AccueilAccueil  TumblrTumblr  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Loreley « I am half-sick of shadows »

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Loreley « I am half-sick of shadows » Empty
MessageSujet: Loreley « I am half-sick of shadows »   Loreley « I am half-sick of shadows » EmptyDim 27 Avr - 22:42

Loreley Elaine Warren
« Mais dans son tissu elle se réjouit quand même
De tisser les spectacles magiques de son miroir,
Car souvent durant les nuits silencieuses
Des funérailles avec parades, lumières
Et musique, allaient à Camelot ;

Ou quand la lune était au-dessus,
Deux jeunes amoureux venaient se marier;
‘Je suis à moitié malade des ombres’ dit La Dame de Shalott. »

Nom de famille :
Warren
Prénoms :
Loreley Elaine

Age :
17 ans
Date et lieu de naissance :
18 Août 1996 à New-York (États-Unis)
Qualité du sang :
Née-Moldue
Orientation sexuelle :
Bisexuelle
Statut social :
Célibataire

Avatar :
Emily Browning


Le choixpeau m'a envoyé à


Poufsouffle

Septième Année

Baguette Magique :
Bois de Vigne, crin de Manticore, 40cm
Balai :
Nimbus
Animal de compagnie :
Muffin, un tamia rayé

Épouvantard :
Elle se voit redevenir aveugle et sourde
Ridiculus :
Son reflet enlève son masque et ses cache-oreilles avant d’éclater de rire de s’être fait peur

Patronus :
Tamia rayé
Matière préférée :
DCFM et Métamorphose
Matière détestée :
Histoire de la magie
Options (minimum deux) :
- Arithmancie
- Soin aux créatures magiques
- Étude des Moldus


Rêve d'avenir :
Devenir une puissante médicomage et amener la médicomagie aux moldus


Son caractère
Il est une évidence dans le fait que ce que l’on sait – ou croit – acquis perd une grande partie de sa valeur. Il y a des choses qui sont innées, des choses que l’on sait présentes, que l’on ne prend plus le temps ni la peine d’apprécier, qui sont devenus insignifiantes. Les jours passent et elles sont de plus en plus invisibles, inutiles presque, quand on ne sait plus voir le beau. Cela peut être la couleur du ciel qui vire au pourpre dans le coucher rougeoyant du soleil, l’étendue parfaite d’un immense champ de marguerites, le tintement d’un carillon dans la brise d’un léger alizé, le chant d’un pinson, le rire d’une personne qui nous est chère. Qui sont encore les personnes qui ouvrent grand les yeux d’émerveillement de nos jours ? Qui est encore capable d’apprécier la simplicité qui lui est naturellement donnée ?

Pour Loreley, toutes ces choses sont autant de trésors qu’elle apprend à chérir un peu plus chaque jour. Savoir que rien n’est acquis en ce bas-monde lui donne peut-être une longueur d’avance, mais rien dont elle se sente réellement fière. Elle est plutôt triste que les gens passent à côté de tant de choses, triste qu’ils ne sachent pas se rendre compte de la beauté de ce qui les entoure, et plutôt que d’essayer de leur faire la morale, la demoiselle s’applique à se montrer tel un petit rayon de soleil partout où elle passe, espérant que le sourire qui illumine ses lèvre incarnates soit contagieux.

C’est une élève plutôt douée mais elle se laisse facilement déconcentrer, tout est prétexte à s’éloigner des livres pour aller s’amuser. Par ailleurs, il est rare de ne pas l’entendre fredonner lorsqu’il n’y a plus aucun bruit, réflexe qu’elle a gardé de sa petite enfance. C’est une habitude qui la rassure et éloigne cette peur viscérale qu’elle a de se retrouver de nouveau isolée du monde. Elle a également très peur de l’obscurité, son lit se trouve donc toujours près d’une fenêtre afin qu’elle puisse voir l’extérieur si elle se réveille en pleine nuit.

Loreley est extrêmement sociable et, même si se retrouver seule ne la dérange pas particulièrement, elle préfère être entourée de ses amis. Il est difficile de la détester et de se faire détester d’elle – bien que ça ne soit pas impossible. Sa nature douce, gentille et attentionnée n’est pourtant pas une qualité en permanence, car il est facile de la dupée quand bien même elle n’est pas idiote. Elle accorde aisément sa confiance et n’est pas franchement vindicative, elle s’est fait la promesse de ne pas se laisser ronger par le mépris ou la rancœur, estimant que la vie est trop belle pour la gâcher. Il faut croire en l’âme humaine, en la capacité de changer. Pour elle, nulle personne en ce monde n’est entièrement mauvaise, il y a du bon en chacun.

Mais ce n’est pas un ange, plutôt un petit elfe. Elle est curieuse de tout et espiègle. Elle sait que le monde dans lequel elle vit est loin d’être parfait et qu’il y a des injustices difficiles à faire disparaitre, mais le but qu’elle s’est fixé est de s’employer à rendre le monde meilleur, plus juste, même si pour cela elle doit enfreindre quelques règles.


Sa vie
Huit années. Huit années d’une obscurité totale, d’un silence absolu.

Un doux matin d’été, dans la ville de new York une jeune maman donna le jour à son deuxième enfant. À peine dix-huit mois après la naissance de Gaheris, leur fils aîné, le couple Warren accueillit une petite fille. Tout devait être parfait. Ils avaient préparé son arrivée à la maison, elle devait être en parfaite santé, le médecin n’avait rien détecté d’anormal durant les échographies, l’accouchement s’était déroulé à merveille. Pourtant, lorsqu’il examina la petite chose, le médecin se rendit compte qu’elle était aveugle et sourde. Et le désespoir s’abattit sur la douce famille.

Loreley Elaine – ainsi fut-elle baptisée par l’amoureuse de poésie qu’était sa mère – ne voyait donc ni n’entendait. Pourquoi elle ? Qu’avait-elle bien pu faire dans ses vies antérieures pour mériter un tel sort ? Ses parents se le demandèrent longtemps, prièrent durant des années même si le médecin étaient formels : il n’y avait aucune amélioration à son état, jamais elle ne « guérirait ».
Dès que Gaheris fut en âge de comprendre la situation, il se mit à prendre bien soin de sa petite sœur tel le grand frère qu’il se savait devoir être. Après tout, il était triste pour cette petite poupée qui sursautait toujours lorsqu’on la touchait. Et c’était ainsi qu’ils la voyaient tous les trois, comme une poupée de porcelaine. De peur de la blesser, de lui faire peur, ils n’osaient pas jouer avec elle et les démonstrations d’affection étaient limitées car Loreley pleurait souvent.

Quand elle eut trois ans, Loreley entra dans un institut spécialisé pour les enfants sourds-aveugles. C’était le seul moyen de lui offrir une vie aussi normale que possible, et elle commença enfin à s’épanouir. Ils purent tous les quatre apprendre à communiquer et leur vie devint un peu plus belle. Bien sûr, le handicap de Loreley était toujours présent mais il n’était plus un obstacle à l’amour que sa famille voulait lui offrir, ni même au sien. Ils entendirent pour la première fois le rire de Loreley après seulement deux mois, et ils découvrirent que c’était une enfant joviale. Elle aimait courir, et on ne l’en empêchait plus, elle se blessait parfois, tombait souvent, mais ses parents ne se mettaient plus à paniquer à la moindre occasion.
Elle put également découvrir la musique, qu’elle « entendait » grâce à la vibration des sons, et elle l’aima. À tel point qu’elle commença à chanter, chaque vibration correspondait à un son et elle les apprit et elle fredonnait, sentant la vibration de ses cordes vocales. C’était étrange, et elle ne savait pas elle-même à quoi cela pouvait ressembler, mais elle continuait, cela lui plaisait. Et cela plaisait aussi à ses parents, ils étaient heureux d’entendre la voix de leur enfant, et Gaheris, lui, s’appliquait à apprendre de nouvelles musiques à sa sœur.

Avec le temps, et l’éducation de leur fille à l’institut, la fatalité devint plus facile à accepter. Loreley était handicapée, elle ne saurait jamais parler, ne verrait jamais les visages aimants de ses parents et de son frère, n’entendrait jamais le son de leur voix, ni le chant d’un oiseau, ni le clapotis de l’eau avec laquelle elle aimait beaucoup jouer. Ses parents acceptèrent de ne pouvoir rien y faire. Et Loreley était heureuse. Bien sûr, lorsqu’on ne connait pas quelque chose, cela ne peut nous manquer. Elle avait compris que sa famille ne voyait pas comme elle et n’entendait pas comme elle, mais elle ne sentait pas anormale, elle entendait et voyait à sa façon. Avec ses mains, avec ce qu’elle ressentait. Peut-être était-elle encore trop jeune pour comprendre de quoi elle était privée, mais au moins elle n’en souffrait pas.

Aux alentours de ses huit ans, néanmoins, les choses changèrent. Loreley s’avérait être une sorcière – tout comme son frère qui cachait tant bien que mal ses capacités depuis plusieurs mois – et ses pouvoirs la transcendèrent. Le vent qu’elle sentait habituellement sur sa peau commença lentement à avoir sa propre voix quand il passait contre ses oreilles. Le soleil qui la caressait tendrement de ses rayons chauds commença à avoir une couleur. Cela prit quelques mois. Quelques mois durant lesquels les objets s’écartèrent de son chemin quand elle avançait de sa démarche tâtonnante, ou s’approchaient quand elle voulait les attraper. Ses parents s’en aperçurent et ça, ajouté au comportement de Gaheris, les inquiéta. Gaheris, lui, comprit que sa sœur était capable des mêmes choses que lui et il sentit qu’il était encore plus nécessaire de la protéger.
Un beau matin, au terme d’une lente évolution, Loreley ouvrit les yeux et se figea. Devant ses yeux à moitié endormis, des peluches flottaient tel un mobile et la première chose qu’elle entendit fut la voix de Gaheris.

« Bonjour petite sœur. »

Le monde s’offrait désormais à elle, le bleu éclatant du ciel, la musique qu’elle aimait tant, et le visage de ses parents. Mais sans attendre, ses parents l’emmenèrent voir le médecin de la famille et la pauvre petite subit tout une batterie de tests pour comprendre ce qui avait changé. Mais il n’y avait rien de nouveau, son cerveau ne marchait pas différemment, c’était inexplicable, du moins scientifiquement. C’était un miracle, tout simplement.
Alors qu’elle devait apprendre à parler, à lire, à écrire et à assimiler sa nouvelle vie, le médecin demanda à ses parents de la laisser à l’hôpital pour qu’il puisse étudier son cas. Outrés par l’insensibilité de cet homme qui, visiblement, ne cherchait qu’à utiliser l’enfant pour sa propre notoriété, le couple Warren refusa et décida de quitter New York. Le monde était trop beau pour continuer à vivre dans une ville aussi inhumaine, alors ils déménagèrent à Waterford, en Irlande, là où le père de Loreley était né. Les paysages étaient sublimes, la vie plus calme, c’était le genre d’endroit qu’ils voulaient faire découvrir à Gaheris et Loreley.

Ici, personne ne savait pour Loreley et, même si son élocution était laborieuse, on ne la traita pas différemment. Elle put continuer à grandir comme n’importe quel autre enfant, avec son frère, partageant complicité et magie. Le second été suivant leur arrivée à Waterford, un hibou se montra à leur porte, tenant une lettre qui semblait vieillotte. Elle venait de Poudlard, l’école magique d’Écosse, et était adressée à Gaheris qui avait fêté ses onze ans l’hiver précédent.
Leur vie à tous les quatre se trouvait à nouveau chamboulé mais Gaheris n’avait jamais été aussi enthousiaste, il venait d’avoir la preuve que lui et sa sœur n’avaient rien de bizarre, ils étaient juste différents. La rentrée 2006 fut son entrée à Poudlard, et Loreley se retrouvait seule avec ses parents, confrontée à leur ébahissement, à leur surprise. Malgré eux, ils guettaient les choses magiques qui se produisaient dans la maison. Ils étaient de nature curieuse, et étaient fiers que leurs enfants soient des sorciers.

Les deux enfants ne furent séparés qu’un an, en 2007, Loreley reçut sa lettre de Poudlard mais elle était moins exaltée que Gaheris. Il lui semblait qu’elle n’avait que trop peu profité de ses parents, elle avait peur de les quitter même si c’était pour rejoindre son frère. Elle pleura durant tout le trajet du train, blottit dans l’étreinte protectrice de Gaheris. Elle savait pourtant que sa place se trouvait ici, et puis elle aimait faire de la magie… elle aimait la magie, car elle était sûre d’une chose, c’était ses pouvoirs qui l’avaient guéri de son isolement.
Malgré la peur et la tristesse d’être loin de ses parents adorés, son caractère authentique et optimiste ne tarda pas à la pousser vers les autres élèves. On se moqua un peu d’elle à cause de son bégaiement qui se manifestait encore beaucoup, mais cela passa après quelques semaines. Sa gentillesse était trop évidente pour qu’on prenne tant de plaisir à se moquer de son handicap, voir l’étincelle de douleur dans son regard devait en dissuader plus d’un… ça et les menaces de Gaheris à l’égard de ceux qui la prenait pour cible.

Loreley était enfin totalement elle-même, en grandissant elle comprit qu’il était inutile d’essayer de se caler dans un moule pour ressembler aux autres, sa personne devait suffire à plaire aux autres, ça devait être le cas pour chacun, c’était ainsi que le monde devrait tourner. Mais il y avait des choses qu’elle ne comprenait pas, comme le fait que les médicomages soient capables de soigner les sorciers de tant de choses alors que les moldus devaient agoniser. C’était injuste, et cette réalité lui ouvrit les yeux. Si sa passion pour la musique l’aurait, dans le monde moldu, emmenée vers le domaine des arts, dans le monde magique c’est à la médicomagie qu’elle appartiendrait, en se donnant pour but d’apporter le savoir aux moldus.


Derrière l'écran
Prénom ou surnom :
BabyTox
Age :
23 ans
Région :
Poitou-Charente
Sexe :
Toujours une fille

Comment as-tu découvert Ascensio ?
cf. la fiche de Mika x)
Qu'en penses-tu ?
Il m’est impossible de m’en passer, je vous aime trop ♥
Autres chose ?
Vous avez intérêt à faire un bel accueil à Loreley sinon je sors le fouet

Code du règlement :
*Autovalidation mode* o/



Dernière édition par Loreley E. Warren le Mar 29 Avr - 16:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Loreley « I am half-sick of shadows » Empty
MessageSujet: Re: Loreley « I am half-sick of shadows »   Loreley « I am half-sick of shadows » EmptyDim 27 Avr - 22:43

<3 MA CHERIE <3
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Loreley « I am half-sick of shadows » Empty
MessageSujet: Re: Loreley « I am half-sick of shadows »   Loreley « I am half-sick of shadows » EmptyDim 27 Avr - 22:57

Re-bienvenue :piment:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Loreley « I am half-sick of shadows » Empty
MessageSujet: Re: Loreley « I am half-sick of shadows »   Loreley « I am half-sick of shadows » EmptyLun 28 Avr - 4:06

Wahou quel super avatar! :han:
Bienvenue a ton nouveau perso admin adorée :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
Serena B. Pendragon
Serpentard
Serpentard
Serena B. Pendragon

Messages : 864
Galions : 388
Âge : 19 ans
Classe : L2 Justice magique
Avatar : Emilia Clarke

Feuille de personnage
Options :
Niveau du sorcier :
Double compte : Arya C. McMillan | Alan M. Davis | Brennan E. Liev-Rokovski

Loreley « I am half-sick of shadows » Empty
MessageSujet: Re: Loreley « I am half-sick of shadows »   Loreley « I am half-sick of shadows » EmptyLun 28 Avr - 16:14

Ma piouuuune !!! :han:

Magnifique choix d'avatar que tu nous a fait là, mon QC n'en fera qu'une bouchée :héhé: Je hâte de découvrir la superbe histoire que tu vas encore nous avoir concoctée :piment: Bon courage pour la rédaction \w/

_________________
« Let me tell you about
OUR FUTUR MINISTRY »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Loreley « I am half-sick of shadows » Empty
MessageSujet: Re: Loreley « I am half-sick of shadows »   Loreley « I am half-sick of shadows » EmptyLun 28 Avr - 16:19

REEE ♥️
tu as toujours des choix de vavas de malade, j'aime Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Alec Hudson
Professeur
Professeur
Alec Hudson

Messages : 1180
Galions : 2120
Âge : 39 ans
Classe : Ancien Serdaigle
Avatar : Raphaël Personnaz

Feuille de personnage
Options :
Niveau du sorcier :
Double compte : /

Loreley « I am half-sick of shadows » Empty
MessageSujet: Re: Loreley « I am half-sick of shadows »   Loreley « I am half-sick of shadows » EmptyLun 28 Avr - 16:42

Re-bienvenue en Pouffy power \o
Revenir en haut Aller en bas
http://dirty-secret.forumsactifs.com/
Invité
Invité



Loreley « I am half-sick of shadows » Empty
MessageSujet: Re: Loreley « I am half-sick of shadows »   Loreley « I am half-sick of shadows » EmptyLun 28 Avr - 17:54

bienvenu à ce nouveau personnage =D
même année et même promo' que Guichou, il nous faudra un lien :coeur:

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Loreley « I am half-sick of shadows » Empty
MessageSujet: Re: Loreley « I am half-sick of shadows »   Loreley « I am half-sick of shadows » EmptyLun 28 Avr - 21:02

(oui j'ai très bon goût, je sais 8D)
Oh merci mes petits choux à la crème ♥️

FICHE TERMINÉE  :superman: 
Revenir en haut Aller en bas
Serena B. Pendragon
Serpentard
Serpentard
Serena B. Pendragon

Messages : 864
Galions : 388
Âge : 19 ans
Classe : L2 Justice magique
Avatar : Emilia Clarke

Feuille de personnage
Options :
Niveau du sorcier :
Double compte : Arya C. McMillan | Alan M. Davis | Brennan E. Liev-Rokovski

Loreley « I am half-sick of shadows » Empty
MessageSujet: Re: Loreley « I am half-sick of shadows »   Loreley « I am half-sick of shadows » EmptyLun 28 Avr - 21:36

Une magnifique fiche ma poupée :han: J'ai hâte de pouvoir te malmener un peu :héhé:

Bienvenue sur Ascensio !
Tu es validé !

 Te voilà maintenant validé ! Un rang t'as été attribué selon tes informations. Si tu es un élève est donc membre de l'une des maisons de Poudlard, tu peux tout de suite te rendre dans la zone Sablier et poster un petit message dans le topic de la maison, afin de faciliter le comptage des points !

 Tu peux donc désormais commencer à jouer. Pour ce faire c'est très simple, tu peux envoyer des MPs aux membres, ou faire une demande de RP. Lorsque tu auras fait plus amples connaissance avec les membres, n'oublie pas d'aller faire ta fiche de liens, ainsi que ton répertoire de topics ! Tu pourras aussi rejoindre des clubs, ils sont importants pour l'intrigue du forum et te permettront peut-être de te trouver des liens plus facilement ! Pour toutes informations supplémentaires, nous te conseillons de jeter un œil à la partie vie scolaire qui regroupent toutes les informations importantes à savoir !
 Si tu as la moindre question, n'hésite pas, le staff est là pour ça !

 
Toute l'équipe d'Ascensio te souhaite un excellent jeu !  meugnon
 

 

_________________
« Let me tell you about
OUR FUTUR MINISTRY »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Loreley « I am half-sick of shadows » Empty
MessageSujet: Re: Loreley « I am half-sick of shadows »   Loreley « I am half-sick of shadows » Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Loreley « I am half-sick of shadows »
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASCENSIO ::  :: ❝ Présentations :: Fiches validées-
Sauter vers: