Gryffondor
Directeur : Neville Londubat
Nombre d'élèves : 6
Points collectés : 335
Serdaigle
Directeur : Garett Hope
Nombre d'élèves : 9
Points collectés : 380
Poufsouffle
Directrice : Evannah Addams
Nombre d'élèves : 11
Points collectés : 1410
Serpentard
Directrice : Vesper Leigh
Nombre d'élèves : 8
Points collectés : 774
Revenir en haut
Aller en bas



 

Partagez | .
 

 That's not about who you are, but how you feel. Ft. Erin Darjeeling

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 123
Galions : 90
Âge : 19
Classe : L1
Avatar : Colton Haynes
MessageSujet: That's not about who you are, but how you feel. Ft. Erin Darjeeling   Mar 23 Déc - 17:28

Erin & Jonas
That's not about who you are but how you feel.


Ma mère me disait toujours d'être ce que je veux réellement être, car c'est en dissimulant ce que nous sommes à l'intérieur de nous que nous sommes rongés par la tristesse.
Je devrais donc remercier ma mère de ces conseils car grâce à eux, je suis considéré comme l'élève le plus insupportable de l'école en cours. Ce qui m'a value d'être encore viré de cours, il y a 5 minutes.


"Raven, j'en ai marre, c'est trop dur d'être sérieux en cours. C'est tellement ennuyant de rester assis. Comment font les autres sérieusement... Si Megara et les autres n'étaient pas là, je serais déjà partis depuis longtemps. L'air extérieur est tellement plus agréable."  

Je marchais vers la cours du lycée, mon corbeau sur l'épaule. Je venais d'être expulsé du cours d'anatomie des créatures magiques à cause du fait que j'envoyais des boulettes de papiers en l'air pour que Raven les attrape en vol.

Celle-ci me répondit par un croassement.

La cours intérieur du château était quasiment vide, tous les élèves étaient en cours. J'avais besoin de calme, ça tombait bien. Je marchais le long du couloir pour me trouver un banc. C'est alors que quelqu'un se leva sur ma droite pendant que je marchais la tête en l'air. Le livre que ce garçon portait était tellement volumineux, que je n'eu pas de l'esquiver quand il s'éloigna pour quitter la place où il était installer.

Je m'attendais simplement à le bousculer, alors ma surprise fut encore plus vive quand il s'étala de tout son long par terre.

"Oh, je suis désolé. Je ne t'ai pas vu te lever. Dis donc tu es sacrément léger pour un garçon, je n'aurais jamais cru t'envoyer à terre avec un petit choc, dis-je en lui tendant la main pour l'aider à se relever."

Il avait gardé la tête baisser jusque là et n'avait pas accepté ma main. Il ramassa son livre et en se levant je croisa son regard. Il ne dit pas un mot et s'apprêta à fuir mon dialogue. Sauf qu'il fuit dans la mauvaise direction et me re-rentra dedans.

"Dis donc, tu devrais un peu plus lever la tête quand tu marches. Et oh je te parle. Tu pourrais me regarder. T'as pas de couilles ou quoi?"

Raven se posa sur sa tête et tira sur les mèches qui couvraient son visage avec son bec. Apparut alors un visage féminin, rouge écarlate.

La jeune fille se décomposa en me voyant. Elle était vraiment petite et mince, je ne sais pas ce qui m'avait fait penser que c'était un garçon. Ses traits étaient ceux d'une femme. A n'en pas douter.

"Euh, je suis désolé!! Je pensais que tu étais un garçon. Tu ne m'en veux pas j'éspère..? Tu t'es pas blessée en tombant?"

Je ramassa le livre qu'elle avait fait retomber en me rentrant dedans. Et lui tendis. Cette fois elle était coincée devant moi et ne pouvait plus s'échapper, encore moins avec Raven sur la tête.

"Tu t'appelles?"

Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 15
Galions : 10
Âge : 23 ans
Avatar : Carey Mulligan
MessageSujet: Re: That's not about who you are, but how you feel. Ft. Erin Darjeeling   Mer 24 Déc - 14:24

Jonas & Erin
That's not about who I am, but how I feel.


Assise au calme sur un banc, Erin profitait de ce temps de répit et surtout de tranquillité pour lire sa dernière trouvaille de la bibliothèque. Il s'agissait d'un livre sur la métamorphose spécialisé dans les objets qui n'étaient ce qu'ils semblaient être. C'était tout un art, se dit-elle en lisant avidement les lignes explicatives, de faire paraître quelque chose pour ce qu'il n'est pas. Elle pouvait bien le dire, elle le faisait chaque jour, et de toute façon, elle niait tellement sa condition féminine qu'elle pouvait convaincre n'importe qui. Etant donné qu'elle en était convaincue elle-même.

Ce matin, elle avait envoyé une lettre à son père, profitant du retour de Poppy, chose qui n'arrivait que très rarement d'ailleurs, elle lui racontait ses journées sans détails et lui posait toutes sortes de questions sur son quotidien. Mangeait-il bien? Comment se portait sa santé? Avait-il préparé la cuisine pour qu'à son retour elle lui mitonne de bon petit plat? Elle avait hâte de recevoir sa réponse. Son père allait de mieux en mieux, surtout depuis qu'il vivait avec son fils. Elle se reconcentra sur son livre plutôt que de repenser aux choses désagréables et fit disparaitre le regard bouleversé de son père de sa tête.

Malheureusement pour Erin, son cerveau en avait décidé autrement, chaque fois qu'elle lui écrivait une lettre elle se mettait à ressasser les souvenirs douloureux. Enfin pas volontairement, mais c'est comme si elle se faisait un rappel de piqûre pour ne jamais pouvoir oublier que maintenant elle n'était plus la petite fille adorée de son père, mais son fils prodige et doué à l'école.

Elle referma le livre d'un coup sac, agacé de ne pouvoir se concentrer sur les informations précieuses écrites à l'intérieur.
"Oh, je suis désolé. Je ne t'ai pas vu te lever. Dis donc tu es sacrément léger pour un garçon, je n'aurais jamais cru t'envoyer à terre avec un petit choc, dis-je en lui tendant la main pour l'aider à se relever."
Elle se leva et fut percutée, ou plutôt projetée sur le sol dont ses fesses se rappellerait le toucher encore plusieurs jours. Tout en se frottant le derrière elle releva sans regarder l'idiot qui l'avait bousculée si fort. Ayant l'habitude d'être sous-estimée et ignorée elle commença à partir et se rendit vite compte qu'elle ne partait pas dans le bon sens. Repartant dans l'autre sens elle rentra de plein fouet dans l'idiot en question, qui pour une raison quelconque n'avait pas bougé d'un pousse.

L'inconnu râlant en faisant preuve de beaucoup de vulgarité faisant référence à des parties qui n'existaient pas chez elle. Son corbeau vient lui tirer les cheveux et elle devint rouge tomate devant l'insistance du garçon. Que lui voulait-il à la fin?! Il finit par la regarder de travers. Elle savait ce qu'il devait penser, son visage fin et délicat n'était pas trompeur mais elle pris un air parfaitement blasé et irrité.
"Euh, je suis désolé!! Je pensais que tu étais un garçon. Tu ne m'en veux pas j'éspère..? Tu t'es pas blessée en tombant?"
"Je en suis pas une fille, pourquoi tout le monde s'obstine à me dire que je ressemble à une fille?" Aucun doute ne transparaissait dans sa voix, encore une fois, elle avait l'intime conviction d'être un garçon et avait l'habitude d'être traitée de fille. Fixant le garçon elle remonta ses larges lunettes sur son nez et lui laissa voir son mécontentement et son ennui. Mais il ne laissa pas les choses ainsi.

Il ramassa son livre qu'il lui tandis tout en lui demandant son prénom. Ah, ces garçons qui croyaient avoir affaire à une fille devenait décidément de vrais agneau. Elle prit le livre en se moquant gentiment de lui. "Désolé, mais...je n'aime pas les garçons...si tu vois ce que je veux dire. Maintenant, excuses moi j'ai du travail."

Se décalant d'un pas, elle avança en direction du couloir bien décidée à planter là l'étrange et un peu trop curieux à son goût garçon.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 123
Galions : 90
Âge : 19
Classe : L1
Avatar : Colton Haynes
MessageSujet: Re: That's not about who you are, but how you feel. Ft. Erin Darjeeling   Mer 24 Déc - 19:00

Erin & Jonas
That's not about who you are but how you feel.


Son comportement était hilarant, et avait quelque chose de mignon. Il m'avait repoussé comme un gêneur, un dragueur de premier ordre. Je rigolais.

"Hey te fâche ! Lui dis-je en la rattrapant. Ok ok tu es un petit garçon très léger. Alors Par contre dis-moi. Tu comptes me faire faire le tour du château à marcher à cette vitesse, où tu me laisses récuperer mon corbeau qui est crispé dans tes cheveux!"

Il ou elle s'arrêta net, comme si il venait seulement de noter que mon animal n'avait pas quitter sa tête, toujours crispé à sa mèche de cheveux pour ne pas tomber.
Je repassa devant elle, et mis mon bras au niveau de sa tête.

"Aller Raven, cesse d'embêter ce jeune garçon, tu le déranges. Ou plutôt ça me dérangerais qu'elle t'embarques, riais-je".

Elle croassa soulager d'être en territoire connu. Je lui caressa le dessous du bec. La jeune fille les observer toujours.
Mon bras toujours près de sa tête, Raven retourna vers l'inconnu. Elle lui donna un petit cou avec le dessus de sa tête au niveau de la joue de celle-ci.

"Tiens, tu t'excuses aussi maintenant? Pour lui avoir tirer les cheveux c'est ça? Haha tu es terrible. En tout cas, désolé si tu l'as mal pris tout à l'heure. Mon but n'était pas de te draguer ou de te brusquer. Bon courage pour ton livre, j'aimerai pas avoir tout ça à lire"

Je lui tourna le dos et fais un signe d'au revoir en levant le bras.

"A plus petit!"

C'était quand même très intriguant. il était clair que  c'était une fille, sa bouche, son regard. Je ne pourrais pas me tromper. Je suis un homme, je le sens quand même aussi un minimum... Quels évenements dans la vie de quelqu'un pourrait pousser cette personne à décider de devenir une autre personne.

Je continuais de marcher vers le lac en pensant. Arrivé à celui-ci je m'allongea sur le bord du lac les bras derrières la tête en croix pour mieux me reposer.

"Ahh.. les filles, pas une pour en rattraper une autre".

En pensant à ce petit être fragile, à qui j'avais sûrement du faire mal au final, une idée me vint. Je fouilla dans mon sac. J'avais toujours avec moi une pommade moldus, qui était malgré son origine, un peu magique. Ça s'appelait "baume du tigre", quand je forçais trop sur le sport et que mes muscles étaient douloureux, j'étalais ce baume sur mes muscles et une demi journée après je n'avais plus aucunes douleurs.
J'arrachais une feuille de l'un de mes livres de cours, et écris "étale le généreusement sur la douleur".

"Tiens Raven, encore un petit service à te demander. Apporte ça à la fille. Ca sera comme une petite excuse de notre part."

Elle prit le flacon et le message avec et s'envola. Tandis que moi, le sommeil m'emporta bercé par les flots du lac.

Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 15
Galions : 10
Âge : 23 ans
Avatar : Carey Mulligan
MessageSujet: Re: That's not about who you are, but how you feel. Ft. Erin Darjeeling   Lun 5 Jan - 14:05

Jonas & Erin
That's not about who I am, but how I feel.


Il n'avait pas du tout l'air ennuyé par son attitude, au contraire il semblait s'en amuser au plus au point. Erin préférait de loin les moqueries à l'agressivité donc cela lui allait parfaitement qu'il réagisse ainsi. Et puis elle se rendit compte qu'il la suivait. Heureusement qu'il lui expliqua pour l'animal toujours empêtré dans ses cheveux, sinon elle aurait certainement fait le tour de l'école avec un corbeau sur la tête. C'est à dire que ça aurait été raté pour la discrétion de la pauvre Erin. Elle s'arrêta pour pouvoir laisser le propriétaire de l'animal lui enlever de la tête toujours en se marrant. Et puis, chose étonnante, le corbeau qui se faisait papouiller par le garçon, se tourna vers elle et lui mis un petit coup sur la joue, en signe d'excuse comprit-elle grâce aux commentaires de Jonas, ce qu'elle trouva parfaitement adorable. Elle lâcha un éclat de rire lorsqu'il désigna le lourd volume de métamorphose passé sous son bras. Elle adorait la lecture, peu lui importait la taille des ouvrages, rien ne lui faisait tant que cela concernait sa matière préférée.

"C'est vrai que celui-là est énorme. Mais il est bourré d'astuces!" Répondit-elle de meilleure humeur.

Finalement il s'en alla en lui faisant un petit signe de la main auquel elle répondit timidement. Erin continua son chemin jusqu'à un autre banc ou elle le laissa choir. Cette rencontre était pour le moins étonnante mais pas si désagréable que ça se rendit-elle compte après coup. Elle aurait du essayer de discuter un peu plus avec lui. Sa timidité maladive ne l'aidait pas dans ces moments là, mais elle était heureuse que lui ai engagé la conversation et qu'il ne l'ai pas envoyé bouler tout simplement comme les autres le faisait en sa présence.

Plongée dans son livre comme elle l'était, elle ne remarqua pas le corbeau posé à côté d'elle. Il lui fallu secouer énergiquement ses ailes pour qu'elle le voit, sursaute, et le reconnaisse enfin. "Ah c'est encore toi! Je te manque déjà?" Lui demanda-t-elle avant de remarquer qu'il n'était pas venu les mains...euh non les serres vides. Il y avait un petit pot qu'elle reconnu aussitôt pour en avoir souvent étalé sur les blessures de son père, et un petit mot l'accompagnant. Il lui avait envoyé de quoi se faire pardonner. C'était absolument charmant. Elle accepta volontiers le pot et rédigea à son tour un petit mot à l'attention du garçon: "Merci beaucoup! Ne m'envoie pas trop souvent Raven je risquerais de la kidnapper tellement elle est mignonne!"

Elle regarda Raven s'envoler avec son petit mot et ouvrit délicatement le pot pour en étaler une dose généreuse sur sa bosse. L'effet du baume du tigre prend quelques secondes, mais la fraicheur dégagée juste après elle délicieuse et vraiment apaisante. Erin soupira de bien être. Décidément, elle aimait bien ce Jonas.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 123
Galions : 90
Âge : 19
Classe : L1
Avatar : Colton Haynes
MessageSujet: Re: That's not about who you are, but how you feel. Ft. Erin Darjeeling   Sam 10 Jan - 11:09

Erin & Jonas
That's not about who you are but how you feel.


Raven mit son temps à revenir. Elle semblait porter un autre message, en le lisant me sourire s'élargie: "Merci beaucoup! Ne m'envoie pas trop souvent Raven je risquerais de la kidnapper tellement elle est mignonne!" Qui d'autre qu'une fille pouvait écrire comme ça? S'en était-elle seulement rendu compte?  Si elle voulait paraître masculine, il lui fallait un coach.

J'avais déjà entendu des histoires de garçons née homme mais se voyant femme. Je connaissais des lesbiennes qui voulaient ressembler à des hommes, mais je ne connaissais pas de jeunes filles qui se faisaient passer pour un homme. Surtout quand celle-ci était grillée à des kilomètres à la ronde. Petite taille, poids léger, la bouche attirante, les yeux charmeurs, et le vocabulaire particulier d'un fille. Et la première personne qui ne serait pas d'accord sur le point du vocabulaire, je lui citerais la même phrase, et de ma bouche je suis sûr que ça ne sonnerait pas naturel!

Je regardais l'heure, il était tard. Décidément l'heure de rentrer au dortoir prendre une bonne douche et d'aller se rendre dans la grande salle pour manger. [...]

L'eau chaude de ma douche me laissais pensif, pour m'en faire sortir un de mes colocataire avait ouvert le robinet d'eau chaude à côté et je me pris un jet d'eau glacée en pleine tronche. Je descendais donc à a grand salle en grognant d'avoir été couper dans un moment agréable en tête à tête avec le pommeau de ma douche.

Dans les escaliers, je réalisais que Raven n'était pas revenu depuis que j'étais partie du parc, et je me demandais où celle-ci avait encore bien pu disparaître. Ce n'était pas dans ces habitudes de me laisser. Je m'arrêtais au milieu des marches pour scruter les alentours. En dehors des élèves et des escaliers se mouvant vers le bas, je ne vis pas de grand corbeau noir.
Je soupirai. Le  point positif était qu'elle n'allait pas me réclamer encore à manger durant le dîner et qu'elle n'allait pas encore se gaver et prendre du poids. Et oui! Ça pèse un corbeau de 4 kg sur l'épaule toute la journée. C'était ma cousine la première à m'avoir sortis " tu m'étonnes que tes épaules soient tellement carrer avec un gros dindon   dessus toute la journée ". Cette phrase lui avait valu d'être pourchassée par Raven pendant 15 minutes, pendant que je les regardais hilare.

J'arrivais enfin dans la grande salle. Mon regard balayait les tables et les gens assis au fur et à mesure que j'avançais. Il y avait Elyne à la table des Serdaigles, la crinière flamboyante. Mon cœur eut un raté mais je m'interdis de me focaliser dessus. Je remarqua Phineas, assis avec les serpentards, le regard baisser sur son assiette, pensif, comme d'habitude. Préparait-il quelque chose contre ma cousine ou Rubens? L'idée me fit rigoler. Puis je remarqua mon petit enfer sur terre, Hell, bien entourée mais qui ne parlait pas.
Nos yeux se croisèrent, et je ne parvint pas à décrire les émotions qui m'assaillaient de toutes part. Puis j'arrivais enfin au niveau de Rubens, toujours la bouche pleine, et de Megara très proche mais tournant la tête pour ne rien laisser paraître. Quand allaient-ils faire quelque chose pour arranger cette situation...

Je m'assis à mon tour, saluais quelques personnes. Et commençais à piocher dans les plats qui m'entouraient. Un croassement me fit relever la tête en direction des Poufsouffles. Et que vis-je? Raven. Forcèment. Mais le plus drôle était: où?

Sur la tête d'un petite touffe blonde que je reconnu derechef. Par Merlin, que lui arrivait-il à ce corbeau? Je me levais pour faire le tour de la grande table en direction des Poufsouffles. Je trottinais dans la Direction de la fille de cet après-midi. Quand j'arrivais enfin à son niveau, à mon grand étonnement elle avait plutôt l'air de gérer la situation. Toutes ses amis se retournèrent sur moi, certaines avaient garder la bouche ouverte, surement étonnées de me voir ici, d'autres garçons me regardaient en fronçant les sourcils. Quand elle me remarquait à son tour, je m'aperçu que le rouge de son visage n'avait pas changer. Sûrement au faite que tout le monde nous scrutait.

"Hey, encore toi? Enfin je veux dire, tu veux me voler mon corbeau? je lui souris de toute mes dents. Je vais finir par croire que Raven est tombée amoureuse de tes cheveux, elle a l'air de s'y plaire"

Je m'accroupis devant elle me mettant à son niveau. Je ne pouvais m'empêcher de rigoler de voir Raven contente sur la tête de quelqu'un d'autre. Elle qui n'était pas particulièrement sociable avec les autres personnes, la voilà sur la tête d'une personne que je ne connaissais que  de vu, et qui de plus semblait s'y plaire.

"Tu sais quoi? Je te la laisse pour le repas vu qu'elle t'aime tant, tu n'auras qu'à me rejoindre avec plus tard là où nous nous étions croisé tout à l'heure pour me la rendre. Bon app' budy"

Et je m'éloignais pour repartir manger. Mes camarades de tables me regardaient tous avec de grands yeux, genre " c'était quoi ça!? ". Mais j'étais de trop bonne humeur pour y faire attention. Je me demandais comme allait-elle faire pour s'en sortir un peu seule cette fois!

Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: That's not about who you are, but how you feel. Ft. Erin Darjeeling   

Revenir en haut Aller en bas
 

That's not about who you are, but how you feel. Ft. Erin Darjeeling

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASCENSIO ::  :: ❝ L'extérieur de Poudlard :: La cour-