Gryffondor
Directeur : Neville Londubat
Nombre d'élèves : 6
Points collectés : 335
Serdaigle
Directeur : Garett Hope
Nombre d'élèves : 9
Points collectés : 380
Poufsouffle
Directrice : Evannah Addams
Nombre d'élèves : 11
Points collectés : 1410
Serpentard
Directrice : Vesper Leigh
Nombre d'élèves : 8
Points collectés : 774
Revenir en haut
Aller en bas



 

Partagez | .
 

 When the sky comes falling down... [Jojo ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 604
Galions : 395
Âge : 16
Classe : 6eme année
Avatar : Zoey Deutch
MessageSujet: When the sky comes falling down... [Jojo ♥]   Ven 26 Déc - 11:27



When the sky comes falling down
For you, there's nothing in this world I wouldn't do


Voir Meg se promener toute seule était quelque chose d’assez rare. La demoiselle n’était pas friande de solitude, vraiment pas, et s’arrangeait généralement pour être entourée. Et lorsqu’elle ne l’était pas, elle passait le plus clair de son temps avec Eleazar. Mais dernièrement… Il fallait bien dire que la demoiselle avait quelques soucis qui la travaillaient, et elle avait besoin d’un peu de vide et de solitude pour faire le point. La partie difficile consistait à s’extraire du groupe, à s’isoler, sans éveiller les soupçons : généralement parlant, une Hendrickson qui cherchait à s’esseuler, c’était une Hendrickson qui n’allait pas bien.

La baisse des températures et le manteau de neige qui avaient recouvert  le parc de Poudlard avaient laissé un désert derrière eux. Tous les étudiants étaient partis se pelotonner près des cheminées pour essayer de glaner un peu de chaleur, mais la boule d’énergie qu’était Megara ne craignait pas le froid, au contraire, elle l’appréciait. Elle avait chaussé ses grosses bottes d’hiver et s’était enroulée dans son manteau molletonné. Elle avait également ressorti son écharpe aux couleurs des Gryffons   et avait glissé un gros bandeau polaire dans ses cheveux afin de protéger ses oreilles. Equipée, elle décida de s’enfoncer dans la blancheur du parc.

Le froid lui rougit les pommettes et le bout du nez en quelques minutes à peine, mais dans cette fraîcheur, elle arrivait à peu près à mettre de l’ordre dans ses idées. Bon, techniquement, tout était dans le à peu près.  Certaines personnes avaient des dilemmes, chez elle, c’était des dilemmes tri- ou quadridimensionnels. Elle ne savait plus quoi faire vis-à-vis d’Elea. D’un côté il y avait Rubens qui semblait avoir renoncé à elle tout en s’auto-confiant la délicate mission de lui trouver l’homme de sa vie… En soit, c’était déjà du gros n’importe quoi. Ensuite à l’équation s’ajoutait Phinéas, lui aussi plus ou moins persuadé qu’il était censé avoir son mot à dire sur son copain, et qu’elle avait tellement énervé qu’il avait fini par lancer une guérilla sur Eleazar et sur elle. Autant dire que la demoiselle ne s’ennuyait pas en ce moment : entre les interventions de Rubens et les pourrissages de Phinéas… Elle ne savait plus où donner de la tête et comment s’y prendre. Cerise sur la gateau : elle n’avait pas la moindre envie de mettre fin à cette pseudo idylle avec Elea. Elle savait que c’était égoïste comme attitude, mais il lui apportait la tendresse –certes fausse- et le réconfort dont elle avait tant besoin. Il la comprenait finalement mieux que la plupart de ses amis. Bref, il était important pour elle.

Réalisant qu’elle avait oublié ses gants, la petite furie frotta ses mains entre elle, espérant créer un peu de chaleur ainsi. Il faisait peut être un peu plus froid qu’elle ne l’aurait cru. Un croassement strident au dessus d’elle lui fit lever le nez. Le ciel était d’un gris aveuglement lui faisant plisser les yeux, mais elle aurait reconnu cet adorable bêbête volante entre mille.

    ~  Raven

Murmura-t-elle, un sourire se dessinant sur ses lèvres. Et qui disait Raven, disait Jonas, logiquement. Baissant les yeux, elle scruta les alentours, cherchant des yeux son cousin. Son regard ambré ne tarda pas à tomber sur cette silhouette haute et bâtie qu’elle connaissait par cœur, et son sourire ne fit que s’élargir d’avantage. Jonas avait ce pouvoir étrange sur elle, celui de raviver sa bonne humeur à sa simple vue. Envolés les soucis, évanoui le tracas. Meg sentait à nouveau son énergie lui revenir. Sans attendre d’avantage, elle se mit à galoper dans la neige en direction de son cousin qui lui tournait le dos, bien décidée à le surprendre.

Comment Jonas avait fait pour ne pas entendre le troupeau d'éléphants qui fonçait sur lui ? Un mystère. La neige devait y être pour quelque chose, et il devait en prime être très absorbé par quelque chose -ses pensées, une contemplation, tout était possible. Quoiqu'il en soit, arrivée à sa hauteur, mais toujours dans son dos, Meg fléchit les jambes, se donnant de l'élan avant de bondir sur lui :

    ~  Mon affreux jojoooo !

Sa voix etait chantante alors que ses bras et ses jambes se nouaient autour de son cousin comme l'aurait fait un Koala à un arbre. Heureusement pour elle, Jonas avait toujours été une force de la nature, un solide gaillard qui ne flanchait pas sous le poids de sa cousine -même après les fêtes de Noël et l'excès de nourriture. Et heureusement pour lui, Meg etait aussi légère que petite, ne lui donnant pas trop de fil à retordre. L'aîné Hendrickson vacilla tout de même un peu, sans doute sous l'effet de surprise, et la brunette vit quelque chose s'échapper de ses mains, mais il parvint malgré tout à maintenir l'équilibre. Plus vive qu'un furet, elle se laissa glisser au sol, le contourna, et ramassa ce qui s'était échappé de ses mains : un parchemin, une missive apparemment.

    ~  Oooh Jonas, ta lettre ! Je suis désolée

Attrapant le bout de papier elle se lit à souffler dessus pour en enlever la neige avant que celle-ci ne fasse des dégâts. Heureusement, elle n'avait pas eu le temps de pénétrer le parchemin, de le ramollir et d'effacer l'encre.

    ~ Tiens, comme neuve

Déclara-t-elle avec un sourire, lui tendant la lettre. Elle devait admettre être un peu curieuse du contenu de cette lettre… Il ne s’agissait sans doute de rien, peut être même tonton et tata qui lui écrivaient, mais les courriers familiaux étaient généralement distribués pendant les repas. Curieuse ou pas, elle n’était pas assez impudente pour se permettre de lire la dite lettre sans le demander à Jonas avant. En revanche… rien ne l’empêchait de de harceler son cousin jusqu’à ce qu’il crache le morceau.

    ~ Une lettre hein…

Commenta-t-elle, se rapprochant de lui l’air de rien. Rien qu’à son air roublard et son sourire finaud, on sentait que boucles brunes avait quelque chose derrière la tête.

    ~ Est-ce que ça vient d'une admiratrice secrète ?

Demanda-t-elle du tac au tac, dans un haussement de sourcil suggestif. Meg et les détours, ça faisait 2. Elle avait déjà essayé d’être subtile, de tourner autour du pot, de prendre des « pincettes », et ça ne lui avait absolument pas réussi. Elle-même passait souvent à côté des messages essentiels lorsqu’on faisait trop de ronds d’jambe. Rien ne valait le franc parler, et c’était une croyance que partageaient la plupart des Hendricksons, presqu’une marque de fabrique.

Quoiqu’il en soit, l’idée que Jonas ait une admiratrice secrète enthousiasmait Megara plus que de raison. Il fallait dire que la brunette ne comprenait pas juste pas comment son cousin pouvait être célibataire. A ses yeux, il était pour ainsi dire l’homme parfait : la joie de vivre incarnée, dynamique, drôle, attentionné, joueur, protecteur… Comment les filles pouvaient-elles résister ? C’était inconcevable selon elle. D’ailleurs lorsqu’elle était plus jeune, elle avait pendant des années déclaré à tout le monde qu’elle voulait se marier avec son cousin. Ensuite elle avait grandi, et il y avait eu Rubens… il y avait toujours Rubens en un sens. Quoiqu’il en soit, le désert qu’était la vie amoureuse de son cousin l’intriguait autant qu’elle ne l’attristait. Jonas méritait de se trouver quelqu’un. Et quelqu’un de bien, pas comme elle qui avait vécu et vivait toujours un désastre sentimental. C’était d’ailleurs pour cela qu’elle avait –temporairement au moins- renoncé à l’idée de jouer l’entremetteuse : ses goûts étaient tellement déplorables qu’elle allait sûrement le pousser dans les bras de la pire goule de l’école…
© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 123
Galions : 90
Âge : 19
Classe : L1
Avatar : Colton Haynes
MessageSujet: Re: When the sky comes falling down... [Jojo ♥]   Ven 26 Déc - 13:07


When the sky comes falling down.


▽ When the sky comes falling down
For you, there's nothing in this world I wouldn't do
Connaissez-vous cette sensation d'être brisé en deux. De vous voir vous noyez dans un lac profond, spectateur sur la rive perdue de l'intérieur de votre âme. C'était ce que je ressentais quand, par une matinée de bonne fois, je me dirigea vers les cours de soins aux créatures magiques avec l'intention d'être sage et d'écouter, et que d'un coup Raven croassa, d'un croassement grave, comme le présage d'une mauvaise augure.

Et c'est là que ce Hibou noir apparu dans le couloir et me lâcha dessus un parchemin abîmé par le froid et la neige. Ce parchemin avait voyagé. Et je devina son origine. Je me détacha de mon groupe en courant vers l’extérieure. Le souffle court, les joues empourprées, je ne pouvais plus m'arrêter.
Un nom hantait mes pensées.

Gaspard ... Gaspard!! GASPARD! Il m'a écrit !!

J'atteignis le parc. Vide. Et blanc comme neige. Je ralentis ma course, et fis quelque pas pour avancer vraiment sous les arbres hors de la vue de quelconques curieux.

J'ouvra la parchemin. C'était Gaspard. Son écriture...

"Jonas,
non je refuse que tu en parles à qui que ce soit.
Ma soeur et mes parents, ainsi que tout le monde,
ne doivent pas savoir que je suis vivant.
Je ne te pardonnerais jamais si tu venais
à me trahir.
Oui j'ai trouvé ma voie, et je veux que tu
l'acceptes... Je comprend tes réticences mais... "

"Mon affreux jojoooo !"

Par surprise et dans un cris de gobelin typique d'une seule personne au monde, un rocher vint se heurter à mon dos. Pas un rocher très lourd. Mais le genre à s'accrocher à vous et ne plus se détacher.
Je vacilla, le cœur battant à tout rompre, et je fis tomber le parchemin dans la neige. Tendant la main vers lui, le petit gobelin fut plus rapide et l'attrapa avant moi.

Ce gobelin c'était mon amour de cousine, la personne pour laquelle je donnerais ma vie sans hésiter. J'avais toujours vécu avec elle depuis qu'elle m'avait sortis de ma bulle petit en me tendant sa petite main fragile. Ce jour avait changé ma vie, et j'avais décidé de toujours tout donner pour elle. Que ce soit mon temps, tout l'amour que j'éprouve, comme mon être tout entier. Elle me l'avait souvent reproché, car je n'avais jamais eu de copines à cause de ma présence très prononcée à ses côtés. Mais comme je lui expliquais à chaque fois, seul son sourire valait tout le reste.
Peut importe ce qu'il y avait, la seule chose que je voulais et encore plus depuis le départ de Gaspard, c'était la protéger. Comment ne pas aimer un être si léger, fragile, et qui à le dont de vous toucher en plein cœur à chacun de ses sourires. Alors effectivement je n'avais pas penser à chercher le bonheur ailleurs que celui que m'apportait mon propre sang.

Pourtant à cet instant présent, elle tenait dans la main l'un de mes pires mensonges. Ce qui me rongeait nuit et jour. Une lettre de son "décédé frangin". Si elle la lisait elle me haïrait, si je ne lui disais pas je me haïrais encore et encore, et le jour où elle le découvriras elle me détesterait. C'était un cercle vicieux dans lequel Gaspard m'avait enfermé. Je ne voulais pas qu'elle souffre, pas qu'elle découvre cette horrible vérité. Elle avait déjà tellement souffert de l'annonce de son décès et c'était transformé en quelqu'un de tellement détruit que quand je la pris sous mon aile, je ne savais même plus par où commencer pour avoir la chance de revoir son sourire un jour.
J'étais égoiste de lui cacher... Mais qui trahir? La confiance de Gaspard, mon cousin, mon sang, ou la confiance de ma cousine. Je ne pouvais choisir. Megara était tout pour moi depuis toujours, mais Gaspard avait toujours été présent avant aussi.
Voilà le plus gros dilemme de ma vie.

Je la regardais. Elle était belle, souriante, si petite. Devant moi agitée comme une puce pour enlever la neige du parchemin, et moi je me tenais devant elle, un nuage de buée sortant à chacune de mes respirations. J'étais incapable de bouger. Mon cœur battant à tout rompre.
Intérieurement je décida que c'était le moment, qu'elle devait savoir! Alors je ne fis rien pour récupérer le parchemin.
Mais elle me le tendit. Blaguant sur l'éventualité que ce soit une fille qui m'ait écrit.
Je lui souris, mais d'un sourire triste et vide. Elle ne manquerait sûrement pas de la remarquer, mais je souffrais vraiment de lui cacher la vérité.

Raven croassa, et je repris mes esprits.

"Tu es vraiment un gobelin infernal !"

Je coinça sa tête sous mon bras et lui ébouriffa les cheveux. Elle protesta de vive voix, mais elle rigolait et ce son calma les battements de mon cœur.

"Bon alors le monstre, que fais-tu ici seule dans la neige, tu ne te promènes jamais seule pourtant, tu te serais perdu? Ou alors cherchais-tu le meilleur cousin du monde que je suis?"

Elle releva sa petite tête de boucles brunes avec des yeux étincelants vers moi. Elle n'avait pas l'air malheureuse, mais j'avais quand même un doute sur le fait qu'elle soit seule dehors. Un Hendrickson seul est un Hendrickson qui va mal disait-on. Pourtant j'étais très souvent seul ces temps-ci, peut être que la lettre de Gaspard me tuait un peu plus chaque jours que ce que je n'aurais crus.


"Un petit soucis de cœur peut être ?" soupçonnais-je en la relâchant et en lui caressant d'une main protectrice ses petits cheveux.

Je la vis hésiter un moment, tremblotante sous la neige de décembre. J'enleva un gant et m'agenouillant devant elle, lui pris la main pour l'y glisser, et recommença avec la seconde. Puis je la regarda dans les yeux.

"Ton cœur balance toujours c'est ça?"



(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 604
Galions : 395
Âge : 16
Classe : 6eme année
Avatar : Zoey Deutch
MessageSujet: Re: When the sky comes falling down... [Jojo ♥]   Sam 27 Déc - 0:27



When the sky comes falling down
For you, there's nothing in this world I wouldn't do


Elle lui sourit de toutes ses dents alors qu’il la traitait de gobelin. Bizarrement, dans la bouche de Jonas, ça ne sonnait pas comme une insulte. Pas comme quand Rubens l’avait traité de Troll… Mais dans la sienne de bouche, de toute façon, tout sonnait comme une insulte. Son sourire s’évanouit cependant rapidement alors que son cousin la coinçait contre lui pour venir mettre le bordel dans ses boucles brunes… Comme si ses mèches folles avaient besoin d’être encore plus en bordel ! Elle grogna et protesta pour la forme, mais ses ronchonneries se muèrent rapidement en un éclat de rire, avant de réussir à s’extirper de la prise de Jonas. Relevant la tête, elle renvoya en arrière sa cascade de cheveux pour relever les yeux vers son sang et sa chaire, la personne à qui elle tenait le plus dans ce château et probablement dans le reste du monde aussi.

Elle eut un petit rire alors que Jonas fanfaronnait presque subtilement.

    ~ Voilà, j’ai décidé de ne te laisser aucun répit

Répondit-elle, le lui donnant un coup de poing amical sur le bras. Avec ses petites mains enfantines, elle ne restait pas de faire mal à son cousin, surtout pas lorsqu’elle y mettait si peu de force. Elle n’avait pas très très envie de rentrer dans les détails de ce qui l’amenait à errer seule dans la neige. Elle avait, bien évidemment, une confiance aveugle en Jonas, mais elle n’aimait pas l’inquiéter pour un rien non plus. Elle connaissait la tendance qu’avait le Gryffondor à se faire du mouron facilement pour elle, alors si elle pouvait éviter d’alimenter ce mouron… c’était toujours ça de tourment qu’elle lui épargnait.

Comme toujours, il posa le doigt au bon endroit, devinant d’entrée de jeu ce qui la tourmentait. Jonas savait être très perspicace contrairement à ce que la plupart des professeurs pensaient à son sujet. Megara, à l'inverse, était bouchée de chez bouchée. Plus on lui mettait des évidences sous le nez, et moins elle voyait clair dans le jeu des gens. Même avec son cousin, dont elle était pourtant très proche, elle arrivait à interpréter les signes de travers. C’était désespérant d’être à ce point aveugle, et parfois bien handicapant également. Elle le regarda s’agenouiller dans la neige devant elle avec un air réprobateur, l’air de dire qu’il n’avait pas besoin de faire cela… Mais c’était Jonas dont on parlait : il faisait ce qu’il voulait, et ce n’était pas son poids de plume de cousine qui allait l’en empêcher.

Elle aligna ses mains devant elle, et ne put retenir un nouveau rire en voyant la taille de ses nouvelles paluches par rapport à ses bras. Elle attrapa les deux mains maintenant nues de Jonas avec les sienne avant de lui lancer avec espièglerie :

    ~ Allez, relève toi, preux chevalier

Elle le laissa se redresser, avant de venir glisser son bras autour du sien, posant sa tête contre le haut de son bras à défaut de véritablement pouvoir la mettre sur son épaule.

    ~ C’est compliqué. Je sais que c’est fichu d’avance. Ma tête le sait, ma raison le sait, mais mon cœur n’en fait qu’à sa tête… Comme toujours !

Et s’il n’y avait que ça… L’intervention de Phinéas et ses sentiments qui ne cessaient d’évoluer pour Eleazar ne venaient clairement pas simplifier les choses. Elle n’avait cependant pas trop envie de s’étendre sur le sujet : Jonas n’avait pas l’air de vraiment estimer Elea, même si elle ne comprenait pas tout à fait pourquoi, et il semblait au contraire s’entendre plutôt bien avec Phinéas. Megara était beaucoup de choses, mais certainement pas une fouteuse de merde –en tout cas pas volontairement. Elle se voyait mal noircir le portrait de son ami à Jonas. Elle avait déjà plus ou moins évoqué leurs désaccords, mais avait soigneusement évité de lui dire que Phinéas avait décidé de faire de sa vie un enfer. Elle n’était pas certaine de ce que ça entraînerait… Et elle voulait croire qu’elle pouvait régler ce souci toute seule, même si ça perturbait son sommeil et sa joie de vivre.

    ~ Mais arrêtons de parler tout le temps de MA vie amoureuse.

Renchérit-elle, levant les nez vers lui, les yeux pleins de malice. S’il pensait pouvoir échapper à LA discussion, il se fourrait le doigt dans l’œil !

    ~ C’est un désastre, on le sait tous les deux. Et ce n’est pas trèèèès intéressant en plus

Pas en comparaison d’une potentielle histoire d’amour pour Jonas, en tout cas. Non, elle n’en démordait pas, et plus elle en parlait, plus elle semblait persuadée que ça ne pouvait être que ça, cette lettre. Ca l’exaltait sans doute plus que ça ne le devrait… Mais il fallait la comprendre : Jonas avait toujours été là pour elle, derrière elle, à la soutenir, à l’aider, à la guider, à la consoler, bref, à se plier en 4 pour elle. A l’inverse … qu’avait-elle fait pour lui ? Pas grand-chose. A part peut être lui avoir fait un bisou magique il y a maintenant un sacré nombre d’année lorsqu’il était tombé par terre, sa contribution était nulle, nada, zéros. Et elle voulait que cela change ! Clairement, elle ne risquait pas de l’aider en cours, elle était une quiche en magie. Une quiche qui s’améliorait, mais une quiche quand même. Elle ne pouvait pas le défendre, il n’en avait pas besoin, et elle faisait pâle figure à côté de lui, même si elle se débrouillait plutôt pas mal en castagne. Il restait donc le domaine amoureux ! Un domaine dans lequel, certes, elle ne brillait pas vraiment… Mais si elle pouvait ne serait-ce qu’un peu l’aider, elle foncerait !

    ~ Allez Jojo, crache le morceau, c’est quiiiii qui t’écrit ?

On pouvait presque voir des étoiles dans ses yeux alors qu’elle s’imaginait déjà l’histoire la plus romantique qui soit. Ca commençait par une lettre écrite par une demoiselle un peu rêveur ou un jeune homme mystérieux. Ca continuait par des échanges de mots doux, entre les cordes d’une harpe, comme dans les Liaisons Dangereuses… sauf que Jonas ne jouait pas de Harpe. Alors par le biais d’une bibliothèque magique ? L’un glisserait le mot dans un livre, l’autre le récupérerait dans un autre ? Encore une fois, Jojo et les bouquins, ce n’était pas une grande histoire d’amour, ça c’était plutôt Phinéas. Des petits mots glissés dans son équipement de Quidditch alors ? Ou dans les franges de son balai ? Quoiqu’il en soit, ça serait épique.

La pauvre. Si elle savait qui était l’auteur de cette lettre et quel en était le contenu, nul doute que son sourire s’effondrerait en 10 secondes top chrono. Heureux les insouciants ne disait-on pas ? Le proverbe n’avait jamais été aussi vrai. Dans l’expectative, elle continuait de dévisager son cousin avec un air à la fois rêveur et plein de sous-entendus. Un sourire sur les lèvres qui lui promettait son soutien inconditionnel quique soit cet admirateur secret ou cette admiratrice secrète –parce que tout était possible après tout.

© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 123
Galions : 90
Âge : 19
Classe : L1
Avatar : Colton Haynes
MessageSujet: Re: When the sky comes falling down... [Jojo ♥]   Sam 27 Déc - 1:17


When the sky comes falling down.


▽ When the sky comes falling down
For you, there's nothing in this world I wouldn't do
Il écoutait sa cousine faire son monologue. Il avait l'habitude de l'écouter parler des heures et des heures, et bizarrement contrairement aux cours qu'ils suivaient à l'école, cela ne l'ennuyait pas. Elle avait sa façon propre à elle de raconter ses mésaventures, ses peines de cœurs et ses moments de joies bien à elle.
Comment pourrait-il partager son cœur avec une autre, alors qu'il n'y avait que Megara pour le rendre si heureux.

Étais-ce vraiment possible de ressentir ça pour une autre personne dont on ne connait pas l'origine, l’existence ou même la vie, ce qu'elle a traversé? Je n'en étais pas sûr. Pourtant Megara me poussait à croire le contraire.
Quelle peut être la puissance de ces sentiments? J'avais vu Megara souffrir de sa séparation avec Rubens, et aujourd'hui je les voyais se torturer tout les deux alors qu'ils ne pouvaient vivre l'un sans l'autre.
Serais-je assez fou pour désirer ressentir ce sentiment..? Je n'en étais pas sûr.
Mais à ce moment présent, je ne devais pas penser à ça mais comment dissimuler à ma chère cousine le contenu exact de ce parchemin.

"Malheureusement, chère cousine, tu te trompes. Ceci est la réponse d'une fille à qui j'ai dis que mon cœur n'était pas à prendre. De toute façon, elle ne me plait pas. Et comment pourrais-je être attiré par une fille alors que ma cousine est la créature magique la plus belle de l'école? Cesse donc un peu de vouloir me caser avec quelqu'un tu ne vois donc pas que c'est une peine perdue..."

Je lui tournais le dos à présent, et rangea la lettre dans la poche de mon pantalon. La regarder dans les yeux et lui mentir si ouvertement agrandissais la plaie à l'intérieur de moi.

"Il n'y a rien d'intéressant dans cette école, ni les cours, ni les professeurs, ni  même les élèves. Il y a trop de mensonges, trop de faux semblants, trop de mal partout, et le peu de personnes qui m'entourent me suffisent. Je ne veux pas croire en quelque chose qui n'existe pas."

Après avoir achevé mon monologue, je me rendis compte de sa noirceur. Je n'avais jamais fais par jusqu'à aujourd'hui à Megara de ce que je ressentais vraiment sur ce sujet. Et en me retournant je vis que ce que je venais de dire l'avait affecté.
Pourtant je n'aurais su dire à quoi elle pensait à cet instant. Une multitude d'émotions traversées ses yeux.

Je baissa la tête, je ne voulais pas la rendre triste, et lui montrer mes souffrances intérieures. Je ne voulais pas mettre ce poids sur ses épaules.

"Si ca peut te faire plaisir, dis je en me baissant vers la neige dans laquelle je pris une poignée, tu peux toujours essayer de me présenter une ou deux copines, mais je ne te promet rien."

En lui lançant la boule de neige dessus, elle ne s'y attendait clairement pas, et la mangea en pleine tête. J'avais coupé cours à ses réflexions. Mais j'avais définitivement trop parler, et je ne savais plus trop quoi rajouter pour noyer le bébé empoisonné.

"Ecoute plutôt que de penser à ce que je viens de te dire, que dirais-tu de m'accompagner près du lac. J'ai découvert quelque chose qui devrait te plaire."

Je la souleva sans attendre sa réponse, et la posa sur mes épaules, comme quand elle était enfant, et je marcha, en direction du lac, ou un peu plus tôt dans la journée, j'avais croiser Mc.Millan.

La descente vers le lac ne prit que quelques minutes et je remerciais mes entraînements de sports, j'arrivais toujours à porter ma cousine sans trop de peine sur la distance.
Je la souleva en mettant mes mains sous ses bras, et la déposa a côté de moi dans la neige en lui faisant signe de se baisser.

Nous attendîmes quelques petites minutes, quand il décida de sortir sa truffe dehors. Quand nous étions petits Megara avait toujours pris la patience de rester avec moi quand je trouvais un animal. Si elle ne les aimait pas elle ne l'avait jamais montrer pour pas me vexer, mais quand celles ci étaient à son gout je la voyais sourire à nouveau. C'est d'ailleurs le jour ou je lui ai montrer des bébés hippogriffes marcher pour la première fois qu'elle reprit son sourire après les funérailles "officielles" de Gaspard.

Le renard sortis le nez de sa tanière. Je n'avais vu que le bébé, et là ce devait être la mère qui allait chasser. Elle fit quelques pas dans la neige et scruta le sol, et bondit comme un faon pour s'écraser tête la première dans la neige.

Devant une scène aussi hilare, Megara et moi ne pûmes nous empêcher de rire aux éclats. Et ça nous fit du bien à tout les deux, de rester l'un près de l'autre à rire du renard paniqué dans la neige.

Je la regarda encore une fois et passa mon bras autour de ses épaules pour qu'elle prenne appuis sur mon torse. Je ne savais pas si j'étais vraiment heureux seul, mais quand ma cousine était présente, je ne manquais clairement de rien.


(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 604
Galions : 395
Âge : 16
Classe : 6eme année
Avatar : Zoey Deutch
MessageSujet: Re: When the sky comes falling down... [Jojo ♥]   Lun 29 Déc - 20:46



When the sky comes falling down
For you, there's nothing in this world I wouldn't do


Elle plissa les yeux, l’observant d’un air peu convaincu. Bon sang ce que ça l’énervait lorsque Jonas tenait ce genre de discours. Pourquoi s’entêtait-il donc à rester célibataire ?

    ~   C’est égoïste de priver la gente féminine de… de ça

D’un geste ample de la main, elle désigna son cousin tout entier. Et elle ne parlait pas du physique. Evidemment qu’il était beau, Jonas, mais il avait surtout un cœur d’or. Alors elle ne voyait pas POURQUOI ce cœur d’or ne serait pas à prendre. C’était priver le monde d’une véritable pépite selon elle.
De manière générale, Meg ne supportait pas les discours défaitistes ou négatifs. En bonne éponge à émotion qu’elle était, dès qu’un de ses proches avait le blues, inévitablement, ça finissait par la gagner également. Elle n’aimait pas voir son cousin ainsi, lui qui était d’ordinaire si jovial, si plein de vie et d’idées amusantes.

    ~   Ne dis pas ça Jonas… C’est vrai qu’il y a des cours pas terribles… Mais on a découvert la magie ici ! On a découvert des créatures magiques formidables ! On a appris à voler !

Megara était nulle en magie. Ses professeurs ne cessaient de lui répéter qu’elle avait un potentiel énorme, mais qu’elle n’arrivait pas encore à maîtriser sa baguette, et ça l’enrageait de ne pas réussir à dompter cet élément merveilleux qu’était la magie… Mais elle ne pouvait nier sa fascination pour ce monde ! Celui des moldus n’était pas moins intéressant, au contraire, mais le monde que lui avait ouvert Poudlard était fantastique, et elle était triste que son cousin ne ressente pas la même chose.

    ~   Et au passage… je ne peux pas ET être la plus belle ET être un gobelin

Ajouta-t-elle, un air faussement sérieux sur le visage, comme si elle venait d’énoncer la théorie la plus compliquée au monde. Histoire de casser ce ton soudainement trop solennel, elle opta pour la technique infaillible : la grimace. Elle fronça le nez, déforma sa bouche, tira la langue, fronça les sourcils autant qu’elle le pouvait, et se mit à loucher, essayant d’avoir l’air la plus horrible possible, la plus gobelin possible. Et elle savait qu’elle en était capable. Elle espérait juste que ça dériderait un peu Jonas qui semblait d’humeur étonnamment maussade aujourd’hui. Son masque grimaçant se fendit alors qu’elle se remettait à rire, espérant contaminer le Gryffondor au passage.

Elle esquissa un petit sourire lorsqu’il accepta de rencontrer ses copines. Tout n’était pas perdu … même si c’était aussi très loin d’être gagné techniquement.

    ~  « Mes copines sont trop jeunes pour toi, vieux crouton !

Le taquina-t-elle. Elle ouvrit la bouche, prête à ajouter qu’elle allait malgré tout en parler à tous ses amis plus agés qu’elle, mais si rien ne s’échappa de ses lèvres, quelque chose y entra. Quelque chose de froid et d’humide. Il venait de l’attaquer en douce ! Il s’était remis à parler, mais elle n’avait qu’une idée en tête : lui rendre la monnaie de sa pièce. Qui a dit que Meg était la personne la plus facile à divertir qui soit ? Elle était déjà penchée, prête à créer son projectile, mais elle se sentit quitter le sol. La brunette ouvrit de grands yeux alors que Jonas la posait sur son épaule comme si elle était un simple sac à dos. Elle savait que son cousin était costaud, mais il arrivait toujours à l’étonner.

    ~   Repose moi, vilain troll des montagne !

Rouspéta-t-elle, plus pour la forme qu’autre chose, ses ronchonnements se mêlant déjà à son petit rire. Elle finit néanmoins par se calmer, et laissa Jonas l’emmenait où il souhaitait aller, se contentant de voir son dos dans cette position. Et lorsqu’enfin on la remit sur terre, elle ouvrit la bouche, prête à faire commentaire, mais son cousin lui fit immédiatement signe d’être discrète. Elle fronça les sourcils, se demandant ce qu’elle fichait ici à moitié tasser dans la neige, mais n’osant pas faire de bruit.

Et ce qu’ils attendaient finit par enfin pointer le bout de son nez.  La renarde était adorable, et la brunette dut se retenir de ne pas laisser s’échapper une exclamation  d’émerveillement, plaquant ses mains gantées sur sa bouche pour se forcer à se taire. Elle adorait les animaux, tout autant que Jonas, et c’était d’ailleurs en partie lui qui l’avait contaminée. Son silence fut finalement briser alors que les deux cousins éclataient de rire de concert en voyant la scène cocasse qui venait de se dérouler sous leurs yeux. Ils firent d’ailleurs fuir la pauvre goupille à être si bruyants, mais rire aux éclats avec quelqu’un qu’on aime, ça n’avait pas de prix.
Meg se laissa tomber contre son cousin sans opposer de résistance, ayant un peu de mal à calmer son hilarité. La scène se repassait en boucle dans sa tête.
D’un petit coup d’épaule elle invita Jonas à tomber dans la neige. Elle espérait que son manteau allait tenir le coup et ne pas laisser passer le froid tout de suite, elle était bien là, et n’avait pas tellement envie de bouger. Ce mignon petit renard l’avait laissée pensive

    ~   Rho bon sang… ce que j’aimerais avoir un animal moi aussi… un avec qui j’aurais une connexion aussi forte que toi et Raven

Elle esquissa un sourire un peu rêveur à l’évocation du corbeau. Meg n’était pas jalouse, jamais elle n’irait envier ce qu’avait son cousin, mais elle devait admettre qu’elle aimerait avoir cette chance elle aussi. Evidemment, c’était compromis d’avance : ses parents avaient toujours refusé qu’elle ait un animal. C’était un vieux désaccord entre les Hendrickson et Megara : depuis ses 6 ans, elle avait réclamé un compagnon. Tout y était passé : un hibou, une chouette, un chat, un rat, un crapaud, un furet, une souris, un pigeon, un lapin, un chiot, un hamster, une grenouille, un chinchilla, un boursouf, un croup, un niffleur, un… Bon vous avez compris le topo. La brunette revenait tous les mois avec une nouvelle idée, mais la réponse de ses parents restait la même : pas d’animaux. Meg avait bien songé à en adopter un à Poudlard et à la garder secret de sa famille, mais les grandes vacances étaient trop longues pour qu’elle n’abandonne son précieux compagnon ici. Elle avait songé à passer un pacte avec le garde-chasse pour qu’il s’occupe de sa bêbête en son absence mais n’avait jamais véritablement osé sauter le pas… L’honnêteté chez les Hendrickson était une valeur importante, elle ne s’imaginait pas mentir à ses parents de la sorte.

    ~   Quand je serai majeure, crois moi, ma maison se transformera en animalerie !

Déclara-t-elle, l’excitation se lisant dans ses yeux. Elle n’avait pas beaucoup de désaccord avec sa famille qui était généralement parlant plutôt unie –du genre à faire de grands repas sur des longues tablées pour se retrouver tous ensemble- mais sur ce sujet là, bizarrement, ses parents ne voulaient pas céder.

© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 123
Galions : 90
Âge : 19
Classe : L1
Avatar : Colton Haynes
MessageSujet: Re: When the sky comes falling down... [Jojo ♥]   Mer 31 Déc - 18:37


When the sky comes falling down.


▽ When the sky comes falling down
For you, there's nothing in this world I wouldn't do
Ses yeux pétillaient d'étoiles, et elle rigola tout autant que moi de la scène. J'étais heureux, et je me sentais bien. Ma cousine se posa sur mon épaule, et nous fit nous étaler dans la neige. Le froid ne me dérangeait pas tant que ça, et je trouvais qu'il n'y avait rien de mieux que de changer les petites habitudes.

"Rho bon sang… ce que j’aimerais avoir un animal moi aussi… un avec qui j’aurais une connexion aussi forte que toi et Raven. Quand je serai majeure, crois moi, ma maison se transformera en animalerie !"

Je pensais alors à comment j'avais eu Raven. Je ne lui avais jamais raconté l'histoire, car elle retournait sur une période sombre. Mais peut-être que celle-ci l'inspirerait. Je savais que mon oncle et ma tante n'acceptaient pas les animaux. Mais je ne savais pas que Megara en désirait un autant. S'il ne tiendrait qu'à moi, je lui offrirais tout ce qu'elle désire.

"Tu sais, je ne suis pas celui qui a trouvé Raven, dis-je en la regardant perchée sur sa branche. C'est elle qui l'a fait, et au moment où j'en avais le plus besoin. Ça remonte à il y a 3 ans. Je t'avais perdu, et la disparition de Gaspard t'avait transformé. Je sentais que quelque chose n'allait pas et je courrais dans le parc à ta recherche, et c'est Raven qui m'a conduite à toi. C'est grâce à elle que je t'ai retrouvé. C'est elle qui a veillé sur nous. Pour l'instant tu n'en as pas, et même si tes parents ne le souhaitent pas, peut être qu'un jour ça sera lui qui te trouvera et lui qui te protégera!  Même si ils ne sont attirés que par moi, plaisantais-je en lui donnant un coup de coude."

Me vint en mémoire un vieux souvenir. J'avais 10 ans à l'époque. Je jouais avec Gaspard et Megara dans le jardin de mon oncle et de ma tante. Megara devait compter et Gaspard et moi nous cacher. J'avais été malheureusement suivi par un lièvre pas très discret et Megara l'avait directement remarqué puis m'avait trouver. J'avais fait une colère et m'était très énervé contre le lièvre qui s'était enfuit en galopant comme si sa vie en dépendait. Megara me l'avait reproché. Elle n'avait jamais eu d'animaux d'aussi loin que je m'en souvenais.

Je me relevai et lui tendis la main pour qu'elle puisse se relever à son tour. La nuit commençait à tomber, et nous devions rentrer au château pour le repas. Nous marchâmes pour rentrer, main dans la main.

"Tu te poses à côté de moi pour le dîner ce soir, je voudrais te montrer quelqu'un de loin? Je dois passer par ma chambre avant de descendre dans la grande salle."

Je l'abandonna en lui faisant un bisou sur le front.
Monta les marches deux par deux dans les escaliers et rejoignis ma chambre. Je sortis de ma poche l'objet si lourd et pourtant si léger. La lettre était un peu humide mais l'encre n'avait pas coulé. Je l'ouvris pour finir de la lire.

"Je comprend tes réticences mais PERSONNE
ne doit savoir. Et je compte sincèrement sur toi
pour garder ce secret. Ce sera un lourd fardeau
mais imagine la douleur de Megara et de mes parents
si ils apprenaient mon intégration dans une secte
qui pratique la magie noire, ainsi que le fait que je
ne les ai pas contacté pour leur dire que je suis
vivant. Pardonne moi mon cousin, mais tu es le
seul à qui je peux écrire, le seul à qui je peux demander
des nouvelles de ma famille, et le seul qui
sera me pardonner"


La lettre finissait sur ce mot. "Pardonner". Pardonner de quoi? D'avoir rejoins une secte? De pratiquer une magie interdite? Ou de cacher à Megara le fait qu'il est en vie?
Je voulais lui répondre mais mes nerfs étaient trop à vif pour le faire maintenant.
Je rangeai la lettre dans une boite sous mon lit. Pas très original comme cachette, je sais. Il y en avait maintenant 3. Tellement peu, mais déjà énormément de mensonges, et de cachotteries.

Me relevant, je posai mon manteau mouillé par la neige, et retirai mon pull pour en mettre un sec aux couleurs de gryffondor.  Je pris aussi une grosse écharpe de laine noire qu'une fille de deuxième année m'avait offert en me déclarant vouloir sortir avec moi. Je l'avais bien sûr recalé mais le plus gentiment possible en lui expliquant notre écart d'âge et elle avait quand même insisté pour que je garde l'écharpe.

Je descendis plus lentement les escaliers, toujours la tête dans mes pensées. Je bousculai quelqu'un. En relevant la tête je m'excusai, mais elle n'avait quasiment pas prêté attention au fait que je la bouscule car elle était en pleine conversation avec ses amis. Elle avait une crinière flamboyante, et un sourire éclatant. Mon coeur eut un raté. Je la voyais pour la deuxième fois. C'était justement elle que je voulais montrer à ma cousine, elle qui voulait m'aider à trouver une fille, j'avais besoin d'elle pour connaître son prénom. Et je comptais bien à ce qu'elle m'aide pendant le repas. Les couleurs de son pull indiquaient qu'elle faisait partie des Serdaigles. Quand elle eut disparu de mon champs de vision, je dévalai les escaliers 4 marches par 4, manquant de trébucher à plusieurs reprises.

Quand je repérai Megara assise à table je m'assis en sautant sur le tabouret à côté d'elle. J'étais essoufflé comme un canasson qui avait couru un marathon.

"Meg!! Parfait tu voulais m'aider! Voilà comment. Regarde!!"

Je lui désignai l'entré de la grande salle, et la rousse fit son apparition juste à cet instant. Je remerciai intérieurement mon corps d'avoir été capable de descendre les escaliers en un marathon aussi intense pour avoir juste le temps de lui montrer la fille.

"Son prénom!! Tu connais son prénom???"

J'étais captivé. Je la suivais du regard jusqu'à la place ou elle s'assit. Dans la rangée des Serdaigle à plusieurs mètres.




(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 604
Galions : 395
Âge : 16
Classe : 6eme année
Avatar : Zoey Deutch
MessageSujet: Re: When the sky comes falling down... [Jojo ♥]   Mer 7 Jan - 12:51



When the sky comes falling down
For you, there's nothing in this world I wouldn't do



Meg était parfois comme une enfant, et en l'occurrence, comme une gosse s'apprêtant à ouvrir ses cadeaux de Noël. Depuis que Jonas lui avait dit vouloir lui montrer quelqu'un dans la grande salle, la brunette trépignait d'impatience. Tout en se douchant et se préparant pour aller dîner, elle essayait de deviner ce qu'il pouvait bien vouloir lui montrer, ou plutôt qui, mais rien ne lui venait, ce qui ne faisait qu'accroître sa curiosité. Elle s'habilla plus vite qu'elle ne l'avait probablement jamais fait -n'accordant même pas son gilet avec son pantalon, une grande première !- pour être certaine d'être très à l'heure au rendez-vous. Meg n'était pas souvent à l'heure... Mais alors en avance, c'était sûrement une première ! Il n'y avait d'ailleurs presque personne dans la Grande Salle à cette heure-ci, et la nourriture n'était pas encore servie. Elle dut donc se résoudre à faire ce qu'elle détestait le plus : attendre. Elle Guetta autour d'elle, se demandant si la "surprise" de Jonas était déjà dans le coin -même si elle ne risquait pas de deviner son identité sans l'aide de son cousin.

La salle commença à se remplir, et ENFIN son aîné pointa le bout de son nez. Il avait l'air d'avoir fait un sacré sprint, et Meg esquissa un sourire amusé en le voyant à bout de souffle. Jonas était un garçon sportif, pour qu'il soit essoufflé de la sorte il avait dû faire une sacrée course.

    ~   Woooh, easy peasy cheesy ! Y a pas le feu au balai

Le charria-t-elle gentiment, essayant de dissimuler son impatience même si elle avait envie de lui crier : Accouche ! C'est qui ta mystérieuse personne ?. Heureusement pour elle, elle n'eut pas à attendre longtemps pour que sa curiosité soit satisfaite.

Jonas s'intéressait à une fille ! Dans la tête de Megara c'était le carnaval brésilien, sortez les danseurs et les instruments de musique, mon cousin a quelqu'un en vue ! Elle était surexcitée, presque plus enthousiaste que Jonas lui-même. Il fallait dire qu'elle ne pensait pas que ce serait aussi facile de trouver chaussure au pied de son cousin. Jusque là elle avait eu beau attirer son attention sur les plus fascinantes créatures de l'école, elle n'avait jamais obtenu de réaction véritablement intéressée. Là... C'était plus que de l'intérêt qu'elle sentait dans sa voix, c'était une curiosité, une fascination.

L'excitation de Meg retomba cependant rapidement lorsque ses yeux tombèrent sur la rouquine en question parce que... Elle ne la connaissait pas du tout. Elle l'avait déjà remarquée par le passé -il fallait dire qu'elle ressemblait sacrément à Olympe, une ancienne amie à Meg qui avait quitté Poudlard- mais n'avait ni eu l'occasion de lui parler, ni même de saisir son prénom.

    ~    Je ne la connais pas

Marmonna-t-elle, l'air dépité. La déception et la frustration étaient lisibles sur son visage. Pour une fois qu'elle aurait pu venir en aide à Jonas, elle était parfaitement inutile. Bon sang ce que ça pouvait l'irriter ! Heureusement pour elle, si sa bonne humeur pouvait s'évaporer en 10 secondes top chrono, elle ne restait jamais bien longtemps abattue. Son sourire revint presqu'aussitôt accompagné d'une petite lueur dans ses yeux qui signifiait que des idées -foireuses sûrement- se formaient dans sa tête.

    ~    Mais je peux trouver son nom ! Et pleins d'autres infos ! Son animal favori, son livre préféré, le nom de son parfum,  comment elle appellerait son premier enfant...

Ça y est, la brunette s'emballait ! Dans son esprit, les plans d'attaque se construisaient déjà. C'était une mission spéciale qui lui incombait -même si techniquement Jonas ne lui avait demandé que son prénom- elle allait sortir les grands moyens. Il fallait qu'elle contacte le concierge, ce drôle de type qui savait tout sur tout le monde, et qu'elle demande de l'aide à Rubens. Il voulait jouer les entremetteurs ? Parfait ! Autant que ce soit pour Jonas et surtout pas pour elle.  Elle pourrait bien caser ça entre ses missions "protéger Eleazar du bouclé infernal", "lutter contre Dark Phinou", "sauver tous les opprimés de Poudlard", "Reconquérir Rubens", "Caser Erin" et ses cours particuliers de magie avec Ash. Ouais, elle y croyait ! Impossible n'est pas Hendrickson !

De nouveau radieuse -à croire que c'était elle qui venait de trouver son âme sœur- elle posa ses deux mains sur les épaules de Jonas -qui était PRESQUE à sa hauteur lorsqu'ils étaient tous les deux assis- et le secoua autant qu'elle le pouvait... Autant dire pas des masses. C'était comme une fourmi essayant de faire remuer un rocher.

    ~    Aaaaah mon cousinou a succombé, c'est TROP mignon !

Bon. Techniquement, tout était encore à faire, mais le fait que Jonas abandonne son rôle de cousin protecteur pour laisser un peu de place à une autre fille dans sa vie était en soi un progrès énorme pour sa vie amoureuse. D'autres filles à la place de Megara y auraient peut être vu une forme de menace, un risque de ne plus avoir autant d'attention de la part de son cousin préféré, un potentiel délaissement, mais elle, elle se réjouissait juste. Et une Meg réjouie était une Meg intenable ! Jonas devait en savoir quelque chose...

© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 123
Galions : 90
Âge : 19
Classe : L1
Avatar : Colton Haynes
MessageSujet: Re: When the sky comes falling down... [Jojo ♥]   Mer 7 Jan - 16:27


When the sky comes falling down.


▽ When the sky comes falling down
For you, there's nothing in this world I wouldn't do

Je ne décrocha mon regard sur la rousse que pour calmer les ardeurs de ma cousine. Elle ne connait pas son nom mais je ne doutais pas qu'elle allait mettre tout en oeuvre pour le trouver, et bien plus encore.

Je n'aurais pas imaginer un seul instant que le fait de demander à ma chère et "tendre" cousine, le prénom du fille puisse autant la secoué, et la rendre heureuse à s'en faire déjà 100 cours-métrages.

" Mais je peux trouver son nom ! Et pleins d'autres infos ! Son animal favori, son livre préféré, le nom de son parfum,  comment elle appellerait son premier enfant..."

J'essayais de la calmer mais son sourire était contagieux. Elle posa les mains sur moi pour se féliciter de l'exploit de mon attirance pour une fille. Elle était petite, mais assise elle arrivait sans peine à poser ses mains sur mes épaules.

Je la regardais en souriant, son rire fut contagieux. Et je esclaffa de tant d'énergie. En rouvrant les yeux, je vis que les nouveaux arrivants et les gryffondors nous regardaient d'un œil interrogateur, et c'est là que ses yeux me glacèrent la peau.

Elle était là, elle aussi. Ou plutôt Hell aussi. Assise quelques mètres plus loin. Je croisais son regard. Un frisson me parcourut le bras. Le feu, et la glace s'entrechoquaient dans mon esprit. J'étais aspiré une nouvelle fois comme dans un gouffre. Comme quelques jours plus tôt quand je l'avais croisé au parc.

Mon regard dû me trahir car ma cousine tournait à son tour la tête dans la direction que je regardais. Elle reconnut ce qui retenait mon regard. Et me lança un regard plein de question. Je ne lui avais pas parlé de ma rencontre avec Mc.Millan. Que dire? Que j'avais réparé sa douce main du pincement de mon corbeau ravageur?
Non ce n'était clairement pas intéressant.

Je secouai la tête comme pour me libérer de cette emprise. Voilà que je n'avais jamais regarder de filles de ma vie et que deux opposées venaient de mettre mon cœur à l'épreuve.

Megara s'impatientait devant mon mutisme. Je devais me sortir de cette situation. Et de ce que j'avais ouïe entendre dans les couloirs un peu plus tôt, un évenement intéressant avait eu lieux quelques jours plus tôt.

"Alors comme ça Rubens c'est déclaré? C'est génial, tu vas pouvoir retourner dans les bras d'un BEAU bouclé, cette fois, faisant allusion a Elea avec qui je ne cachais pas ma difficulté à m'habituer."

Certes je n'en avais jamais parlé avec Megara, mais Eleazar ne m’intéressait clairement pas, c'était un bouclé de plus, de trop. Phineas et Rubens suffaisaient largement à eux deux pour me faire tourner la tête.
J'avais pas besoin d'un gars dans ma classe qui plus est. Puis Rubens était tellement amoureux, que de les voir tout les deux se torturer l'ésprit, ca me rendait malade. Si je le pouvais je les mettrais face à face, et je les forcerais à se dire les choses sinon ils n'auraient pas le droit de bouger.

Si les gens se parlaient un peu plus, tout irait sûrement mieux, et je pense pour tout le monde. Mais ces deux là continuaient à s'acharner de la mauvaise façon. Non bien que je validais la manière de Rubens de faire les choses, il méritait ma cousine. C(était un gars bien. J'avais appris à le connaître. Eleazar aussi peut être mais il ne m'intéressait clairement pas.

Surtout que quelque chose clochait dans leur relation. Si Megara était réellement éperdument amoureuse de Elea, je savais qu'elle ne ferait que en parler. Alors pourquoi ces deux là ne parlaient ni de l'un ni de l'autre quand je les voyais?
Oui il y avait une histoire là dessous, mais c'était à Megara de m'en parler si elle le souhaitait. Non à moi de l'interroger, car je ne veux pas qu'elle se sente oblige de quoi que ce soit.

"Par contre j'ai mal compris la suite, tu l'as frappé?????"

Ce détails ne m'étonnait qu'à moitié en vérité, car connaissant mon gobelin de frangine, si Rubens avait merdé grave, elle n'hésiterait pas à en venir aux mains. Elle essayait bien de m'embêter de temps en temps, mais sur Rubens, et énervé, ça devait être terrifiant !!

J'en rigolais rien qu'en imaginant la scène.

(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 604
Galions : 395
Âge : 16
Classe : 6eme année
Avatar : Zoey Deutch
MessageSujet: Re: When the sky comes falling down... [Jojo ♥]   Jeu 29 Jan - 19:23

Spoiler:
 



When the sky comes falling down
For you, there's nothing in this world I wouldn't do


La brunette était toute émoustillée à l’idée que son cousin en pince pour une fille… Mais elle se sentit carrément paumée lorsqu’elle le vit fixer une SECONDE fille quelques minutes après. Meg suivit des yeux le regard de Jonas et tomba sur... Aly ?

    ~ Tu connais Aly ?

Demanda-t-elle dans un sourire étonné. Évidemment qu'il la connaissait... Tous les Gryffondors se connaissaient plus ou moins, mais comme elle ne les avait jamais vu ensemble…. Elle ne s’était pas doutée qu’ils pouvaient être plus que de vagues connaissances. Megara connaissait très bien Aly. Elles s'étaient retrouvées toutes les deux seules et blessées par leur ex à peu près au même moment et avaient puisé l'une dans l'autre la force nécessaire à se reconstruire. Aly l'avait même aidé à concocter quelques mauvais coups pour se venger de Rubens, même si à l'époque elle ignorait qu'il s'agissait de Rubens, son pote. Depuis qu’elle avait identifié le mystérieux « ex », elle s’était abstenue de monter des plans diaboliques avec Meg, mais ça ne l’avait pas empêché de l’épauler dans les moments difficiles.

Heureusement pour Jonas, il était ridiculement facile de détourner l’attention de la demoiselle. Un instant, elle se perdait dans les hypothèses sur son cousin et son amie, le moment d’après, ces deux là sortaient de sa tête pour être remplacé par LA personne qui l’obsédait plus que de raison.
Son visage s'assombrit presqu'instantanément. Et voilà le retour du sujet qui fâche ! Y avait pas à dire, pour le grand Amour de sa vie, il assombrissait ses humeurs plus qu’il ne les égayait ces temps-ci. On lui avait souvent dit que sa relation avec Rubens, quelle qu’elle soit, n’était ni saine, ni normale. Elle n’avait rien voulu savoir, mais elle commençait à considérer ces propos. Certes, elle l’aimait encore, mais cela valait-il le coup si elle passait plus de temps à déprimer sur le sujet qu’autre chose ? Elle était un peu perdue sur le sujet, mais ce n’était pas le moment de perdre Jonas dans les méandres de ses raisonnements. Elle secoua la tête, se rappelant que son ainé lui avait posé une question.
Elle en profita pour faire les gros yeux à son cousin concernant son allusion pas très discrète.

    ~ Alors d’abord Elea est très bien !

Elle ne comprenait pas d’où venait cet acharnement contre son faux ex copain. Pourtant, elle avait cru comprendre que Jonas et Eleazar avaient été plutôt amis par le passé… Il y avait de toute évidence quelque chose qui échappait à la brunette. Elle devait admettre qu’elle avait un peu abandonné l’idée de redorer le blason d’Elea chez Jojo. Il pouvait bien croire ce qu’il voulait, ça ne changerait pas son opinion à elle sur le lion. Même si ces temps-ci, elle aurait eu un peu de mal à changer son opinion puisque Môssieur avait décidé de l’éviter. Ce qui la ramenait encore et toujours au même sujet : Rubens et elle.

    ~ Et ensuite… t'as loupé un épisode mon Jojo... Il a joué les amoureux transits 2 semaines, et ensuite il a été le premier à me traiter de traînée lorsque cette stupide rumeur a éclaté...

Jonas n'avait probablement pas échappé à la rumeur. A Poudlard, même lorsqu'on n'était pas intéressé par les rumeurs, elles finissaient malgré tout par arriver à nos oreilles. Meg n'avait toujours pas réussi à débusquer l'origine de cette histoire, mais les commentaires désobligeants s'étaient un peu calmés, et elle arrivait à ignorer les derniers acharnés. Elle en avait menacé un ou deux ce qui lui avait fait gagner quelques instants de tranquillité supplémentaires. Quelques personnes lui avaient tourné le dos suite à sa nouvelle réputation mais elle essayait de se convaincre qu'ils n'en valaient de toute façon pas la peine. Même si, il fallait le dire, d'abord Phineas, ensuite Eleazar, et pour finir Rubens, elle commençait à en avoir gros sur la patate.

    ~ Et c’pas la première fois que je l’ai frappé hein ! C’était mérité à chaque fois, d’ailleurs.

Enchaîna-t-elle, l’humeur un peu plus légère. Elle n'aimait pas se miner le moral avec ces bêtises, mais même Megara avait des limites à sa bonne humeur. Elle essayait de faire fi de l’aspect déprimant de sa vie pour se concentrer sur ce qui la faisait encore sourire, en l’occurrence : son cousin.

    ~ Mais hey ! La chance tourne chez les Hendrickson ! Si mon cousin préféré se laisse aller aux sentiments, mon cas n'est pas désespéré.

Elle avait, pour ainsi dit, eu son heure de gloire amoureuse –courte et pas très glorieuse mais enfin- elle pouvait bien laisser à son cousin une petite place dans la lumière. Chacun son tour, chez les Hendrickson, le partage était de rigueur !

© By Halloween sur Never-Utopia

[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: When the sky comes falling down... [Jojo ♥]   

Revenir en haut Aller en bas
 

When the sky comes falling down... [Jojo ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASCENSIO ::  :: ❝ L'extérieur de Poudlard :: Le parc-