Gryffondor
Directeur : Neville Londubat
Nombre d'élèves : 6
Points collectés : 335
Serdaigle
Directeur : Garett Hope
Nombre d'élèves : 9
Points collectés : 380
Poufsouffle
Directrice : Evannah Addams
Nombre d'élèves : 11
Points collectés : 1410
Serpentard
Directrice : Vesper Leigh
Nombre d'élèves : 8
Points collectés : 774
Revenir en haut
Aller en bas



 

Partagez | .
 

 Je t'aurais un jour ... ~ Eren Bogart

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 37
Galions : 30
Âge : 22
Classe : M1
Avatar : Katy Perry
MessageSujet: Je t'aurais un jour ... ~ Eren Bogart   Ven 14 Nov - 22:18






Je t'aurais un jour ...


Feat Eren H. Bogart



J'aime les cours, ce n'est pas la question. Sinon je n'aurai pas continué mes études. Mais là c'en est trop. Je n'en peux plus ! Cela ne fait que 3 mois que les cours ont repris et mon cerveau est déjà en ébullition. Le Master, ça ne va pas être de la rigolade je crois ! Heureusement, c'est le week end. Je vais pouvoir décompresser un peu …

Le dîner sera servi dans une heure, j'ai le temps de faire un petit tour dans le parc, au calme, pour me vider l'esprit. Mais avant, je file ramener mes affaires de cours dans mon dortoir. Enfin, le dortoir des Serdaigle pour être exact … Si j'avais su que prendre autant d'options aurait pesé si lourd dans mon sac … J'avance d'un pas plutôt rapide, bien que ce ne soit pas mon habitude, mais je suis pressée de quitter mes livres qui, pour le moment, ne me font penser qu'à l'enfer. Dans ma course, je commence à comprendre pourquoi mon allure est plus lente d'habitude : c'est le seul moyen de ne pas trébucher ou bousculer quelqu'un ...Certaines personnes se marrent, d'autres me regardent de travers « Pauvre Annah, si tu ne sais pas marcher en talons, laisse les au placard ! » C'est ce qu'ils doivent penser ces cons. Je m'en tape. Je les emmerdes !

Un quart d'heure plus tard, me voilà sur les marches menant au parc de Poudlard. Qu'est ce que j'aime cet endroit. C'est mon repère depuis mon arrivé à l'école. Je ne compte plus les fois où je me suis posé sous un arbre pour lire. Il peut être à la fois très calme comme extrêmement bondé. A cette période de l'année, le parc n'est plus très peuplé, mais on ne s'y sent pas seul pour autant. En plus, il ne fait pas encore très froid, juste une brise fraîche dût à la nuit qui tombe. C'est comme ça que je l'aime. C'est parfait …

Marchant d'un pas tranquille, je lutte pour ne pas enfoncer mes talons dans le sol. Pourquoi n'ai-je pas changé ses foutues chaussures ? Au loin, assis au pied d'un arbre, je repère une silhouette que je connais bien, pour l'avoir complimenté plus d'une fois d'ailleurs … Je marche plus rapidement et très vite je constate que je ne m'étais pas trompé. Il s'agit bien d'Eren Bogart, celui-qui-passe-son-temps-à-me-foutre-des-vents. Il est arrivé à Poudlard il y a quatre ou cinq ans, je ne sais pas trop. Depuis qu'il est là, j'ai essayé plusieurs fois de le séduire, mais je ne dois pas être assez bien pour lui. Je m'en fous, il m'attire ce type, je n'y peux rien. Il va bien finir par succomber à mon charme. Les mecs n'y résiste jamais très longtemps. Je suis à présent à un mètre de lui. Je ne sais pas s'il m'a remarqué. Il fume, d'ailleurs, ça sent bon l'illégalité. Il a l'air perdu dans ses pensées, mais je décide de l'en sortir très vite.

« Salut Eren, ma compagnie ne te gène pas j'espère ? »  

Je m'assieds, face à lui, le sourire aux lèvres. Un sourire séducteur. Cette fois sera peut être la bonne ...






Dernière édition par Annah J. Nekwood le Dim 16 Nov - 15:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sorcier
Sorcier
Messages : 69
Galions : 175
Âge : 22
Classe : M2 Justice Magique
Avatar : Jonathan Rhys Meyer
MessageSujet: Re: Je t'aurais un jour ... ~ Eren Bogart   Sam 15 Nov - 22:31

Annah & Eren

***





De monarque bafoué, j'étais de nouveau passé à empereur de vos peurs. Véritable soupir à fendre l'âme qui s'extirpe de ma gorge pour se glisser dans le silence de cette salle de classe. Ils étaient tous là à gratter avec rapidité sur leurs parchemins, leurs plumes ne quittant presque pas le papier alors que moi je m'ennuyais à mourir. Et le simple fait de lancer un coup d’œil à mon voisin d'à côté suffit à me désespérer un peu plus. Audric, totalement plongé dans son travail comme si rien d'autre n'avait de réel importance à par cela. Des fois je me demandais ce qu'il se passerait si je brûlais ses devoirs ou ses bouquins, il tenterait d'en faire de même avec moi je suppose. Alors pour occuper mon ennui qui commençait à se faire bien trop présent en moi à ce moment, je fis l'une des choses que je savais faire de mieux, c'est à dire rouler quelque chose de tout sauf de licite. Et alors que j'étais concentré dans ma petite entreprise je lançais un regard à mon voisin, qui releva les yeux l'espace d'une seconde. Ses prunelles se voilèrent de colère et j'eus droit à une œillade menaçante et pour toute réponse je n'eus que pour simple geste que de terminer ma petite œuvre sous son nez.  

La sonnerie eut à peine le temps de sonner que je sortais déjà de la salle évitant l'air contrarié de mon professeur qui devait prendre cela pour une douce provocation par rapport à d'habitude. Je n'étais pas un enfant de chœur, j'étais un démon, un connard de première, un infâme personnage c'est du moins les termes qui sortaient le plus lorsque j'entendais parler de moi. Et ça me faisait chaque fois vaguement sourire. Je me fichais de l'estime que vous aviez de moi, de ce que vous pensez de ma personne. Je savais ce que je représentais, qui j'étais. Un noble Bogart, l'héritier de cette famille au sang plus pur que pur. Fiancé dans à peine une semaine à ma cousine, alliance qui allait se concrétiser, qui allait nous lié et m'ancrer un peu plus au pouvoir en place. Plus question de prendre le risque de perdre ma place une nouvelle fois. Cette couronne je l'aurais, je la visserais sur mon crâne s'il le faut, je resterais immobile collé à mon trôné si le reste ne suffisait pas, mais rien ne m’empêcherait de garder mon rang.

Je n'avais aucune envie de filer dans le dortoir si infâme des lions, je commençais à m'agacer de croiser Alyssandra encore plus qu'avant, je ne le supportais plus. J'avais envie de détruire chaque personne qu'y étais, fracasser leur crane contre un mur dans leur si chaleureuse pièce de vie. Recouvrir leurs murs d'une nouvelle couche vermeille, grâce à leur sang, la plupart du temps salis. Ils me dégouttaient autant qu'ils étaient, bande de crétins. Eren Bogart aura toujours le dessus sur vous. Je vais vous réduire en miette et vous faire vivre la pire cohabitation possible et inimaginable. Promesse de Bogart.

Je me laissais glissais contre un arbre du parc, ne tardant pas à allumer mon joint avec ma baguette, laissant l'herbe magique faire un peu plus effet à chaque bouffée. J'observais le lac d'un air absent, me laissant bouffer le crâne par la merde que j'étais en train de fumer, recrachant des nuages de fumée blanche et opaque. Mais ma contemplation fut bien vite coupé par nul autre que Annah Nekwood. Je ne lui accordais qu'un regard plein de mépris, totalement noir, mes prunelles véritables billes glacées qui la transperce pour tenter de la réduire au silence et en poussière.

« Si comme toujours, tu devrais le savoir désormais. Je me disais qu'après presque 5 années à n'avoir de moi que des mots dénués de plaisir tu finirais par comprendre. »

Je siffle bien trop mauvais, bien trop moi. Je n'ai pas la patience pour gérer cette traînée, pas aujourd'hui. Si elle veut s'envoyer en l'air, grand bien lui fasse elle a tout le château à disposition. Mais qu'elle me foute la paix, elle et son sang souillé ! Elle est son entêtement qui finira par lui causer de grave ennuis. Je ne suis pas patiente, je ne te l'es jamais été.

« Il te faut quoi pour comprendre ? Que je t’humilies en publique ? Plus que faisable. Que je sois voilent ? Bien plus que faisable. Mais je suis sure qu'une nana dans ton genre arriverait à trouver ça excitant. »

Je retiens une injure coincée dans ma gorge, avant de tirer une nouvelle fois sur mon joint qui se consume à petit feu alors que je la détaille avec intérêt. Elle n'est pas l'aide, bien loin de là, elle a un sang sale c'est vrai, mais elle pourrait toujours me servir si un jour Eugénia se montre...déloyal. Quoi que je doute que ça lui fasse quelque chose,  sauf si se sont les courbes de la gryffondor qui m'obsède que je caresse. Un sourire narquois fend mon visage alors que je relève mes yeux toujours aussi froid vers la brune.

« Toujours là ? »


made by pandora.





Dernière édition par Eren H. Bogart le Dim 23 Nov - 20:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 37
Galions : 30
Âge : 22
Classe : M1
Avatar : Katy Perry
MessageSujet: Re: Je t'aurais un jour ... ~ Eren Bogart   Mar 18 Nov - 14:37






Je t'aurais un jour ...


Feat Eren H. Bogart



Eren est sans aucun doute le seul mec avec qui je me montre si insistante. Il est le seul à m'attirer autant, je ne peux rester sur autant de refus, c'est plus fort que moi. Je sais très bien que son cœur est ailleurs, mais je reste dans l'espoir que son corps finisse dans mon lit …

Quand je lui ai demandé si ma compagnie ne le gênait pas, son regard s'est posé sur moi. Mais dans ses yeux, ce n'est pas la satisfaction de me voir que je lis, non. C'est du mépris. Ce regard pourrait être magnifique, s'il n'était pas si sombre et destructible. Mais ça ne m'étonne pas, au contraire. Depuis le début, je suis habitué à ça venant de lui, c'est peut être ça qui m'excite le plus quand je le vois. Cet air arrogant, si dangereux. Sa façon à lui de me soumettre au silence sans un seul geste. Mais mon sourire ne s'éteint pas pour autant lorsqu'il tente de me faire comprendre que ma compagnie n'est pas la bienvenue, et ne la jamais été d'ailleurs …

« Et moi je te veux, et de plus je suis têtue. À force de te courir après, tu finiras pas comprendre ... »

Je plonge mon regard dans ses yeux noirs et lui lance un sourire provocateur. Il va bien finir par succomber, il n'est pas invincible. Je passe une main dans mes cheveux puis secoue la tête pour les mettre en arrière, tout en exagérant le mouvement pour que cela soit le plus sensuel possible. Cependant, je me doutais un peu que ça n'allait pas être avec ça qu'il tomberait dans mes bras mais je ne pensais pas pour autant que cela l'agacerait à un point …
Il y a une telle violence dans sa voix lorsqu'il me demande si l'humiliation me ferait comprendre. Comprendre ?

« Mais comprendre quoi ? Que je ne serais jamais à toi ? Comment peux tu croire ça ? Tu as eu cette révélation en cours de divination ? Pense tu vraiment que tu pourras faire ta vie avec cette coincé d'Eugenia ? Enfin Eren ! Ouvre les yeux ! Elle n'est pas pour toi ! En plus, c'est ta cousine … C'est dégueulasse ! »

L'idée qu'Eren et sa cousine … Ca me dégoûte … Mais je ne sais pas ce qui estt le pire. L'inceste d'Eren, ou l'insinuation qu'il vient de faire …

« Une nana dans mon genre ? Parce que c'est quoi mon genre ? Une fille qui baise à droite à gauche ? Une salope, c'est ça que je suis pour toi ? Une maudite traînée qui saute sur tout ce qui bouge ? »

Je m'empêche d'éclater de rire. Alors c'est ça l'image qu'il a de moi ? Je sais bien que je ne ressens pas l'envie de partager ma vie entière avec lui, mais de vouloir coucher avec lui ne fait pas de moi une traînée. Je ressens vraiment du désir pour lui. Une véritable attirance. Si tu savais .. Il croit quoi ? Que je cours après lui pour le plaisir, par ce que je n'ai rien d'autre à faire ? Je me surprend à être légèrement vexée par ce qu'il pense de moi. Par ce que Eren Bogart pense de moi … A t-il deviné qu'il m'a blessé ? Je ne sais pas. En tous cas, son sourire narquois lorsqu'il lève la tête laisse croire que oui …

« Toujours là ? » Ces deux mots résonnent dans ma tête. Que répondre à ça ? Et oui, comme tu le vois, je ne suis pas prête de partir en courant. Il m'en faut bien plus, et je ne t'en crois pas capable. Je continue de le fixer, mais je ne sais pas si je souris encore, je ne me rend pas compte. Mon regard est intense. Dans un geste incompréhensible, je lui prend son pétard des mains, et bien que je ne fume pas, l'amène à ma bouche. Un nouveau rituel pour apporter son attention sur mes lèvres, ma langue ? Je ne sais pas. En tous cas, c'est dégueulasse, mais j'avale ce que j'ai aspiré, non sans mal. Je fais ressortir tout doucement la fumée de ma bouche. C'est érotique … Tellement excitant … De l'être par une chose qui n'est pas censé l'être. J'ai tellement envie de faire ce qui me hante depuis quatre ans. Je ne vais pas savoir me retenir pour cette fois. Je me penche, mon visage s'approche de lui. L'a t-il remarqué ? A t-il deviné ce que j'ai l'intention de faire ? Ce que je fais. Comment va t-il réagir quand il va s'en rendre compte ? Pour la première fois, en quatre ans, mes lèvres sont posées sur celle d'Eren Bogart ...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sorcier
Sorcier
Messages : 69
Galions : 175
Âge : 22
Classe : M2 Justice Magique
Avatar : Jonathan Rhys Meyer
MessageSujet: Re: Je t'aurais un jour ... ~ Eren Bogart   Dim 23 Nov - 20:44

Annah & Eren

***






La flamme du dédain brûle dans mes yeux tel un véritable incendie. Pourquoi les gens ne veulent pas comprendre que je méprise tout le monde. Tout le monde sauf ceux où mon illustre sang glisse dans leurs veines. Les autres ne sont que des grains de poussières inutiles, bon qu'à être balayer. Et toi Annah tu ne fais pas exception à la règle. Pourquoi ça serait le cas d'ailleurs ? Parce que tu es à serpentard. Un rire aigre en sortirait presque de ma gorge à cette pensée. Ton sang est sale, ton sang est souillé, tes parents ont fauté, ta famille a trahis son sang si pur. Et cette faute, tu vois, tu vas la traîner toute ta vie. Toi, tout les autres dans ton cas je leur ferais payer. Je vous viderais de votre sang impur pour vous soigner. Je serais le grand sauveur de ce monde. Je veux le purifier. Et je ne suis pas seul dans cette noble quête vois-tu. Mais je suis celui qui prendra le moins de pincette à vous détruire, à vous faire mal, à vous faire souffrir. Tout cela dans un sadisme inégalable.

Mais toi tu veux le comprendre, mes mots incisifs, perçant et bien loin d'être doux sont loin de calmer cet espèce de désir de moi que tu traînes partout. Avant ça m'amusait, d'un amusement léger, d’attirer un tel besoin presque oppressant chez toi. Désormais ça me dégoûte, tout simplement parce que je ne veux pas de toi, que je ne souhaite que ton malheur et ta déchéance. Tu as déjà connu la déchéance morale en te courbant de la sorte pour obtenir mes faveurs, ne continue pas sur cette pente si raide. Sinon de traînée, tu descendras à déchet. Et crois moi tu n'en es pas loin. Tu n'imagines pas à quel point jouer avec moi peut-être dangereux, comment je pourrais te briser avec une facilité déconcertante. Je suis un démon, un démon sans pitié, sans attache, sans remords.

« Je vais comprendre quoi dis moi ? Qu'en te coupant la langue j'aurais enfin droit à du silence ? Évite de me le rappeler si tu y tiens. »

Un sourire provocateurs fend ton visage, redessine tes lippes. Un signe de plus et je le ferais devenir grimace de douleur. Je laisserais sur ton visage une marque à vie du passage de ma fureur. Une trace que nulle magie, si puissante ne pourra retirer, quelque choses que tes souvenirs garderont en tête tout ta misérable vie. Tu n'es qu'une idiote qui pense pouvoir m'avoir, qui croit son charme à l’abri de tout. Mais moi ce n'est pas ça qui m'attire, pas du tout ce genre de comportement. J'aime les flammes, j'aime la glace, mais j’exècre la braise, ce feu en fin de vie. Secoue donc ta chevelure corbeau, je préfère les blondes, tu peux continuer à t'en dévisser la tête. Un rire mauvais, presque incontrôlable se glisse de mes lèvres lorsque je t'entends. Dans ses intonations si graves et sèches, tu peux comprendre que je fais tout sauf m'en amuser réellement.

« Je sauvegarde mon sang pour éviter qu'il soit aussi pourris que le tiens. On dit que la consanguinité rend fêlé mais quand je t’envoie et je t'entends je comprends qu'il suffit juste de salir son sang pour cela. Eugénia est tellement tout ce que tu n'es pas. Une femme qui mérite de l'attention par exemple. »

Mon sourire mauvais s'agrandit en t'entendant, j'aurais pas utiliser autant de tournure mais cela résume assez bien ma pensée. Je t'ai vexé, je le sais, je le vois dans tes yeux, à l'expression de ton visage qui perd un peu de sa confiance en soit. Et moi ça m'amuse, mais c'est tellement malsain que t'en vomirais tes tripes. La corde sur laquelle tu marches céderas si tu continues sur cette pente.

« Exactement. Tu n'es rien d'autre pour moi qu'une pauvre fille, une vulgaire salope qui a le feu au cul. J'ai été assez clair ou ça te suffit pas ? »

Je perds mon sourire lorsque tu prends mon bédots, non mais tu veux que je te claque le crâne contre l'arbre jusqu'à le fendre. C'est pas possible autrement. Tu n'es qu'une cinglé qui ne comprendras que je ne veux pas d'elle que lorsque je l'aurais rendus mourante. Je tourne ma tête pour expirer ma fumée agacé et je n'ai pas le temps de la retourner pour te fusiller du regards que tes lèvres se posent déjà sur les miennes. Je ne te rend pas ton baiser, la douceur de tes lippes ne s'épanouit pas sur la fraîcheur des miennes. Je te repousse, gardant ton visage près du mien, ton menton entre mes doigts pour siffler si proche de tes lèvres.

« J'espère que tu assisteras aux fiançailles rien que pour tu comprennes ce que la coincée d'Eugénia est capable de faire. »

made by pandora.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Je t'aurais un jour ... ~ Eren Bogart   

Revenir en haut Aller en bas
 

Je t'aurais un jour ... ~ Eren Bogart

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASCENSIO ::  :: ❝ L'extérieur de Poudlard :: Le parc-