Gryffondor
Directeur : Neville Londubat
Nombre d'élèves : 6
Points collectés : 335
Serdaigle
Directeur : Garett Hope
Nombre d'élèves : 9
Points collectés : 380
Poufsouffle
Directrice : Evannah Addams
Nombre d'élèves : 11
Points collectés : 1410
Serpentard
Directrice : Vesper Leigh
Nombre d'élèves : 8
Points collectés : 774
Revenir en haut
Aller en bas



 

Partagez
 

 Euphy A. "La Tombe", l'indic.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Euphemia A. Grave
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 187
Galions : 200
Âge : 15 ans
Classe : Cinquième année
Avatar : Soairse Ronan
Euphy A. "La Tombe", l'indic. Empty
MessageSujet: Euphy A. "La Tombe", l'indic.   Euphy A. "La Tombe", l'indic. EmptyLun 16 Juin - 19:29


Euphemia "Euphy" Almeda Grave
Ne les jugez point, ils ne savent pas ce qu'ils font.

Nom de famille :
Grave
Prénoms :
Euphemia Almeda

Age :
15 années très pleines
Date et lieu de naissance :
22 décembre 1998, Stroke-on-Trent
Qualité du sang :
sang-mêlé
Orientation sexuelle :
Pansexuelle
Statut social :
Célibataire

Avatar :
Soairse Ronan


Le choixpeau m'a envoyé à



Serdaigle
cinquième année

Baguette Magique :
Vivi. Plume d'Auguray (Phénix Irlandais annonçant la pluie) et Pin Bristlecone, 12 centimètres.
Balai :
Aucun.
Animal de compagnie :
Dana. Chauve-Souris. Laureline dit que je suis douée avec les animaux. Je m'arrange juste pour pouvoir les étudier. J'ai eu plusieurs animaux de compagnie, mais J'ai fini par tous les laisser s'en aller. En ce moment, c'est Dana que j'étudie. Elle me colle depuis mon entrée à Poudlard.

Épouvantard :
Laureline (14 ans).
Riddikulus :
Laureline (9 ans).

Patronus :
Condor des Andes (non maîtrisé)
Matière préférée :
Toutes. L'univers entier est intéressant.
Matière détestée :
Divination.
Options (minimum deux) :
-Étude des Runes
-Étude des moldus
-Soins aux créatures magiques


Rêve d'avenir :
Devenir chercheuse en magie. Créer des sorts et des nouveaux items magiques. Connaître tout l'univers magique en détail. L'univers tout court.


Son caractère

Académie Beauxbatons, 2008.
« Euphémia, qu’est-ce que tu fais à fixer ta baguette comme ça ? »
La petite fille se tourne vers sa camarade de chambre et lui sourit avec mesure, comme toujours, assise devant un long bâton en bois de Pin, un brin de crin de licorne et des pierres minérales.
« Il va pleuvoir. Vivi est toute excité, et en même temps… »
Elle point sa baguette vers l’ensemble d’objet devant elle.
« Elle croit que je vais la remplacer par celui-là. Ne t’en fais pas Vivi, ce n’est pas parce que je réussi à fabriquer un bâton que tu seras remplacée. Tu es beaucoup plus pratique. »
La jeune colocataire rit à son tour et s’assoit à côté de Euphy.
« Et si tu énonçais tes sorts au lieu de lui parler après-coup ? »
Euphy pose la baguette blanche de douze centimètre devant elle. La baguette frémit d’elle-même sur le bureau.
« Pas besoin. Elle est en Pin. Dès que je pense à un sort, elle s’exécute. Sauf aujourd’hui, elle sait que je suis en train de faire une bêtise. »
La jeune rouquine ajuste sa nuisette en souriant.
« Je le pense aussi. Ce n’est pas comme si tu avais presque volé tous ces objets pour te fabriquer un bâton de magie alors que tu ne sais que très théoriquement comment on fabrique des baguettes. »
Euphy soupire.
« Je suppose que je vais attendre de rencontrer un fabriquant de baguette pour lui demander conseil… Contente Vivi ? »
La baguette semble émettre un tremblement avant qu’un coup de vent ne fasse tomber le bâton et les pierres sur le sol. Le crin reste en place. La petite rouquine se lève pour ramasser, affolée.
« Jalouse.
—Je le serais à sa place.
—Vivi est jalouse de toi, Laureline. »
La petite rouquine pose les pierres sur la table étonnée.
« Si elle avait vraiment voulu me faire abandonner cette idée, elle aurait mis le feu au crin de Licorne. Ne ramasse pas quand Vivi fait tomber quelque chose. »
Euphy lui prend la main et la fait s’assoir à côté d’elle.
« Et ne m’appelle pas Euphemia. On dirait une étrangère. »
Laureline regarde la baguette blanche se calmer sur le bureau, puis serre la main de la jeune Anglaise.
« Pardon Euphy. J’avais oublié qu’on était seules. »

Beauxbatons, 2010
« Pardon, Euphemia, on ne pensait pas que ce serait si facile à casser. Ne le prends pas personnellement. »
Laureline serre les mains sur ses bouquins, bouillonnantes de rage. Euphemia se contente de regarder le balai cassé par trois fois sur le sol avec un air indifférent.
« Ce n’est pas grave les filles. De toute manière, je ne m’intéresse pas vraiment au vol. »
Elle se retourne vers l’intérieur du château pendant qu’une des jeunes filles de première année sourit avec un air satisfait, baguette en main.
« Heureusement que tu n’étais pas dessus hein, Euphy ? »
Laureline lâche ses livres et empoigne sa baguette, rouges jusqu’aux yeux. Euphémia, quant à elle, dans un geste doux et avec un sourire presque tendre s’il n’avait pas été dans de telles circonstance, se retourne et lui fait garder sa baguette dans sa ceinture.
« C’est vrai. Une chute de 200 mètres de hauteurs m’aurait très certainement tuée, vu le nombre de fractures que cela aurait provoqué. Mais comme le noms des os et le nombres t’importent peu… »
elle sort sa petite baguette et fait en silence le mouvement du Wingadium Leviosa, faisant léviter les morceaux de balais dans les bras de la petite peste souriante.
« Toi et tes amies allez vite, plutôt que de mourir d’ennui, rapporter ceci au gardien en lui expliquant en détail à quel point jouer à la balle avec un ballon est ennuyeux. »
Elle s’approche, très droite, des cinq jeunes filles de 6e qui lui servent de compagnes de classes.
« Antonin aime beaucoup tes cheveux Magalie. Alors si tu veux rester dans ses bonnes grâces, je pense qu’il serait idiot qu’il me vienne l’idée d’utiliser le sort que je viens d’invoquer avec une paire de ciseau. J’ai une idée pour que ça n’arrive pas. Ne m’appelle plus jamais Euphy. »

Les Treize Commandements.
Règle numéro une : Euphy est toujours de bonne humeur.
Règle numéro deux : Si l'humeur de Euphy contredit à la règle n°1, assurez-vous qu'il ne pleut pas.
Règle numéro trois : Si ni la règle n°1, ni la règle n°2 ne sont remplies, ne vous fiez pas à la petite taille de Vivi la baguette magique, ni au sourire de Euphy. Si elle ne dit rien en pointant sa baguette sur vous, c'est qu'il est déjà trop tard pour répliquer.
Règle numéro quatre : Le monde est un immense théâtre où chacun doit jouer son rôle (Shakespeare).
Règle numéro cinq : Le monde est un immense terrain de jeu (Yes Man)
Règle numéro six : Les gens sont des acteurs de séries B maladroitement construits, alors prend du pop-corn. (Euphemia A. Grave)
Règle numéro sept : Euphy La Tombe est muette comme une tombe. Sauf si tu la creuse.
Règle numéro huit : Si tu creuse une tombe, tu trouveras toujours des trésors.
Règle numéro neuf : Toujours écouter le fossoyeur avant de piller une tombe.
Règle numéro dix : Si tu veux faire disparaître une information, enterre-la dans une tombe.
Règle numéro onze : Tout ce qui est inconnu est nouveau, tout ce qui est nouveau est intéressant, tout ce qui est intéressant doit être connu.
Règle numéro douze : Tu es le meilleur sujet de recherche possible. Le meilleur.
Règle numéro treize : N'appellent La Tombe "Euphy" que ses amis.



Sa vie

Beauxbatons, 2011
Laureline, allongée sur son lit, la tête revensée, regarde Euphemia jouer avec elle-même aux échecs de sorciers, avec son air réfléchit des beaux jours.
« Euphy… Ça ne t’embête pas ? Ces filles qui pensent que tu viens d’une famille de sang-pur.
-Je suis un sang mêlée. Mon grand-père maternel était un moldu. Et mon arrière-arrière-arrière-grand-mère en était certainement une aussi. Enfin après ça remonte un peu trop loin, donc je n’ai pas retrouvé le début de l’arbre généalogique.
-Elles pensent que c’est la même chose. Tes parents ont aidé des sang-pur il y a 13 ans. Enfin c’est ce qu’elles disent.
-C’est vrai. »
Elle fait un mouvement de la main et un pion bouge tout seul. La pluie si rare en cette saison fait chanter les carreaux de la fenêtre. Vivi semble comme neuve.
« Ils pensaient que le Mage Noir allait régner. Ils pensaient que c’était mieux de faire croire qu’ils étaient des sang-purs. Et après la guerre, un de mes grand frère est mort, et ma sœur s’est faite défigurée. »
Une autre pièce se déplace.
« Euphy… Est-ce que tu hais ceux qui ont gagné la guerre ? »
La jeune fille fixe l’échiquier puis point Vivi sur lui. Les pion se jettent tous les uns contre les autres sans distinctions.
« Non. C’est ridicule de chercher des coupables quelque part. On a perdu. Et j’étais trop jeune pour comprendre. Je n’ai pas le droit de les juger. Ni mes parents, ni ceux qui se sont acharné sur eux. »
Laureline semble pensive.
« Et si la guerre éclate à nouveau, qu’est-ce que tu ferras ?
-Il n’y aura pas de guerre. »
Des morceaux de pièces d’échec volent en éclat de la pièce et Euphy les range à coup de Wingardium Leviosa silencieux.
« Du moins, si il y en a une, je ne veux pas en faire partie.Ce serait ridicule de mourir pour une chose que je n’arrive pas à comprendre.  Je suis dans mon propre camp.
-Mhhhh… »
La bataille sur l’échiquier se termine quand les noirs et les blancs se retrouvent seuls avec une tour et un roi chacun.
« Mais si tu veux, je peux être dans ton camp. Pas parce que je comprends, mais parce que je sais. Tu ne prendras pas de mauvaises décisions, et même si tu en faisais, je serais là pour t’empêcher d’être stupide.
-Tu pourrais arrêter de me traiter d’idiote ?
-J’essaye de te montrer de l’affection là.
-T’es nulle.
-Révise ton cours de botanique avant de me traiter de nulle.
-Ah, impossible. Je vais me coucher.
-Tu veux que je te tienne la main pour t’endromir, mon idiote de Laureline ?
-Exactement ! Viens te coucher ! »
Euphemia sourit et range le jeu d’échec après avoir lancé des réparos sur les pièces, puis vient sur le lit de Laureline et s’allonge à ses côté. Elles se prennent la main et ferment les yeux.
« À demain Laureline.
-À demain Euphie. »

Poudlard, 2012

La queue d’élève en robe noire devant l’armoire est toute émoustillée et en joie. C’est un plaisir pour le professeur de voir ce cours se dérouler comme prévu et de voir chacun d’eux conquérir leurs peurs. Embrassant la classe en émois du regard, il tombe sur une jeune fille aux longs cheveux pâles recroquevillée sur un banc à ouvrir un livre. Euphemia, transférée de l’école Beauxbâtons au début de l’année scolaire. Elle suivait pourtant le cours avec des yeux pétillant jusqu’à la fin. « Mademoiselle, vous n’êtes pas passée si je ne m’abuse. » Euphemia sursaute mais fait semblant d’être absorbée par son livre. « Mademoiselle… » Les élèves, progressivement, se retournent. L’étudiante se redresse en fermant précipitamment son livre. « C’était très instructif Monsieur ! Je pense avoir appris énormément de chose.
—Vous n’apprendrez jamais mieux que votre baguette à la main. » Elle se mord les lèvres et regardant le plafond, assise très droite. « Je ne crois pas que montrer mes peurs à tous les élèves me protégera contre eux. Les peurs de quelqu’un sont des informations très précieuses ! » Le professeur sourit. « Et bien vous allez vous mettre sur un pied d’égalité avec vos camarades. » Un lourd silence pèse dans la salle, Euphemia soupire et sort sa toute petite baguette blanche. Une chance qu’il pleuve souvent dans cette région, contrairement aux Pyrénées. Vivi ne devrait pas avoir de mal à fonctionner rapidement… Ou peut-être que justement, elle n’aurait pas le temps de contenir ses émotions ? Elle se place devant le panneau de fête foraine planté devant l’armoire, qui se change immédiatement… En une petite rouquine, les cheveux coupé au carré, un œil gonflé par un violet qui lui court sur le visage, des ecchymoses sur tout le corps. La petite fille lève une baguette en hêtre sur en criant des mots informes, qui finissent par prendre un écho dans toute la salle de classe : « Suppo de Sang-Pur. » Laureline. Souffrante.
Euphémia pointe avec une froideur apparente, malgré son visage crispé, sa baguette vers la petite Laureline battue à mort, tenant à peine debout. Sans qu’elle ne prononce un mot, l’écho s’étouffe et la petite rouquine tombe au sol, raide. Les autres élèves s’affolent, et le professeur semble lui-même un peu décontenancé. Après quelques secondes et une reprise difficile de sa respiration normale, Eupy se redresse et se tourne vers son professeur et ses nouveaux camarades de classes. « Je vous demande pardon Professeur. Mais pour moi, un cadavre est plus rassurant que quelqu’un qui me veut du mal. » Les autres élèves, hormis les Serpentard, prennent un air horrifiés. Eux cependant prennent un air grave, et pour certain presque compréhensif. « Ce n’est qu’un bout de viande maintenant. —Le cour est terminé, sortez tous s’il vous plait. Mademoiselle, il faut que je vous parle. »

Le soir tombé, le professeur de défense contre les forces du mal est tiré de ses corrections par un bruit étrange. Lorsqu’il sort pour jeter un œil dans sa salle de classe, il trouve Euphemia tentant de déverrouiller l’armoire de l’épouventard. Sans prononcer un mot.
« Euphemia ? »
Elle penche la tête pour voir le professeur. Comme si de rien n’était, elle demande spontanément. « Il n’y a vraiment aucun moyen de voir la vrai forme d’un épouventard ? »
Le professeur lève les sourcils et croise les bras, intéressé.
« Non. Aucun à ce jour. »
L’adolescente souffle par les narines et fronce les sourcils. En pointe encore sa baguette vers le loquet et semble se concentrer très fort.
« Je veux le voir !
—Impossible.
—Vous abandonnez un peu vite ! »
Le professeur descend les marches et vient lui confisquer sa baguette. Elle perd toute nervosité et soupire en fixant désespérément le loquet.
« Je comprendrais que ça ne vous intéresse pas de savoir… »
L’adulte rit.
« Ça m’intéresse. Je sais juste que je n’y arriverai pas. Dis-moi, qui était cette petite ? »
Euphy toque à la porte et tente d’écouter le bruit que fait l’épouventard à l’intérieur pour s’imaginer sa taille et son poids, en vain.
« Laureline. Ma roomie de Beauxbâtons.
—Tu ne l’aimais pas ?
—Si, beaucoup.
–Pas elle ?
—Elle s’est faite agressée l’an dernier par des filles de ma classe pour m’avoir défendue. Ma famille était très proche des sang-purs, et on ne peut pas dire que je suis quelqu’un de très chaleureuse.»
Le professeur lève les sourcils alors qu’elle continue à faire le tour de l’armoire avec un air désespéré.
« Et puis lorsqu’elles se sont moquées de nous en disant que c’était presque dégoutant d’être aussi proche pour deux filles, elle leur a crié qu’on s’aimait, ce qui a grandement facilité son passage à tabac. »
Elle racontait tout avec un détachement étonnant, plus effondrée de ne pas pouvoir assouvir sa curiosité à l’égard de la créature polyforme.
«Après ça même les garçons n’avaient plus envie de nous voir. Laureline est très forte, alors elle a réussi à garder le moral, mais pas moi, alors on s’est séparés pour qu’elle puisse continuer sans être comparée à moi. C’est pour ça que je suis revenue ici. »
Le détachement apparent de l’adolescente rendit l’enseignant méfiant.
« Tu es sûre que tout va bien ? Je veux dire, ça… Et le fait que ton ridikulus soit un cadavre ? »
Elle finit par s’assoir en tailleur devant l’armoire, l’esprit bouillonnant.
« J’ai dit que c’était rassurant. Mais je trouve ça ridicule, les morts. » Elle se tourne pour la première fois vraiment vers l’enseignant.
« Les cadavres sont comme les poupées. C’est parce qu’on les voit comme de potentiels vivants, avec leurs potentiels, leurs ambitions et leurs rêves qu’ils sont effrayants. Mais ce ne sont que des bouts de viandes inanimés à la fin. C’est ridiculement vide et bidon, un mort. »
Le professeur soupire.
« Pas quand on maîtrise la nécromancie. Un cadavre peut devenir très dangereux. Ce n’est pas une bonne idée de t’en servir comme défense. Tu ne pourras pas tuer un mort. Et puis tuer ta meilleure amie… Et ton amoureuse… Ne serait pas une solution le jour où elle se retournerait contre toi. »
La jeune fille fixe l’armoire en faisant la moue.
« Mh. Je suppose que vous avez raison… »
Elle tend la main vers le professeur qui lui redonne sa baguette. Et tandis qu’elle se lève, il déverrouille l’armoire. Laureline, tout en sang, en sort précipitamment en tentant de frapper Euphy, hurlante. La jeune fille bondit en arrière, le coeur visiblement serré par cette vision, esquive des coups de poings rageurs et un sort qui fait voler un chandelier en éclat. Puis elle regarde attentivement la copie de Laureline, avant de sourire et de pointer sa baguette sur elle.
« Ne sois pas ridicule, Laureline. »
L’œil défiguré se couvre d’un bandeau de pirate, et les vêtements salit se changent en costume fait main de pirate. Laureline est plus jeune. Beaucoup plus jeune. Son cri de douleur est devenu un rire de petite fille, et un écho, comme un souvenir, retentit dans la pièce, avec un voix française.
« Ne te moque pas de moi, Euphy ! Ne te moque pas de moi ! »
Elle répond alors que la petite fille marche sur un ballon trop grand pour elle.
« Tu as l’air d’un clown ! »

Poudlard, 2014 :Club de musique du Samedi 16 heures.
« C’est qui elle derrière ? »
Euphemia est assise en retrait et ferme les yeux en écoutant la musique.
« C’est une quatrième année je crois. Serdègle.
-Moi je l’ai déjà vu au Club de potion. Elle fait toujours des trucs loufoques dans son coin.
-T’es sûre ? Moi je l’ai vu dimanche dernier aller vers les serres pour le Club de botanique.
-Je suis persuadée qu’elle est dans le club d’échec. J’en suis certaine.
-De quoi vous parlez ?
-La fille là-bas.
-Ah, la touriste du lundi soir !
-Tu la connais ?
-Pas vraiment, elle est juste tout le temps au club de Duel de Sorcier, exactement comme ça, derrière tout le monde.
-Elle peut pas faire tous les club à part le nôtre quand même ?
-De quoi vous parlez les gars ?
-La quatrième année derrière.
-Oh, Euphemia. C’est moi qui l’ai amené. Elle m’a demandé tout à l’heure au Club d’étude des créatures magiques si je pouvais la conduire jusqu’ici quand j’irai au Club de musique.
-Vous êtes amies ?
-Pas du tout, elle m’a abordé, comme ça. D’habitude elle parle jamais à personne, et à ce qu’il parait elle reste toujours aussi tard que possible dans la forêt. Je pense qu’elle voulait un peu de changement. Elle est très aimable, pas méchante pour un sou.
-N’empêche, si elle ne parle à personne…
-C’est étonnant de voir quelqu’un faire autant de club et ne pas avoir d’amis… »
Tous se taisent, et la musique dans la salle leur fait l’effet d’un silence. Le malaise les gagne.
« Elle a l’air contente comme ça, non ? Si elle était juste timide, elle n’essayerait pas de faire autant de club.
-À mon avis, lance un des jeunes gens, silencieux jusqu’alors, elle n’est simplement pas intéressée par les gens. »
Ils se tournent vers lui.
« Euphimia vient de Serdègle, alors je sais. Elle ne s’intéresse vraiment pas aux autres. Elle est pourtant très intelligente, et douée. Mais ses notes en cours passe du meilleur au pire parce qu’elle ne traite pas les sujets qui ne l’intéressent pas, ou fait facilement du hors-sujet parce qu’elle trouvait ça plus intéressant. Elle n’est même pas inquiétée par ses BUSE.
-Ça fait très … Misanthrope…
-Elle est pourtant si polie et aimable…
-Ne t’y fies pas trop. Et puis sa famille a collaboré avec le régime des Mangemorts.
-Bon ça suffit, vous cassez l’ambiance à cracher du venin sur cette fille. Ça nous regarde pas, d’accord ?
-Hey, à qui le tour ! »
Les applaudissements couvrent la fin de la conversation et certains d’entre eux prennent leurs instrument pour se joindre à la prochaine improvisation. Euphémia quant à elle reste dans l’ombre à écouter, un doux sourire aux lèvres.

Beauxbatons, juin 2012.
Laureline, un pensement sur le front, s'avance en clopinant sur une cane avec une poignée en or et en argent ciselé dans la cour pour se mettre à la hauteur d'Euphemia. Le jour décline sur le flanc de montagne.
« Tu as une de ces dégaines.
-Parle pour toi, l’estropiée.
-Ton bâton dans le dos et Dana sur l'épaule.
-Ne lui donne pas de nom comme ça te chante. De toute manière, je vais la remplacer. Dans un ou deux ans certainement.
-Comme-moi. »
Euphemia ne répond rien. Cette blague-là ne lui semblait pas drôle. Les blagues les moins drôles étaient toujours plus proche de la vérité.
« Laureline, je ne…
-Je sais. Tu ne m’abandonne pas.
-C’est dommage de perdre quelqu’un qui comprends si bien. »
C’était la bonne chose à faire. Laureline et elle, séparément, allaient chacune devenir plus forte et trouver leur voie. Laureline se bâtira elle-même, et deviendra une bonne sorcière, une très bonne sorcière.
« Tu ne me perds pas. On se reverra un jour en temps qu’amies. Quand on sera plus adultes, et plus fortes. Et que personne ne pourras nous insulter à causes de nos familles.
-Ta famille est très bien, tu n’as pas de souci à te faire.
-La tienne aussi est très bien. Ta mère ne méritait pas ce qu’elle a subi. Je ne méritais pas ce qui m’est arrivé. Et tu n’as pas mérité qu’on te méprise. »
Dana grimpe sur la tête de Euphemia, encore malmenée d’avoir été dérangée pendant son sommeil.
« Pour ma mère, je ne sais pas. Je jugerai quand je serai plus sage. »
Laureline soupire en mettant les mains sur les hanches.
« Jusqu’à quand attendras-tu ?
-À jamais. J’attendrai de te revoir. Et quand nous seront sûre et certaine qu’il n’y a pas d’erreur à faire, alors nous joueront ce qui nous plait, en dépit des règles. »
La rouquine sourit, et dans un aura fière se tourne vers son amie qui en fait de même. Un dernier regard plein de leur malice, de leur admiration et de cet amour innocent qui les animes. Elles se tendent la main et se la serrent, solennellement.
« Let’s meet again, Laureleen.
-Au revoir, Euphemia Almeda Grave. »




Derrière l'écran
Prénom ou surnom :
Lulu, Roro, Diamanrouge, redmarian, etc.
Age : 19 ans, comme 19 ans plus tard, yeah !
xxx
Région : Europe (France, Région parisienne)
xxx
Sexe :
"Je suis un homme gay dans un corps de femme." Miss Spooky Muffin

Comment as-tu découvert Ascensio ?
PRINCE DES TENEEEEBRE ! Soit Audric A. Saddler. Ah eu aussi le mérite de me tanner Annabeth Leigh (avec amour ma rouquine ;p). Et pis je connais aussi Kris C. Travers apparemment. Bref, je vous rejoint mes amûûûrs !
Qu'en penses-tu ?
J'en pense du bien. C'est suffisemment dans l'univers de HP pour qu'on puisse y mettre tout l'univers créé par l'auteur dedans, et suffisemment détaché pour que même une puriste comme moi aient envie de tout chambouler. Le scénario original mis en place est idéal pour raccrocher les vagons ET greffer ce qu'on aime dans HP. Pas une bête fanfic intérractive, et pas "Je veux que Drago et Hermione finissent ensemble !"
Autres chose ?
CHOU.

Code du règlement :
Potty Pottam sur son nimbus2000



Voilà voilà, après quelques problèmes de codages (si vous en trouvez, dîtes-moi).
Je suis encore en train de choisir l'avatar, je vais faire des essais.
Si possible, j'aimerai au plus vite pouvoir valider le passé de Euphy un professeur de défense contre les forces du mal d'il y a un an (à ce que j'ai compris c'était un prédéfini), et avec une famille de sang pur au moins. Par Mp ou comme ça vous chante, je serais ravie d'en discuter avec ceux qui sont intéressés  Euphy A. "La Tombe", l'indic. 4205938117 
Des bisous, ravie de vous rencontrer tous !


Dernière édition par Euphemia A. Grave le Jeu 26 Juin - 18:44, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Annabeth Leigh
Serpentard
Serpentard
Messages : 81
Galions : 140
Âge : Vingt
Classe : L3 Sécurité Magique
Avatar : Katie McGrath
Euphy A. "La Tombe", l'indic. Empty
MessageSujet: Re: Euphy A. "La Tombe", l'indic.   Euphy A. "La Tombe", l'indic. EmptyLun 16 Juin - 19:51

BIENVENUE MON AMOUR.

Trop de love, peace sur ton coeur, j'ai trop hâte de Rp à nouveau avec toi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Euphemia A. Grave
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 187
Galions : 200
Âge : 15 ans
Classe : Cinquième année
Avatar : Soairse Ronan
Euphy A. "La Tombe", l'indic. Empty
MessageSujet: Re: Euphy A. "La Tombe", l'indic.   Euphy A. "La Tombe", l'indic. EmptyLun 16 Juin - 19:59

PURÉE VIENS TOI LA QUE JE TE ///ENCLUME GÉANTE//

*câline*

Tu m'as manquée toi éè ! Lien obligatoire, sinon je viens te couper les orteils pendant la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silver E. Nott
Serpentard
Serpentard
Messages : 280
Galions : 670
Âge : 18 ans
Classe : L1 Sécurité Magique
Avatar : Blake Lively
Euphy A. "La Tombe", l'indic. Empty
MessageSujet: Re: Euphy A. "La Tombe", l'indic.   Euphy A. "La Tombe", l'indic. EmptyLun 16 Juin - 20:54

Re bienvenue ! Super fiche, très originale ! :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marlow F. Hodgson
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 115
Galions : 70
Âge : 11 ans
Classe : 1ère année
Avatar : Bailee Madison
Euphy A. "La Tombe", l'indic. Empty
MessageSujet: Re: Euphy A. "La Tombe", l'indic.   Euphy A. "La Tombe", l'indic. EmptyLun 16 Juin - 21:45

Bienvenue !!!

Quoi, je l'ai fait au moins  What a Face et maintenant je peux dire ... La tombe.  :cache: Ça me fait peur.

Cela promet ta fiche en tout cas. C'est bien remplis.  :piment: 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Euphy A. "La Tombe", l'indic. Empty
MessageSujet: Re: Euphy A. "La Tombe", l'indic.   Euphy A. "La Tombe", l'indic. EmptyMar 17 Juin - 8:34

Bienvenue à toi Miss o/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Euphy A. "La Tombe", l'indic. Empty
MessageSujet: Re: Euphy A. "La Tombe", l'indic.   Euphy A. "La Tombe", l'indic. EmptyMar 17 Juin - 10:20

Bienvenue ♥
Revenir en haut Aller en bas
Alec Hudson
Professeur
Professeur
Messages : 1180
Galions : 2120
Âge : 39 ans
Classe : Ancien Serdaigle
Avatar : Raphaël Personnaz
Euphy A. "La Tombe", l'indic. Empty
MessageSujet: Re: Euphy A. "La Tombe", l'indic.   Euphy A. "La Tombe", l'indic. EmptyMar 17 Juin - 11:02

Bienvenuuue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dirty-secret.forumsactifs.com/
Euphemia A. Grave
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 187
Galions : 200
Âge : 15 ans
Classe : Cinquième année
Avatar : Soairse Ronan
Euphy A. "La Tombe", l'indic. Empty
MessageSujet: Re: Euphy A. "La Tombe", l'indic.   Euphy A. "La Tombe", l'indic. EmptyMar 17 Juin - 11:20

Merci à tous, ça fait bien plaisir de voir tant de monde !
Je serai ravie de jouer avec tout le monde une fois validée !

Mises à jour : Blason remplacé par celui des Serdaigle, ajout dans la partie Caractère des Treize Commandements et corrections mineures encore à pourvoir :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Euphy A. "La Tombe", l'indic. Empty
MessageSujet: Re: Euphy A. "La Tombe", l'indic.   Euphy A. "La Tombe", l'indic. EmptyMar 17 Juin - 12:13

BIENVENUE SUR LE FOOOORUUUUM Euphy A. "La Tombe", l'indic. 3133196628

J'ai vraiment hâte de pouvoir rejouer avec toi, alors je ne sais pas ce qu'on va faire, mais on va trouver un truc qui défonce :han:

Ton personnage est original, comme toujours, j'espère que tu te plairas dans ma nouvelle maison :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
Arya C. McMillan
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 318
Galions : 270
Âge : 20 ans
Classe : M1 Art de la magie
Avatar : Anna Speckhart
Euphy A. "La Tombe", l'indic. Empty
MessageSujet: Re: Euphy A. "La Tombe", l'indic.   Euphy A. "La Tombe", l'indic. EmptyMar 17 Juin - 12:58

Une écriture bouleversante pour une histoire qui m'a vraiment fait mal au coeur. Je vais soutenir pour toujours le LaurEmia ! Euphy A. "La Tombe", l'indic. 729115420 Euphy A. "La Tombe", l'indic. 371081900 Et en attendant, je te souhaite officiellement la bienvenue parmi nous <3

Bienvenue sur ASCENSIO !


Tu es validé(e) !
Te voilà maintenant validé ! Un rang t'as été attribué selon tes informations. Si tu es un élève est donc membre de l'une des maisons de Poudlard, tu peux tout de suite te rendre dans la zone Sablier et poster un petit message dans le topic de la maison, afin de faciliter le comptage des points !

 Tu peux donc désormais commencer à jouer. Pour ce faire c'est très simple, tu peux envoyer des MPs aux membres, ou faire une demande de RP. Lorsque tu auras fait plus amples connaissance avec les membres, n'oublie pas d'aller faire ta fiche de liens, ainsi que ton répertoire de topics ! Tu pourras aussi rejoindre des clubs, ils sont importants pour l'intrigue du forum et te permettront peut-être de te trouver des liens plus facilement ! Pour toutes informations supplémentaires, nous te conseillons de jeter un œil à la partie vie scolaire qui regroupent toutes les informations importantes à savoir !
 Si tu as la moindre question, n'hésite pas, le staff est là pour ça !

 
Toute l'équipe d'Ascensio te souhaite un excellent jeu !  meugnon




_________________
- DIS QUE TU ME RETIENDRAS -
Et juste au moment ou j'étais bien toute seule, tu m'arrive comme un coup de poings sur la gueule. L'autoroute de ma vie filait tout droit devant, notre rencontre est un accident.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Euphemia A. Grave
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 187
Galions : 200
Âge : 15 ans
Classe : Cinquième année
Avatar : Soairse Ronan
Euphy A. "La Tombe", l'indic. Empty
MessageSujet: Re: Euphy A. "La Tombe", l'indic.   Euphy A. "La Tombe", l'indic. EmptyMar 17 Juin - 13:20

Merci beaucoup, je sens que ce soir va être une bonne soirée de paperasse et de LIENS.

MAUREEEEEEEN VIENS ICI QUE JE T'EMBRASSE !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Euphy A. "La Tombe", l'indic. Empty
MessageSujet: Re: Euphy A. "La Tombe", l'indic.   Euphy A. "La Tombe", l'indic. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Euphy A. "La Tombe", l'indic.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASCENSIO ::  :: ❝ Présentations :: Fiches validées-