Gryffondor
Directeur : Neville Londubat
Nombre d'élèves : 6
Points collectés : 335
Serdaigle
Directeur : Garett Hope
Nombre d'élèves : 9
Points collectés : 380
Poufsouffle
Directrice : Evannah Addams
Nombre d'élèves : 11
Points collectés : 1410
Serpentard
Directrice : Vesper Leigh
Nombre d'élèves : 8
Points collectés : 774
Revenir en haut
Aller en bas



 

Partagez | .
 

 Un seul battement de cils suffirait à nous faire douter [Ruru ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 222
Galions : 55
Âge : 19 ans
Avatar : François Arnaud
MessageSujet: Un seul battement de cils suffirait à nous faire douter [Ruru ♥]   Lun 19 Jan - 23:11



Rubens & Eleazar
J'ai sûrement raté un truc ...
un très gros panneau




Malgré le message de Megara à son attention, Elea n’était pas allé la retrouver. Ça n’était pas faute de vouloir lui parler, il était même allé jusqu’à la lisière du parc mais au dernier moment, en voyant la silhouette de sa fausse-copine, le lion avait fait demi-tour. Le courage légendaire des Gryffondor ? Oui, mais un autre jour, pas là tout de suite. Il n’avait aucune envie de parler de Rubens. Aucune idée de ce qu’il fallait faire. Pour être exact, il savait précisément ce qu’il fallait faire : rompre avec Meg en bonne et due forme. Oui mais il n’en avait pas la moindre envie. Leur petite relation lui plaisait bien. Alors il fit ce qu’il savait le mieux faire : éviter les problèmes. En l’occurrence : éviter Megara et Rubens.

Le problème, c’est que le temps qu’il se résigne à bien vouloir voir Meg à nouveau, une nouvelle rumeur était arrivée à ses oreilles : sa fausse-copine et Rubens s’étaient remis ensemble. Est-ce qu’on pouvait dire que leur plan avait de ce fait été une réussite ? Pour Megara, assurément. C’était ce qu’elle souhaitait depuis le début, du moins c’est comme ça qu’Eleazar avait compris les choses. Pour lui… plus difficilement. Même s’il savait que c’était un signe de victoire, Elea avait bien du mal à se réjouir pour son ex-fausse-copine. Il savait qu’il aurait dû aller la voir, la remercier pour les patacitrouilles avec lesquelles Casper et lui s’étaient régalés, la féliciter de s’être remise avec Rubens, s’excuser de l’avoir évitée. Il aurait dû. A la place, il l’évitait du mieux qu’il le pouvait. Il s’était arrangé pour décaler ses heures de repas au maximum, pour rentrer au dortoir tard et se lever tôt, évitant le plus possible de croiser Rubens ou Megara. Ne surtout pas les voir, eux et leur bonheur trop évident. De toute manière, il ne pouvait plus le voir, ce con de lion qui se pavanait, comme pour lui montrer que LUI avait réussi alors que son ex avait échoué.

Le côté positif de tout ça, c’est qu’il n’avait jamais été aussi assidu en cours. Même s’il n’en retenait pas les ¾, Elea était présent à chaque cours, du début à la fin, et passait tout son temps libre à s’occuper des créatures magiques de Poulard, hippogriffes en tête, et à entretenir les plantes des serres de l’école. Les poneys magiques, éternel réconfort des crises de cœur. Clairement, ça n’allait pas en faveur de sa vie sociale, mais au moins lorsqu’il s’occup ait des plantes carnivores il ne pensait pas à Meg.

Ce passage de déprime lui avait finalement permis de se rapprocher de son cousin Jake, qui lui aussi peinait à se remettre de son histoire avortée avec Arya. Elea n’avait pas vraiment eût le courage de tout lui avouer sur leur relation, à commencer par le côté mascarade. Il lui avait simplement dit que les choses étaient devenues difficiles entre lui et Meg. Il savait que Jake était aussi proche de Rubens et qu’il finirait par savoir ce qu’ils s’était passé. Mais pas de sa bouche à lui parce qu’il n’en avait pas le cran. Il avait vu tant de fierté de la part de Jake lorsqu’il lui avait annoncé qu’il avait une copine que ça lui aurait été trop difficile de lui avouer la vérité.

Et à trop fréquenter Jake et son humeur maussade, Elea avait commencé à prendre goût aux soirées picole, sponsorisées par les potions d’ivresse de son cousin. Il n’avait pas la moindre idée de comment celui-ci s’y prenait, mais c’était rudement efficace, et ça permettait de tout oublier pour un temps. Pile ce qu’il lui fallait, le temps de savoir comment retomber sur ses pattes, ce qui pour l’instant était loin d’être le cas. C’était quand même dingue de se rendre aussi mal pour une fausse histoire. Le pire, c’est qu’Elea n’osait toujours pas voir Meg, et qu’à trop l’éviter il se sentait mal et culpabilisait…. Et osait encore moins la voir, pas même la regarder. Un bon vieux cercle vicieux.

Ce soir-là, malheureusement, Jake n’était pas disponible. Heureusement, en bonne âme, son cousin lui avait confié deux fioles de potion magique. De quoi passer une soirée de plus à oublier que sa vie était pathétique depuis quelques temps. Restait à trouver un lieu digne de ce nom. Si sa première idée avait été l’enclos des hippogriffes, Elea avait rapidement éliminé l’idée par peur de leurs réactions devant un sorcier bourré. Il avait aussi éliminé les serres parce que même si elles étaient couvertes, ça caillait. D’ailleurs, il en allait de même pour tout l’extérieur du château. Il y avait bien les toilettes des garçons, digne repère de son cousin, mais sans lui ça ne serait pas pareil. C’est donc en désespoir de cause que le lion avait gravi les escaliers jusqu’aux volières. Clairement, ça ne sentait pas la rose, mais Elea parvint à s’en nettoyer une bonne parcelle pour s’y poser, juste à côté d’une grande fenêtre qui lui permettait de voir … pas grand-chose. Evidemment, quand il montait là, il fallait que le ciel soit couvert.

Elea avait déjà bien entamé sa fiole lorsque des bruits de pas dans les escaliers attirèrent son attention. Et m… même ici on ne pouvait pas être en paix. Premier réflexe : le lion s’empressa de planquer les fioles derrière lui. Il lui fallut un petit moment avant de découvrir l’identité de son intru. Des bouclettes, un air arrogant, une tête à claquer… EVIDEMMENT. Sur tous les étudiants de Poudlard, il fallait que ce soit cet imbécile de troll des forêts qui vienne jouer les trouble-fête. Comme s’il allait envoyer une lettre à cette heure-ci. Il avait VRAIMENT décidé de le pourrir jusqu’au bout ? Il ne pouvait pas le laisser en paix à admirer les hiboux aller et venir ?

« Tiens donc ! »

Malgré la colère qui bouillait en lui, Elea ne put empêcher un sourire de se pointer sur ses lèvres. Le karma était quand même un sacré troll.

« Qu’est-ce qui t’amène là ? »

L’alcool aidant, il décida d’être lui-même arrogant. Après tout, c’était lui qui lui pourrissait sa vie, il n’allait quand même pas l’accueillir par des mots doux.

« Une soirée en amoureux avec ta douce ? Désolé, la place est déjà prise. »

Elea scruta les alentours, prit un air surpris, avant de continuer

« Oh mais… elle n’est pas là on dirait ! T’es tout seul mon pote ! Alors, qu’est-ce que tu fais tout seul ? Elle n’a pas voulu t’accompagner ? »

Rubens avait décidé de le pourrir ? Très bien, il allait le troller à son tour... A moins qu'il ne soit venu pour lui casser la gueule une nouvelle fois.  


© Jawilsia sur Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Un seul battement de cils suffirait à nous faire douter [Ruru ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASCENSIO ::  :: ❝ Les Tours :: Volière-