
Danyell L. Bishop
Danyell L. Bishop
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 218
Galions : 360
Âge : 18ans.
Classe : 7ème année.
Avatar : Andrew Garfield.
"L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines." Phin&Dany  Empty
MessageSujet: Re: "L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines." Phin&Dany    "L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines." Phin&Dany  EmptyMar 20 Mai - 22:55


Phineas & Danyell
L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines.



Cette remarque sur les Serpentard et les Poufsouffle ne lui avait pas échappé. Ils n'en parlaient presque jamais ensemble, donnant presque au sujet des allures de conversation tabou. Danyell avait été envoyé chez les jaune et noir, Phineas chez les vert et argent et l'un comme l'autre avait mal vécu que ces titres de maisons les séparent à l'époque. Qu'à cela ne tienne, cela ne les avait jamais éloignés pour autant et si les conventions voulaient qu'un Serpentard soit rarement l'allié d'un Poufsouffle, ils s'en moquaient éperdument. Il lui avait répété mainte et mainte fois, cette foutu répartition n'aurait jamais d'impact sur leur amitié et il craignait à certains instants que le message ne soit pas bien passé, notamment lorsque Phineas lançait avec décontraction le genre de remarque qui venait de le faire tiquer.

Parfois il lui arrivait de remarquer que son meilleur ami semblait blesser d'avoir rejoint la maison de Salazar Serpentard et Danyell ne savait pas franchement comme aborder le sujet avec lui. L'autre avait toujours été le plus adroit pour s'aventurer sur « les discussions qui fâchent » et conduisaient toujours la conversation avec brio. Il l'avait toujours envié pour ça. À défaut de pouvoir en parler, il cherchait toujours adroitement à lui changer les idées. S'il y avait bien une chose que Danyell ne supportait pas, c'était de voir la moindre lueur de tristesse dans les yeux de son meilleur ami, le Poufsouffle aurait tout fait pour la voir disparaitre même s'il ne s'y prenait pas toujours forcément des meilleures manières.

- Depuis quand un... ? Depuis quand tu dis des trucs aussi cons surtout ! J'aime pas t'entendre dire des trucs comme ça, tu le sais bien.


Sil les paroles n'avaient rien de doux, le ton de sa voix était empreint d'une certaine tendresse et laissant un léger silence s'installer, il fini par donner un petit coup de poing dans la jambe de son ami toujours debout, signe silencieux qu'il ne devait pas penser des choses pareilles. Alors qu'il baissait les yeux vers le dernier cahier qu'il avait abandonné près des marches, Phineas s'en saisit pour lui taper sur la tête et il grimaça en protestant à voix haute, frottant le sommet de son crâne avec un air accusateur. Ne s'en formalisant nullement, le Serpentard tacha de mettre de l'ordre dans le sac et Danyell songea combien il serait totalement perdu sans lui. Il aurait bien voulu le formuler à voix haute, mais il avait toujours eu du mal à faire de grandes déclarations à voix haute à son grand damne. Fixant l'opération en passant une main derrière sa nuque, il ne pipa mot alors que Phineas relançait le sujet fâcheux jusqu'à poser la plus délicate des questions. Qu'elle fille voulait-il. Fermant les yeux en massant avec plus d'insistance l'arrière de sa nuque, manquant de basculer quand son meilleur ami lui avait balancé son sac sur les genoux, il reprit, contenant encore et toujours sa nervosité.

- Qui te dit que j'en veux une Phin ? Pourquoi t'insistes ?

Attrapant son sac pour le poser à côté de lui, il souffla en étirant ses bras, mettant de l'ordre dans ses pensées avant de reprendre.

- Pour le moment c'est bon j'ai franchement pas envie qu'on me passe la bague au doigt alors je vais continuer de m'apitoyer sur mon sort hein, tu m'en voudras pas. Et puis assis toi là, ça me perturbe que tu restes debout devant moi comme ça !

Levant les yeux vers le Serpentard, il frotta ses mains contre son pantalon avant de reprendre.

- J'ai essayé, ok ? Enfin j’entends par là "d'avoir la fille que je veux". Je sais pas vraiment si on peut dire essayer mais bon... Au moins, avec Serena, c'est réglé, je veux dire, il se passera rien. C'est peut-être mieux comme ça. Je suis bien seul Phin, franchement, et je dis même pas ça pour qu'on me plaigne ou quoi ! C'est mieux, c'est tout, quand on voit où ça mène, au moins on peut dire que je suis tranquille.


Marquant une nouvelle pose, il déglutit avant de poursuivre.

- Et puis c'est tout le temps comme ça, je parle, je parle, on se penche sur moi, mais toi alors ? Je vais finir par croire que tu fais tout ça pour qu'on évite de parler de toi ! Depuis quand t'es un spécialiste comme ça de l'amour ? T'as des trucs à me cacher ?

Mais il lui en aurait parlé, pas vrai ? Après tout Danyell n'avait jamais rien caché à Phineas sur ce sujet, lui, bien que parfois, il soit assez délicat d'en débattre avec son ami. Phineas savait tout de l'affaire Serena, qu'elle et lui avait correspondu durant l'été, s'étaient rapproché puis s'étaient éloigné... Ne manquait que l'ultime révélation qu'il n'avait pas réussi à lui délivrer avant aujourd'hui, que toute cette histoire s'était soldée d'un échec cuisant et douloureux. Il avait retardé bizarrement l'échéance de la révélation, espérant presque que Phineas ne lui pose plus de questions sur le sujet, lui évitant la honte et la peine de se rappeler de ce malheureux entretient. Depuis qu'il avait eut lieu Danyell le rejetait systématiquement de son ésprit, il ne voulait pas s'y épencher, pas y réflechir, il jugeait la situation froidement : c'est arrivé, c'est que ça devait arriver, passe à autre chose maintenant.

Et puis il lui avait parlé de Charlie aussi, des millions de fois. Charlie qui lui bouffait le cerveau depuis des années maintenant, fantôme à jamais inexorcisé de son esprit. Sûrement était-elle incluse dans la liste des filles que Danyell aurait souhaité avoir, selon Phineas. Mais aujourd'hui il ne voulait plus parlé d'elle, ni d'aucune autre fille. Pour le moment s'était terminé tout ça.

- Alors, des révélations à me faire ? Même sur n'importe quel sujets tiens, je t'écoutes.


Conclut-il en haussant un sourcil, se surprenant à presque craindre les confidences de son meilleur ami sur le propos.


FICHE ET CODES PAR RIVENDELL

_________________

J'voudrais juste hurler mon besoin d'reconnaissance en permanence, mes tentatives désespérées d'me faire passer pour un mec que j'suis pas et que j'serai probablement jamais, mon absence de courage, ma cruauté, mon zèle dangereux, mes réflexes à la con, mes accès de colère et ma culpabilité bidon.©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Phineas Thornquill
Phineas Thornquill
Newbie
Newbie
Messages : 1025
Galions : 165
Âge : 19 ans
Classe : L1 Justice magique
Avatar : Jesse Eisenberg
"L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines." Phin&Dany  Empty
MessageSujet: Re: "L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines." Phin&Dany    "L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines." Phin&Dany  EmptyDim 25 Mai - 20:41



L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines  


 La répartie de son ami le fît sourire, il n'avait aucun tact pour ce genre de choses. Il y avait l'impression d'avoir un gamin en face de lui à qui on  aurait dit que le père noël n'existait pas. Pourquoi il disait cela car le monde autour d'eux le pensait et que le Serpentard avait bien du mal à les ignorer, surtout les regards. Ces regards qui en disaient long, à travers lesquels il pourrait presque les entendre, il savait ce qu'ils pensaient. A chaque foi, cela l'énervai ces regards sur eux, il avait envie de leur hurler que jamais il ne lui ferait du mal, que c'est son ami. Il y en a marre de ressentir une certaine culpabilité quand il est avec Danyell à la vue de tous. Déjà qu'il avait du mal à porter les couleurs de sa maison, il n'avait pas besoin de cela. Il regarda le poing de Dany rencontrer son genoux, il n'avait aucunement mal, juste la sensation de choc. - Il va en falloir plus jeune Poussoufle si tu veux vaincre un Serpentard. dit-il sur un ton léger. Il se promit dans sa tête que c'était la dernière fois qu'il faisait une réflexion de ce genre. Il ébouriffa les cheveux de son meilleur ami pour détendre l'atmosphère qu'il avait tendu involontairement avec sa réplique.

Il ramassa le cahier de Danyell qui trainait par terre et s'en servit pour lui taper sur la tête. Quelque part, il espérait que cela lui remette les idées en place, après tout c'est un cahier de cours de magie non? Phineas s'attela à ranger le sac de Dany, il détestait ne rien faire. Ce dernier se doutait que l'échec de son examen concernait ses problèmes de cœur. S'il insistait tant c'est que même si l'idée de Danyell en couple ne l'enchantait pas, il préfère cela que de le voir malheureux à cause de toutes ces histoires de filles. S'il avait une fille, ses problèmes seraient réglés. Le Serpentard lui en parle car il ne peut faire que cela pour l'aider, c'est à moment qu'il se rappela la discussion qu'il a eu avec Megara. Oui il utiliserait un vœu sur ses trois pour Danyell  pour le "caser" pour reprendre son expression, tout simplement car il n'a pas de pouvoir là-dessus. Parce que quand cela concerne Danyell, il n'y réfléchit pas à deux fois, il serait prêt à tout sacrifier pour lui.

Phineas céda à la demande de son Poussoufle et poussa son sac pour s'asseoir à côté de lui. Danyell avait vraiment l'intention de faire une croix sur l'amour, cela surprit le Serpentard mais il n'allait pas contester son choix. Il allait le soutenir comme il a toujours fait mais il lui restait quand même une question. - Tu es sûr de toi ? Le jeune homme n'avait pas envie qu'il regrette sa décision une semaine après car peu importe quelle fille il veut, elle finit avec un autre. Il a l'impression que c'est plus un abandon qu'un choix. Phin esquissa un sourire amusé en entendant son ami, c'est plutôt l'inverse non ? Il dérive sur le sujet sur le Serpentard pour éviter de lui dire quelque chose. Mais peu importe, il sait que Danyell finira par lui dire. Il suivit la démarche du Poussoufle et haussa les épaules, cherchant ce qu'il pourrait lui raconter. Si on parle plus de Dany que Phin c'est qu'il a une raison à cela, Phineas considère qu'il n'y a pas grands choses d'intéressant qui se passent dans sa vie ce qui est assez contradictoire avec l'avenir qu'il a envie d'avoir. - Ah une griffondor m'a dit que j'avais une vocation comme agent matrimonial. Prends-en de la graine !  Vous voyez ? Rien d'intéressant, il donna une bourrade amical à son ami.

Le jeune Thornquill se détendit et plaça ses coudes sur la marche supérieur derrière eux avant de tendre les jambes et de les croiser en laissant une se reposer sur l'autre. Il leva  la tête et regarda en l'air comme si le sujet allait lui tomber dessus. Que pouvait-il dire à son ami ? Quelque chose qui ne l'inquiéterez pas. - Mais oui bien sûr je suis marié, j'ai oublié de te le préciser, tu vas être parrain. Il lui donna une tape derrière la tête. Cela ne viendrait jamais à la tête aux autres que le Serpentard soit en couple et que cette idée vienne à celle de son ami. - Je n'ai pas une vie sentimentale aussi tumultueuse que la tienne mon cher ami.  J'ai juste rencontré une Griffondor récemment, on a fait connaissance après ne va pas t'imaginer des choses.  A ce que j'ai pu constater son cœur a déjà été pris. Il parlait bien sur de Megara à ce moment-là mais il ne ressentait pour elle, Il espérait que son ami avait compris. Il n'avait pas eu à utiliser l'une de ces dix questions pour le comprendre. Les gens réagissent de la même façon face à l'amour et le comportement de Megara à un moment donné l'avait fait vaguement pensait à Danyell.




Revenir en haut Aller en bas
Danyell L. Bishop
Danyell L. Bishop
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 218
Galions : 360
Âge : 18ans.
Classe : 7ème année.
Avatar : Andrew Garfield.
"L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines." Phin&Dany  Empty
MessageSujet: Re: "L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines." Phin&Dany    "L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines." Phin&Dany  EmptyLun 26 Mai - 2:10


Phineas & Danyell
L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines.



Mordre l'intérieur de ses joues. Ce tic qu'il répétait pour s'interdire de parler trop vite ou tenter de se calmer avant que la coupe ne déborde. La présence de Phineas l'avait toujours apaisé, son meilleur ami avait ce pouvoir exceptionnel de le ramener vers un peu plus de quiétudes et de raison, pourtant rien à faire cette après-midi un rien semblait être capable de jouer sur ses nerfs. Frottant avec énergie ses mains l'une contre l'autre alors qu'à côté de lui, le Serpentard adoptait une pose des plus décontracté, le jaune et noir souffla un bon coup avant de chercher à l'imiter de manière plus ou moins gauche. Posant à son tour ses coudes sur les marches supérieures, il ne tendit pas ses jambes et regarda le plafond comme si la réponse pour calmer toute ses angoisses se trouvait là-haut. En fait, il attendait. Il attendait la réaction de Phin, ses paroles de grand sage qu'il écoutait avec la plus grande attention et son verdict qui lui tenait sincèrement à cœur. L'avis de son camarade avait toujours compté pour lui, et ce sûrement plus que de raison : tout ce qui sortait de la bouche de Phineas était presque parole d'évangile à ses oreilles. Il en était ainsi depuis qu'ils étaient enfant, Danyell avait toujours suivi les conseils de son acolyte, il admirait son côté censé et cette capacité extraordinaire de raisonner avant d'agir. Phineas avait toujours été le plus mature du duo et le plus jeune l'avait, du plus loin qu'il pouvait s'en rappeler, toujours placer sur un piédestal pour ça. Il ne s'était jamais remis en question à ce propos, leur amitié avait toujours fonctionné ainsi et il était intimement persuadé qu'elle perdurerait dans ce sens. Phineas était et resterait une des personnes pour qui Danyell avait le plus d'estime, voir celle qu'il respectait le plus.

Et pourtant... Rien. Rien sinon une question qui raisonna longtemps à ses oreilles « Tu es sûr ? ». Le poufsouffle avait alors baissé la tête, attendu qu'il en dise plus, mais non, rien de plus que cette interrogation. Pas de commentaire sur Serena, de réclamations ou d'envie de creuser le sujet, juste cette question énigmatique qui déstabilisa Danyell. Sûr ? Est-ce qu'il était sûr ?

Non, bordel, la réponse était non bien évidemment ! Il n'y avait qu'à voir la jalousie monstrueuse qui lui avait dévoré les entrailles quand il avait appris que Penelope était en couple avec Nicholas Bellastrom, ce jour-là, il n'avait presque pas ouvert la bouche pour le restant de la journée et avait trimballé sa mauvaise humeur dans tous les couloirs de Poudlard sans se soucier de ses camarades. Il ne plaçait cela que sous le sigle de l'envie, quoi d'autre ? Ça ne pouvait qu'être ça ! Mais cela posait un secret problème. Ainsi donc il ne supportait pas le bonheur d'autrui, même de ses amis les plus proches ? Que fallait-il, alors ? Pour pouvoir réellement « profiter » et donner sa bénédiction, devait-il vivre lui-même la chose afin de réussir à partager la moindre joie ? Sauf que c'était foncièrement impossible et terriblement immature. Pourquoi devait-il constamment se sentir rabaisser quand quelqu'un avait quelque chose de joyeux à lui apprendre ? Pourquoi fallait-il qu'il se renferme dès qu'untel réussissait quelque part mieux que lui ? Cela le renvoyait forcément à ses échecs cuisant et l'enfonçait un peu plus dans le lac de la rancœur, voilà le souci. Il détestait être cet être profondément envieux, mais il n'avait jamais réussi à combattre ce vice-là. Alors non, quand il disait qu'il abandonnait, c'était plus par lassitude que par conviction. Il y avait pourtant un peu de vrai dans l'affaire, il n'avait plus envie de souffrir et d'être ce type éperdument amoureux qui alignait les déceptions sans qu'il ne puisse rien y faire. Il n'avait franchement plus envie de se faire avoir, il n'était pas certain de le supporter encore une fois, c'est donc d'un ton plutôt résolu qu'il lui livre une réponse des plus clair.

- Oui, je suis sûr. C'est mieux comme ça.

Ajouta-t-il presque pour se donner la force d'y croire lui-même. Mais en attendant, Phineas avait des réponses à lui livrer et il était toujours aussi anxieux à l'idée que dans quelques secondes, il ne doive peut-être se réjouir pour lui d'une quelconque bonne nouvelle qui le mettrait quelque part de côté... Quand son camarade évoqua donc la fameuse gryffondor qui l'avait affublé d'un si noble titre, il sourit presque hypocritement alors que son cœur s'emballait déjà à l'idée que cupidon ait aussi eu affaire avec son meilleur ami. Il se surprit à prier de toutes ses forces pour que ce ne soit pas le cas. Égoïste qu'il était...

Il se détendit pourtant quand Phineas sembla opter pour le ton de la rigolade, se moquant sûrement un peu aussi de cette mine inquiété que Danyell avait dû aborder sans le vouloir. Répondant à son sourire en secouant doucement la tête, il frotta l'arrière de sa nuque avant de reprendre.

- Vie sentimentale tumultueuse, tu parles ! Je veux dire... Non quoi, tumultueuse non... Elle l'est juste dans ma tête, c'est ça le problème.

Abordant une espèce de sourire contrit, il grimaça doucement avant de reprendre.

- Une Gryffondor hein ? Comment veux-tu que je ne m'imagine pas des choses quand tu me dis des trucs comme « oh, elle m'a dit que ma vocation c'était d'être agent matrimonial ! ». Bon ok, c'est mieux d'être le mari que le mec qui met les gens ensemble à ce moment-là mais... C'est peut-être un message codé, elle dit que son cœur est déjà pris, c'est peut-être par toi ? C'est rusé les nanas, tu sais, on sait jamais trop ce qu'il y a dans leur tête en fait. Non hein, je raconte n'importe quoi pas vrai ? Comme si j'avais réussi un jour à comprendre quelque chose aux filles.

Poussant un soupir à travers un rictus nerveux, le Poufsouffle se redressa en posant ses coudes sur ses genoux en croisant ses bras. Il ne savait pas très bien pourquoi il se démenait dans l'exercice de vouloir croire que cette fille là en pinçait peut être pour son ami... Au fond il n'en avait pas envie, mais si tel était le cas... Il allait devoir se faire doucement à l'idée qu'il doive le partager. Après tout un jour, cela arriverait forcément.

- Cœur déjà pris... C'est quoi leur problème, le printemps ? Je veux dire... Enfin bref.

Non, vraiment, mettre un terme à ce sujet-là était plus prudent.

- J'imagine que je vais devoir revoir tous mes plans d'avenirs maintenant...

Murmura-t-il en passant une main dans ses cheveux, l'air profondément dépité par cette perspective. Troquer un sujet qui fâche contre un autre... Tout un concept.

- Et toi, du coup ? T'as fait ton choix final sur la licence que tu suivra l'année prochaine ?


Conclut il en lui jetant un coup d'œil, espérant que Phineas ne soit pas gêné de revenir sur une conversation autour des études. Il voulait d'ores et déjà ne pas rendre ce sujet-là tabou ou se sentir mal à l'aise en l'évoquant, ni attiré la pitié ou quoi que ce soit sur son cas. Il fallait qu'il prenne un virage, c'est tout... Pourtant cette perspective lui paraissait des plus compliqué.


FICHE ET CODES PAR RIVENDELL

_________________

J'voudrais juste hurler mon besoin d'reconnaissance en permanence, mes tentatives désespérées d'me faire passer pour un mec que j'suis pas et que j'serai probablement jamais, mon absence de courage, ma cruauté, mon zèle dangereux, mes réflexes à la con, mes accès de colère et ma culpabilité bidon.©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Phineas Thornquill
Phineas Thornquill
Newbie
Newbie
Messages : 1025
Galions : 165
Âge : 19 ans
Classe : L1 Justice magique
Avatar : Jesse Eisenberg
"L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines." Phin&Dany  Empty
MessageSujet: Re: "L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines." Phin&Dany    "L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines." Phin&Dany  EmptyMar 10 Juin - 16:32

17:32:22

L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines  


Phineas lui avait posé cette question mais il savait très bien la réponse. C'était non même s'il allait lui dire le contraire, il le savait. Le jeune homme voulait juste que son ami prenne conscience que cette histoire n'était pas finie de manière subtile. Ce n'est pas parce qu'on veut mettre derrière ça derrière soi que cela est fini. Mais si son ami ne voulait pas en parler, il n'allait pas le forcer. Il avait juste besoin de s'assurer que Danyell n'allait pas tomber dans cette illusion. Le jeune Poussoufle allait devoir faire des efforts pour concrétiser sa décision. Le jeune Serpentard posa sa main sur son épaule, il savait que ce n'était pas comme cela que son ami aurait voulut que ça finisse. Ni même-lui, il sait qu'il est très possessif envers le jaune et noir et qu'une partie de lui qui déteste et content qu'il ne soit pas avec une fille mais il préfère voir Danyell avec une fille que malheureux. Il a toujours fait passer les intérêts de Danyell avant les siens. S'ils étaient frères, Phineas serait le grand frère et Danyell serait le petit frère. Il a toujours agit comme tel envers Danyell,  le protégeant, mettre ses intérêts avant les siens même si cela veut dire renoncer aux siens. Les gens ne comprennent pas et comment pourraient-ils? Le lien qui les unis est unique, s'ils pouvaient voir , comprendre ce qu'il y a entre ces deux-là. Ils pourraient voir que les intentions de Phineas sont sincères, que Danyell c'est la meilleure partie de lui-même.  

Heureusement que la vie sentimentale du Serpentard n'était pas aussi dramatique que celle de son ami. Il pouvait au moins plaisanté sur le vide intersidéral que sa vie amoureuse représentait. - Dans ta tête hein ? Va vite consulter la psychologue alors. A moins que je t'ai peut-être trop malmener. dit-il en faisant référence à cette manie incontrôlable qu'il avait de frapper gentiment son ami. Phineas ne pu s'empêché de sourire en voyant son ami s'emballer sur une simple petite phrase qu'une fille avait pu lui dire. Il comprenait mieux pourquoi sa vie amoureuse était aussi chaotique. - Effectivement tu racontes n'importe quoi. Fais attentions ca se trouves j'aurais une copine avant toi ! Ce serait le comble non ? Phineas qui n'a jamais porter aucun intérêts aux filles contrairement à son meilleur pote fini par en avoir une avant lui. Rien que d'y penser cela amuser le jeune homme. Le Serpentard continué de plaisanter même si c'était pas son genre car s'il allait dans le sens de Danyell, ils n'avaient plus qu'à vivre seul et malheureux jusqu'a la fin de leurs jours. - Tu m'auras toujours moi Dany, personne me prendra même pas le printemps ni même l'hiver ou un ouragan ! Le jeune Thornquill avait continué sur le raisonnement illogique de son ami. Il y a une autre raison pourquoi Phineas plaisanter au lieu d'être sérieux, il n'était pas prêt à aborder le sujet d'Ebony, elle était encore trop présente dans son esprit. Puis, il avait l'impression que s'il lu parlait de cela Dany, il perdrait toute foi en l'amour. Ce n'était pas le bon moment et puis peut-être serait-il mieux que cela demeure secret comme était leur relation.

Danyell remis le sujet des études sur le tapie, Phineas soupira. il n'avait aucune idée de quelle filière choisir ou plutôt il avait peur de faire le mauvais choix. Phineas se mordilla la lèvre inférieure et se redressa en rabattant ses jambes. - Je sais pas encore, j'hésite encore entre Justice Magique, Art de la magie ou bien Magie expérimental comme mes parents.  Le jeune homme passa sa main dans ses cheveux bouclés. Son ambition lui posait problème en ce moment. Quelle filière lui correspondrait ? Quelle est celle qui exploitera son talent ? - Tu crois qu'ils me laisserais faire une triple formations? demanda-t-il en plaisantant. Il savait très bien que cela était impossible, mais comment choisir ? Il tapa subitement sur l'épaule de son ami. - Je sais ! t'auras qu'a faire mannequin pour ma Griffondor, elle veut être styliste. Mais, si tu n'as pas envie de trimballer en petite tenue. Phineas marqua une pause avant de reprendre son sérieux. - Trouves autre chose, Il y a encore pleins de choses que tu peux faire. Peut-être bien que son ami ne deviendra pas Auror mais cela ne veut pas dire qu'il n'avait pu d'avenir. - Au pire des cas, tu seras mon assistant personnel. Phineas s'était toujours imaginé travailler avec Danyell,  car pour lui il serait toujours avec lui jusqu'à la fin.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
"L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines." Phin&Dany  Empty
MessageSujet: Re: "L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines." Phin&Dany    "L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines." Phin&Dany  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

"L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines." Phin&Dany

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASCENSIO ::  :: ❝ Premier étage :: Couloirs & Escaliers-