Gryffondor
Directeur : Neville Londubat
Nombre d'élèves : 6
Points collectés : 335
Serdaigle
Directeur : Garett Hope
Nombre d'élèves : 9
Points collectés : 380
Poufsouffle
Directrice : Evannah Addams
Nombre d'élèves : 11
Points collectés : 1410
Serpentard
Directrice : Vesper Leigh
Nombre d'élèves : 8
Points collectés : 774
Revenir en haut
Aller en bas



 

Partagez | .
 

 Let me be by your side ... {feat. Silver Nott}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 16
Galions : 25
Âge : 17 ans
Classe : 7eme année
Avatar : Hunter Parrish
MessageSujet: Let me be by your side ... {feat. Silver Nott}   Sam 1 Nov - 19:07


Let me be by your side...

Salle commune des Serdaigles, discussion de Serpentard...
Kris & Silver

La terre avait tremblé. Toutes les bougies s’étaient éteintes. Tout le monde avait hurlé ou au contraire, n’avait rien dit ou fait. Le bruit des pierres qui tombent près d’eux. Les bruits de pas précipités. Puis le silence. Un silence de mort. Heureusement, il n’y avait pas de morts. Et pourtant…

On avait récupéré deux corps, vivants, dans le truc béant du hall. Personne n’avait pu voir qui s’était, mais on leur avait dit qu’Arya McMillan s’y trouvait. Qu’est-ce qu’elle faisait près du hall ? Avait-elle hésité à entrer dans la Grande Salle ? On disait que l’autre personne était un membre du personnel… Qui cela pouvait-il être ? Personne n’avait pu le savoir. On leur avait seulement dit que le sauvetage avait été organisé par Rose Carthew, l’auror et un professeur… On n’en avait pas su plus… Puis le désespoir dans les rangs des Serpentard : Leur salle commune avait été enseveli sous des tonnes de gravats. Personne ne pouvait retourner dans les sous-sols. Personne ne pouvait récupérer leurs affaires personnelles. Personne ne pourrait revoir les eaux vertes du lac noir…

Les jours passèrent, on décida d’envoyer les Serpentard dans les autres maisons. Le choix n’était pas établi par avance, le directeur choisissait en fonction de quelques critères. C’est ainsi que Kris Cartwright se retrouva chez les Serdaigle avec Silver Nott et Phineas Thorquill. La mine déconfite, il s’était dirigé vers la tour des aigles avaient l’impression qu’on venait de lui enlever une partie de sa vie. Bien sûr, il n’était pas à Poudlard depuis longtemps, mais il s’était habitué à l’ambiance de la salle commune des Serpentard. C’était quelque chose qui lui avait permis de tenir. Ça et le fait qu’il ait rencontré Silver Nott. Cette dernière l’avait beaucoup aidé dans son adaptation au château. Pourtant, au fond de lui, quelque chose avait changé… Kris ne croyait pas en l’amour. C’était un sentiment qu’il n’avait jamais connu ou jamais vu, c’était au choix. Il avait toujours vécu seul avec sa mère qui lui avait toujours dit que son père avait été un grand homme… Un grand homme qui n’avait pas été à la maison après le faux décès de cette mère qui se perd souvent dans ses pensées… Le jeune homme secoua la tête. Il était dans le dortoir des garçons de septième année. Il ne se sentait pas à sa place. Il n’avait jamais eu de préjugés par rapport aux maisons, mais il avait du mal à s’adapter. C’était sans doute la même chose pour les Serdaigle. Comment devaient-ils réagir avec un Serpentard se trouvant dans leur dortoir ? Kris essaya de ne pas prêter attention. Il se leva de son lit et descendit dans la salle commune. Il n’y avait pas beaucoup d’élèves. La plupart était sans doute sorti dehors pour profiter des derniers jours de soleil. Il descendit doucement les escaliers. L’environnement lui était totalement inconnu. Il vit qu’il n’était pas le seul à être descendu de son dortoir. Il vit une jeune femme aux longs cheveux blonds assit sur le canapé. Le cœur du Serpentard fit un bond dans sa poitrine avant de se calmer. Il s’approcha doucement et s’assit à côté.

« Bonjour Silver… »

Il s’efforça à lui sourire même si le cœur n’y était pas. Il n’avait pas revu la jeune fille depuis ce fameux soir où leur salle commune avait été détruite.

« Tu vas bien ? Je veux dire… »

Il attrapa l’une des mains de la jeune femme avant de la lâcher presqu’aussitôt. Il est vrai qu’elle était maintenant avec Audric Saddler…

« Tu n’as pas été blessée ce fameux soir ? »

Il s’inquiète chose qui ne lui ressemble pas… Il tourne le regard vers la cheminée. Il ne sait pas comment engager la conversation, lui qui semble si sûr de lui. Il n'ose pas lui parler, elle l'impressionne...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 280
Galions : 670
Âge : 18 ans
Classe : L1 Sécurité Magique
Avatar : Blake Lively
MessageSujet: Re: Let me be by your side ... {feat. Silver Nott}   Dim 2 Nov - 12:22

Kris & Silver
Tes réponses seront maîtresses de notre relation, j'ai besoin de tes mots pour pouvoir rester près de toi. Et toi de mes mensonges pour m'avoir près de toi.





Tout avait chaviré, tout avait tremblé, les âmes, le sol, les murs, les élèves, les esprits. Rien n'était plus pareil depuis cette soirée aux couleurs jaune et noir, et à l'odeur de sang et de poussières. Tout avait changé, tout c'était bousculé, il ne restait que des esprits échauffés, de la peur à chaque recoins, des traumatismes qui s'éveillaient, des cauchemars qui se faisaient de plus en plus vrai. La terreur suintait sur pratiquement chaque visages que je croisais. Je n'avais pas eu peur, peut-être un instant lorsque j'ai eu l'impression que le sol allaient tous nous engloutir. Je me suis juste accroché à Audric et j'ai sentis une part de moi disparaître avec les décombres, un voile de tristesse remplaçant celui de la crainte. J'ai perdu beaucoup ce soir là, et pas seulement des affaires personnelles sans importance. J'ai perdu ma seconde maison, celle dans laquelle j'avais grandis, où j'avais passé plus de sept années de ma vie. Plus rien, juste de la poussière au matin. Et ça, ça me déchire le cœur. Ça me tues de savoir que plus jamais mes pieds ne fouleront l'entrée de la salle commune pour sauter sur l'un des canapé pour aller déranger Eugénia, mon frère, ou encore Audric lorsqu'il est plongé dans ses précieux devoirs. Que je n'allais plus pouvoir rester dans mon dortoir avec Calypso à parler de nos soirées déjantées. Ou encore que je n'allais plus avoir l'occasion de quitter mon lit en pleine nuit pour rejoindre celui de mon serpent. Plus rien, plus de tout ça.

On m'avait arraché des cachots, et on m'avait envoyé dans un autre dortoir. J'avais quitté les sous sols pour les hauteurs de la tour des aigles. Tout mais ça. J'aurais préféré aller chez les blaireaux avec Audric, Annabeth et Eugénia. Mais pas là, pas ici. Qui avais-je comme amis parmi tout ces oiseaux ? La douce Euphémia, l'enigme blonde qui avait toujours une question sur le bord des lèvres. Et comme ennemi ? Brennan. Le pire furoncle que la terre n'ait jamais porté. Ma main me démangeait à chaque fois que je le croisais là de lui mettre une nouvelle gifle. Et il me cherchait cet idiot, il ferait moins le malin lorsque je finirais par lui enfoncer ma baguette dans l’œil ou que je le jetterais du haut de la tour. On verrait bien ce qu'il aurait d'un aigle en pleine chute libre. Comment un crétin pareil avait pus être accepté dans cette maison. On devrait en ouvrir une juste pour lui, Connarland et on y ajouterait Rubens, ils s'éclateront à deux, avec leurs délires bizarres de sang impur.

Je ne me sentais définitivement pas à ma place. J'avais l'impression d'avoir enfilé un corset trop serré pour moi, que j'étais sur le point d'étouffer. J'allais exploser je le sentais. Mais heureusement il y avait d'autre vipères qui avaient envahis le nid des aigles. Comme Phineas ou encore Kris. Ce dernier venait d'ailleurs de s'asseoir près de moi. Je l'observais silencieuse. Il était plutôt beau garçon, mais c'était un coureur, comme moi avant de tomber sur l'ombrageux Saddler. Mais lui je l'avais accueillis, je lui avais fais découvrir Poudlard, j'avais été ses yeux pendant un temps, son guide. Je l'aimais plutôt bien, sauf que son nom, les gens qu'ils connaissaient ne jouaient pas en sa faveur, bien au contraire.. Il devenait un enjeu, un puits d'informations dont mon camps voulait s'emparer. Et qui était mieux tailler pour extraire des informations de ce genre ? Moi. J'avais été envoyé pour savoir, pour en apprendre le plus possible. Je m'en voulais un peu, mais pour les miens j'étais vraiment prête à tout et n'importe quoi.

Sourire resplendissant, de façade, comme j'en ai l'habitude. Si à l'intérieur, chaque jour mon humeur s'écaille un peu plus, je ne laisse jamais rien paraître en public. Visage commerciale alors que mes prunelles azur se posent sur mon voisin. Je le laisse prendre ma main, sourcillant un peu lorsqu'il la lâche. Il s'inquiète pour moi ? J'en suis presque étonnée. Je ne l'aurais pas pensé.

« Salut Kris. Oui ça va, Audric m'a rattrapé avant que je ne me blesse. »

On s'était tous raccroché à quelque chose ce soir là, un proche, une connaissance, on avait voulus nos possibles dernières secondes dans les bras de quelqu'un, ne pas périr seul. L'une de mes mains se glissent dans la sienne, joueuse, alors qu'il avait relâché la mienne quelques secondes plus tôt. Et en plus de cela il fuit mon regard.

« Et toi ? Je ne t'y ai pas vu ce soir là. J'ai eu peur que tu sois compté parmi les blessés. »

Et c'était vrai, comme Annabeth, j'avais paniqué en ne vous voyant pas, du moins pas tout de suite. Mais je ne devais pas oublier mon objectif, lui tirer les vers du nez. Il avait des bien belles relations, des noms qui se rattachaient à ta vie qui voulaient dire beaucoup.. Ma main caresse un peu plus la sienne, user de mes charmes n'allait pas être inutile cette fois.

« Comment tu le vis le faire de vivre ici ? Dans cette tour ? »

Aussi mal que moi ? Je t'en pris dis moi que je ne suis pas la seule à étouffer ici.


made by pandora.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 16
Galions : 25
Âge : 17 ans
Classe : 7eme année
Avatar : Hunter Parrish
MessageSujet: Re: Let me be by your side ... {feat. Silver Nott}   Ven 7 Nov - 22:11


Let me be by your side...

Salle commune des Serdaigles, discussion de Serpentard...
Kris & Silver

Comme elle était belle ? Kris n’arrivait pas à se concentrer sur ce qu’elle disait. Pourtant, il faisait tous les efforts du monde. En temps normal, il aurait pu le faire avec n’importe quelle fille, mais Silver l’impressionnait. Il ne savait pas encore ce qu’il ressentait pour la jeune femme, mais il s’interdisait de dire quoi que ce soit. Elle était maintenant avec Audric Saddler, il avait été vaincu. Alors qu’il lui demande comment ça va, il remarque que la blondinette est légèrement surprise par son geste de la main. Il lui a attrapé la main avant de la lâcher. Il savait qu’il n’avait pas le droit de la toucher maintenant. Audric n’allait pas apprécié si quelqu’un les voyait ce soir… Les rumeurs étaient si vite partie… Silver lui répondit qu’elle allait bien, que son petit ami l’avait rattrapé juste à temps. Kris fronça les sourcils bien malgré lui. Il ne comprend pas ce qu’il ressent à cet instant précis, mais il n’a pas le temps de réfléchir. La main de Silver se glisse doucement dans la sienne, mais il n’ose pas la regarder… Il a peur de comprendre ce qu’il lui arrive… Elle lui demande s’il va bien et lui dit qu’elle avait eu peur qu’il soit dans les blessés lorsqu’elle ne l’avait pas vu…

« J’étais dans la Grande Salle pourtant… Je n’étais pas bien loin, c’est juste que tu ne m’as pas vu… »

Il est vrai qu’il n’avait pas prévu d’aller à cette fête, mais au final, il avait décidé d’aller voir ce que serait l’ambiance façon Poufsouffle. Il s’était assez bien amusé jusqu’à ce que le sol ne tremble et les envois tous au sol… Il avait eu peur que certains de leurs camarades de Serpentard ne soient dans les cachots et Kris avait aidé quelques jours pour aider les sorciers à dégager tous ce qui se trouvaient dans les sous-sols. Il était tombé sur plusieurs affaires personnelles de différentes personnes… Ses pensées dérivèrent légèrement juste avant d’entendre Silver lui demandé comment il vivait le fait de vivre dans cet endroit ? Il serra doucement la main de la jeune femme et prit un temps pour réfléchir…

« Je ne me suis pas encore posé la question je crois… Mais il est vrai qu’être un Serpentard dans la tour de Serdaigle, ça créer quelques conflits d’intérêts. »

Kris n’était pas du genre à chercher la bagarre, mais lorsqu’on ne lui disait pas ce qu’on pensait de lui en face à face, il pouvait très vite s’énerver… mais retrouver son sang-froid par la suite comme si de rien n’était…

« Je pense qu’on n’aura jamais complètement notre place dans cet endroit. On est arrivé après tout le monde et on passe pour les méchants de service. »

Il s’efforça de sourire, mais au fond, il pensait vraiment ses mots : Il serait difficile de s’intégrer dans une maison telle que celle des Serdaigle…

« C’est difficile pour toi ? L’adaptation ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 280
Galions : 670
Âge : 18 ans
Classe : L1 Sécurité Magique
Avatar : Blake Lively
MessageSujet: Re: Let me be by your side ... {feat. Silver Nott}   Lun 10 Nov - 0:45

Kris & Silver

Tes réponses seront maîtresses de notre relation, j'ai besoin de tes mots pour pouvoir rester près de toi. Et toi de mes mensonges pour m'avoir près de toi.





Véritable reine des glaces qui embrase tout ce qu'elle touche. Je caresse du doigts, enflamme les passions, pour transformer les cœurs en glaçon. Je suis volage, bien trop indocile, une poupée qui ne reçoit d'ordre de personnes, qui ne suit pas le vent, toujours à contre courant. Je ne suis jamais là où l'on veut que je sois, mais toujours là où on ne m'attend pas. Et pourtant pour lui je suis capable d'un peu plus de calme, de contrôle, capable de manipuler quelqu'un que j'apprécie pour servir ses fins, non fins. Mon démon pourtant si doux. Il a explosé la roche qui entourait mon cœur, totalement réduite en poussière, pour lui redonner vie, il a arraché les ronces qui empêchés toute intrusions, il s'est griffé, s'est saigné pour que l'on en arrive là. J'ai lutté contre moi, contre lui, je l'ai voulus, autant que je l'ai détesté de me faire cet effet. Et pourtant j'ai désormais qu'il est le seul capable de me donner ce souffle qui me permet de rester vivante, la vélane forte, dépendante de ce qu'elle ressent pour Satan en personne. Mais j'aime cela.

Et ce n'est pas cela qui me conduit là, à tes cotés, à caresser ta main Kris. J'ai apprécié ta présence bien avant que je ne doive me servir de toi. Quand il n'y avait dans ma vie ni complots, ni trahisons d'aucune sorte. Juste moi, mes rires qui fendaient les pièces et mon amour pour la gente masculine. J'ai fais un choix, je les choisis, lui, ses idées, cet homme qui me rend diablement folle. Et je suis prête à te mentir, à te sourire pour mieux te tromper. Viens là mon mignon, approche toi dont, toi et tes précieuses informations. Je veux tout savoir, tout connaître, je veux que tu me dises tout. Je ne suis pas cette ange que tu t'imagines, je te laisse te figer et te concentrer sur mon apparence, pour que tu ne voies pas la vipère qui danse en moi. Celle qui attend son heure pour mieux te mordre, pour te faire cracher tes paroles, celles que je veux entendre. Sais-tu comme c'est dur pour moi ? Sais-tu comme je lutte ? Je ne veux pas te faire ça. Je n'ai pas de scrupules à le faire sur d'autres, mais toi c'est différent, toi je t'apprécie, tu n'es pas juste un puits d'informations pour moi, ce que tu devrais pourtant représenter si j'étais sage...

Je ne devrais pas ressentir ça n'est-ce pas ? Je devrais pas m'affaiblir. Je me le suis tout le temps dis. Les intérêts avant le reste, avant les sentiments, les amis. Ma soif de pouvoir est inégalable alors ce n'est pas parce que je t’apprécie que mon ambition en pâtira. Je suis une vraie sociopathe, seulement tu ne le vois pas. Tu ne vois que ce que tu veux voir, tu ne discerne pas l'hypocrisie qui froisse mon visage lorsque je te souris, tu ne perçois pas cette lueur de scrupule qui danse dans mes prunelles lorsque je te parle, que je te couve de mes paroles bien trop rassurantes. Tu le comprendras plus tard n'est-ce pas ? Tu ne me haïras pas pour ça ? Tu sais que je fais ça pour le bien de tous et pas pour le plaisir de me jouer de toi.

Je sens tes doigts se serrer contre les miens, alors que je m'accroche un peu plus aux tiens moi aussi. J'ai pas le droit n'est-ce pas ? Et pourtant je le fais. Je sais qu'Audric ne dira rien si on vient lui répéter, parce qu'il est au courant de la raison pour laquelle je fais ça. Il m'y pousse sans le faire, je sais ce qui est bien pour la cause, je sais qui tu es, qui tu connais, qui t'entourent. Ils font partis de ton bonheur, si tu savais quel malheur ils représentent en vérité pour toi. Mais je ne peux pas te prévenir, je ne peux pas t'aider, je ne le dois pas, je dois t'achever.

« Les aigles et les serpents ensemble pendant une longue période il va y avoir des meurtres.. Et je me vois bien meurtrière pour le coup. »

Je me renfrogne un peu, je tiendrais jamais le coups, que l'on me sorte de cet enfer, pitié je vais devenir dingue. Mes yeux retombent sur toi, je te couve du regard, mes yeux bleus te détaille, alors que je te décoche un petit sourire en réponse au tien. Alors que je finis par passer ma main libre dans mes cheveux jouant un peu avec.

« Ce n'est pas notre chez nous, juste une maison d'emprunt. Les cachots me manque terriblement, je te jure que je vais péter un câble ici. Entre Brennan qui passe son temps à me narguer, et les autres toujours fourrés dans un bouquin ou à planer comme s'ils avaient pris de la drogue. »

Je vais vraiment confirmer ma réputation de méchante si ça continue. Je commencerais par tuer Brennan, dans d'atroces souffrance, ensuite je m'occuperais de cette pimbêche qui m'a piaillé dessus quand elle m'est rentré dedans parce qu'elle lisait un livre sans regarder devant elle. Je l'aurais bien jeté par la fenêtre celle la.

« On tiendra jamais Kris, je tiendrais jamais. »

Éloigné de la plupart de mes amis, de mon petit ami, de mon frère. Je deviens dingue, je lâche soudain ta main en me rendant compte que je la serre bien trop fort, t'accordant un regard d'excuse.

« Pardon, je voulais pas, c'est juste le stress de me retrouver coincé ici qui s'exprime je suppose. Mais heureusement que t'es là Kris, je sais pas comment j'aurais fais sinon. »

Écoute le chant doucereux et enchanteur qui sort de mes lippes, suit ma voix et tombe dans mes filets douce proie.

made by pandora.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 16
Galions : 25
Âge : 17 ans
Classe : 7eme année
Avatar : Hunter Parrish
MessageSujet: Re: Let me be by your side ... {feat. Silver Nott}   Sam 22 Nov - 16:27


Let me be by your side...

Salle commune des Serdaigles, discussion de Serpentard...
Kris & Silver

Les choses auraient dû être différentes. Cette année aurait dû être l’une des meilleures de la vie du jeune homme et pourtant, tout s’était écroulé au moment où il a appris que Silver était avec Audric et au moment où ils ont perdu leur salle commune avait été détruite. Tous les souvenirs étaient partis en poussière. C’était comme si on lui avait enlevé une partie de lui-même. Kris sentait la main de Silver entre la sienne. Pourquoi agissait-elle de la sorte ? Kris fronça les sourcils, mais ne dit rien. Il profita du moment… Silver semblait être désappointé par rapport à ce changement de maison. Il est vrai que si l’on laissait les Serpent et les Aigles ensemble, il allait y avoir des dégâts… Le regard de la jeune femme le détail, le poussant un peu plus dans ses retranchements. Il commence à comprendre doucement ce qui lui arrive, mais ne veut pas se laver. Ça fait trop mal…

« Tu es trop belle pour devenir un meurtrière… » pensa-t-il. Heureusement qu’elle ne pouvait pas entendre ce qu’il venait de dire… Elle lui aurait sans doute demandé des explications… Elle semble ne pas apprécier cette maison, les cachots lui manquent.

« Notre maison me manque à moi aussi… Mais je pense qu’on va devoir s’y faire… »

Kris se promit intérieurement qu’il allait parler à Brennan. Il avait été témoin de quelques scènes entre le Serdaigle et la Serpentard, mais il n’avait pas osé s’interposer parce qu’il savait que ses sentiments seraient sans doute dévoilés… La blondinette lui assure qu’ils ne tiendront pas le coup.

« Si on va tenir le coup, on est tout de même avec quelques Serpentard ici ! Nous ne sommes pas seuls ! »

Silver lui lâche la main en lui disant qu’elle était désolée. Elle avait serré trop fort celle de Kris, mais il ne s’en était même pas rendu compte… Il plonge son regard dans le sien et lui dit :

« Je serais toujours là pour toi Silver, tu le sais. »

Inconsciemment, il vient de se dévoiler. Inconsciemment, il vient de tomber dans le piège de la jeune femme. Il ne se doute pas une seule seconde qu’elle peut se jouer de lui. Elle est une Serpentard et tous les Serpentard se jouent avec les autres, même les membres de leurs propos camarades…

« On va s’en sortir tous les deux. On va s’en sortir, comme toujours. On restera toujours ensemble s’il le faut… »

Doucement, il s’approche d’elle. Non, n’oses pas Kris. Tu vas faire plus de mal qu’autre chose. Il s’arrête à quelques centimètres du visage de la jeune femme, se rendant compte de son erreur, recule subitement et s’éloigne légèrement…

« Désolé… »

L’ambiance devient tout de suite plus tendue. Pourquoi il a fait ce geste ? Il se sent idiot, elle allait tout deviner maintenant… Il s’éloigne un peu plus. Il ne faut pas jouer avec le feu…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 280
Galions : 670
Âge : 18 ans
Classe : L1 Sécurité Magique
Avatar : Blake Lively
MessageSujet: Re: Let me be by your side ... {feat. Silver Nott}   Dim 23 Nov - 21:04

Kris & Silver

Tes réponses seront maîtresses de notre relation, j'ai besoin de tes mots pour pouvoir rester près de toi. Et toi de mes mensonges pour m'avoir près de toi.





Véritable sirène, harpie, qui use de son cris pour attirer à elle ce marin en perdition. Ne pouvais-tu pas rester le coureur de jupons que tu avais la réputation d'être Kris ? Pourquoi toi plus qu'un autre tombes-tu dans mes filets. Dans un sens ça m'arrange et puis au final pas tant que ça. Je sais que je te manipule, que je me serre de toi comme si tu n'étais rien d'autre qu'une marionnette. Une pauvre chose bonne à jeter après une unique utilisation. C'est le sort que je te réservais. Je n'allais pas non plus faire croire que j'étais une pauvre victime au sein de cette histoire. Bien au contraire. On me l'avait proposé, il me l'avait proposé et j'avais accepté. Pas parce que c'était lui, pas parce que j'étais prête à énormément, pratiquement tout pour lui mais surtout parce que ça servait notre cause. Celle que je commençais à faire passer au dessus de tout, ainsi que de mes amitiés, de mes liens, de mes relations, au centre de ma propre vie avec lui. C'était un jeu dangereux auquel je jouais. Mais ça ne me dérangeait pas, je servais quelques chose d'important c'était la chose essentiel que je me devais de retenir.

On va devoir se faire à cet endroit c'est un fait. Je sais que je vais devoir m'y contraindre mais je n'en ai pas envie. Ce n'est pas comme si j'étais du genre à me plier aux règles établies, ou à toutes les contraintes que la vie me réservait en général. Je ne contournais pas le problème, je l'affrontais en lui lui rentrant en plein dedans. J'étais souvent bien trop inconsciente, on me le répétait inlassablement. Pas lâche du tout pour une serpentard, bien moins que Cassidy en tout cas. Alors que cet imbécile était censé représenter le courage. Le comble du comble...
Oui nous ne sommes pas seuls, bien heureusement, je me sentirais tellement seule et oppressé sinon. Enfermée dans une véritable prison sans issue. Je pense que je deviendrais dingue dans un cas pareil. J'avais de la chance de t'avoir, même si c'était pour mieux t'avoir à la fin. Ce qui faisait de moi un personnage assez déplorable et qui te fera me détester un peu plus lorsque tu découvriras la vérité. Tu me haïras, tu te vengeras mais j'aurais ce que je cherche à avoir depuis le début. Je paierais le prix de ces informations de moi même. Et celui sera de te perdre que tu quittes mon cercle déjà restreint d'amis pour rejoindre celui si vaste de mes ennemis.

Le reste de tes mots me perturbent. Tu tombes bien trop dans le piège, tu t'y enfonces trop profondément et la chute sera sèche et violente pour toi comme pour moi. J'en subirais les conséquences que tu restes au sol ou que tu te relèves. Tu seras toujours là pour moi... Alors que je ne suis là pour toi que par intérêt. Cruelle réalité. Et dans ton cas sordides désillusions. On restera toujours ensemble... Il ne vaut mieux pas tenter le diable, et dans ce cas là le diable porte un nom. Audric. Je ne dois te voir que dans le cadre de ma mission. C'est mieux pour toi, comme pour moi . Tu t'attacheras moins quand de mon côtés je verrais mes remords décroître.

Je relève mes yeux lorsque je vois ton visage s'approcher dangereusement du mien.Non là le plan dérape, et va trop loin. Je dois te séduire, pas aller plus loin, surtout pas aller plus loin. Si tu tiens à ta vie, et si tu veux pas m'attirer de problèmes recule et tout de suite !

« Kris ! Je suis en couple..Et tu le sais en plus. »

Et tu le fais, tu recules, tu te sauves. Ça ne lui aurait pas plus et à moi non plus. C'est lui que j'aime, même si je ne lui ai pas encore dis, que je ne lui dirais peut-être jamais, c'est à lui que je suis attaché. Et ce pour un bon bout de temps. J'ai jamais ressentis ça pour nul autre, et je ne risque pas de faire la connerie de tout gâcher.

« Ne t'excuse pas... Je..sais que c'est peut-être pas le meilleur moment...mais j'ai besoin de parler.. »


made by pandora.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Let me be by your side ... {feat. Silver Nott}   

Revenir en haut Aller en bas
 

Let me be by your side ... {feat. Silver Nott}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASCENSIO ::  :: ❝ Les Tours :: Salle commune de Serdaigle-