Gryffondor
Directeur : Neville Londubat
Nombre d'élèves : 6
Points collectés : 335
Serdaigle
Directeur : Garett Hope
Nombre d'élèves : 9
Points collectés : 380
Poufsouffle
Directrice : Evannah Addams
Nombre d'élèves : 11
Points collectés : 1410
Serpentard
Directrice : Vesper Leigh
Nombre d'élèves : 8
Points collectés : 774
Revenir en haut
Aller en bas



 

Partagez | .
 

 Eugenia Bogart | vous allez adorer me détester

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 631
Galions : 570
Âge : 20 ans
Classe : L2 Médicomagie
Avatar : Léa Seydoux
MessageSujet: Eugenia Bogart | vous allez adorer me détester   Ven 20 Déc - 17:17

Eugenia Bogart
S’il n’y a pas de bourreaux pour de semblables crimes, je te prendrai par le chignon du cou et t’y ferai sentir un fer plus mordant que ne l’est le couteau de la Grève. Acier contre acier, nous verrons quel cœur sera plus tranchant.   

Nom de famille :
Bogart
Prénoms :
Eugenia, Helena, Madeleine

Age :
19 ans
Date et lieu de naissance :
31 décembre 1994, Londres
Qualité du sang :
sang-pur
Orientation sexuelle :
bisexuelle
Statut social :
célibataire mais se considère comme déjà fiancée à Haimon Bogart

Avatar :
Léa Seydoux


Le choixpeau m'a envoyé à


Serpentard

Licence 1 - médicomagie

Baguette Magique :
Bois de houx, rigide, ventricule de dragon
Balai :
nimbus 2001, parce que sa mère désapprouve ce sport Eugenia fait croire qu'elle est une joueuse pitoyable pourtant elle est vraiment douée comme gardienne 
Animal de compagnie :
une chouette Harfang prénommée Magyar, assez taciturne et un peu méchante envers les inconnus 

Épouvantard :
Une rumeur lui a fait changer sa peur : Elphias Rosenwald lui tend une main, avec un sourire entendue
Ridiculus :
Elphias se transforme en Oreste

Patronus :
une salamandre, elle est si petite qu'elle a mit du temps à identifier ce que c'était 
Matière préférée :
soin aux créatures magiques
Matière détestée :
astronomie, à part se repérer si on est perdu elle n'a pas encore saisi tout l'intérêt de la matière 
Options (minimum deux) :
soins aux créatures magiques et divination  lors du cursus primaire, elle suit actuellement : créatures magiques, enchantement & Sortilèges renforcés et études des troubles psychomagiques.

Rêve d'avenir :
c'est très clair dans sa tête, elle va épouser Haimon et ils auront un fils puis, quand l'influence des Bogart ne pourra plus être contesté, quand leur fils sera parfaitement éduqué, elle disparaîtra pour enfin vivre sa vie. En même temps elle trouvera une façon d'annihiler la famille Rosenwald. Un avenir tout tracé, précis, qu'elle ne veut pas bouleverser.


Son caractère
Je suis née dans une famille qui m'imaginait une personnalité et brodait mon destin avant même que je ne parle. J'ai grandis dans un école qui n'a cessé de me juger sans penser que je pouvais être différente. Il a donc fallu que je m'adapte. Certains parlent d'éducation, d'orgueil, moi je parle d'instinct de survie. Il était hors de question que je change ce que j'étais, mais il m'était tout aussi impossible de résister au monde, aussi j'ai choisi de devenir ce que tous imaginaient. Je jongle avec les masques comme d'autre avec un souafle, si bien qu'il est très difficile de savoir qui est véritablement Eugenia Bogart.

La lucidité est ma plus grande qualité et, à elle seule, m'a permit de ne pas laisser mourir celle qui dort en moi. Que cela soit les agissements de ma famille à mon égard ou l'attitude des autres élèves, j'ai une conscience aiguë de mon environnement, de ce qu'on attend de moi... A dire vrai, tant de lucidité m'a rendu pessimiste, un brin fataliste : il existe des choses qu'on ne peut changer, il faut donc faire avec. Mentir, tromper, trahir, sont des atouts de poids pour résister, l'amitié aussi me direz-vous, mais il m'est si difficile de me confier à quelqu'un avec honnêteté que je lui préfère les mensonges. Le plus important est de toujours savoir ce que vous désirez, les actes que vous commettez pour atteindre votre objectif ont alors peu d'intérêt, d'envergure : c'est le résultat final qui compte. 
Il faut aussi de la patience, beaucoup de patience. On n'obtient rien dans la précipitation, il faut laisser le temps à l'esprit d'assimiler la situation, laisser mûrir la réflexion, la haine... Cela fait tellement longtemps que je prépare ma vengeance envers les Rosenwald. J'ai plusieurs coups d'avance sur eux, leur vie n'est pas comme celle des pions d’échiquier, ils ne sont pas des poupées entre mes mains il ne faut pas exagérer, n'empêche, c'est sur mon plateau qu'ils se baladent.

Outre ces deux qualités qui sont devenu un véritable mode de vie, je suis d'une nature secrète, peu bavarde et assez frustrée. Ce n'est pas simplement le fait que je m'ennuie vite, non c'est que toutes mes passions ont été interdites si bien que je lis des livres dont je n'ai rien à faire, pratique un instrument sans envie... Je vous entend d'ici me crier de me laisser aller, mais, idiots, si je le fais vous imaginez vraiment que ma mère n'en saura rien ? Soyez pas naïfs... Je rêve de dragon, de balade dans la forêt interdite pour m'y promener parmi les centaures ; je me vois dans l'équipe de quidditch au poste de gardienne que nos buts soient enfin décemment protégé ; le violon ne sera plus pratiqué avec douceur mais avec rage, je danserais au lieu de fermer posément les yeux... Laissez moi sortir, laissez celle que j'aurais du être s'exprimer et ce sera un florilège de couleurs sanguines, un bazar d'émotions, de sentiments, qui partiront en tout sens. 

N'allez pas imaginer que j'aurais pu être une meilleure personne. Mes goûts ne font pas le caractère. Jamais je n'aurais pu éprouver de compassion pour la faiblesse, je serais toujours aussi médisante et promptes à rabaisser, et mes relations auraient été les mêmes. En amitié je suis difficile à attraper, ma confiance est lente à obtenir et si rapide à perdre. Il vous est interdit de me décevoir, de me trahir, de m'oublier ou de me juger. Par contre, moi, je ne promets rien. La façon dont je vous déçois est à la mesure de mon affection envers vous, plus grande est la chute et plus vous savez que je vous aime. C'est une mauvaise habitude que j'ai, de supprimer ce qui pourrait me rendre heureuse. Au final, que ce soit en amour ou en amitié, c'est toujours compliqué. Je ne vis qu'à travers la passion, celle avec un grand « P » et qui vous pousse à détruire l'autre. Amour vache, amitié toxique.. les expressions s'accumulent pour décrire comment je noue un lien avec vous, faites votre choix et souhaitez ne m'avoir jamais rencontré.


Sa vie
Je suis née par une froide nuit d'hiver, la neige s'acharnait à essayer d'entrer dans l'hôpital alors que la pluie se transformait en de minuscules épis de glace. Les passants glissaient sur les trottoirs gelés, alors que les préparations du nouvel an se faisaient dans la hâte. La plus part étaient pressés de rentrer chez eux pour  fêter dignement la nouvelle année à venir, malgré la guerre qui continuait de hanter nos ruelles. Ma mère m'a serré contre son sein chaud avant de me donner à mon père, qui me montra ce monde blanc auquel j'appartenais. Étrangement silencieuse, j'ouvrais de grands yeux étonnés, curieux ; ma petite main lâcha le gros doigt de mon père et se posa sur la fenêtre glacée. La froideur de la vitre, l'air glacial du dehors, s’infiltrèrent en moi et, il semblerait, ne m'aient jamais quitté.  Je suis née par une froide nuit d'hiver et c'est dans un cocon gelé que mon cœur grandit.

La petite fille qui rêvait de chaleur
Lasse d'attendre l'été, elle s'enferma dans un château de glace


« Tiens toi droite », « pense utile, pas plaisir », « Eugenia, vient ici que Monsieur te regarde »...

L'enfance n'existe pas chez les Bogart. Naître Bogart implique des responsabilités, c'est avoir le poids d'un nom sur ses épaules et, même si vous aviez l'idiote envie de vouloir choisir votre avenir, vous comprendriez bien vite que l'on n'échappe pas à un tel patronyme. Alors que je courais dans les couloirs de notre large demeure, j'entendais la voix de ma mère me rappeler qu'une bonne fille ne s'amusait pas à la guerre. Que c'était chose sérieuse réservée aux hommes, que je me devais d'aller me cultiver à la bibliothèque. Dans ses moments d'extrême bonté j'avais l'autorisation d'aller jouer avec mes figurines et, si j'étais habile, je pouvais attraper un des chatons des cuisiniers. Chacun de mes plaisirs étaient bridés, toujours avec justesse et sans jamais hausser le ton, mère m'expliquait qu'une femme en devenir ne devait pas se passionner pour les dragons mais que les licornes, ça oui, elle pouvait. Tout ce qu'il y avait d'unique en moi, de différent, d'étonnant, fut éliminés. Petit à petit, morceau par morceau, ma famille découpa, dépeça et annihila mon originalité, jusqu'à ce que, enfin, je fus la poupée parfaite qui convenait aux Bogart.

- C'est certain Médéa, c'est Elphias qui l'a assassiné.
- Mais pourquoi ?! Son propre frère ! Je...
- C'est un traître, il est prêt à tout pour se racheter une conduite auprès de cette bande de rats morts. Tuer un frère devait être le prix à payer pour être intégré.
- Il ne méritait pas de mourir ainsi, il tenait à lui, malgré tout, il tenait à lui et Elphias... ce... Qu'est-ce que je vais dire à Eugenia ? Comment vais-je lui annoncer que son oncle a assassiné son père ? Elle encore si petite ! 

Le climat de guerre qui était mon quotidien depuis ma naissance ne m'avait jamais paru aussi proche. Aussi dure ma mère soit-elle, elle avait toujours réussi à me protéger, si bien que ces conflits étaient comme une de ces histoires que l'on me racontait pour m'endormir. J'étais si jeune... je devais avoir quoi, quatre ans, quand je surpris cette conversation. Mon esprit juvénile ne comprit pas très bien ce qui se passait, quelque chose n'allait pas, ma mère ne pleurait pas pour un rien...

- Maman ? J'avais poussé la porte attirée plus par les sanglots que par les propos, elle me prit dans ses bras et me serra si fort que je me m'y à pleurer à mon tour sans rien y comprendre. Ce n'était pas normal, ça n'arrivait jamais, c'était comme la fois où mon père m'avait annoncé que Magicdog n'allait plus revenir et puis, mère n'avait rien dit quand je l'avais appelé « maman »... Maman, pourquoi on pleure ? Si vous êtes triste, Eugenia aussi est triste et c'est pas bien, faut pas être triste. Maman, vous avez dis faut pas pleurer car...
- Car pleurer est faiblesse et la faiblesse permet aux autres de te faire du mal, oui je sais ma chérie. Écoute, vient là, il faut que je te dise quelque chose. Soit attentive car je vais te parler comme à une grande.
*

Il serait mentir que de dire que ma mère et mon père formaient un couple aimant mais il y avait malgré tout de l'affection entre eux. Aussi sèche soit ma mère et faible soit mon père, ils avaient réussi à trouver une façon d'être, un mode de vie, qui avait noué une complicité entre eux. Assez, du moins, pour que ma mère ne se remarie jamais et m'explique assez souvent, en détail, comment les Rosenwald avait détruit notre famille. Il s'agissait d'une guerre, les victimes étaient nombreuses, mais de là à tuer son propre frère il y avait une nuance. Un pas, une ligne, qu'Elphias avait franchit et pour lequel il devait payer. Mais grâce à une pirouette et à la mauvaise volonté du ministère, il ne fut pas attrapé. Ma famille fut salit, bafoués, pendant que ce traître puant s'amourachait d'une moldu et fondait une famille. Oui, il ne fut pas aimé d'un côté comme de l'autre, oh oui, son fils fut rejeté comme un vilain canard, mais ce n'était pas cher payé pour avoir tué son propre sang. A cause de lui ma mère jugea préférable de me renommer Bogart et toute mon éducation fut accès sur un simple objectif : donner un nouvel héritier à la famille. Un bon mâle qui saura faire oublier qu'une partie de ma généalogie est pourrie et permettra à ma mère de retrouver un peu de grâce. 
La victoire rend vos crimes légitimes et votre hypocrisie les camoufle

Poudlad. Quel château, quel organisme et quel hypocrisie. Sous couvert de vos proposer « la diversité », « la tolérance », on vous parque les pauvres élèves encore naïfs dans des maisons où, tout le temps de leur scolarité, ils auront une étiquette sur le front et des amis qui leur ressembleront. Pour un lieu de tolérance, ils ne mélangent pas beaucoup. A Serpentard on m'envoya et sans surprise les médisances salirent mon chemin. Ah ça, si j'étais chez les vert et argent, forcément j'étais une Mangemort qui s'ignorait. Une sale petite sang pur qui allait comploter, médire et pourrir l'existence des pauvres petits innocents. Dieu, que j'en subis, des moqueries, saloperies, si ça avait été la situation inverse, si moi je vous avais rejeté parce que vous étiez « né moldu », « sang mêlé » alors on aurait crié au scandale. Pas là, là on pouvait, ma famille avait perdu la guerre alors, gloire au vainqueur et mort au vaincu. L'hypocrisie du lieu me donnait envie de vomir, j'eus bien le désir en première année de changer tout ça. Être serpentard ne veut pas dire assassin mais c'était si idiot de ma part d'envisager changer la vision qu'ils avaient tous de ma famille. Et puis, pourquoi devrais-je faire des efforts pour eux ? Ils n'avaient qu'à me tendre la main au lieu de la mordre ! A vouloir me voir comme un être démoniaque, ils furent servit...  Trop tôt je laissa ressortir la haine qui grondait en moi, mon maintient, ma façon de vous regarder, tout en moi criait le mépris que vous m'inspiriez. Avec un plaisir malsain, je m'amusais à cultiver une aura de mystère autour de ma petite personne, jouant avec le chaud et le froid. A la fois menteuse et généreuse, méchante et attentive, j'étais incernable, incompréhensible. Bien que fiancée à ce cousin, je m'amusai à lancer la rumeur qu'à meilleur partit je ne dirais pas non et de nouveaux jouets se pressèrent à ma porte. Ma famille m'imagina docile, belle et juste ce qu'il faut d'intelligence ; les autres me crurent démoniaque, méchante, alors je suis devenue exactement tout ceci : n'étais-ce pas ce que vous vouliez ? 
*

- C'est une blague, mère ?
- Bien sûr que c'est une blague, que crois-tu donc ? Tu me déçois à être aussi crédule, Eugenia, cela ne te ressemble pas. 
-Ce n'est pas ça, je suis agacée voilà tout. Ce n'est pas la première fois que je l'entends, c'est assez perturbant.
- Tu es trop sensible, un rien te perturbe. Là, cessons de parler de ces sottises et tiens toi mieux. Bien, sourit et vient avec moi, Haimon est là, ils nous attendent tous dans le salon.

Je suis suivie ma mère avec un sourire délicat au visage et des réflexions plein la tête. Mon cousin m'attendait, nous avions beau nous connaître depuis toujours ma mère s'acharnait à me présenter sous un jour toujours plus favorable. C'en était ridicule, lui dire que j'avais les hanches larges n'allait pas lui faire oublier mes défauts. Alors que nos familles jouaient une parade cynique où je n'étais qu'un pion, je repensais à ces rumeurs qui couraient. D'après certaines mauvaises langues je ne serais pas la fille de mon père, je ressemblerais un peu trop à ce cousin Rosenwald. Ce rat, je ne crois pas... Il n'empêche que cette rumeur persistante m’exaspérait et m'occupait l'esprit. 

- Eugenia continue en étude supérieur, cela va de soit. En justice magique, c'est une bonne filière. Elle sera un atout de poids, sans pour autant surpasser le talent de votre fils, bien entendu.
- Mère, avant d'en dire plus il me semble qu'un thé chaud serait le bienvenue.
- Oh, serait-il froid ?
- Oui, nous étions tout à nos conversations si bien qu'il s'est tiédie. Mère, j'aurais besoin de vous pour savoir quelle boîte choisir, vous venez ? 

Alors que ma mère comprenait la manœuvre, depuis le temps qu'on l'utilisait, et sachant pertinemment que je continuerais à la couper jusqu'à ce qu'elle accède à ma requête, nous sortions de la pièce. Depuis le début de l'été nous avions débattu sur mes études à venir et, depuis le début de l'été, nous étions incapable de nous mettre d'accord. 

- Il est hors de question que j'aille faire de la justice. Ne vous méprenez pas, j'ai beaucoup de respect pour votre profession mais elle n'est pas faite pour moi. 
- Eugenia, je n'ai pas requis ton avis il me semble. Tu connais les règles, une femme se doit d'être un soutien à son mari mais pas une ombre. Tu t'imagines vraiment pouvoir devenir auror ou un membre haut placé du ministère ? C'est lui qui va porter le nom de Bogart, pas toi. C'est lui qui a le pouvoir, toi tu dois le soutenir, l'aider et prendre le relais s'il s'avère faible. Mais toujours, et je dis toujours, tu resteras dans l'ombre.
-Je ne veux pas être au ministère ! J'aimerais étudier et élever les dragons, Haimon connaît déjà ma passion ça ne va pas le surprendre et..
- C'est encore pire ! Une saltimbanque !

Ce fut long, délicat et même difficile, mais nous arrivâmes à un accord. Ma mère jugeant les métiers en lien avec les créatures indignes de ma personne et quant à moi ne supportant pas l'idée d’abandonner l'unique passion qui me restait, je réussis à la convaincre que Médicomage était un bon métier. A la fois prestigieux, mais pas trop, je pouvais aider mon époux sans lui être supérieur ou ridicule. Ce que mère ignorait c'était qu'il y avait toujours des cours de soins aux créatures, je n'étais pas au cœur de ma passion mais c'était mieux que rien. Il me restait cinq ans pour accomplir ma voie sans que ma famille ne voit le coup venir, à cela j'ajoute qu'il était grand temps que je sortes de l'ombre et sache si ces rumeurs à mon égard étaient vraies... 


Derrière l'écran
Prénom ou surnom :
Clarisse
Age :
24 ans
Région :
Pays de la loire
Sexe :
féminin

Comment as-tu découvert Ascensio ?
Par PRD, Ernest a allumé une lampe et j'ai vu la lumière ♥
Qu'en penses-tu ?
ce forum à l'air vraiment accueillant et a une bonne ambiance ainsi que des prédef à tomber, j'ai craqué pour Eugenia, Harper et Audric, je me suis dis alors que j'allais arrêter de les lire avant de tous les imaginer. 
Autres chose ?
j'espère avoir été cohérente dans l'histoire d'Eugenia, si je dois modifier n'hésitez pas à me le dire

Code du règlement :
Potty Pottam sur son nimbus 2000



Dernière édition par Eugenia Bogart le Jeu 29 Mai - 23:24, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Eugenia Bogart | vous allez adorer me détester   Ven 20 Déc - 17:31

Bienvenue jolie vipère In love bon courage pour ta fiche Slurp 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Professeur
Professeur
Messages : 1180
Galions : 2120
Âge : 39 ans
Classe : Ancien Serdaigle
Avatar : Raphaël Personnaz
MessageSujet: Re: Eugenia Bogart | vous allez adorer me détester   Ven 20 Déc - 17:33

Bienvenuue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dirty-secret.forumsactifs.com/
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Eugenia Bogart | vous allez adorer me détester   Ven 20 Déc - 19:10

Une Eugenia :piment:
Bienvenu (et joyeux anniversaire  :bisous: )
c'est ce cher petit Ernest qui va être content que tu sois là ^^♥️
au plaisir de te croiser sur le forum ! :)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Eugenia Bogart | vous allez adorer me détester   Ven 20 Déc - 19:34

Bienvenue !
Une nouvelle Bogart. Et Léa Seydou en plus !
Bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 864
Galions : 388
Âge : 19 ans
Classe : L2 Justice magique
Avatar : Emilia Clarke
MessageSujet: Re: Eugenia Bogart | vous allez adorer me détester   Ven 20 Déc - 19:34

:han: OH MOOOON DIEUUUUUUUUUU !!!!! MA COUSINE !!!! :han: ♥️
(Rooh j'ai failli pleurer de rage en voyant qu'Audric t'avais aussi tapé dans l'oeil xD)

Bienvenue parmi nous Eugenia !! J'espère que tu te plairas sur le forum <3
Pour ma part j'ai tout simplement adoré ton histoire, ton écriture est superbe meugnon
Bon courage pour la fin de ta fiche et surtout si tu as la moindre question ou demande n'hésite pas à nous en faire part ! =DD

_________________
« Let me tell you about
OUR FUTUR MINISTRY »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Eugenia Bogart | vous allez adorer me détester   Ven 20 Déc - 21:22

Bienvenue parmi nous, jolie jeune fille :han:

Jolie écriture, je suis totalement d'accord avec Serenouche :piment:

Bon jeu, au plaisir de te croiser sur le forum

(LEA SEYDOUUUUUUUUUUUUUUUUX  )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Eugenia Bogart | vous allez adorer me détester   Ven 20 Déc - 21:44

Bienvenue à toi jeune disciple de Salazar !   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 178
Galions : 275
Âge : 16ans.
Classe : 5ème année.
Avatar : Dane Dehaan
MessageSujet: Re: Eugenia Bogart | vous allez adorer me détester   Ven 20 Déc - 22:28

Mon dieu Eugenia tu es là !! :han::coeur:  Alors finalement ça aura été ma demi-soeur cousine ! Very Happy
Je t'attendais avec tellement d'impatience, merci merci merci d'avoir pris ce personnage   
J'adore ta plume et rien qu'à l'histoire je vois que tu as tout compris du perso *-* Pour ce qui est des détails au niveau des Bogart je vais t'envoyer un petit MP pour te donner plus de renseignements sur notre famille de fou !
Et puis surtout... Joyeux anniversaire!  :chapichapo: 

_________________
Darkness becomes me
Mother, you had me but I never had you. I wanted you, you didn't want me so I, I just got to tell you goodbye, goodbye. Father, you left me but I never left you. I needed you, you didn't need me so I, I just got to tell you goodbye, goodbye. Mama, don't go, Daddy, come home. Mama, don't go, Daddy, come home...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Eugenia Bogart | vous allez adorer me détester   Sam 21 Déc - 2:14

Hey, bienvenue =D

Bon courage pour le reste de ta fiche et joyeux anniversaire (avec un peu de retard ^^)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 631
Galions : 570
Âge : 20 ans
Classe : L2 Médicomagie
Avatar : Léa Seydoux
MessageSujet: Re: Eugenia Bogart | vous allez adorer me détester   Sam 21 Déc - 10:36

Merci à tous pour l'accueil  

Léa Seydoux : cette actrice dégage quelque chose, après... je la découvre avec Eugenia (n'a vu aucun de ses films, va falloir changer ça   )

Serena : cousine ! Ahah oui j'ai hésité et le pauvre n'a pas été prit tout simplement car je suis moins à l'aise pour jouer les hommes. Merci j'hésite pas si y a un soucis  :ballon: vivement qu'on se retrouve en rp ♥️

Ernest : tiens un rat qui parle Hé oui, c'est Eugenia ! Finalement j'ai pris la première pour qui j'ai eu un coup de coeur ♥️ Contente qu'elle soit comme tu l'avais imaginé, j'y suis allée à l'instinct (surtout sa passion pour les dragons, va savoir je trouvais que ça lui irais bien d'avoir un côté garçon manqué refoulé xD). Je vais voir ton mp de ce pas  

Edit : terminé  :ballon: 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 178
Galions : 275
Âge : 16ans.
Classe : 5ème année.
Avatar : Dane Dehaan
MessageSujet: Re: Eugenia Bogart | vous allez adorer me détester   Sam 21 Déc - 12:47

Que dire à part parfait...? Non vraiment la je crois que je ne pouvais trouver plus parfaite Eugenia, tu as tout compris du personnage donc je te la confie en toute confiance :han:

(Un tout petit détails, mais la mère d'Haimon est toujours à Azkhaban, donc elle ne peux pas être présente au diné que tu abordes à la fin de ta présentation, mais c'est juste un détails)

Officiellement bienvenue parmi nous !  :redheart: 

Bienvenue sur Ascensio !
Tu es validé !

  Te voilà maintenant validé ! Un rang t'as été attribué selon tes informations. Si tu es un élève est donc membre de l'une des maisons de Poudlard, tu peux tout de suite te rendre dans la zone Sablier et poster un petit message dans le topic de la maison, afin de faciliter le comptage des points !

  Tu peux donc désormais commencer à jouer. Pour ce faire c'est très simple, tu peux envoyer des MPs aux membres, ou faire une demande de RP. Lorsque tu auras fait plus amples connaissance avec les membres, n'oublie pas d'aller faire ta fiche de liens, ainsi que ton répertoire de topics ! Tu pourras aussi rejoindre des clubs, ils sont importants pour l'intrigue du forum et te permettront peut-être de te trouver des liens plus facilement ! Pour toutes informations supplémentaires, nous te conseillons de jeter un œil à la partie vie scolaire qui regroupent toutes les informations importantes à savoir !
  Si tu as la moindre question, n'hésite pas, le staff est là pour ça !

 
Toute l'équipe d'Ascensio te souhaite un excellent jeu !  meugnon
 

 

_________________
Darkness becomes me
Mother, you had me but I never had you. I wanted you, you didn't want me so I, I just got to tell you goodbye, goodbye. Father, you left me but I never left you. I needed you, you didn't need me so I, I just got to tell you goodbye, goodbye. Mama, don't go, Daddy, come home. Mama, don't go, Daddy, come home...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Eugenia Bogart | vous allez adorer me détester   

Revenir en haut Aller en bas
 

Eugenia Bogart | vous allez adorer me détester

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASCENSIO ::  :: ❝ Présentations :: Fiches validées-