Gryffondor
Directeur : Neville Londubat
Nombre d'élèves : 6
Points collectés : 335
Serdaigle
Directeur : Garett Hope
Nombre d'élèves : 9
Points collectés : 380
Poufsouffle
Directrice : Evannah Addams
Nombre d'élèves : 11
Points collectés : 1410
Serpentard
Directrice : Vesper Leigh
Nombre d'élèves : 8
Points collectés : 774
Revenir en haut
Aller en bas



 

Partagez | .
 

 I'm holding on your rope [Tate]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 604
Galions : 395
Âge : 16
Classe : 6eme année
Avatar : Zoey Deutch
MessageSujet: I'm holding on your rope [Tate]   Mar 29 Juil - 18:58

   


I'm holding on your rope


S’il y avait bien une chose qu’il fallait laisser à Megara Hendrickson, c’était sa créativité. Bien sûr, elle était particulièrement douée pour créer de nouveaux patrons pour sa ligne de vêtement, pour le bricolage, le dessin et la couture … mais ce n’était pas tout. Elle pouvait être également extrêmement créative dans les catastrophes qu’elle créait en loupant ses sortilèges. Oh pour sûr, elle n’avait jamais créé deux fois le même cataclysme, et ce n’était pas faute d’en créer régulièrement et en quantité.

Sa dernière trouvaille ? Enflammer son t-shirt en voulant jeter un sortilège d’éclairage, brillant !

A ce stade, les ratages de Meg devraient servir d’études de cas. « Aujourd’hui, nous allons étudier comment un inoffensif lumos peut créer un braiser ». La brunette serait particulièrement curieuse de savoir ce qu’on professeur aurait à dire à ce sujet. Depuis quand un sortilège d’éclairage pouvait foutre le feu ? Depuis que Hendrickson s’était mise à la magie, visiblement.

Le résultat, c’était qu’elle avait brûlé toute la manche droite de son t-shirt ainsi qu’une partie du tissus recouvrant sa clavicule et sa poitrine. Heureusement pour elle, la demoiselle n’était pas seule au moment de l’accident, et un de ses camarades Gryffondor se rendant à un entraînement de Quidditch avait pu lui prêter la chemise de rechange qu’il avait préparée pour l’après sport, ce qui avait évité à la brunette de se trimballer à moitié nue jusqu’à l’infirmerie. Bizarrement, et heureusement, le feu avait été beaucoup plus vorace avec son vêtement qu'avec sa peau, qui était finalement plutôt en bon état, ce que la demoiselle ne s'expliquait pas... Mais enfin, dans la mesure où un lumos n'est pas censé créer de feu, plus rien ne l'étonnait. L'infirmier décida tout de même de la garder le temps de lui mettre une mixture sur le bras qui avait été attaqué, par mesure de précaution. Le pauvre ne devait plus savoir quoi faire avec la jeune fille !

Eollas disparut dans son bureau le temps de concocter sa potion et Meg se retrouva seule dans l'infirmerie, assise les jambes en tailleurs sur un lit, flottant dans sa chemise trop grande pour elle. Honnêtement si ses amis ne l'avaient pas traînée de force avec eux, elle ne serait même pas venue. Techniquement elle n'avait pas mal, et se sentait plutôt bien... À l'exception peut être de la honte qu'elle éprouvait d'avoir encore une fois démontré en public son incompétence. Ce n’était pas faute d’essayer : Meg était tenace et volontaire. Elle avait envie de progresser en magie, mais elle avait beau essayer, ça ne semblait pas fonctionner, et même la plupart des professeurs avaient l’air d’avoir jeté l’éponge la concernant.

Repenser à ses échecs à répétition la laissa dans une humeur morose et elle laissa échapper un soupir que seule elle pouvait entendre. A cette heure-ci, la plupart des étudiants devaient s’attrouper dans la grande salle pour s’en mettre plein la panse –et d’ailleurs à bien y penser, Megara avait sacrément faim. Mais impossible de s’échapper tant que l’infirmier n’aurait pas fini son travail avec elle. A défaut de pouvoir s’en aller ou faire quoique ce soit de constructif, elle bondit du lit et décida de déambuler dans la grande pièce désertée. Il n’y avait décidément qu’elle pour atterrir ici à l’heure du dîner, les autres étudiants s’arrangeaient pour débarquer ici pendant les cours et en profiter ainsi pour en louper certains. Mais pas Megara. Elle, elle loupait le repas, un moment convivial et sympathique. Et naturellement tous ses petits camarades avaient filé au pas de course en voyant l’heure tourner et le repas s’approcher. Les traitres !

Ce fut donc sans surprise que ses yeux s’illuminèrent lorsqu’un visage humain apparut dans son champ de vision, alors qu’elle errait sans but précis. D’autant plus un visage familier : Tate venait d’entrer dans l’infirmerie. Meg ne pouvait pas vraiment dire que ce Serdaigle et elle étaient grands amis, car au fond ils se connaissaient peu, mais quelque chose de très original les rapprochait : leur maladresse. Pour elle, c’était en magie, pour lui, c’était au quotidien, mais qu’importe, le résultat c’était qu’ils avaient tous les deux un abonnement aux accidents et finissaient souvent à l’infirmerie. Tellement souvent qu’ils n’avaient pas pu se louper l’un autre ! Meg, toujours prompte à l’autodérision, n’avait pas hésité longtemps à plaisanter avec lui de leur point commun, trop heureuse de ne pas être la seule dans ce cas.

Un grand sourire était d’ailleurs venu barrer son visage pour accueillir son compagnon d’infortune. Un sourire qui criait « merci de ne pas me laisser seule ! », même si le pauvre bougre ne devait pas encore décoder les sourires de Meg à ce stade de leur relation. Sourire qui ne tarda pas à disparaître lorsqu’elle constata l’état dans lequel Tate arrivait. Il avait visiblement encore fait fort… Elle ne pensait pas ce là possible, mais quelqu’un arrivait à l’égaler en termes de dégat !

    ~  Tate ! Est-ce que ça va ?

Se hâta-t-elle de demander, une touche d’effarement et d’inquiétude dans la voix, lui laissant à peine le temps de débarquer, faisant fi des politesses.


© By Halloween sur Never-Utopia



Dernière édition par Megara Hendrickson le Mar 9 Sep - 10:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 20
Galions : 20
Âge : 18 ans
Classe : 7eme année
Avatar : Luke Hemmings
MessageSujet: Re: I'm holding on your rope [Tate]   Mar 5 Aoû - 1:25



Le soleil se lève à l’horizon, vos paupières s’ouvrent délicatement et s’accommodent à la lueur matinale. Vos camarades de dortoir sont de bonne humeur, se saluent entre eux, parlant de ce qu’il y aura au petit-déjeuner, de la prochaine sortie à Pré-au-Lard ou des travaux à remettre. Vous, vous êtes tombés en bas de votre lit, votre tête a heurté une armoire, votre hanche est entré de plein fouet en contact avec la poignée de porte. En mangeant dans la grande salle, votre jus de citrouille est tombé sur votre robe de sorcier. Dans les couloirs, un moment d’inattention cause une série d’évènements malheureux qui projette un étudiant par terre dans votre sillage et votre tête contre le mur. C’est ce genre de journée qui pousse des centaines de personnes à se demander pourquoi ils se sont levés ce matin. Pour Tate; c’est une journée ordinaire. Une journée un peu plus catastrophique que les autres, soit, mais une journée encore dans la norme.

Après avoir changé sa robe de sorcier pleine de jus de citrouille, le Serdaigle avait trouvé refuge parmi les livres. Caché derrière une étagère remplie d’immenses grimoires, il se sentait en sécurité. Rien ne lui était jamais arrivé dans cet endroit mystique. Il lui semblait que la bibliothèque tenait lieu d’havre de paix à plusieurs niveaux. Sa rencontre avec le mur de tout à l’heure l’avait bien secouée et il ne tenait pas vraiment à en rencontrer un autre de sitôt. En plus, l’intello qu’il était voulait pousser une recherche pour un défi amical entre serdaigles.

Alors qu’il observait, les sourcils froncés, avec tout le sérieux du monde, le titre des ouvrages, son regard tomba sur un grimoire qui l’intéressait. Il n’avait aucun lien avec la recherche qu’il voulait entamer, mais sa curiosité l’emporta sur tout le reste. Tate était un jeune homme très grand pour ses dix-huit ans, du haut de ses 6pi, il essaya de prendre le grimoire, mais les étagères semblaient vraiment s’étendre à l’infini dans ses rangées. Trop concentré à frôler le livre des doigts, il ne vit pas le couple dans la rangée face à lui qui se jetait amoureusement l’un sur l’autre. Leurs corps entrelacés se cognèrent contre sa rangée et tous les grimoires les plus lourds se fracassèrent sur sa pauvre tête déjà endommagée.

La suite des évènements est plutôt floue pour Tate. Quelques étudiants, toutes maisons confondues, se sont dirigés en hâte vers lui, bibliothécaire inclus. Il lui semble qu’on l’a aidé à se dépêtrer de tous ces écrits poussiéreux. Le Serdaigle avait assuré qu’il allait bien, mais son teint livide et ses yeux floues, de plus que son incapacité à marcher en ligne droite n’assuraient pas une performance convaincante. Le couple, se sentant un minimum coupable, l’amenèrent jusqu’à l’infirmerie, là où il avait littéralement un abonnement. En marchant, il sentit que son esprit sortait doucement de la brume.

Le couple le déposa littéralement devant les portes de l’infirmerie, s’enfuyant ensuite, probablement trop effrayé à l’idée de se faire ‘’engueulé’’ ou de faire perdre des points à leur maison. Tate entra donc, rapidement accueillit par un visage familier. Megara se tenait devant lui, visiblement en meilleur état que lui. Il fut heureux de voir son sourire, c’était réconfortant. Puis, l’expression de son visage changea. Le jeune homme entendit ce qu’elle venait de lui dire, mais sa voix était lointaine, comme dans du coton. Inquiet, il porta une main à son crâne, d’où il sentait un liquide chaud coulé sur son front. Du sang.

« Je… je crois que je vais bien. Je vais… m’asseoir… »

Difficilement, ses pieds passèrent l’un devant l’autre jusqu’à arriver à un lit. Il se glissa sur les draps, qu’il sentait frais sous ses doigts. Il avait une énorme envie de s’étendre, mais il avait conscience qu’il risquait de tâcher la blancheur d’une belle fleur rouge sang s’il s’exécutait. C’est l’infirmier qui serait content! Enfin… il ne sera pas très content de le voir dans cet état non plus… Il se tourna vers Megara, un sourire un peu faible aux lèvres.

« J’ai eu… un petit accident dans la bibliothèque. Pour une fois, ce n’était pas complètement de ma faute! Et toi, il t’est arrivé quoi, cette fois-ci? »

Tate sentait que plus il se concentrait sur la jeune fille, plus il arrivait à éloigner sa brume cérébrale. Il se sentait déjà un peu mieux que tout à l’heure. Le choc passait doucement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 604
Galions : 395
Âge : 16
Classe : 6eme année
Avatar : Zoey Deutch
MessageSujet: Re: I'm holding on your rope [Tate]   Mar 12 Aoû - 19:23

   


I'm holding on your rope


Si Meg n’était pas du genre à s’inquiéter inutilement pour elle-même –c’était même plutôt l’inverse, la demoiselle était de ceux qui préfèrent dire « non non tout va bien » même lorsqu’ils sont au bord de l’évanouissement, aussi ridicule cela puisse-t-il être- elle- elle s’inquiétait toujours démesurément pour ses proches. Un bobo, un bleu, une égratignure ? Aux yeux de la brunette, tout devenait d’une importance capitale dès qu’il s’agissait de ses amis.
Il n’était en conséquence guère surprenant qu’en voyant Tate le front en sang, la demoiselle sente la panique la gagner !

Elle s’enquit immédiatement de son état, zappant les politesses –de toute façon, Megara n’avait jamais été connue pour être quelqu’un de particulièrement polie, tout au contraire. Instinctivement, Tate porta la main à son front, réalisant à son tour ce que la demoiselle avait déjà vu : son front ensanglanté. Sauf que contrairement à la Gryffondor, le Serdaigle ne sembla pas paniquer plus que cela. A croire qu’il était atteint du même syndrôme que la demoiselle lorsqu’il s’agissait de prendre soin de soi-même….

Meg le sentit vacillant et sans trop se poser la question elle se rapprocha immédiatement de lui, craignant qu’il ne s’effondre soudainement.

    ~  Bonne idée !

Répondit-elle immédiatement lorsqu’il suggéra de s’asseoir. Elle l’accompagna jusqu’au lit sans trop lui demander son avis, profitant de l’absence temporaire d’Eolas pour vagabonder avec son immense pansement. Si l’infirmier était là, nul doute qu’il l’aurait renvoyé se coucher sur le champ, même si Boucles Brunes ne comprenait pas franchement en quoi rester allongée l’aiderait à quoique ce soit. Posant une fesse sur le lit sur lequel Tate avait décidé de s’allonger, la demoiselle fronça un peu les sourcils, se demandant ce qu’il avait encore inventé pour finir dans cet état.

Et comme lisant ses pensées, le blondinet répondit à la question que la brunette n’avait même pas encore formulé.

    ~ Pas complètement ta faute ? Allons bon… qu’est-ce qui s’est passé ?

Demanda-t-elle, ne réprimant pas sa curiosité. Il fallait dire qu’au-delà du fait qu’ils étaient tous les deux des catastrophes ambulantes dans leur genre, et qu’ils risquaient régulièrement leur vie avec leurs bêtises, il y avait un petit côté comique à leurs aventures. Ils s’échangeaient leurs histoires avec humour, l’un comme l’autre ayant suffisamment de recul pour rire de leurs propres déboires. Megara n’était toujours pas 100% sûre que Tate aille bien, mais tant qu’il parlait, c’était plutôt bon signe… et puis de toute façon en attendant Eolas il valait mieux le maintenir éveillé d’une manière ou d’une autre.

Le Serdaigle lui retourna la question, ce qui tira un sourire à la demoiselle. Son histoire allait probablement plaire à Tate, elle avait encore une fois fait fort en termes d’originalité.

    ~  J’ai essayé de lancer un lumos, et j’ai mis le feu à mon t-shirt et mon bras

Répondiit-elle, se retenant elle-même de rire de sa propre capacité à faire des catastrophes à partir de… rien. Un lumos ! Sans doute le sort le plus inoffensif au monde ! Mais avec sa maladresse en magie, Megara serait capable de rendre un Alohomora dangereux, et ce n’était pas peu dire.

    ~ J’ignorais même qu’un Lumos pouvait être dangereux…

Confessa-t-elle, roulant des yeux à sa propre malhabilité. Il n’y avait qu’elle pour faire ce genre de bêtises.

    ~ D’où la chemise

Ajouta-t-elle, désignant sa drôle de tenue. Megara n’avait jamais été une demoiselle particulièrement féminine dans sa façon de s’habiller, mais là, il y avait pour sûr quelque chose qui clochait dans sa tenue, et il ne fallait pas être un expert en mode pour remarquer que la chemise était beaucoup trop grande pour elle.

Réalisant soudainement que sa version de l’histoire pouvait être un chouïa inquiétante –surtout avec cette histoire de mettre le feu à son bras- elle se hâta d’ajouter :

    ~ Mais le feu n’était visiblement pas néfaste pour la peau… en fait je n’ai presque rien

Inutile de ramener l’inquiétude sur elle alors que des deux, c’était Tate qui avait du sang qui lui dégoulinait le long des tempes !

    ~ A part peut être l’humiliation de ma vie…

Mais ça, ça n’avait rien de nouveau. Meg avait déjà parlé à Tate du fait qu’elle était connue pour avoir 2 mains gauches dès qu’il s’agissait de magie. Le garçon savait également ce qu’elle pensait de tout cela, à savoir qu’elle ressentait une honte certaine à échouer de manière aussi systématique tous ses sorts. Finalement, même si le blondinet et elle ne se connaissaient pas tant que ça, elle n’avait pas hésité à se confier à lui sachant qu’il rencontrait le même genre de souci qu’elle… mais dans son cas au quotidien.

    ~ Sérieusement, rien de grave. Toi par contre tu as l’air particulièrement sonné…Tu es sûr que ça va ?

Conclut-elle, retrouvant son air soucieux alors que ses doigts venaient déjà effleurer le sang perlant sur le front du jeune homme.

© By Halloween sur Never-Utopia



Dernière édition par Megara Hendrickson le Mar 9 Sep - 10:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 20
Galions : 20
Âge : 18 ans
Classe : 7eme année
Avatar : Luke Hemmings
MessageSujet: Re: I'm holding on your rope [Tate]   Mar 2 Sep - 14:21



La brume s'évaporait lentement dans son crâne, mais la douleur refluait à la même vitesse vers l'arrière de sa tête ainsi que sur sa tempe gauche. Avec le choc des livres - énormes -, il devait donner raison à sa mère; il avait véritablement une tête dure! Incassable. Enfin, pour une fois, ce n'était pas de sa faute. Sauf si on l'accusait d'attirer le malheur, bien sûr. Il entreprit donc d'expliquer la situation à Megara, du mieux qu'il put avec les vagues de douleur qui l'assaillait.

« J'étais dans la bibliothèque, pour faire changement. J'essayais d'attraper un des livres sur l'étagère du haut... quand il y a eu un coup de l'autre côté... l'étagère et tout son contenu me sont tombés dessus... »

Tate lui demanda à son tour ce qui s'était passé. Et, lorsqu'elle lui expliqua qu'elle s'était brûlé avec un sort de Lumos, il éclata de rires. Ce n'était pas pour rire d'elle, mais il n'y avait bien que cette petite Gryffy pour réussir des exploits pareil! Elle affirmait n'arriver à rien avec la magie, mais le jeune homme trouvait plutôt qu'elle faisait fort! Même s'il tentait, avec beaucoup de détermination, à déclencher un feu avec un Lumos, il n'y parviendrait surement jamais. Dans un sens, elle avait ce... talent. Enfin, un talent qui venait avec son lot de conséquences et de contradictions. Ce n'est pas avec ça qu'elle passerait aisément ses buses ou ses aspics.

Mettre le feu avec un lumos! Voilà pourquoi elle portait un T-shirt qui, vraisemblablement, ne lui appartenait pas. Les sourcils du jeune homme se froncèrent d'un coup et son hilarité, qui lui donnait un mal de chien, cessa tout aussi sec. La situation était bien drôle, mais elle aurait pu se faire très très mal. Elle aurait pu se transformer en torche humaine... Comme elle semblait deviner ses pensées, elle précisa que le feu n'avait eu la possibilité que de brûler ses vêtements. Mais ç'aurait pu être bien plus grave... pensa-t-il. Il ne formula pas sa pensée tout haut, sachant qu'elle n'avait pas besoin de sermon; Eolas était là pour ça! De plus, il savait très bien qu'elle était embarrassée de ne pas réussir ses sorts aussi bien que tout le monde. Ou plutôt de manquer ses sorts avec autant de décalage que les autres.

~ Sérieusement, rien de grave. Toi par contre tu as l’air particulièrement sonné…Tu es sûr que ça va ?

Tate ne savait pas de quoi il avait l'air, et il aurait bien aimé un miroir pour voir son reflet dans la glace. Il sentit les doigts de la jeune fille se poser sur ses tempes légèrement ensanglantées. Soit elle avait les mains froides, soit il avait un peu de fièvre. Il ne se sentait pas particulièrement fiévreux, et l'infirmerie était un endroit particulièrement frais.

« Je crois que ça va. J'ai... un peu mal au crâne, mais ça doit être la faute de tous ces grimoires poussiéreux! Je savais qu'apprendre pouvait être douloureux, mais à ce niveau-là... »

Fit-il pour détendre l'atmosphère.

« J'ai bien hâte qu'Eolas revienne, même si je vais sûrement me taper le sermon de ma vie. »

Après tout, même s'il se sentait relativement bien et plutôt chanceux, il y avait un risque de commotion cérébrale. Ses yeux se posèrent sur Megara et il se dit qu'elle aussi avait eu beaucoup de chance. Le feu aurait pu brûler sa peau et se propager plus rapidement que le feu ordinaire... Elle aurait pu se transformer en torche humaine, peut-être même mourir... On ne sait jamais avec des sorts qui tournent mal. Ils pouvait tous les deux en rire, même qu'ils préféraient en rire. Cependant, à l'instant, le serdy semblait réaliser l'ampleur de leur bêtise, maladresse, peu importe comment ils pouvaient l'appeler. Au tout début, il se disait souvent qu'il échangerait sa maladresse quotidienne avec sa maladresse en magie n'importe quand! Maintenant, il n'en était plus si sûr...

« Sans vouloir dramatiser, les choses auraient pu tourner bien plus mal... autant pour toi que pour moi. Je n'ai pas très envie d'apprendre un matin que tu es allée directement à St-Mangouste pour un accident grave. Alors, comme je suis un petit génie... enfin, les potions mises à part, ça te dirait que je t'aide à réduire tes visites à l'infirmerie? »

En lui offrant son plus beau sourire, il espérait vraiment qu'elle accepterait son aide et qu'elle ne se fâcherait pas.


HRP; Je pensais avoir répondu il y a deux semaines!! L'horreur quand j'ai vu que ce n'était pas le cas!! Toutes mes excuses!! :cache:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 604
Galions : 395
Âge : 16
Classe : 6eme année
Avatar : Zoey Deutch
MessageSujet: Re: I'm holding on your rope [Tate]   Jeu 11 Sep - 0:05

Spoiler:
 

   


I'm holding on your rope



    ~ Outch !

Une onomatopée qui trahissait parfaitement la compassion de Megara. Elle n’avait pas besoin d’imaginer le choc que ça avait du lui faire : elle avait vécu la même chose il y a peu de temps alors qu’elle époussetait les étagères de la bibliothèque pour une retenue. Elle ne savait toujours pas comment ces bouquins avaient fini sur sa tête d’ailleurs…. Certes, Meg n’était pas la personne la plus délicate au monde –loin de là même- mais de là à frotter suffisamment fort pour ébranler le meuble qui déversa tout son contenu sur elle, ça lui semblait un peu surréaliste.

    ~ J’y ai eu droit aussi, je sais ce que ça fait

Ajouta-t-elle, un sourire empathique sur les lèvres alors qu’elle posait une main sur son épaule, faisant attention à ne pas trop la presser, après tout elle ne savait pas où le jeune homme avait mal. Se redressant un peu, son sourire s’élargit.

    ~ Pour le coup je dirais même que ce n’est pas DU TOUT ta faute ! C’est la faute au balourd qui a foncé dans une étagère…

Meg leva les yeux au ciel un moment, se demandant COMMENT on pouvait foncer dans une étagère. C’était quelque chose de plutôt…. Voyant. A moins que ce ne soit quelqu’un de très très myope ? Qu’importe. Les gens devraient faire plus attention ! Lorsque ses amis se retrouvaient en sale état, Meg pouvait s’insurgeait pour un rien. En temps normal, un pauvre bougre se prenant un meuble aurait eut droit à toute sa compassion, mais si le bougre en question blessait Tate, c’était une autre histoire. L’objectivité, la neutralité, toutes ces notions ne faisaient pas vraiment partie du vocabulaire de la demoiselle.

Elle lui raconta à son tour ses mésaventures, ce qui déclencha une hilarité chez le Serdaigle. Loin de s’en offusquer, Meg se joignit à la rigolade. Avec du recul, elle-même n’avait aucun souci à rire de ses propres tribulations… il fallait dire qu’honnêtement, elle était –involontairement- très inventive dans ses accidents et il y avait toujours une touche de drôlerie. Bizarrement, Meg était incapable de réussir correctement un sort, mais lorsqu’elle en ratait un, c’était toujours une certaine prouesse magique. Un de ses professeurs s’étant un peu penché sur son cas lui avait dit qu’elle avait une grande puissance magique, mais qu’elle ne la maîtrisait pas encore…. Ca lui faisait une belle jambe tiens !

Sentant une pointe d’inquiétude chez Tate, la demoiselle lui rappela une nouvelle fois que rien de grave n’était resorti de cet épisode. Elle se sentait en pleine forme, et le jeune homme ne pouvait, de toute évidence, pas en dire autant !

Meg eut un petit rire lorsqu’il lui fit remarquer qu’apprendre pouvait être douloureux. [i]A qui l’dis-tu !(/i], songea la demoiselle, dont la mémoire, exceptionnellement fonctionnelle lorsqu’il s’agissait d’apprendre le nom de tous les créateurs de couture moldus ou de retenir le chemin menant à un passage secret, se rapprochait de celle du poisson rouge dès qu’il fallait retenir une date, une description ou… n’importe quoi de scolaire à vrai dire. Elle enviait Tate qui semblait avoir de telles facilités dans le domaine…

    ~ Que veux tu… Il faut souffrir pour être…

Elle s’interrompit un instant, fronçant les sourcils en réalisant que le proverbe n’était pas exactement adapté à la discussion. Ajoutez donc les proverbes aux domaines pour lesquels sa mémoire décidait de démissionner.

    ~ … Belle. En théorie. Mais je suis sûre que ça peut marcher avec ‘cultivé’ ou ‘intelligent’ aussi

Conclut-elle, ne se départant pas de son sourire pour autant. Finalement, maintenant qu’elle était à peu près sûre que Tate n’aurait pas de séquelle, et qu’elle savait qu’elle n’aurait elle-même pas de cicatrice, elle pouvait se détendre au moins un peu. Rien de grave, finalement ! Et puis, il fallait voir le bon côté des choses : ça lui permettait de passer un peu de temps avec Tate ! Elle appréciait beaucoup le jeune homme dont elle s’était considérablement rapprochée à force de la croiser ici, mais ils ne se voyaient pas vraiment en dehors de l’infirmerie. En un sens, un peu à l’instar des retenues qui étaient l’occasion de retrouver Loki, l’infirmerie était devenue son lieu de retrouvaille avec le Serdaigle. Et elle n’avait même pas besoin de se forcer pour y atterrir : c’était dans ses gênes de créer des catastrophes et de se faire envoyer dans le lieu sain du soin.

    ~ Je ne sais pas où il est passé, il a l’air débordé aujourd’hui

Répondit-elle, au sujet d’Eolas, tout en tournant la tête pour voir s’il était revenu. L’infirmier avait disparu elle ne savait trop où après s’être occupée d’elle et depuis elle ne l’avait pas revu. En même temps, si tout le monde avait décidé d’être aussi maladroite qu’elle ou aussi malchanceux que Tate, le pauvre bougre devait avoir du travail à ne plus savoir qu’en faire. Clairement, elle aurait également préféré qu’il vienne ausculter Tate histoire d’écarter tous les potentiels risques. Ce qu’elle savait sur les commotions cérébrales, c’était qu’il ne fallait pas laisser les gens somnoler, alors jusqu’au retour de l’expert, elle comptait bien maintenir son ami éveillé.

    ~ En tout cas je te garde à l’œil, tu ne risques pas de t’endormir avec moi ici !

Déclara-t-elle, un grand sourire sur les lèvres. Bruyante et bavarde comme elle était, il n’y avait pas trop de doute sur le sujet. Sa bonne humeur s’ombragea quelque peu en voyant l’air ultra sérieux qui venait de s’installer sur le visage de Tate. Un instant, elle crut même que le choc le rattrapait et qu’il se sentait mal, mais lorsqu’il reprit la parole, elle comprit qu’il était seulement en train de réaliser l’ampleur du potentiel problème. Sur le fond… Meg savait qu’il avait raison. Elle avait déjà assommé Kyan avec une branche en essayant de récupérer sa peluche avec un accio –ça aussi il fallait le faire : arracher la branche d’un arbre avec un inoffensif accio !- et maintenant elle mettait littéralement le feu aux poudres. Quelle serait la prochaine étape à ce rythme ?

En revanche, la demoiselle ne s’attendit pas à la proposition qui suivit, comme en témoignaient d’ailleurs son haussement de sourcil et l’arrondissement de ses yeux. Honnêtement, elle ne pouvait pas dire qu’elle n’y avait pas pensé. Les cours particuliers, c’était clairement ce qu’il lui fallait : quelqu’un qui prenait le temps de lui expliquer, de lui montrer, de la faire pratiquer, de la conseiller. Mais la vérité… c’était que personne n’avait le temps pour ça ! Avec les devoirs à faire, les examens à préparer, et sa vie d’adolescent à mener, il y avait peu de place pour « aider les cassos de service ». Elle était donc très surprise de son offre.

    ~ Wow euh….Je suis touchée que tu me proposes ça

Répondit-elle, pure franchise comme à son habitude. Elle joignit ses mains dans un geste assez semblable à une prière, répondant à son sourire par un regard brillant, un brin mutin.

    ~ Tu ne sais pas dans quoi tu t’engages…. Il faut une patience infiniiiie pour me supporter tu sais !

Au moins, on ne pouvait pas dire qu’elle ne l’avait pas prévenu ! Ceci étant fait, elle laissa l’enthousiasme la gagner. L’idée de Tate était une proposition inespérée pour elle… peut être allait-elle enfin savoir quoi faire de ce don de magie et de sa baguette ! Elle avait envie de lui sauter au cou pour lui témoigner sa gratitude –il lui en fallait peu parfois pour s’enflammer- mais elle se retint, se rappelant que le pauvre devait encore avoir mal partout.


    ~ J’aimerais bien pouvoir te filer un coup de main aussi ….

Ajouta-t-elle dans un haussement d’épaule, une moue déçue sur le visage. Pas de bol : il n’y avait pas de cours d’adresse à Poudlard… A part le Quidditch il n’y avait même pas de sport ce qui était bien dommage, car ça aidait généralement à développer l’habilité.  De son côté, Meg l’avait développé par les activités moldues essentiellement : couture, sculpture, bricolage, un peu de sport, du vélo… tant de choses qui lui avaient permis de compenser sa maladresse en magie. Ce qui lui donna d’ailleurs une idée… Ne venait-elle pas tout juste d’énumérer tout ce qui pouvait faire office « d’entraînement » ?


    ~ En fait… Je crois bien avoir ma petite idée sur comment te rendre la pareille

Lâcha-t-elle finalement, un éclat de malice dans les yeux. Il semblerait que Tate et elle allaient passer pas mal de temps ensemble dans les moments à venir !

© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: I'm holding on your rope [Tate]   

Revenir en haut Aller en bas
 

I'm holding on your rope [Tate]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASCENSIO ::  :: ❝ Premier étage :: Infirmerie-