Gryffondor
Directeur : Neville Londubat
Nombre d'élèves : 6
Points collectés : 335
Serdaigle
Directeur : Garett Hope
Nombre d'élèves : 9
Points collectés : 380
Poufsouffle
Directrice : Evannah Addams
Nombre d'élèves : 11
Points collectés : 1410
Serpentard
Directrice : Vesper Leigh
Nombre d'élèves : 8
Points collectés : 774
Revenir en haut
Aller en bas



 

Partagez
 

 Erreur nocturne ( Polly )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité
Erreur nocturne ( Polly ) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Erreur nocturne ( Polly )   Erreur nocturne ( Polly ) - Page 2 EmptyJeu 22 Aoû - 17:34

En quelques secondes le sourire de Leopold disparu. Il ne lisait plus rien de bienveillant dans le regard d'Alec, tout n'était que colère et répugnance, reproche et fatigue. Non effectivement, rien n'était dramatique pour lui. Toujours, il avait toujours cherché à trouver le meilleur dans les situations les plus sombres, persuadé qu'il y avait un échappatoire et que les choses pouvaient s’arranger. Prendre les choses à la légère? Bien sur. Agaçant? Certainement. Mais salvateur. Il ne pouvait et il ne voulait se laisser consumer par ses pensées les plus sombre, aller de l'avant avait toujours été le leitmotiv de sa vie. Il y avait trop de belles choses dans ce monde, trop d'aventures à faire pour se focaliser sur la douleur qu'avait engendrer certaine. Ce n'était pas pour autant qu'elles n'avaient aucun sens pour lui, que les personnes qu'il avait enterré il les avait oublier, mais vivre dans le remord, dans l'horreur, il ne le voulais plus. Fuir c'est finalement tout se qu'il avait toujours fait.

Alors non, pas une seule seconde il n'avait pensé à se que ressentirait Alec. Cela avait été le fruit d'une impulsion, une envie de jouer et de placer la barre plus haut. Il n'avait pas pensé à l'histoire de son ami, a cette femme qu'il avait enterré quinze ans plus tôt, puisqu'il ne voulait pas avoir ces choses la en tête. Il voulait vivre au présent, laisser le passé ou il était, mais égoïste qu'il était il ne voulait pas comprendre que tout le monde n'était pas comme lui, sans doute.

- Je suis désolé, tellement désolé.


Souffla Leopold en soutenant le regard d'Alec dont les mains tremblantes de rages venaient d’agripper les épaules. Le professeur tentait de rester calme, abordant une mine plus solennel que jamais, sans artifices cependant. Que pouvait il dire d'autre? Son cœur était lourd et depuis longtemps maintenant il ne s'était jamais sentis aussi démunis et seul face à la situation. C'est à cet instant qu'Alec le serra dans ses bras, si il crut d’abord à une étreinte de réconciliation, levant lui même ses bras pour enserrer son ami, il déchanta bien vite. Il le serrait à lui en briser les os et Leopold grimaça de douleur, cherchant alors plus à éloigner son collègue qu'à les rapprocher, il retint son souffle en entendant ces simples mots "Tu vas me le payer".

Tout s'enchaina à une rapidité déconcertantes, un cri étouffée de douleur d'abord de Leopold, une baguette pointé ensuite sur sa poitrine, et cette simple formule murmurer comme une punition qui l'envoya quelques mètres plus loin dans le couloir.

L'impact fut rude et la douleur cuisante, le professeur chercha à porter sa main à sa poitrine son visage se déformant par un cri silencieux alors qu'il essayait de reprendre sa respiration. L'effet du sort dirigé droit vers sa poitrine semblait avoir eu raison de son cœur qui répondait bien faiblement. Il manquait d'air et il cherchait à tout prix d'en trouver, suffoquant de plus belle. Son autre main tâtait maladroitement le sol en espérant y trouver sa baguette qu'il avait lâché lors de l'impact. Son esprit était bien trop embrouillé pour penser à quoi que ce soit mais il fallait qu'il arrête Alec et vite.

- Calme toi Alec...!


Arriva t'il a articuler avant de reprendre une grande bouffé d'air comme si il revenait à la surface de l'eau, réussissant enfin à se redresser sur ses coudes, sa vision encore brouillé. Colère et duel ne faisait jamais bon ménage et Alec était un adversaire redoutable dans ces circonstances il le savait, il était donc indispensable qu'il reprenne le dessus sur cette situation qui le dépassait depuis le début.
Revenir en haut Aller en bas
Alec Hudson
Professeur
Professeur
Messages : 1180
Galions : 2120
Âge : 39 ans
Classe : Ancien Serdaigle
Avatar : Raphaël Personnaz
Erreur nocturne ( Polly ) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Erreur nocturne ( Polly )   Erreur nocturne ( Polly ) - Page 2 EmptyJeu 22 Aoû - 18:31

Peu importes toutes les excuses que Leopold pourrait dire, Alec avait visiblement plus toute sa tête. La noirceur dans son coeur qui silencieusement l'avait enveloppé s'était glissé dans ses veines, s'emparant de son esprit assez peu lucide à cause de l'alcool. Ce que les gens appelaient communément les ténèbres, ce côté que Alec détestait depuis longtemps il avait plongé dedans. Avoir blessé Leopold de son plein gré n'améliorait pas son cas, un meurtre serait l'acte de non retour.

Sans sourciller il regardait son collègue à terre, chercher sa baguette perdu dans sa chute. Un rictus étira les lèvres d'Alec devant une victoire si facile. S'approchant du corps blessé par son sort lancé, le professeur attrapa Leopold par le col pour le relever et le placarder violemment contre le mur.

- Tu n'es qu'un faible !

Il leva sa baguette pour l'achever et alors que son destin semblait sceller le bruit d'un objet qui tombe et roule sur le sol brisa le silence du couloir. Son bras retombé le long de son corps avait lâcher sa baguette d'où coulait un filet de sang. Au dernier moment il s'était vu, pendant la guerre face aux mangemorts, sa haine et sa rage découpant, lacérant l'ennemi sans aucun remord.
A la fin, il s'était promis de ne plus faire cela, que ces actes sanguinolents ne valaient pas mieux que ceux des mangemorts. Et qu'allait il faire à Leopold ? Son ami depuis leur adolescence et collègue une fois retrouvé adulte mourir de ses mains. Alec préférait nettement se donner la mort que de tuer ceux qu'il aimait. Un sort lancé sur lui même, silencieusement avait coupé son bras, mettant fin au carnage.

- Qu'est ce que j'ai fais...

Balbutia t-il, des larmes venant courir sur ses joues alors qu'il posait son front contre l'épaule de Leopold. Le mot "désolé" s'éleva alors dans une multitude de suite, s'inscrivant sur le sol en lettre de sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dirty-secret.forumsactifs.com/
Invité
Invité
Erreur nocturne ( Polly ) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Erreur nocturne ( Polly )   Erreur nocturne ( Polly ) - Page 2 EmptyVen 23 Aoû - 2:26

Alors qu'il reprenait ses esprits, l'idée que ce n'était plus Alec qu'il avait en face de lui le gagna. Cela ne pouvait être son ami, ce rictus, cette violence, il ne la lui connaissait pas. Palpant toujours le sol, sa main se referma dans le vide quand il se retrouva rapidement plaqué contre le mur par son collègue, démunis et blessé, incapable de se défendre, à sa mercis. Il ne voulait ni ne pouvait croire cependant qu'Alec puisse lui faire le moindre mal, c'était impossible, plongeant son regard dans celui de son ami comme pour chercher à le ramener à la raison il murmura son prénom comme une incitation à se qu'il reprenne son calme, tentant de ne pas perdre le siens. Non cela ne pouvait pas arriver, pas lui, pas ce soir, c'était absurde ! Mais ce regard ne trompait pas, Alec voulait lui faire du mal, et lui il fallait qu'il réagisse à temps. Cette satané douleur à la poitrine cependant l’étourdissait, mais il ne voulait donner raison à cette voix qui venait de lui assurer qu'il était faible, mais le fait est qu'il était désarmé et faible face à son collègue ressentant une colère meurtrière. Et puis... Un bruit salvateur, celle de la baguette pointé vers lui s'écrasant au sol dans un tintement bruyant. Incapable de bouger alors Leopold repris son souffle, ne pouvant non plus quitter Alec des yeux et réalisant que l'espace d'un instant il avait vraiment craint le pire. Vraiment...

Il pouvait respirer à présent, la peur et la tension disparurent le laissant monstrueusement vide. Il lui semblait que si Alec ne le soutenait pas à cet instant, il serait tomber au sol. Les paroles de son agresseur lui vinrent comme un écho lointain alors qu'il reprenait petit à petit ses esprits. C'est en baissant les yeux au sol alors qu'Alec s'était appuyé sur son épaule qu'il découvrit le sang qui coulait entre leurs deux corps enserré. L'espace d'un instant il se demanda si ce n'était pas le siens, si après tout il n'était pas en train de mourir, ses forces semblant totalement l'abandonné mais le bon sens lui fit prendre conscience qu'il s'agissait d'Alec, Alec dont le bras était déchiré par une entaille impressionnante, formant un trou béant dans sa chemise ensanglanté. Ce sang... Leopold ferma les yeux un instant, plaquant le derrière de son crane contre le mur en cherchant à oublier tout ce qui lui évoquait cette vision macabre. Il n'était pas question de flanché.

Alec se confondait en excuse, totalement perdu et dévasté, Leopold lui rouvrit les yeux et tel un automate se dégagea lentement de l'étreinte. Il semblait être animé d'aucune émotion, d'aucun sentiment, et alors qu'il se baissait pour attraper sa baguette il la pointa vers son collègue en murmurant une incantation. Quelques secondes plus tard ce dernier tombait endormis et Leopold le rattrapa à temps. Cette histoire avait durer trop longtemps et il était incapable de soigner seul cette blessure profonde que son ami s'était auto-infligé, trop choqué aussi pour ne pas tenter le diable en risquant de le blesser au lieu de lui apporter de l'aide.

L'installant prudemment au sol, assis le dos calé contre le mur, il remit dans un geste automatique quelques mèches de cheveux d'Alec en ordre et essuya les larmes qui avaient roulés sur ses joues avant de se redresser et d'entamer une marche spectrale vers la chambre de Gaïa McDowell. Il fallait maintenant faire bonne figure, se ressaisir, et mentir. Frappant deux coup à la porte de la belle infirmière, celle ci apparu quelques instants plus tard, les cheveux en désordre et l'air endormis.

- Pardonne moi Gaïa, te déranger au beau milieu de la nuit est affreusement déplacé mais j'ai un petit soucis qui se trouve dans le couloir, blessé, le soucis étant qu'il s'agirait en fait plutôt d'un gros soucis.


Alors qu'elle se dirigeait vers le blessé, Leopold lui apprit qu'il avait trouvé Alec ivre un peu plus tôt et qu'il s'était blessé lui même suite à un sort malencontreux. Gaïa ne posa pas plus de questions...

- Je viendrais lui rendre visite demain de bonne heure.

Affirma le professeur avec un sourire fabriqué après avoir aider la jeune femme. Il était incapable de rester présent à ses côtés ce soir à l’infirmerie, sa tête menaçait d'exploser et pour une fois il jugeait bon de s'occuper un peu de lui... Remontant donc dans son appartement, seul, il se confronta au reflet que son miroir lui renvoyait et ne se reconnut pas. Nettoyant à coup de magie le sang maculé sur ses vêtements, il s'en alla s'étendre dans son lit, vidé et assommé, les yeux grand ouvert, l'esprit peu tranquille. De quoi serait fait ses rêves ce soir ? Il aurait voulu que l'abime le dévore tout entier et lui offre un sommeil sans la moindre trace de cauchemar. De quoi serait fait demain... ? Ça, c'était une autre histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Erreur nocturne ( Polly ) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Erreur nocturne ( Polly )   Erreur nocturne ( Polly ) - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Erreur nocturne ( Polly )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASCENSIO ::  :: ❝ Cinquième étage :: Appartements du personnels :: Appartement de Leopold E. Primrose-