Gryffondor
Directeur : Neville Londubat
Nombre d'élèves : 6
Points collectés : 335
Serdaigle
Directeur : Garett Hope
Nombre d'élèves : 9
Points collectés : 380
Poufsouffle
Directrice : Evannah Addams
Nombre d'élèves : 11
Points collectés : 1410
Serpentard
Directrice : Vesper Leigh
Nombre d'élèves : 8
Points collectés : 774
Revenir en haut
Aller en bas



 

Partagez | .
 

 «Sometimes you lose a battle. But mischief always wins the war» ft. Rubens ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 61
Galions : 45
Âge : 18 y.o
Classe : L1 Commerce et relations internationales
Avatar : Emma Stone
MessageSujet: «Sometimes you lose a battle. But mischief always wins the war» ft. Rubens ♥   Lun 2 Juin - 10:29

Rubens & Ebony ♥




«Sometimes you lose a battle. But mischief always wins the war» Et pour cette fois, la punition pour avoir perdu la bataille était de récurer les fonds de chaudrons. Et y'en avais un tas. Imaginez-moi, du haut de mes 11ans, les mains dans un chaudron plus grand que moi avec une grosse brosse. Je galérais. Vraiment. C'était sans magie en plus ! Quoique, quand j'y réfléchis, je connais pas beaucoup de sort encore, et aucun qui puisse m'aider actuellement. On est qu'en octobre après tout. Tout ça pour avoir mit des racines de valériane dans le chaudron d'un Serpentard, ce qui l'avait fait exploser. C'était rigolo, et tout le monde à rit. Mais pas la prof. Elle, elle est carrément pas drôle. Ou alors elle a un humour bizarre parce que me demander de passer ma soirée seule à décrasser ses fichus chaudrons, c'est vraiment pas drôle. Je sens la déprime arriver. Je vous ai dit qu'on se les caillais dans les cachots ? Parce qu'on se les caille dans les cachots mes p'tits gars.

Enfin. Quand je dis que je suis seule, ce n'est pas tout à fait vrai. Y'a un garçon de Gryffondor avec moi. Un premier année. On est tout le temps en cours ensemble, et il a l'air cool. Du coup j'ai pas encore osé lui parler. Même maintenant alors qu'on est ensemble, seul, pour la soirée. Je voulais vraiment faire bonne impression aux autres de Gryffondor, sachant que tout le monde aurait parier sur le fait que je sois à Serdaigle et.. je veux vraiment m'intégrer vous savez. Alors c'est vrai que là, de la crasse jusqu'au coude et partout sur le visage à force de m'essuyer les joues, j'ai vraiment l'air débile. Du coup je fais que lui jeter régulièrement des coups d'oeil timide. Et en soupirant, parce que je peux pas m'en empêcher. C'est vraiment rasoir de faire ça.


Dernière édition par Ebony K. Breckenridge le Sam 20 Sep - 19:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 593
Galions : 510
Âge : 19 ans
Classe : L1 Justice Magique, au plaisir de créer ensuite des lois qui évinceront les sangs-purs de mon monde parfait ♥
Avatar : Robert Sheehan
MessageSujet: Re: «Sometimes you lose a battle. But mischief always wins the war» ft. Rubens ♥   Mar 3 Juin - 22:51


 ◈ Ebony & Rubens◈
quand je nous vois je me dis
qu'on était destiné à se rencontrer





Mets ça sur le dos des ASPICS qui arrivent, que l'année prochaine on sera séparé – quoi que j'irais bien en commerce juste pour te garder avec moi plus longtemps, mais bordel, j'suis nostalgique. On s'est tous posé la question un jour, la fameuse question des amis qui ont tout vécu à deux, ben c'est à mon tour de te la poser ma Bony. Dis, tu te souviens de notre première rencontre ?


*


Octobre, ça faisait un bon mois qu'il était à Poudlard et l'apprentissage des règles étaient toujours laborieux. Il s'était fait gronder pour avoir essayé d'entrer chez les Poufsouffle et maintenant il avait non seulement perdu des « points » pour avoir voulu brûler son balai dans la cheminée de la salle commune, mais en plus on lui avait ordonné de rejoindre une camarade dans sa colle. C'était pas juste, c'était son balai, il en faisait ce qu'il voulait. A côté de lui, la fille qui lui avait tiré un fou-rire pendant le cours de potion n'arrêtait pas de lui jeter des regards tout en soupirant, elle n'était pas contente d'être avec lui ? Sans tergiverser, il lui décocha un large sourire car ils n'allaient quand même pas passer la colle à s'observer, au pire elle le rembarrera !

C'était trop cool ton explosion ! Dommage que j'avais pas mon appareil photo ! Il éclata de rire en y repensant, il avait vraiment eu un regard idiot l'autre garçon ! Posant sa brosse sur le côté car c'était pas marrant de récurer alors qu'ils pouvaient faire connaissance, il reprit sans une once de timidité. Comment t'as su que ça allait exploser ? J'ai voulu brûler mon balai mais le directeur est arrivé, c'est bon j'aime pas vol, ils peuvent quand même pas m'obliger à en faire... Si ? Ajouta t-il d'une petite voix avant de se reprendre, il ne pouvait pas y retourner, c'était impossible, fallait qu'il trouve une solution sinon il allait pas survivre. Faut qu'on soit plus discret, ils sont vachement observateur ici !

La morale de la punition devait être « je ne referais point cette bêtise » mais le message ne semblait pas bien passer, des interférences peut-être. Le Gryffondor lui décocha un sourire doublé d'un hochement de tête pour bien marquer que, ouais, fallait faire super gaffe. Rubens n'était pas timide, à peine le pied sur le quai qu'il s'était empressé de se trouver des copains et, dans le train, il n'avait eu de cesse de poser toutes sortes de questions à ses compères de compartiment. Voilà un mois qu'il embêtait tout le monde avec son bavardage intarissable et, si la demoiselle n'était justement pas une fille, il lui aurait déjà sauté dessus pour devenir son ami.

Ca m'ennuie. On fait de la magie, pourquoi ils nous donnent pas le sort pour tout laver ! Il lui fit une petite moue, ils n'avaient pas trop le choix mais ça craignait quand même. C'est là qu'il eut une idée génial, il venait de le dire, il faisait de la magie ici ! Dis, tu sais comment faire exploser la potion, tu peux trouver un truc pour laver ? Son regard pétillait d'amusement, d'excitation même alors qu'il désignait de la tête l'armoire d'où le prof avait sortit les ingrédients qu'ils avaient utilisé en cours. Rubens n'avait pas le sentiment d'enfreindre le règlement, il trouvait juste une alternative plus astucieuse pour résoudre une situation désagréable, voilà tout. Abandonnant chaudron et brosse, il se rendit avec empressement jusqu'à l'armoire qui était fermée à clef – forcément ! Si on la casse on va être encore puni... Le front appuyé contre l'armoire vitrée, dépité que son idée géniale soit morte avant même d'avoir été lancé, il grommela un, j'vais apprendre tous les sorts comme ça plus de problème, avant de tourner la tête vers sa camarade avec un sourire, j'm'appelle Rubens et toi ?

_________________
Bienvenue dans la famille des extrème. Sous la bannière des Verts et Argents se cotoient les opposées. Une femme pour vous pousser vers la lumière, une autre pour vous tirer dans les ténèbres et une autre pour les surpasser toutes. Women run my world.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 61
Galions : 45
Âge : 18 y.o
Classe : L1 Commerce et relations internationales
Avatar : Emma Stone
MessageSujet: Re: «Sometimes you lose a battle. But mischief always wins the war» ft. Rubens ♥   Mar 10 Juin - 0:46

Rubens & Ebony ♥




«Sometimes you lose a battle. But mischief always wins the war» Je pense qu'il en a eu marre de m'entendre soupirer puisqu'il me décrocha un sourire. Un large sourire qui découpait son visage en deux parties distinctes. Ceux qui font plaisir. Ceux auxquels on est obligé de répondre par un autre semblable. Et je n'échappai pas à la règle. J'aurai pu croire que son sourire était sarcastique, en raison de mes soupirs. Mais à vrai dire, il puait réellement la sincérité, si bien que je repoussai cette idée loin derrière.

«Je savais pas vraiment, j'espérais juste» J'accompagnai ma phrase d'un clin d'oeil, ma timidité maintenant disparu. Il avait aimé mon explosion, c'est que c'était un gars bien, non ? Elle explosa de rire. Il avait de la tchatche. Définitivement. Et du culot. «J'ai bien peur que si, désolée ! Mais c'est qu'un an, non ? Toi comme moi n'auront plus à en faire d'ici là !» Je lui souris, d'un air que je voulais rassurant. Je n'étais pas non plus très à l'aise sur balai. Je viens d'une famille ayant un énorme bibliothèque, mais pas de terrain de quidditch personnelle. Et -à mon grand désespoir- la possession de la bibliothèque sus-mentionnée n'aidait absolument pas à tenir sur un malheureux balai.

Je récupérai ma brosse et replongeai dans un vieux chaudron pourrit. Mon dieu qu'il puait. Je me serai attendu à ce que mon compère en fasse autant, mais non. À la place, il me fit une remarque sur le fait d'être discret. Discret ? Pour récurer des chaudrons ? Ah non. Il ne pensait pas à ça. Au vu de son regard, sa préoccupation principale n'était en rien ces vieux trucs. Et ce n'était pas à moi que ça allait déranger. Je lui décrochai un énième sourire tandis que je pouvais entendre les rouages de son cerveau tourner. «Ew non. Je galère déjà à faire léviter ma plume en cours de sortilège alors..»

Je m'éloignai de mon chaudron pour m'approcher de lui, attrapant un chiffon au passage pour m'essuyer les mains. Et le visage aussi. Et les bras. Quelle enfant crade ! Il sembla tout d'un coup illuminé par je ne sais quelle divinité puisqu'il s'approcha d'un air décidé de l'armoire. Dite armoire qui contenait toute sorte d'ingrédients mystiques. Telle que des racines de valériane. Je vous avais dit que ça avait des propriétés explosives ? Ahah. Je m'approchai de l'armoire, et détachai la pince qui attachait ma mèche derrière. Je l'insérai dans le verrou et la tournai dans tous les sens, avant de me tourner vers lui, dépité. «J'avais lu ça dans un roman moldu mais ça marche pas j'crois» Je lui fis la moue avant de la remettre dans mes cheveux. Bandes de menteur.

«Bonne chance alors !» dis-je en riant. Il était cool. De son désintérêt total pour le récurage de chaudrons à son intérêt effarent pour les bêtises. Je bénis Merlin pour m'être retrouver en colle avec lui. Avec.. Rubens, c'est ça ? «Et moi c'est Ebony, ravie de partager ma première colle de l'année avec toi !»
Je m'assis sur la table la plus proche, laissant mes jambes pendre tandis que je fixais le Gryffondor avec une mine amusée. «Que dirais-tu de laisser à cette chère mégère une petite trace de notre passage dans ses précieux cachots, hein ?» Je lui fis un clin d'oeil. Moi, ne pas aimer ma prof de potion ? Ça se voyait tant que ça.. Oups.


Dernière édition par Ebony K. Breckenridge le Sam 20 Sep - 19:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 593
Galions : 510
Âge : 19 ans
Classe : L1 Justice Magique, au plaisir de créer ensuite des lois qui évinceront les sangs-purs de mon monde parfait ♥
Avatar : Robert Sheehan
MessageSujet: Re: «Sometimes you lose a battle. But mischief always wins the war» ft. Rubens ♥   Mar 24 Juin - 14:55


 ◈ Ebony & Rubens◈
quand je nous vois je me dis
qu'on était destiné à se rencontrer





Non ! Un an ?! Une année entière à subir les cours de vol ? Mais... mais... c'est pas possible, ils ne pouvaient pas lui faire ça ! Son visage se décomposa, passant de la joie à la peur avec plus de rapidité qu'une page qui se tournait. Il n'aimait pas voler, c'était effrayant, le premier cours avait été terrible et ça n'avait fait qu'empirer un peu plus à chaque fois. Il se rappelait comme si c'était hier la terre qui s'éloignait de ses pieds, le vide qui grandissait un peu plus alors qu'il prenait de la hauteur jusqu'à l'inévitable chute. Pas si haute, il n'avait eu qu'un bras cassé bien vite réparé mais ça avait suffit à le traumatiser. Il avait vu le sol se rapprocher, avait sentit son corps lourd se briser, le sang affluer dans sa gorge et les larmes lui couler des yeux. Ses cris sont encore dans sa mémoire, bruyants, développant en lui une peur du vite qui n'aura de cesse de grandir à mesure qu'il grandira. Du cours de Quidditch, il en venait à craindre les escaliers tournants, les hautes fenêtres et le cours d'astronomie... Le Quidditch restait le pire, sa peur la plus violente... Ils sont fous, ils ne pouvaient pas y retourner. Ca me fait peur... Il eut une petite moue balayé par un léger sourire, elle avait l'air de vouloir le réconforter et ça le réconforta un peu.

S'en allant pour une meilleure activité que pleurnicher sur son sort et nettoyer des chaudrons, il s'intéressa à l'armoire avant de s'enquérir si elle pouvait l'aider. Zut, elle n'était pas plus douée que lui ! Nouvelle moue pour le Gryffondor qui continuait de réfléchir à toute vitesse, la regardant intrigué défaire une épingle pour la passer dans la serrure. Pas bête ! Mais ça ne marche que dans les films, l'arnaque ! Elle avait dit un mot qu'il avait souvent entendu et, même s'il avait encore du mal à s'y habituer, il avait dû le retenir. Moldu. C'était bizarre comme appellation, « moldu », lui il ne disait rien, se considérant comme « un garçon qui fait de la magie » mais elle, elle le disait vachement bien, « moldu », la classe ! Je l'ai vu aussi dans des films... de moldus ! Ajouta t-il un peu précipitamment, se rappelant que les sorciers n'avaient même pas la télévison.

Lâchant l'armoire pour se tourner vers elle, il rit à sa proposition, c'était une bonne idée ! Elle lui était très sympathique. Drôle, culotté et en même temps elle ne s'était pas moquée de lui quand il avait parlé des cours de vol, c'était une fille chouette ! Pas comme cette peste de Némésis ! Sa bonne humeur retrouvée, elle n'était jamais très loin et Rubens s'en va se promener dans la pièce à la recherche d'une bêtise à faire. Qu'est-ce qu'on pourrait faire ? Tapotant son index gauche sur sa bouche, il réfléchissait tout en poursuivant son observation des lieux de ses petits yeux fouineurs. C'était amusant, de réfléchir à un plan, de le monter et voir ce que ça allait donner. Toutes sortes d'idées lui venait, ça lui donnait la sensation d'être un scientifique qui allait découvrir quelque chose d'incroyable ! Ou d'être un agent secret qui monte un plan super élaboré pour attraper le méchant ! On pourrait empiler les chaudrons... mais on pourra plus sortir et puis c'est super lourd ! Continuant sa petite balade, il s'arrêta devant la statue de la gargouille devant la grande fenêtre, à côté du bureau du professeur. Une statue dans une fontaine, bonne idée mais celle-ci était carrément flippante ! Poussé par sa curiosité, Rubens se pencha pour mieux la voir... et sursauta quand elle cracha de la fumée. Elle a de ses goûts la prof ! On pourrait la décorer mais je suis curieux de voir... sans terminer sa phrase, il s'assit dans le siège de l'enseignante. Le sourire aux lèvres il profita de la situation un bref instant avant de se mettre à fouiller, une bonne bêtise ça se préparait ! Ils n'allaient quand même pas se contenter de gribouiller sur la statue, non, fallait faire un truc qui allait marquer les esprits.

Plumes, encres, mouais rien d'extraordinaire, il tira sur le tiroir qui était évidemment fermé. Déçu, il tira plus fort jusqu'à ce que - merci le vieux bois humide qui n'avait pas quitté les cachots depuis la nuit des temps – le tiroir s'arrache dans un bruyant craquement. Pris dans l'élan, Rubens recula, le tiroir dans les bras alors que des parchemins s'envolaient dans la pièce. C'est quoi ? Il se pencha pour voir, entraînant avec lui le tiroir dont le dernier contenu tomba à terre. C'était un petit carnet vert tout taché mais pourtant pas très vieux, en le feuilletant il put y lire des textes de toutes sortes. D'abord ça commençait avec des poèmes romantiques, ou au contraire très effrayant, qui concernait manifestement une seule et même personne. Puis venait des potions, avec des petits commentaires comme « à utiliser le matin, il ne sera pas avec les autres » qui donnait l'impression que leur prof de potion n'était pas très net dans sa tête. Ca lui fit penser aux histoires que ses copains lui avaient raconté, celles qui font peur avec une folle dingue qui massacre tout le monde parce que le garçon qu'elle aimait n'avait été sympa avec elle. Ebony ! S'exclamant -il en sortant précipitamment du fauteuil, manquant de tomber à la renverse en glissant sur un parchemin, regarde ! C'est tordu ! Il avait l'air à la fois apeuré mais en même temps tout excité, il venait de trouver un secret, un truc qui allait leur permettre de remettre à sa place la prof ! Lui abandonnant le carnet, Rubens jeta un coup d'oeil aux parchemins qui ornaient le sol de la pièce, tiens tiens, des copies. Tout pleins de copie, dont certaines corrigées, intéressant ça ! En attendant le verdict d'Ebony, il en prit une pour la lire.

_________________
Bienvenue dans la famille des extrème. Sous la bannière des Verts et Argents se cotoient les opposées. Une femme pour vous pousser vers la lumière, une autre pour vous tirer dans les ténèbres et une autre pour les surpasser toutes. Women run my world.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 61
Galions : 45
Âge : 18 y.o
Classe : L1 Commerce et relations internationales
Avatar : Emma Stone
MessageSujet: Re: «Sometimes you lose a battle. But mischief always wins the war» ft. Rubens ♥   Sam 20 Sep - 22:55

Rubens & Ebony ♥




«Sometimes you lose a battle. But mischief always wins the war» Son hésitation m'interpella. Oh.. Wait. C'est un né-moldu, hein ? Sans pouvoir m'en empêcher, je lui souris de toutes mes dents. Les nés-moldu avait le don de me fasciner. Je les trouvai tellement courageux d'abandonner leur monde pour un autre, diamétralement différent. Je veux dire.. Je connaissai l'existence de la magie et Poudlard depuis mon enfance, mais eux.. Toutes ces choses dont on parlait avec Danyell et Phineas, qu'il avait découvert que quelques semaines avant la rentrée. Fascinant. «Tu ne serait pas un né-moldu, par hasard ?» Je me contentai de ça, ne voulant pas l'étouffer de mes questions. Foutue curiosité.

Toujours assise sur mon perchoir, mes jambes se balançant, montrant mon manque évident d'envie de faire ce qui était demandé, je le regardai, l'oeil pétillant, scruter chaque coin de la pièce. Je me demande quelle bonne idée allait sortir de son cerveau. Okay. Sa première idée n'était pas si bonne en fin de compte «Je nous vois bien attendre comme des idiots qu'on vienne nous chercher, coincé dans la salle» je lui fis un sourire malicieux tandis qu'il se rapprochait de l'horrible fontaine de la prof. Et quand je dis horrible, je pèse mes mots. Ew. Décidé à l'aider, j'attrapai l'une des louches qu'on devait nettoyer, recouverte d'un liquide verdâtre absolument abominable et tartine généreusement  la face de l'espèce de gargouille. «Bien mieux» dis-je avec un sourire satisfait. Je me tournai vers Rubens en haussant les sourcils, attendant son avis, mais il avait le nez plongé dans un petit carnet vert. Mmh. Intriguant.

«Wow.. Glauque tout ça, tu trouves pas ?» Je lui lançai un petit regard inquiet. Je savais que notre prof était très bizarre, mais pas à ce point. Je pris le carnet en main et parcourus rapidement les différentes potions s'y trouvant. Aucun doute, chacune était de son invention. J'avisai la recette de potion contre les furoncles déjà noté au tableau, qu'on allait devoir faire le lendemain durant les deux premières heures. «Tu crois qu'elle mettra combien de temps à se rendre compte si on intervertit cette recette avec une des siennes ?» Je lui fis un petit sourire espiègle, s'imaginant la tête de la prof «Ce serait un joli moyen de lui faire comprendre qu'on est au courant pour ça» Je tapotai le carnet avec mes ongles, mes yeux pétillant de malice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 593
Galions : 510
Âge : 19 ans
Classe : L1 Justice Magique, au plaisir de créer ensuite des lois qui évinceront les sangs-purs de mon monde parfait ♥
Avatar : Robert Sheehan
MessageSujet: Re: «Sometimes you lose a battle. But mischief always wins the war» ft. Rubens ♥   Mar 14 Oct - 11:39


 ◈ Ebony & Rubens◈
quand je nous vois je me dis
qu'on était destiné à se rencontrer





Le carnet dans les mains Rubens releva ses vers elle, intrigué, enfin, pas autant qu'elle, à croire qu'elle se retient de le bombarder de questions ! Si, pas toi hein ? Il lui sourit, ses mains retombèrent sans lâcher le précieux carnet, elle le regardait avec curiosité mais si ça aurait pu en gêner, ce n'était pas le cas de Rubens. Elle a grandit dans une famille qui n'a ni la télévision, ni internet. Dans un monde où ce qu'ils apprennent en classe est monnaie courante... il n'arrive plus à comprendre comment lui il a fait pour se passer de la magie, pour s'embêter à faire le ménage ou à porter les cartons pendant les déménagements ; il ne visualise pas comment elle n'a pas fait pour mourir d'ennuis. Toute ta famille est... sorcière ? Ne pas dire « a de la magie », dire « sorcier ». Ça me fait bizarre d'imaginer que ce que je connais, ben tu le connais pas. Il parle aisément, curieux et sans complexe. A dire vrai il allait poursuivre sur le sujet, entraîné par sa curiosité et le fait qu'elle semblait encline à répondre à la moindre de ses questions mais elle lui soumit de si bonnes idées pour pourrir la prof qu'il s'arrêta dans son élan interrogatoire.

Rire franc et bref quand il remarque enfin la gargouille verdâtre, c'est hideux mais au moins elle a de la couleur maintenant ! Puis la recette de furoncle, au bonne idée ça... Un large sourire amusé vient se former sur son visage, il rangea le carnet dans sa poche de pantalon arrière tout en se rendant au tableau. Tu es diabolique ! Il rit franchement une fois de plus, sans se poser de question, simplement heureux de monter un plan dont il ne pense absolument pas aux conséquences. Je suis nul en potion... alors si on rajoute une dose là... Il prit une craie pour modifier un petit peu les quantités, pas trop pour que ça ne saute pas aux yeux. On change un ingrédient ? Ou on en rajoute ? Énième sourire franc, il se sent bien avec elle, pas jugé, pas compliqué, c'était juste purement fun.

Dis Ebony. Sa main retombe, sa voix devint moins excitée pour se faire un brin plus calme, même si son regard vert ne cesse de pétiller. Il ne résiste jamais bien longtemps face à la curiosité. Comment c'est de grandir en tant que sorcière ? Enfin... tu t'ennuyais pas chez toi ? Vous avez pas l'air d'avoir beaucoup de jeu... quand je parle avec des copains, les autres me regardent les yeux ronds... vous faites quoi pour vous occuper ?

Quand un né-moldu rencontre un sang-pur, la confrontation des deux mondes peut entraîner une certaine curiosité. Qu'as-tu appris ? Avez-vous des habitudes, mœurs, différentes ? Si ces questions lui viendront avec le temps, force est de constater qu'à onze ans tout ce qui intéressait Rubens s'était les loisirs du monde sorcier. Il n'y avait quand même pas que le Quidditch et les échecs magiques ! Bonjour l'ennui ! Il lui sourit une nouvelle fois avant de reporter son regard sur le tableau, son esprit rarement focalisé sur une chose à la fois même si cela ne l'empêchait pas d'attendre impatiemment la réponse de sa camarade.

_________________
Bienvenue dans la famille des extrème. Sous la bannière des Verts et Argents se cotoient les opposées. Une femme pour vous pousser vers la lumière, une autre pour vous tirer dans les ténèbres et une autre pour les surpasser toutes. Women run my world.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: «Sometimes you lose a battle. But mischief always wins the war» ft. Rubens ♥   

Revenir en haut Aller en bas
 

«Sometimes you lose a battle. But mischief always wins the war» ft. Rubens ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASCENSIO ::  :: ❝ Sous-sols :: Cours de Potions-