Gryffondor
Directeur : Neville Londubat
Nombre d'élèves : 6
Points collectés : 335
Serdaigle
Directeur : Garett Hope
Nombre d'élèves : 9
Points collectés : 380
Poufsouffle
Directrice : Evannah Addams
Nombre d'élèves : 11
Points collectés : 1410
Serpentard
Directrice : Vesper Leigh
Nombre d'élèves : 8
Points collectés : 774
Revenir en haut
Aller en bas



 

Partagez
 

 tallulah ❝ i never knew daylight could be so violent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tallulah I. Fawley
Professeur
Professeur
Messages : 88
Galions : 240
Âge : Vingt-six piges, mais tssch !
Avatar : The ginger's queen ♥
tallulah ❝ i never knew daylight could be so violent Empty
MessageSujet: tallulah ❝ i never knew daylight could be so violent   tallulah ❝ i never knew daylight could be so violent EmptyMar 1 Juil - 19:45

Tallulah Isleene Fawley
Les rêves d’aujourd’hui sont les créations de demain.

Nom de famille :
Fawley, une grande famille sorcière, dont on sait peu de choses. Ils gardent le mystère autour d'eux, ça fait plus classe.
Prénoms :
Tallulah, parce que ma mère a toujours été fantaisiste. Et Isleene, qui en gaélique, signifie "vision". Vous pensez à une coïncidence ?
Je ne crois pas.


Age :
Vingt-six années déjà écoulées derrière moi.
Date et lieu de naissance :
Le 30 septembre 1988, dans le Wiltshire. La contrée de tous les sangs-purs par excellence.
Qualité du sang :
Il est pur, comme son appellation l'indique. Mais rester avec des coincés du boudin autour d'une table de trente mètres de long, merci mais non merci.
Orientation sexuelle :
Pansexuelle. Je ne choisis pas en fonction du sexe, mais en fonction de la personne en elle-même. Pour ce que je ressens en sa compagnie, pour la connexion, le feeling.
Statut social :
Célibataire.

Avatar :
La plus belle des belles, la déesse des rouquemoutes, "the woman". Florence Welch ♥


Ma maison était


NULLE PART.
JAMAIS FAIT POUDLARD, TROLOLOL.


Professeur de divination.

Baguette Magique :
Composée de bois de tilleul argenté, mesurant vingt centimètres, comportant un crin de licorne.
Balai :
Tallulah ne vole pas. Elle transplane, portolointe, poudredecheminettre ou peut venir à pied aussi, c'est bien à pied.
Animal de compagnie :
Une hermine commune, symbole de pureté. Qu'on m'a attribué à mon onzième anniversaire. Cet animal est prénommée Aslinn, parce que c'est une dâââme, voyez-vous.

Épouvantard :
Son échec. Ne pas avoir réussi la mission pour laquelle j'ai été formée depuis ma tendre enfance. Pour laquelle j'ai enduré maintes souffrances physiques et morales. La protection de la gardienne.
Riddikulus :
Ma réussite, bien entendu. Avec le petit jingle de victoire et le trophée, le bouquet de roses, le « merci, merci pour tout. Je voudrais remercier ma famille, mes amis, mon mentour.. » BREF.

Patronus :
Un wombat. Un animal qu'on a envie de papouiller toute notre vie tellement c'est « oooooh, il est trop mignon ! On dirait une peluche, dis Papa, je peux l'avoir ? » mais qui peut juste de transpercer 2cm de profondeur de peau si jamais il plante ses jolies quenottes de rongeur sur toi.
Enchantement préféré :
Tarantallegra. Parce que voir des gens bouger leur popotin, c'est toujours merveilleux.
Années de scolarité :
Aucune. Je n'ai jamais été à Poudlard. Je n'en aurais jamais eu le temps, avec les entraînements intensifs et journaliers qui m'étaient imposés.
Parcours professionnel :
Après ma stricte éducation qui m'a suivie jusqu'à mes vingt ans, j'ai pu être libre. Avant de rejoindre la gardienne, il m'était laissé un peu de temps, afin de faire le point. Ce point, je l'ai effectué en voyageant autour du monde pour comprendre la vision des autres tribus sur la voyance et la divination. Afin de comprendre si toute l'importance qu'on lui donnait était la même ailleurs.

Rôle pendant la guerre :
Aucun. Je n'avais pas le pouvoir de décider, il me fallait terminer mon entraînement. Ma liberté m'était offerte à la fin de celui-ci. Mais si j'avais pu, je serai allée du côté du bien, de la lumière. Vaincre les ténèbres. Accompagner la paix.


Son caractère
« Concentres-toi, Tallulah. Tu dois être réceptive à tout ce qui t'entoure, tout le temps. » Réceptive. Des sens aux aguets, presque plus développés que la moyenne, à l'image d'un aveugle qui doit se reposer sur ceux qu'il lui reste pour survivre. Le regard qui observe, à la moindre minute du jour, tout ce qui se déroule autour d'elle. Le moindre mouvement, le moindre geste, un courant d'air, un éclat trop lumineux pour être normal. Un vision comparable à celle d'un aigle. Précise, fine, qui ne manque jamais sa cible. Une ouïe semblable à un radar, qui s'adapte pour filtre le moindre son indécis, étrange. Un odorat que l'on a testé au mercure, à la cigüe, à la goutte du mort-vivant. Pour reconnaître toujours, le danger, où qu'il soit. Une machine de guerre, vouée à la protection. S'entraîner, tous les jours. Toutes les nuits. Endurer la souffrance physique, la maltraitance morale. Tout ça dans un unique but, celui de ne jamais faiblir devant quelconque ennemi. Parce qu'il ne faut pas. Jamais. C'est trop important pour être pris à la légère. Tout dépend de ce qui arrive, de ce qui se prépare. Et il faut protéger l'élue. Tout a été rythmé avec ce mot. Toute son enfance, toute sa vie. Apprendre, comprendre, intercepter les risques, se défendre, combattre, souffrir pour résister à d'éventuels problèmes.

On ne peut pas dire qu'elle a vraiment vécu, Tallulah. Depuis toujours, elle a été formatée pour devenir quelqu'un, pour servir une cause qui est chère à sa famille, au monde sorcier tout entier. Beaucoup de choses dépendent d'elle. Beaucoup. Alors elle a suivi les ordres, elle a étudié ce qu'il fallait savoir pour survivre, pour protéger. Cloîtrée, dans un manoir. Entourée de personnes qui n'étaient là que pour elle, au final. Pour vérifier si elle pourrait tenir son rôle correctement. Si elle était digne de son poste. Mais elle n'a pas été choisie comme ça, Tallulah. Elle s'est battue pour prouver son honneur, pour démontrer mon mérite à tous. Elle est courageuse, elle est persévérante. Elle n'a jamais laissé personne lui marcher dessus. Parce qu'elle aime la vie, putain. Tallulah, si elle avait pu, elle serait allée dehors, courir après les papillons. Se rouler dans l'herbe et profiter du soleil sur sa peau. Elle serait allée à Poudlard, comme les autres sorciers. Elle aurait mangé dans la Grande Salle, salué les elfes de maison. Elle aurait vécu son enfance à mille pour-cent. On se demande toujours comment elle arrive à respirer la joie de vivre, à être une telle femme après ce qu'elle a enduré. Pourtant, elle aime ce qu'elle est. Elle a pleinement accepté la mission qu'on lui a confié. Jamais elle n'a regretté tout ce qu'elle a vécu, parce qu'on l'a choisi, elle, pas une autre. Parce qu'elle représente quelque chose pour la famille Fawley. Alors elle dit merci à la vie, elle chante la vie, elle danse la vie. Ce n'est pas la première fois qu'on la présente comme une shtarbée. Une barjo. Une excentrique. Mais qu'elle lève son majeur à tous. Tallulah elle sait ce qu'elle a à faire, elle en est pleinement consciente. Et dans cette folie, il y a certainement la peur de ne pas pouvoir faire tout ce dont elle avait envie. L'épée de Damoclès tourne autour de sa chevelure flamboyante, tous les jours. Elle n'a pas peur de mourir, elle a simplement peur de ne pas avoir pu réaliser tout ses rêves d'enfant. C'est une enfant, dans un corps d'adulte, si on y pense. Avec des responsabilités qui pèsent, qui font mal parfois, mais qui sont acceptées avec dignité. Imprévisible, incompréhensible, Tallulah. Il faut t'expérimenter plusieurs fois avant de te comprendre. Parce que la machine possède de nombreuses facettes, après tout.


Sa vie
No light no light ϰ Un pas. Un autre. Une épaule qui s'arque. Un dos qui se courbe. Un fléchissement des genoux et l'oiseau s'envole. Il sautille, gracile, virevolte, semble être porté par le vent. Les flèches qui fusent de part et d'autres de la salle semble être évitées avec une précision certaine. Elle chute, un millième de seconde. Et c'est fatal. Un coup qui s'abat par l'arrière, traître. La vue est brouillée, l'esprit, désorienté. Tout est chamboulé. C'est mauvais. Et voilà qu'elle se relève, secouant sa crinière de feu. Un autre coup, cette fois-ci, clairement prévu. Et lorsque son visage se lève fièrement, digne, la marque rougeâtre est clairement imprimée sur la peau laiteuse de sa joue. « Tu es faible. Il ne faut jamais faiblir. Jamais. Tout en dépend. Recommences. » Elle crache le sang qui stagnait depuis quelques minutes de sa bouche, remontant ses cheveux en arrière pour qu'ils ne gênent plus. Elle se retourne, tente quelques part mais le craquement significatif de sa cheville résonne dans le silence absolu de la pièce. Retenir un gémissement qui se diffuse en écho dans le fond de sa gorge. Ne jamais montrer que la faiblesse l'atteint. Ne jamais faillir. Ne jamais abandonner. Prouver qu'elle est digne du rôle pour lequel elle a été élue. « Bien, père. » Et même la douleur l'enserre comme un étau insupportable, pulsant dans sa jambe comme un fardeau, elle continue sa route, venant se poster au point de départ. Et les flèches fusent de nouveau. Elle se déplace avec moins d'énergie, mais avec plus de précision, de réflexion. Atteignant son but, claudiquant mais le visage toujours levé. On ne baisse jamais les yeux. Même sous la pression. Même sous la peur ou la tristesse. Pourtant, elle ne peut empêcher le sourire de satisfaction qui relève imperceptiblement le coin de ses lèvres roses. Slap. Une entaille vient barrer la joue de l'oiseau. Et le même sang se retrouve à maculer la bague familiale. Tout comme la fierté qui vient d'être anéantie, en quelques secondes. Elle n'avait pas eu la possibilité d'apparaître, de rester quelques temps qu'elle devait déjà être effacée, d'un coup de main. « Ce ne sera jamais une compétition, comprends-tu ? C'est un devoir que l'on se doit d'accomplir, même si la mort doit venir nous cueillir pendant la route. Ce n'est pas un défi à relever pour prouver ta vaillance. C'est une mission d'importance cruciale pour la survie du monde sorcier, Tallulah. Ta misérable cervelle peut-elle l'enregistrer et le mettre en application !? » Et la haute stature se retourne, impassible. Laissant l'autre silhouette s'effondrer le sol. Aplatie contre le parquet. Comme une poupée désarticulée et désensibilisée. Une poupée de chiffon. L'importance, elle l'a toujours intégrée, au plus profond de son esprit. Elle aurait pu s'enfuir, loin de toute cette pression insurmontable qu'on lui faisait porter depuis toujours. De toute cette violence tant physique que morale qu'elle avait l'impression d'avoir connu depuis la nuit des temps. Toujours ces mots, ces gestes. Pour qu'elle apprenne, pour qu'elle « enregistre ». Comme une machine que l'on formate dans un but précis, sans aucune autre forme de procès. Une machine, c'est ce qu'elle était. L'oiseau était cloîtré dans sa cage, sans espoir de sortie, sans lumière pour venir éclairer sa route. Pourtant, elle n'en avait jamais voulu à personne. Jamais la haine et le désir de vengeance n'avaient effleuré son esprit, parce qu'elle avait été choisie pour cette mission. Parce qu'elle était traitée comme elle l'était pour une bonne raison. Pour être la protectrice de la gardienne, celle qui saurait défendre sa protégée en toutes circonstances. Celle que la mort n'effrayerait pas, que la douleur ne ferait pas broncher. Celle qui saurait garder le secret d'Anelore et de sa puissance de la portée du mal.

A revelation in the light of day ϰ « Mademoiselle, vos parents vous attendent dans le salon mauve. » Mauve, mauve, mauve. Mauve ici, mauve là-bas. Partout. Depuis toujours. La pièce phare du manoir familial. Celui où l'on arrache toujours une plume à l'oiseau, pour le punir. Pour ajouter encore plus à son enfermement. Pour lui prouver que d'être dans la cage n'est pas le pire. Ses pas sont légers, mécaniques, automatisés. Le robot qu'elle était devenu s'avançait vers son destin. Toutes questions s'étaient réunies, diverses et variées pour s'entrelacer, se chevaucher dans l'esprit tant fragile que barricadé qu'elle possédait. Pourtant, l'éclat lumineux qui dansait dans ses yeux, la vacillante flamme, était présente. Sous les braises, elle n'avait jamais cessé de flamboyer. De rester vivante, de combattre l'extinction latente qui l'avait toujours menacée. Son dos est droit, son visage est haut, laissant admirer ses traits fins, aristocratiques. Bien qu'elle vous enverrait directement en aller simple pour l'enfer si jamais vous osez en faire allusion. Ses yeux de chat sont vissés sur la porte que sa main doit aller pousser dans quelques secondes. Et le grincement sinistre vient s'ajouter à l'angoisse toujours aussi présente quand elle arpente cet endroit. Cette pièce dont l'apparence est tout ce qu'il y a de plus accueillante, de chaleureuse. Un vrai petit boudoir, l'attrait des cadres au mur, des rangées d'ouvrages que la bibliothèque de l'école de magie aurait envié. Le moelleux des sofas dans lesquels nous nous asseyons et dans lesquels l'on aurait voulu finir sa sieste ou ses discussions enflammées sur divers sujets. Mais tout dans cette salle rappelait la douleur, la tristesse ou la déception. La faiblesse. Ici, sa fierté avait été écrasée, émiettée, déchiquetée. Laissée pour morte, disparue. Plus aucune notion. Ses traits sont à moitié dissimulés par ses ondulations rousses.  Ce roux presque rouge, éclatant de vie. De passion. Que l'on a toujours envié. Pas le roux fadasse et clairement commun que possèdent toutes les autres. Une démarcation de plus dans son existence à part entière. « Nous avons quelque chose d'important à t'annoncer. » Toujours ces mêmes mots. Cette même rengaine, répétée des centaines de fois. Et le tic imperceptible de sa mâchoire à cette entente. Ses mains se resserrent sur le tissu de son pantalon, froissant le délicat tissu. Et l'attente, intolérable. La vicieuse attente qu'ils ont toujours théâtralement réussi à exploiter pour réduire l'oiseau à un être transi de doutes et de questions, de doutes. Et de « ...terminé. » Arrêt sur image. Stop. « Quoi !?...Oh, excusez-moi. Pouvez-vous répéter, mère ? » Un soupir. Deux soupirs. « Ton entraînement est terminé. Les membres de la famille Fawley t'ont instruite sur tout ce qu'il y avait à savoir pour mener à bien ta mission. Il te reste à conduire celle-ci correctement, avec honneur et respect de nos lois, de nos traditions. Tu es libre de partir, si tu le souhaites, pour accroître tes connaissances et compléter de toi-même, ta formation. » Un hochement de tête. Aucun mot. Une reconnaissance éternelle qu'elle n'aurait jamais pu exprimer à haute voix tant la boule dans sa gorge devait atteindre la taille d'une boule de bowling. Se levant prestement, elle fit ce que personne n'aurait pu croire et que personne ne croirait. Ils n'étaient que les seuls de cette pièce à ne jamais oublier ce geste. Enlacer ceux qui avaient fait de son enfance un lointain souvenir, un rêve irréalisé, un désir jamais accompli. L'incompréhension déformait les traits des visages parentaux comme jamais ils ne l'avaient été. Faces toujours impeccables et maîtresses des émotions qui passaient dessus comme la toile sur lequel un film est projeté. Puis la silhouette se retire solennellement et s'en va, sans un regard en arrière. Sans jamais voir que les perles salées qui dévalaient les rondeurs de ses joues était tout aussi présentes sur celles de ceux qui avaient régi son existence d'une main de fer. Elle était libre. Plus aucun ordre, aucune menace, aucun conseil venimeux sur ses actes à venir. Aucun main ne se lèverait sur son visage. Bien qu'ils aient été donnés avec une raison bien particulière. Combattre le mal par le mal pour ne plus souffrir d'aucun mal. Mais le mal n'atteindrait jamais plus son coeur blessé. Que la lumière du jour, que l'air frais du matin, que la vivacité de l'eau, que la douceur de l'herbe allait réparé. Qu'importe le temps qu'il faudrait, Tallulah vivrait. Elle vivrait avant même d'imaginer mourir. Parce que tel était son destin.


Derrière l'écran
Prénom ou surnom :
La Jonquille Baveuse, autrement prénommée Léa par les intimes.
Age :
DIX-NEUF ANS, NOW. *yaha*
Région :
Dans lou Fronce, dans lou Zourouain. Bref, le 01.
Sexe :
Je fais partie intégrante des moules de ce forum. Arrow

Comment as-tu découvert Ascensio ?
J'y suis presque depuis sa création, j'y possède deux autres comptes et c'est le paradis.
Qu'en penses-tu ?
DAT PEURFECT FORUM, GUYZ. Je vous nem trop fort.
Autres chose ?
Tu pousses le bouchon un peu trop loin Maurice !  :fouet:

Code du règlement :
Potty Pottam sur son Nimbus 2000



Dernière édition par Tallulah I. Fawley le Mar 1 Juil - 21:42, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haimon J. Bogart
Serpentard
Serpentard
Messages : 538
Galions : 350
Âge : 18
Classe : L1 Sécurité Magique
Avatar : Jake Abel
tallulah ❝ i never knew daylight could be so violent Empty
MessageSujet: Re: tallulah ❝ i never knew daylight could be so violent   tallulah ❝ i never knew daylight could be so violent EmptyMar 1 Juil - 19:52

Tallulah *x* Magnifique prénom #TallulahSonataArctica :coeur:

(Oui c'était constructif comme commentaire... mais... Tallulah :han: )

Et puis MauriceLePoisson a la classe  :piment: 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tallulah I. Fawley
Professeur
Professeur
Messages : 88
Galions : 240
Âge : Vingt-six piges, mais tssch !
Avatar : The ginger's queen ♥
tallulah ❝ i never knew daylight could be so violent Empty
MessageSujet: Re: tallulah ❝ i never knew daylight could be so violent   tallulah ❝ i never knew daylight could be so violent EmptyMar 1 Juil - 19:55

T'es un petit chou tout crémeux comme j'aime :han:

Merci beaucoup beau blond  :reallove: :coeur: 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alec Hudson
Professeur
Professeur
Messages : 1180
Galions : 2120
Âge : 39 ans
Classe : Ancien Serdaigle
Avatar : Raphaël Personnaz
tallulah ❝ i never knew daylight could be so violent Empty
MessageSujet: Re: tallulah ❝ i never knew daylight could be so violent   tallulah ❝ i never knew daylight could be so violent EmptyMar 1 Juil - 19:55

Re-bienvenue =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dirty-secret.forumsactifs.com/
Tallulah I. Fawley
Professeur
Professeur
Messages : 88
Galions : 240
Âge : Vingt-six piges, mais tssch !
Avatar : The ginger's queen ♥
tallulah ❝ i never knew daylight could be so violent Empty
MessageSujet: Re: tallulah ❝ i never knew daylight could be so violent   tallulah ❝ i never knew daylight could be so violent EmptyMar 1 Juil - 19:58

Merci beaucoup petit Alec  tallulah ❝ i never knew daylight could be so violent 280197301 

(Je peux pas m'empêcher de baver sur Raphaël, je l'aime :bave: :coeur:)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alec Hudson
Professeur
Professeur
Messages : 1180
Galions : 2120
Âge : 39 ans
Classe : Ancien Serdaigle
Avatar : Raphaël Personnaz
tallulah ❝ i never knew daylight could be so violent Empty
MessageSujet: Re: tallulah ❝ i never knew daylight could be so violent   tallulah ❝ i never knew daylight could be so violent EmptyMar 1 Juil - 20:08

J'appartiens à Rose mais battez vous pour moi si vous voulez (a)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dirty-secret.forumsactifs.com/
Arya C. McMillan
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 318
Galions : 270
Âge : 20 ans
Classe : M1 Art de la magie
Avatar : Anna Speckhart
tallulah ❝ i never knew daylight could be so violent Empty
MessageSujet: Re: tallulah ❝ i never knew daylight could be so violent   tallulah ❝ i never knew daylight could be so violent EmptyMar 1 Juil - 20:28

GARDIENNE TE VOILA !!!! tallulah ❝ i never knew daylight could be so violent 1456295263
J'ai tellement hâte que tu aies les points pour être validée ohmamanmonmerlin !! :han:

En tous les cas rebienvenue à toi ma chouquette en sucre,
ton perso est vraiment top du top !! On va faire de grandes et belles choses ensemble et avec tous les autres minions du fofow tallulah ❝ i never knew daylight could be so violent 1703909251

_________________
- DIS QUE TU ME RETIENDRAS -
Et juste au moment ou j'étais bien toute seule, tu m'arrive comme un coup de poings sur la gueule. L'autoroute de ma vie filait tout droit devant, notre rencontre est un accident.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tallulah I. Fawley
Professeur
Professeur
Messages : 88
Galions : 240
Âge : Vingt-six piges, mais tssch !
Avatar : The ginger's queen ♥
tallulah ❝ i never knew daylight could be so violent Empty
MessageSujet: Re: tallulah ❝ i never knew daylight could be so violent   tallulah ❝ i never knew daylight could be so violent EmptyMar 1 Juil - 20:36

Moi aussi j'ai hâte d'avoir les points pour être validée, mon petit chat tallulah ❝ i never knew daylight could be so violent 280197301 

ON VA FAIRE UN TRUC DE OUF, QUI ROXE DU PONEY ISLANDAIS. Tous ensemble.  :piment: tallulah ❝ i never knew daylight could be so violent 3504988893 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eugenia H. Bogart
Serpentard
Serpentard
Messages : 631
Galions : 570
Âge : 20 ans
Classe : L2 Médicomagie
Avatar : Léa Seydoux
tallulah ❝ i never knew daylight could be so violent Empty
MessageSujet: Re: tallulah ❝ i never knew daylight could be so violent   tallulah ❝ i never knew daylight could be so violent EmptyMar 1 Juil - 21:47

(re)bienvenue  :han: Quand je vois le perso, je suis contente que tu ai pris le poste de divi  :han: vivement ta validation ♥️

_________________

And I need you like a heart needs a beat but that's nothing new. I loved you with a fire red now it's turning blue. And you say sorry like an angel heaven let me think was you. But I'm afraid it's too late to apologize, it's too late.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tallulah I. Fawley
Professeur
Professeur
Messages : 88
Galions : 240
Âge : Vingt-six piges, mais tssch !
Avatar : The ginger's queen ♥
tallulah ❝ i never knew daylight could be so violent Empty
MessageSujet: Re: tallulah ❝ i never knew daylight could be so violent   tallulah ❝ i never knew daylight could be so violent EmptyMar 1 Juil - 21:58

Oh, ça me fait très plaisir que tu me dises ça !  :han:  :coeur: 

Merci beaucoup petit chaton  tallulah ❝ i never knew daylight could be so violent 1893861668

Édit : Ma fiche est terminée en tout cas, plus qu'à attendre les points rp  :piment: :coeur: 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
tallulah ❝ i never knew daylight could be so violent Empty
MessageSujet: Re: tallulah ❝ i never knew daylight could be so violent   tallulah ❝ i never knew daylight could be so violent EmptyMer 2 Juil - 12:50

re bienvenue, je kiffouille ton perso  In love 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
tallulah ❝ i never knew daylight could be so violent Empty
MessageSujet: Re: tallulah ❝ i never knew daylight could be so violent   tallulah ❝ i never knew daylight could be so violent EmptyMer 2 Juil - 12:59

Chapeau pour la fiche, Tallulah défonce du poney ! (et super les répliques cachées tallulah ❝ i never knew daylight could be so violent 1361479693 tu es diabolique). Hate de te voir à l'oeuvre !
Revenir en haut Aller en bas
Tallulah I. Fawley
Professeur
Professeur
Messages : 88
Galions : 240
Âge : Vingt-six piges, mais tssch !
Avatar : The ginger's queen ♥
tallulah ❝ i never knew daylight could be so violent Empty
MessageSujet: Re: tallulah ❝ i never knew daylight could be so violent   tallulah ❝ i never knew daylight could be so violent EmptyMer 2 Juil - 15:15

Merci beaucoup mes petits choux à la crème framboisée :han:

Je vous aime :cœur:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James E. Aylen
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 251
Galions : 500
Âge : 18 ans
Classe : L1 Sécurité Magique
Avatar : Tyler Posey
tallulah ❝ i never knew daylight could be so violent Empty
MessageSujet: Re: tallulah ❝ i never knew daylight could be so violent   tallulah ❝ i never knew daylight could be so violent EmptyMer 2 Juil - 18:14

Ah oui, Rose ne laissera jamais Tallulah touché Alec ><

Re-Bienvenue parmi nous =)

_________________
Everything change...
"Nous changeons... Nous découvrons un côté de nous qu'on ne connaissait pas..." ∞


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxwell T. Nott
Serpentard
Serpentard
Messages : 487
Galions : 140
Âge : 20 ans
Classe : L3 Médicomagie.
Avatar : Sebastian Stan ♥
tallulah ❝ i never knew daylight could be so violent Empty
MessageSujet: Re: tallulah ❝ i never knew daylight could be so violent   tallulah ❝ i never knew daylight could be so violent EmptyMer 2 Juil - 18:22

Tallulah ne touchera pas à Alec, promis :han: (La joueuse, pourquoi pas Arrow)

Merci :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
tallulah ❝ i never knew daylight could be so violent Empty
MessageSujet: Re: tallulah ❝ i never knew daylight could be so violent   tallulah ❝ i never knew daylight could be so violent EmptyMar 8 Juil - 22:39

(Re)Welcome.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
tallulah ❝ i never knew daylight could be so violent Empty
MessageSujet: Re: tallulah ❝ i never knew daylight could be so violent   tallulah ❝ i never knew daylight could be so violent Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

tallulah ❝ i never knew daylight could be so violent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASCENSIO ::  :: ❝ Présentations :: Fiches validées-