Gryffondor
Directeur : Neville Londubat
Nombre d'élèves : 6
Points collectés : 335
Serdaigle
Directeur : Garett Hope
Nombre d'élèves : 9
Points collectés : 380
Poufsouffle
Directrice : Evannah Addams
Nombre d'élèves : 11
Points collectés : 1410
Serpentard
Directrice : Vesper Leigh
Nombre d'élèves : 8
Points collectés : 774
Revenir en haut
Aller en bas



 

Partagez | .
 

 Le boulot en commun... {feat. Saul Steadworthy}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Newbie
Newbie
Messages : 459
Galions : 880
Âge : 25 ans
Classe : Ancienne Gryffondor
Avatar : Anna Paquin
MessageSujet: Le boulot en commun... {feat. Saul Steadworthy}   Mer 2 Juil - 20:30


Le boulot en commun...

Près du lac noir, deux Aurors font connaissance...
Rose & Saul

Voilà maintenant quelques mois que Rose Carthew se trouvait dans l’enceinte de Poudlard. Depuis l’arrivée de Robert Hilliard, les choses n’avaient pas beaucoup changé. Des attaques avaient été commises lors de la commémoration et la jeune Auror avait eu du boulot. Heureusement qu’elle pouvait compter sur Callum. Ce dernier lui était d’un grand secours. Cependant, elle ne connaissait pas tous les autres Aurors, arrivés après la première vague de ses collègues. Beaucoup lui étaient inconnus. C’est donc en se rendant au parc qu’elle rencontra un nouvel Auror…

Ce matin-là, la jeune femme avait rendez-vous avec son supérieur pour lui faire un rapport qu’elle ne pouvait lui transmettre qu’en personne. Elle avait des doutes concernant ses notes et elle pensait que quelqu’un pouvait l’espionner. C’était déjà arrivé dans le passé et Rose n’avait pas envie de répété les erreurs passées. Elle avait déjà du mal à vivre avec les reproches que les plus vieux lui faisaient concernant la première guerre…  Heureusement que la jeune femme avait les nerfs solides comme on lui disait, sinon, elle n’aurait jamais pu faire ce métier. Elle se leva donc avec une énergie nouvelle ce matin-là. Elle enfila sa robe de sorcière et décida que pour une fois, elle n’avait pas besoin de sa cape de voyage. Elle descendit les marches menant à la grande salle du trois balais. Elle fit un signe de tête à Annette Rosmerta qui était déjà debout puis sortit. C’était une belle journée. Rose avait l’impression que rien ne pourrait gâcher cette journée. D’un pas vif, elle traversa le village, saluant quelques commerçants qui ne le lui rendirent pas. Peu importait, la jeune Auror était de bonne humeur.

A la vitesse de l’éclair, la jeune femme se retrouva près du parc de Poudlard. Cela faisait des années qu’elle n’y avait pas mis les pieds. Étant très en avance, elle décida de s’y arrêter. Elle avait envie de revoir le lac noir. Elle avait passé beaucoup de temps près de l’étendu d’eau lorsqu’elle était plus jeune. Souvent seule, la jeune femme avait étudié pendant des heures à l’abri des regards et des rayons du soleil. La nostalgie venait de gagné Rose sans qu’elle ne se rendre compte. Reprenant le cours de ses pensées et de ses émotions, elle reprit la route sans pour autant regarder où elle allait. C’est alors qu’elle entra en collision avec quelque chose. Pendant un instant, elle pensa qu’elle s’était pris un arbre en plein visage. Secouée, elle leva les yeux vers la personne qui venait de lui faire face.

« Excusez-moi, je suis confuse, je ne regardais pas où j’allais… »

C’était la première fois qu’elle voyait cet homme dans l’enceinte de Poudlard. Elle se demanda si ce n’était pas l’un de ses nouveaux collègues. Penchant la tête légèrement sur le côté pour se remettre les idées en place, puis elle présenta sa main à l’homme.

« Je m’appelle Rose Carthew, je suis une Auror en mission pour Monsieur Robert Hilliard. »

Vu comme ça, la jeune femme faisait trop professionnelle pour son âge, mais peu lui importait. Elle était là pour faire voir à tout le monde ce qu’elle valait !



_________________
I need you two...
"J'ai besoin de vous deux, même si entre vous, c'est la guerre... (c) code by Silver Lungs


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Newbie
Newbie
Messages : 28
Galions : 75
Âge : 41 ans
Avatar : Johnny Depp
MessageSujet: Re: Le boulot en commun... {feat. Saul Steadworthy}   Mer 2 Juil - 23:03

Bon sang quelle cuite monumentale hier soir... Je ne me souviens même plus avec qui j'étais ni où, ni pourquoi. J'avais ouvert les yeux, il y a quelques minutes, pour me rendre compte que je m'étais endormi au bord du lac, dans le parc du château. Comment étais-je arrivé jusqu'ici? J'avais réussi à pénétrer l'enceinte de Poudlard mais pas à monter quelques foutus escaliers... Le trou noir présent dans ma mémoire ne m'aidait pas franchement, de toutes manières il fallait regarder le planning de la journée plutôt que de réfléchir à la nuit précédente.
--------------------------------------
La nuit dernière...

Bon... Je suis devant la porte de ma chambre, ça devrait le faire... Je sors la clef, voila, je vise bien la serrure et... Mince c'est pas ma clef ça c'est ma baguette! Où est passée cette foutue clef!? Pas dans ma poche de droite, pas dans ma poche de gauche... Pas dans mon caleçon non plus, pas dans mes oreilles, je sais pas ce que j'en ai fais. Voila une situation bien fâcheuse. Je réunis les quelques parcelles encore sobres de mon cerveau pour me concentrer et réfléchir, difficilement. Pourquoi ne pas tenter un sortilège?

Je pointe désormais ma baguette sur ma porte et je m'apprête à lancer un sort pour enfin retrouver mon précieux lit quand une grosse voix s'exclame :

"Eh! Vous vous gourez de chambre! Laissez-moi dormir bon dieu!"

Ah bon... Mais alors où vais-je dormir si ce n'est pas ici ma chambre? Je constate à ce moment là que j'ai la bouche pâteuse, ça c'est pas bon signe. Sans prévenir, je vomis sur la porte que je tentais d'ouvrir quelques secondes auparavant. Dans le but d'éviter que la personne à l'intérieur ne vienne me corriger sur mes mauvaises manières, je courus en direction des toilettes les plus proches, j'espérais m'y cacher puis éventuellement me rafraîchir avec un peu d'eau.

Quelques minutes passent, les couloirs semblent calmes. Je croise un fantôme que je ne reconnais même pas mais que je salue tout de même, par principe, puis je continue à chercher désespérément mes quartiers. Je tombe sur une porte, je reconnais le numéro et il y a un petit écriteau argenté dessus.

"Cra... Ziiiiiii... Esssssssssssssss... Hmm... Non : Crazy... Ace! C'est bien là."

Me rassurais-je. Néanmoins je n'avais toujours pas retrouvé ma clef et je devrai donc faire sans encore une fois. Je pointais à nouveau ma baguette sur la serrure pour prononcer une formule magique sensée régler tous mes problèmes :

"A... Ccio! Accio?"

J'entendis un boucan pas possible derrière la porte, le bureau venait de tomber et tout ce qu'il y avait dessus ainsi que dedans avec. C'était pas mon soir. Je me mis une gifle bien sèche pour me remettre les idées en place. Les lunettes bien replacées sur mon nez, je m'appliquais à ma tâche :

"ALOHOMORA!"

Hurlais-je pour ouvrir cette foutue porte. Il y aurait dût avoir un agréable cliquetis cependant il n'y eut qu'un puissant éclair qui jaillit de la porte. Je sentis mon corps être projeté en arrière. Après ça, mes yeux se fermèrent et je me sentis m'endormir paisiblement.
--------------------------------------


Ce matin...

Je crois que certains éléments me reviennent en fait. Quel con... J'ai oublié de désactiver la protection de ma porte avant de tenter de l'ouvrir par la voie magique. Surtout qu'il suffisait de vérifier dans mes bottes pour trouver la clef de la chambre. Enfin... Heureusement, personne ne semble m'avoir vu ou en tout cas personne ne m'a identifié. Que diraient les gens s'ils voyaient le célèbre Crazy Ace dans un tel état?

Ma réflexion fût finalement arrêtée par un léger choc dans mon dos. Je trébuchais dès lors en avant, sans tomber complètement. Une voix douce s'excusa immédiatement alors que je m'apprêtais à faire volte-face, baguette en main. Si ça avait été un gringalet de l'université je lui aurais fait sa peau (juste par plaisir de foutre une torgnole à un boutonneux), mais là c'était une dame alors il fallait rester correct. J'étais face à elle à présent et je pouvais contempler sa magnifique bouille de belle blonde. Elle avait beaucoup de charme cette jeune femme il fallait le souligner. Car oui c'était une jeune femme proche des vingt ans, je le savais d'instinct.

Elle s'appelait donc Rose, le simple fait qu'elle bosse pour Hilliard me fit marrer (sans raison précise oui, c'est comme ça). Bon, elle devait me prendre vraiment pour un blaireau (ex-Poufsouffle oblige) maintenant que je venais de me foutre d'elle ouvertement sans rien expliquer du tout. C'est pourquoi je m'empressais d'accompagner mes gloussements de petites paroles destinées à arrondir les angles.

"Ah ouais Hilliard, je connais bien..."

C'était pas mieux en définitive. La gueule de bois ne m'apportait guère de charisme et encore moins de talents d'orateur. D'ailleurs, je devais être totalement décoiffé et mes habits devaient être pleins de terre. Quelle allure de tocard-alcoolo-clodo! Obligé de dormir dans un parc où des gosses peuvent le voir et l'humilier facilement. Si je ne devenais pas le plus gros cliché du vieux célib' négligé pour cette fille alors ce serait un miracle.

"Enfin, je veux dire, je sais qui c'est... Bien sûr."

Me rattrapais-je maladroitement, éclairant mon visage pâle d'un sourire un peu forcé. Je secouais un peu mes cheveux qui partaient dans tous les sens et repris la discussion un peu plus convenablement :

"Vous savez, je crois que vous avez bien fait de me bousculer, ça a réveillé mes méninges."

En effet, je commençais à avoir les idées un peu plus claires au fil des secondes. Les engrenages se mettaient en route et je retrouvais peu à peu mes facultés. Donc elle s'appelait Rose Carthew, elle devait être bien plus jeune que moi et elle travaillait en tant qu'Auror pour le Ministre Hilliard. Intéressant, sans doute pourrais-je commencer à travailler pour mon enquête laborieuse aujourd'hui. Cette rencontre inopinée était prometteuse en tout cas.

"Je suis Saul Steadworthy, mais les Aurors comme vous et moi, tout comme les sorciers en général, me connaissent plutôt sous le pseudonyme de Crazy Ace. Je vous épargne mon CV quant à moi, j'imagine que nous avons d'autres choses plus intéressantes à partager."

J'avais fait ça dans les règles, sans trop en faire. Officieusement, je ne faisais pas parti de l'équipe d'Hilliard envoyée ici, j'étais plus un électron libre capable de plonger profondément dans les zones d'ombre et risquées. Mes rapports étaient d'ailleurs adressés directement au Bureau des Aurors. Bon, pour l'instant je n'avais pas envoyé grand-chose de concret à mes supérieurs, mais peut-être qu'aujourd'hui de nouveaux éléments très intéressants allaient rentrer en compte.

"Mon rôle ici est plutôt d'enquêter sur les obscurs événements de cette année, étant un spécialiste de la magie noire j'imagine que je suis aussi destiné à protéger cette école de certains dangers, tout comme vous. Dites-moi, ça vous dérangerai de m'accorder un peu de votre temps à ce sujet?"

Autant prendre les devants, si ça se trouvait cette jeune auror était pressée par le temps, alors il ne fallait pas en perdre une seule précieuse seconde. Mon carnet d'enquête fit apparition dans mes mains avec mon stylo, j'étais prêt à commencer mon boulot de façon très pro pour une fois (la gueule de bois me va si bien).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Newbie
Newbie
Messages : 459
Galions : 880
Âge : 25 ans
Classe : Ancienne Gryffondor
Avatar : Anna Paquin
MessageSujet: Re: Le boulot en commun... {feat. Saul Steadworthy}   Jeu 3 Juil - 10:40


Le boulot en commun...

Près du lac noir, deux Aurors font connaissance...
Rose & Saul

Si Rose connaissait les signes lorsque quelqu’un venait de prendre une bonne cuite, mais la jeune femme ne dit rien. Elle n’était pas là pour juger l’homme qui se trouvait devant elle. Essayant de ne pas paraitre trop froide et distante, elle lui sourit en lui présenta sa main en prenant soin de s’être présenter. Il connaissait Robert Hilliard. Tout le monde le connaissait depuis qu’il avait investi Poudlard. Beaucoup n’étaient pas d’accord sur sa présence dans le château. D’autres s’en fichaient totalement. Il se présenta alors comme étant Saul Steadworthy. Cependant, il lui dit que la plupart des Aurors le connaissaient sous le pseudonyme de Crazy Ace. La jeune femme n’avait jamais entendu parler de cet Auror, mais elle fit comme si elle connaissait sa réputation. Après tout, elle n’était au bureau que depuis deux ans…

« Ravie de faire votre connaissance Saul. Je me permets de vous appeler par votre prénom, c’est ce qu’on fait ici entre Aurors. C’est plus facile pour les communications. »

Si Rose ne connaissait pas l’auror, elle restait tout de même polie. Ce n’était pas le moment de se mettre un de ses ainés à dos. Elle était encore jeune et elle avait beaucoup à apprendre. Plusieurs disaient qu’elle pourrait devenir une grande Auror au fil du temps, mais Rose en doutait. Ces derniers temps, elle perdait trop souvent le contrôle de ses émotions. Comme si depuis des années, tout ce qu’elle avait accumulé voulait sortir en même temps. C’est alors que Saul lui dit qu’il était là pour une mission bien particulière. Il devait enquêter sur les derniers évenements de cette année. Rose haussa les sourcils. Elle était là pour à peu près les mêmes raisons, mais surtout pour faire de la protection. Est-ce que le bureau des Aurors venait lui mettre un autre Auror dans les pattes juste pour lui faire comprendre qu’elle était une incompétente ? Incertaine, la blondinette regarda le château en se disant qu’elle devrait peut-être avertir son supérieur qu’elle aurait quelques minutes de retard. En sifflant, elle attira l’attention d’un hibou qui passa au-dessus de sa tête. Les hasards faisaient bien les choses, c’était son hibou qui se présenta à elle. Content d’aider sa maitresse, la petite boule de plumes se posa sur son épaule. La jeune femme le caressa quelques secondes avant de sortir un bout de parchemin d’un de ses poches et d’y tracer quelques mots avec sa baguette magique et l’attacha à la patte de son hibou en lui murmurant d’amener ce bout de papier au grand patron. Puis elle se retourna vers son homologue et lui dit :

« Je veux bien vous accordez un peu de mon temps, cependant, j’ai besoin de comprends quelque chose : Vous êtes là sous la demande de Mr Hilliard ou c’est le bureau qui vous envoie ? »

Elle le regarda qu’il sortait déjà tout son matériel. Il ne perdait pas de temps lui. Rose n’aimait pas beaucoup le fait d’avoir une fois de plus quelqu’un dans les pieds, mais elle devait se montrer correct si elle voulait rester Auror pendant encore quelques années…

_________________
I need you two...
"J'ai besoin de vous deux, même si entre vous, c'est la guerre... (c) code by Silver Lungs


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Newbie
Newbie
Messages : 28
Galions : 75
Âge : 41 ans
Avatar : Johnny Depp
MessageSujet: Re: Le boulot en commun... {feat. Saul Steadworthy}   Mer 9 Juil - 9:00

L'enchantement de la jeune auror n'était pas franchement palpable. Elle restait tout de même sur un ton courtois. Apparemment elle ne connaissait rien de mon histoire et c'était bien : pas de préjugés ou de fan hystérique. Sans doute cela était-ce dût à son jeune âge, bien que tous les aurors aient entendu parlé de moi au moins une fois sans le savoir. Elle était donc une débutante et je ressentais au fond de son regard un peu de doute. Je ne pense pas que ce doute soit orienté sur elle-même mais plutôt sur moi. Beaucoup d'interrogations devaient se soulever dans l'esprit de la belle blonde.

A son âge, j'avais terminé mes études et je faisais aussi parti des aurors du ministère. Je traquais déjà les bêtes noires de ce monde et je combattais les corrompus sous la botte du seigneur des ténèbres. La guerre faisait rage et rien ne semblait l'arrêter. J'ai perdu des amis, un certain nombre, cela a assombri mon esprit et je ne pensais plus qu'à une chose : tuer tous les mangemorts et les traîtres. Contrairement à une partie de mes collègues, je tuais effectivement mes cibles. Pas de pitié pour Crazy Ace, son bras rendait jugement et sa magie anéantissait le mal de façon expéditive. C'est en cela que les jeunes aurors actuels n'arriveront jamais à la cheville d'un seul ancien.

Les quelques rares collègues que j'ai côtoyé en ces temps de guerre ne forment pas la bleusaille, j'en suis la preuve. Ils sont bien trop occupés à préparer leur retraite ou à enquêter sur de sombres affaires à travers le monde. Je plongeais de nouveau mon regard sombre dans celui de ma nouvelle collègue, juste avant qu'elle ne pose sa question. Il y avait autre chose dans ses beaux yeux que je ne parvenais pas encore à capter complètement. Était-ce de la colère? Du courage ou encore de la sensibilité? Tant d'éléments qui pourraient correspondre, tant d'origines possibles.

J'écoutais la jeune femme me questionner avant que je ne puisse démarrer mon petit interrogatoire. Ainsi elle se doutait, de par mon attitude probablement, que je n'étais pas un pion d'Hilliard. Autant être franc avec elle si j'espérais la même chose en retour.

"Monsieur Hilliard a son équipe et sa propre mission. Je n'ai jamais travaillé pour lui et ce n'est pas près de changer. Mon rôle est plutôt de soulager votre équipe dans une enquête complexe et dangereuse. Monsieur Hilliard est conscient de ma présence mais n'a aucun pouvoir sur moi. Pour répondre concrètement à votre interrogation Rose : je suis envoyé par le bureau."

Maintenant que tout était clair, nous allions pouvoir commencer les choses sérieuses. Il me tardait de m'immiscer dans les aventures de Mademoiselle Carthew ; son aura avait quelque chose de bon et sa part de mystère aussi. Je ressaisissais mon carnet et mon stylo plus fermement. Je continuais de fixer de la jeune femme pour la questionner simplement :

"Alors Rose... Pouvez-vous me dire quels ont été les derniers événements qui vous ont marqué au cours de votre mission, et en-dehors? Avez-vous remarqué quelque chose, ou quelqu'un, de relativement étrange ou... Au profil qui pourrait correspondre à une personne en contact avec de la magie noire?"

La réponse risquait d'être vague mais il fallait bien commencer quelque part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Newbie
Newbie
Messages : 459
Galions : 880
Âge : 25 ans
Classe : Ancienne Gryffondor
Avatar : Anna Paquin
MessageSujet: Re: Le boulot en commun... {feat. Saul Steadworthy}   Sam 12 Juil - 13:58


Le boulot en commun...

Près du lac noir, deux Aurors font connaissance...
Rose & Saul

Rose n’était pas le genre de personne à montrer ses sentiments, même si ces derniers temps, c’était plutôt le contraire. Elle n’aimait pas beaucoup que les gens se mettre au travers de son chemin. Aujourd’hui, Rose était contrariée parce qu’elle avait dû déplacer son rendez-vous avec Mr Hilliard. Elle leva la tête vers les hauts murs du château. Elle soupira. Il allait sans doute comprendre qu’elle devait se faire des ailiers plutôt que des ennemis. C’était un des Aurors qui étaient présent dans l’enceinte. Elle lui avait demandé si c’était le bureau qui l’avait envoyé. Bien sûr que c’était sans doute leurs supérieurs qui l’envoyait. Les choses changeaient encore une fois. Rose reposa son regard sur son collègue qui se décida enfin à lui répondre. Il commença par lui dire que Robert Hilliard avait son équipe et sa propre mission. La jeune Auror croisa les bras sur sa poitrine. Elle savait déjà tout ça puisqu’elle faisait partie de l’équipe. Elle fronça les sourcils, mais ne dit rien. Saul continua en lui disant qu’il ne travaillait pas pour le grand patron et que cela n’allait pas changer. Les gens avaient une idée erronée de l’inquisiteur, mais Rose se força à ne rien dire. Il ajouta qu’il était là pour soulager l’équipe dans une enquête complexe et dangereuse. Mr Hilliard savait que Saul était là, mais qu’il n’avait aucun pouvoir sur lui. Rose laissa échapper un sourire. Elle avait vraiment l’impression que les gens la prenaient pour une gourde. On ne lui disait jamais rien. Si quelqu’un devait savoir les aller et retour de certains sorciers dans l’enceinte du château, c’était bien elle. Elle était responsable de l’équipe qui entourait Hilliard. Saul ajouta qu’il avait été envoyé par le bureau. La jeune femme secoua légèrement la tête avant de dire :

« Je m’en doutais. Mais jamais on pense me signaler les entrées et sorties dans l’enceinte de Poudlard. Je suis quand même la responsable de l’équipe du grand patron. C’était le minimum de savoir qui est ici et qui ne l’ai plus. »

Elle le vit saisir son carnet. Il allait sans doute lui poser des questions concernant les derniers évènements de ces derniers mois. La jeune femme regarda pendant quelques instants le lac puis posa de nouveau son regard sur Saul. Elle fit un mouvement de tête pour lui dire qu’il pouvait commencer. Il lui demanda quels étaient les derniers évènements qui l’avaient marqué. Le cerveau de Rose lui dévoila les moments les plus troubles depuis le début de son mandat. Il lui demanda si elle avait rencontré quelque chose ou quelqu’un d’étrange. Anarchy Selwyn.

« Je peux vous dire que l’on a eu droit à beaucoup d’évènements, mais je n’ai jamais vu une personne prise sur le fait. Même en posant des Aurors partout dans le château et dans Pre-au-lard, je ne peux pas avoir des yeux partout. Oui, j’ai une équipe d’Aurors qui en fait qu’à sa tête. Il faudrait commencer à penser d’envoyer quelqu’un du Ministère pour les cadrer. Vous imaginez que je dois faire leur boulot et que mes heures de sommeil se comptent sur une seule main ? »

Le ton de sa voix était dur. C’était quelque chose qu’elle ne supportait plus. Elle voyait la réputation des Aurors être mise à mal depuis des semaines. Rose essayait de faire reprendre confiance aux sorciers, mais d’autres détruisaient ses espoirs…. Elle répondit à l’autre question de son collègue :

« Oui, il y a quelqu’un qui est lié de près ou de loin à la magie noir. Tout le monde le sait. Ce n’est pas un ange. Il a été renvoyé du château cette année pour avoir ébouillanté un professeur. Je l’ai connu lorsque j’étais encore à Poudlard. Son nom est Anarchy Selwyn. »

Rose attendait la réaction de son homologue. Certains le connaissaient depuis longtemps, d’autres savaient qu’il faisait des expériences avec la magie noire. La jeune femme continuait de regardé l’homme devant elle, attendant qu’il relance la conversation.

_________________
I need you two...
"J'ai besoin de vous deux, même si entre vous, c'est la guerre... (c) code by Silver Lungs


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Newbie
Newbie
Messages : 28
Galions : 75
Âge : 41 ans
Avatar : Johnny Depp
MessageSujet: Re: Le boulot en commun... {feat. Saul Steadworthy}   Sam 12 Juil - 18:10

Cette mademoiselle Carthew avait l'air quelque peu irritée d'apprendre la nouvelle de ma mission, surtout par ma bouche. Son patron n'avait donc rien dit pour le moment? Cela ne changeait rien, je n'avais pas grand-chose à voir avec Hilliard de toutes manières, même si nous étions sensés travailler ensemble sur cette affaire. Comme devaient s'y attendre les dirigeants du Bureau des Aurors : ma liste des suspects était longue jusqu'aux personnes les plus improbables. Robert Hilliard, Rose Carthew ou encore ce Callum Hodgson dont j'avais brièvement entendu parler comme étant le bras droit de l'Inquisiteur, tous étaient autant suspects qu'Anarchy Selwyn, pour le moment bien sûr.

C'était d'ailleurs ce genre de fonctionnement très carré que j'avais expliqué à mon vieil ami : Heath Wilkes-Rosier, professeur d'Arithmancie ici-même, hier soir ou un autre soir (e nfait je n'étais pas encore capable de m'en rappeler exactement). Crazy Ace est un impitoyable justicier qui partage mon visage, dira-t-on. Après ces quelques mots de la part de Rose, pleins d'éléments venaient de surgir dans mon esprit. Ce qui me fit sourire c'était qu'elle se plaignait de l'inertie du ministère face à cette situation de crise. Son patron n'était-il pourtant pas un ministre à l'origine? C'était à lui de coordonner ses agents à Poudlard et vraisemblablement il était plutôt incompétent. Malgré ce qu'elle voulait sûrement faire paraître, cette jeune auror pleine d'énergie à revendre donnait de bonnes raisons de douter de son supérieur.

Le manque de discipline des aurors déployés fût souligné par celle qui en était la capitaine, d'après ce que je comprenais du moins. Ainsi, elle était victime de son manque d'expérience. De mon temps, un blanc-bec n'aurait jamais eu (pour une de ses premières missions) à gérer une équipe et à prendre des décisions importantes. C'était complètement irresponsable de confier une telle responsabilité à quelqu'un d'inexpérimenté. Surtout sur une affaire aussi noire et importante. Poudlard était le berceau de la plupart des sorciers, on ne pouvait se permettre de laisser son avenir entre les mains d'une personne qui ne sait rien, ou presque, de la vie. Rose devait être douée et incroyablement mature pour être déjà arrivée jusqu'ici, cela ne suffisait pas à faire d'elle une bonne auror malheureusement.

Son regard me disait qu'il y avait encore des zones d'ombres à scruter en elle. Je devais poursuivre l'interrogatoire pour maintenir un rythme à la conversation. Pendant que je parlais, mon stylo se mettait à écrire tout seul grâce à un enchantement, je le tenais entre mes doigts simplement pour éviter qu'il ne dérape, compte tenu de ma gueule de bois.

"Anarchy Selwyn, oui je connais ce nom. Disons que le scandale qu'il a provoqué dans cette école est assez célèbre pour en entendre parler en-dehors. Néanmoins, si tout le monde sait qu'Anarchy est lié à la magie noire, pourquoi n'avons-nous pas encore la moindre preuve de ce genre d'accusation? Ou bien peut-être que vous l'avez vous-même observé? Il est clair qu'Anarchy Selwyn est le coupable parfait, mais il y a des éléments troublants qui m'empêchent de l'incriminer dans l'immédiat. Par exemple : pourquoi attendre si longtemps? Votre scolarité ne remonte pas à hier je présume, malgré que vous soyez plutôt jeune."

Je partageais mes réflexions avec cette jeune femme afin qu'elle sente que je lui livrais un peu de confiance. Sans doute n'avait-elle jamais eu l'occasion de vraiment penser à tout cela avec quelqu'un qu'elle ne connaissait pas, qui pourrait certainement lui apporter un regard différent sur toutes choses. L'histoire de Selwyn était effectivement intrigante, d'autant plus que je connaissais aussi un peu les aventures de son père mangemort, mais on ne pouvait faire de conclusions hâtives. La haine l'habitait sûrement, mais s'il était aussi impulsif que ce qu'on disait je ne voyais pas encore pourquoi (ni comment du coup) il aurait patienter quelques années sagement pour mettre à exécution un plan aussi imparfait et direct.

Soit Anarchy était stupide, ce qui n'était pas à écarter vu son ancienne maison (oui, selon moi les Serpentards ont toujours été les plus idiots en plus des plus piquants, c'est un stéréotype malheureusement avéré véritable), soit il avait formé une sorte de bande organisée pour l'aider dans ses sombres actions. Seul, il se serait fait attrapé aisément dans l'enceinte du château. Ce qui incluait que les élèves de l'école étaient tous suspects par la même. Anarchy aurait put se tourner vers des plus jeunes pour pouvoir les manipuler facilement. C'était une piste qui sentait très bon.

"Savez-vous si des personnes internes à Poudlard ont été en contact avec Selwyn après son exclusion jusqu'à aujourd'hui, Rose?"

J'approchais de quelque chose, c'était sûr, cependant je ne devais pas oublier mes autres pistes potentielles. Nous allions d'abord voir si cette auror prometteuse avait de nouveaux "secrets" à m'annoncer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Newbie
Newbie
Messages : 459
Galions : 880
Âge : 25 ans
Classe : Ancienne Gryffondor
Avatar : Anna Paquin
MessageSujet: Re: Le boulot en commun... {feat. Saul Steadworthy}   Mar 15 Juil - 16:41


Le boulot en commun...

Près du lac noir, deux Aurors font connaissance...
Rose & Saul

Rose commençait à croire qu’elle passait un peu trop de temps avec les gens qui n’aimaient pas le Ministère. Elle commençait à penser comme eux. Sur le fond, elle était d’accord avec eux parce que le Ministère ne se bougeait pas. La jeune Auror essayait de tout faire pour aider ces pauvres gens qui avaient tous perdus lors de la première guerre. Ce serait pareil si une nouvelle guerre devait éclater. Cette fois, Rose ne resterait pas les bras croisés comme ses ainés. Lorsqu’elle commença à se plaindre de ses collègues Aurors qui désertaient, elle sut qu’elle venait de faire une erreur. Elle n’aurait pas dû en parler à un membre que le bureau des Aurors envoyaient directement sans qu’on en parle à qui que ce soit. Pour se donner de la contenance, Rose lança :

« Je sais ce que vous allez penser. Je suis trop jeune pour gérer un groupe d’Aurors plus âgés. Vous vous mettez le doigt dans l’œil. »

Elle planta son regard dans celui de son ainé. Elle n’avait pas l’intention de lui montrer qu’il l’intimidait. Elle était à Poudlard depuis un moment maintenant et elle gérait les choses du mieux qu’elle le pouvait. La jeune femme avait quelques soucis personnels, mais elle les mettait toujours de côté pour ne pas être influencé par ses propres sentiments. Elle croisa les bras et lança à Saul qu’il y avait bien quelqu’un qui pourrait être l’auteur de toutes les agressions et il se nommait Anarchy Selwyn. C’est alors que Saul lui confirma que l’histoire avec le Serpentard s’était rependue en dehors du château. Rose souffla d’un air agacé. Elle aimait de moins en moins cet Auror et son interrogatoire. Il lui demanda pourquoi ils n’avaient pas encore de preuves. Pourquoi attendre si longtemps. Lorsqu’il lui parla de sa scolarité, la jeune femme sentit la colère monté en elle. C’était ça le problème. Personne ne la prenait au sérieux.

« Écoutez, si on ne peut pas l’arrêter, c’est parce qu’il est impossible de trouver quelqu’un qui aurait pu voir Anarchy sur les lieux des crimes. Ce n’est un secret pour personne qu’il aime la magie noire, mais on ne l’a pas vu en faire usage. C’est comme s’il ne faisait rien. Et puis, je ne vois pas en quoi ma scolarité a à voir avec ce problème. »

Rose s’éloigna de quelques pas pour souffler. Elle n’était jamais à l’aise avec ses interrogatoires, mais elle savait qu’elle devait passer par là. Et puis, c’était le bureau qui envoyait Saul, elle devait répondre à toutes ses questions même les plus intimes… Elle se retourna vers l’homme lorsqu’il lui demanda s’il y avait d’autres personnes internes à Poudlard qui avait été en contact avec Selwyn après son exclusion. Bien sûr qu’il y en avait. Rose se rappela de la cérémonie commémorative du 2 mai. Elle avait vu Anarchy avec deux autres Serpentard d’après le professeur Duchêne. Elle ne se rappelait pas de leurs noms, mais elle pourrait les reconnaitre. Cependant, elle se demanda si c’était une bonne idée d’avouer qu’elle avait vu Anarchy à Pré-au-Lard. Gardant ses bras croisés, elle répondit :

« Je l’ai vu avec deux Serpentard, mais ça remonte à quelques mois. »

Elle venait de mentir délibérément. Elle n’avait pas envie d’attirer des ennuis à des élèves qui avaient peut-être rien fait. La jeune femme resta plantée devant son ainé et rajouta :

« Pourquoi le bureau vous envoie directement ? Je n’ai pas compris pourquoi il n’a pas demandé à quelqu’un déjà sur place de faire l’enquête. Vous êtes sans doute un très bon Auror, bien que je n’ai pas souvenir de vous, mais j’aurai très bien pu faire le travail aussi. »

Rose était très sérieuse. Elle avait envie de montrer ses preuves, mais si c’était pour avoir quelqu’un dans les pattes à chaque fois, elle n’allait pas y arriver. En attendant la réponse de son ainé, elle regarda autour d’eux pour être sûr qu’il n’y ai pas d’élèves qui écoutent leur conversation…

_________________
I need you two...
"J'ai besoin de vous deux, même si entre vous, c'est la guerre... (c) code by Silver Lungs


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Newbie
Newbie
Messages : 28
Galions : 75
Âge : 41 ans
Avatar : Johnny Depp
MessageSujet: Re: Le boulot en commun... {feat. Saul Steadworthy}   Mar 15 Juil - 23:52

Cette fois-ci, on dirait bien que je l'ai quelque peu chiffonnée... Rose perdait peu à peu son sang-froid, elle n'était pas à l'aise du tout avec cet interrogatoire. Cela trahissait de plusieurs probabilités : la culpabilité (ce qui était probable à environ 1%, j'ai toujours aimé les chiffres pour quantifier les idées folles), un rendez-vous manqué (bon, ça elle m'en avait parlé, mais pas besoin de se mettre dans un état pareil quand même!), un secret qu'elle ne voulait pas que je découvre (trop vague pour le moment en tout cas, même pour un détective de génie, et je n'en suis pas un, donc...) ou un mensonge (j'ai l'impression de chauffer, mais il y a trop d'incertitudes autour de cette charmante blonde). L'énigme restait entière bien que j'avançais petit à petit sur ce qui semblait être le territoire de cette jeune lionne. Elle me donnait une part de son délicieux gâteau, mais m'empêchait de la terminer. Pourquoi Rose Carthew?

D'après ma chère collègue, la piste d'Anarchy Selwyn était plus compliquée que prévu. Comme je me doutais, personne n'avait jamais eu la moindre preuve de sa pratique de la magie noire. Il était clair que, si ce garçon était coupable de tels actes, il n'allait pas le crier sur les toits. Néanmoins, il devait être juste assez habile pour le dissimuler aux professeurs et aux habitants de Pré-au-lard. Cette piste était un peu hasardeuse, mais elle allait m'apporter d'autres éléments intéressants dans tous les cas. Un sac de nœuds se présentait à moi, l'esprit fermé de Rose en faisait parti.

La jeune femme dévoila, après une courte pause, qu'elle avait en effet vu Anarchy parler à deux élèves. Ce qui m'étonna, c'était une auror prétendue aussi efficace qu'elle (par elle-même et par d'autres vraisemblablement) n'identifie aucunement ces deux personnes. Elle se fichait de moi ou quoi? Qui plus est, elle se contenta d'apporter une nouvelle pique en pointant à nouveau du doigt les décisions de ses véritables supérieurs.

"Ce que j'aime chez vous Rose, c'est votre volontariat... Vous voulez vraiment que je vous dise pourquoi l'enquête m'est confiée plutôt qu'à vous? Parce que moi, je suis déjà mort. Ma vie et mon nom, tout n'est qu'un tas de poussière que plein de personnes très honorables veulent voir disparaître. Quoi qu'il advienne, je sais qu'un jour je ne me réveillerai pas car un de mes ennemis m'en empêchera de façon définitive. Cela peut arriver n'importe quand, n'importe où. Dans une ruelle, dans mon appartement, dans ce parc. Ce qui me garde en vie c'est que je me fiche de tout ça *et que je suis parfois inconscient de mes actes, il est vrai*, je fais juste ce qui doit être fait."

Finies les tentatives d'arrondir les angles, moi aussi j'avais des choses à dire. Je ne donnerai jamais à personne ma place, non pas par orgueil, mais parce que personne ne mérite une telle existence. Je ne suis qu'une légende, un conte pour aider les honnêtes gens à se lever pour aller travailler durement, une chimère pour effrayer les serviteurs du mal. A tout moment je peux disparaître, ne devenir qu'un tas de protéines gisant sur le sol. Les aurors connaissaient ce genre de danger lors de leurs missions, pour moi c'était constant. Ma vocation, mon but allait au-delà de ma propre vie.

"Le monde est fragile Rose. Vous voulez le protéger et c'est une quête honorable, mais n'oubliez pas que vous êtes fragile également, car vous faites parti de cet univers. Je suis une ombre qui essaie juste de vous faire signe, alors ne prenez pas mal le fait de ma présence et du rôle qu'il m'en incombe."

D'un claquement de doigts, je faisais disparaître mon carnet de mes mains. L'essentiel y était transcrit. De toutes manières, je venais de retrouver la totalité des mes facultés. Alors si Rose avait d'autres confessions à me faire, je graverai celles-ci directement sur le disque dur de ma mémoire tourmentée. Mon regard était chargé de souvenirs et j'espérais qu'il aide cette jeune fille à saisir ce que je tentais de lui inculquer.

"Si Selwyn est encore dans les parages, je le trouverai. Sa piste est sombre et j'aime bien farfouiller dans les affaires des fils de mangemorts. Disons que c'est un peu comme mon petit sport à moi, histoire de garder la forme."

Je soupirais afin de relâcher la pression de cette discussion, qui m'avait obligé à devenir bien trop sérieux pendant quelques instants. Je n'aimais pas ce ton de voix profond et grave que j'avais quand je laissais tomber quelque peu le masque du Saul décalé et un peu con. Je poursuivais maintenant que le climat redevenait un peu plus décontracté :

"Si jamais vous pouviez m'apporter un peu plus de précisions sur le lieu d'apparition de cet... Anarchy (quel prénom débile, au passage, je n'appellerai même pas un gnome dans mon jardin de cette manière), ce serait vraiment chouette de votre part. Pour ce qui est des élèves, je vous laisse vous assurer qu'ils n'ont rien fait de mal depuis. Cette école mérite un peu de repos, tout comme ses élèves j'ai l'impression."

Je farfouillais à présent dans mes poches intérieures, au bout de quelques secondes j'en sortis un petit miroir de poche à fermoir mécanique. Je le tendis à Rose, expliquant simultanément :

"Vous avez peut-être déjà vu ce genre d'objet traîner dans les poches des élèves. Personnellement, j'en ai chouré quelques uns aux objets confisqués... Bien sûr, j'en ai sélectionné deux identiques dans le tas qui communiquent ensemble, sinon il n'y aurait franchement pas eu d'intérêt. Quoi qu'il en soit, si vous apprenez quelque chose d'intéressant, ou même si vous avez simplement envie de parler à un vieux corbeau comme moi (bien que j'imagine que vous ayez mieux à faire), n'hésitez pas à utiliser ce miroir à double sens."

Avant de quitter la conversation, j'attendais tout de même une réponse de mon interlocutrice, dans l'espoir qu'elle me dévoile encore un élément probablement important. Il fallait marcher côte à côte plutôt que l'un contre l'autre dans cette affaire. Si Rose m'ouvrait les portes de ce qu'elle avait vu et de tout ce qu'elle savait, je ferai certainement un grand pas en avant dans ma mission, dans notre mission d'Aurors. C'était ça, l'avantage d'avoir le boulot en commun...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Newbie
Newbie
Messages : 459
Galions : 880
Âge : 25 ans
Classe : Ancienne Gryffondor
Avatar : Anna Paquin
MessageSujet: Re: Le boulot en commun... {feat. Saul Steadworthy}   Ven 18 Juil - 18:31


Le boulot en commun...

Près du lac noir, deux Aurors font connaissance...
Rose & Saul

Rose sentait le regard de Saul sur elle. Est-ce qu’il essayait de l’intimidé ? Ce ne serait pas une chose facile parce que la jeune femme avait appris depuis des années à faire fit de tous ces regards que l’on lui adressait. Non, il cherchait quelque chose d’autre. Pas qu’elle ait quelque chose à cacher… Excepté le moment qu’elle avait passé avec Alec Hudson et qui s’était soldé par une tentative de suicide en plus d’un poignet cassé, elle n’avait rien à cacher. Elle garda les bras croisés contre sa poitrine. Elle parla d’Anarchy Selwyn et de la complication de cette affaire. Il était impossible de lui faire porter le chapeau sans témoins. Elle lui avoua qu’elle avait vu Selwyn avec deux Serpentard en omettant de dire leurs prénoms. Ces deux jeunes gens avaient encore quelques années devant eux même s’ils étaient fils de Mangemorts. Rose n’aimait pas accuser les gens avant d’avoir des preuves. Après avoir encore une fois accusé le coup concernant cette mission donc avait la charge Saul, Rose l’écouta lui dire qu’il aimait bien son volontariat. Elle haussa ses sourcils. Il se fichait d’elle, c’était la seule explication possible. Il lui alors que la mission lui avait été confié parce qu’il était déjà mort. Que tout en lui et sur lui était un tas de poussière et que beaucoup de personnes voulaient le voir disparaître. Rose se demanda si c’était la vie d’Auror qui l’attendait elle aussi. La jeune Auror haussa les épaules et dit :

« Raison de plus pour confier cette mission à quelqu’un d’autre. »

C’était logique dans sa tête. Un Auror avec une mauvaise réputation avait plus de chance de ne pas mener cette mission à bien. Alors qu’elle-même n’était pas encore très connue. Elle aurait eu plus de chance de finir la mission. Mais elle n’aurait pas pu rencontrer Alec Hudson. Entre eux deux, ils avaient des différends, c’est sûr. Ils ne s’étaient pas revus depuis qu’il était parti de sa chambre en claquant la porte et que Rose eut détruit la moitié du mobilier, mais la jeune femme avait de bonnes raisons de croire qu’ils allaient se revoir bientôt. Secouant la tête, elle prêta attention à Saul. Il venait de lui dire que si Selwyn était encore dans les parages, il le retrouvera. Elle hocha la tête pour approuver ses dires sans vraiment y prêter attention.

« J’en doute pas, je vous le laisse volontiers ! »

Elle l’entendit soupirer comme pour évacuer les dernières paroles de leur conversation. Elle garda les bras croisés pour montrer son mécontentement. Elle n’aimait pas cet homme. Est-ce qu’elle pouvait lui faire confiance ? Elle se le demandait encore. Elle l’entendit lui demander si elle pouvait lui apporté un peu plus de précisions sur Anarchy. Il lui demanda aussi de s’assurer que les élèves impliqués n’aient rien fait depuis.

« La seule fois que j’ai vu Anarchy, c’était à Pré-au-Lard. Je suis affectée à cette partie du domaine et c’est le seul endroit où je l’ai vu. »

Elle le vit fouiller dans ses poches et pendant un instant, Rose craignit qu’il ne l’attaque. Elle sortit discrètement sa baguette magique puis vit qu’il avait sorti un petit miroir. Il le lui tendit. Hésitante, la jeune femme l’écouta lui dit que si elle apprenait quelque chose d’intéressant ou si elle voulait parler avec quelqu’un, elle pouvait utiliser le miroir à double sens. Rose attrapa l’objet et le glissa dans ses poches.

« Je n’y manquerai pas. Je vous souhaite une bonne journée Saul. »

Puis, elle partit dans état d’âme. L’homme n’avait pas bougé, mais elle s’en fichait. Elle avait un rendez-vous avec Robert Hilliard…


_________________
I need you two...
"J'ai besoin de vous deux, même si entre vous, c'est la guerre... (c) code by Silver Lungs


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le boulot en commun... {feat. Saul Steadworthy}   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le boulot en commun... {feat. Saul Steadworthy}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASCENSIO ::  :: ❝ L'extérieur de Poudlard :: Le lac noir-