Gryffondor
Directeur : Neville Londubat
Nombre d'élèves : 6
Points collectés : 335
Serdaigle
Directeur : Garett Hope
Nombre d'élèves : 9
Points collectés : 380
Poufsouffle
Directrice : Evannah Addams
Nombre d'élèves : 11
Points collectés : 1410
Serpentard
Directrice : Vesper Leigh
Nombre d'élèves : 8
Points collectés : 774
Revenir en haut
Aller en bas



 

Partagez
 

 Maxwell Ͼ « C’est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique, mais réaliser ses rêves, je pense qu’on ne peut rien souhaiter de mieux. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maxwell T. Nott
Serpentard
Serpentard
Messages : 487
Galions : 140
Âge : 20 ans
Classe : L3 Médicomagie.
Avatar : Sebastian Stan ♥
Maxwell Ͼ « C’est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique, mais réaliser ses rêves, je pense qu’on ne peut rien souhaiter de mieux. »  Empty
MessageSujet: Maxwell Ͼ « C’est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique, mais réaliser ses rêves, je pense qu’on ne peut rien souhaiter de mieux. »    Maxwell Ͼ « C’est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique, mais réaliser ses rêves, je pense qu’on ne peut rien souhaiter de mieux. »  EmptyVen 25 Oct - 21:50




Maxwell Théodore Nott

« N’as-tu jamais fait un de ces rêves qui ont l’air plus vrai que la réalité ? »

Carte d'identité
Nom : Nott. Un nom qui fait trembler les anciennes générations alors qu'on oublie la discrétion et l'intelligence si pétillante du dernier Nott à être entré à Poudlard.Prénom : Maxwell, une fantaisie réservée à sa mère, tandis que de part la tradition des familles nobles, il prend comme second prénom, celui de son père.Surnom : Tout dépend, tout varie selon la personne à laquelle il est confronté, mais généralement il n'apprécie pas les surnoms.Date de naissance : Le 1er novembre 1993Lieu de naissance : en Angleterre, dans le WiltshireÂge : Dix-neuf années, presque vingt.Orientation sexuelle : Hétérosexuel.Statut social : Célibataire.Qualité du sang : Pur.Avatar : Sébastian sexy de la mort qui tue les vivants Stan ♥️
Fiche étudiante

Ma maison est
Serpentard
L3 Médicomagie
Baguette : Bois de chêne rouge, mesurant 27cm et comportant une plume de phénix.Balai : Il n'en possède pas, il n'aime pas spécialement voler.Animal de compagnie : Un furet couleur chocolat qui le suit partout et menace de mordre ceux qu'il sent comme mauvais pour son maître, qui s'appelle Nietzsche. Et une chouette effraie nommée Artemisia.Epouventard : Comme un certain professeur de défense contre les forces du mal, il y a de ça quelques années, la pleine lune.Ridiculus : Celle-ci sourit, comme le chat de Cheschire, avant d'éclater en pétillants éclats dorés.Patronus : Un loup gris.Matière préférée : Potions. Parce qu'il a toujours aimé la préparation de ces breuvages, l'extraction des ingrédients, le camaïeu de couleurs qui découlent du chaudron.Matière détestée : Histoire de la magie. Il a beau essayer d'écouter, il finit toujours par s'endormir discrètement derrière son énorme volume de la guerre des Gobelins.Si élève de troisième année ou plus, quels sont vos options (deux minimum) ? : Anatomie des cours magiques, Langues et dialectes.Rêve d'avenir : Devenir maître des potions pour alimenter Sainte-Mangouste et aider à créer des potions pour soigner les maladies encore incurables.

CARACTÈRE
« Quelle a été ma réaction à son envoi dans la maison dans laquelle je me suis trouvé quelques années en arrière ? Maxwell a toujours fait preuve d'une grande ambition, d'une détermination sans limites. Il a toujours voulu prouver le meilleur de lui-même, sans aucune motivation particulière. Il a tiré de moi, son amour pour les livres, qu'il dévore souvent en ma compagnie, dans notre bibliothèque. C'est étrange, parce nous sommes tous les deux, chacun dans notre fauteuil, inspirés par les flammes qui dansent dans l'âtre de la cheminée et nous lisons, chacun de notre côté. Je ne lui ai jamais interdit la lecture des ouvrages moldus, parce qu'ils recèlent de bien des informations et de cultures étrangères aux nôtres. Nous avons beau être une famille classée parmi celles qu'il ne faut approcher sous aucun prétexte, d'après les agissements de mon propre père, je n'ai jamais été intéressé par cette course au pouvoir, par cette envie d'éradiquer les classes que l'on dit comme inférieures. Voyez la preuve, Hermione Granger, a terminé première de notre promotion, en étant fille de moldus. La neutralité, voilà ce que je voulais lui enseigner. Le fait de choisir sa propre voie, sans aucun avis, sans aucune pression extérieure. Et je peux dire que je suis fier de lui. Il reste posément maître de lui, difficile quand on connaît son nature. Il est ardu de maîtriser la bestialité qu'on possède au fond de soi, de ne pas céder aux instincts primaires qu'on recèle à l'intérieur. Et il s'est longuement entraîné pour ne pas faire du mal autour de lui, pour rester aussi normal que possible. Pour montrer qu'il peut réussir autant que les autres, sans handicap particulier. Il est vrai que notre famille n'a pas apprécié ce changement significatif chez cet enfant. Un garçon-loup, qui déverse toute sa sanguinaire facette lors des soirs de pleine-lune. Mais le destin en avait décidé ainsi et nous avons fait au mieux pour qu'il accepte cette vérité. Il reste très doux et agréable, dans la mesure du possible. Aussi discret que je l'étais à mon époque, mais charismatique. De part la force qu'il émane, la transparence sauvage qui apparaît derrière ses traits aristocratiques, beaucoup plus empruntés à sa mère qu'aux miens. D'une autre, par son intelligence et le savoir qu'il déverse quand l'instant se fait propice. Sage et philosophe. Un Serpentard étrange parmi les siens, je l'avoue, mais pas tant que cela, au final. Parce que dans cette maison, nous cachons tous notre jeu, n'est-ce pas ? » Théodore Nott.

« Vous souhaitez m'entretenir sur mon garçon ? Bien. Maxwell n'est pas un jeune homme très bavard, vous savez. Il ne l'a jamais réellement été, il restait très effacé, préférant aller observer les créatures qui peuplaient notre large jardin. C'est une autre passion en commun avec son père, il s'entendent très bien, quand on connaît mieux ce qui les relie. Je ne me pardonnerais jamais pour avoir accepté leur ballade en forêt, ce jour-là, parce que j'aurais pu ne jamais revoir l'un ou l'autre, voire les deux. J'ai une tendresse incroyable pour mon mari, autant que pour mon fils. Ils sont d'une importance capitale à mes yeux et je ne voudrais qu'aucun mal ne leur soit fait, si cela était en mon pouvoir. À propos de sa lycanthropie ? J'ai eu peur, comme toute mère. Toutes les histoires que l'on m'avait raconté, tout ce que j'avais entendu. Ca n'a pas été facile au début, je ne nierai pas. Mais après une longue discussion avec Théodore, j'ai compris. Qu'il était un enfant absolument normal, avec une particularité singulière un soir par mois. Il n'avait pas choisi ce qui lui était arrivé, cela aurait pu être pire. Je ne fais aucune différence entre l'enfant qu'il était avant et celui qu'il est aujourd'hui. Il me confie que ce n'est pas facile, parfois. Tout entendre, les discussions qui s'entremêlent dans son esprit, les odeurs qui se chevauchent les unes sur les autres, les saveurs multipliées par centaines sur sa langue. Devoir maîtriser cette force, rehaussée depuis cette soirée-là. Faire attention à ne jamais en faire trop, à dissimuler les marques qu'il s'inflige pour ne pas détruire la pièce que nous avons fait construire à l'extérieur du jardin. Heureusement que la Cabane Hurlante a été aménagée de nouveau, pour son bien-être. Il est très réservé à ce niveau, il n'en parle que lorsque l'envie s'en faire sentir. C'est peut-être ce mystère qui flotte autour de lui, cette nébuleuse, qui attire les gens à lui. Aussi parce qu'il ne prend part à rien, qu'il ne veut aucun maître. Je suppose que cela doit être assez agaçant pour certains, d'avoir un garçon plutôt neutre en tous points, devant eux. Mais il est un Nott, il est plus certainement Maxwell. Avec tous ses secrets, ses découvertes, ses rêves, ses envies. » Agapanthe Beauclair, ancienne sorcière de Beauxbâtons, rencontrée par Théodore pendant un voyage en France.

« Max ? Disons qu'à première vue, la première chose à laquelle j'ai pensé, quand je l'ai vu dans son uniforme vert et argent, c'est qu'il avait l'air d'être le dernier des salopards que la monde porte en son sein. Avec son regard bleu acier, toujours en mouvement sur tout ce qui bouge, à l'affut, son froncement de sourcils exaspérant et son port droit. On aurait dit une copie conforme d'un Malefoy, en brun. Et quand un élève m'intrigue, comme ça, je l'observe à son tour, pour découvrir de quoi il retourne. Il ne parlait que très peu, que lorsque ça semblait assez intéressant pour lui. Je le voyais souvent se diriger vers la bibliothèque, d'où il se faisait poliment renvoyer. Pourquoi ? Parce qu'il restait tellement concentré dans ses bouquins qu'il ne voyait pas les heures passer. Combien de fois j'ai eu l'impression de m'adresser à un putain de mur quand je lui parlais ? C'est parfois étrange de voir à quel point il semble déconnecté de la réalité, imperméable à tout ce qui l'entoure. Mais une fois, je l'ai vu, en cours de potions. Nous étions les deux classes ennemies, réunies. Moi dans l'une, lui dans l'autre. Et quand il a commencé sa potion, c'était presque...féerique. Des mouvements gracieux, agiles, souples, une dextérité à tout casser. Ca se voyait, dans ses yeux, qu'il prenait un plaisir incroyable à réaliser le breuvage. Même de la pimentine, pour tout vous dire. Il est tellement passionné, quand quelque chose titille sa curiosité, c'est hallucinant. Et puis, il est serviable avec à peu près tout le monde. C'est assez drôle de voir les midinettes de Serdaigle ou de Poufsouffle, voire même de ma maison, venir intimidées pour lui demander des conseils. Et il n'en joue même pas. Il sourit, gentiment, avant d'aider de son mieux. Parfois, il m'a l'air un peu sur les nerfs, pas longtemps, heureusement. Mais j'évite de trop le chatouiller dans ses moments là, parce que j'ai l'impression qu'il pourrait me briser en deux, s'il le voulait. Y'a presque une teinte dorée, dans ses yeux, dans ces moments-là. Enfin, quand il n'est pas dans ses bouquins, il est certainement dehors. Il aime se balader à l'extérieur, sous le saule pleureur là où il sait qu'on ne le trouvera pas, sur une pierre plate au bord du lac, à la lisière de la forêt interdite. Il regarde fixement là-bas, souvent. J'ai du mal à l'en décrocher. Il secoue la tête et il me suit, mais j'me sens pas forcément à l'aise. Alors qu'on est amis depuis trois ans, bientôt. Le seul truc qui me démange, c'est cette manie de disparaître, certains soirs. J'ai beau lui demander ce qu'il se passe, il me dit qu'il doit retourner chez lui pour s'occuper de sa mère, qui est d'une constitution faible. J'ai l'impression d'en savoir beaucoup sur lui, et au final, pas assez. Étrange mec qu'est Maxwell Nott. » Sa meilleure amie.



HISTOIRE
I - « Ne rentrez pas trop tard, les garçons ! La nuit tombe plutôt vite ces derniers jours. » Un regard inquiet au visage encadré de longues mèches châtain, mangé par deux grands yeux bleus, de son tendre mari. Un panier à la main, des multiplettes de l'autre, ils s'en vont dans l'antre silvestre, à la recherche de champignons qui n'éclosent que trois jours. Les lycoperdons. Dont la couleur, la forme et la luisance varient selon sa rareté et son importance dans certaines potions. Un ingrédient de grande valeur, que tous pourraient s'arracher à grand prix. Mais ce n'est pas là, la volonté de l'homme. Il emmène simplement son unique enfant, pour lui montrer que la préparation d'un breuvage magique n'est pas que préparer les ingrédients et les déposer dans le chaudron de différentes manières, à certains moments critiques. Il veut lui montrer la cueillette, lui enseigner les risques à prendre, les informations qu'il y a savoir sur chaque composant d'une potion. Ils partent, disparaissent derrière les épais arbustes qui en composent l'orée. [...] « Père ? Sont-ils bons, ceux-là ? » questionne l'enfant, son regard bleu délicatement posé sur la forme biscornue, d'un noir violine étrangement fascinant. Il s'empêche violemment de poser les doigts dessus, se rappelant des conseils prévenants de son géniteur. « Un lycoperdon nuit d'été. Fabuleux. Il inverse les effets de la Goutte du Mort-Vivant, en quelques secondes. » Le cœur du garçon s'emplit de fierté toute nouvelle et il observe les gestes précis et souples de son père, qui s'empare du champignon avec précaution. Le panier est presque rempli, de diverses couleurs, d'une odeur âcre et forestière. Mais c'est à ce moment, retrouvant sa clairvoyance, remplacée par l'instinct primitif de découverte et de chasse à l'ingrédient, qu'il se rend compte. La luminosité a dangereusement baissé, le vent se fait plus présent, des hululements se font écho dans cette vaste orée sombre et vicieuse. Il illumine sa baguette en son bout, d'une étincelle bleutée et le laissant distinguer son chemin. Sa mémoire visuelle reconnaît le chemin, les traces, les éléments qui se font communs pour retrouver sa voie. Sa main est fermement tenue par celle de son fils, qui ne laisse pas transparaître la peur qui l'habite. On lui a toujours décrit la forêt comme un monde merveilleux, où l'on ne sait plus quoi regarder, tant il y a à faire. Un monde doucereux aussi, impitoyable. Et Théodore avance, prudemment. Toujours prudemment, comme il l'a toujours fait, depuis son enfance. Un coup de vent derrière lui, il se retourne vivement. Rien. Le père de famille fait demi-tour et pointe sa baguette devant lui. Deux yeux jaunâtres, cerclés de veines noires. Un souffle chaud et putride, accompagné d'un grondement animal. Un battement de cils plus tard, sa main est vide. Un cri. Le panier est renversé sur le sol. Les lycoperdons ne comptent plus. Maxwell. Son cœur semble battre des records, son esprit tourne à en imploser sévèrement, ses membres sont tendus, crispés, douloureux. Son fils. Un autre cri, ignoble. Atroce. Déchirant dans l'obscurité désormais installée. Sa baguette semble s'incruster dans sa main, comme un prolongement de son membre. Il sent, il hume l'air et suit son instinct. Il doit retrouver son fils, coûte que coûte. Puis il voit, au loin, la bête, qui relève ses crocs ensanglantés. Il l'a eu. Maxwell. Un hurlement de rage s'éprend et s'échappe de sa gorge, par sa bouche entrouverte. De sa branche d'aubépine, fuse des jets colorés. La bête est rapide, trop rapide, elle esquive, elle tente d'attaquer. Puis un éclat vert, finalement évacué. Une veine palpite dans son cou et ses jambes se meuvent aussi vite que possible, pour rejoindre l'enfant. « Père...? » Sa voix est faible. Tremblante. Ses mots, soufflés avec difficulté. Sur sa hanche, sous les côtes flottantes, une marque bien visible. Des crocs qui ont percé la chair, laissant une marque indélébile. Dans un dernier effort, il lève sa baguette et lance un filament argenté, blanchâtre, qui s'envole dans l'air. Un appel à l'aide. Faîtes qu'il s'en sorte.

II - Un capharnaüm insupportable, entêtant. Des bribes de paroles qui s'entremêlent sans jamais s'arrêter, se confondent dans d'autres mots. Des rires, des gloussements suraigus, qui vrillent ma tête comme des percussions africaines. Des parfums, qui se chevauchent et me donnent la nausée. De la menthe, poivrée, de la rose, du jasmin, de la mangue, de la fraise, d'autres odeurs sucrées, entêtantes. Tout se croise, s'emboîte, ça me détruit la cervelle. Je vois. Je vois, vraiment. Le moindre grain de beauté, les cicatrices, les mimiques que l'on essaye de dissimuler. Je sens, la peur qui transpire par chaque pore de la peau. La gêne, comme des milliers de fils qui palpitent sur la chair soyeuse. Et à certains moments, j'ai faim. Un désir de nourriture qui me terrifie. De la viande, fraîche, crue, encore saignante. Envie de mordre, de déchirer cette enveloppe si douce et tendre. Elle tourne, elle fait les cents pas. La bête, tapie dans son fourreau noir et bouillonnant. Je la ressens, tous les jours, à chaque minute. Elle s'impatiente, elle attend le jour fatidique pour me brûler vif, pour m'écarter, me posséder. Une nuit, je suis à sa merci. Tout est en son pouvoir, elle me contrôle entièrement. Je ne suis qu'un être nourri de sang, de rage, de colère. Qui tente bien que mal de déverser tout cela où il le peut, comme il le peut. Et les sillons rose, blanc nacré, encore neufs, qui parcourent ma peau, mes bras, mes jambes, mon ventre, n'en sont qu'un bien court exemple. Je ferme les yeux. Je respire. J'hume toutes ces diverses senteurs. J'essaye de faire corps avec elles, pour m'éviter de ravager a pièce. Mon cœur bat trop vite, trop vite pour un simple humain. « Tout va bien, Maxwell ? T'as pas l'air dans ton assiette. » J'expire, lentement. Mes poings se desserrent, délicatement. Un sourire naît sur mon visage, léger, discret, mais visible. Il faut cacher, encore et encore. Enfouir, loin, très loin. « Tout va bien. Surmenage, je suppose. » Puis je lève mon regard bleu-acier, j'observe, cet amas d'élèves qui mangent, discutent, rient, s'amusent, innocemment. Sans se douter une seconde. Un regard, à la table des professeurs. Un visage ridé par le temps, deux yeux verts, comme ceux des félins. Un chapeau pointu orné d'une plume de paon. un éclat d'espoir, de compréhension, de confiance. Un battement de cœur plus tard. « Je t'avais dis que tu travaillais trop, Max ! » Un autre sourire, lointain, vague. « Sans doute. Tu dois avoir raison. » Puis il regarde, à travers la fenêtre. La lune qui se lève, découpé, aussi fine que possible. Il sait que le temps est compté, jusqu'à la prochaine rondeur. Alors il vit, autant que faire se peut, avant que la sentence ne revienne. Implacablement.



DERRIÈRE L’ÉCRAN
Bonjour, je m'appelle par un prénom que pas mal de gens connaissent désormais, je suis pas inconnue ici :sadique: , j'ai dix-huit étés depuis quatre petits mois, j'habite en France mais je suis plus souvent en Suisse désormais et je suis une vilaine fifille Hin. J'ai découvert le forum en faisant partie du tout début, vindiou, je suis une vieille ! et je pense que cqu'il tue toujours autant tout, genre de la mort qui tue les vivants, quoi :piment:. Sinon, j'aimerai ajouter que c'est la dernière fois, j'espère, que je reviens avec une nouvelle tête Rolling Eyes! Le code est validé par Serenou ♥️.





Dernière édition par Maxwell T. Nott le Sam 26 Oct - 13:10, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Maxwell Ͼ « C’est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique, mais réaliser ses rêves, je pense qu’on ne peut rien souhaiter de mieux. »  Empty
MessageSujet: Re: Maxwell Ͼ « C’est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique, mais réaliser ses rêves, je pense qu’on ne peut rien souhaiter de mieux. »    Maxwell Ͼ « C’est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique, mais réaliser ses rêves, je pense qu’on ne peut rien souhaiter de mieux. »  EmptyVen 25 Oct - 23:25

Bienvenue parmi nous In love

J'aime le prénom choisi :han: hâte de voir ce que tu nous réserves !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Maxwell Ͼ « C’est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique, mais réaliser ses rêves, je pense qu’on ne peut rien souhaiter de mieux. »  Empty
MessageSujet: Re: Maxwell Ͼ « C’est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique, mais réaliser ses rêves, je pense qu’on ne peut rien souhaiter de mieux. »    Maxwell Ͼ « C’est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique, mais réaliser ses rêves, je pense qu’on ne peut rien souhaiter de mieux. »  EmptySam 26 Oct - 3:29

Ouah, Sebastian :bave:

Re bienvenue :ballon: 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Maxwell Ͼ « C’est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique, mais réaliser ses rêves, je pense qu’on ne peut rien souhaiter de mieux. »  Empty
MessageSujet: Re: Maxwell Ͼ « C’est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique, mais réaliser ses rêves, je pense qu’on ne peut rien souhaiter de mieux. »    Maxwell Ͼ « C’est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique, mais réaliser ses rêves, je pense qu’on ne peut rien souhaiter de mieux. »  EmptySam 26 Oct - 3:52

Oh mon chapelier fou préféré <3
Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Maxwell T. Nott
Serpentard
Serpentard
Messages : 487
Galions : 140
Âge : 20 ans
Classe : L3 Médicomagie.
Avatar : Sebastian Stan ♥
Maxwell Ͼ « C’est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique, mais réaliser ses rêves, je pense qu’on ne peut rien souhaiter de mieux. »  Empty
MessageSujet: Re: Maxwell Ͼ « C’est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique, mais réaliser ses rêves, je pense qu’on ne peut rien souhaiter de mieux. »    Maxwell Ͼ « C’est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique, mais réaliser ses rêves, je pense qu’on ne peut rien souhaiter de mieux. »  EmptySam 26 Oct - 8:56

Merci à vous trois les filles :han:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alec Hudson
Professeur
Professeur
Messages : 1180
Galions : 2120
Âge : 39 ans
Classe : Ancien Serdaigle
Avatar : Raphaël Personnaz
Maxwell Ͼ « C’est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique, mais réaliser ses rêves, je pense qu’on ne peut rien souhaiter de mieux. »  Empty
MessageSujet: Re: Maxwell Ͼ « C’est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique, mais réaliser ses rêves, je pense qu’on ne peut rien souhaiter de mieux. »    Maxwell Ͼ « C’est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique, mais réaliser ses rêves, je pense qu’on ne peut rien souhaiter de mieux. »  EmptySam 26 Oct - 10:05

Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dirty-secret.forumsactifs.com/
Invité
Invité
Maxwell Ͼ « C’est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique, mais réaliser ses rêves, je pense qu’on ne peut rien souhaiter de mieux. »  Empty
MessageSujet: Re: Maxwell Ͼ « C’est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique, mais réaliser ses rêves, je pense qu’on ne peut rien souhaiter de mieux. »    Maxwell Ͼ « C’est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique, mais réaliser ses rêves, je pense qu’on ne peut rien souhaiter de mieux. »  EmptySam 26 Oct - 10:14

Peux le dire ??? Bienvenue ! :ballon: 
Revenir en haut Aller en bas
Serena B. Pendragon
Serpentard
Serpentard
Messages : 864
Galions : 388
Âge : 19 ans
Classe : L2 Justice magique
Avatar : Emilia Clarke
Maxwell Ͼ « C’est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique, mais réaliser ses rêves, je pense qu’on ne peut rien souhaiter de mieux. »  Empty
MessageSujet: Re: Maxwell Ͼ « C’est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique, mais réaliser ses rêves, je pense qu’on ne peut rien souhaiter de mieux. »    Maxwell Ͼ « C’est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique, mais réaliser ses rêves, je pense qu’on ne peut rien souhaiter de mieux. »  EmptySam 26 Oct - 10:56

:piment: OHMONAMOUR :piment:
Re-re-re-Bienvenue 83 ♥️

J'aime beaucoup cette petite intro à ton personnage, et j'ai bien hâte de voir ce que tu vas en faire côté histoire & caractère Maxwell Ͼ « C’est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique, mais réaliser ses rêves, je pense qu’on ne peut rien souhaiter de mieux. »  1599402842 J'ai pensé à un petit quelque chose pour notre lien, je te redis ça par sms quand j'aurai toute ta fiche sous les yeux mouahaha :sadique:

_________________
« Let me tell you about
OUR FUTUR MINISTRY »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxwell T. Nott
Serpentard
Serpentard
Messages : 487
Galions : 140
Âge : 20 ans
Classe : L3 Médicomagie.
Avatar : Sebastian Stan ♥
Maxwell Ͼ « C’est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique, mais réaliser ses rêves, je pense qu’on ne peut rien souhaiter de mieux. »  Empty
MessageSujet: Re: Maxwell Ͼ « C’est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique, mais réaliser ses rêves, je pense qu’on ne peut rien souhaiter de mieux. »    Maxwell Ͼ « C’est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique, mais réaliser ses rêves, je pense qu’on ne peut rien souhaiter de mieux. »  EmptySam 26 Oct - 11:09

Merci à vous deux, les filles :han:

MONAMOUR DE SUCRE Maxwell Ͼ « C’est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique, mais réaliser ses rêves, je pense qu’on ne peut rien souhaiter de mieux. »  3133196628 
Le caractère est désormais écrit, je viens de terminer. :piment: Je crois que c'est le plus long que j'ai jamais fait sur le forum, je m'aime. :héhé:

Me reste que l'histoire et c'est bouclé, Maxwell prendra vie parmi vous :megusta:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Maxwell Ͼ « C’est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique, mais réaliser ses rêves, je pense qu’on ne peut rien souhaiter de mieux. »  Empty
MessageSujet: Re: Maxwell Ͼ « C’est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique, mais réaliser ses rêves, je pense qu’on ne peut rien souhaiter de mieux. »    Maxwell Ͼ « C’est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique, mais réaliser ses rêves, je pense qu’on ne peut rien souhaiter de mieux. »  EmptySam 26 Oct - 14:57

Rebienvenu :Vitali:
ton choix d'avatar mon dieu *fait la dance du Chapelier Fou* !
réserve moi un lien de fifou ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Maxwell Ͼ « C’est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique, mais réaliser ses rêves, je pense qu’on ne peut rien souhaiter de mieux. »  Empty
MessageSujet: Re: Maxwell Ͼ « C’est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique, mais réaliser ses rêves, je pense qu’on ne peut rien souhaiter de mieux. »    Maxwell Ͼ « C’est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique, mais réaliser ses rêves, je pense qu’on ne peut rien souhaiter de mieux. »  EmptySam 26 Oct - 16:04

Penelope Mordoch a écrit:
Ouah, Sebastian :bave:
Tu parles du hérisson chéri d'Emily ?

Re-bienvenue parmi nous, Maxwell ! :cheers: 
Bien que je ne me rappelle pas encore ton ancienne identité. :what: 

Revenir en haut Aller en bas
Maxwell T. Nott
Serpentard
Serpentard
Messages : 487
Galions : 140
Âge : 20 ans
Classe : L3 Médicomagie.
Avatar : Sebastian Stan ♥
Maxwell Ͼ « C’est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique, mais réaliser ses rêves, je pense qu’on ne peut rien souhaiter de mieux. »  Empty
MessageSujet: Re: Maxwell Ͼ « C’est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique, mais réaliser ses rêves, je pense qu’on ne peut rien souhaiter de mieux. »    Maxwell Ͼ « C’est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique, mais réaliser ses rêves, je pense qu’on ne peut rien souhaiter de mieux. »  EmptySam 26 Oct - 18:47

Nous n'avons encore eu le plaisir de nous connaître nulle part, très cher professeur Maxwell Ͼ « C’est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique, mais réaliser ses rêves, je pense qu’on ne peut rien souhaiter de mieux. »  1131703311 Mais merci à vous :han:

Marci marci, petite tortue :piment:

J'ai terminé ma fiche, si jamais :megusta:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Maxwell Ͼ « C’est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique, mais réaliser ses rêves, je pense qu’on ne peut rien souhaiter de mieux. »  Empty
MessageSujet: Re: Maxwell Ͼ « C’est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique, mais réaliser ses rêves, je pense qu’on ne peut rien souhaiter de mieux. »    Maxwell Ͼ « C’est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique, mais réaliser ses rêves, je pense qu’on ne peut rien souhaiter de mieux. »  EmptySam 26 Oct - 21:56

Maxwell T. Nott a écrit:
Nous n'avons encore eu le plaisir de nous connaître nulle part, très cher professeur :biloute2:Mais merci à vous :han:
En fait Emmett Thornquill est mon DC, d'où ce quiproquo. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Maxwell Ͼ « C’est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique, mais réaliser ses rêves, je pense qu’on ne peut rien souhaiter de mieux. »  Empty
MessageSujet: Re: Maxwell Ͼ « C’est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique, mais réaliser ses rêves, je pense qu’on ne peut rien souhaiter de mieux. »    Maxwell Ͼ « C’est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique, mais réaliser ses rêves, je pense qu’on ne peut rien souhaiter de mieux. »  EmptyDim 27 Oct - 3:18

Emmett Thornquill a écrit:
Penelope Mordoch a écrit:
Ouah, Sebastian :bave:
Tu parles du hérisson chéri d'Emily ? 

Bien sur que oui Emi ^^ Quand il ne se met pas en boule surtout... :dent:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Maxwell Ͼ « C’est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique, mais réaliser ses rêves, je pense qu’on ne peut rien souhaiter de mieux. »  Empty
MessageSujet: Re: Maxwell Ͼ « C’est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique, mais réaliser ses rêves, je pense qu’on ne peut rien souhaiter de mieux. »    Maxwell Ͼ « C’est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique, mais réaliser ses rêves, je pense qu’on ne peut rien souhaiter de mieux. »  EmptyMar 29 Oct - 18:01

J'ai terminééééé :piment:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Maxwell Ͼ « C’est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique, mais réaliser ses rêves, je pense qu’on ne peut rien souhaiter de mieux. »  Empty
MessageSujet: Re: Maxwell Ͼ « C’est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique, mais réaliser ses rêves, je pense qu’on ne peut rien souhaiter de mieux. »    Maxwell Ͼ « C’est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique, mais réaliser ses rêves, je pense qu’on ne peut rien souhaiter de mieux. »  EmptyMar 29 Oct - 18:42

Rebienvenue !!! **
Revenir en haut Aller en bas
Serena B. Pendragon
Serpentard
Serpentard
Messages : 864
Galions : 388
Âge : 19 ans
Classe : L2 Justice magique
Avatar : Emilia Clarke
Maxwell Ͼ « C’est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique, mais réaliser ses rêves, je pense qu’on ne peut rien souhaiter de mieux. »  Empty
MessageSujet: Re: Maxwell Ͼ « C’est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique, mais réaliser ses rêves, je pense qu’on ne peut rien souhaiter de mieux. »    Maxwell Ͼ « C’est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique, mais réaliser ses rêves, je pense qu’on ne peut rien souhaiter de mieux. »  EmptyVen 1 Nov - 14:36

Super perso, super histoire. Super toi quoi ma chouquette <33 ♥️

Bienvenue sur Ascensio !
Tu es validé !

Te voilà maintenant validé ! Un rang t'as été attribué selon tes informations. Si tu es un élève est donc membre de l'une des maisons de Poudlard, tu peux tout de suite te rendre dans la zone Sablier et poster un petit message dans le topic de la maison, afin de faciliter le comptage des points !

Tu peux donc désormais commencer à jouer. Pour ce faire c'est très simple, tu peux envoyer des MPs aux membres, ou faire une demande de RP. Lorsque tu auras fait plus amples connaissance avec les membres, n'oublie pas d'aller faire ta fiche de liens, ainsi que ton répertoire de topics ! Tu pourras aussi rejoindre des clubs, ils sont importants pour l'intrigue du forum et te permettront peut-être de te trouver des liens plus facilement ! Pour toutes informations supplémentaires, nous te conseillons de jeter un œil à la partie vie scolaire qui regroupent toutes les informations importantes à savoir !
Si tu as la moindre question, n'hésite pas, le staff est là pour ça !

Toute l'équipe d'Ascensio te souhaite un excellent jeu ! meugnon



_________________
« Let me tell you about
OUR FUTUR MINISTRY »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Maxwell Ͼ « C’est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique, mais réaliser ses rêves, je pense qu’on ne peut rien souhaiter de mieux. »  Empty
MessageSujet: Re: Maxwell Ͼ « C’est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique, mais réaliser ses rêves, je pense qu’on ne peut rien souhaiter de mieux. »    Maxwell Ͼ « C’est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique, mais réaliser ses rêves, je pense qu’on ne peut rien souhaiter de mieux. »  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Maxwell Ͼ « C’est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique, mais réaliser ses rêves, je pense qu’on ne peut rien souhaiter de mieux. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASCENSIO ::  :: ❝ Présentations :: Fiches validées-