Gryffondor
Directeur : Neville Londubat
Nombre d'élèves : 6
Points collectés : 335
Serdaigle
Directeur : Garett Hope
Nombre d'élèves : 9
Points collectés : 380
Poufsouffle
Directrice : Evannah Addams
Nombre d'élèves : 11
Points collectés : 1410
Serpentard
Directrice : Vesper Leigh
Nombre d'élèves : 8
Points collectés : 774
Revenir en haut
Aller en bas



 

Partagez
 

 La caresse d'une fleur #Nahei Montgomery

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
La caresse d'une fleur #Nahei Montgomery Empty
MessageSujet: La caresse d'une fleur #Nahei Montgomery   La caresse d'une fleur #Nahei Montgomery EmptyDim 13 Juil - 1:37

Nahei Madeleine Montgomery
« Une femme n’a pas besoin d’une personne qui n’a pas besoin d’elle »

Nom de famille :
Montgomery
Prénoms :
Nahei Madeleine

Age :
20 ans
Date et lieu de naissance :
20 juin 1994 à Papeete (Polynésie Française)
Qualité du sang :
Sang-mêlé BITCH
Orientation sexuelle :
Hétérosexuelle
Statut social :
Célibataire (libertine ?)

Avatar :
Hilary Duff ♥


Le choixpeau m'a envoyé à


Serdaigle

L3 - Soins & Étude des Créatures Magiques

Baguette Magique :
Bois de noyer noir, venin de Doxy, 32cm, rigide
Balai :
N’en a plus depuis qu’elle ne suit plus le cours de vol
Animal de compagnie :
Kuja, un Seigneur de Jade, mais évidemment, il vit dans l’élevage du père de Nahei

Épouvantard :
La silhouette d'un garçon qu'elle reconnait bien l'insulte copieusement devant une assemblée d'élèves qui éclatent d'un rire cruellement moqueur
Riddikulus :
Les pantalons du garçon tombe sur ses chevilles, il s'enfuit en courant, s'empêtre dans le tissu et tombe lamentablement par terre

Patronus :
Gygis blanche
Matière préférée :
Soin aux créatures magiques
Matière détestée :
Aucune
Options (minimum deux) :
- Soins aux créatures magiques niveau renforcé
- Études des Mythes Magiques
- Langues Étrangères & Dialectes du Monde Magique


Rêve d'avenir :
Devenir éleveuse de dragons


Son caractère

Y a-t-il plus doux et plus fragile qu’une fleur ? Regardez les pétales dorés qui courent avec poésie sur les courbes de son corps frêle. Regardez la goutte de rosée qui se perd sur son calice lorsqu’on la bouleverse. Regardez-la danser dans le vent chaud des îles du sud. Regardez-la grande, levant tout son être vers le soleil. N’avez-vous pas honte de la persécuter ? N’avez-vous pas honte de convoiter sa perte en la cueillant ? Bien sûr, dites-vous. Vous ne ferez rien qui puisse lui nuire. Après tout, elle n’est d’aucun danger. Sa présence ne nuit à personne, au contraire, elle rend son environnement plus rayonnant. Ce que vous pouvez être naïfs !

Bien sûr que Nahei, fut un temps, était une fragile petite chose. Elle a été une adolescente comme toutes les autres, riant fort dans les couloirs, s’émouvant des petits mots que des garçons lui faisaient passer, croyant à tout ce qui pouvait rendre le monde meilleur. Croyant à l’égalité universelle et fondamentale. Croyant que chaque personne, quel que soit son passé, avait le choix de sa personnalité. Le choix de sa vie. Le choix d’accueillir le monde au creux de ses bras bienveillants. Elle offrait son sourire à tous les gens qu’elle croisait, même lorsque quelque chose la travaillait. Même si elle ne se sentait pas, elle avait l’espoir que son sourire remonte le moral de ceux qui y seraient sensibles. Eh oui, Nahei aussi était bien naïve lorsqu’elle était plus jeune.

Mais Nahei a changé, et est devenue bien plus égoïste envers le cœur chaleureux qui bat dans sa poitrine. Aujourd’hui elle manie le sarcasme et le langage châtié. Elle se moque ouvertement de ceux qu’elle n’aime pas et, quelque part, se plait à porter le premier coup en plus du coup de grâce qui est, depuis toujours, sa marque de fabrique. Parce que non bien sûr, cette force de caractère n’est pas apparue du jour au lendemain, c’est juste que maintenant elle ne s’en sert plus seulement pour protéger les autres, mais aussi pour se protéger elle-même avant l’affront.
Malgré tout, sa joie de vivre ne l’a jamais quittée. Sourire aux lèvres, rire bruyant, confiance en ceux qu’elle aime. Elle a su faire face à la réalité sans se faire écraser par ce poids et elle se sent plus équilibrée. Ce qui est paradoxal, en fait, car peu de gens utiliseraient ce mot pour la décrire. C’est vrai qu’elle est un brin folle, qu’il n’est pas difficile de la faire rire, même avec des choses pas forcément drôle, qu’elle aime parler toute seule pour se mettre d’accord avec elle-même et qu’il y a d’innombrables bizarreries qui peuplent ses habitudes, qu’elle aime faire des choses dangereuses rien que pour sentir l’adrénaline dans ses veines. Mais c’est vrai aussi qu’elle est une personne entière, qu’elle est franche et ouverte d’esprit.

Alors, oui, on peut encore dire qu’elle a la fraicheur et la beauté d’une fleur, mais une fleur carnivore alors !



Sa vie
Tout commença comme une histoire banale. Ma mère, une jeune anglaise de 22 ans, travaillait dans un hôtel luxueux de Papeete. Elle était encore un peu perdue et ne parlait que très peu français quand elle rencontra mon père, plus jeune qu’elle de presque deux ans, un anglais lui aussi, un véritable globe-trotter. Du haut de ses 20 ans il avait déjà fait le tour du monde et cela étonnait ma mère qui ne comprenait pas comment cela pouvait être possible. Ils se lièrent d’amitié et bientôt tombèrent amoureux. Leur passion se symbolisa par l’enfant qui commença à grandir dans le ventre de ma mère : oui, moi. C’est à ce moment que mon père lui apprit ce qu’il était vraiment, un sorcier. Elle ne le crut d’abord pas car mon père est un grand farceur, mais il lui montra des choses qui n’étaient pas possibles dans le monde dans lequel elle vivait. Il put alors enfin lui raconter la vraie histoire de sa vie et lui expliquer qu’il n’était pas un simple « globe-trotter » mais qu’il étudiait des créatures magiques, notamment les dragons qu’il adorait étudier, mais jamais elle n’en vit un en vrai. S’il eut peur qu’elle le quitte, cesse de l’aimer et décide d’interrompre sa grossesse pour ne pas avoir à faire partie de ce nouveau monde qu’elle venait de découvrir, cela n’arriva pas. Elle lui pardonna les mensonges et, finalement, décida de ne voir que les belles choses dont la magie était capable, et après tout elle ne risquait rien auprès de l’homme qu’elle aimait.

C’est dans cette belle ville de Polynésie que je vis le jour et on me donna un prénom Tahitien malgré mes origines anglaises. Malheureusement mes premières années ne se déroulèrent pas ici, après mes un an on retourna en Angleterre car ma mère voulait que je connaisse mes grands-parents. J’eus donc une enfance un peu compliquée. Il était hors de question pour ma mère de mêler ses parents au monde des sorciers, aussi pour eux mon père était un homme d’affaire qui voyageait souvent et, non, nous n’avions pas utilisé un objet magique du nom de Portoloin pour revenir à Londres.
Très jeune je dus apprendre à ne pas faire de gaffe, et finalement mes grands-parents mirent sur le compte de mon imagination débordantes mes allégations comme quoi mon père avait enfin réussi à avoir son élevage de dragon sur une île secrète et magique au large de la Polynésie.

Mais l’amour de mes parents n’était pas destiné à durer. Ils se séparèrent lorsque j’eus sept ans. Pas de cris, pas de larmes, seulement un amour qui était retourné à ce qu’il était, c’est-à-dire une belle amitié. Mon père repartit en Polynésie, ou du moins sur son île, et sans doute que la séparation aurait été plus difficile si je n’avais pas eu la possibilité de le voir lorsque je le voulais. Grâce à la magie, il n’était pas plus loin de moi que s’il avait vécu à l’autre bout de la ville, il me suffisait de lui envoyer une lettre et il venait me chercher.
Je n’en voulais pas plus à ma mère qu’à mon père, et lorsque je voyais les autres enfants de parents divorcés (bien que techniquement les miens ne se fussent jamais mariés) raconter qu’ils se disputaient sans arrêt quand ils se voyaient, c’était quelque chose que je ne comprenais pas, mais j’étais bienheureuse que cela n’arrive pas à ma famille. Ma mère ne sut jamais me dire pourquoi cet amour avait disparu, c’était ainsi et elle n’était pas triste car mon père était toujours important pour elle, il était son meilleur ami.

Lorsque j’allais chez mon père, il ne pouvait m’empêcher de me promener près des dragons avec lesquels j’avais une certaine connexion. Je n’avais pas peur de ces grosses bêtes pleines d’écailles et capables de souffler des flammes gigantesques, en fait je les adorais, ils me fascinaient. Mon père commença alors à m’apprendre ce qu’il y avait à savoir sur ces magnifiques animaux.
Un peu avant mon huitième anniversaire, alors que je me trouvais chez lui, mon père ramena un œuf de dragon, il était d’un noir nacré avec ce qui ressemblait à de grandes écailles turquoise. Je ne pus reconnaitre la race à laquelle il appartenait et mon père m’avoua qu’il n’en avait jamais vu de tel lui non plus. Il m’expliqua également qu’il avait trouvé le cadavre de la mère sur une plage et avait fouillé les environs pour trouver son nid et s’assurer qu’il n’y avait pas de petits abandonnés. Il n’y avait que cet œuf qu’il s’était empressé de ramener afin de le mettre dans le feu pour qu’il ne meure pas.
Je le veillai durant plusieurs jours. Le soir de mon anniversaire, il perça sa coquille et deux grandes perles d’un rose flamboyant et aux pupilles turquoise se posèrent sur moi. Son corps était d’un noir profond et, quand il éternua, ses épines dorsales devinrent d’un turquoise presque vert qui me rappela les lianes de jade que mon père m’avait montrées lors d’une virée aux Philippines, c’est d’ailleurs de là que vient le nom de cette nouvelle espèce découverte par mon incroyable papa. Je passai tout l’été avec mon père pour m’occuper du bébé dragon que j’avais baptisé Kuja. Il était différent des autres dragons, plus doux, un peu canaille et, surtout, très câlin, nous ne nous quittions pas. À cette même période, mes pouvoirs commencèrent à réellement se manifester et mon père m’apprit à me contrôler pour ne pas provoquer d’accident une fois rentrée à Londres. L’apprentissage fut difficile et je fis quelques dégâts en essayant d’empêcher Kuja d’en faire.

La séparation fut douloureuse, autant pour moi que pour lui, même si j’allais le voir tous les dimanches. Il fut une source de tension entre ma mère, qui, elle me l’avoua quelques années plus tard, craignait que je lui demande d’aller vivre définitivement chez mon père, et ce dernier qui tentait en vain de lui assurer que ce n’était pas une manipulation de sa part. Mon jeune âge me permit néanmoins de comprendre que j’étais la cause de leurs disputes alors je pris sur moi pour m’éloigner de mon père et de Kuja. Je me convainquis que je pouvais ne les voir qu’aux vacances mais le lien que j’avais tissé avec Kuja était bien trop fort pour une telle séparation. Il se laissa dépérir, pensant que je l’avais abandonné, et je perdis moi aussi l’appétit et le sommeil. Ma mère comprit alors que Kuja était devenu une partie de moi et elle m’autorisa à aller le voir une heure chaque jour, et je passai un week-end sur deux chez mon père.

Kuja grandit vite et il ne lui fallut que deux ans pour être capable de voler et de m’emmener sur son dos. Bien sûr au début mon père nous accompagnait, à cheval sur son balai, puis avec le temps il nous laissa faire, conscient que Kuja ne laisserait jamais rien m’arriver.

L’été de mes dix ans, je reçus une lettre de Poudlard, l’école magique, qui m’annonçait que j’allais pouvoir entrer en première année la rentrée suivante. Désireuse de partager ma joie un peu hystérique avec mes deux parents adorés, je réussis à trainer ma mère au Chemin de Traverse pour acheter toutes mes affaires scolaires. Ils voulurent m’offrir un compagnon pour que je me sente moins seule, mais je refusais, je savais que n’importe quel animal m’aurait paru banal en comparaison avec Kuja, et ça n’aurait été qu’un substitut, et je me le refusais. Nous avions grandis l’un et l’autre, je lui avais expliqué que je ne pourrais plus venir le voir aussi souvent mais que je lui écrirai, tous les jours, et que mon père les lui lirait tous les soirs avant de se coucher.

La vie à Poudlard me parut particulière et je dus faire face à quelque chose que mon père n’avait jamais osé me parler : le sang. Je savais qu’il y avait eu une guerre, j’avais à peu près quatre ans lorsqu’elle a eu lieu, et mon père – comme ses parents avant lui – s’était caché de Voldemort pour ne pas être tué, car jamais il n’aurait rejoint ses rangs, mais je ne m’y étais pas vraiment intéressée, mon tempérament de pacifiste m’en empêchait. J’ignorais donc toutes ces histoires de sang, pour moi elles ne rimaient à rien, nous étions tous des sorciers. Les nés-moldus n’étaient pas inférieur à ceux qui étaient nés d’un ou de deux parents sorciers, les sang-pur n’étaient pas plus mauvais que les autres, les individus seuls choisissaient leurs agissements, le sang ne faisait rien. Pourtant, l’école contenait en ses murs des rancœurs contre les sang-pur qui étaient stigmatisés. Mon dégoût de la violence m’éloigna de leurs stupides tensions, sauf lorsqu’elles se manifestaient devant mes yeux.

Pendant des années, je me battis pour rester intègre, écoutant les arguments de ceux qui voulaient me convaincre que les sang-pur n’avaient rien de bon en eux, et que quoi que j’en pense, leur éducation était faite pour déshonorer tous ceux qui avaient des moldus dans leur arbre généalogique, moi y compris. Certains de ces argumentateurs ne faisaient que suivre un mouvement qui était facile à suivre car massif et je ne leur prêtais aucune importance. D’autres, à l’image de mon meilleur ami, avaient leurs raisons et même si je n’approuvais pas, je comprenais.

Mon combat prit fin au début de ma première année de licence en Soins & Études des Créatures Magiques, en même temps que ma relation avec mon premier amour. C’était un sang-pur. Pour lui, j’avais tourné le dos à mes amis. Pour lui, j’avais détruit mon amitié avec celui qui comptait le plus pour moi depuis mon premier jour à Poudlard, je l’avais trahi, décidant que ses raisons de haïr les sang-pur n’étaient pas légitimes. J’étais tellement idiote.
Mon amour pour ce garçon m’avait rendu faible et aveugle, encore plus naïve que je l’étais déjà. Il s’était servi de moi de façon si magistrale et je ne voyais rien malgré les avertissements répétés de mon meilleur ami. Je ne lui avais servi qu’à faire ses devoirs d’étude des moldus et à prendre du bon temps partout et n’importe où dans Poudlard, après tout, non seulement j’étais la fille directe d’une « sale moldue » mais en plus j’étais une fille facile. Toutes les insultes par lesquelles il m’appelait avec ses amis sang-pur me firent frémir lorsque, après qu’il m’ait quittée pour l’avoir confronté à ma soudaine conscience des choses, je le croisais dans les couloirs.
J’avais enfin compris, ils avaient tous raison, les sang-pur n’avaient rien de bon en eux et ils méritaient juste tout ce qui leur arrivait, ils n’avaient qu’à pas être aussi hautains. Je décidai de ne plus me soucier de leur sort, oubliant mon pacifisme passé et déversant ma haine nouvelle sur les sang-pur qui osaient me regarder de travers. Mon seul point faible était cet ancien amour qui, par sa simple présence, me poignardait le cœur un peu plus à chaque fois, il était le seul à qui je n’avais pas encore fait goûter mon courroux, mais je me jurai d’y arriver.

Entretemps ma vie de famille également avait évolué. Ma mère avait trouvé le grand amour, j’avais douze ans quand elle me le présenta, c’était un homme adorable, un moldu mais un courageux quand même. Il était pompier, et c’est lorsque, l’apprenant, je lui répliquai que « comme ça il pourrait éteindre les flammes de Kuja » qu’il apprit que j’étais une sorcière et que mon animal de compagnie était un dragon. Heureusement, il ne prit pas peur et resta avec ma mère. Un an et demi après elle donna naissance à une petite fille, Lily.
Mon père, lui, trouva aussi l’amour de sa vie, et je fus un peu surprise de voir qu’il s’agissait d’un homme. C’était un sorcier plus jeune que mon père mais leur passion commune pour les dragons les avait rapprochés, et ils tombèrent amoureux. Ils se passèrent même la bague au doigt après des années à couler des jours heureux sur leur île.

Sans eux j’aurais probablement décidé de tirer un trait sur les relations amoureuses, mais j'avais moi aussi envie de vivre un amour doux et calme comme ma mère et Gabriel, ou bien un amour fou et fantasque comme mon père et William. Cependant, je n’avais pour le moment pas le temps pour cela, avec tout ce qui se passait à Poudlard, j’allais vraiment avoir du pain sur la planche.


Derrière l'écran
Prénom ou surnom :
Lahiya
Age :
20 ans
Région :
Poitou-Charente
Sexe :
F

Comment as-tu découvert Ascensio ?
euh par un membre
Qu'en penses-tu ?
J'aime beaucoup le contexte ♥ c'est cool un peu de bordel !
Autres chose ?
j'espère m'intégrer >w<

Code du règlement :
Validé par Arya ♥



Dernière édition par Nahei M. Montgomery le Lun 21 Juil - 20:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
La caresse d'une fleur #Nahei Montgomery Empty
MessageSujet: Re: La caresse d'une fleur #Nahei Montgomery   La caresse d'une fleur #Nahei Montgomery EmptyDim 13 Juil - 9:27

Bienvenue et bon courage pour ta fiche  :ponpon: 
Revenir en haut Aller en bas
Alec Hudson
Professeur
Professeur
Messages : 1180
Galions : 2120
Âge : 39 ans
Classe : Ancien Serdaigle
Avatar : Raphaël Personnaz
La caresse d'une fleur #Nahei Montgomery Empty
MessageSujet: Re: La caresse d'une fleur #Nahei Montgomery   La caresse d'une fleur #Nahei Montgomery EmptyDim 13 Juil - 10:14

Bienvenuue
Hilary Duff :han: on la voit pas souvent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dirty-secret.forumsactifs.com/
Rose I. Carthew
Newbie
Newbie
Messages : 462
Galions : 880
Âge : 25 ans
Classe : Ancienne Gryffondor
Avatar : Anna Paquin
La caresse d'une fleur #Nahei Montgomery Empty
MessageSujet: Re: La caresse d'une fleur #Nahei Montgomery   La caresse d'une fleur #Nahei Montgomery EmptyDim 13 Juil - 10:22

Bienvenue parmi nouuuus !

Tu n'as pas à t'en faire, tu vas vite t'intégrer au forum ! Tous les membres sont supers gentils et on fait tout pour que les petits nouveaux se sentent bien parmi nous =)

Bon courage pour la suite de ta fiche =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
La caresse d'une fleur #Nahei Montgomery Empty
MessageSujet: Re: La caresse d'une fleur #Nahei Montgomery   La caresse d'une fleur #Nahei Montgomery EmptyDim 13 Juil - 10:36

Et puis suffit de passer sur laà cb de temps en temps et tu rencontres plein de membres !

Bienvenue sur le forum :han:
Hate de découvrir ton personnage !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
La caresse d'une fleur #Nahei Montgomery Empty
MessageSujet: Re: La caresse d'une fleur #Nahei Montgomery   La caresse d'une fleur #Nahei Montgomery EmptyDim 13 Juil - 11:23

Moooomph meugnon merci pour cet accueil ♥️ 
Revenir en haut Aller en bas
Euphemia A. Grave
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 187
Galions : 200
Âge : 15 ans
Classe : Cinquième année
Avatar : Soairse Ronan
La caresse d'une fleur #Nahei Montgomery Empty
MessageSujet: Re: La caresse d'une fleur #Nahei Montgomery   La caresse d'une fleur #Nahei Montgomery EmptyDim 13 Juil - 12:08

Elle est beeeeellle *_*

Bienvenue chez nous ! C'est comme les autres disent, c'est vraiment, vraiment super plaisant comme atmosphère. Je suis là depuis moins d'un mois et je me sens chez moi comme jamais, alors passe sur la cb qu'on te couvre de câlins !

Bon courage pour ta fiche, Sang-mêlé BITCH x') Hâte de voir toussa :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arya C. McMillan
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 318
Galions : 270
Âge : 20 ans
Classe : M1 Art de la magie
Avatar : Anna Speckhart
La caresse d'une fleur #Nahei Montgomery Empty
MessageSujet: Re: La caresse d'une fleur #Nahei Montgomery   La caresse d'une fleur #Nahei Montgomery EmptyDim 13 Juil - 12:21

Hilary Duff La caresse d'une fleur #Nahei Montgomery 1456295263 L'une des rares blondinettes que j'adore ♥️

Bienvenue parmi nous Nahei :piment:
Comme l'on dit les autres, tu n'auras sans doute aucun mal à t'intégrer à notre petite famille <3 On sait bichonner les newbies Cookie

Je te souhaite bon courage pour la rédaction de ta fiche et si tu as besoin d'un coup de pouce, surtout n'hésite pas, ma boite MP t'es toute dédiée Very Happy

_________________
- DIS QUE TU ME RETIENDRAS -
Et juste au moment ou j'étais bien toute seule, tu m'arrive comme un coup de poings sur la gueule. L'autoroute de ma vie filait tout droit devant, notre rencontre est un accident.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubens Cassidy
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 593
Galions : 510
Âge : 19 ans
Classe : L1 Justice Magique, au plaisir de créer ensuite des lois qui évinceront les sangs-purs de mon monde parfait ♥
Avatar : Robert Sheehan
La caresse d'une fleur #Nahei Montgomery Empty
MessageSujet: Re: La caresse d'une fleur #Nahei Montgomery   La caresse d'une fleur #Nahei Montgomery EmptyDim 13 Juil - 22:27

Hilary  :piment: :piment: excellent choix d'avatar et bienvenue, fight pour ta fiche  Slurp 

_________________
Bienvenue dans la famille des extrème. Sous la bannière des Verts et Argents se cotoient les opposées. Une femme pour vous pousser vers la lumière, une autre pour vous tirer dans les ténèbres et une autre pour les surpasser toutes. Women run my world.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harlow
Professeur
Professeur
Messages : 160
Galions : 330
Âge : 65 ans
Avatar : Michael Fassbender & Ian McKellen
La caresse d'une fleur #Nahei Montgomery Empty
MessageSujet: Re: La caresse d'une fleur #Nahei Montgomery   La caresse d'une fleur #Nahei Montgomery EmptyMar 15 Juil - 19:19

LIZZIE MCGUIRE EST DANS LA PLACE ...

Je sors o/

Bienvenue sinon *q*

_________________
RPs en cours : Euphemia/Némésis/Audric
RPs à venir : Silver
3/6

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
La caresse d'une fleur #Nahei Montgomery Empty
MessageSujet: Re: La caresse d'une fleur #Nahei Montgomery   La caresse d'une fleur #Nahei Montgomery EmptyMer 16 Juil - 20:11

Bienvenue Nahei et bonne chance pour la suite de ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Arya C. McMillan
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 318
Galions : 270
Âge : 20 ans
Classe : M1 Art de la magie
Avatar : Anna Speckhart
La caresse d'une fleur #Nahei Montgomery Empty
MessageSujet: Re: La caresse d'une fleur #Nahei Montgomery   La caresse d'une fleur #Nahei Montgomery EmptyMar 22 Juil - 1:38

Quelle superbe fiche tu nous a fait là Nahei, vraiment très bien écrite, c'est un plaisir pour les yeux :coeur: (tout comme ton avatar *SBAF* La caresse d'une fleur #Nahei Montgomery 371081900 )
En tous les cas, te voici officiellement des nôtres :piment: ♥️

Bienvenue sur ASCENSIO !


Tu es validé(e) !
Te voilà maintenant validé ! Un rang t'as été attribué selon tes informations. Si tu es un élève est donc membre de l'une des maisons de Poudlard, tu peux tout de suite te rendre dans la zone Sablier et poster un petit message dans le topic de la maison, afin de faciliter le comptage des points !

 Tu peux donc désormais commencer à jouer. Pour ce faire c'est très simple, tu peux envoyer des MPs aux membres, ou faire une demande de RP. Lorsque tu auras fait plus amples connaissance avec les membres, n'oublie pas d'aller faire ta fiche de liens, ainsi que ton répertoire de topics ! Tu pourras aussi rejoindre des clubs, ils sont importants pour l'intrigue du forum et te permettront peut-être de te trouver des liens plus facilement ! Pour toutes informations supplémentaires, nous te conseillons de jeter un œil à la partie vie scolaire qui regroupent toutes les informations importantes à savoir !
 Si tu as la moindre question, n'hésite pas, le staff est là pour ça !

 
Toute l'équipe d'Ascensio te souhaite un excellent jeu !  meugnon




_________________
- DIS QUE TU ME RETIENDRAS -
Et juste au moment ou j'étais bien toute seule, tu m'arrive comme un coup de poings sur la gueule. L'autoroute de ma vie filait tout droit devant, notre rencontre est un accident.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
La caresse d'une fleur #Nahei Montgomery Empty
MessageSujet: Re: La caresse d'une fleur #Nahei Montgomery   La caresse d'une fleur #Nahei Montgomery Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

La caresse d'une fleur #Nahei Montgomery

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASCENSIO ::  :: ❝ Présentations :: Fiches validées-