Gryffondor
Directeur : Neville Londubat
Nombre d'élèves : 6
Points collectés : 335
Serdaigle
Directeur : Garett Hope
Nombre d'élèves : 9
Points collectés : 380
Poufsouffle
Directrice : Evannah Addams
Nombre d'élèves : 11
Points collectés : 1410
Serpentard
Directrice : Vesper Leigh
Nombre d'élèves : 8
Points collectés : 774
Revenir en haut
Aller en bas



 

Partagez | .
 

 We stand by you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Newbie
Newbie
Messages : 315
Galions : 370
Âge : 35 ans
Classe : Ancien Poufsouffle
Avatar : Tom Hardy ♥
MessageSujet: We stand by you   Dim 2 Nov - 19:15


 ◈ Rose, Alec et Callum ◈
Pour toi on s'allie
et c'est une mission commando qui commence








Rose est portée disparue. Elle est là, quelque part, invisible, dans la masse sombre du monde. L'inquisition s'interroge, le département de Sécurité Magique enquête et lui, on lui a ordonné de rester en poste. Une collègue. Vous restez à votre poste Hodgson. Une amie. Ce n'est pas votre travail, vous êtes ici pour me seconder pas pour vadrouiller.Je la connais parfaitement, je sais traquer. Hodgson c'est un ordre. La conscience professionnelle chevillée au corps pour un homme qui a été muté ailleurs, sa conscience écrasée sous des ordres qu'il aimerait contester. Arguments sur arguments, l'homme de main s'entend refuser le droit de sauver Rose. Cette amie qui au lendemain de la rencontre avec Alec a disparu, cette amie maintenant introuvable. Il vit mal l'arrivée de June dans son territoire. Il ressent le changement de Patron. Ma loyauté va au Ministère, ma dévotion va à un homme qui n'est pas vous. Vous n'êtes pas lui. Tic-tac le temps passe, il ronge son frein, tourne en rond, tel un coyote en cage. Obéissance à un indésirable. Tic-tac. Mademoiselle Carthew avait-elle des problèmes ? Croyez-vous qu'elle ait pu quitter son poste ? Non. Il t'accuse de trahison, de lâcheté, ils s'imaginent le plus simple avant de penser au pire. Moi, je sais que tu préférerais mourir ici plutôt qu'abandonner ton poste. Ils sont si lents. Ta magie te dévore, ce Dieu runique, te dévore. Avez-vous quelques informations à nous communiquer, quelque quelles soient, Monsieur Hodgson ? Non. Vous n'êtes pas le Patron. Troisième faute professionnelle : obstruction à une enquête en cours. Vous avez des pistes ? Ce n'est pas votre enquête, nous vous informerons si necessaire. Reposez-vous, je vous veux en forme pour surveiller Poudlard. Avec la disparition des sous-sols, on a plus que besoin de personnel pour assurer le bon fonctionnement de l'école. Bien. Faute, il aurait dû parler du compte à rebours au dessus de la tête de Rose, de ce monstre dans son corps mais elle ne l'aurait pas voulu. Il ne veut pas non plus qu'elle perde son poste à son retour, mutation anticipée dans un service adéquat pour les aurors sans magie. Sauvez la et elle se sauvera elle-même.

Faire tourner le réseau, il envoie des lettres à Levi qui lui apprend que non, Rose n'a été aperçu nul part mais que l'on sait qu'elle s'est rendue à Londres. Aucune signalisation et personne à Sainte-Mangouste ne répond à sa description, pour être honnête, le département de la sécurité se met à ratisser plus large. Merci. Dans son sommaire appartement, Callum réfléchit, maudit l'absence de moyen qui pourrait l'aider dans sa quête. Il ne peut pas attendre plus longtemps, elle est sûrement en pleine crise. Il ne peut croire qu'elle ait disparu volontairement, il s'est passé quelque chose. L'homme de main de Robert Hilliard se débarrasse de son costume noir si bien coupé mais remarquable, le troquant pour un simple jean et une chemise blanche sommaire. Un blouson noir par dessus et Callum sort de Poudlard pour transplaner à son propre domicile. Il va fouiller là où les sorciers ne pensent qu'en dernier. Le froid de la maison l'enveloppe, la lumière du salon s'allume et il se met à éplucher les pages jaunes, téléphone en main. Il commence par les postes de police mais personne n'a d'information. Il appelle les hôpitaux, espérant ne pas avoir à faire les morgues ensuite.  Callum est pragmatique. Le téléphone sonne, raccroche, sonne, échec sur échec, jusqu'à ce qu'enfin quelqu'un lui offre un peu d'espoir.

Oui, on nous a emmené une jeune femme dans ces âges. Je ne vous donnerais pas plus d'information par téléphone officier mais vous pouvez venir à l'hôpital, on vous recevra.

Quatrième faute professionnel : se faire passer pour un flic moldu afin d'obtenir des informations. Qu'est-ce que je deviens ? Non, qu'est-ce que je redeviens ? Au contact de Maureen Callum se sent revivre, avancer, cette douce amie fait éclore le meilleur et le futur en lui. Elle stabilise l'homme qu'il est devenu. Rose, tu ne fais qu'attiser le passé en moi. Pour toi j'ai accepté de ne pas tirer par le col Alec au pied du ministère de la Justice. Pour toi je mens, trahis, je sens mes crocs me revenir et ma colère de chien gronder. Tu excite le pire en moi, je retrouve l'Homme de Main, celui que je suis pour Hilliard, celui que je suis actuellement pour toi. Le gamin, l'adolescent, l'homme, prêt à absolument tout pour ceux qui compte, pour ceux de sa meute. Callum transplane, retourne au château et s'en va réveiller Alec Hudson. Pour toi je viole le règlement, mon professionnalisme et je ne le regrette en rien.

Il entre dans l'appartement sans attendre l'invitation, ferme la porte sur lui et n'a pas de considération pour l'heure plus que tardive. Rose est dans un hôpital moldu. Le département de la Sécurité n'a pas cherché de ce côté et je n'ai pas parlé de ce Dieu runique. Si les collègues la trouve, ils ne sauront pas gérer ses crises. Pas d'information quant à son état, le médecin que j'ai eu nous en dira plus si on présente des papiers de police en règle. Méfiance agaçante qu'il ne comprend que trop bien, divulguer des informations sur un tiers est toujours risqué. Aucune certitude que ce soit elle. Son regard froid, sa voix glaciale d'inquiétude, n'attend pas l'aval d'Alec : il n'a pas le choix, il vient, il aide, il sauve. Tu as une dette éternelle envers elle. Ils sont peu nombreux à l'accueil à cette heure, on peut la récupérer, s'il s'agit bien d'elle. Il va se faire virer s'ils n'agissent pas proprement, il sait ce qu'il dira pour justifier qu'il ait quitté son poste, reste de conscience professionnelle et désir de ne pas perdre cette famille qu'est devenue le Ministère.

_________________
Qu’importe j’irai où bon te semble. J’aime tes envies j’aime ta lumière, tous les paysages te ressemblent quand tu les éclaires. J’irai où tu iras, mon pays sera toi. J’irai où tu iras qu’importe la place, qu’importe l’endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Professeur
Professeur
Messages : 1180
Galions : 2120
Âge : 39 ans
Classe : Ancien Serdaigle
Avatar : Raphaël Personnaz
MessageSujet: Re: We stand by you   Dim 2 Nov - 20:01

Un pour tous, tous pour un


Quelle heure était il ? Le temps passait trop vite mais les travaux avançaient trop lentement. Peut être Alec avait il parlé trop vite. Combien de chance il y avait il que Rose soit épargné ? Même si Callum et lui était à ses côtés ils ne valaient rien aux yeux des Dieux. Le professeur soupira et transforma sa feuille en boulette de papier qui alla rejoindre le tas déjà bien présent sur le sol. Il lui restait que quelques jours avant le grand saut et son manque de sommeil ne l'aidait pas à réfléchir proprement. Il attrape sa tasse qui héberge du café devenu froid avant de se lever pour le jeter dans un pot de fleurs.
Au même moment sa porte s'ouvre soudainement et Alec s'apprête à lancer sa tasse sur l'envahisseur mais se ravise en voyant qu'il s'agit seulement de Callum. Il lui parle alors de Rose qui se trouve dans un hôpital moldue. Alec avait pensé qu'elle maintenait la distance qui lui avait demandé, raison pour laquelle il ne l'avait pas vu depuis la dernière fois.

- A l’hôpital ?

L'inquiétude lui fait répéter les mots et en même temps celui que si ses collègues la retrouve elle risque de perdre son boulot. Le temps presse il n'y a pas de temps pour se poser plus de questions, elles viendront après avoir mit Rose en sécurité. Alec attrape son manteau.

- L'adresse ?

Pour elle, Callum serait capable de transgresser toutes les règles du ministère et Alec de mourir. N'avait il pas proposé cette simple solution pour qu'elle soit guérie ? Au moins elle aurait pu se défendre contre ses agresseurs ou son accident. Non, quelqu'un l'avait attaqué c'était logique. Elle était une auror sans défense et avec les mangemorts qui se baladaient partout.

- Un flic hein ? Vous auriez pas pu vous présenter comme son petit ami ou quelqu'un de sa famille ?

Alec soupire. Il est agacé de cet imprévue et de la manie de cet homme de toujours vouloir se mettre dans le corps de la loi.

- Et bien je suppose qu'il va falloir que vous trouviez des papiers Monsieur le policier

Lui il n'en a pas besoin. Il peut très bien se faire passer pour son copain ou son frère. Bien que la ressemblance soit loin d'être flagrante. Mieux valait opter pour le petit ami.







Dernière édition par Alec Hudson le Jeu 6 Nov - 16:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dirty-secret.forumsactifs.com/
avatar
Newbie
Newbie
Messages : 459
Galions : 880
Âge : 25 ans
Classe : Ancienne Gryffondor
Avatar : Anna Paquin
MessageSujet: Re: We stand by you   Dim 2 Nov - 21:43


We Stand By You

Rose est plongée dans le coma, blessée, meurtrie et son sauvetage est organisé par ses deux chevaliers servants !
Rose & Callum & Alec

La nuit était tombée depuis longtemps lorsque les portes des urgences de l’hôpital s’ouvrirent dans un claquement caractéristique. Le médecin de garde sursauta et se mit à courir dans les couloirs lorsqu’on lui demanda de se diriger vers les urgences. Il arriva devant des pompiers et une jeune femme sur un brancard. Son état semblait préoccupant. L’un des pompiers commença à lui faire une description des blessures :

« Jeune femme, dans la vingtaine. Retrouvée dans une ruelle tout près d’ici. Elle n’avait pas ses vêtements sur elle, suspicion de viol avec violence. Plusieurs côtes cassées, son nez l’est aussi. Elle a la main droite broyée… Elle a de nombreuses ecchymoses. Nous pensons que son poumon gauche a été transpercé par l’une de ses cotes, mais nous n’avons pas pu le vérifié… Elle est stable pour le moment, mais sur le chemin, elle a failli nous claquer entre les doigts… »

Le médecin regarde la jeune femme blonde. Il se demanda ce qui lui était vraiment arrivée. Il fait signe à quelques infirmiers de garde de prendre le relais des pompiers. Ils doivent l’emmener au bloc le plus rapidement possible. Il ne sait pas si elle va passer la nuit. Après une course sans fin dans les couloirs, la salle est toute proche. Le médecin appelle des confrères pour l’aider. Pendant plusieurs heures, on essaye de stabilisé la jeune femme. Elle se bat, elle ne veut pas mourir. Finalement, elle est emmenée dans une chambre seule et le médecin peut enfin souffler. Il est déjà très tard dans la nuit lorsque le téléphone. Lassé, il répond. Quelqu’un recherche une jeune femme identique en tout point à celle qu’il vient de sortir du bloc. Il dit à son interlocuteur qu’il ne peut pas lui parler de cette patiente, mais que s’il vient, il pourrait la voir… Il repose le téléphone et attend la visite de ce policier…

[…]

Un peu plus loin, dans un bar, un véritable policier est en train de se prendre la tête avec un client… Il ne devrait pas boire, il le sait, mais son boulot est trop épuisant. Il n’a pas envie de travailler ce soir. Sa femme l’a quitté depuis plusieurs mois maintenant, il ne voit pas ce qu’il fait encore ici. Ce métier n’était pas fait pour lui, mais qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour nos parents… Il continue de boire des verres alors qu’il est en service. Il sait que si ses collègues le voient, il ne va pas garder son boulot bien longtemps. Il s’en fiche… Il est déjà tard, il doit ramener la voiture au commissariat… Il cherche ses clés et sort du bar. Il ne devrait pas conduire, mais il se sent bien, il va prendre le risque. Pourtant, il se fait bousculer par un homme.

« ‘Pouvez pas faire attention. »

Le policier essaye de retrouver son équilibre et veut courir derrière l’autre homme, mais il s’écrase lamentablement contre le sol. Il se redresse et décide finalement de ne pas conduire. Et puis cet homme, il n’a pas l’air bien méchant… Le policier monte dans sa voiture dans l’intention de se reposer, mais il remarque qu’il a perdu ses clés… et ses papiers d’identité…

[…]

Le médecin de garde attend toujours ce policier qui doit venir voir la jeune femme… Il est pressé, il a envie d’aller chez lui et d’aller dormir après une garde de plus de douze heures… Il passe voir cette jeune femme qui n’a pas de papiers sur elle. Comment pouvait-t-on faire du mal à une femme ? Il regarde la machine qui permet de voir si elle respire toujours. Elle semble tirée d’affaire, mais il sait que ce genre de traumatismes peut en cacher un autre… Il regarde les pansements qui se trouvent autour de son bras et sur son ventre. Les plaies n’étaient pas très belles à voir, bien que celle du bras semble être sur la voie de la guérison… Il avait trouvé cela bizarre, mais il n’avait pas posé de question… Il lui avait mis des bandages autour de sa poitrine pour maintenir ses cotes en place… Il y avait eu trace de viol, mais aucun adn… La main droite de la jeune femme avait été écrasée, mais par miracle, elle n'avait pas été trop abîmée, elle pourra de nouveau l'utiliser... Son nez avait été cassé, mais cela se réparait... Son poumon gauche avait été transpercé par l'une de ces cotes comme l'avait prédit le pompier... Il tremblait de l’intérieur, il ne pouvait pas supporter ce genre de sévices… On l’appela à l’intercom pour lui dire qu’un policier l’attendait à l’entrée des urgences… Il se dirigea vers le couloir qui lui permettrait d’arriver le plus rapidement là-haut… Il espérait que ce policier allait pouvoir l’aider et aider cette pauvre fille…


_________________
I need you two...
"J'ai besoin de vous deux, même si entre vous, c'est la guerre... (c) code by Silver Lungs




Dernière édition par Rose I. Carthew le Sam 15 Nov - 20:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Newbie
Newbie
Messages : 315
Galions : 370
Âge : 35 ans
Classe : Ancien Poufsouffle
Avatar : Tom Hardy ♥
MessageSujet: Re: We stand by you   Jeu 6 Nov - 13:06


 ◈ Rose, Alec et Callum ◈
Pour toi on s'allie
et c'est une mission commando qui commence








Il râle, commente, mais qu'il se taise, il ne lui a pas demandé son avis qu'il sache, il lui a demandé de simplement obtempérer. Créer de faux papiers n'étaient pas compliqués. Oui. C'était très même simple pour lui qui l'avait déjà fait. Silence dans l'esprit de l'homme de main. Silence gênant où il sent une fois encore qu'il franchit cette frontière rouge qui ne semble pas poser problème à l'homme qui se tient à ses cotés. Créer de faux papiers est une fraude. Pas la première fois. Une fraude. Les voilà sortis de Poudlard et Callum n'a toujours pas réussi à sauter le pas de lancer ce sortilège. Quel pleutre. Droit dans ses convictions, il ne reculera pas pour sauver Rose, néanmoins le compte de ses infractions augmentaient un peu trop vite à son goût. Se promener au côté d'un assassin n'aidait pas. Ne pas penser. Pas le moment. Taisant son esprit, compartimentant ses pensées, Callum donna l'adresse à Alec puis lui dire d'attendre sur place le temps qu'il trouve de quoi entrer dans l'hôpital. Pas de bavardages inutiles entre eux, pas de spéculations, uniquement la mission et l'idée tenace que dès que l'enseignant aura sauvé Rose, il l'arrêtera.

Transplanant au poste de police, il eut la sensation pas si désagréable d'être en planque. Mains dans les poches, caché par l'ombre il réfléchissait à la façon dont il allait s'y prendre pour récupérer ces fameux papiers. Peur d'en créer de nouveau, assume les conséquences d'un emprunt. Lave ta conscience, tu trahis tout de même le ministère. Son regard coula sur les environs, le poste, un bureau de change, quelques maisons et un bar. Un pauvre bar minable où les policiers désœuvrés noient leur peine après le service et où les braves gens les y retrouvent. Tiens. En voilà en uniforme qui sort, ivre vraisemblablement mais portant encore fièrement l'uniforme. Ses nerfs se tendent. Tu fais honte au métier. Ses clefs tombent et Callum s'élance. D'un pas rapide il rejoint l'homme pitoyable qui essaie de faire entrer la mauvaise clef dans la portière. Tu ne vas pas quand même pas reprendre le volant ? Et le volant d'une voiture de police, en plus. Dangereux pour autrui, indigne de l'insigne qui pend à son cou. Ses poings sortent de ses poches, il bouscule l'homme, lui arrachant les clefs et l'insigne, tirant un violent coup qui le fait tituber. Sans attendre, Callum s'enfonce dans l'ombre où il transplane pour rejoindre Alec. Finalement, son emprunt est une bonne action et sa conscience est sauve.

On y va.

L'homme ne lui ressemble pas mais impossible de jeter un sortilège en ce lieu sans attirer le regard du ministère. Il sera persuasif s'il le faut. Il n'a pas l'intention d'exposer la carte plus que de raison. Inspecteur Grey, j'ai appelé pour une jeune femme. Voix calée, il suinte le représentant de la Loi et cette insigne brièvement présentée ne sert qu'à souligner une attitude bien rodée. Le médecin arrive, Callum ressort la plaque, stoïque et la fatigue de l'homme, la brièveté de l'apparition aidant, il est crédible. Coup de poker. Coup de chance. Cesse de faire les choses à moitié Callum, ça va finir par ne plus payer. L'homme demande qui est l'accompagnant, avant de se lancer dans des explications, diagnostiques, sur l'état alarmant de la jeune femme. Il s'interroge sur la présence de l'inspecteur, Callum évince la question d'un enquête en cours, je ne peux pas vous en dire plus. A mesure qu'ils le suivent dans les couloirs, Callum sent une certaine appréhension le gagner. Ne pas s'inquiéter inutilement. Son regard s'assombrit, victime de viol et d'agression, faites que ce ne soit pas elle.

_________________
Qu’importe j’irai où bon te semble. J’aime tes envies j’aime ta lumière, tous les paysages te ressemblent quand tu les éclaires. J’irai où tu iras, mon pays sera toi. J’irai où tu iras qu’importe la place, qu’importe l’endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Professeur
Professeur
Messages : 1180
Galions : 2120
Âge : 39 ans
Classe : Ancien Serdaigle
Avatar : Raphaël Personnaz
MessageSujet: Re: We stand by you   Jeu 6 Nov - 17:04

Un pour tous, tous pour un



Callum était loin d'être un homme bavard et la nuit allait être longue. pas que Alec tenait à engager une conversation avec cet homme qui lui aurait arraché le coeur depuis longtemps si il n'y avait pas eu Rose. Celle ci se trouvait à l'heure actuelle à l'hôpital, alors raison de plus pour ne pas perde de temps en bavardage. Mais le professeur était inquiet et il avait besoin de parler pour ne pas y aller sans réfléchir. L'idée de voler des papiers ne lui plaisait pas et vu le temps que mettait Callum à se décider, cela devait être pareil de son côté. A situation extrême mesure extrême non ?

Le chien de Hillard le laissa devant le bâtiment hospitalier avant de disparaître. Alec se retenait de rentrer dans l'établissement tout seul pour aller s'assurer lui même que Rose allait bien. Il avait aussi peur de l'état dans laquelle il allait la retrouver. Sans sa magie elle n'était qu'une simple moldue, sauf si l'esprit en elle avait décidé de la défendre mais autant croire au Père Noël. Callum finit enfin par revenir et c'est le pas lourd que le professeur le suit à l'intérieur. Il se présente à l’accueil et le médecin demande qui est l'autre homme.

- Je suis son petit ami...

Répondit il d'un un souffle teinté d'inquiétude et de tristesse. Il n'a pas besoin de jouer ces sentiments car ils sont vraiment là. Callum se veut convaincant, il connaît bien son métier de toute façon et le médecin demande à le suivre jusqu'à la chambre qu'occupe la blessée. Le couloir ressemble à celui de la mort tandis que petit à petit leurs pas arrivent jusqu'à la porte de l'auror. Pendant le trajet le guide leur a expliqué les nombreuses blessures qu'elle avait eut et la chance d'être encore en vie. Rose était une battante, Alec l'avait remarqué dès leur première rencontre.

Le médecin ouvrit doucement la porte et laissa les deux hommes avec la patiente inconsciente. Bien qu'il y ait de nombreux bandages elle était reconnaissable entre milles.

- Rose...

Le professeur s'avança jusqu'au lit. Son visage cogné lui serra le coeur. Il ferait payer à l'enfoiré qui avait osé la toucher. Doucement il lui caressa le front.

- On est là Rose, on va t'aider

Il ne restait plus qu'à trouver où l'emmener pour la soigner sans que ses collègues aurors ne la trouvent.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dirty-secret.forumsactifs.com/
avatar
Newbie
Newbie
Messages : 459
Galions : 880
Âge : 25 ans
Classe : Ancienne Gryffondor
Avatar : Anna Paquin
MessageSujet: Re: We stand by you   Ven 7 Nov - 21:38


We Stand By You

Rose est plongée dans le coma, blessée, meurtrie et son sauvetage est organisé par ses deux chevaliers servants !
Rose & Callum & Alec

Le médecin était fatigué, mais il avait promis à ce policier qu’il allait le recevoir. Il se présenta aux urgences lorsqu’on l’appela. Il y retrouva deux hommes. Il se demanda lequel était le policier… Le plus grand s’approcha doucement de lui, lui montrant furtivement sa plaque. Trop fatigué pour chercher à comprendre quoi que ce soit, le médecin demanda seulement qui était le deuxième homme. On lui apprit que c’était le petit ami de la jeune femme… Ce dernier semblait être bouleversé… Qui ne le serait pas ? Il les invita à le suivre. Pendant quelques secondes, il se demanda s’il devait leur dire la vérité… Il le devait. Il demanda avant tout pourquoi un inspecteur de police s’intéressait de prêt à cette affaire. Bien sûr, il lui dit qu’il ne pouvait pas en parler et le médecin n’insista pas. Il se décida enfin à parler de la jeune femme.

« Vous devez savoir quelque chose avant de rentrer dans la chambre de la jeune femme… Elle a été frappée tellement de fois que son nez s’est cassé, elle a une main broyée, plusieurs côtes cassées donc une qui lui a perforée l’un de ses poumons… Elle a deux plaies profondes, l’une sur le bras et l’autre au ventre, possiblement causé par un couteau… Et… »

Il s’arrête de marcher et se retourna vers le petit ami de la jeune femme… Il devait lui dire…

« Il y a eu viol… Nous en avons eu la confirmation… Mais aucune trace d’adn du violeur… Je suis désolé. »

Il continua d’avancer jusqu’à ce qu’ils arrivent devant la chambre. Le médecin ouvrit doucement la porte avant de s’effacer pour les laisser entrer.

« Je dois partir, je vous enverrais un de mes collègues lorsqu’il aura fini de faire le tour des chambres… »

Il partit sans demander son reste…

[…]

Rose avait mal. Elle ressentait la douleur partout dans son corps. Elle n’arrivait pas à ouvrir les yeux, mais elle entendait le son d’appareils tout prêt d’elle… Sa conscience lui disait qu’elle n’était pas en danger même si elle n’avait pas pris ses potions. Pour le moment, l’entité dormait au fond d’elle… Elle avait eu ce qu’elle méritait pour le moment.

L’Auror respirait difficilement et elle entendit des bruits de pas autour d’elle. On lui mit un masque pour lui influer de l’oxygène pour l’aider à respirer. Tout de suite, Rose se sentit mieux, mais elle n’arrivait toujours pas à ouvrir ses yeux. Son visage la brulait tellement elle avait mal, mais elle n’arrivait pas à savoir ce qu’elle avait eu… Elle essaya de bouger sa main droite, mais une douleur remonta dans son bras et fit gémir la jeune femme. Elle s’était sans doute casser la main, mais à faire quoi ? Une douleur traversait son ventre et son bras. Sensiblement de même intensité, la jeune femme ne comprenait pas ce qui lui arrivait. Elle était sûre de ne pas être tombé… Elle n’était pas en mission… Du moins, elle était en mission à Poudlard, mais ce n’était pas dangereux…

La porte s’ouvrit de nouveau et la voix d’un homme lui vient à l’oreille. Elle ne la reconnaissait pas, mais elle entendit des pas venir vers elle… Malgré elle, elle se raidit, respira plus rapidement jusqu’à ce qu’elle entendre une voix familière. Alec. Essayant de bouger pour lui faire comprendre qu’elle était toujours vivante, elle ne sentit que sa main contre son front. Comment il était bon de retrouver quelqu’un de familier… Pourtant, elle avait l’impression qu’il n’était pas seul… Sa magie choisit se moment pour s’agité, mais ce n’était pas dangereux. La drogue donnée par son bourreau en plus des médicaments du médecin l’empêchait de retrouver un semblant de pensée cohérant…

Alec… Je suis vivante… Je suis bien vivante…

Elle réussit à faire bouger sa main gauche, mais ses cotes la ramenèrent à la réalité. La douleur lui fit de nouveau échapper un petit gémissement. Elle était sûre que maintenant Alec avait très bien comprit qu’elle était vivante… Mais bientôt, la douleur revient tellement forte qu’elle perdit connaissance…

[…]

Quelque part au fond du corps de Rose, l’entité runique se réveilla. La jeune femme était aussi réveillée. Il s’était délecté de son agression et de son viol… maintenant il avait envie de plus. Il voulait qu’elle meure. Elle avait sauvé la vie de ce professeur de Runes… Il n’aurait pas dû survivre. Mais maintenant, tout était différent parce qu’il n’avait plus envie de s’en prendre au professeur. Cette fille avait traversé les frontières des Runes pour celui qui faisait battre son cœur… Il choisit ce moment pour s’agiter et accélérer le pouls de la jeune femme…

[…]

Dans la chambre d’hôpital, les appareils se mirent à sonner tous en même temps. Une infirmière arriva dans la chambre en catastrophe, mais voyant qu’elle ne pouvait rien faire, ressortit aussitôt sans voir Callum et Alec… Rose s’agite dans son lit et dans sa main gauche, il y a une concentration grandissante de sa magie comme si elle voulait expulser toute sa magie. Les Moldus ne devaient pas voir… Sur les joues de Rose, des larmes coulèrent doucement… Elle ne voulait pas mourir….

_________________
I need you two...
"J'ai besoin de vous deux, même si entre vous, c'est la guerre... (c) code by Silver Lungs


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Newbie
Newbie
Messages : 315
Galions : 370
Âge : 35 ans
Classe : Ancien Poufsouffle
Avatar : Tom Hardy ♥
MessageSujet: Re: We stand by you   Mer 12 Nov - 17:20


 ◈ Rose, Alec et Callum ◈
Pour toi on s'allie
et c'est une mission commando qui commence








Son petit-ami, ne t'avise pas de lui dire que tu t'es présenté de cette façon, ne joue même pas avec ses sentiments. Il grogne, râle, mais il y a plus important que les alibis douteux d'Alec Hudson. C'est le plus simple, il n'apprécie que moyennement. Il y a elle, la femme allongée sur le lit. Il l'a voit. C'est elle, sous ces bandages et ses bips à répétitions, c'est elle. Il en a vu des horreurs, flash dans sa mémoire, il en a fait couler du sang, il en a brisé des doigts. Il a usé de magie pour une cause sombre, en a perdu sa baguette dans ses errances où ce qu'as subi Rose était monnaie courant. Ses pas le conduise doucement vers sa chère amie. Il fut un temps où j'ai brisé des nez car le mec ne voulait pas payer sa dose, et j'ai ris, car il ne pouvait plus la sniffer. Il contourne le lit. Je sais que certains ont offert leur copine parce qu'il tenait plus au venin dans leur veine qu'à la délicieuse créature à qui ils avaient promis le conte de fée. Sa main prend celle de Rose. Il a été insultant, menaçant, d'autres ont frappé leur compagne, il n'a jamais levé la main sur June. Elle est partit parce qu'elle avait peur de lui. Il n'a jamais frappé une femme. Il a embrassé de force Aryanedëlle, il a de façon animal succombée à sa pulsion. J'en ai vu des femmes dans ton état, je me suis empêché de les suivre, je sais que si je bois je deviens comme eux ; je connais ces monstres, cela n'empêche pas la rage en moi de monter. Avoir vu l'horreur ne la rend pas banale, elle en devient écœurante, elle a le goût du déjà-vue et je connais tes souffrances. Sans l'avoir vécu, je connais le regard que tu vas porter sur toi. Vous portez toutes le même regard.

Alec s'avance pour la caresser et cette fois Callum ne râle pas, n'émet aucun grognement quant à la familiarité déplacée de son compère. Il n'approuve pas non plus, il n'y voit qu'un geste protecteur qui fait écho à ses propres sentiments. Oui, on va t'aider.  Sa Rose. Viol. Coups. Blessures aggravées. Sa Rose. On ne touche pas à la famille. Il n'a jamais cillé pour les femmes des autres, il a eu le poids levé sans le laisser retomber sur sa première compagne. Il a ignoré les pleurs, la détresse ; il a ramené les copines transformées en putain à son Mac et il s'est éclipsé, en bon chien qu'il a toujours été. Pas toi. On ne touche pas à la famille. La nuance n'existe que dans son esprit, ce n'est pas une révolte dû à l'injustice qui gronde en lui, ce n'est hélas pas un besoin de rétablir l'honneur d'une auror. C'est l'envie violente, ardente, d'écraser, de castrer, de faire avaler son propre sang au bourreau de son amie. De sa sœur qu'il n'a pas eu, de cette femme qui en quelques mois s'est imposée dans sa vie comme une évidence, comme une personne aussi chère qu'agaçante, une femme qu'il suivra, soutiendra, jusque dans la tombe mais qui subira ses accès de colère comme les autres. Elle sait qu'il désapprouve Alec, elle connait son tempérament, il n'est pas plus tendre avec elle, il y est même d'une rare honnêteté. Pas la famille. Tu fais souffrir ma sœur, je te fais bouffer tes dents.

Elle gémit, il a la mâchoire qui se crispe.

Aucune preuve, rien, aucune trace. Frustration. Il faut qu'il trouve le coupable, ça oui, il va le trouver, le traquer, le débusquer dans sa tanière pourrissante, l'attraper par le col et l'offrir en pièce détaché au ministère. Un nouveau nom, un nouveau X, sur sa liste de colis à livrer au ministère. Ils vont trouver un moyen de lui mettre la main dessus, les moldus n'ont pas la magie, Alec a les runes et qui sait ce que ces dernières peuvent faire ? Il va payer pour ce qu'il t'a fait. Il est frustré de l'absence de preuve mais ne pas s'y appesantir, de même que le besoin de se défouler, d'expulser la rage en lui, ne fait que grossir sans qu'il s'y arrête. Ils doivent la sortir d'ici, absolument, pour mieux la soigner. Comme une réponse, les machines s'emballent et Rose se met à convulser, une infirmière entre en trompe mais ressort aussi vite, visiblement démunit. Le cœur de Callum s'emballe, mélange d'inquiétude et de précipitation, les médecins vont revenir  et il sera bientôt trop tard pour la soigner. Reporter le déplacement n'est pas possible, ils vont la charcuter et aussi fort apprécie t-il les moldus, il reconnaît que les sorciers ont des talents plus efficace dans certaines situations. On l'emmène avant qu'ils n'arrivent, est-ce que tu te sens de la soigner ou j'embarque les machines ? Il n'aime pas l'idée de transplaner une blessée mais il n'avait pas trop le choix. Comme des images, les lieux possibles de replis s'enchaînent dans son esprit. Ma maison doit être surveillée. Mes parents ont une dépendance à l'arrière de la maison mais c'est un vieux cabanon de jardin. Il y a la cabane hurlante mais on évite Poudlard. Une chambre d'hotel sorcier, j'en connais un excentré mais il faudra être discret. Autour il y a des maisons en constructions, ça peut convenir. Tu as mieux ? Il reste ouvert à toutes suggestions, suivra Alec où qu'il désire, ou offrant l'adresse s'il le demande.

Attentif, il fut décidé qu'ils iraient à l'hôtel. Alec lui apprit qu'il n'avait nullement besoin des appareils médicaux moldus, parfait, au moins un des deux avaient des notions de secours. Callum prit délicatement Rose dans ses bras malgré ses soubresauts, après l'avoir rhabillé comme ils pouvaient, Alec lui attrapa le bras et sans plus attendre, ils transplanèrent. Perdus dans la banlieue londonienne, aux environs mal fréquentés, l’hôtel se dressait moins fier que Callum ne l'avait connu mais il devait reconnaître que ses propriétaires avaient le mérite de faire perdurer leurs affaires. Callum passa son blouson sur les épaules de Rose et la donna à Alec, côté sorcier, usage de la magie possible... L'homme de main s'infligea un de ces sortilèges enlaidissant le visage, être reconnu serait un comble, il était déjà venu ici à plusieurs reprises et il n'avait pas envie de savoir si les propriétaires avaient bonne mémoire. La chambre fut louée sans complications, ici il suffisait de pouvoir payer et étrangement tout devenait simple.

Rudimentaire, un lit grinçant, un bureau et une fenêtre, la chambre était protégé d'un sortilège pour empêcher le transplanage, les malfrats ont le sens des affaires. On nous posera pas de question à son sujet, dit-il en couchant Rose sur le lit. Est-ce que je peux t'aider à la soigner ?

_________________
Qu’importe j’irai où bon te semble. J’aime tes envies j’aime ta lumière, tous les paysages te ressemblent quand tu les éclaires. J’irai où tu iras, mon pays sera toi. J’irai où tu iras qu’importe la place, qu’importe l’endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Professeur
Professeur
Messages : 1180
Galions : 2120
Âge : 39 ans
Classe : Ancien Serdaigle
Avatar : Raphaël Personnaz
MessageSujet: Re: We stand by you   Mer 12 Nov - 21:22

Un pour tous, tous pour un



Un gémissement vint de la part de Rose, ce qui voulait dire qu'elle était consciente. Il était certains qu'elle voulait faire savoir qu'elle était encore en vie et savait que Callum et Alec étaient là. Il ferait tout pour la guérir car avec cette bête au fond d'elle, l'auror ne pourrait pas guérir avec seulement la médecine moldue. La machine se mit soudainement en alerte, la panique se saisit du professeur qui se retient de la guérir ici. Une infirmière arrive en courant mais repart aussitôt en voyant qu'elle ne peut rien faire seul.
Le temps est compté et Callum le remarque aussi. Peu importe l'endroit tant qu'ils seront tranquilles. Un hôtel c'est parfait. Le professeur débranche Rose de la machine et ne garde que les perfusions. De toute façon ce n'est pas juste la surveillance qui la sauvera. D'une main il attrapa Callum et ils transplanèrent.
La froid de la nuit donna tout de l'information qu'ils étaient bien dehors. Un bâtiment qui ne donnait pas vraiment envie d'y entrer leur faisait face. Mais sur ce coup là Alec faisait confiance à Callum et le suivit à l'intérieur, tenant Rose contre lui. Il ne pose pas de questions car cela ne le regarde pas. Et puis il allait pas se plaindre que son coéquipier connaisse des endroits aussi sympathiques.
La chambre est rudimentaire mais il y a le minimum, un lit. Rose se retrouve coucher et Callum lui assure que personne ne s’interrogera ici sur leurs présences. Tant mieux, parce que le professeur craint que ça soit moche.

- Quoiqu'il se passe ou ce que tu vois, ne fais rien d'accord ?

Répondit il avant d'enlever son manteau et de retrousser ses manches. Il attrapa sa baguette et déchira la tenu de Rose au niveau de son coeur. Il espérait avoir assez de ressources pour la sauver. Alec s'ouvrit ensuite la paume de la main et dessina deux runes sur la peau de l'auror avant de poser sa main. Cela lui rappelait le soir où il l'avait croisé dans la forêt interdite. Rêvait elle encore du loup depuis ? Le professeur laissa ses questions de côtés pour se concentrer et ferma les yeux.

- ᚢ Úr er skýja grátr ᛋ Sól er landa ljóme lúti ek helgum dóme !

La douleur, ses blessure venaient le frapper de pleins fouets. Tel un miroir elles venaient se refléter sur lui mais ce n'était pas le plus douloureux. L'entité enfoui en Rose ne se laissait pas faire et une odeur de chair brûlé se faisait sentir dans la pièce. Mais Alec tenait bon et serrait les dents.

Sournoise elle glissa dans la plaie, reprenant son dû. Puisqu'il insistait tant. Son visage devint blême, ses joues se creusèrent et ses cheveux devenaient blancs au fur et à mesure que sa vie le quittait. Il n'était plus qu'un cadavre lorsque sa main tremblante quitta le corps de Rose. Les blessures s'étaient refermés il n'y avait plus qu'à attendre qu'elle reprenne connaissance. Alec tourna son regard vitreux vers Callum et afficha un petit sourire.

- Ca...devrait aller


Petit à petit la vieillesse se mit à le quitter, lui rendant ses 40 ans.

- Tu veux savoir qui l'a attaqué...?

Dans son état, l'esprit de Rose était ouvert, il n'y avait donc aucun problème pour entrer dans sa tête. Si bien sur Callum le souhaitait.
Une douleur transperça soudainement le coeur d'Alec, tellement forte que ses genoux tombèrent lourdement sur le sol dans un cri. Par réflexe sa main serrait son vêtement au niveau de l'organe comme si ça allait changer quelque chose.

Un corbeau vint se poser sur le rebord de la fenêtre et se mit à croasser...







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dirty-secret.forumsactifs.com/
avatar
Newbie
Newbie
Messages : 459
Galions : 880
Âge : 25 ans
Classe : Ancienne Gryffondor
Avatar : Anna Paquin
MessageSujet: Re: We stand by you   Mer 12 Nov - 22:04


We Stand By You

Rose est plongée dans le coma, blessée, meurtrie et son sauvetage est organisé par ses deux chevaliers servants !
Rose & Callum & Alec

Au fond d’elle, Rose sait que la vie la quitte doucement. Il ne peut pas en être autrement… L’entité avait repris vit et les machines à ses côtés commençaient à crier. C’était la fin. Elle aurait vécu 24 années… même pas un quart de siècle. Il y avait tellement de choses qu’elle n’avait pas réussi à faire… Elle aurait aimé reprendre confiance envers les garçons. Elle aurait aimé qu’Alec lui avoue que finalement, il était bien amoureux d’elle… L’inconscience l’envahi une fois de plus…

Elle ne sait pas ce que les deux garçons font. Elle ne sait pas qu’ils l’emmènent loin de l’hôpital, de ces médecins qui ne pourraient sans doute plus rien pour elle. Ils l’avaient déjà sauvé une fois, mais ils ne savaient pas ce qu’elle avait réellement… Ils ne savaient pas que le monde des sorciers était beaucoup plus proche d’eux qu’ils ne le pensaient…

Rose flottait dans une demi-conscience alors qu’autour d’elle, elle entendait des voix. Plusieurs voix. Elle ne savait pas si elle les connaissait ou si ces voix étaient inconnues. Elle n’arrivait pas à se concentrer. Ses yeux s’ouvrirent doucement, tout était blanc autour d’elle. Elle se redressa doucement, ne ressentant pas les nombreuses douleurs qui l’avaient clouée sur place quelques instants plus tôt. Elle se leva doucement de ce qui lui servait de lit… Ses pieds nus se posèrent contre le sol froid et blanc puis elle marcha. Elle était toute seule, personne aux alentours. Où était-elle ? Elle continua de marcher puis au loin, le noir vient vers elle comme pour lui dire que ce n’était pas le moment de partir pour ce coin de paradis. Rose fit demi-tour et se mit à courir, mais se prit les pieds dans quelque chose et s’étala de tout son long. Le noir la rattrapa et une vive douleur traversa son corps. Elle voulut crier, mais elle ne pouvait pas.

Dans la réalité, la main d’Alec était sur son corps, il tremblait, elle le sentait. Elle ne pouvait rien faire. L’entité s’agita en elle comme si elle savait que son heure était venue. Ses douleurs commençaient à disparaitre doucement alors qu’elle reprenait une respiration plus ou moins normale… Sa peau était perlée de sang et de transpiration. Doucement, elle retrouvait ses esprits. Tremblante, elle n’osa pas ouvrir les yeux. Elle sentait la présence de deux personnes. Alec était l’une de ces personnes, l’autre devait être Callum. Elle savait qu’ils étaient venus tous les deux pour la sauver… Elle en était sûre. Elle s’agite dans son lit alors qu’elle entendit Alec demandé à Callum s’il voulait savoir qui l’avait attaqué… Attaqué ? Rose se mit à se poser beaucoup trop de questions. Son cerveau ne pouvait pas tout encaisser. Elle ouvrit doucement les yeux. Les bandages sur son visage étaient toujours présents, mais elle n’en avait plus besoin. Elle ne ressentait plus aucune douleur, plus aucune présence dans son corps… Elle leva une main tremblante vers son visage pour se débarrasser des bandages et ouvrit finalement les yeux alors qu’Alec tomba lourdement sur le sol. Elle se redressa vivement, sentant les bras rassurants de Callum la saisir.

« Laisse… laisse-moi l’aider… »

Elle n’avait pas assez de force, elle le savait. L’entité pouvait reprendre le contrôle de son corps. Elle n’avait pas sa baguette magique, elle ne savait pas ce qu’Alec lui avait fait. Elle ne savait pas si elle pouvait prendre le risque de tout faire planter pour le sauver lui. Ses ongles s’enfoncèrent dans la peau des bras de Callum qui gardait son sang-froid malgré tout. Rose ne supportait pas de voir Alec souffrir… Il venait une fois de plus de la sauver… Elle pouvait au moins faire quelque chose. Elle se retourna vers son ami et lui dit :

« Approche-moi de lui… Je te… Je te promets que je ne vais pas me mettre en danger… »

Elle leva ses yeux fatigués pour le regarder un moment puis se libéra de son emprise. Elle tomba lourdement sur le sol, son équilibre n’étant que précaire puis s’approcha d’Alec.

« Je suis là professeur… Je vais juste…. Je vais juste empêcher les runes de vous tuer… Je ne sais pas… Je ne sais pas ce qui va se passer… »

Elle attrapa la main ensanglantée d’Alec et posa sa propre main dessus. Elle prononça quelques mots runiques, implorant les dieux de libérés cet homme qui l’avait sauvé plus d’une fois au cours de ces dernières semaines… Elle réussit seulement à l’empêcher de mourir d’un arrêt cardiaque. Le professeur tomba sur le côté, comme inconscient. Rose ne savait pas quoi faire…

« Mets… mets le sur le lit… Je dois reprendre des forces… J’espère que je n’ai pas fait de bêtises… »

Elle eut un petit sourire pour son ami. Dans sa mémoire, c’était un fouillis pas possible. Elle ne se souvenait pas ce qu’elle avait fait depuis deux ou trois jours… Elle ne savait pas quel jour ils étaient… Rose secoua la tête doucement, s’agrippant au lit pour s’approcher du professeur de Runes. N’ayant que très peu de vêtements sur elle, elle se mit à trembler de froid et de faim. Elle n’avait pas mangé depuis des jours sans doute… Elle leva son regard vers Call avant de regarder son propre bras. Une énorme cicatrice traversait tout son bras. Elle n’avait pas souvenir de l’avoir déjà vu… Bizarre. Beaucoup trop de questions commencèrent à se pointer… Il fallait qu’elle oublie ces trois jours… oubliés. Elle regarda son ami et lui demanda :

« Pourquoi j’étais dans cet état ? »

A leurs côtés, le professeur de Runes semblait reprendre un peu plus de couleurs. Rose ne savait pas si son sort allait tenir le coup, mais elle voulait remercier ceux qui venaient de la sauver… et elle n’avait pas envie d’avoir un mort sur la conscience…

Sur le rebord de la fenêtre, le même corbeau que Rose avait déjà croisé quelques mois plus tôt. Ce dernier semblait prendre plaisir à regarder la détresse qu’il y avait dans cette chambre. Il aurait pu avoir deux repas pour le prix d’un, mais cette jeune femme était une battante. Elle venait une fois de plus d’échappé à la mort, entraînant le professeur de Runes par la même occasion… Mais leurs heures viendraient…

_________________
I need you two...
"J'ai besoin de vous deux, même si entre vous, c'est la guerre... (c) code by Silver Lungs


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Newbie
Newbie
Messages : 315
Galions : 370
Âge : 35 ans
Classe : Ancien Poufsouffle
Avatar : Tom Hardy ♥
MessageSujet: Re: We stand by you   Lun 24 Nov - 19:22


 ◈ Rose, Alec et Callum ◈
Pour toi on s'allie
et c'est une mission commando qui commence








Sans mot dire, approuvant d'un hochement de tête bref les paroles d'Alec, Callum se tient en simple spectateur de la scène qui se déroule devant ses yeux. Les gestes lui parlent, pas les signes et encore moins les mots, cette magie qu'il ne connaît que de nom commence à l'intriguer. Ses yeux vont d'Alec à Rose, il souffre mais n'en dit mot, il a mal mais tiens bon. Parfait. Pas un geste pour aider Alec, pas un mouvement pour marquer son empathie, Callum attend fermement sur ses deux pieds qu'il ait terminé de sauver Rose. S'il doit passer par la douleur pour la rétablir alors soit, qu'il souffre. Pas parce qu'il ne porte pas Alec dans son cœur, mais parce que s'il avait été à sa place, il aurait agit de même. Le Mal continue de ronger l'enseignant, ce n'est plus un visage crispé qu'il a sous les yeux mais un homme vieillissant. Il en a vu de drôles de choses, il n'en est toujours pas blasé. Froncement légers des sourcils, sans mouvement, il continue d'observer la situation, le calme plat à l'intérieur mais prêt à intervenir s'il en ressent la nécessité. Prêt à briser la demande d'Alec si tout cela dégénère. Ca devrait aller, dit-il dans un sourire alors que les années s'effaçaient de son visage. Il lui sourit à son tour, plus franchement, brièvement, sincèrement. Elle est sauve, sa plaie n'est qu'un souvenir. Merci. Bref moment de complicité bien vite effacée par la question d'Alec, le ramenant immédiatement dans la réalité, évidemment qu'il veut savoir.

Il allait répondre, mais le oui se transforma en un Alec clamé alors qu'il se jetait auprès de lui. On en sauve une, c'est l'autre qui clamse ! Pas de ça ici, il a trop forcé et son corps n'a pas tenu, merde, Callum jure, il n'aime pas ça, être vulgaire, il en a perdu l'habitude à ses dix-huit ans et ne l'a jamais reprise. Callum jure, s'élance pour retenir Alec avant qu'il ne touche le sol. Elle va me tuer si tu claques. Rose se réveille, se lève et dans un pur réflexe, il se tourna vers elle alors que l'enseignant chutait au sol. Te lève pas Rose, je m'en occupe. Elle n'en a cure, comme toujours, il refuse de la laisser faire, il va s'en charger. Il ignore comment mais il va le faire, il va trouver un moyen de sauver Alec mais toi, Rose, tu restes couchée.  Ses ongles s'enfoncent, elle insiste, il sent qu'il n'a pas le choix. Alors il approche Rose d'Alec, les observant tout deux, eux et leurs fichus runes qu'il aimerait comprendre. Silencieux, impassible, gardant en lui son inquiétude pour son compère d'infortune, Callum le souleva pour aller le coucher. Je le veux en tôle, pas mort, pas maintenant, pas ici. Pas avec elle à côté. Déposant Alec, il s'attarde, il respire, elle a réussi.

Tu avais disparu, on t'as retrouvé dans un hôpital moldu.

Elle doit savoir la vérité car elle va s'interroger et surtout, parce que le ministère est à sa recherche et qu'il serait étonnant qu'elle ait oublié une simple ballade. Oh il aurait pu mentir, raconter qu'elle s'était promenée, n'avait pas vu le temps passer ou il ne savait quoi mais ce serait d'un ridicule. Il n'allait pas risquer son poste sur une histoire absurde, qu'elle entende la vérité et en fasse ce qu'elle désire : l'accepter ou l'oublier. Il prend cependant son temps pour parler, qu'elle n'entende pas sa voix qui vibre, grondante, qu'elle ne soupçonne pas sa rage sourde bien trop violente pour être anodine. L'état dans lequel on t'a retrouvé vaut le baiser du détraqueur pour le coupable. Il se détourne d'elle, la regarder si frêle et forte à la fois le blesse, lui donne encore plus envie d'aller dehors traquer l'agresseur. Heureusement Alec se réveille, il n'a pas à poursuivre tout de suite ses explications.

Tu l'as sauvé, il se tourne vers Rose, un sourire doux naissant sur son visage, fier aussi, qu'elle soit capable de ça dans son état. Il se penche vers Alec, elle est vivante et il lui sourit un peu aussi, simplement heureux de la tournure des événements et ce même si rien n'est réglé, que tout ne fait que commencer. Elle est en forme, debout l'endormi. L'enseignant se redresse, pas l'air dans son état mais cela n'a rien d'étonnant et il trouve ce Callum penché vers lui, qui lui sourit, qui se remet droit ou plutôt l'envisage. La main d'Alec se glisse sur la nuque de Callum qui lui sert autant pour le rapprocher de lui que pour se redresser, froncement de sourcils côté Callum qui n'apprécie pas du tout la façon d'agir de l'enseignant. Ça va vite, ça va trop vite. Pas le temps de se débarrasser de lui qu'il a les lèvres d'Alec sur les siennes, non mais c'est quoi ça ?! Sa main droite vient repousser Alec au niveau du torse, sans ménagement pour son état alors que ses jambes pivotent, son buste se baisse et sa main gauche arrache la main d'Alec. Bien vite libéré, Callum le laisse retomber sur le lit sans non plus trop s'en écarter, campé sur ses pieds, prêt à réagir s'il tente quoi que ce soit d'autre. Tu te crois où Alec ?! Putain mais vos runes vous montent à la tête ! Vous allez vous reposer IMMEDIATEMENT et après je ramène tout le monde à Poudlard ! Mais c'est pas vrai ! L'embrasser, mais il faut vraiment que leurs foutus runes les aient bien embrouillés ! Il se passe ses mains sur le visage pour ne pas exploser, c'est difficile, ses mains s’emmêlent, il a juste envie d'exploser quelque chose, elles repassent sur son visage. T'as disparu depuis le soir au bord du lac, le département de la sécurité est à ta recherche, on voulait pas qu'ils te trouvent avec ton Dieu runique... il est toujours là ce con ?! Parler boulot, reprendre son calme, la colère bouillonne, l'angoisse, le soulagement, trop d'émotions retenus pour quelqu'un qui n'a pas l'habitude de contenir.  On te l'enlève avant que je vous ramène, enfin, si l'autre là il se calme.  , sa voix est crispée, tendue, putain mais c'est tordu leurs runes, une transformation en ours, un Dieu, la confusion, c'est quoi la prochaine étape ?

_________________
Qu’importe j’irai où bon te semble. J’aime tes envies j’aime ta lumière, tous les paysages te ressemblent quand tu les éclaires. J’irai où tu iras, mon pays sera toi. J’irai où tu iras qu’importe la place, qu’importe l’endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Professeur
Professeur
Messages : 1180
Galions : 2120
Âge : 39 ans
Classe : Ancien Serdaigle
Avatar : Raphaël Personnaz
MessageSujet: Re: We stand by you   Lun 24 Nov - 21:11

Un pour tous, tous pour un



Il avait l'impression que quelqu'un était en train de lui broyer le coeur, il ne vit ni entendit Callum et Rose autour de lui. Il n'y avait plus rien que la douleur et l'obscurité pendant quelques secondes et puis tout redevint calme. Alec ouvrit les yeux, avec l'impression d'avoir vidé une bouteille de wisky à lui tout seul. Son regard tomba sur celui de Callum, qui lui sourit. Le professeur ne se sent pas bien du tout et il a le souvenir flou d'un rêve étrange. Et que Hodgson lui affiche cette tête là ne pouvait pas être réelle vu qu'il avait qu'une envie : l'envoyer aux détraqueurs. Cela dit ce n'était pas vraiment cette idée qui poussa Alec à poser ses lèvres sur celle de l'autre homme. C'était surtout son état secondaire proche d'un grand état d’ébriété.
Sans grande surprise il le repoussa et Alec manqua de peu de tomber du lit, tirant une grimace alors que Callum se mettait à gueuler.

- Hééé doucement les décibeels

Il écoute ensuite Callum expliquer à Rose ce qui s'est passé, du moins le professeur le suppose mais il a néanmoins une réponse. Parce qu'il le sent à l'intérieur de lui, ça bouge, ça murmure, ça complote. Imitant ses élèves, Alec lève la main en s'écriant :

- Moi je saiiis ! Quand je l'ai soignéé, il en a profité pour venir se cacher chez moi, enfin pas chez moi ma maison, moi mon corps , à l'intérieur...Héé vous avez pas chaud ?


Alec se leva et titubant, il s'approcha de la fenêtre pour l'ouvrir. L'air frais de la nuit lui fit un bien fou et il soupira d'aise avant de soudainement refermer la fenêtre et de se plaquer le dos contre elle. Le professeur regarda Callum et Rose comme si ils venaient d'apparaître dans la pièce, tout en longeant doucement le mur vers la sortie. Une voix dans sa tête lui soufflait que c'était des méchants alors il devait partir d'ici. Au cas où il serra sa baguette dans sa main.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dirty-secret.forumsactifs.com/
avatar
Newbie
Newbie
Messages : 459
Galions : 880
Âge : 25 ans
Classe : Ancienne Gryffondor
Avatar : Anna Paquin
MessageSujet: Re: We stand by you   Lun 24 Nov - 21:43


We Stand By You

Rose est plongée dans le coma, blessée, meurtrie et son sauvetage est organisé par ses deux chevaliers servants !
Rose & Callum & Alec

Rose ne sait pas si elle va arriver à faire quelque chose pour sauver Alec. Elle se demande s’il ne serait pas mieux d’appeler quelqu’un… Mais elle n’a pas le temps de se poser de questions. Elle tente le tout pour le tout. Callum n’est pas d’accord, mais il la laisse faire. Il est comme impuissant face à cette forme de magie qu’il ne connait pas… L’Auror se promit de lui expliquer tout ce qui concerne les Runes dès que tout le monde serait hors de danger.

Alors qu’elle réussit à garder Alec en vie, au fond d’elle, quelque chose se brise. Ce lien invisible qui lui permettait d’avoir confiance en elle et envers les autres. Cette petite confiance qu’elle plaçait envers les gens qui compte pour elle… Elle se sent mal, trahie, blessée, souillée, mais elle n’arrive pas à comprendre. Elle n’arrive pas à comprendre pourquoi elle s’est retrouvée à l’hôpital comme le lui a dit Callum quelques secondes auparavant. Elle n’arrive pas à se souvenir de ce qui s’est passé au cours des quelques jours qui se sont écroulé… Elle secoue doucement la tête pour regarder l’étrange scène qui se déroule devant elle. Callum est penché vers le professeur sans doute pour s’assurer qu’il est toujours vivant. Ce dernier semble émergé doucement, mais surement. Cependant quelque chose cloche… Le professeur agrippe le cou de l’homme de main et vient poser ses lèvres contre celle de Callum. Rose écarquille les yeux comme si on venait de lui enfoncer un couteau dans le ventre. Elle sait que ce n’est pas vraiment la réalité, Alec n’est sans doute pas dans son état normal, mais un pincement au cœur vient quand même vers elle… Elle reste dans son coin, essaye de se rassurer comme elle le peut. Callum cri sur Alec, ce dernier ne semble pas prendre conscience de la bêtise qu’il vient de faire. L’homme de main est énervé, Rose est déçue. Elle ne sait pas quoi en penser, mais elle n’a pas le temps d’y penser, Callum lui dit qu’elle a disparu depuis le soir où ils se sont retrouvés tous les trois au bord du lac. Le département de la sécurité est à sa recherche, mais ils l’ont trouvé avant. Rose passa sa main contre son ventre. Elle ne ressent plus le dieu runique, mais apparemment, Alec le ressent bien. Ce dernier commence à parler et à dire des choses incohérentes. Rose penche la tête vers Callum qui lui demande si elle a toujours le dieu runique en elle. Elle regarde par la suite Alec.

« Je pense que ce n’est plus moi qui ai le dieu Runique à mes trousses… »

Elle montre de la tête Alec qui commence à se lever pour aller ouvrir la fenêtre parce qu’il a chaud. Rose regarde son meilleur ami avant de se retourner vers Alec. Ce dernier referme la fenêtre avec un tel fracas qu’elle sursaute. Pourquoi ? Elle a peur. Alec commence à longer le mur comme pour éviter de s’approcher des deux autres. Rose essaye de reprendre courage et fait un pas vers le professeur avant de sentir la main de Callum se glisser dans la sienne pour l’empêcher d’aller plus loin.

« Professeur ? Tout va bien ? »

Elle est à découvert, il pointe sa baguette magique vers la jeune femme. Callum est derrière l’Auror, elle n’a pas de baguette magique.

« Professeur, c’est seulement nous. Nous vous avons sauvé la vie… »

Rose fait un pas de plus, mais elle voit la baguette magique du professeur crépité, elle s’arrête. Elle serre la main de Callum qui est toujours dans la sienne. Elle plonge son regard dans celui du professeur. Elle veut lui faire comprendre qu’il n’est pas lui-même. Il doit le comprendre. Il doit combattre cette entité.

« Soyez plus fort. »

Un nouveau pas. Des crépitements de plus en plus forts. Elle avance. Il recule, longe le mur. Elle ne veut pas le laisser. Pourtant, au fond d’elle, elle a peur. Peur de comprendre beaucoup de choses. Peur de comprendre ce qui lui ai arrivé pendant ces quelques jours d’absences. Peur de se rendre compte qu’elle n’a plus du tout confiance en elle… Alec est toujours devant le duo, sa baguette magique pointé vers eux. Puis, tout explose. L’univers, la pièce, le bruit d’un sort jeté à tort. Rose se protège comme elle le peut, sa main serrant toujours celle de Callum… Leur univers basculait doucement dans le chaos…  

_________________
I need you two...
"J'ai besoin de vous deux, même si entre vous, c'est la guerre... (c) code by Silver Lungs


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Newbie
Newbie
Messages : 315
Galions : 370
Âge : 35 ans
Classe : Ancien Poufsouffle
Avatar : Tom Hardy ♥
MessageSujet: Re: We stand by you   Mar 25 Nov - 23:22


 ◈ Rose, Alec et Callum ◈
Pour toi on s'allie
et c'est une mission commando qui commence








Non mais il lui fait quoi là, Alec ? Okay, ça va pas du tout mais alors pas du tout, garde ton sang-froid Callum, tu vas en avoir besoin. Ok leur foutu Dieu runique est à l'intiérieur d'un Alec qui se prend pour un gamin et qui... mais il fait quoi ? Il se plaque contre le mur ? Mais il va leur lancer un sort ce con?! A ses côtés Rose s'inquiète, confirme les dires de l'enseignant, oui leur fichu Dieu à changé de domicile et qu'après Rose je me mets constamment en danger, il fait dans le Alec infantile paranoïaque. Putain. Toujours aussi suicidaire, Rose se met devant Callum pour le protéger et lui, il a beau lui prendre la main pour se placer devant de force, elle repasse devant. Bordel Rose merde t'es peut-être soignée mais je fais deux fois ta taille et faut que tu ARRETES de forcer ! Il en a marre, il explose, il a plus que marre de leur putain de connerie de runes, de délires, de l'agression de Rose qui lui pèse. Cette dernière s'acharne à essayer de faire revenir Alec, bonne idée, il doit lutter contre l'entité et pendant qu'elle use de sa voix, lui il sort sa propre baguette de sa poche intérieure. Si la diplomatie ne marche pas, on sort l'artillerie.

Trop tard. Le sortilège sort sans prévenir de la baguette d'Alec, Rose toujours devant fait barrage, protégeant littéralement Callum. Tout explose, tout se mélange, il ne voit rien pendant quelques secondes avant que ses yeux ne captent ceux de Rose. Une seconde où il a basculé au sol et dos contre le parquet froid, il regarde Rose allongée sur lui. Comment elle va ? Un bref coup d’œil pour s'assurer qu'elle ne tourne pas de l'oeil, ça a l'air d'aller mais elle grimace, si elle ne fait que ça, ça va. Il n'a pas le temps de s'attarder plus sur son état, qu'il aperçoit Alec qui tente de s'enfuir. D'un geste, il la pousse sur le côté, déliant sa main de la sienne pour se relever très rapidement. Faut pas qu'il se barre !

L'homme de main visa la porte, Collaporta et alors qu'un bruit de succion confirmait la réussite du sortilège, il poursuivit en direction de la baguette d'Alec, Expelliarmus ! Cette dernière s'envole au loin, sans un regard pour elle Callum enchaîne immédiatement, sans plus de ménagement, il s'approche à grand pas d'Alec qu'il attrape par le col, Alec tu te calme ! Et toi ! Furieux, il se tourna vers Rose la voix vibrante de colère, toi n'imagine même pas te sacrifier pour le sauver c'est clair ?! EST CE QUE C'EST CLAIR ROSE ?!! Il l'a connaît, elle va se tuer, le Dieu va être content mais non, ça ne marche pas comme ça et il est hors de question qu'ils enterrent Alec ! on est là pour t'aider, t'as un putain de Dieu en toi qui va te bouffer, alors tu vas te calmer, tu vas retrouver tes esprits car si on veut s'en débarrasser tu vas devoir lui parler, à ton Dieu. Merveilleux, il a retenue la leçon sur les runes mais faire revenir Alec à la raison, ça ne va pas être de la tarte aux myrtilles. Alors t'écoute Rose, tu sais Rose, la fille qui t'as sauvé la vie en Alaska, hein ? Que tu as passé ton temps à essayer de te racheter car elle a sacrifié sa magie pour toi. Et moi c'est Callum, tu me remets ? L'ami de Rose, le Chien d'Hilliard qui peut pas t'encadrer mais qui est venu te chercher pour sauver Rose. Ca te parle ? Sa disparition, vos escapades, tu nous remets ou je dois te lancer un calmant ?


_________________
Qu’importe j’irai où bon te semble. J’aime tes envies j’aime ta lumière, tous les paysages te ressemblent quand tu les éclaires. J’irai où tu iras, mon pays sera toi. J’irai où tu iras qu’importe la place, qu’importe l’endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Professeur
Professeur
Messages : 1180
Galions : 2120
Âge : 39 ans
Classe : Ancien Serdaigle
Avatar : Raphaël Personnaz
MessageSujet: Re: We stand by you   Mer 26 Nov - 16:57

Un pour tous, tous pour un



Lorsque Rose fait un pas vers lui, sa prise sur sa baguette se resserre et il n’hésite pas à la pointer sur les deux individus. Ils ne l'auront pas, pas cette fois. Elle tente une nouvelle fois de s'approcher mais la peur du professeur fait crépiter sa baguette. Elle avance, il recule. Un tout nouveau jeu mais qui pourrait finir mal. Un pas de trop et puis la pièce explose. Alec se protège avec son bras et profite que ses adversaires soient à terre pour sortir mais l'autre homme est rapide et lui ferme la porte au nez. Il se retrouve désarmé et quelques secondes après on l'attrape par le col. Le professeur est perdue, il écoute mais en même temps non car on lui parle aussi dans sa tête. Cette voix qui lui souffle que ce ne sont que des mensonges, de la pure invention. Rentrer dans leur jeu et plus tard il aurait le temps de s'enfuir avant qu'ils ne le tue.

- Lachez moi Hodgson

Ce n'est pas une demande mais un ordre. Il doit se montrer dur. Faire semblant d'avoir confiance en Rose mais pas en cet homme qui le déteste depuis le début. On lui souffle que au fond même la fille le déteste. Alec ne comprend même pas son propre raisonnement et il a mal à la tête à cause de cette voix qui résonne dans son cerveau.

- Bon, qu'est ce qu'on fait maintenant ?

Demanda t-il avant d'aller récupérer sa baguette et de la ranger. Pour l'instant il n'en a pas besoin, il doit faire profil bas et se contenter de suivre. D'après Callum il a sauvé la vie de la fille. En espérant que cela compte dans l'opération.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dirty-secret.forumsactifs.com/
avatar
Newbie
Newbie
Messages : 459
Galions : 880
Âge : 25 ans
Classe : Ancienne Gryffondor
Avatar : Anna Paquin
MessageSujet: Re: We stand by you   Mer 26 Nov - 21:43


We Stand By You

Rose est plongée dans le coma, blessée, meurtrie et son sauvetage est organisé par ses deux chevaliers servants !
Rose & Callum & Alec

Le monde explose autour de Rose. Le sort qu’Alec a lancé fait exploser une partie de la pièce. Pendant un instant, l’Auror fait bouclier contre Callum, puis elle se retrouve sur lui. Elle tient toujours sa main, son dos lui fait mal, mais elle ne dit rien. Son regard croise celui de Callum qui l’envoie sur le côté avant même qu’elle est eue le temps de dire quelque chose. Rose se retrouve sur le sol, mais elle voit Alec qui veut se sauver. Son ami réussit à refermer la porte avant même qu’Alec se soit sauvé. Il le désarme puis l’attrape par le col de la chemise, lui criant de se calmer puis il se retourne vivement vers Rose alors qu’elle se relève doucement. Il lui cri qu’elle ne soit pas s’imaginer se sacrifier pour le sauver de nouveau. Rose recule d’un pas, puis de deux. Callum lui fait peur. Pourquoi ? Elle n’arrive même pas à lui répondre. Elle tremble. Elle ne se sent pas bien. Au fond d’elle, elle se sent angoissée, pas bien. Son ventre se tord, elle a mal… Elle recule jusqu’au mur.

Dans la tête de Rose, il y a beaucoup de questions et beaucoup de flash. Elle voit une personne avec un masque, mais elle n’arrive pas à replacer le contexte. Elle se voit aussi sur un matelas, à moitié morte, en sang… Elle secoue la tête. Elle ne comprend pas…

Callum essaye d’expliquer la situation à un Alec qui semble ne pas être dans son état normal. Rose reste dans son coin. Elle n’a pas envie d’aller près de Callum. Elle n’a pas envie de l’entendre crier de nouveau, elle a peur. Il s’excite contre Alec, elle le sent. La tension monte d’un cran dans la pièce… Rose ne parle toujours pas. Elle regarde les deux hommes si cher à son cœur, mais maintenant, elle les craint tous les deux. Elle ne comprend pas pourquoi. La jeune femme se détourne momentanément des deux hommes, n’entendant pas Alec demandé ce qu’ils devaient faire, ne le voyant pas récupéré sa baguette magique…. La baguette magique de Rose est perdue, elle ne sait même pas où elle l’a laissé… Elle se sent démunie, elle ne peut pas aider, elle ne peut pas se défendre. Elle ne regard même plus les deux hommes. Elle se laisse glisser contre le mur doucement.

Sa mémoire ne veut pas se rappeler ce qui s’est passé, mais son corps semble avoir gardé en mémoire ce qui s’est passé pendant ces quelques jours… Elle a peur des deux hommes qui sont là devant elle… Pourtant, l’un de ces hommes, elle l’aime de tout son cœur, peut-être même les deux… Elle secoue la tête et reste au sol tout en regardant les deux hommes.

« Pour l’instant, je peux rien faire… Je n’arrive même plus à rester debout… »

Elle ne leur dit pas qu’elle a peur, elle sait que son visage doit le dire pour elle, mais peut-être qu’ils ne vont pas s’en rendre compte. Elle tremble comme si l’entité était toujours en elle, mais elle sait que ce n’est pas le cas… Alec semble être dans un état second maintenant… Rose penche la tête sur le côté, toujours assise au sol. Est-ce qu’elle peut tenter quelque chose en Runes ? Elle n’a pas de baguette magique pour lui lancer un Aguementi pour le réveiller… Peut-être que Callum peut le faire ? Elle essaye de se lever, mais elle a la tête qui tourne. Elle se tient contre le mur, ferme les yeux, oublie momentanément qu’elle n’est pas seule… Qu’est-ce qui s’est vraiment passé pendant ces jours… ? Elle se retourne brusquement vers Callum, fait quelques pas vers lui et s’agrippe à ses bras et lui murmure :

« Je t’en supplie… J’ai besoin de savoir ce qui m’est arrivé… »

Elle le regard dans les yeux, elle ne veut pas pleurer, elle ne le fera pas. Elle a juste besoin de savoir pour pouvoir remonter la pente, parce qu’elle a vraiment l’impression de vivre dans un monde parallèle…

_________________
I need you two...
"J'ai besoin de vous deux, même si entre vous, c'est la guerre... (c) code by Silver Lungs


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Newbie
Newbie
Messages : 315
Galions : 370
Âge : 35 ans
Classe : Ancien Poufsouffle
Avatar : Tom Hardy ♥
MessageSujet: Re: We stand by you   Jeu 4 Déc - 11:44


 ◈ Rose, Alec et Callum ◈
Pour toi on s'allie
et c'est une mission commando qui commence








Il semble se reprendre, méfiant Callum le lâche mais son regard s'aiguise sur lui, l'observe, attend. Alec passe d'un extrême à l'autre bien trop aisément. Ce qu'on fait ? Cela lui semble assez évident, on élimine le Dieu. Derrière lui Rose s’enquière de sa situation et il ne peut la blâmer de vouloir savoir. Ce n'est ni le lieu ni le moment pour ce genre de confession. Il y a plus urgent. Ses yeux plongés dans ceux de son amie, il finit par détourner le regard pour fixer un point invisible sur le sol. Comment t'avouer ça ? Ici ? Ils devraient se préoccuper d'Alec... Elle ne sera pas en état de faire quoi que ce soit, bloquée sur son amnésie et lui, en clef avec les solutions qui se tient devant elle, n'a pas d'autre choix... Son regard se coule vers Alec, la méfiance toujours présente mais la porte est scellée, il peut toujours s'essayer au vol plané par la fenêtre.. Soupire. Il prend son temps, il prend sur lui. La main de Rose à son bras, la pression qu'elle y exerce, comme une supplique, le fait flancher. Aussi, doucement, Callum se tourna vers elle et posa sa main sur la sienne. Avec une délicatesse dont on ne l'aurait pas soupçonné et une patience qui trahissait de lourds sentiments, il prit sur lui, rejetant au fond de son être sa colère qui s'était éteint sous les yeux suppliants de Rose. Il prit sur lui pour réussir à lui attraper les deux mains et la diriger vers le lit, il inspire, ne la regarde pas vraiment. Assis toi. Sa voix est une caresse sans appel, douce mais ferme et alors qu'elle s'exécute, il s'attarde sur Alec. Tu as disparu. Tu as dis que tu étais aller à Londres mais tu n'es pas revenue, nous nous sommes inquiétés. Le ministère a ouvert une enquête sur ta disparition mais nous, Alec et moi, ne voulions pas qu'il te trouve à cause du Dieu runique. Il prend son temps, toujours ce ton d'une étrange chaleur franche, il lui parle comme lorsqu'il s'explique avec Marlow, lui explique qu'elle ne saura jamais ce que fait son père pour vivre. Le ton paternaliste exclue la morale, il prend simplement soin d'elle, après tout, n'est-elle pas la sœur qu'il s'est choisi. Qui s'est imposée. Remettant une mèche de cheveux derrière l'oreille de Rose, Callum reprend. Quelqu'un t'as retrouvé dans une ruelle et t'as emmené dans un hôpital moldu, j'ai appelé tous les hôpitaux jusqu'à ce que je tombe sur toi pendant qu'Alec de son côté cherchait. Nous nous sommes fais passer pour un inspecteur et un proche, j'ai volé une insigne. Un long emprunt, dans l'horreur il a oublié de la rendre. J'irais la rapporter plus tard. Tu sais ce que cela signifie pour moi, comprends tu ma colère de tout à l'heure ? Ne prend pas un air déçu en me regardant mais voit jusqu'à quel point je tiens à toi. Tu... Il baisse une nouvelle fois le regard avant de revenir le planter franchement dans les yeux de Rose, il lui prit les deux mains qu'il serra avec chaleur. Je suis là, je serais toujours là. Tu as été séquestré par un, ou plusieurs, tiers. Il t'as torturé, silence, violé, silence, les médecins disent que tu ne gardes aucune séquelle physique, silence, par contre nous ignorons qui a fait ça. Sa voix recommence à vibrer pourtant il s'acharne à rester doux, ça gronde dans ses inflexions, je te jure de le ou les retrouver, peu importe le temps que ça prend. Il grogne, gronde, sous cet air affectueux il a dans le regard une lueur sombre, farouche. Il va traquer ce loup et part la peau du cou il l'enverra à Azkaban. Ne t'en fais pas, je suis là et peu importe le temps que ça te prendra, je sais que tu vas surmonter tout ça car tu es l'une des femmes les plus impressionnantes que je connaisse. Tu ne disparaîtrais plus jamais et on va l'avoir. Colère et sensibilité se mélangent, il jure, fait la promesse de la protéger, de l'aider, de la soutenir. Pas la peine de le dire, cela se sent, tu es ma sœur, ma famille Rose. A peine un an et pourtant, tu as su briser toutes mes barrières pour atteindre ce qu'il y a de plus brute en moi.

Quelque chose à ajouter, Alec ?

Que l'amoureux réponde, il se tourne vers lui pour voir son visage. N'envisage pas de nous attaquer ou de fuir, même ainsi je peux réagir. Les mains de Callum se détendent autour de celle de Rose, sa baguette toujours en main.


_________________
Qu’importe j’irai où bon te semble. J’aime tes envies j’aime ta lumière, tous les paysages te ressemblent quand tu les éclaires. J’irai où tu iras, mon pays sera toi. J’irai où tu iras qu’importe la place, qu’importe l’endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Professeur
Professeur
Messages : 1180
Galions : 2120
Âge : 39 ans
Classe : Ancien Serdaigle
Avatar : Raphaël Personnaz
MessageSujet: Re: We stand by you   Jeu 4 Déc - 17:25

Un pour tous, tous pour un



Il essaye de comprendre la situation et reste immobile, se faisant le plus discret possible pour ne pas éveiller les soupçons. Rose demande ce qu'il lui est arrivé, le professeur ne sait pas vraiment si c'est une bonne idée de lui apporter la réponse. Mais ce n'est pas à lui de décider, elle est plus intime avec Callum. Ce dernier se fait bizarrement doux avec elle et la fait asseoir sur le lit. Alec fronce les sourcils, un sentiment étrange monte en lui et il a envie de les séparer. Mais il ne bouge pas et se contente d'écouter.
Elle a été torturé et violé, la rage remplace la jalousie et Alec resserre sa prise sur sa baguette magique. Il veut savoir qui a osé la toucher et ne peut s'empêcher de penser que tout cela est de sa faute. Si il ne l'avait pas repoussé elle ne serait pas partie pour s'éloigner comme il lui avait demandé. Callum lui demande si il a quelque chose à rajouter.

La voix dans sa tête à changer, elle n'est plus réconfortante mais accusatrice. Elle répète inlassablement que c'est de sa faute si l'auror est dans cet état. Le professeur n'en peut plus et se prend la tête entre les mains.

- Arrête !!

Un ordre qui ne fait qu'augmenter encore plus les paroles, se répondant comme dans un écho. Alec finit par tomber à genoux, des larmes coulant sur ses joues. Ses lèvres s'entrouvrent alors pour murmurer les mots.

- C'est de ma faute...C'est de ma faute...

Le professeur se redresse doucement avant de regarder Callum de ses yeux fous. Jetant sa baguette à ses pieds.

- Tue moi !






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dirty-secret.forumsactifs.com/
avatar
Newbie
Newbie
Messages : 459
Galions : 880
Âge : 25 ans
Classe : Ancienne Gryffondor
Avatar : Anna Paquin
MessageSujet: Re: We stand by you   Ven 5 Déc - 8:57


We Stand By You

Rose est plongée dans le coma, blessée, meurtrie et son sauvetage est organisé par ses deux chevaliers servants !
Rose & Callum & Alec

Elle veut savoir. Elle ne se sent pas bien, mais elle veut savoir. Rose ne prend pas en compte ce qui vient de se passer dans la pièce. Elle veut savoir ce qui lui ai arrivé pour être dans un état pareil… Callum la regard puis détourne le regard. C’est si grave que ça ? La jeune femme ne le force pas, attend qu’il puisse parler. Peut-être qu’Alec pourrait l’aider à débuter ? L’Auror regard le professeur, mais celui-ci n’est clairement pas en état de faire quoi que ce soit… Callum s’approche d’elle, elle se concentre sur lui. Il lui demande de s’asseoir d’une voix qu’elle ne lui connait pas. Est-ce vraiment lui ? Elle s’exécute sans vraiment y prêter attention. Elle n’arrive pas à décrire le sentiment qui l’envahi… Callum commence son récit d’une voix douce. Il lui dit qu’elle a disparu quelques temps après avoir dit qu’elle irait à Londres. Dans la tête de Rose, des flashs se succèdent sans qu’elle ne les comprenne. Il lui dit qu’ils se sont inquiétés. Alec s’est inquiété ? La jeune femme regard le professeur qui ne bouge pas, attend la suite des évènements. Le Ministère était à sa recherche ? Il était bien rare que ce soit le cas, alors pourquoi maintenant ? Pourquoi elle ? Les doigts de Callum viennent jouer avec une mèche de ses cheveux, son regard se concentre de nouveau sur son ami. Il lui dit qu’on l’a retrouvé dans une ruelle et qu’on l’avait emmené dans un hôpital moldu. Cette fois, Rose n’a pas de flash. Elle ne se souvenait pas d’être restée dans le froid quelques temps… Callum lui dit qu’il a appelé tous les hôpitaux pour la retrouver et qu’ils s’étaient fait tous les deux passé pour ce qu’ils ne sont pas. Rose n’arrive pas à y croire. Les deux hommes qui s’allient pour la retrouver. Elle tremble légèrement, mais le laisse continuer son récit. Il semble hésité à lui dire quelque chose parce qu’il détourne une voix de plus son regard. Rose penche doucement la tête sur le côté au moment où son ami remonte la tête et qu’il lui attrape les mains. Il a quelque chose d’important à dire, elle le sent. Elle retient sa respiration bien malgré elle. Il lui dit qu’elle a été séquestrée. De nouveau flash. Elle ne voit rien, mais ressent une terrible douleur au bas ventre… Torturée ? Premier coup de poignard dans le cœur. Violée ? Deuxième coup de poignard dans le cœur… Elle n’entend pas le reste de la phrase de Callum. Qui avait osé lui faire ça ? Qui était suffisamment confiant pour s’attaquer à elle sans subir les conséquences ? Rose se retient de pleurer, elle ne se souvient même pas de ce moment. Ce n’est seulement que des médecins qui ont donné des détails à Callum et Alec. Elle tremble, elle ne sait plus quoi penser. Callum lui dit qu’il sera toujours là, qu’il savait qu’elle surmonterait cette épreuve… Vraiment ? Pouvait-on surmonter une telle épreuve sans avoir les images dans la tête ? Les mains de Callum se détendent et Rose en profite pour les retirer prestement. Elle ne se sent pas bien, elle oublie qu’elle n’est plus malade, qu’elle n’a plus ce dieu dans son corps…

« Pourquoi moi… » murmure-t-elle.

Elle se sent brisée, trahie, mais aussi rassurée et en sécurité. Elle n’a plus envie d’être seule, elle n’a plus envie d’être dans un endroit aussi froid que cette chambre… Elle a envie de partir, de se reconstruire… Dans la pièce, il y a du mouvement. Alec semble de nouveau perdre le contrôle de ses émotions. Les habitudes d’Auror de Rose ont la vie dure, elle se redresse prestement et regard le professeur. Il cri d’arrêter, se prenant la tête entre ses deux mains. Il tombe à genoux et Rose fait un pas vers lui, mais lorsqu’il lui dit que c’est de sa faute, elle s’arrête. Comment pouvait-il dire ça ? Des larmes coulent sur ses joues, le cœur de Rose se sert. Elle est toujours amoureuse du professeur, il a toujours une place dans son cœur… Rose veut le serrer dans ses bras, le rassurer, mais son corps refuse de bouger. C’est alors qu’Alec lance sa baguette aux pieds de Callum avant de lui demander de le tuer.

« Non ! »

Son corps bouge enfin. Elle se lève prestement, posant ses mains sur les bras d’Alec, enfonçant ses doigts dans sa peau, son corps faisant barrière entre le professeur et l’Homme de main.

« Vous n’avez pas le droit de mourir professeur. »

Son regard se plonge dans celui de son être bien aimé. Elle sait qu’elle ne pourra sans doute jamais l’avoir. Elle sait qu’elle devra se battre contre elle-même pour tout ce qu’elle vient d’apprendre et de subir, mais elle n’a pas envie d’avoir un mort sur la conscience. Elle sait que Callum ne le fera pas. Il tient trop à elle. Rose attrape à deux mains le visage du professeur de Runes et l’oblige à la regarder.

« Ecoutez-moi professeur, vous êtes plus fort que cet esprit runique, vous m’avez sauvé plus d’une fois en quelques mois. Vous devez vous battre… J’ai besoin de vous… »

Elle reste là, plantée devant lui, oubliant presque Callum qui est dans la pièce. Le temps semble s’arrêter doucement, comme si pour la première fois depuis des mois, l’Auror retrouvait l’homme qu’il était sur le balcon d’une vieille maison en Alaska…

_________________
I need you two...
"J'ai besoin de vous deux, même si entre vous, c'est la guerre... (c) code by Silver Lungs




Dernière édition par Rose I. Carthew le Ven 16 Jan - 20:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Newbie
Newbie
Messages : 315
Galions : 370
Âge : 35 ans
Classe : Ancien Poufsouffle
Avatar : Tom Hardy ♥
MessageSujet: Re: We stand by you   Mar 9 Déc - 12:53


 ◈ Rose, Alec et Callum ◈
Pour toi on s'allie
et c'est une mission commando qui commence








Mais il lui fait quoi là ?! En larme, suppliant, Alec finit par demander à un Callum étonné de le tuer. Sa baguette roule jusqu'à ses pieds, vas-y, tue moi. S'accusant des maux de Rose, en pleine rédemption bien que Callum ne cerne pas si Alec porte le poids d'un culpabilité ou si, vraiment, il se sent comme l'auteur du carnage. Il a passé son temps libre à tout faire pour sauver Rose depuis leur retour d'Alaska et Callum sent que l'homme est sincère, qu'il a à cœur d'aider son amie et même s'il y a une possibilité que cette générosité cachait un désir bien plus grand de faire souffrir Rose par la suite, en la kidnappant, il n'irait pas l'avouer ici et maintenant. Son Dieu doit le faire parler. Il refuse de le tuer, il n'a pas renoncé à son envie de jugement mais il refuse de le tuer. Il n'en a pas le droit, ni l'envie et surtout pas devant Rose. Au fond, Callum sait que le jugement d'Alec attendra un peu, le temps qu'elle accepte qu'aussi fort soit ses sentiments elle doit reconnaître qu'aucun homme n'a le droit de se soustraire à la justice. Et Rose fait barrage, croit-elle vraiment qu'il irait tuer l'enseignant ? Il n'a pas le temps de s'en sentir blessé, ils ont un suicidaire à gérer et lui, voilà la colère qui revient. Calmé par Rose, énervé à nouveau par les gamineries de son compère. Le Dieu, c'est le Dieu qui le rend ainsi, le peu qu'il ait côtoyé l'enseignant il lui a fait l'effet d'être quelqu'un de très posé, toujours le même dans ses émotions. Pas du genre à s’effondrer en larme. Il a juste envie de lui en foutre une pour qu'il retrouve ses esprits, ils ont autre chose à penser qu'à ses états d'âmes !

Rose s’époumone, ses mots sont justes et lui  il n'a pas de grand discours en tête, ou plutôt si, il sait ce qu'il devrait dire, il sait ce qu'il ressent en cet instant et ce qu'il aimerait communiquer à Alec. Tellement de choses qu'il a apprise, tellement d'aventures, de situations, de sentiments, il ne peut pas abandonner. Mépris pour cette lâcheté qui le fait supplier Callum de lui donner la mort. Je ne te croyais pas si faible. En quelques pas il est devant Rose et avant qu'elle n'est eu son mot à dire, avant qu'elle n'ait le temps de faire quoi que ce soit, il avait abattu son poing sur Alec. Une large gifle de haut en bas qui en aurait fait plier les genoux de plus d'un, mais  Callum ne s'arrêta pas là. Récupérant Alec par le col, il le redressa tout en pivotant pour se planter derrière lui. Sa main sur sa nuque, il maintenait le visage du lâche dans la direction de son amie.

Regarde la Alec ! Je vais pas te tuer pour soulager ta petite conscience, crève et elle ne s'en remettra pas. Là tu seras responsable ! Sois pas égocentrique, sa magie, le Dieu, c'est elle qui l'a bien voulu et l'agression c'est pas toi que je sache. Il exerce une pression sur la nuque de l'enseignant pour lui signifier qu'il est sous leur contrôle, plus un message pour le Dieu que pour Alec, tout en se rapprochant de son oreille pour lui souffler d'une voix froide, Ecoute la Alec, écoute Rose. Tu sais que c'est pas toi qui est la cause de ses malheurs et dis à ton putain de Dieu qu'on a tout notre temps, on va te lâcher de si tôt, Alec. Enfin Callum lâcha lentement l'enseignant, recula de quelques pas pour observer ce qui allait se passer, avec l'enseignant tout était devenu possible.


_________________
Qu’importe j’irai où bon te semble. J’aime tes envies j’aime ta lumière, tous les paysages te ressemblent quand tu les éclaires. J’irai où tu iras, mon pays sera toi. J’irai où tu iras qu’importe la place, qu’importe l’endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Professeur
Professeur
Messages : 1180
Galions : 2120
Âge : 39 ans
Classe : Ancien Serdaigle
Avatar : Raphaël Personnaz
MessageSujet: Re: We stand by you   Jeu 11 Déc - 16:53

Un pour tous, tous pour un



Son ordre, il sait qu'il ne vient pas de lui. Jamais il ne demanderai une chose pareille devant Rose. Rose qui malgré toutes ses épreuves arrivent à le toucher et à vouloir le défendre. Cette culpabilité qui envahit Alec ne veut pour autant pas partir. C'est de sa faute, ce sont les dommages collatéraux de ses actes. Il ne peut détacher ses yeux du regard de l'auror, il a envie de la serrer dans ses bras, de lui dire que tout ira bien à présent mais quelque chose l'en empêche. Il n'a pas de volonté pour briser les chaînes qui l'entrave tout comme celle qui l'empêche de tourner la page sur son passée.
Sans prévenir Callum le frappa au visage manquant de faire tomber Alec à terre mais il fut rattrapé par le col avant de se faire tenir par la nuque en direction de Rose. Égocentrique ? En quoi était il égocentrique ? Il avouait ses fautes, qu'il était coupable de tout ce qui arrivait à Rose. Lorsque Callum le lâcha enfin, le professeur se retourna vivement vers lui.

- Tu ne sais rien ! Tu n'étais pas là lorsque nous étions dans la merde en Alaska ni quand j'ai brisé le coeur de Rose pour la millième fois ! Alors ta leçon de morale tu peux te la foutre là où je pense !


Un vent glacial s'était levé dans la pièce provoqué inconsciemment par la colère d'Alec, des pigments de glaces apparaissant sur sa peau. A l'intérieur la divinité se délectait, poussant son hôte à aller encore plus loin dans sa colère.

- Et arrête de vouloir te montrer compatissant avec moi alors que tu n'attend qu'une chose c'est de m'envoyer à Azkaban parce que j'ai tué un putain de mangemort !

L'air se faisait de plus en froid mais Alec était le seul à ne rien ressentir car il était froid comme un glaçon.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dirty-secret.forumsactifs.com/
avatar
Newbie
Newbie
Messages : 459
Galions : 880
Âge : 25 ans
Classe : Ancienne Gryffondor
Avatar : Anna Paquin
MessageSujet: Re: We stand by you   Dim 14 Déc - 17:51


We Stand By You

Rose est plongée dans le coma, blessée, meurtrie et son sauvetage est organisé par ses deux chevaliers servants !
Rose & Callum & Alec

Alors que Rose essayait de résonner Alec, quelque chose se brisa en elle. Quelque chose qu’elle ne pensait pas possible. Des images remontèrent dans sa mémoire sans qu’elle ne puisse vraiment les arrêter. Elle pouvait même sentir les coups de poings dans ses cotes et sur son visage. Elle essaya de contenir ses émotions, mais dès que Callum frappa Alec, elle ne put les contenir. C’était comme s’il l’avait frappé elle. Elle avait peur, elle n’arrivait plus à reprendre son souffle. Pourtant, elle ne se souvenait pas de son agression… Alors que son ami attrapa Alec par le col pour qu’il regard l’Auror, la jeune femme se rendit compte que plus rien ne serait comme avant. Bien sûr, elle était toujours amoureuse d’Alec, c’était une évidence, mais elle se sentait brisée, cassée, honteuse… Elle recula de quelques pas alors que le froid envahi la pièce. Alec s’énervait, l’esprit runique le poussait au bout de ses retranchements… Rose serra ses bras autour d’elle pour empêcher le froid d’entrer en elle.

« Callum arrête de le provoquer ! »

La peur se lisait sur le visage de l’Auror et elle espérait que Callum allait arrêter. Elle se souvient qu’elle avait récupéré la baguette magique d’Alec, mais elle n’osait pas s’en servir. Est-ce que sa magie était vraiment revenue ? Elle chercha le bout de bois et le trouva. Elle pointa la baguette vers les deux garçons.

« Alec, il faut vous calmez… »

Sa voix ne portait pas. Il ne l’entendait pas. Elle s’approcha de lui malgré le fait qu’elle puisse y rester. Elle garda la baguette magique pointé vers Callum et s’approcha du professeur. Elle devait faire quelque chose, mais elle n’allait pas se sacrifier, oh non ! Elle avait retenu la leçon. Au risque de perdre la vie, Rose s’approcha du visage d’Alec, ce dernier ne prêta même pas attention à la jeune femme tellement il était en colère contre Callum. Elle se leva sur la pointe des pieds et posa ses lèvres contre celles du professeur. Il était complètement gelé, elle essaya de le réveiller. Elle pointa sa propre baguette magique contre le professeur et prononça quelques mots runiques. Rien ne fonctionna. Elle se retrouva collée contre le professeur, le froid prenant possession de son corps. Alec commença à réagir enfin. Elle prenait le froid pour elle. Elle pourrait sa débarrasser par la suite, elle le savait… Le dieu runique ne voulait pas rejoindre le corps de la jeune femme, il aimait beaucoup ce sentiment d’abandon qu’il retrouvait dans le corps du professeur. Il laissa la jeune femme épuisée ses forces à enlever le froid qui envahissait le professeur. Bientôt, il retrouverait sa chaleur corporelle et peut-être la raison…

Rose devient ainsi bleutée, telle une statue de glace. On aurait dit que la scène en Alaska se répétait. Seulement voilà, Rose avait juste enlevé le froid pour éviter qu’Alec ne meure sous le contrôle du dieu… Elle tomba sur le sol, prononçant de nouveau des paroles runiques, mais ne réussit qu’à faire un peu de feu pour se réchauffé… Callum n’avait pas bougé, il la regardait.

« Je m’en remettrais… »

Elle essaya de sourire, mais ne réussit pas. Ses lèvres avaient le goût de la glace, mais aussi le gout des lèvres du professeur. La baguette d’Alec lui échappa des mains et roula quelques mètres plus loin. Elle commençait à ne plus sentir ses pieds, mais ses mains se réchauffaient doucement… Alec semblait avoir retrouvé le peu d’esprit qui lui restait, mais ne bougea pas.

« Alec… je… »

Elle n’arrivait pas à parler, elle ferma les yeux et se concentra un peu plus sur la chaleur. Elle devait se réchauffée… Les deux hommes l’avaient peut-être sauvé, mais au fond d’elle, elle se sentait perdue à tout jamais, brisée à tout jamais…  

_________________
I need you two...
"J'ai besoin de vous deux, même si entre vous, c'est la guerre... (c) code by Silver Lungs


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Newbie
Newbie
Messages : 315
Galions : 370
Âge : 35 ans
Classe : Ancien Poufsouffle
Avatar : Tom Hardy ♥
MessageSujet: Re: We stand by you   Ven 19 Déc - 0:09


 ◈ Rose, Alec et Callum ◈
Pour toi on s'allie
et c'est une mission commando qui commence








Mais il se fout de sa gueule ou quoi ?! Une leçon de morale ?! Putain mais merde, il est là comme un con à vouloir le sortir de sa torpeur et lui balance ça ?! Reste calme, la divinité parle... il va lui en foutre une, elle va le sentir passer, sa divinité ! L'air glacial emplit la pièce, il sent la magie s'installer, prendre possession, putain ce merdeux de Dieu n'en a pas fini avec eux, après "je reste chez l'humain" il s'invite partout ! Garde ton sang-froid... Ou pas, ça se saurait s'il en avait ! La rage est toujours là, bouillonnante et ce froid qui lui gèle la peau n'arrive en rien à l'éteindre. Il le pense peut-être, hein, ça lui fait peut-être dire la vérité, son Dieu ! Rose parle mais la voix de Callum l'emporta sur la sienne, répliquant d'une voix agressive empreinte d'une rage qu'il ne contenait plus très bien et Callum s'avança d'un pas vers l'enseignant.

Mais putain ! J AI UN TRAVAIL A FAIRE ! Tu crois que ça me plait de faire ça ?! Rose t'aime ! Tu te sens peut-être au dessus des Lois mais c'est pas mon cas ! Tu tues quelqu'un tu as un procès !

Il continue d'avancer et si l'un est d'un glacial, l'autre n'est que flamme. Le froid est là, saisissant, il le sent s'agripper à sa chair, mordre mais Callum rejette chacune de ces sensations. Pourtant, force est de constater qu'elles lui tapent sur le système, déjà exaspéré par la situation, le froid ne fait que renforcer sa colère. Comme si le Dieu avait compris qu'il y avait matière à s'alimenter dans l'affrontement entre ces deux hommes. Merlin qu'il a toujours détesté le froid, cette sensation d'enquilosement, la peur de ne pas se réveiller et tout ça qui le ramène loin en arrière... Et l'autre en face qui ne comprend rien, qui ne veut rien comprendre... c'est pas lui, c'est le Dieu... avoir la tête froide, le corps bien trop froid et les souvenirs d'un temps passé... Rose essaie de s'imposer mais une fois de plus, Callum l'emporte sur elle.

PUTAIN C EST SI COMPLIQUE A COMPRENDRE ?! T'as pas l'air de le battre ton foutu Dieu ! Vas-y ! Gèle ! Ca changera rien ! JE BOUGERAIS PAS D ICI !

Alors oui sa colère semble trop mais avec tout ce qui se passe, il est même étonnant qu'il n'ait fait que frapper Alec. Ses deux poings sont serrés au point que les phalanges ne blanchissent pas que sous le petit gel qui s'installe. Enfin il vit Rose, la baguette d'Alec entre les mains qui lui fait imaginer le pire, nan mais c'est une blague ? T'as magie déconne et tu nous sors la baguette d'un autre sorcier ?! S'attendant au pire, il était prêt à bondir pour la lui arracher des mains mais au lieu de ça, elle embrassa Alec. Pardon ? Qu'est-ce qu'elle fait ? La surprise eut au moins le mérite de couper l'élan de colère de Callum et ses poings se rouvrirent. Elle devient bleue, putain mais qu'est-ce qui se passe ? Oh non... Il la vit tomber et compris, poser sa main sur elle ne fit que lui confirmer ce qu'il avait pressenti en la voyant si gelée. Tu es dingue.

La pièce lentement retrouvait sa chaleur, aidé du feu improvisé de Rose mais elle non, comme si tout le froid autour d'eux et en Alec avait décidé de ne surivre qu'en elle. Callum enleva sa veste pour la passer sur Rose comme s'il s'était s'agit d'une couverture et entreprit de la frictionner pour faire revenir la chaleur.

Comment tu te sens ? Demanda t-il à Alec en se tournant vers lui sans cesser de s'occuper de Rose. Dis moi que ça a suffit, qu'en aspirant le froid elle a étouffé le Mal et même si cela semble trop simple, semble aberrant, il faut qu'il trouve une solution radicale : une solution définitive car vous ne pouvez pas vous envoyer la balle éternellement.

_________________
Qu’importe j’irai où bon te semble. J’aime tes envies j’aime ta lumière, tous les paysages te ressemblent quand tu les éclaires. J’irai où tu iras, mon pays sera toi. J’irai où tu iras qu’importe la place, qu’importe l’endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Professeur
Professeur
Messages : 1180
Galions : 2120
Âge : 39 ans
Classe : Ancien Serdaigle
Avatar : Raphaël Personnaz
MessageSujet: Re: We stand by you   Ven 19 Déc - 17:06

Un pour tous, tous pour un



Non il se calmerait. Cela faisait trop longtemps qu'il gardait tout ça pour lui. Oui il avait tué un homme, il était un meurtrier mais il ne regrettait pas un seul instant d'avoir éliminé cette pourriture de la surface de la Terre, d'avoir permis de sauver la vie de plusieurs aurors qui n'étaient pas encore tombés.

- Je ne me sens pas au dessus des lois, j'ai fait ce que j'estime être le bon choix ! Ton travail c'est juste de sucer les boules de Dorcas pas à me faire chier parce que j'ai empêché que des gens meurent !

Hurla t-il alors que la pauvre Rose essayait de calmer les deux hommes. Mais le professeur était sourd aux supplications de l'auror. Il ne voyait que la face de Callum qu'il avait envie de faire exploser dans une mare de sang. Ils continuent à se crier dessus lorsque subitement Rose déposes sur lèvres sur les siennes par surprise. Cela a le mérite de le détourner un peu de sa colère. Elle tomba sur le sol, invoquant une flamme pour se réchauffer. Le professeur redevint calme pour laisser place à l'inquiétude. Il s'agenouilla auprès d'elle alors que Callum lui demandait comment il se sentait.

- C'est pas de moi qu'il faut s'inquiéter

Rose était gelée comme si elle venait de passer trois heures sous la neige mais contrairement à lui, il s'agissait juste de la réchauffer. Alec tendit sa main vers elle.

- Fehu

Une plus grande flamme que celle de l'auror apparut dans sa main, grimaçant sous la chaleur qui brûlait son membre encore congelé. Alec regarda Rose et déclara avec un petit sourire.

- Je m’en remettrais





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dirty-secret.forumsactifs.com/
avatar
Newbie
Newbie
Messages : 459
Galions : 880
Âge : 25 ans
Classe : Ancienne Gryffondor
Avatar : Anna Paquin
MessageSujet: Re: We stand by you   Sam 20 Déc - 12:10


We Stand By You

Rose est plongée dans le coma, blessée, meurtrie et son sauvetage est organisé par ses deux chevaliers servants !
Rose & Callum & Alec

Si l’action de Rose envers Alec avait eu le don de calmer et le professeur et Callum, l’Auror se demanda encore pourquoi elle ressentait un tel malaise alors qu’elle aimait le professeur. Elle ne se sentait pas bien, d’une part à cause du froid et d’une autre part à cause de ce que son meilleur ami lui avait dit quelques minutes plus tôt. Pourquoi avait-elle été agressée ? Elle ne se souvenait même pas d’avoir passé quelques jours loin de Poudlard. Elle savait seulement qu’elle s’était rendu à Londres et puis le noir complet par la suite…

Alors qu’elle venait de tomber sur le sol, incapable de bouger plus que ses doigts, Callum et Alec se précipitèrent vers elle. Elle venait faire un petit feu pour se réchauffer, mais cela ne fonctionnait pas… Au moins, sa magie de s’agitait pas en elle comme avant… Callum passa son manteau autour de ses épaules et la jeune femme le remercia du regard. Elle n’arrivait pas à parler, son rythme cardiaque ne voulait pas augmenter… Elle entendit à peine Callum demandé à Alec comment il se sentait. Ce dernier fit apparaitre une plus grosse flamme, ce qui eut pour conséquence de lui bruler la main… La jeune femme leva un regard inquiet vers lui. Il la rassura en lui disant qu’il s’en remettrait…

« Je… Je n’en doute pas… »

L’Auror avait une envie irrésistible de fermer les yeux… Le sang ne circulait pas correctement dans son corps. Elle essaya de resserrer le vêtement de son meilleur ami contre elle.

« J’ai… J’ai sommeil… »

Ses yeux refusèrent de rester ouverts, elle s’efforça de les laisser ouverts. Pense à quelque chose Rose ! N’importe quoi… Elle s’imagina de retour à Poudlard, avec sa magie intact et ce sentiment de mal être qui disparaissait. Perdue dans ses pensées, elle n’arrivait plus à combattre le froid malgré le feu d’Alec. Elle voulut approcher ses mains de la flamme, mais lorsque celles-ci furent près, la flamme s’éteignit. Un regard inquiet vers Alec pour lui demander ce qui se passait…

« Qu’est-ce qui se passe ? »

Elle pensait que sa magie lui faisait défaut, mais c’était sans doute le contraire. La magie d’Alec n’était sans doute pas affectée comme celle de Rose quelques temps plus tôt… Mais peut-être est-ce le froid… Rose voulu bouger, mais elle en était incapable.

« J’ai… j’ai de plus en plus froid… »

La flamme que Rose avait créé disparu à son tour, mais elle n’eut pas froid en plus. Curieusement, c’était comme si elle avait récupéré la flamme d’Alec et que celle-ci la réchauffait de l’intérieur. Doucement, elle retrouva des couleurs, mais son corps refusait toujours de bouger. Elle avait de moins en moins froid, mais ses membres étaient ankylosés… Elle ferma finalement les yeux, épuisée par toute cette magie donc elle n’avait plus l’habitude. Elle murmura doucement :

« J’ai finalement réussit à vous calmer… »

Elle ouvrit de nouveau les yeux, se sentant un peu mieux. Elle se redressa doucement, rendant son manteau à Callum, mais resta assise. Que faire maintenant ? Elle devait se reconstruire avec sa magie qui était de nouveau stable et cette sensation que tout n’allait pas bien. Un sentiment de culpabilité, de honte et de tristesse l’envahi en même temps que des larmes qui coulèrent sur ses joues. Elle se mit à pleurer, déconcertant les deux hommes devant elle. Tous les évènements qui s’étaient déroulés depuis l’Alaska vient la frapper de pleins fouets. Plusieurs images, sensations, émotions viennent la submerger d’un coup…

« Je ne veux… Je ne veux pas me souvenir… »

Quelqu’un la prit dans ses bras, mais elle ne savait pas lequel des deux garçons l’avaient fait. Elle s’en fichait, elle voulait juste oublié…

_________________
I need you two...
"J'ai besoin de vous deux, même si entre vous, c'est la guerre... (c) code by Silver Lungs


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Newbie
Newbie
Messages : 315
Galions : 370
Âge : 35 ans
Classe : Ancien Poufsouffle
Avatar : Tom Hardy ♥
MessageSujet: Re: We stand by you   Lun 29 Déc - 22:15


 ◈ Rose, Alec et Callum ◈
Pour toi on s'allie
et c'est une mission commando qui commence








La fatigue enveloppe son amie, il la retient comme il peut et la magie d'Alec qui ne fait pas effet. Allez Rose, sort de cet état. Il serre, presse, frictionne et il se passait d'étranges choses magiques sur lequel il ne s'arrêta pas. Du moment qu'elle se réchauffe - ce qui arrive - et finit même par enlever sa veste. Callum la pose au sol et se relève à son tour, alors qu'elle vacille, pleure et lui la prend dans ses bras qu'il souhaite réconfortant. Attend d'aller mieux pour dire ça. La tête de Rose contre sa poitrine, il entreprit de réfléchir à ce qu'il y avait de mieux à faire pour son amie. La ramener à Poudlard était une necessité mais à peine sauront-ils qu'elle est là qu'ils vont lui sauter à la gorge pour savoir ce qui s'est passé. Elle doit se reposer, prendre du recul mais l'ennui c'est que leur absence à tout deux allait être remarquée demain. Violer le règlement en ne revenant pas travailler est une folie mais la laisser seule était absurde et une part de lui refusait qu'Alec la garde seul - même s'il se doutait que cela ne dérangerait pas l'enseignant. Il était peut-être calmé mais pour combien de temps ? Il repartira demain matin et si pour la première fois il est en retard à son travail, il l'assumera. La famille avant tout et puis, il était actuellement Surveillant Principal, simple représentant de feu l'Inquisition et même si Dorcas risquait de l'épingler il n'avait aucun compte à lui rendre.

Il recula pour regarder Rose, quel état sombre, la pauvre elle n'était plus en état de penser ou de prendre des décisions capitales. Tu vas t'allonger, je vais chercher de quoi manger. Sans attendre l'aval ou la désabrobation, il enfila son blouson et retourna dehors pour transplaner à une supérette tout ce qu'il y avait de très moldu où il acheta trois bols de soupes chinoises, des gâteaux aux chocolats et un pack d'eau ainsi que des tasses souvenirs particulièrement hideuses et trois brosses à dents avec un dentifrice bas de gamme. Ca fera l'affaire. Retournant dans l'ombre, Callum revient à l'hôtel où il leur apporta ses maigres achats.

Tu as besoin de manger et chaud.

Il déballa le tout à même le sol sans chichis, le feu s'était éteint mais ils pouvaient le faire revenir. Il mit les soupes dans les tasses, la première faite il l'a tendit à Alec, tu peux me la chauffer pour Rose. Il ne précisa pas qu'il n'avait pris que ça parce qu'il n'avait pas plus d'argent sur lui, inutile, ça semblait évident. Le silence s'imposa doucement alors que chacun mangeait sa soupe chinoise. Probablement le seul heureux dans la pièce, ce maigre repas était de loin son préféré.

Tu prends le lit Rose.

Il se tourna vers elle, à elle de voir si elle préférait discuter de ce qui était arrivée maintenant que l'ambiance était retombée ou si elle souhaitait attendre. Un autre regard sur Alec, ça va, il se tient tranquille. Ses allers et venus entre les deux cessèrent, il se concentra sur sa soupe laissant à Rose le soin de se sentir bien à nouveau, de prendre son temps. Ses traits se détendirent, ses épaules s'affaissèrent et, simplement, il réussit à profiter de l'instant. Une certaine tension malgré tout, on ne sait jamais, si Alec devenait fou à nouveau ou que Rose avait une crise.

_________________
Qu’importe j’irai où bon te semble. J’aime tes envies j’aime ta lumière, tous les paysages te ressemblent quand tu les éclaires. J’irai où tu iras, mon pays sera toi. J’irai où tu iras qu’importe la place, qu’importe l’endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: We stand by you   

Revenir en haut Aller en bas
 

We stand by you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASCENSIO ::  :: ❝ Londres-