Gryffondor
Directeur : Neville Londubat
Nombre d'élèves : 6
Points collectés : 335
Serdaigle
Directeur : Garett Hope
Nombre d'élèves : 9
Points collectés : 380
Poufsouffle
Directrice : Evannah Addams
Nombre d'élèves : 11
Points collectés : 1410
Serpentard
Directrice : Vesper Leigh
Nombre d'élèves : 8
Points collectés : 774
Revenir en haut
Aller en bas



 

Partagez | .
 

 Ce cauchemar bleu, c'est pas très merveilleux ♪ (Rubara)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 593
Galions : 510
Âge : 19 ans
Classe : L1 Justice Magique, au plaisir de créer ensuite des lois qui évinceront les sangs-purs de mon monde parfait ♥
Avatar : Robert Sheehan
MessageSujet: Ce cauchemar bleu, c'est pas très merveilleux ♪ (Rubara)   Sam 10 Jan - 20:31


 ◈ Megara et Rubens ◈
Je ne t'aime plus mon amour
Je ne t'aime plus tous les jours








Elle m'a pas repoussée... mais vraiment pas tu vois ? Si elle aimait vraiment Eleazar elle m'aurait foutu une seconde beigne et ben non ! Elle a même touché mon menton... Rubens cessa de fixer le plafond pour se mettre sur le ventre, son menton réparé entre ses mains. Elle est toujours à prendre soin des autres, c'est elle qui a voulu que j'aille à l'infirmerie ! Suis pressé de la voir... lourd, très lourd soupir, on se voit à la volière à 21h, si on me cherche tu peux dire que je suis chez les Serdaigles ? Si tu vois Elea invente un truc... nan sérieux s'te plait ça me gaverait qu'il se pointe... J'vais pas tenir jusqu'à 21h sérieux !

Rubens roulait dans son lit, niaisant comme s'il vivait son premier élan du coeur et stressant comme si c'était son premier rencard. Le pauvre Perceval subissait comme à l'habitude les aventures amoureuses de son compère - pour ne pas changer - mais finit par retrouver sa copine, laissant  à Rubens le soin de choisir seul sa tenue du soir. Pas l'uniforme, ça fait trop le mec qui en a rien à cirer, elle va se dire qu'elle n'est qu'une étape dans sa journée. Y a la chemise blanche et le jean noir, Ebony lui a toujours dis que ça le mettait en valeur. Ensemble enfilé, il se trouve trop habillé. Sweet amusant et jean noir... trop décalé. Sweet amusant et jean clair, il a l'air un peu trop négligé. Putaaaaain. La mode et lui c'était comme une paire de chaussette débraillé : ça collait pas. Trop classe en haut, passable en bas ou vice versa, Rubens étala dans son dortoir l'ensemble de ses vêtements. Soupir, regard exaspéré, très vite ses compères comprirent qu'ils se passaient un truc d'important dans sa vie mais bon, c'était pas comme si les aventures de Rubens étaient palpitantes pour ses congénères et personne n'alla commenter (sauf pour râler que sa valise venait de glisser dans l'escalier). Finalement après une douche, rasage, coiffage, il décida de remettre son uniforme car "faut pas non plus qu'elle croit qu'il rampe trop devant elle". En somme, il avait pas pu choisir. Pour qu'elle cerne malgré tout qu'il était sincère dans ses sentiments, il avait opté pour des fleurs, mais comme c'est perissable - merci la chanson - il avait acheté des chocolats à la place. Sauf que les choco ça se mange donc c'est aussi perissable, donc il avait pris également une sorte de fleur en plastique (pas stoïque comme les moldus mais qui chantonne une mélodie et crache de l'eau en ricannant, il aurait voulu plus glam mais c'est pas encore février). Bah c'est l'intention qui compte !

Megara ! Ca c'est de l'élan du coeur, il avait sursauté de joie en la voyant, tellement sur les nerfs depuis hier au soir. Dans la passion, ses cadeaux s'étaient fracassés à ses pieds, les choco s'étaient écrasés et la fleur ricannait toute seule. Merdre... tiens, j'ai sauvé le bouquet. C'était trop mais c'était lui et l'air de cocker disparu bien vite sous son sourire large, t'es là.

T'es d'accord pour qu'on se redonne une chance ? Désolé pour Elea mais... enfin non pas trop désolé mais j'ai pas envie de te perdre, s'te plait, une fois et après je t'emmerde plus ! Si ça marche pas je t'emmerde plus du tout ! Mensoooonge. Tu pourras retourner avec Elea ! Oui enfin c'est pas interchangeable mais si c'était en sa faveur, Rubens devenait très arrangeant et acceptait que Megara agisse avec eux comme si elle les testait. Du moment que c'est en sa faveur...

Au lendemain du 31 octobre,


Dégage traînée.

La phrase cinglante avait été lâché dès qu'il avait sentit sa présence dans son dos. Il l'avait ignoré depuis le début de la journée, en faite dès qu'on lui avait dit que Megara était allée aux fiançailles des Consanguins où elle avait déclaré avoir une liaison avec Le Tordu en Chef des Consanguins. Elle était sortit avec Eleazar, l'avait quitté sans état d'âme pour lui et voilà qu'elle sortait avec Eren ?! C'était pas elle, s'était pas son genre... en même temps il l'avait trouvé plus diplomate malgré son coup de poing lors de leur règlement de compte ! Elle changeait ! Pire ! Elle a compris qu'elle plaisait donc elle prend du bon temps ! Elle l'a récupéré, il a plus d'intérêt !! Elle est comme Silver, une dévergondée, à l'instar de sa meilleure ennemie demain Meg se lance dans le nudisme !

Il boudait, se tournant pour ne pas la voir, bras croisés, évitant son regard, observant tout et n'importe quoi mais refusant de rencontrer ses adorables yeux boisés. Le parc semblait trop petit pour eux deux, se détournant de l'observation méticuleuse d'un arbre, il planta ses yeux verts furieux dans les siens.

Alors ça fait quoi d'être avec un sang-pur ? Pas trop le coeur brisé qu'il soit fiancé avec sa cousine ? 'Fin j'ai pas mon mot à dire, on s'est pas juré l'exclusivité hein...Elea, moi, ça va t'es pas en reste... c'est un vieillard en plus ton mec...

Déception, disgrâce, il était en colère, jaloux, perdu, ne comprenant pas avant de se dire qu'elle pouvait bien avoir changé. Poudlard cette année lui prouve que les apparences sont trompeuses, ben bingo en voilà une autre d'apparence trompeuse ! Le pire fut que son propre manque de confiance en lui alimentait sa crédulité à croire qu'elle avait une liaison avec Eren. Il savait qu'il n'était pas génial, qu'il était même plus que passable, incapable de courage comme de voir que ses amies vont mal. Oui, il sait qu'il est très loin de ressembler à ces hommes qu'il idéalise. Au fond, pas étonnant qu'elle ait envie de s'attirer les faveurs d'un puissant.

T'as changé, t'es plus ma Harpie.

Finit-il en lui tournant le dos, le coeur lourd et la voix boudeuse.



_________________
Bienvenue dans la famille des extrème. Sous la bannière des Verts et Argents se cotoient les opposées. Une femme pour vous pousser vers la lumière, une autre pour vous tirer dans les ténèbres et une autre pour les surpasser toutes. Women run my world.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 604
Galions : 395
Âge : 16
Classe : 6eme année
Avatar : Zoey Deutch
MessageSujet: Re: Ce cauchemar bleu, c'est pas très merveilleux ♪ (Rubara)   Mar 13 Jan - 21:52



Still you hold me like I’m yours only
make me wonder how I could let you go


Elle se figea à l’attente du message d’accueil. Elle était dans son dos, techniquement il ne la voyait pas, mais ça ne l’avait pas empêché de lui souhaiter la bienvenue de façon très… curieuse. Un instant, la brunette songea qu’il devait y avoir erreur sur la personne. Peut être l’avait-il prise pour… cette pimbêche blonde, là, la Serpentarde qu’il détestait tant –et qu’il avait pourtant embrassé. Si tel était le cas, il allait falloir que Rubens s’achète des lunettes, car entre la grande blonde plantureuse et la brune minipouce, il n’y avait normalement pas trop de confusion possible…

Elle le contourna, rentrant dans son champ de vision, tout en répliquant, dans un sourire :

    ~   Mauvaise personne

Elle s’attendit à voir un changement d’expression, un sourire venir briser son air boudeur, mais elle n’eut droit qu’à cette froideur inhabituelle chez Rubens. Son propre sourire tomba, laissant place à un air blanc, presque vide. Ca, elle ne l’avait clairement pas vu venir. Elle resta un instant silencieuse, déboussolée, ne comprenant pas ce qui lui tombait sur le coin de la mouille. C’était quoi ça, cette agression gratuite ?
Rapidement cependant, sa stupeur laissa place à l’énervement, comme souvent chez la brunette d’ailleurs. Elle sentit ses poings se serrer, sans pourtant quitter son flanc. Elle ne voulait pas en coller une à Rubens –pas encore du moins- mais il fallait bien canaliser cette irritation.

    ~  Répète un peu pour voir …

Gronda-t-elle, son air jovial mutant en air menaçant en un temps record. Ce n'était VRAIMENT pas la journée pour lui prendre le chou. Depuis son réveil, ça avait été l’accumulation. Entre les gens qui l’avaient regardée de travers, ceux qui l’avaient insultée ou évitée, c’était comme si le monde entier s’était donné le mot pour s’acharner sur elle. La raison ? Elle l’ignorait. Elle avait bien essayé de soutirer quelques informations à ses amies, mais soit celles-ci ne savaient rien, soient elles faisaient semblant de ne rien y comprendre. Personne n’avait été fichu de lui expliquer pourquoi d’un coup, elle semblait avoir la peste. Elle avait presque failli aller provoquer Phinéas volontairement, songeant que ce dernier n’aurait pas hésité à lui écraser ses 4 vérités dans la figure. Finalement, elle avait opté pour la méthode douce : celle d’aller se changer les idées en compagnie de Rubens. Naturellement, la pauvre fille ne s’attendait pas à ce que lui aussi se comporte comme un con fini.

Mais au lieu de se faire répéter l'insulte elle eut droit à... Des accusations incompréhensibles. Un instant, boucles brunes en oublia son exaspération, l’incompréhension prenant clairement le dessus sur le reste.

    ~  Un sang-pur ? Quel sang pur ?

Répéta-t-elle incrédule. Impossible d’absorber le reste des informations, son cerveau bloquait déjà sur les premiers mots. Alors, ça fait quoi d’être avec un sang pur ?. Il devait y avoir un sens caché à cette phrase parce que là, concrètement, elle n’en bitait pas un mot. Est-ce que Rubens avait découvert entre hier et aujourd’hui qu’il était en fait un sang pur ? Improbable. Et elle ne voyait pas le rapport avec le fait qu’elle était une traînée. Etait-ce Eleazar qui revenait sur la table ? Mais Elea n’était pas un sang pur, très clairement. Et il n’avait pas de cousine, juste un cousin, avec qui il n’était pour sûr pas fiancer… Non ça ne pouvait pas être ça. Elle fouilla dans ses connaissances, cherchant un sang pur fiancé à sa cousine. Pas de bol, chez les sangs purs, c’était plutôt monnaie courante –preuve qu’une bonne partie d’entre eux étaient quand même de grands dégénérés de la matière grise…. Et de tous ceux qui lui venaient à l’esprit, elle ne voyait pas le rapport avec Elle. Vraiment aucun.

Et moins elle comprenait, plus sa colère s’amplifiait : l’éternel souci de Meg, celui de ne rien piger, et d’en péter une durite.

    ~  Vas te faire soigner ! Ta haine des sangs purs te fait complètement dérailler ! Ça t'a tellement atteint le cerveau que tu m'inventes des histoires insensées !

Grogna-t-elle, sentant sa patience la quitter –il fallait dire que de la patience, elle n’en avait pas à revendre. Elle en avait même très peu en stock, et Rubens la lui usait vitesse grand V. Il fallait dire qu’avec lui, c’était tout noir ou tout blanc. Chez certaines personnes, l’humeur se dégradait petit à petit, passant de bonne à moyenne, de moyenne à morose, et de morose à exécrable dans le pire des cas.  Avec le lion, c’était tout ou rien : un jour il la serrait dans ses bras, le lendemain il lui jetait des cailloux.

    ~  Un coup tu me jettes des regards langoureux, un coup tu m'insultes ! Qu'est-ce qui ne tourne pas rond chez toi ?

Enchaîna-t-elle, clairement pas disposée à supporter ses sautes d’humeur.  Car elle ne voyait pas ce que ça pouvait être d’autre, cette soudaine offensive sortie de nulle part et basée sur quedal. En fait, plus elle y réfléchissait, et plus une raison en particulier se démarquait… La dernière fois qu’il avait fait cela, tout foutre en l’air au nom de rien, du vent, c’était lorsqu’il l’avait trompé.

    ~   Tu cherches de nouveau une excuse pour tout foutre en l'air hein… C'est ça ?

Lâcha-t-elle, ses épaules s’affaissant alors qu’elle réalisait que c’était ce qu’il y avait de plus probable. Pour quelle autre raison irait-il inventer de telles inepties ? Ce n’était même pas crédible comme histoire, encore moins véridique. A part pour une nouvelle fois donner un coup de pied dans la fourmilière, non, elle ne voyait pas pourquoi il irait raconter de telles conneries, lui jeter des méchancetés pareilles et gratuites en pleine figure.

    ~  C'est bien la peine de me demander une deuxième chance si tu te dégonfles au bout de quelques semaines ! C'est quoi ce coup-ci ? T'as encore rêvé que j'étais en cloque ?

Enchaîna-t-elle, haussant la voix, pointant un doigt accusateur vers lui. Tu n’as pas le droit, Rubens. Tu n’as pas le droit de me faire ça une deuxième fois. Tu n’as pas le droit de tout détruire encore. Je ne te laisserai pas te comporter comme un couard cette fois-ci ! Sa main s’emparer de son t-shirt, tirant dessus sans pourtant porter sa main sur lui.

    ~   Si tu crois que tu t’échapperas avec des conneries pareilles cette fois-ci, tu te fous le doigt dans l’œil !


© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Ce cauchemar bleu, c'est pas très merveilleux ♪ (Rubara)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASCENSIO ::  :: ❝ L'extérieur de Poudlard :: Le parc-