Gryffondor
Directeur : Neville Londubat
Nombre d'élèves : 6
Points collectés : 335
Serdaigle
Directeur : Garett Hope
Nombre d'élèves : 9
Points collectés : 380
Poufsouffle
Directrice : Evannah Addams
Nombre d'élèves : 11
Points collectés : 1410
Serpentard
Directrice : Vesper Leigh
Nombre d'élèves : 8
Points collectés : 774
Revenir en haut
Aller en bas



 

Partagez | .
 

 Une soirée explosive

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 280
Galions : 670
Âge : 18 ans
Classe : L1 Sécurité Magique
Avatar : Blake Lively
MessageSujet: Une soirée explosive   Ven 6 Juin - 20:59


Une soirée explosive
Silver et Némésis
Nous étions le 31 décembre, le dernier jour de cette année 2013. Une année riche en émotions pour ma part et je tenais à la terminer en beauté. Il y avait peu de jour que j’appréciais plus que les autres, puisque pour moi chacun était une fête perpétuelle. Mais le réveillon du nouvel an était une soirée bien différente, propice aux pires folies pour accueillir la nouvelle année comme il se doit. Et ce soir je n'allais pas manquer une occasion de rater cela. J'avais reçu maintes invitations diverses et variées, pour des soirées allant de la plus décadente à la plus branchée. Je n'avais pas mis beaucoup de temps à faire mon choix, et ça promettait d'être mémorable. Je trépignais d'impatience déjà à l'avance.

Je jetais un coups d’œil au dehors pour observer le temps qu'il faisait. Avec ravissement je constatais qu'il ne neigeait pas et qu'il ne pleuvait pas non plus. Au moins le temps de marcher jusqu'à Pré Au Lard je ne saurais pas totalement trempée. C'était déjà un point positif, il risquait de faire froid mais tant pis si ce n'était l'affaire que de quelques minutes. Il était déjà 20 heures passé, je ferais mieux de me mettre en route, sauf qu'avant je voulais à tout prix embarquer avec moi une personne très spéciale. J'aurais très bien pus passer cette soirée en compagnie de Japhet ou de ma Eugenia, mais j'avais une tout autre idée en tête. Pour qu'elle réussisse j'allais devoir la jouer finement et ne surtout mettre en avant mes talents de manipulatrice et de menteuse. Lorsque c'était pour la bonne cause les fourberies devenaient des actes de pure gentillesse n'es-ce pas ?

Pour cela j'allais devoir commencer par cacher ma tenue pour qu'elle ne se rende compte de rien. J'avais opté pour une robe grise m'arrivant à la moitié de mes cuisses et enserrant mon corps dans une fine couche de tissus. Mes cheveux retombaient en boucles souples autour de mon visages, dégringolant jusqu'à mes reins. Je n'avais pas vraiment insisté sur le maquillage, je préférais largement garder mon visage au naturel. Et comme à mon habitude j'étais perché sur de hauts escarpins en accord avec ma tenue.

Je lançais un sort à ma robe pour que toute les fioritures disparaissent l'espace de quelques minutes pour que ma cible ne se rende compte de rien. J'attrapais un sac et y mis plusieurs effets que j'avais auparavant rendu minuscules pour que tout passe, puis je m’emmitouflais dans ma cape avant de partir à la recherche de mon amie. Je savais exactement où je pourrais la trouver, je m'y dépêchais, j'étais déjà en retard. Je remontais les cachots pour atterrir au second étage devant la bibliothèque. Avec un petit sourire j'y entrais l'air de rien, ignorant le regard suspicieux du bibliothécaire. Elle était totalement déserte, il faut dire qui aurait l'idée de s'y rendre le jour de l'an et bien moi je connais un personne capable de cela. Et elle n'était autre que Némésis Carrow. Je soupirais en la reconnaissant, assise dans le fond plongé dans un livre.

Je levais les yeux au ciel en approchant. Némé et moi entretenions une relation des plus tumultueuse et riche en rebondissements. Nous nous aimions autant que nous nous détestions. Mais j'adorais cette fille, une âme de serpent coincé dans un uniforme de lion. Sur certains aspects de nos personnalités nous pouvions être considéré comme jumelles et sur d'autre nous étions de vrai opposés. Par exemple sur le fait que j'appréciais et jouais de ma popularité alors que Némé n'aimait pas trop ce mélanger aux autres et sociabilisait. Mais il y avait un point que je ne pouvais plus laisser passer. Celui du monde de la nuit. De mon monde. Elle n'était pas le genre de fille à aller en soirée et je comptais bien changer cela. Car une fille de 17 ans ne pouvais pas ne pas aimer ce genre de soirée, sauf si elle fréquentait les mauvaises. Et moi je ne me rendais qu'à celle où j'étais sur du succès et de mon amusement.

Je resserrais les pans de ma cape et prit mon air habituel. Arrivée devant sa table je posais mes paumes à plat devant elle, avant de plonger mon regard gris dans le sien. J'allais devoir la jouer fine à partir de maintenant. Comment allais-je faire ? Je pouvais tenter un « Salut Némésis, dis tu me suivrais dans un endroit que je garderais secret jusqu'à là bas et cela sans poser de question. » J'allais juste me récolter un non et me faire snober à la manière Carrow. Pas le meilleur plan, ni la meilleure idée que j'avais eu. Mais elle était une lionne, une créature indomptable.

« Salut Némé, j'ai une surprise pour toi ! J'ai tout préparé pour toi, et on est déjà en retard. »


Je laissais placer un moment de silence avant d’enchaîner.

« Tu vas venir n'es-ce pas, je n'ai pas préparé tout cela pour toi, toute cette surprise pour rien ?  Ca me tient vraiment à..cœur. »

Mon cœur, un cœur, quelle bonne blague, le mien était fait de roc et était aussi froid que le marbre.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 80
Galions : 50
Âge : 17 ans
Classe : Septième année
Avatar : Troian Bellisario
MessageSujet: Re: Une soirée explosive   Dim 8 Juin - 20:40


It's party hard bitch ! Forgive me if I'm too playful.

« Sometimes you just need a little detail to awaken a bad pain which was previously asleep. »
Dire que Némésis était d'humeur insupportable était minine, elle était folle de rage, bien qu'elle soit toujours d'une humeur excécrable à cet instant c'était bien pire à cet instant. Pourtant la journée avait commencé comme toute les autres, bien qu'elle soit une fille perpétuellement en colère, rien ne présager à faire ressortir les démons intérieurs de la gryffondor. Le déclenchement de cette bombe était arrivé au très attendu livraison de courrier. La rouge et or avait était très surprise de recevoir une lettre, encore plus lorsqu'elle reconnut l'écriture de sa mère, depuis la découverte de la liaison entre son ex-compagnon et sa fille les rapports mère-fille c'était très vite détérioré. Bien que l'amour maternel fût présent, il y avait toujours cette atmosphère tendue et étrange qui planait entre elles mais, il y avait surtout cette compétition perpétuelle et inconsciente entre la mère et la fille. Une compétition qui poussait la gryffondor à ne plus être dans les jambes de sa mère lorsque celle-ci avait une nouvelle fois un homme dans sa vie, comme à cet instant. La lettre disait tout simplement que Némésis ne pouvait pas rentrer pour le nouvel an, que sa mère avait invité son nouveau compagnon, Fred, à passé le nouvel an avec elle et bien évidemment il n'était pas au courant de l'exsitence de la Carrow. Exsitence qui ne devait pas être encore découvert par son nouvel compagnon, Némésis ignorait la réel raison mais, elle se douter bien que ce fût sûrement en rapport avec son ex-beau père, est-ce que sa mère était-elle à ce point perturbé par ce qui c'était passé au point d'éloigné sa fille de toutes ses relations ? Probablement. En tout cas c'était l'impression qu'avait Némésis.


Ainsi la Carrow était littéralement folle de rage, encore une fois sa mère l'abandonné pour pouvoir batifolait avec un nouvel homme, apparemment ça ne l'importait peu que sa fille passe le nouvel an seul. Bien qu'elle ait pu très bien allait chercher du réconfort auprès de ses amis hors, la plupart avaient déjà prévu quelque chose et ce n'était clairement pas le genre de la jeune fille à allait quémander de l'attention ou encore de se plaindre auprès de quelqu'un. Bien sûr dans son élan de rage, elle avait insulté, poussé ou encore frappé tout ceux qui par malchance avait croisé sa route, elle voulait briser tout ceux qui l'entourait, les faire souffrir autant qu'elle souffre, ses psychologues définissais sa violence comme un appel à l'aide alors, qu'elle, elle définissait ça tout simplement comme quelque chose de normal.


Après sa crise de rage intense la jeune fille réfléchit sérieusement à ce qu'elle pouvait faire pour se divertir, trouver quelqu'un avec qui passé la nuit ? Se rendre à une fête ? Hum.. Non ce n'était clairement pas une bonne idée, la gryffondor supportait pas très très bien l'alcool alors, rapidement avec quelques verres elle n'était plus déjà maître d'elle-même, ce qui dans ses moments-là laisse percevoir une Némésis que rare quelques personnes avait eu la chance de voir, il n'y avait plus Némésis l'enfant de mangemort qui détesté qu'on la touche et aussi hostile qu'un fauve non, dans ses moments là il y avait la Némésis fêtarde et tactile, qui rigolé pour un rien et qui enchaîné les verres à moitié ivre. C'était plus qu'une mauvaise idée, c'était une idée à bannir totalement. Du coup la jeune fille opta pour la bibliothèque ouais, ce n'était pas le lieu le plus festif pour fêter la nouvelle année mais, au moins là-bas elle était dans son monde.


« Salut Némé, j'ai une surprise pour toi ! J'ai tout préparé pour toi, et on est déjà en retard. »


Touché en plein dans le mille, Silver et ses surprises c'était un peu comme un clown et ses gaffes, c'était drôle, c'était cool mais, ça les conduisait toujours dans des situations étrange voir même loufoque. Continuant de lire son livre, elle soupira avant de jouer avec un de ses trous de son jean déchirés.


« - Hum ? Je déteste les surprises Silver. Déclara-t-elle simplement sans relever le regard de son livre, Puis te connaissant je vais encore finir dans une mauvaise posture. »


Peut-être qu'elle ne l'avouerait jamais mais, à cet instant elle était vraiment tentée par la proposition de son amie hors, d'un côté elle anticipait un peu parce que bon, elle connaissait la serpentarde, plissant les yeux le regard perplexe elle referma son livre et porta enfin son attention sur la blonde.


« Tu vas venir n'es-ce pas, je n'ai pas préparé tout cela pour toi, toute cette surprise pour rien ? Ca me tient vraiment à..cœur. »


Haussant un sourcil de plus en plus perplexe, Némésis toisa du regard son amie, ou plutôt la tenue de son amie cherchant un détail ou bien une piste qui pourrait lui donné une preuve que son amie préparée quelque chose de louche mais, elle avait pourtant l'air comme d'habitude même avec cette lourde cape.


« Ne fait pas comme si tu avais un cœur, c'est presque.. Flippant. Répondit-elle en plantant son regard chocolaté dans celui de la serpentarde, Ok. Je viens. Mais seulement parce que j'ai fini mon livre et que l'autre peau de vache va sûrement me jeter dehors tellement je squatte ici. »


Se levant enfin de son siège la gryffondor sortis de la bibliothèque en s'assurant bien que son amie la suive, elle s'arrêta néanmoins lorsque les portes lourdes se fermèrent derrière elles.


« - Alors, c'est quoi ta fameuse surprise ? Demanda-t-elle toujours les sourcils hausser »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 280
Galions : 670
Âge : 18 ans
Classe : L1 Sécurité Magique
Avatar : Blake Lively
MessageSujet: Re: Une soirée explosive   Mar 10 Juin - 23:32

Une soirée explosive
Silver, Calypso et Némésis



Comme je l'avais prévu elle ne fut pas si facilement convaincu. Elle commença par me faire part du fait qu'elle détestait les surprises. Aimait-elle quelque chose ? J'en doutais fort ! En plus de ça elle avait une très basse estime de moi ! Comme si j'allais l'amener dans un traquenard, bon c'était vrai au final je n'étais pas une sainte et je passais mon temps à monter des plans douteux et à faire de mauvaises blagues. Mais au passage tout était toujours réussis comme je l'entendais, je parvenais toujours à mon but avec les effets, souvent mauvais, que je désirais. Autant dire que la plupart des gens n'avais pas un très haute estime de moi, mais je m'en fichais, je n'avais besoin de personne pour avancer. Je me suffisais à moi même.

Je voyais à son attitude qu'elle était intrigué par ce que je disais, je lançais donc la carte de l'ultimatum et des sentiments. Pas sincère pour un gallions. Elle se mit à détailler ma tenue du regard. J'avais bien fais de prendre les devants, elle était pire qu'une brigade d'auror à la recherche de mangemort quand elle se mettait à chercher se qui clochait. Je gardais un visage neutre, n'essayant pas d'être trop angélique, pour ne pas me décrédibiliser. Elle ne tarda pas à répliquer, en restant purement fidèle à elle même, je ne m'attendais pas vraiment à autre chose.

« Ne fait pas comme si tu avais un cœur, c'est presque...Flippant, répondit-elle en plantant son regard dans le mien. Ok je viens. Mais seulement parce que j'ai finis mon livre et que l'autre peau de vache va sûrement me jeter de me jeter dehors tellement je squatte ici. »

Je me retins d'éclater de rire, elle dressait un portrait tellement fidèle de ma personne. J'étais sans cœur et insensible, ça se voyait sans même que je n'ai à parler. Un corps de vélane et un cœur de pierre. C'était bien mieux ainsi. Elle enchaîna en me sortant des excuses que je ne crus pas à un seul instant. Je levais les yeux au ciel pour toute réponse. Essaie tout ce que tu veux Carrow t'es pas crédible pour une noise ! Elle brûlait juste d'envie de me suivre.

Elle se leva enfin se dirigeant vers la sortie, je ne mis pas longtemps à la suivre. Je la vis vérifier que j'étais encore là, comme si j'allais rester dans cette bibliothèque alors que je venais de lui faire une superbe proposition. Je fis un dernier sourire hypocrite au bibliothécaire et manquai de rentrer dans Némé qui s'était stoppé devant la bibliothèque. Elle me demanda que je lui révèle ma surprise. Et c'était bien sur hors de question !

«Ça ne serait pas une surprise si je te le révélais ! Allez retourne dans ta salle commune prend seulement ta cape et retrouve moi dans le hall. Et fait vite on est en retard ! »

Je la laissais là et repartis au pas de course vers l'entre des serpents, une idée brillante venait de germer dans mon esprit. Oh la soirée n'allait en être qu'un peu plus pimenté. Une idée totalement garce, totalement parfaite ! J'arrivais quelque peu essoufflé dans ma salle commune, et je venais certainement de battre le record du monde de sprint en talons aiguilles de 15 cm. C'est là que je repérais ma cible. Calyspo.

Cette serpentarde et moi entretenions les rapports les plus étranges au monde, basé essentiellement sur le fuseau horaire. La journée elle enchaînait les gaffes qui faisaient perdre au sablier des serpents des tonnes de points, ce qui avait le don de me rendre furieuse. Je n'étais pas un modèle de vertu moi non plus, j'étais juste plus discrète et plus désireuse de faire gagner ma maison. En plus j'étais préfète et donc obligé de la réprimander. Parfois je me demandais si elle ne le cherchait pas. Enfin bref. La nuit par contre c'était une autre histoire, nous devenions les démones de la nuit, les pires créatures existantes sur terre. Mettant nos talents de reines de la nuit en commun, jusqu'à en devenir sœur de beuverie. J'aimais assez les soirées avec elle, je n'avais jamais l'occasion de m'ennuyer. Le plus drôle c'est que la relation très conflictuelle qu'elle entretenait avec Némésis n'était plus un secret pour personne. Les causes je ne les connaissais pas et je m'en fichais éperdument. Ce qui m’intéressais moi c'était les conséquences. Et une soirée comme celle ci, avec ces deux là réunit, promettait un lot intarissable d'épisode hilarant. Bon ils ne feraient sûrement rire que moi ! C'était donc le principal.

Je m'approchais d'un pas décidé de ma comparse, me plantant juste devant son fauteuil. Il fallait que je me dépêche, je ne voulais pas que l'on perde notre statut de reines de la dispute ! De toute manière, à chaque fois que j'allais la voir c'était soit pour lui hurler dessus soit pour lui proposer une soirée. Et vu l'heure, qui commençait à se faire tardive, elle devait déjà avoir compris. Je lui tendis un petit parchemin que j'avais rédigé à la va vite sur la route, il contenait l'adresse où elle devait se rendre. Je lui glissais un petit mot, presque un chuchotement.

« Il faut absolument que tu y sois ! C'est la soirée de l'année, bon la dernière surtout ! Robe sexy exigée ! »

Je n'ajoutais rien et n'attendis même pas sa réponse que je savais d'avance positive avant de faire volte face et de me rendre dans le hall. Je me m'y pas longtemps à y arriver, Némésis me rejoignais seulement pile à l'heure.

«Bon maintenant on va pouvoir y aller. Par contre on va devoir marcher un peu, puisque nous devons nous rendre à Pré-Au-Lard  pour transplaner ! »
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 52
Galions : 20
Âge : 17
Classe : L1 Commerce et Relations internationales.
Avatar : Kaya Scodelario.
MessageSujet: Re: Une soirée explosive   Sam 14 Juin - 1:40





« Une soirée explosive. »

«There's a pain, inside of us, wich can only be cured by losing your mind.»


« C’était un matin comme un autre pour Calypso. Enfin, un soir serait plus exact. Elle s’était réveillée dans des draps inconnus, cette fois chez les Serdaigles, et était descendue en douce jusqu’aux cachots, ses chaussures dans la main, pour s’affaler sur son lit. Elle n’avait plus de force. Elle avait mal partout. Elle sentait des courbatures dans à peu près toutes les parties de son corps, et sa bouche était pâteuse. Grommelant contre le monde entier, elle réussit à se traîner jusqu’à la salle de bain, et s’arrêta devant son miroir. D’accord, les dégâts étaient donc relativement notables. Son maquillage avait coulé en dessous de ses yeux, sa peau collait, ses cheveux étaient dans un état pas possible, et un suçon ornait son cou. Magnifique. Soupirant, elle réalisa également la forte odeur d’alcool et de tabac qu’elle dégageait, et l’état pitoyable de sa robe de sorcier. Bon, une bonne douche ne lui ferait pas de mal.

Deux heures plus tard, la jeune Serpentard s’affalait de nouveau, sur le canapé de la salle commune, propre, dégageant une odeur plus normale, et portant des vêtements amples. Bon, elle avait toujours les cheveux en bataille, ceci dit, mais il n’y avait pas grand-chose à y faire. Elle resta ainsi quelques minutes, peut-être plus, le visage enfoncé dans un fauteuil, inspirant uniquement à un sommeil bien mérité. Mais quelque chose clochait. Oui, il y avait définitivement une chose qui ne tournait pas rond. La nuit commençait à tomber, et il n’y avait pas un seul bruit. La salle commune des Serpentards était totalement silencieuse. Fronçant les sourcils, Calypso se redressa et constata qu’il n’y avait pas âme qui vive. Diablerie.

Mais bientôt, des bruits de pas se firent entendre, et la jeune fille n’eut pas le temps de soupirer, rassurée, et de se laisse tomber sur le canapé une dernière fois, que la Préfète faisait son entrée. Silver. Silver qui courait en talons de quinze centimètres. Silver qui avait l’air étrangement excitée. L’animation revint tout à coup dans la salle commune, les élèves descendant des dortoirs. Certains regardèrent en coin vers les deux jeunes filles. Leur relation tumultueuse était bien connue, et la salle commune des Serpents en avait fait l’expérience plus d’une fois. Ils devaient s’attendre à une avalanche de cris et de lancers d’objets en tout genre, à un froid total et définitif, à une ambiance à la fois tendue et glacée. L’air était à couper au couteau, en effet. Les disputes de Calypso et Silver étaient célèbres, désormais, et peu étaient les élèves ou les professeurs qui n’en avaient pas entendu parler. Elles se haïssaient, tout simplement.

Ou du moins, c’est ce qu’elles prétendaient quand tout le monde les regardait. Elle, la préfète « parfaite », et elle, l’élève délinquant. Forcément, elles avaient une image à respecter. Alors Silver aurait pu venir pour lui crier dessus, pour une quelconque gaffe qui aurait fait perdre des points à leur maison. Qu’est-ce qu’elle en avait à faire, au juste, de leur maison ? Mais il était tard. Et lorsqu’il se faisait tard, Silver ne cherchait pas la dispute. Leur point commun refaisait alors surface ; il fallait se divertir. Calypso eut un sourire en coin, vérifiant que plus personne n’avait les yeux sur elles, et saisit délicatement le papier que son aînée lui tendait. « Il faut absolument que tu y sois ! C'est la soirée de l'année, bon la dernière surtout ! Robe sexy exigée ! » Et elle s’enfuit aussi vite qu’elle était venue.

La jeune Lockheart se releva brusquement. Elle avait énormément de choses à faire. Au pas de course, elle entra dans sa chambre, et fouilla dans son armoire. Quelques minutes plus tard, l’ensemble de sa garde-robe était étendue sur le sol, et elle courrait s’enfermer vers la salle de bain, sous le regard désespéré de ses colocataires. Elles y étaient désormais bien trop habituées, c’était tous les soirs la même chose. Se mordant la lèvre, Calypso s’admira dans le miroir. Optant pour une robe noire simple, relativement moulante, et relativement courte, accompagnées de chaussures à talons, elle avait toujours un éternel problème. Ses indomptables cheveux. Après quelques minutes à essayer tant bien que mal de les aplatir, elle soupira, haussa les épaules, attrapa son sac, et dit au revoir à ses « amies ». Il était l’heure de se vider la tête.

Après s’être égarée trois ou quatre fois, à cause de son légendaire sens de l’orientation, la jeune Serpentard entra dans la soirée indiquée par son … amie ? Sa complice ? Sa partenaire de beuverie ? Elle ne pouvait même pas dire ce qu’elles étaient. Peu importait. Ce soir, elles seraient amies. Un coup d’œil circulaire lui suffit pour repérer la grande blonde, riant aux éclats, accoudée au comptoir. Elle eut un rictus. Silver était vraiment une magnifique fille, intelligente, sûre d’elle, … et elle cachait bien son jeu. Au fond, Calypso était persuadée que Silver adorait se jouer des gens, presque autant qu’elle le faisait. Et c’était peut-être ce qu’elle appréciait le plus chez elle. Après avoir lancé un clin d’œil à un inconnu, rit dans sa barbe, et attraper un verre au hasard au bar, elle se dirigea vers son amie. « Désolée du retard, je me suis égarée. Enfin, je vois qu’on a pas besoin de moi pour rigoler ! Tu nous présente ? » Une jeune fille se trouvait aux côtés de Silver, mais Calypso était incapable de voir son visage. Alors elle se pencha.

Et le désenchantement fut rude. Némésis. Sa Némésis. Pourquoi ? Pourquoi avait-il fallu que la jeune blonde choisisse Némésis parmi tant d’autres ? Pourquoi ? Retenant un soupir, la Serpentard se fit à l’idée. Tant qu’à devoir passer la soirée avec elle, autant la rendre amusante. Alors elle prit sa voix la plus grave, se passa la langue sur les lèvres, et activa son mode séductrice. Prétendons donc que nous ne nous connaissons pas. Oh, bien sûr, elle se doutait que Silver avait tout prévu, et qu’elle connaissait leur … « relations tumultueuse », mais pour s’être donné tant d’effort, Calypso voulait la remercier. Elle avait voulu du spectacle, elle allait en avoir. « Je ne crois pas que nous ayons le plaisir de nous connaître. » Avec un sourire, elle fit tourner son verre dans sa main, machinalement. Si elle n’était pas amusante, cette soirée serait, dans tous les cas, loin d’être ennuyante. »


(c) Spinelsuns
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 80
Galions : 50
Âge : 17 ans
Classe : Septième année
Avatar : Troian Bellisario
MessageSujet: Re: Une soirée explosive   Dim 27 Juil - 3:24


It's party hard bitch ! Forgive me if I'm too playful.

« Sometimes you just need a little detail to awaken a bad pain which was previously asleep. »

Suivant docilement la blonde Némésis sentait de plus en plus son mauvais pressentiment augmenté, c'était étrange, pourquoi Silver voudrait soudainement lui faire une surprise ? A elle ? La personne qui détestée le plus au monde les surprises ? C'était foutrement étrange et en y réfléchissant bien, Némésis était persuadé que c'était l'une de ses idées pour la sociabiliser. Lorsque l'ont regardé bien les deux jeunes filles il n'y avait pas grand-chose qui les rapprochaient. Silver était une vélane sans pitié, une briseuse de cœur à la grande confiance et qui aimait être sous les feux des projecteurs. Elle inspirée la crainte et le respect de chacun. Alors que Némésis, elle était la petite lionne au venin de serpent, la cachottière qui assumait peu de chose et préférée largement ne pas être au centre de l'attention. Des personnalités tout de même opposées qui s'allier par leur goût pour la vengeance, la persécution et le besoin de contrôle permanent. Leur amitié en surprenait plus d'un, personne ne se douter qu'au-delà des apparences se cacher un profond respect et une sincère amitié.


«Ça ne serait pas une surprise si je te le révélais ! Allez retourne dans ta salle commune prend seulement ta cape et retrouve moi dans le hall. Et fait vite on est en retard ! »


Elle n'avait même pas eu le temps de répondre que la jolie blonde était déjà repartie au pas de course. De plus en plus suspicieuse, la lionne repartie néanmoins dans sa salle commune, s'asseyant sur son lit quelques instants elle essaya de faire le lien entre la surprise de la serpentarde et elle. Quel jour on était déjà ? Oh ouais, le trente-et-un décembre. Puis comme un flash, elle fit soudain le lien. Le nouvel an > elle toute seule > la surprise de Silver. A présent Némésis en était sûre, la soudaine surprise de Silver n'était pas pour rien, certes encore un de ses plans vicieux pour sociabiliser la lionne mais, un plan qui lui apporterait de la compagnie. Pour la première fois de sa vie Némésis se sentit émue, alors qu'un grand sourire idiot prenait place sur ses lèvres, elle sentit ses yeux piquer dangereusement. Ca par contre ce n'était pas bon du tout. Se mordant fortement la lèvre malgré son grand sourire idiot, elle fit tout son possible pour ne pas laisser l'une de ses fameuses perles salées tombées. Son sourire parti rapidement lorsqu'elle aperçut l'une de ses camarades de dortoirs la regarder comme si elle avait vu un fantôme. Ni une, ni deux, Némésis remit son fameux masque. Lançant un regard noir à la concerner celle-ci retourna tout aussi rapidement à ses occupations.


Regardant l'heure, elle décida qu'en quelques minutes elle pouvait se changer et être à l'heure. Elle ne supporterait pas d'être en retard, il fallait qu'elle fasse très vite. Les mains dans sa garde-robe, Némésis se rendit compte qu'il y avait un problème. Elle ne sortait jamais et ainsi elle n'avait jamais acheté de vêtement pour ses occasions. Stupéfaite pendant quelques secondes devant ses habits, elle ravala sa fierté et alla demander conseil à la fameuse camarade qui l'observait bizarrement il y a quelques minutes. Celle-ci lui sortit ce qu'il y avait de plus potable pour une soirée dans ses affaires, c'est-à-dire une jupe bordeaux et un débardeur noir. Ok ce n'était pas le plus top et la tenue la plus parfaite pour une soirée mais, on fait avec les moyens du bord. Enfilant sa nouvelle tenue et tout de même une paire de collants opaque elle se rendit compte que ses chaussures n'allaient pas du tout avec sa tenue. Faisant le tour dans ses chaussures et remarquant les minutes qui s'écoulaient, elle finit par prendre la paire qui semblait tout de même passait avec sa tenue donc, une paire de bottines.


Sa cape mise, la lionne se rendit en courant au lieu de rendez-vous, elle s'arrêta de courir quelques minutes avant d'entrer dans le hall. Tout essoufflée et transpirante, elle reprit sa respiration discrètement tout en essayant d'avoir un minimum l'air naturel, elle toisa du regard la serpentarde.


«Bon maintenant on va pouvoir y aller. Par contre on va devoir marcher un peu, puisque nous devons nous rendre à Pré-Au-Lard pour transplaner ! »


Hochant simplement la tête, beaucoup trop encore secouées par sa course elle ne pensait pas pouvoir dire grand-chose à cet instant. Suivant une nouvelle fois Silver, la jeune fille après avoir récupéré son souffle, essaya par tous les moyens de faire parler la serpentarde. Évidemment se confrontant à une des pires manipulatrices, elle n'obtenue rien de plus. Abandonnant l'idée de la faire avouer malgré qu'elle ait déjà des gros doutes, elle finit par balancer n'importe quel sujet pour faire la conversation. Arrivant à Pré-Au-Lard avec la jolie blonde, Némésis s'agrippa à la serpentarde, le transplanage n'étais pas vraiment une des matières où elle excellait. Suite au petit voyage mouvementé, le ventre barbouillé, elle suivit une nouvelle fois la blonde jusqu'au lieu de la fête.


C'était fou à quel point Némésis ne se sentait pas à sa place à cet instant. Il y avait énormément de gens, la musique, l'alcool et tous les trucs dans son genre étaient maîtres de la soirée. Se sentant de plus en plus mal à l'aise et la chaleur monté progressivement dans son corps, elle attrapa le bras de la serpentarde et l'attira avec elle lorsqu'elle aperçut le bar non loin de leurs positions. Arrivé au bar Némésis, commanda sa boisson préférée c'est-à-dire : un mojito. Enlevant sa cape due à la chaleur de plus en plus oppressante, la gryffondor se tourna vers son amie.


« - Aloooors.. Drôle de surprise tout de même. Tu aurais pu me le dire tu sais.. Je serais venue quand même. Déclara-t-elle pleine de mauvaise foi. »


Alors que la conversation, les différents verres s'enchaînaient et que les rires étaient présent, Némésis sentait de plus en plus les effets de l'alcool lui montait à la tête. Heureusement pour elle, la lionne n'était encore qu'entre le premier et le second stade. Le premier stade était passait presque inaperçus, c'est-à-dire elle commençait à être plus sensible, plus agressif, plus facilement en colère qu'elle l'était déjà au naturel. Alors que le deuxième stade était beaucoup plus flagrant, elle semblait plus joyeuse, riant plus facilement et étant beaucoup plus tactile. Prise brutalement par l'une de ses pulsions de second stage, elle posa doucement sa main sur la joue de la jolie blonde. Caressant presque innocemment la fameuse joue, la brunette se pencha vers son amie comme si elle allait lui confiée un secret.


« - Merci. Merci pour tout ce que tu as pu faire pour moi jusqu'à ce jour. Confessa-t-elle assez fort pour être entendu que d'une seule personne. »


Gardant les yeux fixés sur la blonde, Némésis retira sa main puis partit une nouvelle fois dans un éclat de rire. Se fichant pas mal si elle avait été crédible ou pas durant cet instant, la brunette commandant un nouveau verre. Mais, malheureusement il semblerait que son bonheur aller vite être de courte durée. Une voix s'adressa soudainement à eux, une voix qu'elle connaissait trop bien.


« Désolée du retard, je me suis égarée. Enfin, je vois qu'on a pas besoin de moi pour
rigoler ! Tu nous présente ? »



Perdant immédiatement son sourire, les traits de la gryffondor se durcissent et ses mâchoires se serrèrent brutalement. Merlin, qu'il était dur d'oublier la personne qu'on avait le plus aimé dans notre vie. Cette personne qui avait fait son plus grand bonheur mais, aussi son plus grand malheur. A cet instant la lionne ne savait pas vraiment ce qu'était le plus dur, sa présence qui la chamboulait ou le mal que procurer d'être si rapidement oublié ? Probablement les deux. Fixant néanmoins la brune avec tout le dégoût et la rancune qu'elle avait en elle, elle ne rata pas la réaction de son ex petite-amie lorsqu'elle réalisa qui elle était.


« - Je ne crois pas que nous ayons le plaisir de nous connaître. »


Haussant un sourcil dédaigneux lorsque qu'elle remarqua que le mode « séductrice » de son ancienne compagne était activé, elle ne put néanmoins pas quitter cette langue taquine qui caressa lentement ses lèvres rosées qui ne signifiait qu'une chose pour elle. La tentation à l'état pur. Evidemment faire semblant de pas connaître la serpentarde était au-delà de ses forces. Comment pourrait-elle l'oubliée ? Jouant quelques instants avec le liquide dans son verre, elle prit une nouvelle gorgée avant de cracher son célèbre venin.


« - C'est les litres de spermes que tu avales qui te font oublier qui je suis où c'est juste que tu es plus idiote que je le pensais ? »


Ok. Il fallait qu'elle reste calme, il ne fallait pas qu'elle s'énerve, il fallait qu.. Merlin, c'était tout bonnement impossible pour elle ! Combien de fois c'était-elle dite ça pour garder son calme alors que ça faisait que l'énervée encore plus ? Fichu psychologue. Jamais plus elle n'écouterait ses conseils. C'était de la pure dobe. Relativiser, essayer de conserver son calme ça marchait jamais avec la lionne. Encore moins alors, qu'elle était au beau milieu de toutes ses personnes, aux côtés de la personne qu'elle avait sans doute encore du mal à oublier.


Némésis pouvait presque sentir son venin acide démangeait sa langue, comme s'il n'avait qu'une envie : sortir. Riant une nouvelle fois mais, cette fois-ci ce fut un rire jaune et presque aussi amer qu'un jus de citron. Se tournant délicatement vers Silver elle garda son rictus mauvais aux coins de ses lèvres. Chérie, c'est à ton tour.


« - Alors, c'est ça ta surprise Silver ? J'sais pas comment j'dois prendre ça. Répondit-elle en jetant un regard noir à la brune, C'est mignon de voir que finalement votre haine n'est qu'une mascarade, oh ! J'ai oublié. Toute votre personne n'est qu'une infime mascarade. Continua-t-elle ayant presque l'air de s'en amuser.»


Machinalement son retard chocolat venait une nouvelle fois sur son ex. Scrutant sa tenue et prête à lui faire une remarque désobligeante dont elle seule avait le secret, une petite marque au creux du coup de sa serpentarde attira son attention. Priant toutes les divinités qu'elle connaissait, elle espéra fortement que cette marque n'était pas ce qu'elle pensait. Hors, un mouvement involontaire de cheveux de la part de la jeune fille confirma son mauvais pressentiment. À cet instant encore plus folle de rage qu'elle ne l'était déjà, elle sera tellement fort le verre entre ses mains que celui-ci explosa en quelques morceaux. Claquant ce qui lui resté du verre dans sa main sur le comptoir, se blessant par la même occasion, elle se releva folle de rage en oubliant presque la douleur aigue qu'elle ressentait à présent.


« - Putain ! Vous vous servez de qui vous voulez j'm'en bats les ovaires mais, que ça soit clair, j'suis pas un de vos putain de pion ok ? Avertissait-elle sans les quittaient du regard, Tu voulais t'amuser Silver hein ? J'espère que tu es à ton maximum-là. Cracha-t-elle avant de se fondre dans la masse. »


Ni une, ni deux, Némésis c'était enfuit. Elle ne pouvait pas rester là à faire semblant de ne pas la connaître et à regarder ce suçon immonde la narguer. La lionne pouvait presque entendre la voix, masculine ou féminine peu importent, se vanter d'avoir passé l'une merveilleuse avec son ex. Serrant les poings violemment, oubliant presque la douleur dans sa main droite, elle se rendit avec du mal aux toilettes en bousculant tout celui sur son chemin. Arrivée enfin à destination la brune s'appuya au lavabo, regardant son propre reflet dans le miroir, tous ses mauvais souvenirs concernant l'autre brune refaisaient surface. Tremblant de rage, Némésis pesta contre son ex et la serpentarde qui était censé être son amie. Amie mon cul ouais. Même si Silver ignoré tous des raisons de leur relation tumultueuse, elle ne comprenait pas pourquoi elle avait voulu inviter cette serpentarde en particulier.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 631
Galions : 570
Âge : 20 ans
Classe : L2 Médicomagie
Avatar : Léa Seydoux
MessageSujet: Re: Une soirée explosive   Dim 27 Juil - 17:30


 ◈ Silver, Némésis, Calypso & Eugenia ◈
QUAND UN QUATOR DETONNANT FAIT UNE SOIREE
PLANQUEZ FEMMES, MARIS ET COCKTAILS






S
[font=Georgia]
on regard coula sur son voisin alors qu'elle balançait ses jambes pour les croiser plus convenablement. Le manoir était clinquant, bruyant des verres qui s'entrechoquaient et des minauderies des courtisant. Portant ses lèvres à son cocktail, Eugenia observait les invités de sa mère, tout le beau monde des sangs-purs qu'elle passait la soirée à courtiser. Un sourire, un rire fin, un peu de violon, regardez comme l'héritière est belle. Comme c'est une bête poupée qui doit profiter de ces soirées pour se faire un joli carnet d'adresse à manipuler. Je m'ennuie. Nouveau soupir, elle en venait à regretter Poudlard, si ça ce n'était pas aberrant. Ses pensées dérivèrent, elle aurait pu passer la nuit n'importe où dans le monde au bras d'Heath, aurait pu user ses talons avec Japhet et Silver... à la place, elle envoyait sourire et compliment qu'elle ne pensait pas. Je vais mourir d'ennui, souffla t-elle à Eren, un brin mélodramatique, pour la forme, puis elle se leva en esquissant un timide sourire alors qu'elle croisait le regard délabré d'un vieux riche. Pervers. Se mouvant entres les invités avec lenteur, elle but un peu avant d'hoqueter en se masquant la bouche. Ça va, ma chérie ? Le ton affectueux, attentionné, fin pour les apparences mais qu'elle savait sincère la toucha. Oui, enfin, je suis fatiguée mais ce n'est rien mère. Son ton faible déplût sans aucun doute à Médéa mais attira la sympathie de la commère qui lui tenait compagnie. Pauvre petite, si fatiguée, elle semble si fragile c'est bien normal qu'elle ne tienne plus. Je vais me reposer, je suis vraiment navrée de vous abandonner... c'est la nouvelle année, je suis impardonnable. Elle prit les mains de la femme avec sollicitude, je vous souhaite pleins de bonnes choses, qui sait, plus de gloire ? Elle éclata de son rire cristallin et sans attendre de réponse, s'en fut avec grâce faire salutations et autres au revoir qui la rendait si charmante. Si Poupée. Sa mère n'allait pas aimer mais elle ne pouvait se plaindre qu'elle avait terni son image, ne vous en faites pas mère, depuis ma naissance je manipule ce petit monde, aucun risque d'un faux pas.

Un regard de dédain sur Haimon qui croquait un petit-four, il est à l'ail, pour le plaisir de l'agacer, une brève conversation avec Eren qui lui préfère la soirée, idiot, et elle s'en va se changer. Une douche et elle troquant la pompeuse robe blanche pour une noire moulante arrivant à mi-cuisse et entièrement dos nu, pour finir elle se maquilla avec légèreté. Où aller ? De toutes les soirées qu'elle avait trouvé quand elle se morfondait de ne pas pouvoir y être, laquelle était la meilleure ? Rejoindre Heath était impensable, elle ne pouvait débarquer sans prévenir et... Eugenia se mordilla la lèvre inférieure, elle devrait exactement faire ça mais rejoindre un homme, non, c'était à lui de la trouver. Il avait eu noël, faisons le languir. Aussi elle opta pour celle qui était annoncée comme la plus incroyable, une fête Londonienne, folle, où elle allait pouvoir oublier, se changer complètement les idées. L'absence de ses amis étaient dommage mais elle allait survivre et puis, le plaisir de rencontrer des inconnus avait son charme. Sans s'embarrasser d'une cape qu'elle finirait par oublier, Eugenia ensorcela sa porte pour la bloquer, donna l'illusion d'être dans son lit au cas où sa mère se révélerait trop suspicieuse et, enfin, transplana.

La boîte était bien bondée, juste ce qu'il faut avant d'étouffer dans la masse. Quelques regards, mais elle les ignore, pas envie de me lancer dans une conversation abrupte, un verre avant toute chose. Silver ? Ce fut étonnant de la trouver ici mais franchement agréable. Finalement, elle l'avait sa sœur ! Cherchant Japhet du regard, elle tomba à la place sur Calypso et Némésis. Amusant, déstabilisant d'inattendue, elle se plut à l'idée de passer une soirée en compagnie de sa sœur de cœur, de la servante de Serena et d'une amie particulière. Elle voulait se changer les idées, elle n'aurait pu rêver mieux : un savoureux mélange d'amitié, de corruption et d'indéfinissable. S'approchant impassible de sa démarche féline, elle ralentit le pas pour rester en retrait alors que Némésis venait de faire éclater le verre qu'elle tenait alors de s'emporter. Pion ? Un regard inexpressif pour Silver et Calypso, elles préparent quoi les deux énamourées de sa cousine ? Qu'est-ce que, elle la suivit du regard en esquissant un léger sourire... C'était déjà amusant, aucun regret d'avoir lâché sa soirée familiale.

Décidément, où que tu ailles tu sais mettre l'ambiance Sil, amusée, la voix légère, elle se tenait devant la place laissée libre par Némésis. Une bise, une main affectueuse qu'il lui effleure l'épaule en guise de salut, déjà beaucoup pour cette fille qui n'aime pas être touchée. Deux mojitos, ajouta t-elle à l'encontre du barman avant de se retourner vers les Serpentardes , un air aimable sur le visage même si son regard s'attarda un peu plus sur Calypso, qu'elle salua d'un sobre, bonsoir Calypso, avant qu'elle ne se tourne vers Silver, la voix plus franche, contente de te trouver ici, ma soirée était jusqu'ici mortelle... ah mes verres, je reviens tout à l'heure, j'ai cru voir une lionne, vous m'excusez. Elle prit les deux verres, régla sans s'embarrasser de la monnaie pour se diriger vers les toilettes. Némésis n'y avait pas bougé, s'observant dans le miroir, sa colère toujours aussi présente. Voilà ce qui arrive quand on met une lionne dans la foule, elle devient dingue et gâche des mojitos. Taquine, Eugenia posa un verre sur le rebord du lavabo puis se mit à boire le sien tranquillement, son regard un brin malicieux du trait d'humour qu'elle venait de faire, je quitte une soirée pompante pour une dispute, continue comme ça et je t'engage pour me divertir. Cessant son petit jeu, elle reprit avec plus de sérieux, tu les fais gagner en agissant ainsi, si elles t'énervent, déstabilise les, ça remonte bien mieux le moral que t'apitoyer sur toi même, on se retrouve dans la fosse aux monstres, elle termina en faisant claquer son verre contre le sien, puis sortit sans attendre de réponse. Et arrête de gâcher des coctails, ils y sont pour rien !

Ne lui demandez pas de définir sa relation avec Némésis, cela lui prendrait des heures, aussi elle se contentera d'un « il me manquait les Carrow dans mon carnet d'adresse ». Si au bar se tenait une amie précieuse, elle venait de quitter une femme qu'elle qualifiait tour à tour d'exaspérante et d'attachante. Se reconnaissant en elle, attirée par cette similitude comme l'insecte par la lumière, elle craignait d'y brûler alors elle fuyait sous couvert d'engueulades mémorables... pour mieux lui revenir. Jamais très naturelle, incapable de s'enfuir longtemps, elle oscillait entre affection et désintérêt, nappant la profondeur de cet amitié naissante sous un drap intitulé « elle peut être utile, cette garce qui joue avec Haimon ». Aussi, une fois encore, Eugenia était apparue pour la soutenir de sa très personnelle façon avant d'essayer de se frayer un chemin pour retrouver les deux autres Serpentardes.


_________________

And I need you like a heart needs a beat but that's nothing new. I loved you with a fire red now it's turning blue. And you say sorry like an angel heaven let me think was you. But I'm afraid it's too late to apologize, it's too late.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 280
Galions : 670
Âge : 18 ans
Classe : L1 Sécurité Magique
Avatar : Blake Lively
MessageSujet: Re: Une soirée explosive   Mer 6 Aoû - 23:25

Silver & ses trois garces

Une soirée explosive





Il était de vérité générale que Silver Nott, c'est à dire moi, aimait la fête. Je ne pouvais certainement pas nier ça car c'était la pure et simple vérité. Je m'épanouissais dans ce cruel monde de la nuit, les ombres du soleil couchant m'illuminaient de leurs rayons ténébreux. Je prenais vie au milieu de cet univers où les désirs inassouvis prenaient vies, la musique déliaient les corps, rejetaient les mœurs, où l'alcool coulait à flot, lapant et absorbant nos inhibitions. Les masques tombaient, les démons naissaient et renaissaient. Nous étions maîtres et jouets, nous menions la partie en nous faisant mener par nos verres dont le liquide dévalant nos gorges travaillaient à faire disparaître nos idées claires pour les remplacer par un fouillis où la solution la moins censé nous semblait être la meilleure. Vu sous cette angle, il était compliqué d'arriver à percevoir ce que je pouvais autant aimer et apprécier dans tout ça. La nuit, les soirées déchaînées me faisaient vivre plus que n'importe quelle autre moment de ma vie, ils m'offraient la liberté que je quémandais tant. J'avais beau être une fille se fichant des contraintes et les piétinant les unes après les autres, je restais quelqu'un qui portait un lourd masque d'hypocrisie toute la sainte journée, un corset de mensonges qui me faisait suffoquer tout le jour et tout ça disparaissaient le soir venu. Je le déchiquetais devant les âmes éblouis des étoiles et la lueur inquisitrice de la lune, pour le recoudre l'échine courbée devant la chaleur et la lumière éblouissante du soleil. Enchaînée la journée, déchaînée la soirée.

Il n'était alors pas compliqué de comprendre pourquoi je venais de transplaner devant cette grande bâtisse à l'architecture victorienne. Des rayons d'une fine lumière transperçaient les lourds rideaux des carreaux alors qu'une musique endiablé faisait frémir les murs. Un sourire en coin, ressemblant plus à un rictus calculateur, fendit mon visage alors que j'attrapais ton bras pour te traîner à l'intérieur. J'eus à peine passé la porte que je jetais ma cape, qui étouffait presque à cause de la chaleur, dans l'entrée. Je laissais Némésis découvrir ma robe grise, seconde peau, dévoilant chaque forme de mon corps mais surtout le fait que j'avais depuis le début anticipé de la traîner jusque ici.

J'étais enfin à mon aise, respirant l'air enfumée et étouffant de la pièce, rayonnant parmi tout ces sorciers bien décidé à faire du dernier jour de l'année le meilleur de leur vie, ou du moins de cet an 2013 et du premier jour de l'année 2014 le plus mémorable. Boire, danser, s'amuser, profiter, ne pas penser, ne pas réfléchir, agir, foncer, oublier. Ces mots coulaient dans mon esprit, s'enroulant tels des serpents autour de ma conscience. Seulement j'avais prévu bien plus, il y avait de la manipulation, un désir de détruire, de s'enivrer du malheur des autres, de pousser à bout de tout faire dégénérer qui m'accaparait. Plaisir, violent, malsain, tempétueux, à mon image. J'aime semer la pagaille et la zizanie, couvrant mes méfaits de mon angélique mine. Séduire pour détruire, souffrir pour grandir, mentir pour obtenir. J'étais une vipère, une vélane manipulatrice, je préparais mes coups à l'avance. Je voulais gagner la partie, j'aimais ça, et je le ferais.

Je fus sortis de mes sombres pensées par mon accompagnatrice qui me tirait vers le bar, au moins elle ne s'enfuyait pas. Je commandais un gin au barman, le fauchant d'un sourire tellement innocent qu'il pourrissait d'une lueur nauséabonde d'hypocrisie, nouvelle cible à abattre. J'attrapais mon verre, jouant avec le cure dent et faisant tourner mon olive dans le liquide transparent. Je détaillais la jolie gryffondor, faisant se détacher de sa personnalité ce que j'appréciais tant chez elle. Elle n'était pas le genre de fille que l'on écrasait, elle avait un caractère effarouché de lionne, une répartie acide et nette qui me faisait rire et sourire, même quand elle m'était adressée.

Sa mauvaise foi était d'ailleurs une nouvelle fois de retour, comme si elle m'aurait laissé la traîner ici, si je n'avais pas utilisée la ruse, l’omission et le mensonge. Elle était une personne qui en irritait plus d'un mais pas moi, peu de personne arriver à m'irriter ou à me mettre en colère d'ailleurs, et elle n'en faisait pas partie, heureusement pour elle d'ailleurs. Je voulais réussir la tâche que j'avais entrepris avec elle, c'est à dire la rendre plus sociable et plus ouverte, elle était un ours qui se casait dans sa grotte, grondant dès qu'on l'approchait, il fallait juste que je trouve une ouverture pour la dompter. J'étais certaine que je réussirais après tout, Silver Nott réussit toujours ce qu'elle entreprend.
Les éclats de rire s’enchaînèrent, ainsi que quelques verres, je sentais la cape envoûtante de l'alcool commencer à embuer mon esprit. Je découvrais une autre lionne, beaucoup plus extravertie et libérée de son carcan de mauvaise humeur. Je fus presque déçue de devoir gâcher ce moment avec mon explosive surprise. Elle riait plus que d'habitude, en fait elle riait tout simplement, puisque dans la vie de tout les jours Némésis n'esquissait jamais un rire, s'il n'était pas mauvais. Hors cette fois elle riait d'amusement et non parce qu'elle était mauvaise.

Et pile à l'heure mon petit démon arriva pour faire voler en éclat tout cette scène à graver dans les annales, apportant avec elle des problèmes dont j'allais me délecter. Je me dégageais, collant mon dos contre le bar, et les laissant se voir, profitant de la mine de chacune. Caly prit d'abord une mine assez choqué rapidement remplacée par ses émotions habituelles. Je ne disais rien, me fichant de lui présenter quelqu'un qu'elle connaissait mieux que nul autre. Je jetterais de l'huile sur le feu plus tard, l'embrasement allait se faire de lui même cette fois, bien que j'y ai activement contribué. Némésis emprunta un petit moment ses traits durs et colériques qui lui allaient si bien provoquant mon sourire amusé. Devant la pique acide de Némésis je n'étouffais même pas mon rire, avant de boire une gorgée de mon gin. Elle se tourna ensuite vers moi, je ne perdais pas ma légendaire confiance en moi, la dardant toujours de mon regard aiguisé par l’amusement et de mon sourire narquois. Son verre explosa en même temps que mon rire presque incontrôlable alors que je lui répondais en criant, alors qu'elle s'enfonçait dans la foule.

« Oh mais je m'amuse comme une folle Némé, et c'est pas prêt de se terminer ! Allez arrête de faire la poufsoufle et ne fuis pas comme une lâche ! »

Je croquais dans mon olive, la faisant glisser de son pic en bois. A ma plus grande surpris et surtout à ma plus grande joie, la silhouette de ma sœur de cœur, ma chère venimeuse Eugénia se dessina à mes côtés. Cette soirée ne faisait que s'améliorer de minutes en minutes. Qu'es-ce que j'avais de bonnes idées parfois... Tout le temps en fait !

« Je crois que c'est un don chez moi Eug, qui apparemment ne profite qu'à moi et explose ses pauvres verres. »

Mon amie ne tarda pas à disparaître, suivant le chemin brûlant et furieux qu'avait tracé la lionne en nous quittant. C'est à ce moment que je me tournais vers Caly, finissant mon verre d'un cul sec. Il était temps de laisser place à la fête.

« Que dirais-tu ma chère vipère d'enflammer cette soirée avec moi comme nous avons l'habitude le faire ? »

Je lui fis un clin d’œil, alors que sans lui demandais j'attrapais son avant bras pour que nous pouvions nous enfoncer dans la masse de danseurs. Notre terrain de chasse s'étendait sur un long rayons, nous avions l'embarras du choix, nous allions pouvoir laisser s'échapper de nous nos instincts de chasseurs destructeurs.

« Les cibles sont nombreuses ce soir, les victimes multiples. »

made by pandora.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une soirée explosive   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une soirée explosive

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASCENSIO ::  :: ❝ Londres-