Gryffondor
Directeur : Neville Londubat
Nombre d'élèves : 6
Points collectés : 335
Serdaigle
Directeur : Garett Hope
Nombre d'élèves : 9
Points collectés : 380
Poufsouffle
Directrice : Evannah Addams
Nombre d'élèves : 11
Points collectés : 1410
Serpentard
Directrice : Vesper Leigh
Nombre d'élèves : 8
Points collectés : 774
Revenir en haut
Aller en bas



 

Partagez | .
 

 Halloween#1 | Le Labyrinthe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Admin
Admin
Messages : 28
Galions : 100
Âge : Huit cent septante quatre.
MessageSujet: Halloween#1 | Le Labyrinthe    Jeu 31 Oct - 0:43

LE LABYRINTHE

Situation n°1

(Conseil > Avant de commencer, relisez attentivement vos sujets ♥)


Melchior Stanhope
A.-I. Anarchy Selwyn
Vincent Shepherdson
Noveen Neyerson
Ted Lupin
Danyell Bishop


______________________________________

Citation :
Le temps et sa course ne sont un secret pour personne. Qu’importent les tracas, il continue de tourner inlassablement au gré des jours qui passent, et c’est donc malgré les récents événements ayant secoués Poudlard que voici venus le 31 octobre et sa célèbre fête d’Halloween. À cette occasion, et ce pour apaiser définitivement les tensions et rappeler aux élèves l'importance de rester unis et solidaires les uns envers les autres, le corps professoral s’est démené afin de transformer l’habituel repas d’Halloween en véritable aventure inspirée des célébrations moldues !

Ainsi viens le soir du 31 octobre. Tous les élèves de Poudlard, petits et grands, sont invités à rejoindre la Grande Salle sous le couvert d’un déguisement de leur choix. Presque tous se sont prêtés au jeu, et à 20h précise, c’est une véritable foule animée de rires et d’envie de faire la fête qui se presse dans la Grande Salle. Cependant, à la surprise générale, dans la Grande Salle qui vient d’ouvrir ses portes, rien. Absolument rien. Plus de tables, plus de banc, pas même un professeur pour expliquer ce qui se trame. Les seules « décorations » présentes sont ces trois gigantesques tapis recouvrant entièrement le sol mais auxquels personne ne fait attention. Dans la pénombre inquiétante de la pièce entièrement vide, tous s’interrogent sur ce qui est en train de se passer quand tout à coup, un par un, puis par groupes entiers, les élèves disparaissent ! L’incompréhension vous gagne, mais vous n’avez pas le temps d’y réfléchir plus longtemps que vous voilà à votre tour happé par l’un des portoloins sur lequel vous vous trouviez !

***

Quel froid tout à coup ! Et oui, le vent d’octobre en Angleterre n’est pas compatissant, et vous voilà désormais dehors en compagnie d’une poignée d’autres élèves ayant atterris en même temps que vous dans cette espèce de jardin sans fin. Un simple jardin ? Pas vraiment. Après plusieurs minutes de marche en groupe, vos jeunes esprits finissent par comprendre dans quel genre d’endroit ils ont été projetés : Un labyrinthe !

Même pour les moins brillants, la solution est désormais très claire : vous voici désormais prisonniers de ces dédales de buissons avec un seul but : en sortir. Et ce n’est même pas la peine d’essayer de survoler le terrain chers élèves, vous risqueriez de voir 36 chandelles en heurtant le plafond invisible qui se dresse au-dessus de cette grande étendue verte. Soyez prudents durant votre traversée car après tout, nombreux sont les obstacles qui s’annoncent. Et croyez-moi, dans cette aventure, chacune de vos facultés comptera.
Bon jeu, et joyeux Halloween !
______________________________________

Niveau de la situation
Endurance : ★ ★ ☆ ☆ ☆
Physique : ★ ★ ★ ★ ☆
Intellect : ★ ☆ ☆ ☆ ☆
Angoisse : ★ ★ ★ ☆ ☆



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Halloween#1 | Le Labyrinthe    Jeu 31 Oct - 11:18

happy halloween Melchior !



Halloween, la fête des sorciers, celle qui célébrait le monde magique était à la fois la date de joie et de fête mais aussi une date ou chacun et chacune pouvait déambuler comme et où il le voulait dans le pays, enfin cela ne prévalait que pour les sorciers qui n’était pas à Poudlard, car en bon étudiant et après les récents évènements qui c’étaient déroulés dans l’établissement, nul n’était autorisé à sortir. Plus que cela l’école avait eut la fâcheuse idée de mettre son nez dans les petites affaires des élèves, et au lieu de l’habituel superbe banquet que chacun attendaient, ils avaient prévu tout autre chose. C’est ainsi que lorsque les panneaux d’affichages avaient encouragés les élèves à se rendre déguisé dans la grande salle le soir d’Halloween, Melchior avait senti la chose venir, il n’aurait su dire quoi mais son instinct le poussait à penser que quelque chose de pas très net se profilait.
Vêtu de son costume de chasseur de zombies et de monstres en tout genre, ayant acheté un plastron de cuire et de grandes bottes en écailles de dragons, Melchior se rendait dans la grande salle, un coutelas accroché à sa ceinture, et sa nouvelle baguette dont les effets bien moins puissant que la première le désespérait grandement, sur la hanche opposée.
Le jeune homme ne s’attendait à rien de particulier, mais il savait que la vieille Macgo’ avait plus d’un tour dans son sac. Arrivé dans la salle, il mit comme à son habitude les mains dans ses poches et regarda autour de lui, il était un des premiers arrivés, et il trouvait la mise en scène très curieuse, plus de grandes tables, aucun professeurs, et trois tapis, qu’est ce qui ne tournait pas rond dans la tête de l’équipe éducative de cette école ?
Le jeune Gryffondor, sifflota un petit air de The Wizard Sisters en s’avançant dans la salle, son pied frôla le tapis et il se sentit comme tiré par le nombril vers le centre de la terre, sa tête tourbillonnât et il sentit soudainement ses pieds heurter quelque chose, se rattrapant au dernier moment sur ses jambes en pliant légèrement les genoux afin de garder l’équilibre, le tueur de zombie d’un soir regarda autour de lui et ne vit que des allées brumeuses de buissons parfaitement coupées et agencées. Se retournant il vit que quelques personnes se trouvaient à sa suite et ses sourcils se froncèrent alors que sa mâchoire se crispait, il ne savait pas vraiment à quoi tout cela rimait, mais nul doute que cette soirée d’halloween ne serait pas qu’une promenade de santé.
Faisant claquer sa langue sur son palais, il porta sa main à sa baguette qui se trouvait dans son fourreau, avec un regard d’inquisition il posa son regard sur un point précis, une sorte de passage qui semblait n’attendre qu’eux. Melchior avait toujours eut un courage qui frisait le ridicule et était capable de se mettre dans les pires situations rien que pour prouver qu’il valait mieux que les autres, seulement de nouvelles personnes continuait d’arriver et quelque chose se mit à tordre son estomac, et si les personnes en qui il tenaient ne se retrouvaient pas avec lui, alors il ne pourrait les protéger et toutes ses belles paroles, toutes les fois ou il leur avait promis de les protéger passeraient pour ridicule, il essayait tant bien que mal de se raisonné persuadé que l’école n’allait pas mettre en danger délibérément la vie de ses étudiants, mais le lions n’était pas plus rassuré en observant un premier année de Serdaigle apparaître soudainement à ses côtés, quelque peu chamboulé par le voyage. Melchior n’avait pas peur pour lui mais pour les autres, et comme à son habitude, cette peur se transformait en flot d’adrénaline dans ses veines qui ne poussait à prendre les devants et faire des actes aussi irraisonnés que stupides.

« - Bien si personne n’y va, je pense qu’il est temps que quelqu’un se jette à l’eau ! »

Sortant sa baguette, un air parfaitement assuré sur le visage, le Gryffon prit la tête de la petite troupe en avançant vers l'entrée du passage bordé de hautes haies végétales, il c’était toujours entraîné pour cela, il avait confiance en ses capacités, malgré le faite que son ancienne et si cher baguette ne soit pas à ses côtés, il savait qu’il pouvait faire face, il était doué, endurant et têtu, il viendrait à bout de cette étrange soirée d’halloween, il en était intimement persuadé.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Admin
Messages : 28
Galions : 100
Âge : Huit cent septante quatre.
MessageSujet: Re: Halloween#1 | Le Labyrinthe    Jeu 31 Oct - 13:44

LE LABYRINTHE

Alors que Melchior Stanhope semble prendre la tête des quelques élèves arrivés au labyrinthe, voici que les murs de ce dernier se dressent pour lui fermer le passage sous le nez ! Soudain, alors que l'agacement semble naître, voici que deux grands yeux jaunes et brillants apparaissent dans les branchages de la haute haie. Dans le même temps, une voix grinçante se fait entendre...


"Tiens donc, mais que voilà ? De jeunes élèves téméraires et plein de courage ? Issus de Gryffondor sans nulle doute ! Votre motivation me plait mais patience mes mignons : avant de pouvoir pénétrer dans les limbes de ce labyrinthe, il vous faut attendre que tous vos compagnons de route arrivent. Profitez de ce temps afin de mieux vous familliarisez avec vos camarades, après tout... Dieu seul sait qu'ils pourront vous êtres..."utiles"."




Dernière édition par Hell'Oween le Mer 13 Nov - 17:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sorcier
Sorcier
Messages : 760
Galions : 475
Âge : 23 ans.
Classe : Ex-Slytherin.
Avatar : Jensen Ackles, b*tch. ♥
MessageSujet: Re: Halloween#1 | Le Labyrinthe    Dim 3 Nov - 15:35

    Une bonne soirée en perspective, j’espère qu’elle sera mouvementée, comme j’aime ! Disons que je ne compte pas participer pour rien et m’ennuyer comme un rat mort, déjà que je n’étais pas réellement partant et que l’idée de me déguiser me révulsait, je suis quasiment content de me rendre à cette soirée et d’en profiter. C’était assez difficile de trouver un déguisement mais bon, j’ai préféré improviser. Une crête qui change de couleur selon mon humeur –merci les livres de la bibliothèque-, rasé d’une manière très étrange, faux piercing, un faux tatouage sur le cou, un t-shirt assez fantaisiste, un jean déchiré et des docs Martens. J’ai également opté pour un maquillage noir, pour assombrir mes yeux verts clairs. Enfin, pour avoir un regard plus agressif que la normale. Je quitte ensuite la salle commune des Serpentard pour me rendre à la Grande Salle mais, surprise, ce n’est pas ce que j’attendais. Je fronce les sourcils et m’avance, ne comprenant pas trop ce qui se passe. Je n’aime pas trop sa, disons que ça sent plutôt mauvais. Très vite je fus transporté dans un autre monde, enfin, c’est plutôt l’impression qui m’est donné. Tout changea autour de moi, tout devint froid, sombre et presque sans vie. Il y a d’autres élèves, des élèves que je n’apprécie pas réellement. Des élèves que j’ai envie d’étriper, surtout deux, Melchior et Vincent. D’ailleurs, je dois me venger de l’horloge que j’avais reçue de la part de Vincent lorsque je m’en suis pris à ce pauvre professeur d’études des moldus.

    Je pense que je n’aurais pas pu rêver mieux comme soirée pour Halloween, enfin j’espère qu’après ce sera chacun pour sa pomme, chacun devra se battre pour sa survie car je n’ai aucunement envie de me lier avec eux, avec ces personnes que je rêve d’étriper. Mon attention se posa sur Melchior puis je secoue la tête. Evidemment, cela ne m’étonnait même pas, toujours là pour se faire remarquer, pour jouer le héros et celui qui nous sortira tous de là. Celui qui est le plus courageux alors qu’au final, je suis sûr qu’il ne vaut pas mieux qu’un blaireau. Je l’observe ensuite s’éloigner et sort ma baguette à mon tour. S’il croit qu’il va prendre la place du leader dans le groupe, qu’il se trompe, je ne me laisserais pas commander par un crétin de ce genre, encore moins par un Gryffondor qui veut la peau de tous les mangemorts, qui a une haine immense envers les sang-purs et les êtres malfaisants. Qu’il se rassure, c’est réciproque.

    Je sursaute lorsque des murs se dressent pour bloquer le passage à Melchior. Non mais sans déconner, c’est quoi ce bordel ?! Je resserre mes doigts autour de ma baguette pas réellement rassuré, l’étant encore moins lorsque deux grands yeux jaunes firent leur apparition. J’arque un sourcil à ses paroles. Quoi ? Me famaliariser avec eux ? Plutôt mourir oui, il n’en est pas question ! Je ne me familiariserais avec aucun d’eux et je ne me serrerais jamais les coudes avec les deux idiots que je ne peux pas voir en peinture. Je lâche un profond soupire, déjà exaspérer.

    « Non mais, sans blagues, faire amis amis avec des crétins …moi qui pensait passer une superbe soirée remplie de frissons et d’horreur, j’ai comme la vague impression que je vais m’ennuyer à mourir. »

    Dis-je dans un profond soupire. Ils sont aussi intéressant que les parents de Londubat après avoir subit le sortilège du Doloris, de vrais légumes, inintéressant et franchement, autant que je pose mon cerveau dans un coin car ils ne sont pas très fufute, que du contraire. Niais, bancal et totalement gamin. Je croise les bras, déjà impatient de sortir de là et de faire bande à part. Je ne supporterais pas de faire équipe avec eux, ce n’est pas digne de moi puis de toute façon, je n’ai pas peur, je saurais me débrouiller seul comme je l’ai toujours fait. Je reste cependant vigilant, sur mes gardes car quelques choses me dit que je ferais bien de continuer d’observer autour de moi …quitte à m’attendre au pire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Halloween#1 | Le Labyrinthe    Dim 3 Nov - 19:48

D'habitude Vincent n'était pas très chaud pour faire la fête, ça ne l'aurait pas du dérangé de rester tout seul dans la salle commune et profiter du silence. Mais Danyell l'avait tellement saoulé, et surtout avait réussi à le rendre curieux face à son costume surprise. Même l'hypersomniaque avait fait un effort, simple certes, mais il s'était déguisé pour l'occasion.
Le vert lui allait à ravir, et la moustache le grattait un peu mais bon. Il était sur au moins de ne pas croiser son frère Mario dans la grande salle car lui seul aurait eu l'idée de se déguiser en personnage de jeux vidéo. Pour ce soir Vincent serait donc "Luigi".

Il se prépara mentalement face à la grande porte, même si il n'entendait rien elle pouvait très bien avoir été insonorisé. Le bruit allait le faire fuir si il était trop élevé et en plus de ça gagner un mal de crâne. Une fois prêt, Vincent ouvrit la porte et eut la surprise de voir que rien n'avait été dressé, même pas un seul professeur n'était présent. Curieux, le Poufsouffle s'avança, ses pas trainants sur le tapis. Il ne comprit pas ensuite ce qui se passait. Fini le château, Vincent fut projeté ailleurs, tomber sur ses fesses. La soirée commençait bien...

Se redressant en frottant son postérieur, il put rapidement constater que la structure ressemblent à un labyrinthe. Rien que les haies étaient un super indice. Et quoi de mieux que de se retrouver avec Anarchy et Melchior. Que le Serpentard se rassure il n'était pas le seul à vouloir sympathiser. Mais si le Cheshire l'avait dit, il n'aurait sans doute pas le choix pour pouvoir avancer vu que le boulet Stanhope avait fermé la route.

- Tu m'ennuies déjà....

Vincent sentait qu'il n'était pas prêt de rejoindre son lit, il aurait dû s'écouter et rester dans sa salle commune. Il était à présent coincer dehors à devoir attendre il ne savait combien de personne.

- Je vous préviens si un lapin apparaît je ne le suis pas

Lança t-il, faisant référence à Alice au pays des merveilles.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Halloween#1 | Le Labyrinthe    Dim 3 Nov - 22:09


Le soir d'halloween avait eu bien vite fait d'arriver. J'avais choisi mon costume avec beaucoup d'attention. Lorsque la totalité des élèves avaient été invités dans la grande salle et en plus de ça en costume, L'idée me paraissez très hilarante. Je me dirigeai donc en direction de la grande salle avec mon costume d'ange de la mort, être déguisé ne me déranger pas du tout. J'étais déja toute contente d'avance de cette soirée. J'avançais dans les couloirs tout en imaginant d'avance la salle remplit des élève costumer et en mode halloween avec un minimum d'air festif, mais quand je finis enfin par arriver dans celle-ci, ma joie fut mitigée entre de la déception et de la curiosité. Ce que je venais de découvrir était une salle vide.

Ma première impression était que peut-être que la cause de tout cet espace vide était pour pouvoir danser ou un truc du genre, mais je ne me sentais pas vraiment très à l'aise face à cette situation et une salle vide n'est jamais véritablement bon signe. Il ne restait même pas un banc et surtout il n'y avait pas un seul de professeur. J'étais en train d'inspecter la salle du regard, puis d'un coup je sentis une secousse et me voici arrivée dans un endroit qui se trouve de toute évidence à l'extérieur vu la fraîcheur qu'il fait. Si je me serai attendu à un tel atterrissage, je me serais sans doute assise d'avance, mais bon la n'était plus la question.

Cet endroit avec de grandes haies me fit réaliser que l'endroit où j'ai atterri est le labyrinthe qui est d'ailleurs aussi magnifique de l'extérieur que de l'intérieur. Je me suis retourné et c'est à ce moment-là que j'ai remarqué que je n'étais pas la seule à avoir atterri ici dû à un portoloins. Quelques élèves étaient là, mais tous n'avaient pas l'air de le prendre aussi bien que moi. Des murs venez de se dresser et des grands et jolis yeux jaunes venaient d'apparaitre et une voix se rajoute, mais rien qui paresse réellement menaçant. Même si cette nouvelle situation était un peu du grand n'importe quoi, cela aurait pu être bien pire et puis nous étions à Poudlard alors pouvait-on réellement s'étonner de ce qui venait de se passer ? Les autres élèves autour de moi semblaient aller bien, mis à part quelques-uns qui avaient encore l'air sous le choc de leur atterrissage sinon dans l'ensemble ça va bien, c'est du moins l'impression que j'ai.

Ah super enfermé dans un labyrinthe et le soir d'halloween.

On n'allait sans doute pas pouvoir faire la fête ce soir, dommage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Halloween#1 | Le Labyrinthe    Jeu 7 Nov - 0:05

Un souffle de vent. Froid en plus le vent. Un bon vent d’automne écossais, vivifiant à souhait, transportant en prime des odeurs de végétation, de terre mouillée et de nuages. Et puis le monde qui tanguait… Ted secoua la tête pour se remettre les idées en place ; tout ça n’était pas normal du tout. Un instant en arrière il était dans la Grande Salle, aux côtés d’Emily et de toute la troupe de Poufsouffle descendue avec eux, et voilà qu’il se retrouvait sous la nuit, sans sa meilleure amie à ses côtés, complètement déconcerté par une espèce de magie aussi désagréable qu’un voyage par portoloin. Oui, peut-être un voyage en portoloin à la réflexion… Ted ferma les yeux et se passa les mains le long de son nez à la recherche d’un indice sur la situation présente.

Halloween. C’était le mot clé de toute cette histoire. Il avait passé la fin de l’après-midi à aider Emily à se grimer en zombi et à se déguiser lui-même. Rendre sa peau, ses cheveux et ses yeux pâles et luminescents avait été un jeu d’enfant, mais il avait dû chercher un moment le sort adéquat pour donner le même traitement à sa cape. Mais ça, ce n’était pas important, ça c’était normal. L’étrangeté avait commencé une fois les portes de la Grande Salle passée : à la place du banquet, ou du moins de la fête attendue, il n’y avait eu que le vide, l’absence de professeur et la pénombre. Phosphorescent comme il était, il avait dû être bien visible là-dedans… Enfin, le court laps de temps où il y avait été. Maintenant… il était toujours aussi visible puisque la nuit était épaisse, mais pas au même endroit. Des haies en guise de mur et le ciel teinté de nuage comme plafond.

Une blague des professeurs ? Une faille de sécurité, comme lors de l’apparition de la marque ? Une blague, juste une blague. S’il-vous-plait. Où était tout le monde ? Emily ? Victoire ? Molly ? Edward ? Et les enseignants ? Où étaient tous les adultes responsables qui étaient sensés faire de Poudlard l’endroit le plus sûr de Grande-Bretagne ? Il n’était pas seul, non, apparemment le portoloin, si c’en était vraiment un, avait emporté plusieurs personnes, mais il ne voyait que des élèves. Vincent, Anarchy Selwyn, une fille qu’il savait être à Poufsouffle en sixième ou septième année, Melchior… Si la présence d’élèves de sa maison et d’amis était rassurante, celle du batteur vert et argent était au contraire légèrement flippante. Et ce qui l’était encore plus était l’absence de sa meilleure amie qui avait pourtant été juste à côté de lui jusqu’au transport.

Ted commençait à peine à réfléchir à la suite des événements que Melchior prenait déjà la tête des opérations en avançant. La haie se ferma devant lui, et des yeux jaunes y apparurent, accompagnés d’une voix qui les assomma d’un sermon lugubre. C’était Halloween, certes, ils étaient tous magiciens certes, mais là c’était un peu trop, non ? Anarchy Selwyn y alla de son commentaire désagréable, Vincent soupira avec son flegme habituel et la Poufsouffle de sixième ou septième année évoqua un labyrinthe. Ted fit un tour sur lui-même pour embrasser les environs du regard et finit en renversant la tête vers le ciel. Un labyrinthe oui, mais un labyrinthe où ? Un labyrinthe contenant quoi ? Un labyrinthe dont on sortait comment ? Une blague des professeurs ? Une faille de sécurité ? Dans le parc du château avec des gnomes facétieux et d’innocentes chauves-souris ? Dans un pays étranger avec des minotaures, des chimères et des acromentules ? Qui voudrait les envoyer dans un pays étranger avec des minotaures, des chimères et des acromentules ? Ça n’avait pas beaucoup de sens… Surtout que le temps était typique de l’automne britannique. Blague des professeurs. Cela semblait plus logique. S’il-vous-plait. Ou alors la logique n’avait rien à voir et c’était tout simplement son souhait qui tentait de prendre le pas sur sa perception.

Dans tous les cas, il préféra s’approcher lentement de Melchior, et s’éloigner du batteur de Serpentard par la même occasion, en essayant d’examiner les possibilités qui s’offraient. Ce qui n’était pas aisé du tout tant ses pensées revenaient toujours vers tous ceux qui n’étaient pas là.

« Est-ce que quelqu’un a son permis de transplanage ? demanda-t-il finalement à la cantonade. On est peut-être sorti de l’enceinte de Poudlard… »

Il n’avait absolument aucune idée de la justesse de sa proposition. Il lança une œillade en direction de Melchior, cherchant une approbation, où un avis plus que la réponse à sa question. Il savait bien que le Gryffondor était trop jeune pour pouvoir transplaner mais dans le contexte, il était la personne présente que Ted pensait la plus apte à gérer la situation, pour peu qu’on clame un peu ses ardeurs.

Machinalement, il sortit sa baguette. Ted voulait initialement lancer un lumos, mais il se souvint qu’il brillait comme une luciole et qu’un peu de lumière de plus ou de moins dans son entourage immédiat serait aussi utile qu’une bougie posée à côté d’une cheminée. Il sera donc simplement ses doigts autour du fin bâton d’orme, réalisant qu’il se sentait plus rassuré ainsi armé. A défaut de transplanage, s’ils n’étaient pas trop loin du château, il pourrait utiliser un sortilège d’attraction sur son balai et tenter la voie des airs. Mais s’ils étaient à l’autre bout du pays, le plan serait légèrement compromis.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 218
Galions : 360
Âge : 18ans.
Classe : 7ème année.
Avatar : Andrew Garfield.
MessageSujet: Re: Halloween#1 | Le Labyrinthe    Lun 11 Nov - 0:09


Halloween#1
Le Labyrinthe



Putain c’était pas croyable qu’est-ce que ce truc était lourd ! En quelques heures Danyell Bishop était passé par plusieurs stades d’acceptation de son costume plus ou moins ridicule : passé la colère d’avoir perdu son pari contre Phineas, il s’était sentis humilié tout d’abord pour enfin être presque amusé de sa nouvelle situation. Cocasse de croiser un type déguisé en grosse dame et assez amusant à partir du moment où ce dernier l’assumait. Cet instant fut cependant déplorablement trop court, en compagnie de son meilleur ami il avait bien rie mais à la première insulte qu’on lui lança Danyell perdit les pédales. Le Serpentard avait évidemment fait en sorte d’écarter le visé de son « agresseur »  mais quand ce dernier avait finalement explosé de rire quand le danger s’était éloigné le Poufsouffle lui s’était rebiffé. Balançant sa perruque au sol il avait annoncé sa démission avant de se raviser devant le regard de Phineas. Non, il garderait ce costume. Le poufsouffle n’avait qu’une parole et quand il perdait quelque chose il s’y tenait, un principe qu’il avait quand bien même cela risquait de bouffer le restant de sa journée. Son meilleur ami en eut presque pitié mais était bien trop amusé par la situation pour lui proposer de retirer ce costume et d’oublier ce pari idiot…

C’est donc bougon qu’il s’en était allé dans la grande salle toujours flanqué de Phineas et c’est ensemble qu’ils découvrirent l’ambiance toute particulière des lieux ce soir. Il en oublia un instant d’être en colère, sans trop savoir pourquoi cela lui faisait vraiment bizarre de ne plus voir les quatre grandes tables dressés devant lui. Un détail idiot qui lui fit perdre un court instant la suite des évènements puisqu’à ses côtés Phineas avait disparu, et quand il tourna la tête pour l’interpeller il était déjà trop tard : la sensation fut courte mais plus que désagréable, l’espace d’un instant ce fut comme si on l’engloutit pour le recracher dans un nouvel espace froid et sombre. Il s’agita alors vainement, tournant sur lui-même et incapable d’articuler le moindre mot. Il remarqua cependant bien vite qu’il n’était pas seul, qu’un petit groupe s’était formé et que son cousin Melchior Stanhope était en tête. Comme toujours, pourquoi fallait-il qu’il soit toujours à l’avant ? Enfin comme si c’était le moment de ressasser ses misères familiales, non avant tout il voulait comprendre se qui était en train de se tramer.

C’était prévu ce truc ? C’était surveillé au moins ? Si la réponse à ces deux questions était oui, il avait franchement pas le même humour que le corps professoral. Si la réponse était non, ils étaient en droit de paniquer. Quand il le voulait Danyell pouvait se montrer un brin paranoïaque et pouvait croire que tout cela était le ressort d’un terrible complot. Cedric Diggory était bien mort en touchant un portoloin lors de ce foutu jeu des Trois Sorciers et tout le monde avait cru que c’était normal qu’ils disparaissent comme ça avec Harry Potter dans un premier temps ! Bah oui tiens, après tout on parlait bien d’un tournoi ou on mettait la vie des concurrents en jeu, le public était pas à une excentricité près ! Et bah il n’avait envie de partager avec Cedric que la couleur de sa maison, certainement pas son destin. Parlant de la noble maison Poufsouffle, Danyell reconnu Ted Lupin, Noveen qui était dans sa classe et la casquette verte de Vincent vers qui il se dirigea directement en remettant grossièrement son faux ventre, l’idée de le retirer ne lui ayant pour le moment même pas effleuré l’esprit. A côté, Ted interrogeait déjà la foule : Est-ce que quelqu’un ici avait son permis de transplanage ? Fronçant les sourcils il se contenta d’esquisser en un coup de tête un vague non avant de jeter un coup d’œil à la foule puis au mur face à eux.

- Non mais sinon c’est quoi le délire ? Je veux dire c’est censé être quoi ce truc ? Quelqu’un est au courant de quelque chose ou bien… ? Non mais pourquoi je vous demande ça je vois bien à vos mines que personne n’est avancé sur ce bordel…

Il préféra alors se taire, mordant sa lèvre inférieur en regardant ailleurs, sentant le rouge lui monter au joue en repensant à la tenue ridicule qu’il portait à l’occasion de cette excursion surprise.

- Bon bah je sais pas, on fait quelque chose ?! Toute façon on est pas à Poudlard la comme dit Lupin, ou dans le parc j'en sais rien je reconnais rien !


S’énerva t'il en sortant sa baguette, avançant de quelques pas et se retrouvant à la hauteur de Melchior. Lui au moins il avait un déguisement qui le mettait en valeur, il avait "la classe", un leader, un vrai. Foutu de... Pourquoi s'énérver plus qu'il ne l'était déjà ? Faire preuve d'un peu de bon sens pour une fois ça serait sans doute bienvenue.

- T'as trouvé quelque chose toi ?

Osa t'il donc dire à l'intention de son cousin, décidé de ranger la hache de guerre qu'il était d'ailleurs le seul à porter pour travailler main dans la main avec celui qui ne se doutait absolument que Danyell l'avait toujours envié.


FICHE ET CODES PAR RIVENDELL

_________________

J'voudrais juste hurler mon besoin d'reconnaissance en permanence, mes tentatives désespérées d'me faire passer pour un mec que j'suis pas et que j'serai probablement jamais, mon absence de courage, ma cruauté, mon zèle dangereux, mes réflexes à la con, mes accès de colère et ma culpabilité bidon.©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Admin
Messages : 28
Galions : 100
Âge : Huit cent septante quatre.
MessageSujet: Re: Halloween#1 | Le Labyrinthe    Lun 11 Nov - 13:38

LE LABYRINTHE

Voilà enfin tous les élèves du labyrinthe réunis. Doucement le passage s'ouvre pour leur laisser la possibilité d'entrer. Alors que ces derniers, bon gré mal gré, se font une raison et avancent en petit groupe dans le long couloir de broussailles, voilà que la première directive se dresse sous leurs yeux. Il faudra choisir d'aller à droite ou à gauche. Cependant, les élèves n'ont pas le temps de s'engager plus longtemps car déjà, voilà qu'à nouveau une barrière de broussailles emplie de ronces se dresse pour leur barrer la route. Les deux grands yeux jaunes les ayant épiés tout à l'heure apparaissent à nouveau à droite, puis à gauche. Ils vont et viennent dans les broussailles, se plaisant à faire sursauter la petite troupe jusqu'à ce qu'enfin, la voix grinçante ne les interpellent.

« Mais que voilà mes petits perdus, mes jolis proies.
Mes malheureux vaincus, ces faibles crétois;
sacrifiés, parmi lesquels, je ne sais, s'il se trouve ou non un Thésée.
Permettez-moi mes bons amis, de jubiler vous voir ici.
Mes murs vous sont offert, mais le passage est fermé.
Si vous le voulez ouvert, il vous faudra élucider.
Ecoutez-bien :

Mon premier est le jour qui met fin à l'année,
mon second raye l'erreur,
mon troisième est ce qui vient après le un.
Mon tout est ce sans quoi vous ne sortirez jamais de ce labyrinthe,
Qui suis-je ?
»


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Halloween#1 | Le Labyrinthe    Lun 11 Nov - 15:47

happy halloween Melchior !



Le buisson devant Melchior se referma devant lui et le garçon sentit son estomac se serrer. Deux grands yeux jaunes l'observèrent alors et il compris que sa bravoure serait rudement mise à l’épreuve par ce labyrinthe. S’arrêtant net il écouta les paroles de l’étrange apparition et abaissa sa baguette, visiblement l'heure n'avait pas encore sonnée pour eux et il fallait qu'ils attendent les bons vouloirs de la chose pour passer. Le Gryffondor observa alors autour de lui les quelques derniers arrivant et si un large sourire fendit son visage en voyant Ted se rapprocher de lui, il ne pu s’empêcher d'être légèrement agacer en entendant les paroles d'un autre Pouffy, entre ses histoires de lapins et de il-ne-savait-trop-quoi c'était désolant de raisonner ainsi dans une pareil situation.
Se retenant de répondre à son aîné, il se retint aussi d'envoyer une réplique cinglante au Serpentard habillée comme les étranges moldus qui parcouraient les rues de Camden, quelque chose au fond de l'esprit de Melchior lui intimait de se tenir sur ses garde face au Selwyn, et si il appréciait beaucoup la sœur, les échos qu'il avait du frère ne jouait pas en la faveur du grand blond, peut-être même que cette petite escapade d'Halloween deviendrait le moment de lui faire ravaler toutes ses dents qui sait … A cette pensée, Melchior rit intérieurement tendis qu'il haussait les épaules à la question de Ted, ils étaient tous les deux dans la même classe, et le transplanage n'avait pas été abordé. Le regard du rouge et or balaya la petite troupe, s’arrêtant sur deux autres jaune et noir, décidément c'était la réunions des Pouffys, à croire qu'il n'y avait qu'eux pour sortir le soir d'Halloween, une jeune fille que Melchior ne connaissait qu'à peine mais qui lui parut sympathique du moins au premiers abords, et son très cher cousin Danyell, enfin cousin plus ou moins éloigné, mais dire qu'ils avaient relativement été élevés ensemble n'était pas forcément faux. Et si Melchior était quelqu'un d'impulsif il fallait avouer que le Bishop avait le don aussi de se mettre dans de beaux draps à cause de son caractère quelque peu emporté.
Danyell posa une question à Melchior, mais ce dernier n'eut pas le temps de répondre que déjà un nouveau passage s'ouvrait. Le Gryffondor n'attendit pas trois secondes afin de s'y engouffrer, si on le suivait tant mieux, si ils préféraient restés plantés là comme des poteaux de Quidditch c'était tant mieux pour eux, mais lui avait besoin de bouger, son trop plein d'adrénaline se faisait sentir et tous ses membres se tendais. Dans les buissons des bruits se firent entendre, les yeux apparaissaient et disparaissaient, le sorcier était sur le qui vive et son air sérieux cachait en réalité l'attention qu'il portait à tous cela, rien n'était porté au hasard cela se voyait et Melchior était quelque part assez fier de faire parti de cette aventure.
Un nouveau buisson se mit sur leur chemin et par réflexe Melchior écarta les bras afin d’arrêter et de protéger les camarades qui se trouvaient à côté de lui.
Les deux yeux jaunes s'agrandirent et une voit retentit soudain. La toison d'or ? Thésée ? Lui il était plutôt branché Guerre de Troie et Hector mais bon … une devinette, non pire une charade. Melchior poussa un petit juron énervé lorsque les deux yeux disparurent. Il était un Gryffondor, un rouge et or, pour entrer dans sa salle commune il avait un mot de passe à mémoriser, il n'était pas un de ces bleu et bronze de Serdaigle qui devait tous les jours se confronter à une énigme différente chaque jour pour entrer dans leur salle commune, sérieusement, il s'attendait à quelque chose de plus ...viril, les questions réponses ça n'avait jamais été son truc, et puis tant pis pour l'action il était là, pour les charades quelqu'un d'autre que lui devrait s'en charger, après tous il avait toujours plus été branché pratique que théorie. 
Tournant son regard vers Ted, il lui adressa un regard désolé, il aurait tant aimé se montrer à la hauteur au moins pour son ami face à ce que venait de dire les deux grands yeux jaunes, puis il tourna son regard vers Danyell, après tout il était son aîné peut-être que lui aurait plus de réponses.

« - C'est pas pire que les devinettes de Grand-Mère Camilla si ? »

La grand-mère de Melchior était une Bishop, et en plus de cela elle avait un humour redoutable, enfin c'était ce qu'elle pensait, la femme d'Arthus Stanhope avait donc l'habitude de lancer quelques devinettes durant les repas de famille et autant dire que certaines étaient plus que tirées par les cheveux.
Se tournant vers ses autres camarades il les regarda dans les yeux les uns après les autres puis observa le ciel, une idée lui venant soudain à l'esprit, une idée qu'il mettrait peut-être en œuvre un peu plus tard, mais qui illuminèrent son visage en un grand sourire, quelque soit la réponse à l'énigme il n'allait pas se laisser abattre oh que non !

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Halloween#1 | Le Labyrinthe    Lun 18 Nov - 22:15

Noveen et Ted firent leurs apparitions dans leur petit groupe qui commençait à être bien fourni. Bon Vincent n'était pas le meilleur pilier du siècle, on faisait mieux comme fabrication. Par rapport à Melchior qui était un leader dans le coeur c'était vraiment une grosse patate. Il avait 21 ans et n'avait même pas son permis de transplanage, pas qu'il ne l'avait pas voulu mais c'était vraiment trop compliqué. Anarchy l'avait sans doute et se ferait une joie de les laisser moisir dans ce labyrinthe. Vincent aimait bien la nature mais il était quand même plus forêt que haies partant à droite ou à gauche.
Heureusement Danyell fit enfin son apparition dans un déguisement assez...étrange. Il avait été prévenu mais le Poufsouffle ne s'attendait pas du tout à ce genre de chose.

- Wah Dany...Charlie t'a rendue transsexuel ?

Demanda t-il pour plaisanter. Bien entendu son ami n'avait aucune intention de changer de bord et puis Vincent avait bien remarquer qu'il se passait quelque chose avec Serena. Danyell ne disait rien là dessus mais l'hypersomniaque avait des yeux lorsqu'ils étaient ouverts.

En parlant de yeux d'ailleurs, le Cheshire refit son apparition, et cette fois ci leur livra une énigme à résoudre sous forme de charade. Vincent souffla, la flemme l'emportant sur son cerveau. Il n'avait vraiment pas envie de réfléchir, d'autres cerveaux autour de lui plus évolué que le sien y répondront.

- Bon bah je vous laisse y réfléchir chers camarades...Comme on dit à ce qui paraît un groupe s'est fait pour se compléter...

Déclara t-il avant de s'étirer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Halloween#1 | Le Labyrinthe    Mar 19 Nov - 15:00


D'autres élèves continuées d'arriver après moi, puis au bout d'un moment nous avons enfin pu commencer à avancer. Suivant le petit groupe qui vient de se former, je repensais encore à cette immense salle vide. Pourquoi n'y avait-il pas eu un seul professeur ? Peut-être est-ce parce qu'ils étaient arrivés avant les élèves et qu'eux aussi avait été emporter dans un autre endroit par les portoloins. Non, non, il ne fallait pas que je pense à cela, je refusais de pouvoir ne serait-ce qu'effleurait mon cerveau avec cette idée. Cela était impossible, pas les professeurs. J'avais entendu dire qu'une marque était apparu je ne sais pas trop ou dans le château. La cause vient peut-être de cette mystérieuse marque.

Si notre présence ici était une blague, elle n'avait pas l'air d'amuser grand monde ou alors, se pouvait-il que tout cela soit qu'un test pour nous évaluer. Dans tous les cas, les questions se bousculaient dans mon esprit et je pouvais y cogiter dessus tant que je voulais, je n'y trouvais aucune réponse qui puisse tenir la route.

Mes questions furent toutes momentanément coupées lorsqu'une nouvelle fois le passage devant nous se boucha et les yeux apparus pour la deuxième fois. Voilà que maintenant nous devions jouer aux devinettes. Puis cette chose qui rode dans la haie, elle ne semblait pas nous vouloir du mal. Si elle voudrait nous faire du mal elle le peut. Mais ce n'était apparemment pas le cas. Elle veut simplement tester avec notre patience, notre intelligence ou peu importe quoi. J'étais persuadé d'une chose, elle est maitresse du jeu et nous, tous tant que nous étions, sommes ses pantins. Je ne perdais pas mon calme pour autant, il n'y avait pas de quoi s'énerver, pas contre quelque chose que l'a ne peut pas voir. C'est avec le plus calme et le plus clair de mon esprit que je paussa une question qui me rongeait le cerveau depuis quelques instants.

Quelqu'un a-t-il une idée de pourquoi sommes-nous ici, le soir de halloween, bloqué entre des haies comme des rats de laboratoire ?

Pas vraiment cool comme, mais voyait la situation. J'étais véritablement loin d'essayer de résoudre l'énigme donner dont j'en avais d'ailleurs oublié la moitié.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Halloween#1 | Le Labyrinthe    Mar 19 Nov - 19:17

Le dernier arrivé fut Danyell Bishop dans son costume de grosse dame, dont Ted enviait un peu l’originalité. Le septième année grogna, comme à son habitude, mais son cadet fut néanmoins heureux de remarquer qu’il s’était contenté d’un mouvement de tête ni hautain ni agressif en réponse à sa question, ce qui était tout de même mieux que ce qu’il lui accordait ordinairement. Le transplanage semblait exclu. Apparemment ils n’attendaient plus personne puisque les haies qui s’étaient refermées quelques instants plutôt devant Melchior s’ouvrirent pour les inciter à pénétrer le labyrinthe. Pas rassuré pour deux sous, la main crispa sur sa baguette, Ted s’engagea à la suite du Gryffondor, avec toute la troupe, composée étonnamment d’une grande majorité de blaireaux, sans pouvoir empêcher son regard de sauter fébrilement d’un mur végétal à l’autre. Que ce soit la peur, la concentration ou simplement l’animosité, personne ne pipa mot jusqu’à ce que le passage leur soit refusé une deuxième fois.

Les yeux jaunes s’ouvrir à nouveau dans la haie, et, dans un réflexe, Ted pointa assez inutilement sa baguette sur eux. Ils s’évaporèrent et apparurent brusquement à gauche. Puis à droite. Au centre. Dépassé, Ted renonça à poursuivre les pupilles inquiétantes avec sa baguette, et se contenta de rester aux aguets, à l’affut du moindre signe qui pourrait indiquer un potentiel danger ou une potentielle explication à la situation présente. La voix revint, toujours aussi discordante, et ses tournures alambiquées et son sens obscur le perdirent bien vite. La poésie et l’histoire, ce n’étaient pas exactement sa tasse de thé ; il ne reprit pied dans la tirade de la voix-off (à moins qu’elle n’appartienne aux deux yeux jaunes) que lorsque qu’il entendit « Mon premier ». S’il devait en croire l’expérience d’Harry, les charades étaient importantes dans les labyrinthes. Et il fallait au moins qu’il essaie d’être à la hauteur de son parrain. Les problèmes intellectuels n’étaient pas vraiment son domaine de prédilection, mais il savait également que ce n’était ni celui de Melchior, ni celui de Vincent. Pour les autres, il n’en avait aucune idée, mais dans le doute, il valait mieux être plusieurs à se pencher sur le problème qu’aucun.

La réflexion s’affichant sur son visage par des jeux de lèvres et de sourcils, Ted se concentra énergiquement sur la devinette, commençant à énumérer silencieusement tous les termes qui pourraient correspondre à chaque numéro. Le jour qui clos l’année pouvait être… ‘trente-et-un décembre’ ? ‘Saint-Sylvestre’ ? ‘réveillon’ ? Aucune des possibilités qui lui venaient à l’esprit n’était très concluante. Melchior dit quelque chose à propos d’une grand-mère Camilla mais Ted glissa sur ses propos, trop occupé à passer sur le deuxième élément de la charade. ‘Trait’ ? ‘Plume’ ? ‘Encre’ ? ‘Gomme’, si on partait dans l’esprit moldu. Ou alors c’était à prendre à un sens plus abstrait et le champ s’ouvrait également à ‘excuses’. Vincent exprima sans étonnement son désintérêt, arguant qu’ils n’étaient pas un groupe pour rien, et cela fit sourire Ted qui savait que si jamais ils tombaient sur une créature magique, son aîné ne manquerait pas de se révéler le plus précieux des alliés. Quel dommage qu’ils n’aient pas quelques Serdaigle sous la main pour avancer sur cette énigme… Avec leur heurtoir-aigle, ils étaient habitués à ce genre d’exercices, contrairement aux Poufsouffle qui n’étaient pas connus pour leurs prouesses cognitives. Heureusement, l’assiduité faisait partie de leur apanage et la troisième partie de la charade était limpide : ‘deux’. Il ne restait plus qu’à tester toutes les combinaisons avec les mots retenus pour les deux premiers éléments, et il saurait ensuite si toute cette réflexion avait servi à quelque chose.

La seule demoiselle du groupe exprima une nouvelle fois son inquiétude quand à la raison de tout ceci, semblant avoir totalement oublié l’énigme posée par la voix désincarcérée. Ted fit ses derniers essais de résolution de charade avant de finalement prendre la parole, un bras croisé sur son ventre, l’autre agitant sa baguette suivant le rythme de ses mots.

« Pour le pourquoi du comment, j’ai absolument aucune idée. Par contre, pour la charade, j’ai peut-être la solution : ‘Entraide’. Bon, après, c’est vrai que je ne comprends pas trop pourquoi le dernier jour de l’année serait le jour de l’an puisque c’est le premier, mais ça colle avec le reste en tout cas. »

Il cessa ses mouvements compulsifs du bras, regardant tous ses camarades un à un, Anarchy Selwyn compris, en quête d’une approbation. Et, en se replongeant dans l’ambiance lugubre de la situation, il se rendit compte que faire fonctionner ses méninges sur la devinette de la voix-off avait totalement calmé son inquiétude ; ses doigts étaient détendus autour de sa baguette et il se sentait prêt à lancer des stupéfix et à faire des blagues de bon cœur. Son sang battait vite, mais il se convainquit que ce n’était qu’entrain, il était toujours préoccupé par la situation mais il se décida à la prendre à bras le corps pour avancer pas à pas jusqu’au dénouement. Que ce soit une plaisanterie des professeurs ou une réelle faille de sécurité, Ted était de la partie pour cette aventure.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 218
Galions : 360
Âge : 18ans.
Classe : 7ème année.
Avatar : Andrew Garfield.
MessageSujet: Re: Halloween#1 | Le Labyrinthe    Jeu 21 Nov - 23:25


Halloween#1
Le Labyrinthe



Il était trop tôt pour prendre mouche, aussi Danyell se contenta de grincer les dents quand Vincent osa lui faire une remarque sur son costume et l’espace d'un instant il était persuadé d'avoir scié ses prémolaire tant il avait crisper sa mâchoire pour ne pas réagir de manière démesuré comme il en avait l'habitude. Son visage était ainsi figé dans une grimace douloureuse et il préféra ne rien répondre, il sentit pourtant rapidement que tout cela allait finir par dégénérer. De grands yeux jaunes apparurent dans les buissons et son premier réflexe fut de faire un pas en arrière en lançant un "Woh!" sonore alors que sa main agrippais sa poitrine et qu'il s'étonna d'y rencontrer un tas de coton rembourrant sa voluptueuse robe. Saleté de costume ! Melchior, lui, avait eut un réflexe bien plus héroïque : levant les bras devant eux comme le parfait héros de l'histoire, son geste protecteur venait de le designer comme le leader parfait du petit groupe. Ses yeux étaient plongé dans le vague quand son cousin le ramena sur la terre ferme en évoquant Grand-Mère Camilla.

Ah ces saleté de devinettes... Danyell s'était tant cassé la tête à essayé d'y trouver réponses et admiration. Admiration, oui, car persuadé qu'en répondant juste il attirerait l'attention d'une famille qui ne lui portait à son gout que très peu d'attention il s'efforçait à trouver la solution, souvent en vain. Danyell s'était toujours sentis complexé vis à vis des capacités de sa famille, de leur intelligence et de leur patience, il peinait à trouver sa place dans ce monde intellectuel et préférait jouer au "je m'en foutiste" plutôt que d'avouer que cela le blessait au fond de ne pas être à la hauteur des Bishop. Bref, évoqué Grand mère Danielle, sœur de son héroïque grand père à lui, ce n'était définitivement pas la bonne solution pour le calmer. Il se contenta donc de hausser les épaules en guise de réponse et baissa les yeux en s'en allant dans un coin pour faire mine de réfléchir. Il ne réalisa que seulement à cet instant qu'il ne savait toujours pas ou était passé son meilleur ami et il s'en voulut de n'y prêter attention que maintenant.

- Personne n'a vu Phineas ?

C'était moins une question qu'une affirmation, il l'avait presque dit pour lui même aussi il douta qu'on ne l'ai entendu. Vincent, lui, leur annonçait qu'il les laissait réfléchir. Rien d'étonnant mais Danyell ne put réprimer un petit rictus nerveux alors qu'il faisait les cents pas. Finalement tout cela devait vraiment être une blague, un truc organisé par les profs, quelque chose de "terrifiant" pour... Pour dieu sait quel raison. Noveen non loin de lui leur demandait si ils avaient une idée du lieu ou ils étaient et cela l’exaspéra au plus haut point. Non ils étaient pas plus avancé qu'elle non ! Heureusement pour elle se fut Ted qui pris la parole aussi Danyell se ravisa de répondre une réplique cinglante dont il avait le secret quand il était énervé et se renconcentra sur l'énigme. Le jour qui mettait fin à l'année... Le 31 décembre, saint sylvestre, jour de l'an... Ok... Le second rayait l'erreur. Soit. Le troisième vient après le un, le deux ? An... Trait... Deux... Entraide ! Ah la bonne blague, merci pour la conclusion guimauve et le petit message sympathique du corps enseignant derrière tout le tsouin tsouin. Bon après tout ces yeux jaunes n'avaient pas tord, ce n'était pas en se dispersant qu'ils arriveraient à quelque chose et ils étaient ainsi prévenu, il fallait travailler en groupe. Malheureusement pour lui Danyell échappa à son moment de gloire puisque Ted avait trouvé lui aussi la réponse à l'énigme.

- Ouai bon entraide quoi !

Balança t'il bougon en faisant face aux yeux jaunes mais s'en détournant assez rapidement sentant de la moqueries dans ce vil regard.

- Ok ok bah le ton est donné, va falloir se serrer les coudes et tout ça, non mais merci l'administration qui veux retrouver l'ambiance pèpère des vieilles années de Poudlard ! A la fin vous verrez on sera tous copains parce qu'on aura vécu des trucs tellement terrible ce soir !


Conclut il en surjouant, définitivement de mauvaise humeur. Se rendant compte cependant qu'il était le seul imbécile à mettre une sorte de mauvaise volonté dans l'affaire, il frotta l'arrière de sa nuque et esquissa une sorte de mou désolé, resserrant de nouveau sa mâchoire et regardant ailleurs.


FICHE ET CODES PAR RIVENDELL

_________________

J'voudrais juste hurler mon besoin d'reconnaissance en permanence, mes tentatives désespérées d'me faire passer pour un mec que j'suis pas et que j'serai probablement jamais, mon absence de courage, ma cruauté, mon zèle dangereux, mes réflexes à la con, mes accès de colère et ma culpabilité bidon.©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Admin
Messages : 28
Galions : 100
Âge : Huit cent septante quatre.
MessageSujet: Re: Halloween#1 | Le Labyrinthe    Ven 22 Nov - 0:06

LE LABYRINTHE

Enfin les "enfants" semblent avoir compris. Si dans le petit groupe certains relèguent la tâche aux autres, la finalité est pourtant la bonne. Dans la bouche de Ted Lupin et Danyell Bishop apparaît la solution à l'énigme. Et les yeux jaunes font leur retour.

« Vous avez trouvez la bonne réponses mes jeunes perdus,
voici mes portes qui vous sont ouvertes.
Mais ne vous perdez pas de vue,
ou vous seriez menés à votre perte.

Bonne route ! Et gardez-vous des mains tendues... »

La voix s'efface, la haie qui bloquait le chemin également. Voici de nouveaux deux directions bien distinctes qui s'offrent au petit groupe. Quelle direction choisiront-ils de prendre ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Halloween#1 | Le Labyrinthe    Ven 22 Nov - 22:23

happy halloween Melchior !



Melchior n’avait pas l’impression que ses camarades étaient parti du bon pied dans cette histoire, et alors qu’il trouvait cela de plus en plus intéressent -bien qu’intérieurement il était plus agacé qu’on empêche son passage à coup de haies-, il ne comprenait pas vraiment les airs effrayés et mécontents que la majorité arboraient. Sérieusement, il suffisait de foncer dans le tas et de voir après, après tout, le Gryffondor se disait bien que l’école n’allait pas volontairement les mettre en danger, bien que les profs et la direction soient pas tous net, il était certain qu’ils ne voulaient pas remplir des actes de décès, alors à quoi bon se préoccuper du danger, il n’y avait pas pire danger que le cours d’Astronomie à son gout, qui pouvait être d’un ennui mortel, alors au moins dans le labyrinthe il y aurait de l’action !
Melchior entendit la question de la Poufsouffle qui se trouvait à quelques pas de lui et d »un mouvement vif il se retourna, un large sourire aux lèvres.

« - C’est un teste ! Nous devons prouver notre valeur ! »

Il fit un clin d’œil charmeur à la jaune et noir et se retourna vers Ted en faisant tourner sa baguette entre ses doigts, sa tenu d’Halloween était confortable mais il commençait à avoir un peu froid, quand à Teddy il arborait un étrange costume fluorescent qui était plutôt pratique dans cette nuit noir.
Devant eux, son cousin venait de l’ignorer royalement, tendis que l’autre Poufsouffle semblait déléguer la recherche de l’énigme aux autres, si ce grand dadais qui parlait de lapin blanc ne se rendait pas plus utile dans les minutes à venir, le rouge et or trouverait bien un moyen de l’accrocher à un des buissons et de le laisser là afin qu’il ne les ralentit pas.
Danyell demanda si quelqu’un avait vu Phineas, et le sang du Gryffon’ ne fit qu’un tour, se retournant vivement vers son cousin, sourcils froncés et mâchoires serrés, il lui adressa quelques mots d’un ton peu amène.

« - Laisse le tomber ce fourbe de Serpentard, on est bien mieux sans lui ! Comment tu peux avoir confiance en ce type ?! »

En vérité, Melchior aurait aimé être plus proche de Danyell, depuis tout petit il l’appréciait beaucoup mais le garçon gardait ses distances avec lui, et il fallait l’avouer leur famille ne les aidaient pas à les raprocher. Bien que le jeune Gryffondor ne s’en rendait pas toujours compte, il était le chouchou, l’enfant chéri que l’on protégeait beaucoup et que l’en encourageait encore plus. Depuis sa petite enfance Melchior montrait des capacités particulièrement vive en magie, il était mignon, vif, doué, et l’histoire tragique qui pavait sa vie faisait de lui l’objet de bien des attentions. Alors certes, il ne souhaitait que ce rapprocher du Poufsouffle, mais cela n’était pas forcément de l’avis de son aîné.
Tendis qu’il avait répondu avec virulence à la question du Pouffy, montrant une fois encore sa haine des pensionnaires vert et argent, son ami et rival de Quidditch, Ted Lupin trouva la réponse à la devinette. Les deux grands yeux apparurent à nouveau, une phrase fut prononcée et une haie se muât et ouvrit un nouveau passage ou deux chemins partants dans deux directions différentes se proposaient devant eux. Reportant son attention sur Ted, Melchior se rapprocha en deux pas de son ami et lui tapa avec amitié sur l’épaule. Un large sourire venait de fendre ses lèvres.

« - Bien joué Teddy ! Reste prés de moi on sait jamais si il y a de nouvelles devinettes dans le genre ! »

L’envie de faire ses preuves se faisait de plus en plus vive dans le cœur et sur le visage du rouge et or qui s’avançât alors encore d’un pas, affirmant sa prise sur sa baguette il se retournât vers ses camarades, rayonnant de tous ce charisme dont il pouvait faire preuve.

« - Je prend le chemin de gauche ! Qui vient avec moi ?! »

Un ton joyeux, très différent des tremolos des premières angoisse qui lui avait serré la gorge, ponctuait sa phrase. Il avait compris qu’il fallait faire ses preuves, montrer que les élèves de l’école n’étaient pas tous des pourrit capable de marquer un cruel « sang-de-bourbe » sur le bras d’une jeune fille. Lui voulait aussi se prouver à lui-même qu’il était capable de devenir l’homme que son père voulait qu’il devienne, cet homme fort qui serait un jour capable de venger les horreurs qui étaient arrivées à sa famille.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sorcier
Sorcier
Messages : 760
Galions : 475
Âge : 23 ans.
Classe : Ex-Slytherin.
Avatar : Jensen Ackles, b*tch. ♥
MessageSujet: Re: Halloween#1 | Le Labyrinthe    Sam 23 Nov - 11:43

    Aucune joie ne m’anime, à vrai dire je ne me sens pas du tout à ma place et j’ai comme une envie qu’ils se taisent tous. Ils sont tous entrain de limite paniquer, réfléchir, se creuser la tête, lancer des répliques cinglantes. Rien de tel pour m’énerver et confirmer ce que je pensais des autres maisons. Tous des enfants, tous des immatures et en particulier Melchior qui commence sérieusement à me courir sur le haricot. Cet élève se croit au dessus de tout le monde, crois bien faire j’ai comme qui dirait l’impression d’avoir un Potter en face de moi et rien que cette vision, rien que de le voir, j’ai envie de lui faire bouffer ses tripes. Je sais ô combien il déteste les sang-purs et qu’en général il les mets tous dans le même sac. Il a raison de me détester d’ailleurs car oui, je fais parti de ceux qui veulent éliminer tous ces sang impurs ou bien ceux qui oseraient se mettre en travers notre chemin. Je commence à regretter de participer à ce que je croyais un bal d’halloween, à un petit tête à tête avec des gens qui j’appréciais. Jamais je n’aurais pensé finir avec ces crétins, des Poufsouffle et Gryffondor. De plus, je suis le seul Serpentard et je me retrouve avec des idiots qui les méprisent. Une devinette ? Non sérieusement ? Un petit remix d’Œdipe ? On se croirait presque dans un film, c’est navrant. Les professeurs ont une imagination ennuyante. Je ne participe pas, je reste dans mon coin en silence, bras croisés bien que la réponse à la devinette je l’ai plutôt prise pour moi. Jamais je ne pourrais me serrer les coudes avec eux, ou alors autant faire semblant pour pouvoir mieux les atteindre après. Autant faire celui qui n’a pas le choix et qui accepte à contre cœur alors que j’ai plusieurs idées en tête.

    Je lance un regard noir ensuite à Melchior lorsqu’il critiqua un Serpentard. Que je l’apprécie ou non, il reste un Serpentard tout de même et quand l’on s’en prend à un de ma maison, je ne supporte pas. Je ne connais pas cet homme, mais rien que du fait ‘comment peux-tu avoir confiance en ce type ?!’ signifie qu’il ne faut pas avoir confiance en n’importe quel Serpentard. Cependant, ‘mini Potter’ a bien trop d’amis ici, autant que je ne dise rien pour ne pas finir par m’énerver. Il le regrettera de toute manière, un jour ou l’autre. Je me contente simplement de serrer les dents puis j’observe la haie disparaitre pour nous offrir deux nouvelles directions. Je resserre mes doigts autour de ma baguette restant méfiant et lâche un petit rire aux paroles de Melchior.

    « Tu gardes les élèves plus intelligents que toi avec toi ? Bon choix, au moins je pense qu’ils t’éviteront de mourir dans d’atroce souffrance. A force de jouer au plus fort, tu finiras bien par le payer et voir que tu ne vaux rien. »

    Je ne pouvais m’empêcher de lancer des phrases cinglantes. Je le supporte de moins en moins, vraiment. Un jour, si je le croise dans un chemin et que l’on se retrouve seulement tout les deux, je n’hésiterais pas à lui faire manger le sol, à lui éclater la boîte crânienne et surtout à lui faire ravaler sa fierté une bonne fois pour toute.

    « Oh,’ Leader’, je propose plutôt que l’on se sépare. De toute manière, on finira dans tous les cas par se croiser. » Dis-je en m’adressant à lui de façon assez arrogante puis je me dirige en direction du chemin de droite. « Ou alors quelqu’un a une meilleure idée ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Halloween#1 | Le Labyrinthe    Sam 23 Nov - 16:21

C'était certains que tout le monde se demandait ce qu'ils faisaient ici au milieu d'un labyrinthe, enfin plutôt au départ. Vincent n'avait personnellement rien commandé de tel pour Halloween, juste d'aller à la salle commune tenir compagnie à Danyell et à d'autres amis qui auraient sans doute été présent. Mais non à la place le Poufsouffle se retrouvait à devoir jouer le rôle de Alice avec des camarades pas vraiment tous d'accord sur la définition du mot "solidarité".
A la question de Noveen Vincent haussa les épaules, signifiant qu'il n'avait pas le réponse. Pour le moment c'était plutôt les yeux jaunes qui en attendait une. Ted y répondit avec brillance, et maintenant que le mot était donné ça paraissait assez simple.
Danyell aussi l'avait eut et d'ailleurs ce dernier n'avait pas aimé l'humour de l'hypersomniaque concernant son costume. C'est vrai que son ami n'était pas vraiment quelqu'un de drôle...
Les prochaines heures promettaient d'être fun entre Danyell le grincheux, Anarchy le débile. Les autres ça allait et puis Vincent était content d'avoir un meneur dans la bande. Ce n'était pas lui qui aurait pris ce rôle. Par conséquent aller à gauche lui convenait.

- Va pour la gauche capitaine !

Bien sur le Serpentard ne pouvait pas se la fermer et avait décidé de jouer au plus malin en proposant de se diviser en deux.

- Hé Nanar je sais que la définition du mot entraide elle est pas dans ton dico mais je pense que ça implique de rester en-sem-ble. 'Fin si tu te fais bouffer par un minotaure tout seul dans ton coin ça fera des vacances à tout le monde...De toute façon la sortie se trouve sur un côté, il suffit de longer les côtés pour la trouver voilà
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Halloween#1 | Le Labyrinthe    Dim 24 Nov - 21:16


Après un haussement d'épaules et une réponse qui voulait dire en sais rien, j'eus enfin une vraie réponse. C'était donc bien un teste, voilà au moins un point d'interrogation qui peut se retirer tranquillement de ma tête. Je fis un signe de la tête avec un léger petit sourire, signe qui voulait à la fois dire d'accord et à la fois merci pour la réponse. Après avoir fait un pas en reculons, je me tournai vers Danyell. Si ce dernier croyait que je n'avais pas vu son air agacer lorsque j'avais posé ma question, il se trompait. Je lui lançai un regard expressif, un regard qui voulait dire qu'en ce moment même, je m'en fichais éperdument d'être agaçante ou de ne pas l'être. Eh puis mince, j'avais plein de phrase qui me passait dans la tête.

- Si tu es tant exaspéré, c'est peut-être dû à ton costume de grosse dame mmh, eh bien tu n'avais cas mieux le choisir !

Sur ce il valait mieux que je m'en tienne qu'à cette phrase vu que le mot de l'énigme qu'avait réussi à résoudre Ted était le mot entraide. De l'entraide, mais bien sûr, c'était déjà super bien partie d'avance. Et voilà que le Bishop posait une question, bah oui tiens, il pouvait avoir eu l'air exaspéré de ma question, mais la sienne n'était fichtrement pas mieux. J'eus une grande envie de rire, de commencer par un rire hystérique et de finir par une esclaffade normale. Personne n'aurait rien compris à mon hilarité du moment si j'aurais rit. Par chance je n'en fis rien, Jésus Krispies merci, mon réflexe avait fait ses preuves, je m'étais mordu l'intérieur de la lèvre inférieure pour empêcher le moindre rire de sortir.
L'heure semblait à présent être aux questions, à une question bien précise, dans quelle direction se diriger ? Droite ou gauche ? Ça aurait été beaucoup plus simple avec un troisième choix. Puisque j'avais pris la décision de faire de mon mieux pour parler le moins possible à partir de maintenant, c'est sans un mot que je fis quelques pas vers les élèves ayant disent partir à gauche.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Halloween#1 | Le Labyrinthe    Lun 25 Nov - 22:58

L’enthousiasme débordant de son ami et rival de Gryffondor lui semblait quelque peu exagéré dans le climat d’incertitude où ils baignaient. Et si c’était réellement dangereux ? Après tout, même les événements organisés par le corps enseignant de Poudlard pouvaient se révéler risqués, à l’instar du fameux Tournoi des Trois Sorciers qui, même sans compter Voldemort, avait tout de même accueilli dragons, êtres de l’eau, sphinx, acromentules et compagnie. Et il n’était même pas certain, même si c’était probable, que tout cela ait été organisé par les professeurs. Tout rayonnant, Melchior avait affirmé que toute cette pantomime avait pour but de les éprouver ; cette idée était à la fois logique et totalement absurde. Pourquoi les envoyer dans un labyrinthe mystérieux sinon pour ce faire ? Mais pourquoi voudrait-on qu’ils fassent leurs preuves dans un tel lieu à un tel moment ? L’explication avancée par Danyell Bishop, à savoir un événement pour les rapprocher, semblait plus satisfaisante. Si seulement il l’avait donnée d’un ton moins ronchon… Pourquoi devait-il toujours exhaler tant d’amertume ? Certes, la situation n’était pas folichonne et la blague, si c’en était une, de mauvais goût mais sa mauvaise humeur forcée n’arrangeait rien. Il y avait définitivement des manières moins belliqueuses d’exprimer son malaise. Surtout que, n’en déplaise à son aînée, Ted se considérait déjà toutes les personnes ici présentes, Anarchy Selwyn mis à part, comme ses amis. C’était pathétique peut-être, mais au moins était-ce bénéfique à la fois à leur groupe mais aussi à lui-même. Et pour cela, Ted se sentait désolé pour Danyelle Bishop. Malheureusement, il ne savait pas comment désamorcer gentiment son animosité, et il n’eut pas le temps d’y réfléchir que, sur un autre poème de la voix-off aux yeux jaunes, le chemin s’ouvrit, dévoilant deux directions, et confirmant par la même occasion sa réponse à la charade. Au moins n’aurait-il pas été un boulet inutile… Ted eut droit à des félicitations souriantes de la part de Melchior, et il voulut saisir l’occasion de décrisper l’ambiance en soulignant le fait qu’il n’était ordinairement pas aussi doué. Il était étonnant à ses yeux qu’il puisse être considéré comme le « résolveur d’énigme » de leur petite équipe. Il s’apprêtait à dire qu’on était mal partie si on comptait sur lui pour ce rôle, mais les paroles aigres du batteur de Serpentard lui coupèrent soudain toute envie de lancer quelque chose de léger. L’aplomb avec lequel il crachait de la méchanceté gratuite était tel qu’il était impossible pour quiconque de douter qu’il souhaitait vraiment, du fond du cœur, le malheur de Melchior. Et ça, c’était dur à encaisser pour Ted. Le Gryffondor était son ami et, tout anti-sang-pur et bagarreur qu’il fût, il ne méritait pas une telle imprécation. Personne ne le méritait. Et avec son sang chaut, Melchior risquait de ne pas en rester là. Aussi, il attrapa et pressa brièvement le poignet de son ami, espérant que ce soit suffisant pour l’inciter au calme. Un combat entre la maison du griffon et celle du serpent n’aiderait franchement pas leurs affaires. Heureusement, Vincent le dispensa de répondre. Et sa réplique fit du bien à Ted ; sa véhémence l’aurait ordinairement rebuté mais dans les circonstances, il se surprit à l’applaudir intérieurement.

Ne restait plus que la question de la direction à prendre. Le représentant de la maison verte et argent à droite, Melchior et Vincent à gauche, et la Poufsouffle de sixième ou septième année qui les rejoignait, le tout sentant le conflit à plein nez. Ted ne voulait répondre à aucun préjugé, il ne voulait s’engager dans aucune rivalité ni prendre parti et surtout pas juger ses semblables, mais la situation présente semblait trop claire pour qu’il tentât d’aplanir les choses. Sans prendre en compte sa maison ou les actes de son père, Anarchy Selwyn était ostensiblement antipathique et mauvais, et Ted sentait que quoi qu’il pût dire, même si c’était pour rappeler la neutralité, cela allait se retourner contre lui. Et les mots que le batteur vert et argent avait eut à l’encontre de Melchior n’étaient pas oubliés. Ted rejoignit le groupe à gauche.

Pourtant, cette simple coupure ne lui allait pas parfaitement. Ce ne pouvait pas juste être tous contre un, les Poufsouffle suivant avec bonhomie le Gryffondor téméraire contre le Serpentard, contre le fils de mangemort. C’était trop cliché pour fonctionner. Trop représentatif de tout ce qui n’allait pas dans le monde des sorciers. Peu importe s’il passait au final juste pour un idiot mielleux, il fallait tout de même qu’il essaie. Au moins pour ne pas avoir honte de lui-même. Et puis ce n’était qu’une direction choisie arbitrairement mince ! Pourquoi est-ce que même cela était sujet à la controverse ?

« Au vote, il semblerait qu’on aille à gauche, » commença Ted, s’adressant directement à Anarchy Selwyn avec toute l’affabilité qu’il était capable de trouver.

Il eut un regard pour Danyell Bishop, qui n’avait pas encore exprimé son avis sur la question ; même s’il choisissait la droite, ce serait toujours quatre contre deux.

« Sinon, on peut tirer au sort, comme ça y’a pas d’histoires. Ou alors, est-ce que quelqu’un voit une raison sensée de choisir plutôt une ou l’autre direction ? »

A présent, Ted n’avait plus qu’à rester tendu jusqu’à la réaction des autres protagonistes, et à espérer que ni le batteur de Serpentard, ni Melchior ne ressente le besoin irrépressible de jeter de l’huile sur le feu. Il risqua une supplication muette à l’attention de son aîné de Poufsouffle qui n’avait encore donné son avis sur la question ; peut-être pourrait-il débloquer la situation ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 218
Galions : 360
Âge : 18ans.
Classe : 7ème année.
Avatar : Andrew Garfield.
MessageSujet: Re: Halloween#1 | Le Labyrinthe    Jeu 28 Nov - 23:50


Halloween#1
Le Labyrinthe



Il fallait pas qu’il commence. Non mais vraiment, il allait devoir se la fermer, et vite, sinon ça allait mal finir… L’entendre parler comme ça de Phineas, ça lui mettait les nerfs en pelote et il ne supportait pas l’idée qu’on insulte son ami sous prétexte qu’il était à Serpentard. Pas plus loin qu’aux derniers évènements catastrophiques du mois dernier, il s’était méchamment pris la tête avec Penelope Mordoch qui était pourtant son amie mais qui avait osé proposer une fouille des rangs des Serpentards pour trouver un responsable. Une réplique qui l’aurait fait vomir et qui l’avait mis hors de lui. Évidemment il avait regretté assez rapidement de s’être emporté de la sorte mais toujours est-il qu’il ne cautionnait absolument pas le fait qu’on catégorise les vert et argent sous prétexte qu’ils étaient élèves de la maison de ce bon vieux Salazar et qu’il détestait quand son petit cousin ressortait son discours dégueulasse sur leur compte. Heureusement pour Melchior les choses s’enchainèrent de sortes qu’il ne répliqua pas, il regretta cependant d’avoir laissé couler une réflexion aussi détestable et se promettait de réagir plus rapidement la prochaine fois.

Noveen, près de lui, ne cessait de le fixer avec dédain aussi se sentit il obligé d’arqué un sourcil en se confrontant directement à son regard accusateur pendant qu’on ouvrait deux passages devant eux. La réflexion qu’elle lui sortit le fit palir de colère et il enfonça si profondément ses ongles dans sa peau qu’il était persuadé d’en garder des traces durant les heures à venir. Médusé, le cœur palpitant de colère, il la fixa se diriger à gauche pendant qu’Anarchy tenait un discours à Melchior auquel il ne prêta aucune attention suivit par une réponse de Vincent qui le charriait gentiment avant que Ted, de loin le plus censé du groupe, ne se fasse coordinateur des événements à venir. Malheureusement pour eux, Danyell était resté bloqué de façon tout à fait puéril, sur le fait que sa camarade s’était ouvertement moqué de lui, aussi sans prévenir il explosa.

- Bordel qu’est-ce que mon putain de costume viens faire dans la conversation ?! C’est quoi cette remarque débile, sérieux garde les pour toi plus tard hein, rend moi service et m’adresse plus la parole ! Va à gauche va, allez ! Et fou moi la paix !

S’insurgea t’il sans raisons avant de se diriger d’un pas décidé vers la droite. Se retrouver avec Melchior, le héros et cette fille ? Non merci ! Ok il allait regretter Vincent, tant pis il le retrouverait dans la salle commune. Quitte à être un mouton noir autant l’être jusqu’au bout et rejoindre celui qui visiblement était aussi dans une sale position ce soir. Ouai il avait entendu parler d’Anarchy et de ses idées extrémistes, les rumeurs après ça pouvait très vite joué dans votre défaveur surtout en ces temps ou taper sur des sangs purs c’était devenus tendance. Il allait avoir l’occasion de se faire sa propre idée et c’était pas plus mal. Inconscient qu’il était.

Au fond, il s’en voulait que Noveen ait tout pris dans la figure. Concrètement elle n’avait rien fait et il n’avait rien contre elle, malheureusement elle avait été au mauvais endroit au mauvais moment. Les autres devaient être médusé mais il était si furieux qu’il ne voulait même pas se confronter à leurs regards ou les écouter lui faire la morale. Oui il avait eu une réaction démesuré et sûrement allaient ils racoler la dessus dans les instants à venir, l’idée le rendait toujours un peu plus furieux, lui confirmant qu’il ferait bien de s’en aller très vite.

- Pas la peine de faire de tirage sort et tant pis si c’est pas censée, vous allez à gauche, on va à droite ! Entraide et tout le délire, on va dire que c’est la meilleure façon de faire pour faire avancer le groupe, ils seront contents, nous aussi, et voilà !

Et sans plus attendre, Danyell s’engagea à droite. Une première, puisqu’il s’en allait toujours à gauche, d’habitude…


FICHE ET CODES PAR RIVENDELL

_________________

J'voudrais juste hurler mon besoin d'reconnaissance en permanence, mes tentatives désespérées d'me faire passer pour un mec que j'suis pas et que j'serai probablement jamais, mon absence de courage, ma cruauté, mon zèle dangereux, mes réflexes à la con, mes accès de colère et ma culpabilité bidon.©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Admin
Messages : 28
Galions : 100
Âge : Huit cent septante quatre.
MessageSujet: Re: Halloween#1 | Le Labyrinthe    Ven 29 Nov - 1:34

LE LABYRINTHE

Alors que tous semblent avoir choisi la direction à suivre, et prennent donc le parti de se diviser, voici que le sol et les murs du labyrinthe commencent à trembler. Dans "l'arène" d'un soir, un terrible cri rugit obligeant les élèves à s'arrêter net, chacun de leur côté du chemin. Les yeux jaunes qui depuis le début les observent, apparaissent alors, plus grands et plus menaçants qu'ils ne l'ont jamais été jusque lors. Ces derniers, d'abord jaunes, finissent par tourner au rouge tandis que la voix jusqu'à présent simplement moqueuse se veut à présent sévère et colérique.

« Vous aviez la solution
mais n'avez rien entendu.
Puisque vous n'avez su entendre raison,
vous avez désormais perdu !!

De par ma clémence, ce soir, vous serez tout de même récompensés,
mais ne criez pas "victoire" car c'est dans la honte que vous danserez !! »

La voix s'estompe, passe une seconde. C'est alors que sans aucun échappatoire possible, tandis que les yeux disparaissent à leur tour, le groupe se retrouve enseveli sous une gigantesque vague d'eau et de divers détritus poisseux et visqueux en tout genre à l'odeur putride. Personne n'y échappe, pas même les plus vaillants. Et alors que les voilà tous trempés et recouverts de cette putride mélasse, le portoloin s'active de nouveau.

Lorsque tous rouvrent les yeux, les voilà qui apparaissent dans la Grande Salle, cette fois éclairée et bondée de monde, où, semble-t-il, la fête bat son plein. En quelques mots, le groupe du Labyrinthe comprend que la surprise qui les attendait au terme de leur périple était la fête initialement prévue, et qui se trouve somptueuse. Malheureusement, si certains brillent dans leurs costumes intacts suite à leur victoire, d'autres, comme eux, tentent tant bien que mal de profiter de la soirée malgré leur aspect repoussant.


Et oui, le message des professeurs était pourtant clair : il fallait rester unis et solidaires pour gagner. Espérons que l'odeur de poisson qui vous accompagnera pour les jours à venir vous rentrera l'idée dans le crâne ! ♥



FIN DE L'EVENT POUR LE GROUPE#1



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Halloween#1 | Le Labyrinthe    

Revenir en haut Aller en bas
 

Halloween#1 | Le Labyrinthe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASCENSIO ::  :: ❝ L'extérieur de Poudlard :: Le parc-