Gryffondor
Directeur : Neville Londubat
Nombre d'élèves : 6
Points collectés : 335
Serdaigle
Directeur : Garett Hope
Nombre d'élèves : 9
Points collectés : 380
Poufsouffle
Directrice : Evannah Addams
Nombre d'élèves : 11
Points collectés : 1410
Serpentard
Directrice : Vesper Leigh
Nombre d'élèves : 8
Points collectés : 774
Revenir en haut
Aller en bas



 

Partagez | .
 

 Intrigue #1 : la Marque (Partie II)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Admin
Admin
Messages : 436
Galions : 565
Âge : 34 ans
Avatar : Harry Lloyd
MessageSujet: Intrigue #1 : la Marque (Partie II)   Mar 1 Oct - 16:32

Intrigue #1 : la Marque

Partie II
Tandis que tous les élèves passibles d’être suspectés de l’apparition de la marque dans le ciel se font interroger, un drame effroyable vient s’additionner à cette fin de journée, pourtant déjà suffisamment teintée par l’angoisse. En effet, la jeune élève Charlie McCarthy, étudiante de la maison Serdaigle en 7ème année est retrouvée inconsciente dans les couloirs de Poudlard par Cédric Lewis, l’infirmier de l’école. Visiblement empoisonnée, ses jours ne sont pas en danger malgré le choc que l’agression a produit.

Cependant, un détail vient confirmer les doutes que chacun gardait pour soi. Sur le bras gauche de Charlie McCarthy a été gravée la mention « mudeblood ». A comprendre Sang-de-Bourbe.  Alors que la nouvelle se repend comme une traînée de poudre, tous les élèves interrogés sont priés de se rendre dans la grande salle, et y sont bientôt rejoint par les nombreux autres élèves sortant progressivement de cours. A mesure que les professeurs expliquent combien la situation est sérieuse et grave, la tension monte parmi les élèves. Certains commencent à angoisser, s’imaginant déjà que se trouve parmi eux un nouveau mage noir. D’autres, plus nombreux, voient leurs rancœurs passées ressurgir.

Alors que l’équipe pédagogique permet aux élèves le souhaitant de se retirer, la plupart restent. Et pour cause. Une première voix s’est élevée pour assurer qu’il devait s’agir à coup sûr d’un sang-pur ou d’un Serpentard. Peut-être même les deux. Ceux qu’on insulte déjà suffisamment depuis la fin de la guerre se révolte alors et réplique. Bientôt, une zizanie sans pareil éclate dans la grande salle. Un chaos que les professeurs devront gérer tant bien que mal…

Règles & Liste
Cette partie est facultative, les élèves souhaitant se rendre à l'infirmerie pour cause médicale, ou pour voir Charlie, peuvent poster à la suite de ce message...

Pour les premiers posteurs, la porte est fermée à clef, mais Charlie se fera un plaisir de vous ouvrir si vous avez l'amabilité de toquer meugnon

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ascensio.forumactif.org
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 218
Galions : 360
Âge : 18ans.
Classe : 7ème année.
Avatar : Andrew Garfield.
MessageSujet: Re: Intrigue #1 : la Marque (Partie II)   Lun 7 Oct - 0:18

Insultant toutes les personnes qui avaient eu le malheur de croiser sa route, Danyell se frayait un chemin à coup de coudes et de fermes bousculades, gueulant sur tout ce qu’il pouvait alors que jamais encore son cœur ne s’était emballé de la sorte. La peur, la vrai, celle qui vous bouffe tout entier et ne vous laisse plus rien, il avait fallu qu’il entende que Charlie avait été attaqué pour qu’il ne réponde plus de rien. La même Charlie qui lui avait laissé le cœur en miette lors de leur dernière entrevue, celle qu’il descendait dès qu’il en avait l’occasion, et pourtant savoir qu’à l’heure actuelle elle était allongé dans un lit à l’infirmerie le rendait dingue. A chaque élèves sa version des faits, ainsi il avait tout entendu : de la plus petite égratignure au coma grave, il était incapable de savoir qui avait raison dans le lot. Ces putains d’abrutis trouvaient peut être judicieux d’en rajouter des caisses alors qu’elle n’avait rien, il préférait se dire ça plutôt que de faire face à la version des faits qui voulait qu’elle soit dans un état critique. La vérité c’était qu’il était mort de trouille, que l’idée qu’on lui ait fait du mal le rendait malade et que si Danyell était jusque-là ce type sans grand avis ni position politique il se pouvait que cette fois il fasse payer à ceux qui avait osé toucher à son ex.

Il ne se rappelait même plus comment il était sorti de la salle commune, juste qu’il avait secoué quelques un de ses camarades pour obtenir des informations et que vu son visage encore ensanglanté à cause du coup de poing de cette foutu Dylan Cavandish, on l'avait laissé sans trop de mal se diriger vers l'infirmerie. Il avait laissé Penelope là-bas à partir du moment où il avait entendu qu’on avait fait du mal à Charlie, il n’avait même pas pensé à retrouver Phineas, à s’assurer qu’Emily allait bien, à chercher Serena pour connaitre sa version des faits et la rassurer, il n’y avait plus rien qui comptait sinon cette peur et ce regret immense d’en avoir fini avec la Serdaigle sur une touche des plus noir la dernière fois qu’ils s’étaient adressé la parole. C’était idiot ! Pourquoi fallait-il qu’il se rendre compte de leur bêtise maintenant que la situation était critique ? Et puis n’en faisait-il pas trop dans le mélodrame, après tout Charlie n’avait peut-être rien ! Mais elle avait aussi peut être quelque chose, bref, impossible de savoir tant qu’il n’aurait pas accédé à cette foutu infirmerie. Aussi il ne pensait plus à rien sinon à accéder à cette porte, ce n’était plus qu’une question de mètres.

Il n’y avait qu’un étage entre la grande salle et l’infirmerie, cependant il y avait tant de monde qu’il avait eu l’impression de traverser une mer humaine et que le voyage avait duré une éternité. D’autres élèves surement inquiet de l’état de leur camarade se dirigeaient aux aussi vers l’infirmerie mais Danyell les dépassa tous, soucieux d’être le premier à tambouriner à la porte de la salle fermé à clé. Il avait pourtant bien essayé de l’ouvrir mais elle lui avait résisté.

- Charlie ?!

Gueula-t-il à bout de souffle, sa voix à moitié étranglé en se collant à la porte, espérant l’entendre répondre juste pour se rassurer. Oh ce qu’il aurait donné pour la voir ouvrir et lui balancer une pique bien cinglante, il lui aurait renvoyé alors la pareil avec le plus grand plaisir. L’imaginer aliter c’était pire que tout et peut être que si l’espace d’un moment il s’était dit que cette vision serait des plus plaisantes, il fallait se mettre à l’évidence qu’elle ne lui procurait à l’heure actuel pas une seule once de joie.

_________________

J'voudrais juste hurler mon besoin d'reconnaissance en permanence, mes tentatives désespérées d'me faire passer pour un mec que j'suis pas et que j'serai probablement jamais, mon absence de courage, ma cruauté, mon zèle dangereux, mes réflexes à la con, mes accès de colère et ma culpabilité bidon.©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Intrigue #1 : la Marque (Partie II)   Lun 7 Oct - 21:22

Charlie eut vite fait de retrouver le moral, à croire que la petite fierté, qu’elle avait l’habitude d’arborer depuis plusieurs années déjà, l’avait décidément transformée, plus rien ne semblait la toucher. Oh, bien sûr Charlie avait eu son moment de faiblesse et ça allait sûrement durer, mais la jeune fille était décidée à garder la tête haute alors elle oubliait déjà son chagrin… Du moins, c’est l’image qu’elle voulait donner, mais aussi tôt que l’infirmier eut quitté la pièce, elle sentit son cœur battre à toute allure. Elle n’aimait pas se retrouver seule, comme si elle allait de nouveau se faire attaquer… Cette idée la rendait malade, et pourtant l’infirmier avait bien pris soin de fermer la porte derrière lui. Mais s’ils trouvaient un autre moyen… ?
Charlie commença à boire le thé que lui avait fait Mr Lewis tout en restant attentive au moindre son, au moindre bruit qui lui semblait soupçonneux. Mais hormis un brouhaha venant de l’extérieur qui devenait de plus en plus fort, elle pouvait être rassurée : elle était tranquille pour aujourd’hui, aucune attaque inopinée en vue.

Une nouvelle fois, son regard se porta sur la cicatrice qu’elle avait au bras. Elle n’osait pas la toucher, et sa vision continuait à l’épouvanter. Vivre avec ça toute sa vie allait sans doute être une véritable épreuve, elle ne le réalisait pas encore vraiment, mais dès lors qu’elle aurait quitté cette infirmerie, que la rumeur aurait fait le tour de l’école, très vite cette marque allait faire objet d’une toute nouvelle réputation pour Charlie. Elle pensa très vite à la cicatrice en forme d’éclair qu’avait Harry Potter sur le front, pendant des années elle avait été comme son signe, ce à quoi on le reconnaissait… Et si ce « mudblood » devenait celui de Charlie ? La jeune Serdaigle regarda la cicatrice en se mordant la lèvre, si une part d’elle-même voulait rester digne, en vérité elle ne pouvait s’empêcher d’être profondément blessée. Ce n’était pas n’importe quel mot après tout, elle serait, pour toujours, marquée de la pire insulte du monde magique… Elle se demandait comment réagirait ses proches, ses camarades, les professeurs… Allaient-ils la voir comme une fille admirable ou alors, allait-elle leur inspirer de la pitié ? En tout cas, elle avait bien hâte d’avoir un de ces maudits Sang-Purs devant elle pour arborer sa cicatrice et leur montrer que ça ne la touchait. M’enfin, elle s’imaginait la scène, mais en serait-elle vraiment capable ? C’était de la provocation après tout, elle n’allait qu’attirer leur colère… Et la prochaine attaque sera bien plus violente. Pas une si bonne idée finalement…

Elle ne resta pas seule bien longtemps… Alors que ses yeux se détachaient finalement de sa cicatrice, elle entendit qu’on tentait d’entrer, si sa première réaction fut de se crisper et de garder le silence, son cœur se mit à battre de plus belle lorsqu’elle entendit la voix de son visiteur. Elle l’aurait reconnu à tous les coups, il s’agissait de Danyell. Sans hésiter, elle sauta de son lit avec la clef que lui avait donné Cédric et se dirigea vers la porte.
Elle eut néanmoins une petite hésitation avant d’ouvrir. Bien sûr qu’elle avait entièrement confiance en lui, elle savait, même si elle passait son temps à se disputer avec, qu’il ne lui ferait jamais aucun mal, du moins pas physiquement, sentimentalement peut-être… Mais il était de loin l’une des personnes à qui Charlie faisait le plus confiance. Elle avait seulement peur qu’il la voit dans cet état, mine de rien, elle avait toujours voulu qu’il la voit comme quelqu’un de fort, que rien ne touchait, et là elle se montrerait en victime, cette idée ne lui plaisait absolument pas. Elle descendit la manche de sa robe afin de recouvrir son bras, espérant ainsi cacher à Dany l’existence de sa toute nouvelle cicatrice… Puis enfin, elle ouvrit la porte.

Nouvelle hésitation. Comment réagir face à lui ? Elle avait envie de le prendre dans ses bras, mais c’était peut-être déplacé vu ce qu’il en était de leur relation… Elle décida donc de se comporter comme si de rien était, haussant un sourcil de façon ironique, avant de le laisser entrer et de lui lancer un regard hargneux.

« Qu’est-ce que tu viens faire là ? Tu viens constater les dégâts ? Eh bien, tu vas être déçu mais je vais très bien… Mieux que toi apparemment… T’as le nez en sang. »

Dit-elle finalement en regardant d’un air perplexe le visage du poufsouffle. Comprenant qu’il venait certainement de se bagarrer elle fronça les sourcils et reprit aussitôt avec énervement :

« Qui t’as fait ça ?! Dis-mois ! Je te jure, si je croise ce salaud je l’explose, personne a le droit de te toucher… »

Elle avait dit ça instinctivement, et très vite elle s’énerva elle-même, le rouge lui montant au visage, se rendant compte de ses paroles. Elle avait toujours ce souci, pour elle Danyell lui appartenait et le fait qu’on abîme ses affaires ne lui plaisaient pas des masses. Enfin, ce n’était peut-être pas grandiose comme considération, mais c’était une manière pour Charlie de dire que finalement, elle tenait tellement à ce petit pouffy que l’idée même qu’on lui fasse du mal la rendait folle.
Elle se retourna rapidement pour que le garçon n’ait pas le temps de voir que ses joues s’étaient empourprées. Gênée, elle avait trop peur qu’il s’imagine qu’elle tenait vraiment à lui, même si sans se mentir c’était le cas. Se dirigeant vers un des placards de l’infirmerie, elle se mit à chercher à l’intérieur pour trouver de quoi le soigner, et le nez fourré dans les étagères, elle lança à l’intention de Dany :

« Assis-toi sur un lit, je vais m’occuper de toi vu que l’infirmier n’est pas là… Et t’as pas intérêt à ronchonner, c’est ça ou je te laisse à la porte avec ton nez en sang, j’en ai rien à faire ! »

Tout ça dit sur un ton presque agressif, mais en vérité l’idée de jouer les infirmières avec Dany ne lui déplaisait pas totalement. Un fin sourire vint même se dessiner sur ses lèvres, le premier depuis qu’elle s’était faite attaquer. Il fallait bien que le garçon qui occupait les pensées de Charlie arrive pour que celle-ci en oublie presque qu’elle avait actuellement le bras mutilé… Mais cela ne durerait qu’un instant, on allait sans doute très vite lui rappeler qu’elle venait d’être victime d’une attaque.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Intrigue #1 : la Marque (Partie II)   Mar 8 Oct - 20:13

Il avait beau faire comme si de rien était, que tout allait bien, enfin presque bien, la marque des ténèbres c'était quand même quelque chose de grave. Plus ses pas le rapprochait de l'infirmerie plus une inquiétude envers Charlie envahissait son estomac. Peu importe à quel point la Serdaigle pouvait être une petite peste parfois il y tenait, c'était son amie de volière, de la forêt interdite et de leur chasse aux hiboux.

Lorsque Vincent et Yezequiel arrivèrent la porte de l’infirmerie était déjà ouverte, on pouvait même entendre des voix, deux voix que le Poufsouffle connaissait bien. Évidemment si Danyell se trouvait ici il aurait eu du mal à tomber dessus dans la grande salle. Comme il l'avait pensé son ami avait du voler jusqu'à sa "dulcinée" en apprenant aussitôt la nouvelle. C'était beau comme l'amour pouvait donner des ailes. Enfin, la pauvre Serena devait pas vraiment être très contente à l'heure actuelle et le petit groupe devrait s'attendre à la voir arriver très vite.

- Hello...on vient déranger votre tête à tête....Waaaah c'est quoi cette tronche Dany ? T'es tombé...?

Danyell avait vraiment la face amoché. Tombé ne faisait pas ce genre de chose, Vincent en savait un rayon. Non ça ressemblait plus à un coup reçu en pleine poire...Déjà que le Poufsouffle avait eu sa remonté tout à l'heure quand Anarchy avait ébouillanté Leopold, sa colère remonta d'un coup sec et s'empara des épaules de Danyell sans douceur.

- Quel est le fils de pute qui t'a fais ça que je l'envoi à bouffer aux sirènes !?

L'inquiétude se lisait clairement sur son visage au même rythme qu'une colère envers la personne qui avait osé attaqué son ami ainsi. Il en avait totalement oublié les deux autres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 218
Galions : 360
Âge : 18ans.
Classe : 7ème année.
Avatar : Andrew Garfield.
MessageSujet: Re: Intrigue #1 : la Marque (Partie II)   Lun 14 Oct - 21:48

Il l’avait voulu, elle était là. Devant lui, droite, fière, hautaine comme jamais et si son teint blême ne l’avait pas trahis il aurait juré qu’elle se portait comme un charme. Il y a quelques secondes il avait pensé que c’est comme tel qu’il voulait tomber sur elle, qu’il voulait l’entendre dire une saloperie dont elle avait l’habitude mais maintenant, être contradictoire qu’il était, Danyell était furieux de s’être inquiété alors que visiblement son ex petite amie en avait vu des pires.  Aussi elle prit la parole avant lui alors que sa bouche s’était ouverte mais qu’aucun son n’en était sortis, lui donnant un air particulièrement idiot. Quand elle lui signala qu’il avait le nez en sang, instinctivement il referma sa bouche pendant que ses doigts touchèrent la partie qu’on lui indiquait. Effectivement. Cela relevait sûrement moins du coup de poing de Dilan que de sa propre angoisse, puisque nerveux qu’il était-il n’était pas rare que son corps réagisse d’une manière tout à fait débile à son gout : un saignement intempestif de nez. Pour le moment il était trop sonné pour répondre quoi que ce soit à la Serdaigle, peinant de se remettre de l’émotion forte qui l’avait gagné durant sa course. Aussi il la fixa hébété quand celle-ci voulu connaitre l’auteur du crime, assurant qu’elle exploserait le coupable… Quoi ?

Ah oui. C’est vrai qu’il était son jouet et que personne n’avait le droit d’y toucher. Avalant sa salive avec difficulté, il essuya ses doigts sur son pantalon, un manque évident de charme auquel il ne porta guère attention. Bon, c’était une mauvaise idée d’être venu là et le mieux à faire était de lui balancer qu’il était bien content qu’elle se porte bien et de s’en aller. Quoi que lui avouer qu’il était heureux de ce fait sous entendait donc qu’il s’était fait du soucis, oui enfin le simple fait d’être ici témoignait que les bruits de couloirs l’avait pousser à vérifier de lui-même que la Serdaigle allait bien. Quoi qu’elle avait pensé plus tôt que c’était pour se moquer ou on ne sait quoi… Bon dieu d’intelligence il n’avait que le mot des fois ces piafs ! Un peu de bon sens bordel il ne se présentait pas haletant et à deux doigts de défoncer une porte pour tout le monde ! Heureusement pour elle, il était trop exténué pour lui faire la moindre remarque, aussi quand elle l’invita a s’asseoir sur un lit il esquissa une sorte de grimace de l’incompréhension, articulant un « mais… » presque muet en avançant ses mains devant lui pour signaler qu’il ne comprenais définitivement pas les manières de la jeune fille. Comme une sorte de zombie il s’avança donc mais pas vers le lit, vers elle qui fouillait l’armoire.

- Non mais… Pourquoi ? Pourquoi tout ça ? Ouai je ronchonne ok mais avoue que t’es pas logique putain, tu l’as jamais été d’un côté pourquoi je te demande ça et bordel c’est quoi ce truc ?!

Ajouta-t-il en tirant la manche de Charlie, la forçant de mise à se tourner vers lui. Alors certains bruit de couloir avait dit juste. Aussitôt un frisson désagréable le gagna alors qu’il observait un court instant le bras de la Serdaigle avant de relever les yeux.

- L’enfoiré qui a fait ça je…

Commença-t-il à sur articuler en tentant de maitriser sa colère, pointant du doigt le vide, mais au même moment de nouveaux arrivants débarquèrent dans l’infirmerie. Son doigt resta donc pointé un instant en l’air, sa tête tournée vers ceux qui venaient de débarquer. Vincent, dieu merci c’était un ami. Danyell ne trouva rien de plus judicieux que de mordre son poing pour évacuer un trop plein de colère avant de s’avancer vers le Poufsouffle que osait parler de tête à tête. Enfin à vrai dire s’en avait été un, un très court instant, trop court.

Aussi il fut surpris par la violence des propos de son camarade, jetant même un coup d’œil à celui qu’il ramenait avec lui, un Serdaigle qu’il ne connaissait que de vue pour tenter de comprendre le pourquoi du comment lui, Vincent, d’habitude si mou et peu enclin à donner des coups à qui que ce soit, réagisse aussi violement.

- Woh, woh on se calme ça va ! Faites un gang pour casser des gueules Charlie et toi, décidément pourquoi tout d’un coup vous… ?

Danyell ne finit cependant pas sa phrase, esquissant un faible geste de résignation. Il n’avait pas l’habitude qu’on soit aussi « gentil » mais il suffisait de raisonner un minimum pour juger que cela était peut être « normal ».

- C’est rien en tout cas, j’ai joué au con c’est tout, dans le style qui sème le vent récolte la tempête et toute ces conneries bref…

Danyell pinca ses lèvres en posant ses mains sur ses hanches, tournant la tête vers Charlie, sentant qu’il n’avait pas fini non plus sa phrase plus tôt. Quoi qu’encore une fois la fin était évidente, si il trouvait l’enfoiré qui l’avait marqué de cette façon, il allait le bousiller.

_________________

J'voudrais juste hurler mon besoin d'reconnaissance en permanence, mes tentatives désespérées d'me faire passer pour un mec que j'suis pas et que j'serai probablement jamais, mon absence de courage, ma cruauté, mon zèle dangereux, mes réflexes à la con, mes accès de colère et ma culpabilité bidon.©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Admin
Messages : 436
Galions : 565
Âge : 34 ans
Avatar : Harry Lloyd
MessageSujet: Re: Intrigue #1 : la Marque (Partie II)   Mer 23 Oct - 12:25

Intrigue #1 : la Marque

Partie II

FIN DE L'EVENT

Après près de trois heures passées dans le chaos le plus total, mêlant cris, mouvements de foules, bagarres et insultes, le calme a enfin repris ses droits sur la Grande Salle grâce aux multiples interventions des professeurs. Si les esprits semblent s’être calmés, tous les élèves sont pourtant consignés dans leurs dortoirs ce soir, et il n’est même pas question de donner à dîner dans cette ambiance tendue au possible. Des collations sont apportées dans les différentes salles communes tandis qu’à l’infirmerie se trouve toujours un petit groupe composé des visiteurs attentionnés et de ceux ayant été blessés dans la grande salle. Au final de tous côtés, plus de peur que de mal mais il va sans dire que ces évènements ne resteront pas sans suite. Ni pour ceux défendant la cause des nés-moldus, ni pour les autres.

Durant ce tragique évènement, bien des natures se sont révélées, tandis que d’autres n’ont fait que confirmer ce dont on se doutait déjà. Désormais, tous, y compris les professeurs, redoutent une nouvelle attaque, un nouvel évènement de ce genre. Redoublant de vigilance, Minerva McGonagall a fait dresser dit-on une nouvelle barrière dans l’enceinte de l’école tandis que le soir, certain professeurs accompagnent les préfets dans leurs rondes. Tous retiennent désormais leur souffle en espérant que plus jamais un tel malheur ne revienne s’abattre sur Poudlard et ses étudiants.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ascensio.forumactif.org
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Intrigue #1 : la Marque (Partie II)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Intrigue #1 : la Marque (Partie II)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASCENSIO ::  :: ❝ Premier étage :: Infirmerie-