Gryffondor
Directeur : Neville Londubat
Nombre d'élèves : 6
Points collectés : 335
Serdaigle
Directeur : Garett Hope
Nombre d'élèves : 9
Points collectés : 380
Poufsouffle
Directrice : Evannah Addams
Nombre d'élèves : 11
Points collectés : 1410
Serpentard
Directrice : Vesper Leigh
Nombre d'élèves : 8
Points collectés : 774
Revenir en haut
Aller en bas



 

Partagez
 

 Intrigue #1 - Groupe n°7 | Vitali O., Ted L., Serena P., Seth L.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dorcas Derwent
Admin
Admin
Messages : 436
Galions : 565
Âge : 34 ans
Avatar : Harry Lloyd
Intrigue #1 - Groupe n°7 | Vitali O., Ted L., Serena P., Seth L. Empty
MessageSujet: Intrigue #1 - Groupe n°7 | Vitali O., Ted L., Serena P., Seth L.   Intrigue #1 - Groupe n°7 | Vitali O., Ted L., Serena P., Seth L. EmptyJeu 12 Sep - 0:41

Intrigue #1 : la Marque

Partie I
Cela ne fait que quelques semaines que la rentrée a eu lieu à Poudlard. Après deux mois de vacances auprès de leurs familles, les élèves commencent peu à peu à retrouver la monotonie d’une journée de classe. Il ne leur a fallu que quelques jours pour reprendre leurs bonnes vieilles habitudes et très vite, l’année s’annonce calme mais enrichissante, loin de tous rebondissements qui pourraient changer pour de bon l’ambiance à Poudlard… Il est bien vrai que depuis la fin de la guerre, le monde magique essaie de se reconstruire sur un contexte de paix et que cette nouvelle philosophie de vie a ses marques dans la prestigieuse école de sorcellerie malgré les quelques rancœurs qui subsistent. On voit en Poudlard un lieu sûr, et les élèves n’ont pas un craindre une quelconque menace…

Pourtant cet après-midi-là qui s’annonçait alors « comme les autres », tout bascule. Tandis qu’une partie de l’école est en cours, une autre a le champ libre et profite du beau temps que leur offre la fin de l’été. Personne ne se doute que l’instant d’après, plus rien ne sera plus jamais pareil à Poudlard.
Alors qu’un beau soleil brillait, le ciel commence à s’obscurcir tandis que l’on sent le vent se lever, comme si un orage se préparait. Et pourtant ce n’est pas la foudre qui s’abattra sur Poudlard… Chacun lève son regard vers le ciel et y distingue un symbole encore inconnu de tous mais qui rappellent la Marque des Ténèbres. Tout de suite des questions se posent, est-ce le retour du Mage noir ? Ou simplement une mauvaise blague ?

Alertés, les professeurs prennent rapidement les choses en main, ayant chacun un groupe d’élèves dont ils doivent s’occuper, afin de les interroger sur l’apparition de cette mystérieuse marque…
Il est tout bonnement hors de question que le coupable s’en tire à bon compte. Le personnel le sait, le coupable se trouve parmi cette masse d’élèves. L’important désormais, est de savoir lequel est-ce.

______________________________________

Vous faite parti du groupe n°7

- Vitali G. Oulianov
- Ted Lupin
- Serena B. Pendragon
- Seth J. Leigh


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ascensio.forumactif.org
Invité
Invité
Intrigue #1 - Groupe n°7 | Vitali O., Ted L., Serena P., Seth L. Empty
MessageSujet: Re: Intrigue #1 - Groupe n°7 | Vitali O., Ted L., Serena P., Seth L.   Intrigue #1 - Groupe n°7 | Vitali O., Ted L., Serena P., Seth L. EmptyJeu 12 Sep - 17:42

Elle était revenu, cette marque lugubre, mais cette fois ce n’était pas dans un de ses cauchemars, non elle était réapparut dans le ciel sans que l’on puisse s’y attendre, sans raisons. Vitali l’avait aperçu derrière la fenêtre de son bureau et son premier réflexe fut de serrer plus fermement sa canne dans sa main. Ce n’était pas elle, cela ne pouvait pas être elle, il y avait forcément une autre explication. Le mouvement se fit au dehors, les élèves et les professeurs se précipitaient dans des sens opposés, certains par une curiosité lugubre c’étaient amassés au dehors afin d’observer cette marque de plus près, d’autre pour se protéger couraient dans les couloirs du château afin de trouver une arme charitable avec qui se blottir dans les bras. Dans de grandes enjambées, Vitali traversa les couloirs, ne prêtant pas attention à ce qui se passait autour de lui, le visage fermé et froid, son regard ne démontrait plus aucune compassion ni aucune chaleur. Avançant rapidement malgré sa jambe boiteuse il se rendit dans le bureau de la Directrice de Poudlard, là quelques professeurs étaient rassemblés, d’autres arrivaient encore derrière lui. Sur les murs les tableaux semblaient pris de frénésie, et cette pauvre McGonagall gardant tant bien que mal son calme essayait d’apaiser les esprits les plus échauffés de certains de ses professeurs. Vitali lui était resté dans un coin, sans rien dire, aucune expression ne pouvant se lire sur son visage. Il se tenait droit dans un angle ne voulant pas prendre part aux discussions. Le Professeur de Duel ne pouvait aider ses collègues à garder leur calme, tant il avait à faire avec lui-même. Cette marque, la dernière fois qu’il l’avait vu c’était durant cette nuit funeste qui l’avait vu perdre tous ce qui comptait pour lui et qui lui avait infligé cette jambe malade.
Le professeur McGonagall lui remit un parchemin ou se trouvait une liste d’élève qu’il devait prendre en charge et interroger, Vitali la lu sans rien dire et suivit les autres professeurs dans la cour où étaient réunis les enfants. Attendant que quelques groupes ne suivent leurs tuteurs, il prit ensuit place s’avançant d’un air sévère vers les jeunes gens, et dit appela les noms qui étaient notés sur sa liste d’un ton peu amène.

« - Ted Lupiin, Seth Leiiiiigh, Serrrrrena Pendrrrrragon, suiiiivez moiii ! »

Puis sans rien ajouté il se détournât du groupe et se mit en chemin vers la salle de Divination qu’on lui avait attribuée. Dans son esprit de nombreux souvenirs refaisaient surface, il c’était forcé à ne pas chercher dans le groupe d’élève la tignasse de flamme de son fils, c’était tant mieux si on ne lui avait pas donné le jeune homme à interroger, il n’aurait pas su comment réagir et aurait eu peur de lui avouer toute la vérité sous le coup de l’émotion. Arrivé au quatrième étage il poussa la porte de la salle et fit signe aux jeunes gens d’entrer à l’aide de sa canne puis il referma la porte derrière lui, laissant les quatre sorciers seuls et à l’écart de tous. Aucun mot n’était sorti de sa bouche depuis qu’il les avait appelé, lui qui habituellement était si ouvert et compréhensif ne montrait plus qu’un visage rude et creusé de rides inquiètes. Il s’avançât dans la salle et se posta devant eux, tenant sa canne des deux mains, s’appuyant sur elle de tous son corps, son dos bien droit et ses yeux ne lâchant pas les trois élèves. Il connaissait bien Lupin, c’était un enfant qu’il aimait beaucoup, Serena ne lui était pas méconnu non plus, ni le jeune Leigh, il ne voyait aucun lien entre les trois élèves, mais il était persuadé qu’eux non plus ne devait pas vraiment comprendre pourquoi on les avaient réunis ainsi tous les trois.

« - Je ne vaiiiis pas vous cacher la colèrrrrre quiiiii m’habiiiiite, la siiiigniiiifiiiiicatiiiion de cette marrrrrque est une honte au monde de la sorrrrrcélerrrrriiiiiie, quel deshonneurrrrr pour Poudlarrrrd et ses élèves de la voiiiirrrr rrrréapparrrrraîitrrrre ainsiiii ! Je ne vaiiiis pas vous faiiiiirrrre un long diiiiscourrrr, niiii vous mentiiiiirrr, la perrrrsonne à l’orrrriiigiiine de cette marrrque encourrrr de grrrrave prrrroblémes et crrrroyez moii je veiiiillerrrrai perrrrsonnellement à ce qu’iiil soiit puniiis de la maniiiièrrrre la plus lourrrde possiiiible. »

L’accent du sorcier russe et son intonation sèche donnait à sa phrase une note des plus grave et solennel qui soit, Vitali était conscient que l’élève qui avait fait apparaître cette marque, si tant est que ce soit quelqu’un de Pudlard, ne se laisserai pas prendre si facilement, mais lui, professeur de Duel reconnu, craint par certain et admiré d’autres, si il avait le pouvoir d’un tant soit peu avertir par quelque moyen que ce soit l’idiot qui avait fait cela, qu’il ne laisserai pas cette marque réapparaître sans prendre personnellement les choses en mains et peut-être dissuader l’individu de recommencer, il n’hésiterai pas à usité de la plus grande autorité et du plus grand charisme dont il était capable.

« - Maiiiintenant je vaiiiis vous écoutez un parrrr un ! Monsiiiiieurrr Lupiiiin avez-vous vu, ou êtes-vous au courrrant de quoiiii que ce soiiit, je vous écoute ! »

Son regard d’onyx se posa sur le jeune Poufsouffle, les deux étudiants de Serpentard auraient aussi à s’expliquer, mais Vitali en était persuadé ce ne pouvait être Ted qui avait lancé ce sort dans le ciel, alors autant commencer par la personne qui lui semblait la moins coupable de l’école et savoir un peu dans quelles circonstance cette abomination avait pu se produire ici à Poudlard.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Intrigue #1 - Groupe n°7 | Vitali O., Ted L., Serena P., Seth L. Empty
MessageSujet: Re: Intrigue #1 - Groupe n°7 | Vitali O., Ted L., Serena P., Seth L.   Intrigue #1 - Groupe n°7 | Vitali O., Ted L., Serena P., Seth L. EmptyVen 13 Sep - 17:15

Dans la foule d’élèves animés et bruyants, Ted avait bien du mal à repérer les personnes qu’il cherchait. Comme tant d’autres, il tentait de se frayer un passage aux milieux des groupes plongés dans de vives discussions, ou au contraire entre des adolescents solitaires et silencieux. Le Poufsouffle se hissa sur la pointe des pieds, espérant à moitié que ça lui permettrait de repérer la cascade blonde de Victoire ou la tignasse rousse d’Emily mais il se fit bousculer et fut contraint de redescendre plus près du sol avant d’avoir pu distinguer l’une ou l’autre. Ses propres cheveux avaient viré au gris pâle. Il avait beau savoir et se répéter en boucle que Poudlard était l’endroit le plus sûr de Grande-Bretagne, il n’arrivait pas à chasser la pernicieuse inquiétude qui l’avait saisi dès qu’il avait vu le symbole flotter dans le ciel, hautain. La Marque des Ténèbres avait été le signe des méfaits accomplis, l’image qui flottait au-dessus des maisons dont les habitants avaient été tués. Emily était née moldue et Victoire n’était rien de moins qu’une Weasley. Même si le symbole n’était pas exactement le même que celui de Voldemort et de ses sympathisants, la ressemblance ne pouvait pas être un hasard ! Aussi, il fut soulagé, plus qu’il n’aurait pu l’imaginer, lorsqu’il vit sa meilleure amie qui semblait saine et sauve, malgré sa mine grave et ses joues rosies par l’effort. Ted voulut dire quelque chose, faire une plaisanterie peut-être, ou au moins détendre l’atmosphère, mais les mots restèrent coincés dans sa gorge. Il réussit tout juste à afficher un sourire pâle et tremblant. Il fallait qu’il s’assure que Victoire allât bien, et ensuite il écrirait aussitôt à Harry. Oui, son parrain saurait surement s’il y avait de nouveaux mouvements suivant les traces des mangemorts et il saurait également le rassurer. Dans l’espoir un peu insensé de repérer la fière Gryffondor, Ted tourna la tête dans tout sens. Il vit Melchior, et, se souvenant soudain qu’il était lui aussi le fils d’un homme engagé dans la guerre contre Voldemort, fut soulagé de le voir débordant de vie, même la rage peinte sur ses traits lui parut de bonne augure sur le moment, il crut également apercevoir Danyell Bishop. Mais de Victoire, pas une trace.

Il n’eut pas l’occasion de demander à Emily si elle l’avait aperçue que quelque chose bougea ; des professeurs étaient arrivés et appelaient des élèves. Ted sentit son cœur rater un battement lorsque le professeur Primerose cria le nom de Victoire et il retint sa respiration. Il ne la relâcha que quand il vit la Gryffondor sortir des rangs de sa démarche altière. Elle était sauve, et même s’il ne savait absolument pas ce que le corps enseignant pouvait bien lui vouloir, il savait que le professeur d’étude des moldus avait de l’affection pour elle, ce qui finit de le convaincre qu’elle ne courrait plus aucun danger, si seulement elle en avait couru à un moment. Il tiqua ainsi à chaque fois qu’une personne qu’il connaissait était appelée, mais toutes sortirent des rangs sans que rien n’indique qu’il leur soit arrivé quelque chose. Ce fut ensuite au tour d’Emily de quitter l’attroupement avec le professeur Lowsley, après un dernier regard chargé d’inquiétude et d’incompréhension. Lui-même dû suivre le professeur Oulianov, en la compagnie de Serena Pendragon et Seth Leigh, tous deux arborant le blason vert et argent. Alors qu’ils parcouraient tous les quatre les couloirs du château dans un silence pesant, Ted se surprit à triturer fébrilement la bandoulière de son sac. Il ne savait pas encore à quoi rimait tout ceci mais rien de bon ne pouvait découler de l’apparition d’un signe aussi semblable à la Marque des Ténèbres. Et tout en gravissant les escaliers, le Poufsouffle se répétait silencieusement « faites que personne ne soit mort, faites que personne ne soit mort ».

Alors que le professeur Oulianov les invitait à entrer dans une salle, de divination à en croire les instruments disposés sur les murs, Ted osa enfin jeter un regard sur les Serpentard qui avaient été convoqués avec lui. Il connaissait relativement Seth Leigh pour l’avoir affronté en Quidditch et avait déjà entendu parler de Serena Pendragon, toujours en bien d’ailleurs, mais cela n’expliquait pas du tout pourquoi on les avait réuni tous les trois ensemble. Ils ne faisaient pas partie de la même promotion, ni de la même maison et n’avaient à côté de cela aucun lien qui aurait pu justifier un tel rapprochement. Le professeur de duel les toisa d’un air sévère et intransigeant, et le Poufsouffle se sentit affreusement mal en pensant à toutes les fois où il l’avait accueilli avec chaleur. « Faites que personne ne soit mort, faites que personne ne soit mort. »

Il écouta le sermon du sorcier russe avec humilité, avide d’information. Et malgré le ton sec et dur et répréhensif, Ted ne put s’empêcher de se sentir soulagé par l’absence d’évocation de victime. S’il y en avait eu, le professeur de duel n’aurait pas parlé ainsi, il en était quasiment certain. Pour l’adolescent, la personne qui avait fait apparaître cette marque était bien moins importante que le fait que tous les résidents du château soient sains et saufs. L’inquiétude qui l’étouffait jusque-là le quitta, le laissant étrangement vide et éreinté, avec la soudaine conscience de ses paumes trempées de sueur et une furieuse envie de se laisser tomber sur une chaise. Mais la tension restait toujours palpable tout autour de lui, et comme personne ne semblait avoir envie de se détendre, il renonça à le faire lui-même et ne pensa même pas à recolorer ses cheveux. Lorsque le professeur Oulianov l’interrogea, il ne prit pas conscience de l’étrangeté de la question et ne chercha pas à savoir quel était le but qu’elle poursuivait. Il répondit naturellement, sans détour, les yeux s’égarant vers la fenêtre, souhaitant simplement que ce pénible entretien se termine le plus rapidement possible pour qu’il puisse écrire sa lettre et courir à la volière la confier à sa chouette.

« À mon avis, je ne sais rien que vous ne sachiez déjà… J’étais au bord du lac, en train de m’entrainer au sortilège de mutisme, quand le ciel s’est brusquement couvert et le vent à commencer à souffler. J’ai levé les yeux pour vérifier si un orage risquait d’éclater, et le signe était là. Je suis aussitôt revenu en direction du château, où tout le monde était déjà. »

Il agrippa la bandoulière de son sac et leva les yeux vers le professeur.

« Voilà. Je ne suis au courant de rien d’autre. »

Y avait-il vraiment quelque chose à savoir ? Était-ce vraiment autre chose que la plaisanterie d’un sorcier au sens de l’humour très douteux ? La marque qu’il avait vu dans le ciel ne le laissait certes pas indifférent, il n’oubliait pas que c’était des personnes portant un tatouage très semblable à leur bras qui avaient tué ses parents, mais l’absence de victime parlait bien de le sens d’un acte simplement inconsidéré, non ? En cet instant, Ted ne souhaitait rien de plus que cela. Et il avait la désagréable impression que son visage avait pris une mine presque suppliante.
Revenir en haut Aller en bas
Serena B. Pendragon
Serpentard
Serpentard
Messages : 864
Galions : 388
Âge : 19 ans
Classe : L2 Justice magique
Avatar : Emilia Clarke
Intrigue #1 - Groupe n°7 | Vitali O., Ted L., Serena P., Seth L. Empty
MessageSujet: Re: Intrigue #1 - Groupe n°7 | Vitali O., Ted L., Serena P., Seth L.   Intrigue #1 - Groupe n°7 | Vitali O., Ted L., Serena P., Seth L. EmptySam 14 Sep - 3:44


Intrigue#1

La marque - (Partie I)

Accoudée à l’un des murs de l’entrée du château, parée de son équipement de capitaine aux couleurs vert et argent, c’est bras croisés et l’air songeur que Serena Pendragon scrutait le ciel dégagé de tout nuage en attendant que ses camarades de l’équipe de Serpentard veuillent bien tous se réunir au point de rendez-vous.  Il était assez rare que l’équipe se trouve un trou commun à presque tous les joueurs dans leurs emplois du temps respectifs, de ce fait, il avait été décidé à l’unanimité que leur entraînement en vue de la rencontre Serdaigle/Serpentard se ferait cet après-midi ci. Whilelmina Jorkins arriva la première, bientôt suivie du reste du groupe, fort heureusement déjà tous en tenue. Seul Seth Leigh et Anarchy Selwyn manquaient à l’appel, mais désormais, l’équipe connaissait assez la légendaire « ponctualité » de Seth pour savoir qu’il les rattraperait bien assez tôt. Quant à Anarchy, il avait promis d’essayer de les rejoindre s’il parvenait à finir son devoir dans les temps. Tant pis, ils devraient se passer d’eux pour l’instant. Les accueillant chaleureusement, la jeune femme donna ses premières instructions, plus motivée que jamais, avant d’entamer leur route vers le parc qu’il devait franchir pour rejoindre le terrain.

De nombreux élèves se trouvaient là, à jouir des agréables derniers rayons de soleil de la saison, bavardant joyeusement, ou la tête plongée dans un bouquin. Et parmi ce tumulte, elle ne manqua de le repérer. Lui. Danyell Bishop. Ce Poufsouffle devenu si spécial à ses yeux, et qui était capable en un seul sourire d’accomplir les plus beaux effets sur elle. Elle se serait bien offert le luxe d’aller le saluer avant de s’en aller rejoindre l’équipe, mais voilà que l’un de ses coéquipiers la devança, la frôlant au passage, la tirant par ce fait involontaire de ses rêveries futiles. Qu’à cela ne tienne, la miss popularité de Poudlard reprit son chemin et son air sérieux tandis qu’au même instant, le ciel pourtant si bleu se teinta des nuances les plus sombres, semblables à celles d’un cyclone. Tout le groupe de joueurs se stoppa net, comme l’ensemble des élèves se trouvant au-dehors. Une marque. Une marque de fumées verte était apparue et trônait désormais dans le ciel, menaçante. Dans leur groupe, les réactions allaient de ceux restant muet de stupéfactions à ceux inspirant d’horreur sur le coup. Dans le parc, des cris se firent entendre, la voix de Serena trancha alors avec un sérieux sans appel :
 

- « Entraînement annulé. On rentre à l’école ». Aussitôt dit, aussitôt fait, voilà que l’équipe de Quidditch de Serpentard s’apprêtait à revenir d’où elle venait quand soudain, une multitude de professeurs les força à se rassembler dans le parc en compagnie de nombreux autres élèves sortant encore du château. Dans la masse angoissée, on murmurait sans trop comprendre la situation. Ils étaient à présent si nombreux que Serena se demanda s’ils n’avaient pas l’intention de faire sortir tout Poudlard, mais non. Le nombre d’élèves qu’ils étaient était bien divisé par rapport à leur réelle capacité, et quand les premiers noms furent criés, la jeune femme compris dans l’instant à quoi jouait l’équipe pédagogique, et leva les yeux au ciel. Ça sentait l’interrogatoire à dix kilomètres, pourtant, que pouvait bien tirer une poignée de profs presque tous incompétents dans le domaine de la justice face aux témoignages tous plus intéressants les uns que les autres des élèves qu’ils étaient ? C’était tout bonnement ridicule. Pourtant, lorsque un fort accent russe clama son nom, ainsi que celui de Seth et de Ted Lupin, la jeune femme n’eut d’autre choix que de suivre le mouvement la mine fermée. En silence, les voilà qui se trouvèrent tout trois à déambuler dans le château à la suite du professeur de duel, monsieur Oulianov. A voir sa main serrée la monture de sa canne, il était évident que ce dernier était angoissé, mais cela, ce n’était rien en comparaison de ce que le cadet du groupe faisait subir à la lanière de son sac. Pour peu, elle aurait bien tenté de lui conseiller de se calmer, et de respirer, c’est qu’il avait l’air très tendu ce gamin… Cependant, force était de constater que cela aurait été des plus déplacé lorsqu’on savait ce qu’avait vécu la famille du Poufsouffle. Des parents au parrain, il traînait avec le lui le poids de l’angoisse que l’on ressent lorsque la vie des êtres qui nous sont chers est en danger, alors autant de dire que tenter de le rassurer maintenant était bien aussi inutile que les questions auxquelles ils n’allaient pas tarder à répondre.

Désormais assis en rang d’oignon devant le bon professeur, les trois jeunes gens eurent à écouter un discours empli d’amertume, de colère, puis enfin de menaces. La punition la plus lourde ? Ils comptaient envoyer un gosse à Azkaban, ou lui faire subir le Doloris ? Quelle bonne blague, il y avait déjà tellement peu de chance qu’ils trouvent leur coupable parmi la bande d’élèves sans expériences qu’ils étaient… Et pourtant, il fallait reconnaître qu’à l’heure actuelle, il n’avait pas meilleure option. Il fallait répondre, répondre à savoir s’ils avaient vu quelque ou savait quelque chose. Le pauvre Ted, interrogé le premier n’eut rien à apprendre qui soit bien folichon. Une révision de sortilège au bord du lac, la surprise de voir la marque. Et cette belle effusion de témoignages sans intérêts n’allait pas s’arrêter là étant donné ce qu’elle avait à avouer elle-même. Par ailleurs, voici que le regard grinçant de son professeur vint la dévisager, tandis qu’en un signe de tête, il lui signifia qu’il attendait sa propre réponse.

Assise telle la princesse qu’elle avait toujours été aux yeux du tout Poudlard,  jambes croisées, le dos droit, Serena soutint le regard de Vitali Oulianov pour lui désigner qu’elle avait compris ce qu’il attendait d’elle, et prit derechef la parole à la suite du jeune Ted, faisant ainsi son rapport le plus clairement possible :


« Je crains n’avoir également rien de plus à vous apprendre professeur. Nous nous apprêtions mon équipe et moi-même à rejoindre le terrain de Quidditch que je nous avais réservé pour l’après-midi quand la couleur anormale du ciel et l’apparition de cette terrible marque a arrêté notre élan.
J’ai donné la directive de rentrer au château, et le temps que nous revenions sur nos pas, nous avons finalement gagné les rangs dans le parc. Voilà tout ce que je sais monsieur. »
Conclut-elle l’air désolé.

Il fallait s’y attendre après tout : personne pas même le véritable coupable n’allait gentiment dire que cette marque sentait le roussi ou qu’il ou elle était le coupable. Ce monde avait beau être magique, il ne fallait pas trop en espérer non plus. Mais déjà, voilà que ce fut à Seth de prendre la parole.


fiche par holliday, modifiée par +Aloysia+

_________________
« Let me tell you about
OUR FUTUR MINISTRY »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Intrigue #1 - Groupe n°7 | Vitali O., Ted L., Serena P., Seth L. Empty
MessageSujet: Re: Intrigue #1 - Groupe n°7 | Vitali O., Ted L., Serena P., Seth L.   Intrigue #1 - Groupe n°7 | Vitali O., Ted L., Serena P., Seth L. EmptyDim 15 Sep - 20:09

Ma tunique de Quiddtich ne m'avait jamais autant parut un casse-tête qu'à cet instant. Je m'empêtrais dans les manches alors que je sortais du dortoir, refermant la porte d'un coup de pied. Les escaliers s'avéraient un vrai défi alors que je les descendais la vue presque totalement obstruée. Ce n'est qu'au bas des escaliers, alors je venais de passer ma tête dans le trou de ma tunique que je réalisai qu'il me manquait un élément important : mon balai. Un juron m'échappa alors que j'agrippais ma baguette pour le faire venir à moi d'un accio. Je n'avais pas le temps d'aller le chercher. Ce n'est qu'en sortant de la salle commune que celui-ci me rejoins et que je le pris dans mes mains, sortant en trombe.

Je parcourais les couloirs à la hâte, sachant déjà qu'une fois de plus, j'allais être en retard. À la limite, peut-être arriverais-je à l'instant même où l'entraînement commencerait, ce qui pour moi ne représentais pas vraiment un retard. J'étais heureux de pouvoir compter sur Serena, notre Capitaine, pour accepter cet aspect de ma personnalité. J'aurais bien voulu arriver à l'heure, mais un... imprévu matinal m'en avait malheureusement empêcher. Ce ne fut qu'en courant dans les couloirs, plein d'espoir envers notre entraînement que je vis dans le ciel ce qui sèmerait la panique dans l'école pour encore bien longtemps. Mes pas ralentirent jusqu'à s'arrêter. Plusieurs paniquaient et moi, je restais là comme un bel idiot à regarder. Je n'avais pas souvenir de l'avoir vu si clairement. J'étais un Serpentard, pas un partisan de Voldemort, mais je savais que dans ma famille, cette apparition sèmerait une forme de zizanie. Bien sur, nous étions connus en majorité pour avoir combattus Voldemorts, mais chaque membre de notre famille savait que certains le cachaient bien, mais qu'ils avaient espérer le règne du Seigneur des Ténèbres. Je ne faisais pas parti de ceux-là.

Enfin, ma contemplation prit fin et alors que j'avançais sans trop savoir où aller, j'entendis les cris des enseignants qui se regroupaient dans la cours. Comme si de rien était, je rejoignis mes compagnons de Quidditch, ce qui fut de courte durée, puisque à peine arrivé, nous nous appelions en petits groupes. Ce fut un peu découragé que j'entendis le professeur Oulianov prononcer mon nom. Non pas que je ne l'appréciais pas, mais j'aurais aimé que ce fusse un professeur qui m'aimait bien qui nous fasses passer l'interrogatoire... car c'était bien ce que nous allions subir, non? Je suivis Serena jusqu'au professeur, vite rejoins par le petit Teddy, un joueur de Quidditch qui avait du potentiel. Nous étions un drôle de groupe, mais je ne fis aucune remarque à ce sujet, me contentant comme les autres de suivre jusqu'à la salle de divination.

Je n'avais pas mis les pieds dans cet endroit depuis longtemps. Et cela ne m'avait pas manquer. Quel horrible endroit. Pour moi la divination était complètement débile. Visiblement, les étudiants étaient en train d'étudier la divination par la boule de Cristal, car chaque table en était affublé. Teddy tout comme Serena prirent des positions de bons élèves. Bien assis, le dos droit et répondant à la question comme de bons petits soldats. Je n'étais pas de ce genre et nonchalamment, je pris place à une chaise, posant mes pieds sur le table de travail devant moins. Ma main agrippa la boule de Cristal la plus près et je la soupesai. Moins lourde que dans mon souvenir. Je n'arrivais pas à croire qu'on puisse vraiment apprécier une idiotie comme la divination. Un silence presque agressant s'installa et en redressant la tête, je compris qu'on attendait que je me prononce. Je haussai les épaules, faisant tourner la boule dans mes mains.

- Je crains d'être comme les deux précédents, professeur. Comme vous voyez à mes habits, je me rendais aussi à mon entraînement de Quidditch, comme le reste de mon équipe... Voilà qui résume assez bien tout ce qui s'est passé pour moi ce matin.

J'avais certes un léger retard sur mon entraînement ce matin, mais cela ne changeait en rien mon innocence dans l'apparition de cette marque. Je me demandais bien ce qu'il attendait de nous. Le coupable n'allait certes pas se révéler si facilement... j'anticipais donc une série de question longue et pénible.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Intrigue #1 - Groupe n°7 | Vitali O., Ted L., Serena P., Seth L. Empty
MessageSujet: Re: Intrigue #1 - Groupe n°7 | Vitali O., Ted L., Serena P., Seth L.   Intrigue #1 - Groupe n°7 | Vitali O., Ted L., Serena P., Seth L. EmptyMar 17 Sep - 11:23

Tous innocent, c'était peut-être ce qu'ils étaient, ou ce qu'il voulait faire croire. Vitali ne s'attendait pas à ce que le coupable se trouve devant lui, la personne qui avait prononcé le sortilège afin de faire apparaître la marque devait se protéger de manière bien plus efficace que tous les autres, mais cela ne pouvait empêcher ses camarades d'être plus ou moins au courant de ce qui se tramait au sein de l'école. Car une marque aussi proche de celle des ténèbres, ne débarque pas comme ça, sans tenant ni aboutissant dans l'enceinte de Poudlard.
Les événements semblaient se répéter en boucle. Quinze années après la première disparition du Seigneur des Ténèbres, sa marque était de nouveau apparut, en public, cela voulait-il dire que dans deux années une nouvelle guerre ferait rage, apportant dans son sillage son lot de désolation et de malheur. Le professeur de Duel ne pouvait se résoudre à s'imaginer vivre une troisième guerre. Pour beaucoup de jeunes gens dans cette école, la seconde guerre n'était qu'un vague souvenir, ou bien une histoire que leur famille leur contait avec plus ou moins de détail selon leur rôle dans cette guerre. Mais pour Vitali c'était une marque, bien présence, une jambe qu'il traînait derrière lui, un poids qui lui enserrait le cœur et l'âme depuis des années.
Écoutant avec attention le discours du jeune Lupin, le sorcier russe, ne pu se résoudre à le mettre sur la liste des suspects, il avait déjà que peu de doute le concernant, alors il ne se permettrait pas de le soupçonner plus longtemps. Mais il était à un age ou parfois le sens de certaine choses pouvaient lui échapper encore, et peut-être qu'à son insu il en savait plus qu'il ne le pensait. Après avoir écouté son histoire, le professeur acquiesça simplement et posa son regard sur la jeune élève de Serpentard encore habillée de sa tenue de Quidditch.
Ce fut donc au tour de Serena Pendragon de prendre la parole et compter ce qu'elle avait fait et vu. Le professeur se surpris à esquisser un sourire en entendant la jeune fille parler de l'entraînement de Quidditch, il ne l'aurait pas deviné lui même, mais au moins cela donnait un bon alibi à la jeune fille, bien que tout comme pour le jeune Poufsouffle, elle pouvait très bien être en possession d'informations déterminantes. Seth Leigh conta à la suite son histoire, lui aussi portait avec fierté sa tenue de Quidditch, et semblait visiblement tout à fait décontracté.
Vitali garda son visage impassible tous le temps que les trois élèves parlèrent, puis il sortie avec lenteur sa baguette et fit un moulinet dans les airs, prononçant une incantation muette. Oui le Poufsouffle et les deux Serpentards durent le prendre pour un vieux sénile à ce moment là, car rien ne se passa, tout du moins c'est ce qu'ils croyaient, ils verraient bien assez tôt pourquoi le professeur de Duel venait de faire ce geste.
S'asseyant à son tour, le professeur rangea sa baguette dans la poche intérieur de sa veste et porta à nouveau son regard dur et impartial sur les garnements. Ses sourcils c'étaient quelque peu décrispés, mais il y avait quelque chose qui dans son regard ne semblait pas bouger, sa détermination. Peu de personnes savaient de quoi il était vraiment capable et ce qu'il serait capable de faire pour protéger les élèves de cette école et tout particulièrement un élève en particulier. Oui ceux qui le connaissaient savaient que c'était un bon vivant, mais le passé de Vitali n'était pas aussi clair que de l'eau de roche, il avait étudier à Durmstrang, et non à Poudlard, et là bas les affaires se réglaient différemment d'ici. Une discipline qui loin de manqué au professeur était tout de même bien utile dans certaines occasions comme celle-ci en autre.

« - Vous semblez avoiiiirrr de beaux aliiibiii tous les trrroiiis. Je laiiisserrrai donc les anecdotes quiii ont parrrrsemé votrrre matiiinée de côté, et je vaiiis vous demander ce que vous pensez de cette marrrrque, diiites moii ce qui vous aiii passé parrr l'esprrriiiit lorrrsque vous l'avez-vu ? »

Vitali posa la question à la cantonade, mais son regard allait et venait entre les trois jeunes gens, il s’inquiétait beaucoup pour Lupin, cette marque devait provoquer une certaine angoisse chez lui, mais le sorcier russe s’inquiétait aussi pour les deux autres élèves, il ne connaissait pas leur passé et ne savait ce que pouvait représenter pour eux une telle apparition inattendu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Intrigue #1 - Groupe n°7 | Vitali O., Ted L., Serena P., Seth L. Empty
MessageSujet: Re: Intrigue #1 - Groupe n°7 | Vitali O., Ted L., Serena P., Seth L.   Intrigue #1 - Groupe n°7 | Vitali O., Ted L., Serena P., Seth L. EmptyMer 18 Sep - 17:53

L’aplomb et le calme olympien des deux Serpentard força l’admiration de Ted. Mais cette décontraction de la part de ses pairs le laissait également avec un étrange et désagréable sentiment de vulnérabilité, ainsi qu’une certaine perplexité. Serena Pendragon restait altière comme une reine dans sa position, dans ses mouvements, dans son ton légèrement détaché et Seth Leigh était détendu à l’extrême, les pieds sur la table devant lui, jouant avec une boule de cristal, comme s’ils n’étaient rien de moins qu’une bande d’amis parlant Quidditch. Si ce n’avait été le professeur Oulianov qui paraissait également troublé par les événements, Ted se serait sentit clairement stupide à être ainsi inquiet. Les deux élèves au blason vert et argent était donc tant persuadé qu’il ne s’agissant que d’une très mauvaise blague ? Ou alors leur pondération qui frisait l’indifférence venait-elle du fait que la Marque des Ténèbres ne représentait rien pour eux ? Le Poufsouffle se demanda s’il était le seul élève que le symbole avait à ce point troublé.

Ses deux aînés firent également le récit de leurs activités juste avant l’apparition du signe dans le ciel, et aucun des deux n’apporta beaucoup plus d’information que Ted. Petit à petit, tandis que la menace que représentait dans son esprit la Marque des Ténèbres devenait plus lointaine et que le calme exsudant de ses deux camarades prenait le pas sur ses états d’âme, il réussit à se concentrer sur ce qui était en train de se passer sur le moment et sur ce que le professeur cherchait à faire en les interrogeant. Ce n’était clairement pas un simple entretien de routine puisque tous les élèves n’avaient pas été convoqués. Pensait-on que Serena Pendragon, Seth Leigh ou lui pouvait être le coupable ? Serena Pendragon que toutes les bruits décrivaient comme un ange ? Il ne connaissait pas suffisamment le batteur de Serpentard pour pouvoir se prononcer sur la pertinence d’une suspicion, mais il ne se souvenait pas avoir entendu quoi que ce soit qui puisse le faire supposer qu’il fût un extrémiste, d’un bord ou de l’autre. Et lui-même ? Quel intérêt pourrait-il avoir à faire apparaître la Marque des Ténèbres ? Il n’avait aucune lutte à mener, ni rien à prouver, ne savait d’ailleurs pas quel sort pouvait provoquer cela et il avait tout de même plus de tact dans ses plaisanteries. Il restait encore la possibilité qu’on les eut réuni parce qu’on pensait qu’ils détenaient des informations sur les événements, mais cela également sembla vain aux yeux de Ted.

Les deux Serpentard ayant parlé, il reporta sur regard sur le professeur, attendant la suite des événements. Allait-il simplement les laisser partir maintenant ? L’adolescent n’avait pas laissé tomber l’idée d’écrire à son parrain et il aurait aimé le faire le plus tôt possible. Et puis il avait également hâte de pouvoir discuter avec Emily, et avec Victoire également, des événements de l’après-midi. Peut-être avaient-elles appris quelque chose dans leur groupe respectif… Mais le sorcier russe ne semblait pas décider à les libérer. Il se contenta d’agiter silencieusement la baguette. Ayant une confiance myope, car aveugle était peut-être un peu trop fort, envers le professeur de duel, Ted ne fit pas un geste en direction de son propre bâton qu’il avait rangé dans une poche de sa robe mais attendit simplement les effets du sort. Il n’y en eut aucun. Il cligna des yeux, tourna la tête à droite et à gauche, chercha les regards de ses aînés pour savoir s’ils avaient compris de quoi il retournait, mais il ne trouva nulle trace d’un quelconque sortilège. Ses sourcils s’arquèrent naturellement, mais il ne poussa pas ses investigations plus loin, le professeur Oulianov ayant repris la parole et s’intéressant maintenant à leurs ressentis à la vue de la Marque.

Cet entretien devenait de plus en plus étrange. Mais comme Ted avait finalement l’habitude de se confier au sorcier russe, il surmonta facilement le malaise qui le prenait et essaya simplement d’imaginer que Serena Pendragon et Seth Leigh n’étaient tout simplement pas là. Il était simplement avec son soutien moral, et celui-ci voulait l’aider à exorciser la vision de ce symbole si semblable à la Marque des Ténèbres. Encore une fois, il préféra fixer la fenêtre.

« J’ai eu peur. Je me suis dit que, peut-être, ça voulait dire que quelqu’un avait été tué. »

Il s’était imaginé Victoire morte. Il s’était imaginé Emily morte. Molly et Fred morts. Neville mort. Les yeux grands ouverts, l’air surpris, ou terrifié, ou vaillant, mais toujours morts. Comme ses parents. Comme les parents et le parrain d’Harry. Comme le premier Fred Weasley. Il s’était imaginé agenouillé à côté d’un corps inerte, refroidissant, en train de pleurer. Ted essuya son œil droit avec la paume de sa main. Il n’y avait pas de larme, juste un peu d’humidité sur la cornée.

« Mais apparemment ce n’est pas le cas, n’est-ce pas ? Donc ça veut dire que ce n’est qu’un acte inconscient, non ? »
Revenir en haut Aller en bas
Serena B. Pendragon
Serpentard
Serpentard
Messages : 864
Galions : 388
Âge : 19 ans
Classe : L2 Justice magique
Avatar : Emilia Clarke
Intrigue #1 - Groupe n°7 | Vitali O., Ted L., Serena P., Seth L. Empty
MessageSujet: Re: Intrigue #1 - Groupe n°7 | Vitali O., Ted L., Serena P., Seth L.   Intrigue #1 - Groupe n°7 | Vitali O., Ted L., Serena P., Seth L. EmptyMer 18 Sep - 19:06


Intrigue#1

La marque - (Partie I)

Ils avaient finalement tous parlé, et à dire vrai, Serena ne put s’empêcher de ressentir un certain malaise vis-à-vis des airs que se donnait son coéquipier. Si elle le connaissait assez personnellement pour savoir que son air détaché, et sa façon de répondre nonchalante allait de pair avec sa personnalité, pour une fois, elle aurait préférée qu’il mette son naturel de côté pour se comporter de façon moins laxiste face à cette détonante situation. Elle craignait qu’à trop prendre ces choses à la légère, son ami ne finisse par attirer les soupçons du professeur de duel. Elle craignait qu’on le prenne en chasse, et dans le même temps, elle se sentait bien incapable de pouvoir le défendre. Elle n’avait pas le courage des Gryffondor. Jamais elle n’irait jusqu’à prendre le parti de Seth si cela signifiait pouvoir attirer à son tour les regards inquisiteurs.

Le professeur de duel eut alors un geste étrange. Baguette levée, le voilà qui agita cette dernière, semblant lancer un sort. Mais après avoir suivi le mouvement de leurs trois têtes et jeté un coup d’œil autour d’elle, Serena dû bien se rendre à l’évidence. Rien ne s’était produit. Quel genre de sort mystérieux venait de lancer le professeur Oulianov ? En avait-il seulement lancé un, ou était-ce simplement ce qu’il tentait de leur faire croire ? Rien ne pouvait apporter ne serait-ce qu’un élément de réponse à cette question, et du coup, il fallut bien continuer sur leur lancée en répondant à la nouvelle question de leur aîné. Dire qu’elle avait pensé naïvement qu’ils pourraient quitter les lieux dès lors que Vitali Oulianov aurait entendu leur version des faits… Ce fut le jeune Ted, si craintif, qui débuta le bal des réponses. Peur. Ce garçon avait peur. Cela paraissait logique au fond, mais lorsqu’elle entendit ses raisons, la belle Pendragon eut bien du mal à croire que ce garçon ait pu être envoyé à Poufsouffle et non à Gryffondor. Il n’avait pensé qu’à ses amis, qu’aux autres. Seule l’idée que quelqu’un ait pu être blessé avait transpercé son jeune esprit. Et lorsqu’elle le vit lever une main vers ses yeux pour s’humecter, en demandant l’air douloureux si quelqu’un avait été blessé, c’est sans plus faire attention à ce qu’on pourrait bien penser d’elle que la jeune femme posa une main qui se voulait rassurant sur le bras de Ted Lupin, avant de lui dire avec douceur :


- « Ne craint rien, je suis certaine que tout le monde est sain et sauf. Après tout, nous l’aurions su si quelqu’un avait été blessé » Tout en prononçant ces derniers mots, la Serpentard jeta un regard sérieux à leur professeur. Le genre de regard qui ordonnait autant qu’il suppliait que ses futurs propos aillent en faveur de ce qu’elle venait de dire. Mais pour l’heure, bien qu’il la soutint du regard, le professeur issu du Durmstrang ne pipa mot, et Serena en vain à devoir donner à son tour sa propre version de ce qu’elle avait pu ressentir devant la dite marque.

- « Je ne saurai pas bien vous dire ce que j’ai ressenti monsieur, si ce n’est une sensation de vide que je pourrai associer à de l’appréhension. Je me souviens avoir cessé de respirer quelques secondes, et c’est seulement quand j’ai entendu Whilelmina crier derrière moi que je me suis ressaisie. Elle est née-moldu voyez-vous, et même si elle joue les dures, nous savons tous la signification que peut avoir cette marque. Tout s’est passé trop vite, la seule chose dont je me souvienne avec exactitude était mon instinct qui me dictait de rentrer en sûreté dans le château le plus rapidement possible. Je me suis dit que quoi qu’il arrive, la seule chose qu’il ne fallait pas faire c’était céder à la panique.»

Imperturbable cette mademoiselle Pendragon devait se dire l’homme qui la scrutait de son air glacial, et après tout elle ne pourrait le contredire. Depuis toujours, Serena avait cette réputation de meneuse bien que personne ne l’ait jamais vraiment prise au sérieux sur ce point. On l’écoutait toujours en souriant et en la taquinant, mais au fond, le principal était bien qu’elle sache se faire obéir malgré tout. Un instant, cette idée en fit jaillir une autre. Peut-être allait-on la suspecter pour ça ? Décidément, elle avait beau ne pas être l’auteur de cette affreuse « farce », la jeune femme ne pouvait s’empêcher de craindre qu’on trouve quoi que ce soit à lui redire.


fiche par holliday, modifiée par +Aloysia+

_________________
« Let me tell you about
OUR FUTUR MINISTRY »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Intrigue #1 - Groupe n°7 | Vitali O., Ted L., Serena P., Seth L. Empty
MessageSujet: Re: Intrigue #1 - Groupe n°7 | Vitali O., Ted L., Serena P., Seth L.   Intrigue #1 - Groupe n°7 | Vitali O., Ted L., Serena P., Seth L. EmptyJeu 19 Sep - 20:16

Comme je l'avais anticipé, l'interrogatoire était loin de se terminer, à mon grand désespoir. Il n'était pas difficile de voir que je n'avais pas la patience des deux autres. Je n'avais rien d'un bon élève comme mes deux comparses et gaspiller mon temps à me faire assaillir de question n'avait rien de plaisant pour moi, bien que je comprenais la gravité de la situation. Enfin, si gravité réelle il y avait. Oui, l'apparition de la marque avait de quoi faire naître les craintes, mais je ne pouvais m'empêcher que cela ressemblait fortement à une très mauvaise farce. Pourtant, je savais que le professeur ne le voyait pas ainsi. Nul n'était sans savoir que le professeur de duel n'était pas du genre à rigoler avec des choses de ce genre. Je n'étais pas élève à vouer respect à un professeur, mais je devais avouer que c'était tout de même un peu le cas avec Vitali Oulianov. Ne fusse que par sa scolarité à Durmstrang. Je savais qu'il avait disons, uns discipline différente là-bas et l'aire sévère de ce professeur ne me donnait pas envie de rigoler de la choses avec lui.

Je devais avouer que j'étais trop jeune pour me souvenir des sombres années du règne de Voldemort. Je n'avais aucun souvenir et c'était la première fois, en cette journée, que la marque apparaissait réellement à mes yeux. Je pouvais comprendre à quel point cela les affolait. Une troisième guerre se dessinait-elle? Je ne pouvais m'empêcher de dédramatiser mentalement en me disant que contrairement aux deux premières fois, un facteur important était en jeu : Voldemort n'était plus.

Je vis le professeur faire un geste étrange de baguette. Je m'étais attendu à un sort, mais rien ne se produisit. Étrange. Ce fut vite oublié quand il posa la deuxième question. Bon sang, c'était vraiment pénible. Que pouvais-je bien répondre à ça. Heureusement, les deux autres élèves en ma compagnie avait toujours la bonne idée de prendre la parole avant moi. D'ailleurs, le petit Ted me fit sourire. Charmant ce petit, toujours à penser aux autres. Je ne le connaissais pas beaucoup, mais je l'aimais bien. Un jour, je pourrais peut-être lui proposer de s'entraîner au Quidditch ensemble...

J'écoutai ensuite le série de Serena avec attention. J'imaginais que cela avait dû créer tout un émoi parmi l'équipe. Un certain remord me prit soudain de ne pas avoir été là pour mon équipe. Au moins, notre Capitaine avait su prendre les choses en main. Et moi... qu'avais-je ressenti? Je n'aimais pas parler de ce genre de choses. J'eus un léger râclement de gorge avant de relever la tête vers Monsieur Oulianov.

- Je n'ai pas réalisé sur le coup, en voyant la marque. Je n'ai aucun souvenir de la deuxième guerre et j'avoue que peut-être je ne comprends pas tout ce que ça implique. Je ne savais pas si je devais penser à la plus mauvaise blague jamais vu ou si c'était le signe d'un grand bouleversement. J'ai penser à ma famille... car je sais ce que l'apparition d'une telle marque pour amener comme controverse au sein de Leigh...

Je n'en dis pas plus, trouvant déjà que j'en avais trop dis. Je n'avais pas l'habitude de parler de ma famille. J'évitais habituellement, mais j'avais répondu avec honneté à la question. J'ignorais si c'est ce qu'il avait attendu de notre part, mais je n'avais pas l'intention de m'étendre sur le sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Intrigue #1 - Groupe n°7 | Vitali O., Ted L., Serena P., Seth L. Empty
MessageSujet: Re: Intrigue #1 - Groupe n°7 | Vitali O., Ted L., Serena P., Seth L.   Intrigue #1 - Groupe n°7 | Vitali O., Ted L., Serena P., Seth L. EmptyDim 22 Sep - 20:39

La marque des ténèbres avait été crée par Voldemort, comme une signature, un sigle donné à ses partisans afin de commanditer les crimes dont ils étaient les auteurs. Durant la première guerre elle était un symbole redouté. Personne ne voulait la voir flotter au dessus de sa maison car c'était alors le signe qu'un crime ignoble venait d'être commis au sein de son foyer. Lors de la seconde guerre elle annonça le retour des forces ténèbres lors de la final de la Coupe du Monde de Quidditch, mais aussi, elle fut le signe du renouveau de la terreur.
Si le petit plaisantin avait pour but de faire revivre les souvenirs douloureux des élèves et des professeurs, il aurait certainement utilisé exactement la mêem marque. Il n'était pas difficile de trouver sa description dans un livre d'histoire. Mais il s'agissait d'une autre marque, semblable et pourtant si différente de l'original.
Selon Vitali, c'était le signe que quelque chose de terrible était en marche, et bien que comme à son habitude il ne cherchait pas à ne prendre en considération que le négatif d'une situation, son raisonnement ne cessait de lui revenir à l'esprit tendis qu'il observait les trois étudiants qu'il avait devant lui. Pour rien au monde il n'aurait désiré que ces trois jeunes gens ne revive la guerre, qu'aucun élève de cette école ne revive cela. Personne ne méritait de transporter avec lui tous ces souvenirs douloureux jusqu'à sa mort, comme lui le faisait jours après jours.
Le professeur de Duel écouta avec attention ce qu'ils avaient à lui dire à propos de la marque. Au fond parler aidait aussi à faire le point sur la situation.
Ted était inquiet pour ses camarades et un élan de compassion s'empara du professeur envers lui et Serena, lorsqu'il vit la Serpentard aux manières dignes poser sa main sur le jeune Poufsouffle. Le regard de la capitaine de Quidditch se posa sur Vitali avec insistance et ce dernier ne dit un mot lui renvoyant simplement son regard profond. Elle répondit alors à son tour à sa question, et bien qu'il aurait voulut prendre le temps de répondre à son jeune élève jaune et noir, mais il ne le pouvait pas, il n'était pas là pour ça, et sa rigueur lui ordonnait de ne pas montrer aux deux autres élèves l'affection particulière qu'il avait pour le jeune homme. En simple signe de sympathie il lui adressa un sourire beaucoup moins anxieux et se concentra de nouveau sur les paroles de la vert et argent, acquiesçant lorsqu'elle termina de lui répondre. Ce fut au tour du jeune Leigh de répondre, et ce dernier surpris quelque peu le professeur, il n'avait donc aucun souvenir, et il avait pensé à sa famille en raison de la controverse qu'une marque semblable pouvait créer dans leurs rangs, c'était logique et réfléchis, finalement Seth n'était pas qu'une montagne de muscles un peu trop nonchalant, il pouvait se montrer beaucoup plus intéressent, et cela titilla la curiosité de Vitali.
Le sorcier russe sorti avec lenteur une petit boite en ferraille d'une des poches intérieur de sa veste et la posa sur la table. Tout en s'adressant avec beaucoup plus de douceurs que précédemment aux trois élèves.

« - Vous ne devez pas vous laiiisser envahiiiirrr parrr la peurrr, niii parrr l'apprrréhensiiion. Penser a sa famiiille et a ses amiiis est une chose tout à faiit norrrmal dans ce genrrre de siiituatiiion ! Et vous avez biiien faiiit de ne pas vous laiiisser guiiider parrrr vos pulsiiions. Je suiiis raviiis de voiiirr que j'aii devant moii des élèves censés ! »

Alors que le professeur termina sa phrase un petit cliquetis se fit entendre contre la porte de la salle de Divination. Soulevant sa baguette et l'agitant dans les airs afin d'ouvrir la dit porte, un étrange sourire se dessina sur le visage du sorcier russe. Une petit fiole vola avec simplicité dans les airs. Pas plus grande qu'une salière, la fiole vint se poser d'elle même sur le bureau devant Vitali avant que la porte ne se referme. Voici le sortilège imprononcé qu'avait utilisé Vitali un simple « accio ».
Attrapant avec ses longs doigts la fiole, la secouant légèrement afin de faire résonner le petit liquide transparent qui se trouvait dedans.

« - Ceciii est incolorrrre, iiinodorrrre, et on appel cette potiiion du 'Verrrriiitaserrrrum' ! Vous savez cerrrtaiiinement ce que c'est ! Oh je sais ce que vous pensez ! Pourrrquoiii une telle potiiion. Eh biiien parce que nous allons crrreuser dans ce que vous pourrriiiez biiien savoiiiir, même sans vous en rrrendrre compte vous detenez peut-êtrrre des rrréponses. »

Vitali déboucha alors la petite fiole, puis il ouvrit sa petite boite métallique où se trouvaient des bonbons à la violette en forme de petites fleurs. Il versât un filet de liquide sur les bonbons et les désignât du menton aux trois jeunes gens.

« - Prrrenez chacun un bonbon je vous prrrriiis, et diiites moiii tous ce quiii vous passe parrrr la tête ! »

C'était risqué, et pas forcément très légale, mais Vitali ne voulait écarter aucune possibilité. Avec un sourire plein de malice, il rengea la petite fiole dans une des poches de son pantalons, et avec un petit air satisfait, reporta son attention sur les trois jeunes gens, se tenant des deux mains sur sa canne.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Intrigue #1 - Groupe n°7 | Vitali O., Ted L., Serena P., Seth L. Empty
MessageSujet: Re: Intrigue #1 - Groupe n°7 | Vitali O., Ted L., Serena P., Seth L.   Intrigue #1 - Groupe n°7 | Vitali O., Ted L., Serena P., Seth L. EmptyLun 23 Sep - 20:15

La main de Serena Pendragon sur son bras avait une douceur et une chaleur inattendue. C’était un geste que sa grand-mère aurait fait, que Ginny ou Hermione auraient fait. Que sa mère aurait pu faire. Et cette spontanéité de la part de l’élève qu’il ne connaissait que par les rumeurs ou pour l’avoir affrontée en Quidditch fit monter en lui une vague de chaleur qui se coinça dans sa gorge. Et cette impression se renforça lorsqu’elle prit la parole pour le réconforter. Et, encore plus, ce fut le regard mi-implorant mi-impérieux qu’elle adressa au professeur de duel qui provoqua en Ted un soudain élan d’affection et de reconnaissance envers la vert et argent. Le fin sourire du sorcier russe finit de le convaincre que l’incident n’avait fait aucune victime et il se sentit bien plus léger.

Aucune victime actuellement connue. Mais quid des corps non-découverts ? Quid des victimes futures ?

Ted chassa résolument le chuchotement pessimiste qui tentait de prendre le contrôle de ses nerfs et se concentra sur les récits de ses deux camarades. Serena Pendragon toujours aussi digne et calme, et Seth Leigh qui perdit lui un peu de sa nonchalance. Sa confession fit naître chez Ted un fil d’empathie avec le batteur et il se sentit étrangement lié aux deux élèves de Serpentard. Quand bien même il ne les avait jamais vraiment côtoyés, participer au même interrogatoire après avoir vu la même marque les rendait soudainement et singulièrement proches. Même si tout cela s’avérait n’être qu’une gigantesque blague, il était certain qu’il accorderait désormais une attention toute particulière à ses deux camarades.

Le professeur Oulianov reprit la parole, résumant, réconfortant, laissant apparaître un peu de douceur qui pourrait signifier la fin de toute cette histoire. Mais le bruit qui intervint à la porte fit immédiatement disparaître cette dernière pensée de l’esprit de Ted. Ce n’était pas vraiment le son de quelqu’un frappant à la porte, à moins que la personne en question ne possédât une main en verre ou en métal, mais ça réclamait clairement son ouverture. Il tourna la tête vers l’entrée de la salle, curieux, tandis que le professeur de duel actionnait la poignée d’un sortilège silencieux. Une fiole fila aussitôt vers celui qui l’avait fait venir et Ted la suivit des yeux, avec la désagréable sensation qu’il savait ce qu’elle contenait. Quelle autre potion, quelle autre substance, aurait pu avoir une quelconque utilité dans les circonstances présentes ? D’ailleurs le professeur ne s’en cacha pas et expliqua que ce breuvage pourrait déterrer des connaissances inconscientes. Fronçant les sourcils, Ted essaya de réunir les maigres informations qu’il avait apprises quant au Veristaserum. Pour ce qu’il se souvenait, il n’avait jamais été abordé profondément en cours, où alors ç’avait été un jour où il avait été particulièrement inattentif, mais les allusions que le professeur Sinclair, ou d’autres, avaient pu faire ne mentionnaient pas ce genre de pouvoir « désinhibiteur ». Était-ce juste ses lacunes en potion ou bien le professeur ne leur faisait-il pas confiance ? Sans savoir quoi en penser, Ted regarda avec une légère suspicion les bonbons en forme de fleur, qu’il savait être excellents, sur lesquels le sorcier russe versait un peu du sérum de vérité.

Était-ce seulement légal ? Encore une fois, le Poufsouffle chercha le regard de ses camarades pour essayer de percer leur avis quant à cela. Puis ce fut le professeur de duel qu’il fixa ; l’air peint sur sa face était plus espiègle que grave, un peu comme s’ils allaient simplement tenter une amusante expérience. Ted baissa les yeux sur les fleurs violettes. En manger une le rendrait incapable de mentir. Mais qui voulait mentir après tout ? Il n’avait dit que la vérité jusqu’alors et il ne comptait pas changer de comportement maintenant, encore plus qu’il n’avait absolument rien à cacher. Il avança lentement jusqu’au bureau où était posée la boîte de bonbons, en prit délicatement un et retourna à sa place en le faisant tourner entre ses doigts. Juste avant de s’assoir, il prit une inspiration et avala la fleur violette qui commença à fondre sur sa langue. Il attendit quelques secondes, le temps de savourer le goût de la confiserie, puis obéit à la deuxième indication du professeur : dire tout ce qui lui passait par la tête.

« Honnêtement, bien que je comprenne que ce n’est pas une affaire à prendre à la légère, je ne pense pas que nous interroger sera vraiment utile. Je ne sais personnellement rien de plus quant à ce symbole et celui ou celle qui aurait pu le faire apparaître. Je n’ai jamais entendu personne parler de faire une chose pareille, ou alors je ne m’en souviens pas, ni n’ai jamais vu cette marque particulière, ou encore une fois, je ne m’en souviens pas. Donc, à moins que vous ayez des informations à nous donner, il serait sans doute plus logique et agréable que nous retournions tous dans nos salles communes respectives en attendant que toutes les investigations soient terminées. »

Sa tirade terminée, Ted reprit une profonde inspiration. Il avait lâché tout cela pour ainsi dire sans respirer. Effet du sérum ou non, il n’avait pas menti et dit tout ce à quoi il pouvait penser quant à cette deuxième version de la Marque des Ténèbres. Rien que d’inutile selon lui.
Revenir en haut Aller en bas
Serena B. Pendragon
Serpentard
Serpentard
Messages : 864
Galions : 388
Âge : 19 ans
Classe : L2 Justice magique
Avatar : Emilia Clarke
Intrigue #1 - Groupe n°7 | Vitali O., Ted L., Serena P., Seth L. Empty
MessageSujet: Re: Intrigue #1 - Groupe n°7 | Vitali O., Ted L., Serena P., Seth L.   Intrigue #1 - Groupe n°7 | Vitali O., Ted L., Serena P., Seth L. EmptyMer 25 Sep - 1:04


Intrigue#1

La marque - (Partie I)

Ainsi donc, le professeur Oulianov en était arrivé à l’extrémité la plus dangereuse qui soit. Du veritaserum. Par Merlin, on ne pouvait pas faire pire en matière de méthode, et bien que cela ne se transparut pas une seconde sur le visage serein de la jeune femme, cette dernière, dotée d’un contrôle sans égal de soi pouvait sentir inconfortablement les battements de son cœur s’accélérer dans sa poitrine. Quelle décadence même pour de pareilles circonstances que d’obliger trois élèves à recourir à un tel moyen qui, de ce fait, était censé être contrôlé et restreint par le ministère de la magie. Alors que le jeune Ted avait obéit sans broncher, pour finalement ne redire que ce que ses premiers propos avaient témoignés, la Serpentard lança à son professeur l’un de ses regards que sous-entendent un jugement désapprobateur. La mine calme mais ferme, elle ne put retenir un appel à la prévention tandis que l’ancien sorcier de Durmstrang lui tendait la coupelle de bonbons ensorcelés :

- « Je trouve vos méthodes bien basses professeur »  Commença-t-elle calmement, comme à son accoutumée malgré la pointe de colère qui lui transperçait la voix. « Mais puisque c’est là le seul moyen de me disculper, j’accepte de bonne grâce. Tâchez seulement de me pardonner si mon prochain discours vous paraît plus insolent qu’à l’accoutumé. »  

Sans plus de cérémonie, la vert & argent glissa ses doigts dans la coupelle et vint se saisir au hasard de l’un des bonbons posé sur le côté avant de le porter à ses lèvres. Sentant la friandise fondre sur sa langue, elle se sentait dans le même état d’esprit que ces prisonniers que l’on laisse à leurs chaînes dans l’attente du bourreau qui viendrait les torturer. Le liquide qui se profila sur sa langue avait beau être invisible au goût, elle eut l’impression de le sentir couler en elle comme un poison venu lui arracher sa dignité. Quelques secondes après que le morceau de sucre coloré ait été avalé, elle se concentra sur la demande qu’avait émise le professeur. A savoir, dire tout ce qui leur passait par la tête à ce moment-là. Et qu’avait-elle en tête alors ? Ses cours de droits, ses leçons de plaidoirie. L’assurance d’être une victime. Mais une victime à l’esprit fort, qui jouait son rôle depuis près de huit ans maintenant sans jamais un raté. C’est ainsi que se concentrant sur les derniers mots qu’elle avait émis, la jeune femme entama une réponse qui finalement n’avait presque plus rien à voir avec la marque pour laquelle on les interrogeait, mais qui répondait parfaitement à l’énoncé, à savoir « ce qui lui passait par la tête. »

- « Je ne connais encore que bien mal les lois qui concerne la restriction magique en Russie mais sachez monsieur que ce que vous nous demandez est immoral, et plus encore, illégal en Angleterre où nous sommes. Nous n’imposons même pas un pareil traitement à nos criminels, et vous voilà qui tentez d’user de ce scandaleux moyen sur des élèves. J’ai honte pour vous de manquer à ce point de discernement et de confiance en l’être humain ! J’ai honte pour vous qui en vous rabaissant à une telle infamie, prouvez qu’on ne peut croire, qu’aucun espoir n’est permis, et qu’au-dehors nous avons tous raison d’avoir peur de nos prochains maintenant que le ciel s’est assombrit. Je n’ai à l’esprit désormais que mon indignation pour votre mentalité si rude et sachez que je ne compte pas vous laissez nous humilier dans la sorte en tant qu’être humain sans en faire référence à notre directrice ! » S’arrêtant enfin, complètement à bout de souffle, la demoiselle se sentit le visage empourpré suite à sa tirade, et c’est à grand peine qu’elle inspira, la main sur la gorge, pour se remettre du flot de mots qu’on venait de lui arracher.

C’était un fait avéré : Serena avait la langue acérée, et savait employer à merveille le ton qui allait avec lorsque la situation le demandait, bien que la plupart du temps, ses remarques même les plus acides se faisaient toujours en compagnie d’une allure légère et de quelques rires. C’était d’autant plus le cas encore lorsqu’elle était prisonnière des effets de la potion la plus dangereuse qui soit dans sa situation. Si elle avait toujours été considérée comme une élève sérieuse mais évasive et peu cadrée, c’est seulement lors des cours de « Droits et Défense » qu’elle parvenait à briller dans sa façon d’imposer son avis aux autres. Si Vitali Oulianov, dans sa sagesse et sa rigueur n’en vint à rougir de honte, elle eut tout de même le mince plaisir de sentir le malaise que ses paroles avaient installé dans la pièce, tant par leur contenu, que par le fait que pour la première fois, la Serpentard osait lever le ton, et s’était exprimée librement sans chercher à laisser transparaître son habituel calme Olympien. Alors que soudain, la main de Seth lui passa devant sans pour autant venir chercher les bonbons, elle se rendossa quelque peu penaude dans sa chaise, bras croisés sur la poitrine et regard tourné vers le sol. Sa mine grave avait l’expression de ces gens qui prit de colère laisse les mots dépasser leur pensée, et s’en repentent l’instant d’après. Mais au fond, une seule chose lui importait. Elle avait évoqué la marque sans trop s’y attarder, et s’était suffisamment concentrée sur son sentiment de révolte pour détourner les effets du veritaserum du but auquel Vitali Oulianov prétendait atteindre. Une petite victoire, certes, mais une victoire tout de même qui lui permit de reprendre contenance.







fiche par holliday, modifiée par +Aloysia+

_________________
« Let me tell you about
OUR FUTUR MINISTRY »


Dernière édition par Serena B. Pendragon le Mer 25 Sep - 10:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Intrigue #1 - Groupe n°7 | Vitali O., Ted L., Serena P., Seth L. Empty
MessageSujet: Re: Intrigue #1 - Groupe n°7 | Vitali O., Ted L., Serena P., Seth L.   Intrigue #1 - Groupe n°7 | Vitali O., Ted L., Serena P., Seth L. EmptyMer 25 Sep - 2:42

Je regardais ce qui se passait autour de moi avec soudainement un certain malaise. Je n'aimais pas parler de moi et pourtant, c'est ce que je venais de faire. Je n'aimais surtout pas l'éclat que cela avait allumé dans l'éclat du professeur. Comme si cela l'avait soudainement intéressé. Je détestais cette impression qu'il voulait s'incruster dans ma vie. Je n'en dirais pas plus, du moins étais-ce la conviction que je m'étais fixé juste avant que le professeur nous introduise à la deuxième partie de l'interrogatoire.

Cela dû paraître dans mon visage. Mes yeux sortirent de leur orbite alors que je me redressai sur mon siège. Du veritaserum! Je n'en croyais pas mes yeux. Merde, il était complètement con ou quoi? Je m'agitais en regardant les deux autres qui se trouvaient visiblement aussi surpris que moi. Je n'étais pas pour cette pratique pour nous extorquer de l'information. S'il avait vraiment voulu que je prenne ce truc, il n'avait qu'à m'offrir un verre d'eau et y glisser quelques gouttes. Non, il nous le proposait, banalement. J'avais cru que les deux autres refuseraient comme moi-même je m'apprêtais à faire. Ce ne fut pas le cas. Non. Ted prit une friandise en petit garçon obéissant qu'il était. J'en restai stupéfait, mais je considérais comme évident que Serena refuserait d'en prendre. Qu'elle ne fut pas ma surprise de la voir s'y résoudre. Oui, elle s'était résolu à en prendre, bien que de ses lèvres jaillissaient des mots aussi acérés qu'une lame. Cela n'empêchait qu'elle avait accepté.

Ce n'était pas mon cas. J'étais maintenant debout, mes deux mains reposant à plats sur le bureau devant moi. La rage brillait dans mes iris alors que je l'observais avec dédain. Je me foutais d'avoir l'air louche. J'étais prêt à passer pour coupable plutôt que de prendre le veritaserum. Ce matin, quand la marque était apparu, je me trouvais en présence d'Anarchy. C'était là un secret que j'avais bien l'intention de garder précieusement. Bien sur, je pourrais diriger mes pensées vers autres choses, comme l'avait fait Serena, mais j'avais trop peur que l'information se perde. Il ne fallait pas que ça se sache. Jamais.

- Malgré tout le respect que j'ai pu vous porter, professeur... Je ne prendrai pas votre foutu sérum de vérité. Si vous voulez avoir des informations, demandez-le moi. Pour le reste, ce que mon cerveau pourrait détenir comme informations et que je ne parvins pas à dénicher par moi-même, c'est bien dommage, mais cela restera perdu dans le néant. Vous ne jouerez pas dans mon esprit M. Oulianov, je ne suis pas un bon élève comme les deux autres. Alors vous ne saurez m'imposer à prendre cela.

D'un mouvement de la main, je balance au loin la boite de friandises qu'il me tend toujours. Je me recule, croisant les bras sur ma poitrine. Je suis furieux et le mot est faible. Je sais que ma réaction est amplifiée par le fait que j'ai quelque chose à cacher, mais cela n'a rien à voir avec cette foutue marque! Je n'y suis pour rien et je ferais ce qu'il faut pour le montrer... en autant que cela n'implique pas mes souvenirs et mes secrets.

- Ce qui me passe en ce moment dans la tête professeur, c'est que j'ai l'impression de perdre mon temps. Nous n'avons clairement rien de mangemorts, je suis surpris que vous puissez nous supeçonner. Avez-vous d'autres questions ou le supplice prendra-t-il bientôt fin?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Intrigue #1 - Groupe n°7 | Vitali O., Ted L., Serena P., Seth L. Empty
MessageSujet: Re: Intrigue #1 - Groupe n°7 | Vitali O., Ted L., Serena P., Seth L.   Intrigue #1 - Groupe n°7 | Vitali O., Ted L., Serena P., Seth L. EmptyMer 25 Sep - 9:52

Vitali était calme, calme comme il ne l'avait pas été depuis déjà plus d'une heure, depuis l'apparition de cette marque. Il regardait avec le même air détaché les trois élèves, essayant de ne pas trop se concentrer sur Ted Lupin afin de ne pas montrer le trop plein d'amitié qu'il avait à son égard face aux deux autres. Dans cette situation il se devait de se montrer impartial en toutes circonstances et quoi qu'il lui en coûte, même si le jeune Lupin en venait à ne plus vouloir lui parler à l'avenir, son rôle de professeur le plaçait ainsi à présent. D'aucun aurait pu dire qu'il utilisait le petit pouvoir qu'il exerçait dans cette école pour pratiquer un interrogatoire qui aurait pu être considéré comme défendu, mais d'aucun ne se trouvait pas dans cette salle avec eux et il n'avait reçut aucune consigne précise de la part de McGonagall si ce n'était qu'il devait collecter des informations susceptibles de les aider à comprendre ce qui venait d'arriver dans l'école, il y avait peu d'autres manière de prendre des informations que d'aller les chercher dans l'esprit des concerner, et malgré les études d'occlumancie et de légimentie que le professeur avait prit dans sa jeune à Durmstrang, il ne se considérait pas comme un bon disciple de cette pratique, et par peur de blesser ou d'altérer l'esprit de ses petits élèves, il préférait éviter d'utiliser ses quelques souvenirs éparses de ce pouvoir.
Ainsi donc il venait de ranger avec un petit sourire malin, la fiole dans sa veste, observant les réactions quelques peu circonspectes des trois élèves. Ted était un jeune garçon très intelligent, et bien qu'il devait certainement se demander pourquoi le Professeur Oulianov utilisait cette pratique, il tendit de lui même la main le premier vers les petites sucreries. Le Poufsouffle ne semblait avoir rien à cacher, car malgré la moue peu réjouis qu'il affichait il n'attendit pas plus de quelques secondes avant que le débit de parole ne sorte de lui même de la bouche du jeune garçon.
Combien de sorciers avaient utiliser de manière peu noble le véritaserum, certainement beaucoup, et beaucoup n'en avait jamais écopé une quelconque remontrance.
Serena, la mâchoire crispée fixait le professeur de Duel d'un air visiblement mécontent, et le sorcier Russe ne fut pas dupe, elle avait quelque chose à cacher, quelque chose qu'elle devait mettre loin de son esprit avant de prendre le bonbon, c'est pour cela qu'elle lui parlait et prenait un temps démesuré à saisir la petite fleur violette, Vitali garda cela dans un coin de son esprit, il n'en avait certainement pas terminé avec la Serpentard, enfin on verra bien ce qu'elle lui dirait à son tour. Le débit de mots acérés fut tout aussi prolifique que celui de Ted et Vitali bien que surpris ne pu s’empêcher d'esquisser un nouveau sourire. Serena utilisait le dégoût qu'elle éprouvait à l'encontre de Vitali mais certainement pas que lui en ce instant pour cacher ce que le sorcier russe avait cru percevoir en elle, elle cachait des choses qui peut-être n'avaient aucun lien avec cette marque, mais il n’empêchait pas qu'elle ne voulait certainement pas tous lui dire.
Une fois le débit de parole de la vert et argent terminée, ce fut évidemment au tour de Seth de prendre une sucrerie, mais le grand Serpentard aux épaules carré semblait bien décidé à ne pas goutter aux petites douceurs que lui proposait le professeur de Duel. Son air renfrogné et son geste violent vers la petite boite de ferraille confirma les doutes du sorcier russe, et le sourire de Vitali ne fit que s’agrandir encore quelque peu. Oui il n'avait vu en Seth Leigh jusqu'ici qu'une grande carcasse couverte de muscle, mais le garçon avait lui aussi des choses à cacher ce qui le rendait tout aussi intéressent que dangereux. Vitali regrettait de ne pas s'être intéressé à lui plus tôt.
Malgré sa réactions il parla tout de même, visiblement gêné d'avoir à autant parlé de lui en si peu de temps. « Supplice ? » décidément il leur en fallait peu, avaient-ils au moins connu les véritables supplices, ceux qui ronge jusqu'à ce que tout son être ne soit plus qu'un souvenir de cette douleur physique et morale ? Lui il l'avait vécu, et entendre de tels mots dans la bouche de si jeunes personnes ne le mettait pas mal à l'aise mais quelque peu en colère, bien qu'il espérait fortement qu'ils n'aient jamais à vivre de réels supplices.
Une fois que chacun eu cessé de parler le professeur se redressa un peu. Toisa de ses pupilles d'onix les élèves. Un silence soudain régna dans la pièce. Et seul le petit rire grave du professeur rompit se silence tendu.

« - Je suiiiiis ettonné … je ne m'attendaiiis pas à ce que cette rrrruse marrrche siii biiien ! Vous ne savez rrriiien Monsiiieurrr Lupiin et je veux biiien vous crrroiiirrre. Miiiiss Pendrrragon vous ne nous avez pas tout diiis, quand à Monsiiiieur Leiiigh, je voiiis que vous n'avez pas besoiin que je vous fasse crrroiiire que je vous donne du verrriiitaserrrum pourrr parrrler de vous même! »

Le professeur posa son regard sur Serena une fraction de seconde de plus que sur les deux autres élèves. Il n'en avait pas fini avec elle, pas encore tout du moins. Sortant la petite fiole de la poche intérieur de sa veste, Vitali la déboucha et la bu dans son intégralité, observant simplement les enfants une fois le liquide avalé. Il n'y avait rien de magique là dedans, sauf si on pouvait considérer la molécule d'H2O comme telle. Mais l'expérience avait été concluante aux yeux de Vitali, pas besoin de veritaserum pour découvrir le véritable visage d'une personne parfois.
Ce fut au moment ou Vitali allait reprendre la parole qu'une personne entra dans la salle en trottinant, l'air visiblement inquiet. Galopant jusqu'au bureau ou se trouvait Vitali il vient lui chuchoter quelques mots simples et concis à l'oreille.
Vitali ne pu empêcher l'expression sur son visage de se durcir alors que le sens des paroles de son collègue prenaient sens. Plus rien ne serait pareil à Poudlard. Attrapant sa canne avec vigueur il descendit de la petit estrade tout en acquiesçant aux dernières paroles de son interlocuteur et se dirigea vers la sorti.

« - Jeunes gens venez avec moiii s'iiil vous plaîiit. Et ne trraiinez pas. »

Imperceptiblement son regard croisa celui de Ted, une vague de tristesse venait de s'emparer de Vitali. Il n'avait pas voulut que cela se passe ainsi, attendant que les trois élèves viennent à son niveau, il posa une main amical sur l'épaule du jeune homme, lèvres pincée, comme pour lui signifier qu'il était là pour lui malgré tout et pour se donner du courage à lui même, lui le professeur qui aurait tout donner pour ne jamais revivre ça, il avait besoin de courage aussi face aux événements qui se profilaient à Poudlard.
Revenir en haut Aller en bas
Dorcas Derwent
Admin
Admin
Messages : 436
Galions : 565
Âge : 34 ans
Avatar : Harry Lloyd
Intrigue #1 - Groupe n°7 | Vitali O., Ted L., Serena P., Seth L. Empty
MessageSujet: Re: Intrigue #1 - Groupe n°7 | Vitali O., Ted L., Serena P., Seth L.   Intrigue #1 - Groupe n°7 | Vitali O., Ted L., Serena P., Seth L. EmptyMer 25 Sep - 10:30

Intrigue #1 : la Marque

Partie II
Tandis que tous les élèves passibles d’être suspectés de l’apparition de la marque dans le ciel se font interroger, un drame effroyable vient s’additionner à cette fin de journée, pourtant déjà suffisamment teintée par l’angoisse. En effet, la jeune élève Charlie McCarthy, étudiante de la maison Serdaigle en 7ème année est retrouvée inconsciente dans les couloirs de Poudlard par Cédric Lewis, l’infirmier de l’école. Visiblement empoisonnée, ses jours ne sont pas en danger malgré le choc que l’agression a produit.

Cependant, un détail vient confirmer les doutes que chacun gardait pour soi. Sur le bras gauche de Charlie McCarthy a été gravée la mention « mudeblood ». A comprendre Sang-de-Bourbe.  Alors que la nouvelle se repend comme une traînée de poudre, tous les élèves interrogés sont priés de se rendre dans la grande salle, et y sont bientôt rejoint par les nombreux autres élèves sortant progressivement de cours. A mesure que les professeurs expliquent combien la situation est sérieuse et grave, la tension monte parmi les élèves. Certains commencent à angoisser, s’imaginant déjà que se trouve parmi eux un nouveau mage noir. D’autres, plus nombreux, voient leurs rancœurs passées ressurgir.

Alors que l’équipe pédagogique permet aux élèves le souhaitant de se retirer, la plupart restent. Et pour cause. Une première voix s’est élevée pour assurer qu’il devait s’agir à coup sûr d’un sang-pur ou d’un Serpentard. Peut-être même les deux. Ceux qu’on insulte déjà suffisamment depuis la fin de la guerre se révolte alors et réplique. Bientôt, une zizanie sans pareil éclate dans la grande salle. Un chaos que les professeurs devront gérer tant bien que mal…



Règles & Liste

Pour cette IIème partie facultative, les élèves le souhaitant peuvent quitter la grande salle, et ainsi l’intrigue. Ceux ne souhaitant pas rester peuvent, ou écrire un unique topic dans lequel ils disent partir après l'aval des professeurs, ou signaler leur départ dans la partie « suivi de l’event ». Le topic étant commun à tous, nous vous conseillons de raccourcir quelque peu vos posts tout en évitant de répondre "trop". En effet, pensez que tout le monde doit pouvoir faire entendre sa voix : RP en duo dans un event n'a rien de drôle ni pour vous, ni pour les autres.

Enfin, et c’est là le plus important, n’hésitez pas à prendre des initiatives. Mettez-vous dans la situation : la paix que tous pensaient acquise semble de nouveau en danger. Si vous n’avez pas directement connu la guerre, elle a cependant souvent touché vos familles, votre monde. A vous donc de faire entendre votre voix et vos idéaux. Bon jeu à tous !   



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ascensio.forumactif.org
Contenu sponsorisé
Intrigue #1 - Groupe n°7 | Vitali O., Ted L., Serena P., Seth L. Empty
MessageSujet: Re: Intrigue #1 - Groupe n°7 | Vitali O., Ted L., Serena P., Seth L.   Intrigue #1 - Groupe n°7 | Vitali O., Ted L., Serena P., Seth L. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Intrigue #1 - Groupe n°7 | Vitali O., Ted L., Serena P., Seth L.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASCENSIO ::  :: ❝ Quatrième étage :: Cours de Divination-