Gryffondor
Directeur : Neville Londubat
Nombre d'élèves : 6
Points collectés : 335
Serdaigle
Directeur : Garett Hope
Nombre d'élèves : 9
Points collectés : 380
Poufsouffle
Directrice : Evannah Addams
Nombre d'élèves : 11
Points collectés : 1410
Serpentard
Directrice : Vesper Leigh
Nombre d'élèves : 8
Points collectés : 774
Revenir en haut
Aller en bas



 

Partagez | .
 

 what the fuck ana ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 88
Galions : 115
Âge : twenty three years old
Classe : m2 sport magique
Avatar : jaredHOTpadalecki
MessageSujet: what the fuck ana ...    Lun 22 Sep - 15:06

i don't want to lose, imagine my life without you, will be too hard Revenir à Londres le temps d'une semaine, Zeus était bien content de retrouver sa maison, même si elle lui semblait bien vide sans elle, son père était parti en France pour son travail. Koda était avec lui et l'aigle royal de sa mère aussi même si il faisait l'allée retour jusqu'à l'hôtel son père pour prendre des nouvelles, bien qu'il y avait le téléphone pour ça. Le sorcier rangeait encore et toujours les objets inutiles que son père gardait en souvenir de sa mère, jusqu'à ce que son ami d'enfance vienne le déranger chez lui, cet ami ne savait rien de ses pouvoirs, de Poudlard ou encore des forces maléfiques qui les entouraient, c'était un simple moldu, qui pensait connaître Zeus mais en faite ce n'était qu'un ami avec un gars un peu bizarre. Mais John avait été là quand le grand brun avait perdu sa mère, il était présent même si mister Ravenwood ne l'était pas. Leur relation était aussi compliqué que fraternel, mais enfin, il sonnait avec un énorme sourire aux lèvres réellement content de le voir après tant de mois, le sorcier descendait et ouvrit en aillant le droit à une grosse accolade « Je savais que je pourrais te trouver ici ! » Zeus levait les yeux au ciel mais un léger sourire se dessinait sur ses lèvres quand même content de le voir ou du moins soulager « Tu voulais que je sois où ? » l'anglais haussait les épaules et s'installait sur le canapé mettant ses pieds sur la table basse, le serpentard dégageait ses jambes puis se mit à côté de lui « Tu as pas cours ? Enfin bref ... » oui il avait cours mais il n'avait pas envie d'y aller puis bon, il avait repiqué son année parce que justement il avait souvent été absent. « T'occupes pas Jo' que me vaut l'honneur de ta venue ? » secouant la tête John regardait son ami avant de porter son regard sur les deux oiseaux qui le fixaient « Ils sont toujours aussi flippant ... » le grand brun levait les yeux au ciel et d'un regard Koda et Collins sortaient en déployant leurs ailes, pour se poser sur un arbre donnant directement sur la fênetre en face. « Ce soir y a une soirée avec de l'alcool et des filles ... ça te dis ? » demandait il avec son regard de petit garçon avant de reprendre « Non en fait tu n'as pas le choix tu viens ! » il souriait puis se leva pour partir, Zeus voulait protester « Je passe te prendre à 8 heure ce soir ! » claquant la porte, l'hôte soupirait, les deux oiseaux rentraient pour se mettre sur leurs perchoirs. Passant sa main dans ses cheveux le sorcier levait les yeux au ciel et commença à masser sa nuque suivi d'un long soupire. Sortir de chez lui dans le monde moldu quelle barbe ! Mais c'était aussi ça d'avoir des amis non sorcier. Il allait s'habiller du moins se changer et se laver parce qu'il n'allait pas sortir comme un paysan avec ses amis. Huit heures arrivaient et le sorcier était prêt pour s'amuser du moins c'est ce qu'il ferait croire mais en attendant il entrait dans la voiture de son ami et partait pour le bar, saluant en serrant des mains il se présentait juste son prénom et écoutait les discussion, sur les jeunes femmes assises au bar qu'ils se feraient bien, ça exaspérait le grand brun un peu même beaucoup mais tant pis, il y était et commençait à boire la bière qu'ils avaient commandé, un verre puis deux puis trois, une jeune femme venait le voir lui demandant de danser ... elle voyait bien qu'il s'ennuyait fermement « Des amis ? » il regardait derrière lui et secouait la tête « Des boulets ! » elle riait, avant de lui faire un clin d'oeil, le jeune homme arqua un sourcil, vraiment ? Une blonde qui avait plus l'air d'une pucelle égarée qu'autre chose, il haussait les sourcils puis vit derrière la fenêtre Koda, il lâchait la jeune femme pour sortir en trombe, John le regardait partir et voulu le suivre, courant vers son aigle qui l'emmenait dans une ruelle sombre il trouva le corps de Anarchy étendu, il le regardait et se mit à genou pour le secouer « C'est quoi ce bordel ? Ana ! » John arrivait à ses trousses, le regardant, une ombre au loin allait vers le moldu, Koda attaqua le rouquin pour le faire fuir, sortant sa baguette, il lançait un sort pour faire partir ce qui poursuivait le blond. Le prenant par l'épaule, il le portait jusqu'à son balai qu'il appelait d'un coup de baguette. Arrivé chez lui il l'allongea sur le canapé, allant chercher du désinfectant et des serviettes. Prenant son pouls il sentit qu'il était juste sonné « T'es un abruti ! Allé réveilles toi ! » se levant il se posait sur le fauteuil à côté, la tête entre ses mains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sorcier
Sorcier
Messages : 760
Galions : 475
Âge : 23 ans.
Classe : Ex-Slytherin.
Avatar : Jensen Ackles, b*tch. ♥
MessageSujet: Re: what the fuck ana ...    Ven 3 Oct - 19:58

they want to break me and watch away my colors.


ZEUS&ANARCHY
« EH JE PARS ! » Dis-je en m’adressant à l’ancien mangemort, mais pas de réponse. Il doit être mort si ça se trouve. Ce vieux grincheux. Enfin grincheux, je l’aime bien, même beaucoup. Je me dirige vers sa chambre et je le retrouve allongé dans son lit à lire la gazette du sorcier, en compagnie de Cheshire à ses côtés. « Je t’ai dit que je pars, une réponse au moins ? » Dis-je de manière arrogante puis je tourne les talons, n’en attendant pas une. J’entends sa voix mais je n’y prête pas attention, bien trop sur les nerfs. Je n’aime pas m’embrouiller avec les miens, du coup je préfère sortir ou couper court, ne pas répondre. Comme là. Je soupire puis je transplane et arrive à Londres. Il fait nuit, il fait sombre et j’ignore quelle heure il est. Après tout je m’en fiche, j’ai toute la nuit devant moi. Je m’aventure dans les rues remplies de moldus, ma capuche de mon sweat sur la tête ne regardant personne.

Je déteste me retrouver ici, au beau milieu de pleins de moldus. Je déteste ces gens là, mais j’ai faim, je crève la dalle et je n’ai aucune envie de manger avec lui, puis un bon fast food ça ferait du bien à mon bide, me boucher les artères. Je percute un homme sans faire exprès et je continue sur ma lancée, ne l’observant pas, l’ignorant même. Il s’arrête et me crie dessus. Je m’arrête et me tourne vers lui, lui lançant un regard noir. « Problème ? » Lui dis-je avant de tourner les talons, m’en allant ensuite, l’ignorant puis je finis par arriver dans un fast food, j’observe les menus et commande avant de payer et je ressors emportant la nourriture avec moi avant d’aller me poser dans un coin pour déguster ce met délicieux. Loin de tous, c’est parfait. J’observe une bande arrivé et je ne m’en préoccupe pas plus que ça sauf qu’ils me demandent une cigarette. Je relève les yeux vers eux. « J’ai une gueule à avoir une clope ? » Ils ne sourient plus puis ils me volent mon repas avant de me le jeter dessus. Je me redresse, hors de moi et je m’apprête à sortir ma baguette sauf que je me rappelle que ce ne sont que des moldus. Ils se ruent sur moi, je me débats comme je peux sauf qu’ils ne sont pas deux, mais bien quatre. Ils entendent du bruit et finissent par partir sauf que l’un traine. Je me retrouve sur le sol, tout de même amoché puis je serre les dents et je finis par transplaner, arrivant dans une ruelle, sombre atterissant malgré moi contre une poubelle. Ca m’a épuisé, cette arrivée foudroyante et cassante encore plus. Je reste dans l’ombre et ferme mes yeux, sonné avant de sombrer dans l’inconscience.

Lorsque je me réveille, j’entends une voix familière, une odeur que je reconnaitrais entre milles. J’ouvre mes yeux puis je les cligne plusieurs fois. C’est douloureux, j’ai du mal. J’ai envie de les laisser clos. Mais je dois les ouvrir. « Eh … tu vas te calmer … » Dis-je à moitié dans les choux, à côté de mon squelette puis je me redresse, glisse ma main sur ma tête et grimace un peu, sentant une vive douleur à mon visage. Quelques potions vont arranger ça. « Mais … qu’est-ce que je fous là ?! Tu me suis partout, c’est ton kiff ou bien ? » Dis-je agressivement, ne supportant absolument pas que l’on me vienne en aide. Je me sens malheureusement redevable. Je tourne la tête et observe ces deux pigeons avant de soupirer.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 88
Galions : 115
Âge : twenty three years old
Classe : m2 sport magique
Avatar : jaredHOTpadalecki
MessageSujet: Re: what the fuck ana ...    Lun 6 Oct - 19:17


i don't want to lose, imagine my life without you, will be too hard Laisser croupir quelqu'un c'était drôle et absolument dans le style de Zeus qui ne voyait pas l'intérêt de sauver une vie, enfin si mais il fallait que cette vie représente quelque chose pour lui, alors autant vous dire que voir Anarchy étalé par terre dans son sang, fit réfléchir l'étudiant un millième de secondes, devait il l'aider ou bien le laisser ici pour mort. Son corps lui disait de partir sans broncher parce que oui le blond avait fait des promesses qui ne tenaient pas, mais son cœur parlait, il le prit avec lui en soupirant, ronchonnant presque de tenir autant à ce mec qui se fichait bien de sa tête. Le couchant sur le canapé du salon Zeus tournait en rond, essayant avec violence de le réveiller, au fond il éprouvait beaucoup de satisfaction à le brutaliser, comme c'était amusant, même si le sorcier ne se défendait pas si souvent, là le grand brun s'en donnait à coeur joie sous l'oeil de l'oiseau de sa defunte mère qui lavait ses plumes. Koda elle le regardait faire, son regard de volatile semblait apprécier le spectacle perché sur sa barre. Son visage rougit par les coups et le sang, le jeune homme se sentait bizarre mais heureusement Ana se réveillait enfin « Eh … tu vas te calmer … » le regard grave sur lui, il sourcillait puis arrêtait pour s'éloigner de lui « T'es pas mort c'est déjà ça ! » il croisait les bras avant de tourner les talons allant chercher deux trois compresses pour lui enlever le sang séché sur son visage si parfait, soupirant un message fit sonner son téléphone, son ami lui demandait où il était passé. Dans un grand moment de bonté il les lui donna avec une bassine d'eau qui volait dans la maison jusqu'à la table basse. Le regardant un peu surpris il entendit « Mais … qu’est-ce que je fous là ?! Tu me suis partout, c’est ton kiff ou bien ? » Zeus sortit sa baguette de sa chaussure pour lui mettre sous le nez en colère, comment pouvait il l'accuser d'une telle chose « Tais toi Anarchy ... Si j'avais voulu te laisser crever je l'aurai fait ... j'aurai mieux fait ! » rageait-il furieux, le blond avait un de ses culots, Zeus l'avait gentillement ramener chez lui, dans sa maison où personne n'avait jamais mit les pieds du moins les sorciers car il ne voulait pas que les gens voient, ni savent puis faire entrer des gens ici faisaient courir un risque à son père et ça il se le refusait, car monsieur Ravenwood pouvait être la cible de n'importe qui alors dans la maison il était sur que personne ne l'atteindrait pour cause sa mère avait posé un sort de protection contre les personnes malveillante envers son époux et son fils. L'étudiant s'impatientait « Puis si je te suivais j'aurai déjà tué la moitié de tes partenaires ! » sujet qui lui fit quelque chose en lui même, quelque chose qui se brisait, Anarchy avait une place si importante que ses trahisons le rendaient fou, malade, et furieux. « Ne me dis pas merci ... la sortie est par là si tu veux partir rejoindre tes amants ! » devait il se taire où encore lui casser autre chose, il remontait son t-shirt pour lui montrer ce qu'il avait mit. « Ca représente quoi ça ? » le regard plongé dans le sien Zeus avait le cœur qui battait à cent à l'heure. La sonnette d'entrée retentissait, allant ouvrir, le grand brun le regardait en coin avant d'ouvrir et de voir John en colère, Koda le regardait et prit son envole vers lui mais le serpentard l'arrêta et ferma la porte. Blessé, il allait dans la cuisine pour prendre à boire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sorcier
Sorcier
Messages : 760
Galions : 475
Âge : 23 ans.
Classe : Ex-Slytherin.
Avatar : Jensen Ackles, b*tch. ♥
MessageSujet: Re: what the fuck ana ...    Mer 15 Oct - 18:54

they want to break me and watch away my colors.


ZEUS&ANARCHY
Je déteste tellement quand on me secoue comme un cocotier dans l’espoir que je laisse mes fruits enfin tomber. Evidemment que je me réveille, et ce n’est pas le meilleur moyen pour. En général je deviens très agressif, la preuve. Je grogne aux paroles du brun puis je le suis des yeux. Bien sûr, il fallait que ce soit Zeus, enfin je suis tout de même heureux, j’aurai pu tomber sur bien pire. Quoique. Je me mets ensuite à l’agresser, comme à mon habitude puis il me met ensuite sa baguette sous le nez. Je relève les yeux vers lui puis je me mets à ricaner à ses paroles. Je plante mon regard dans le sien avant de le détourner pour le détailler. « Heureusement que je n’étais pas entrain de crever, tu n’es pas un as du sauvetage. Il m’en faut plus pour m’abattre, mais ça apparemment tu ne le sais toujours pas. » Dis-je d’un air hautain, et arrogant. Le même depuis des années. J’ouvre la bouche lorsqu’il me parle de mes partenaires puis j’affiche un grand sourire, souriant de toutes mes dents blanches. Alors, monsieur est vraiment attaché à moi. Et c’est qu’en plus, il insiste. J’incline ma tête sur le côté, lentement puis il se tourne face à moi et me demande ce que représentent les inscriptions sur son corps. J’ouvre à nouveau la bouche mais quelque chose m’empêche à nouveau de parler. J’entends ensuite une voix d’homme, d’un homme énervé puis une porte se claquer et des bruits de pas se dirigeant vers la cuisine.

Je finis par me lever, grimaçant quand même un peu sous la douleur puis je viens ensuite rejoindre Zeus dans la cuisine. « Ces marques signifient que tu es à moi. Je n’ai jamais dit que j’étais à toi. C’est dommage … si je savais exprimer des sentiments, je t’aurai dit à quel point je tiens à toi, puis ces petits mots tellement mignons que tu aimerais entendre … mais désolé, jamais ça ne franchira le seuil de mes lèvres. J’en suis incapable. Ne ressentant rien, je ne saurai pas te dire ce que j’éprouve. Seulement de la colère, une énorme fierté sans doute. » Dis-je en continuant de lui sourire puis je ricane. « Je … Je ne sais même pas si je tiens à toi.” Dis-je faussement pensif, regardant le sol avant de relever les yeux vers lui, plantant mon regard dans le sien. « Si tu devais tuer tous mes amants, tu aurais du travail et je pense que la moitié de Poudlard y passerait … oh et même la moitié de Pré-Au-Lard. Puis d’ailleurs … nous ne sommes pas ensemble. Pourquoi tu veux tous les tuer ? » Bon bien sûr, j’abuse histoire de l’enfoncer encore plus, et de remuer le couteau dans la plaie comme il faut. Je file ensuite prendre les compresses, retournant dans le salon histoire de me débarbouiller le visage de sang puis je me lève et je me dirige vers un miroir, m’observant. Mon pauvre nez. Mon pauvre beau nez. Je prends ma baguette, souffle un coup et prononce un sort en pointant mon nez de ma baguette. En un crac, mon nez se remet en place. Ma tête partie légèrement sur le côté face à la douleur et je grimace avant de redresser ma tête et de m’observer. C’est déjà mieux.

Dire que je suis censé tenir Zeus par les bijoux de famille. Au final, il est comme les autres. Et c’est tellement facile, tellement plaisant. Mais je crains que cela ne puisse durer. Un jour, il m’évitera vraiment. Mais qu’importe, je finirais par le trouver à chaque fois. Je visite un peu, sans réellement attendre la permission du Serpentard puis je touche à tout, guettant quand même son piaf du coin de l’œil. Effrayante, certes, mais quand on sait tirer les sorts correctement, et les bons, c’est facile. Je finis par aller dans la chambre de Zeus et je m’affale sur son lit avant de poser mes mains, jointes sur mon ventre, regardant le plafond avant de me mettre sur le côté et d’attraper un cadre, poser sur le chevet. « EH ZEUS ! LA CHARMANTE SORCIERE AVEC TOI SUR LA PHOTO C’EST TA MAMAN ? » Dis-je assez fort pour qu’il puisse m’entendre. Sait-on jamais, il est très sourd, cet homme.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 88
Galions : 115
Âge : twenty three years old
Classe : m2 sport magique
Avatar : jaredHOTpadalecki
MessageSujet: Re: what the fuck ana ...    Mer 15 Oct - 22:11


i don't want to lose, imagine my life without you, will be too hard Zeus n'était pas un guérisseur dans l'âme, il fallait le dire, mais en même temps ça se voyait, il secouait le sorcier pour le réveiller, bon se n'était pas le bon moyen mais quand ce dernier ouvra ses paupières, le serpentard s’apercevait que ça marchait bien « Heureusement que je n’étais pas entrain de crever, tu n’es pas un as du sauvetage. Il m’en faut plus pour m’abattre, mais ça apparemment tu ne le sais toujours pas. » le regardant assez furieusement, serrant ses poings il lui mit un coup dans le nez histoire de se défouler « Ça fait du bien ! » il tournait les talons pour respirer un coup, puis passa ses mains dans ses cheveux « Tu sais quoi Anarchy .. si tu te débrouilles si bien comment ça se fait que tu te sois retrouver par terre et aussi amoché ? » sa vantardise n'avait que de résonance si c'était prouvé « Et imagines qu'un moldu t'ait trouvé avant moi avec ta baguette ? » dans les mains de n'importe qui cet objet si précieux aux sorciers pouvaient rendre un humain fou. Zeus était arrivé à temps mais la fierté du blond était trop importante pour qu'il le reconnaisse un temps soit peu. Soupirant agacé par le comportement d'Ana, il allait ouvrir pour voir qu'il s'était mais à peine ça fait, Koda se jetait sur John qui partait. Quand au jeune sorcier, lui allait dans la cuisine ou quelques minutes plus tard le blond débarquait « Ces marques signifient que tu es à moi. Je n’ai jamais dit que j’étais à toi. C’est dommage … si je savais exprimer des sentiments, je t’aurai dit à quel point je tiens à toi, puis ces petits mots tellement mignons que tu aimerais entendre … mais désolé, jamais ça ne franchira le seuil de mes lèvres. J’en suis incapable. Ne ressentant rien, je ne saurai pas te dire ce que j’éprouve. Seulement de la colère, une énorme fierté sans doute. » grinçant des dents quand ana ajouta « Je … Je ne sais même pas si je tiens à toi.” woaw, et toutes ses paroles si convaincantes de la dernière fois, sa machoire se serrait « Donc je peux me permettre d'enlever ce truc ? » pointant sa baguette sur son torse il remettait sa peau et ses marques à la normale, le regardant et posant sa baguette à côté de lui il se tenait au plan de travail en le regardant « En gros tu es un menteur doublé d'une prostituée ..  » secouant la tête, il se dirigeant vers son oiseau et celui de sa défunte mère. Ce dernier regardait Anarchy comme une proie prêt à lui sauter dessus. « Si tu devais tuer tous mes amants, tu aurais du travail et je pense que la moitié de Poudlard y passerait … oh et même la moitié de Pré-Au-Lard. Puis d’ailleurs … nous ne sommes pas ensemble. Pourquoi tu veux tous les tuer ? » le grand brun se mordait l'intérieur de la joue, « Laisses tomber ça n'en vaut même pas la peine ! » il repartait dans la cuisine, dégageant tout ce qu'il y avait autour de lui assiette, verre, papier, nourriture. Puis il posait sa tête entre ses mains attendant que la porte d'entrée claque. Ramassant les choses cassés, il se coupa assez profondément le pouce, Collins commençait à agiter ses ailes d'énervement, quand à Koda, elle s'envolait jusqu'à la porte d'entrée de la chambre où sorti « EH ZEUS ! LA CHARMANTE SORCIERE AVEC TOI SUR LA PHOTO C’EST TA MAMAN ? » Zeus se redressait pour aller jusqu'à sa chambre en courant, il ne l'avait pas entendu monter, et pire il avait la photo de sa mère entre les mains, sortant sa baguette, il lui infligea le sort d'endoloris, de colère, de fureur, la haine se lisait dans les yeux, puis Collins arrivait, le serpentard lâcha sa baguette et prit la photo. « Jamais ... jamais tu ne retouches à cette photo et même tu ne parles jamais de ma mère comme ça ! » sa chambre était l'endroit le plus secret et le plus démonstratif de sa personnalité. Zeus n'était pas devenu un gros dur comme ça, regardant Anarchy pas du tout désolé, personne n'avait osé pénétrer dans cette chambre sauf son père et sa mère, elle n'était pas spectaculaire, il y avait deux posters un d'un groupe de rock et un autre d'une série télé qu'il aimait bien. Son lit était banal, les draps blues, seul sa table de chevet renfermait sa sensibilité, sa famille, sa faiblesse. Cette photo était un mois avant que sa mère ne meurt, ils l'avaient pris dans le jardin de la maison familiale puis il y avait la photo derrière celle là, d'elle avec le père de Zeus. « Tu es infecte .. et dire que j'avais des sen ... bref ! » il partait de cette pièce pour redescendre et ranger les bandages pleins de sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sorcier
Sorcier
Messages : 760
Galions : 475
Âge : 23 ans.
Classe : Ex-Slytherin.
Avatar : Jensen Ackles, b*tch. ♥
MessageSujet: Re: what the fuck ana ...    Jeu 16 Oct - 17:29

they want to break me and watch away my colors.


ZEUS&ANARCHY
Bien sur que j'ai une grande fierté, bien sûr que je ne pourrais pas remercier Zeus de m'avoir sauvé la vie. Je me sens presque humilier. Ma tête part sur le côté à son poing et je serre les dents, détestant que l'on me traite ainsi. Je déteste quand l'on me sauve la vie, je me sens redevable. Quoique, non, je m'en fiche. Je soupire aux paroles du brun puis je finis par lui balancer tout ce que je pensais en pleine figure. Tout ce qui pourrait blesser, me protéger et m'éloigner encore plus de lui. L'amour est une perte de temps, une faiblesse que je ne dois jamais connaître, que je me prive de connaître. Je n'ai pas le droit, c'est comme ça. J'observe Zeus de soigner, mais il reste encore des marques, des cicatrices. Qu'il le veuille ou non, je resterais graver sur son corps a tout jamais. Il m'insulte aussi, pensant que cela me touche alors qu'au final ca m'amuse plus qu'autre chose. "Sûrement " dis je en haussant les épaules puis je quitte la cuisine, le laissant s'énerver tout seul afin de faire une petite visite, ne manquant effectivement pas de culot pour faire le tour moi-même.

j'arrive dans sa chambre et je m'affale sur le lit. J'observe tout autour de moi avant de trouver une photo de Zeus et une charmante sorcière, bien loin d'être moche. Curieux je parle assez fort pour qu'il m'entende et j'observe le cadre sauf que d'un coup je sens une vive douleur s'emparer de moi, jusqu'aux tripes, jusqu'à mes entrailles. Une sensation de déchirement, une douleur insupportable. J'ai peu souffert de ce sortilège d'une autre main que celle de mon père. Ca me fait drôle. Je pousse des gémissements de douleurs,. Me cambrant et me crispant, souffrant. Une fois ce supplice fini, je relève les yeux vers lui et ferme mes yeux, essayant de contenir ma colère. Je ne dois pas m'emporter.

Il ne finit pas sa phrase, je fronce les sourcils puis je serre les dents et je me mets à le suivre avant de lui lancer un expelliarmus sur sa baguette et de pointer la mienne sur lui. " Je t'interdis ...de t'en prendre a moi de la sorte et de me parler sur ce ton. Qui es tu pour me faire ca ?" Je m'approche de toi et je lance le sort de Doloris sur les Piaf puis je pointe aussitot ma baguette vers Zeus. "Je t'interdis de m'aimer...de me faire le moindre mal. Tu es comme tous les autres, jamais je ne ferais d'exception pour toi. " Ca me perturbe. Ca me fait peur. Comment quelqu'un peut m'aimer ? Comment est-ce que l'on peut s'attacher à moi ? Je ne comprends pas. Je serre les dents. Je suis faible, tout Ca m'a épuisé. Je finis par ôter le sortilège de Doloris de ces maudits pigeons puis je m'assure de lancer tout de même un petrificus histoire de ne pas me faire attaquer. Je fuis car je ne veux pas admettre que malgré Ca on puisse m'apprécier, malgré l homme que je puisse être. J'ai peur. Je quitte rapidement l'appartement, a toute vitesse, le cœur battant. M'aimer c'est m'accorder de l'importance. Et ca, ça fait bien longtemps que Ca ne m'est plus arrivé.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 88
Galions : 115
Âge : twenty three years old
Classe : m2 sport magique
Avatar : jaredHOTpadalecki
MessageSujet: Re: what the fuck ana ...    Jeu 16 Oct - 18:31


i don't want to lose, imagine my life without you, will be too hard Lui casser les deux jambes auraient été un bon moyen pour qu'il soit immobilisé ainsi que son égaux, Anarchy était d'une arrogance incroyable, et ça le serpentard ne le supportait pas ... plus, son comportement à son égard mais c'était Anarchy, et rien ni personne ne le changerait alors vu que Zeus n'avait aucune important pour lui, pourquoi garder cette marque ? Bien qu'il l'enlevait en gémissant parce que oui ça faisait mal, l'étudiant gardait quelques traits qui ne s'en allaient pas "Sûrement " égale à lui même, jamais il ne se remettait en question non jamais « Tu ... tu es un pauvre type tu ne vaux pas mieux que les autres mecs ! » lâchait il agacé, préférant s'isoler pour le voir partir, mais manque de chance ce dernier se rend dans la chambre du sorcier où tout sa vie est exposée. Entrer ici c'était rentrer dans la bulle de Zeus, sa capacité à éteindre tout en lui quand il est à Poudlar, ici son esprit, son coeur était à découvert, et entendre le blond hurler en lui demandant qui était cette charmante jeune femme avec lui, bon il avait bien compris qu'elle était sa mère mais son dédain avait eu raison de la colère du grand brun qui débarquait avec ses gros souliers dans sa chambre lui lançant un "doloris" en signe d’avertissement enfin plutôt d'affrond mais Collins arrive pour qu'il arrête. Le corps entier de la victime se tort dans tous les sens, il réalise ce qu'il fait et stop tout, de un parce qu'il n'a pas le droit d'utiliser ce genre de sort chez lui, sa mère l'avait mis en garde et le serpentard lui avait promis qu'il ne l'utiliserait jamais chez lui. Relâchant la pression sur Anarchy il le regarde reprendre un peu ses forces, il lance le sort d'expéliarmus ce qui désarme son adversaire, Zeus se retrouve comme un abruti " Je t'interdis ...de t'en prendre a moi de la sorte et de me parler sur ce ton. Qui es tu pour me faire ca ?" il commence à lever sa baguette sur Koda, Collins s'en va à temps le regardant impuissant, l'anglais ne se dégonfle pas jusqu'à ce qu'il lui inflige a son tour un doloris, l'animal, hurle de douleur, son cri devient aiguë, c'est insupportable pour le jeune sorcier qui pose en essayant de baisser la baguette d'Anarchy « Bordel mais arrête ... » puis son bout de bois atterrit sous le nez du brun il se faisait mençant, agressif désagréable "Je t'interdis de m'aimer...de me faire le moindre mal. Tu es comme tous les autres, jamais je ne ferais d'exception pour toi. " son regard change, Zeus le remarque et ses mots le blessent, quand enfin il relâche la pression sur l’aigle qui s'écroule sur le sol, complètement à morfe, Koda n'en aurait pas supporté plus, et l'étudiant va vers son oiseau et le regarder lancer un autre sort, les yeux vert du grand brun se noircissent, jamais il n'aurait du toucher à son oiseau. « Tu veux la tuer tu es malade ma parole ! » mais Anarchy à quitter la maison, prenant son animal dans ses bras il la pose sur son lit et enlève le sort de petrificus puis la couvre d'une serviette. La caressant, il descend après avoir prit sa baguette, en colère, il regarde Collins, l'oiseau s'envole et sort de la maison direction Anarchy, le sorcier ferme la maison à clef et rejoint l'aigle qui est au dessus du sorcier, courant plus vite, plus loin, il l'arrêta en lançant d'un coup de baguette des cordes dans ses pieds. Arrivant à sa hauteur le regardant méchamment sa baguette sur sa poitrine « Tu t'en aies pris à Koda pourquoi ? Parce que tu as autant peur des sentiments que je peux avoir que de ce que tu peux éprouver ? Tu ne m'apprécies pas, je suis juste un jouet pour toi seulement voilà ... Tu n'es pas tombé sur la bonne victime ! » jamais il ne se laisserait faire jamais « Tes mensonges m'ont blessé mais tu n'en as rien à foutre .. j'y ai cru Ana mais tu m'as prouvé que je suis un pauvre abruti ! » mettant sa baguette dans sa chaussure il lui envoyait une droite dans la figure avant de tourner les talons « Je n'ai jamais compté pour toi ... bien ne compte plus sur moi pour quoi que ce soit ! » la tête haute, il rentre chez lui retrouver son oiseau, Collins surveille ses arrières jusqu'à la maison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sorcier
Sorcier
Messages : 760
Galions : 475
Âge : 23 ans.
Classe : Ex-Slytherin.
Avatar : Jensen Ackles, b*tch. ♥
MessageSujet: Re: what the fuck ana ...    Jeu 16 Oct - 19:02

they want to break me and watch away my colors.


ZEUS&ANARCHY
Bien évidemment je me défends. Pour une fois que je n’ai rien fait de mal si ce n’est complimenter sa mère. De quel droit il ose passer ses nerfs sur moi ? Pourquoi ? Je ne lui ai rien demandé. On ne s’en prend pas à moi ainsi, on ne se défoule pas sur moi non plus c’est vivement déconseiller preuve, je me venge tout en m’en prenant à son piaf. La neutraliser, c’est déjà bien au moins je suis sûr qu’il y en aura un de moins à surveiller. Disons que Zeus est un petit enfant, il ne sait pas se défendre sans ses deux pigeons. J’ai bien vu qu’il y tenait à ces deux oiseaux, au moins une chose à laquelle m’en prendre pour enfoncer le couteau bien plus loin, le remuer lentement dans la plaie. Malade ? La tuer ? Pourquoi pas. Il perdra une autre personne à laquelle il compte le plus dans sa vie. Je ne m’attarde plus ici. J’ai d’autres chats à fouetter et mieux à faire que de perdre mon temps pour de petites choses. J’entends des battements d’ailes et je lève les yeux vers lui, lui lançant un regard noir. Je n’eus pas le temps de dire quoique ce soit que je me retrouve bloqué. Je serre les dents et il pointe sa baguette à ma poitrine. Je serre les dents en l’entendant puis je me mets à rire. « Je m’en suis pris à ton piaf parce que je sais que si je t’attaque, elle sera là pour te défendre. Hors j’ai seulement envie que l’on se retrouve simplement entre hommes. Mais à chaque fois ils sont là. Comme si tu ne savais pas te défendre tout seul. » Dis-je dans un rire

« Sans tes piafabec, t’es rien Zeus … Tu es vide, le néant. Rien qu’une coquille, une enveloppe corporelle. S’attacher, c’est mal. A ton avis, pourquoi je ne m’attache pas ? Au moins, je ne souffre pas. » Dis-je dans un murmure. Il me parle du mal que j’ai pu lui faire. Je souris en coin puis il me colle une droite. Ma tête partie sur le côté et je serre les dents, sentant à nouveau cette colère me submerger. « Lorsque l’on se reverra Zeus … tu souffriras comme tu n’auras jamais souffert. Même la douleur que tu as ressenti à la mort de ta pauvre mère n’est rien à côté de la douleur que je t’infligerais. » Dis-je entre mes dents, plutôt pour moi-même avant de me défaire de ces cordes puis je tourne les talons, à bout de nerfs avant de finir par rentrer, rejoignant la demeure du vieux mangemort, passant à côté de lui, en silence.









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 88
Galions : 115
Âge : twenty three years old
Classe : m2 sport magique
Avatar : jaredHOTpadalecki
MessageSujet: Re: what the fuck ana ...    Jeu 16 Oct - 20:28


i don't want to lose, imagine my life without you, will be too hard Anarchy avait été trop loin, s'attaquer à Koda était grave lui même n'aurait jamais attaqué son chat, ça avait beaucoup atteins le serpentard mais pourtant il n'irait pas le tuer. Zeus s'assurait de voir son oiseau vivant, il était juste sonné, mais il allait bien du moins autant que l'on peut après un tel coup. Le jeune homme rattrapait son bourreau qui était aussi furieux que mal. Il l'avait bien amoché et les gars avant aussi, avait il mérité tant de haine de sa part ? Surement mais sa colère était dirigé vers celui qui avait fait du mal à son oiseau « Je m’en suis pris à ton piaf parce que je sais que si je t’attaque, elle sera là pour te défendre. Hors j’ai seulement envie que l’on se retrouve simplement entre hommes. Mais à chaque fois ils sont là. Comme si tu ne savais pas te défendre tout seul. » il n'avait pas totalement faux sur ce point là, Koda était toujours là, auprès de lui, à le surveiller mais ce n'était pas avec son consentement jamais il ne l'autorisait à sortir avec lui mais comment faire comprendre à un aigle qu'il n'a pas besoin de lui « De un tu étais chez moi, de deux ton rat noir te suit aussi partout je te signale ... et de trois tu crois vraiment que je ferai prendre un risque à Koda ? Non tu lui as jeté un sort alors que tu aurais pu le faire sur moi ! » lançait il furieux puis Zeus le regardait aussi dédaigneusement que lui auparavant, il avait sa fierté lui aussi mais beaucoup moins prononcé que le sorcier blond qui. Le regardant avec toutes ses blessures le grand brun secouait la tête « Sans tes piafabec, t’es rien Zeus … Tu es vide, le néant. Rien qu’une coquille, une enveloppe corporelle. S’attacher, c’est mal. A ton avis, pourquoi je ne m’attache pas ? Au moins, je ne souffre pas. » la pire chose qu'on pouvait lui dire, "s'attacher c'est mal" il en connaissait un rayon sur la douleur, un rayon sur la souffrance de perdre un être qu'on aime l'attrapant par le col plongeant son regard noir de colère dans le sien, il soupirait puis venait déposer un baiser fougueux sur ses lèvres « Tu ne ressens rien alors ? » puis il le lâcha « Si j'étais aussi vide que ça, je serai plus comme toi, guider par ma rage ... Tu ne ressens rien parce que la coquille vide c'est toi ! » haussait il le ton en le regardant dans les yeux, il n'avait pas peur d'ana, non absolument pas, il pouvait bien lui faire ce qu'il voulait, Zeus n'était pas aussi craintif que ses amants, loin de là. « Lorsque l’on se reverra Zeus … tu souffriras comme tu n’auras jamais souffert. Même la douleur que tu as ressenti à la mort de ta pauvre mère n’est rien à côté de la douleur que je t’infligerais. » il se raclait la gorge, il l'avait touché vu comment il se comportait « Et si tu veux je te laisserai ma baguette ! » lachait il avec un léger rire, parce qu'il avait été trop loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: what the fuck ana ...    

Revenir en haut Aller en bas
 

what the fuck ana ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASCENSIO ::  :: ❝ Londres-