Gryffondor
Directeur : Neville Londubat
Nombre d'élèves : 6
Points collectés : 335
Serdaigle
Directeur : Garett Hope
Nombre d'élèves : 9
Points collectés : 380
Poufsouffle
Directrice : Evannah Addams
Nombre d'élèves : 11
Points collectés : 1410
Serpentard
Directrice : Vesper Leigh
Nombre d'élèves : 8
Points collectés : 774
Revenir en haut
Aller en bas



 

Partagez
 

 Who are you ? Whoever you want me to be | Megara

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Phineas Thornquill
Newbie
Newbie
Messages : 1025
Galions : 165
Âge : 19 ans
Classe : L1 Justice magique
Avatar : Jesse Eisenberg
Who are you ? Whoever you want me to be  | Megara Empty
MessageSujet: Who are you ? Whoever you want me to be | Megara   Who are you ? Whoever you want me to be  | Megara EmptyMar 6 Mai - 22:57



   
Who are you ? Whoever you want me to be  


   
Cela faisait quelques semaines que l'ombre de Phineas était complété par une autre. Cela ne lui avait pas échappé, il le sent tout de suite quand un regard se pose sur lui. D'un naturel discret, il n'a pas habitude d'être le centre d'attention de quelqu'un. Au début, il pensait que cela allait lui passer à cette Griffondor mais après une semaine, il a compris qu'il a été tenace. De ce fait, il s'amusait beaucoup à la semer dans le couloir. En temps normal, cette jeune femme n'aurait pas attiré l'attention de Phineas mais il a fini par lui porter la même attention qu'elle lui porte. Il a fini par apprendre son nom Megara Hendrickson en cinquième année, il remarqua une chose pendant qu'il l'observait. Un lien étrange l'unissait à ce jeune homme aux cheveux bouclés, le nom du griffondor lui échappé, Ruben mais il n'en était pas sûr. Phineas avait appris que quand il ne comprenait pas une relation du premier coup d'œil, c'est que cela compliqué avec des sentiments confus.  

Ses pensées étaient occupées cette Griffondor mais cela était toujours mieux que d'être en cours d'astronomie. Une pensée intruse lui traversa à ce moment-là quand il pensa à cette matière, il plaignait ses camarades en cours alors que lui était allongé sur le toit de l'école profitant du ciel bleu. Il se redressa et fouilla dans la poche de sa robe de sorcier pour en sortir un petit carnet qu'il garde toujours sur lui. Il relit les notes qu'il avait faites sur Megara et poussa un soupir . Il pensait qu'il était peut-être temps de faire quelque chose, il n'apprendra rien de plus en l'observant encore. Le seul problème qui se poser à lui était comment faire. Il n'a pas l'habitude de prendre l'initiative c'est même pas du tout son genre, quand il le fait c'est souvent dans l'ombre, jamais directement. Alors qu'il ferma les yeux en espérant trouver quelque chose, un sourire se dessina sur ses lèvres. Il ouvrit les yeux et fouilla dans sa poche pure prendre son harmonica avant de se lever énergiquement. Il porta l'instrument à ses lèvres et commença à jouer. Peu de temps après il vît une silhouette noire dans le ciel et il s'arrêta de jouer et rangeant son harmonica . Il l'attendant le bras gauche tendu, cette dernière arrive à vive allure, crochetant vivement le bras de Phineas, ce dernier manquant de tomber. - T'as toujours du mal avec ça toi, hein ? Phineas caressa la tête d'Effy et ne put s'empêcher de sourire en l'entendant ronronner. De sa main libre il lui désigna son épaule, cette dernière obéit et il ressorts son carnet pour en arracher une page. Il fixa la feuille et murmura un sort.

- Chère Megera Hendrickson
Ceci un mot de la part de Phineas Thornquill, je n'ai pas pu m'empêcher de remarquer ton intérêt soudain pour moi. Je te donne la possibilité d'assouvir ta curiosité. Que dirais-tu qu'on joue à un jeu ? Le jeu des dix questions. Le nom du jeu parle de lui-même. On a droit à dix questions chacun, bien sûr nous devons répondre en tout honnête sinon ce jeu perdrait son intérêt. En tant que gentleman, je te laisse honneur de la première question.


Au fur et à mesure qu'il parlait tout en fixant le papier, les mots s'écrivaient d'ailleurs l'écriture était la même que s'il avait écrite à la main. Il plia soigneusement et le plaça dans le bec de Effy et regarda dans les yeux sa chouette. - Donne cela à Mergara Hendrickson de Griffondor

Elle s'envola avec le courrier que lui avait confié son maître. Ce dernier ne pas laisser échappé à un rire nerveux à la pensée qui lui traversa. Les élèves sont en cours en ce moment mais il était prêt à parier que sa chouette trouvera un moyen pour lui donner. Chaque fois qu'l lui confie une tâche, elle s'en débarrasse le plus vite possible. Il pouvait déjà entendre dans sa tête la réprimande d'un quelconque supérieur. - votre chouette, Effy a perturbé mon cours . Il jeta un coup d'oeil à sa montre les cours seront fini dans quelques minutes et les couloirs déserts qu'il voit d'ici seront bientôt submergés d'élèves en tous genres. Phineas se saisit de sa baguette et avança jusqu’à se retrouver au bord du toit, il se pencha en avant pour regarder à quel point la vue était impressionnante et que la hauteur à laquelle était vertiginante. Il pouvait sentir des frissons lui parcourir le cou et sourire au coin se dessina sur ses lèvres. Il recula de quelques pas avant de courir et de sauter du toit. Pendant quelques secondes il profita de sa descente à vive allure avant de brandir le bras et de lancer un accio pour appeler son balai qui ne tarda pas à arriver pour stopper sa chute.

Quelques minutes plus tard, il se retrouvait parmi ces élèves qui arpentaient les couloirs. La cloche venait tout juste de sonner, ces élèves sont généralement ceux qui ont rangé leurs affaires en premier cinq minutes avant la sonnerie. Il se dirigea vers une classe bien précise celle de Megara, pendant le temps qu'il avait observé, il avait mémorisé son emploi du temps. Il se retrouva devant la salle et s'adossa au mur à côté de la porte. Comme à son habitude personne le remarqua et il vit défiler des griffondors devant lui. Soudain il aperçut ce qu'il cherchait, il devina que le bout de papier qu'elle avait dans les mains était son mot. Memo pour lui-même d'ailleurs récompenser Effy. - Je vois que tu as eu mon mot. Il lui sourit avant de lui faire un signe un tête - On va faire un tour ?  Les cours étaient finis à cette heure-là et ils avaient du temps avant le diner du soir.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megara Hendrickson
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 604
Galions : 395
Âge : 16
Classe : 6eme année
Avatar : Zoey Deutch
Who are you ? Whoever you want me to be  | Megara Empty
MessageSujet: Re: Who are you ? Whoever you want me to be | Megara   Who are you ? Whoever you want me to be  | Megara EmptyJeu 8 Mai - 11:03


Who are you ? Whoever you want me to be
★ Phineas & Megara



Le cours de sortilège et enchantement n’était pas le cours le plus chiant, pour sur, mais Megara le détestait malgré tout. Généralement, ce qui la dérangeait particulièrement dans un cours, c’était le manque d’action, l’inertie, les cours théoriques remportant donc largement la palme d’or dans ce domaine. Mais le cours de sortilège lui posait un tout autre problème : le problème, c’était qu’elle était une véritable catastrophe ambulante en sort. Un comble pour une sorcière ! Une heure de supplice et d’humiliation s’annonçait à elle, mais comme toujours, la persévérance de la brunette surpassait ses déceptions.

Mademoiselle Hendrickson, tenez votre baguette avec plus de fermeté, et pensez à articuler lorsque vous jetez votre sortilège de Volate Ascendere


La vérité, c’était que Meg n’osait pas y mettre trop de sien dans ce sortilège de projection. Se connaissant, si elle mettait trop de bonne volonté, le sortilège allait se retourner contre elle ou un de ses camarades, et l’un d’entre eux risquaient de passer par la fenêtre. Elle hocha la tête dans l’espoir que ça ferait partir le professeur vers d’autres horizons. Elle attendit qu’il s’éloigne pour poser sa baguette sur son bureau et soupirer. Si elle ne pouvait même plus s’entraîner sans craindre de créer une catastrophe, ses progrès semblaient compromis.

Elle fut tirée de ses pensées sombres par un bruit de martèlement sur la fenêtre. Personne ne semblait l’avoir remarqué, la salle étant emplie de bruits divers alors que les étudiants projetaient des livres, des encriers ou des parchemins à travers la pièce. Le responsable de ce petit martèlement n’était autre qu’une chouette noire qu’elle n’avait jamais vue. Elle était certaine qu’il ne s’agissait pas de la chouette d’un de ses amis mais se dirigea malgré tout vers la fenêtre qu’elle ouvrit.

~  Salut toi ! A qui est-ce que tu viens apporter du courrier ?


Demanda-t-elle, un sourire au coin des lèvres, balayant la classe du regard à la recherche du potentiel propriétaire de la chouette. Elle s’attendait presque à ce que la chouette ne vole directement vers lui, mais elle ne fit rien, restant plantée là à lui tendre le mot qu’elle portait. Elle finit par prendre le papier, le remplaçant par une friandise pour hibou en guise de gratification, la laissant reprendre son vol.
Elle eut à peine le temps de lire le nom sur le papier, d’ouvrir de grands yeux en réalisant que c’était le sien, que le professeur sembla enfin réaliser que quelque chose clochait dans son cours.

Mademoiselle Hendrickson, dois-je vous rappeler que les animaux, même les chouettes, sont interdits dans les salles de classe ?


La bouche de Meg s’était ouverte avant même qu’elle n’ait trouvé le bobard qu’elle allait raconter. Comme toujours, son cerveau réagissait avec un temps de retard, heureusement pour elle, raconter des conneries étaient presque devenu une seconde nature chez elle.

~  Toutes mes excuses professeur, j’attendais un mot de l’infirmier pour une presciption, j’aurais du vous prévenir au début du cours…


Le professeur ne semblait pas enchanté par cette nouvelle, mais il lui fit promettre de ne plus recommencer et laissa finalement couler l’affaire. Sous son œil sévère, elle dut faire semblant de s’entraîner au sortilège de projection quelques minutes, ne lui laissant pas l’occasion de lire le mot tout de suite. Dès qu’on lui laissa un peu d’air, soit une quinzaine de minutes avant la fin du cours, elle s’installa près de la fenêtre et ouvrit enfin le petit papier, se plongeant dans la lecture. Elle faillit s’étouffer en découvrant qui était l’auteur de cet écrit, tant elle ne s’attendait pas à ce que Phineas, qui n’était autre que le garçon qui l’obsédait depuis quelques temps –pas amoureusement parlant, bien sûr- ne prenne contact direct avec elle. Elle relut trois fois le mot, ne parvenant pas à comprendre où il voulait en venir et pourquoi il lui proposait un tel jeu. Pas que ça ne lui plaise pas… au contraire, son instinct de grande joueuse se réveilla immédiatement, et elle réfléchissait déjà aux questions qu’elle allait pouvoir poser, oubliant complètement le cours.

La fin de celui-ci ne tarda d’ailleurs pas à arriver, et Meg fut une des premières à se ruer vers la sortie, le petit papier toujours bien serré entre ses doigts. Elle sortit de la salle à vive allure, prête à rejoindre sa salle commune pour réfléchir encore d’avantage à ce fameux jeu et aux questions qu’elle allait lui poser. Elle fut donc d’autant plus surprise lorsqu’une voix peu familière l’interpela, l’arrêtant dans son élan.
Se retournant vers l’origine de la voix, elle fut surprise pour la 2eme fois de l’après-midi en découvrant Phineas en chair et en os. Comment savait-il qu’elle avait cours de sortilèges d’ailleurs ?  Elle chassa temporairement la question de son esprit, s’approchant de lui avec un sourire intrigué sur les lèvres.

~  Ca ? Non penses-tu, c’est un mot de l’infirmier


Répliqua-t-elle dans un petit rire, se souvenant de l’excuse bidon qu’elle avait servie au professeur. Elle ne savait pas s’il l’avait cru ou s’il n’avait juste pas souhaité insister d’avantage, dans les deux cas, elle était contente qu’il ne lui ait pas confisqué le mot ou qu’il ne l’ait pas lu à voix haute devant les autres élèves. Finalement, elle s’en était plutôt bien sortie.

~  Il parait que les chouettes sont interdites dans les salles de classe


Ajouta-t-elle, jetant un regard amusé à Phineas. Etant Miss Retenue à Poudlard, Meg n’était pas un exemple quand il s’agissait de respecter les règles, ce n’était pas elle qui allait reprocher au Serpentard son petit jeu, d’autant qu’il l’amusait. Sentant deux trois regards de ses camarades Gryffondors se poser sur elle alors qu’ils passaient à côté la voyant avec un type qu’ils ne connaissaient pas ou peu, un Serpentard de surcroit, elle hocha la tête à la proposition d’aller faire un tour, emboîtant le pas à Boucle Brune.

Elle attendit qu’ils aient fait quelques pas et se soient éloignés de sa salle de cours et surtout de la foule d’élèves, pour lever les yeux vers lui. Elle l’avait beaucoup observé ces dernières semaines, mais jamais d’aussi près, ça allait de soi. Réalisant qu’elle était en train de le fixer, elle esquissa un petit sourire avant de lui dire :

~  Avant que tu ne te fasses de drôles d'idées, sache que je ne suis pas une groupie, pas une admiratrice secrète, pas non plus une psychopathe ou une serial killer... Et pas une stalkeuse


Même si de toute évidence, son comportement pouvait laisser croire le contraire. Megara était franche, directe, un peu brute de décoffrage, alors naturellement la subtilité ne faisait pas franchement partie de son attirail. Phineas allait très rapidement s’en rendre compte.

~  Toi en revanche... Tu connaissais ma salle de cours... Est ce que tu me surveilles ?


Ajouta-t-elle, et si sa phrase pouvait sembler accusatrice, la lueur d’amusement dans ses yeux disait tout le contraire. Elle ne croyait pas que Phineas soit un stalker, elle l’imaginait plutôt comme un type bien plus malin qu’il ne voulait le laisser paraitre. Réalisant qu’elle avait déjà la réponse à sa question, et surtout qu’elle venait de lui poser une question elle s’arrêta net dans leur petite balade, levant un doigt vers lui.

~  Aaaaa-ttends-ttends-ttends ! Oublie ! Je ne veux pas griller ma première question avec un truc aussi inutile...


Hors de question. 10 questions, c’était peu, il ne fallait en gâcher aucune. Chaque question comptait, alors il fallait trouver celle, celles même, qui la titillait vraiment, et pas quelle était sa couleur préféré ou quel était son 4eme prénom sur son certificat de naissance.
Elle réfléchit quelques minutes, mais n’eut pas à chercher longtemps avant de trouver la première question qui la travaillait véritablement. Elle se l’était déjà posée durant le cours, c’était l’occasion de la formuler.

~  Ok... Puisque tu me laisses commencer…. Pourquoi tu as lancé ce jeu plutôt que de m'ignorer ?


Finit-elle par demander, songeant que c'était une bonne entrée en matière. D'autant que la question la turlupinait réellement : à sa place, un autre garçon ce serait contenté de l'ignorer ... Ou bien de venir directement lui demander si elle avait un problème à le fixer sans arrêt.




To be continued ...





© Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phineas Thornquill
Newbie
Newbie
Messages : 1025
Galions : 165
Âge : 19 ans
Classe : L1 Justice magique
Avatar : Jesse Eisenberg
Who are you ? Whoever you want me to be  | Megara Empty
MessageSujet: Re: Who are you ? Whoever you want me to be | Megara   Who are you ? Whoever you want me to be  | Megara EmptyJeu 8 Mai - 21:00



 
Who are you ? Whoever you want me to be  

Phineas a eû un sentiment de satisfaction quand il vît se retourner la Griffondor et l'étonnement sur son visage. Ce dernier préfère être celui qui prendre au dépourvu que l'inverse et le papier blanc  qu'il vit entre ses doigts laisser présager que tout se passer comme il l'avait prévu. Le Serpentard hausse un sourcil en affichant un air d'incompréhension quand elle prétendit que cela été un mot de l'infirmerie. Il était persuadé que c'était son mot sinon la demoiselle ne réagirait pas comme cela. Il en déduit qu'il lui manquait une information pour comprendre sa phrase. Elle rajouta, une phrase qui arracha un sourire au jeune homme. - Les interdictions sont juste une incitation à les transgresser répliqua-t-il

C'était une phrase qui correspondait bien au Serpentard, il fît semblant de ne pas faire attention aux regards qui se posaient sur eux et se concentra sur Megara. Il fut ravi de voir qu'elle accepta de prendre part à son jeu . Ce n'était pas vraiment une surprise pour lui, il était persuadé qu'elle allait accepter. Il commença à marcher, cette marche avait commencé dans le silence mais il n'était pas gênant. Par contre, le jeune homme pouvait sentir le regard insistant de la griffondor. Il se demanda vraiment ce qui pouvait être aussi intéressant chez lui. - Alors là je suis déçu, j'ai toujours rêvé d'avoir une psychopathe personnelle dit-il en souriant. Phineas n'avait jamais considéré Megara comme telle et surtout pas une admiratrice secrète si cela avait été le cas, il l'aurait tout bonnement ignoré. C'est justement parce qu'elle ne correspondait pas à une stalkeuse ou autres, qu'elle avait attiré son attention.

Son ton avait l'air accusateur mais cela ne troubla pas le Serpentard car elle avait raison, il connaissait son emploi du temps, pas entier mais une partie. Il est facile pour lui de retenir cela, il a une très bonne mémoire il peut remercier son côté surdoué pour cela. Phineas arqua un sourcil, était-ce sa première question. Il remarqua que les pas de la jeune s'étaient arrêté et il se retourna vers elle pour lui faire face. Il n'a même pas eu le temps de lui demander si c'était une question, une question qui faisait partie des dix qu'elle pointa un doigt vers lui l'incitant à tout oublier ce qui eut le don de faire rire Phineas.

Puis il la regarda cogiter quelques minutes, elle lui donnait l'impression de se creuser la tête pour trouver LA question. Le serpentard avait raison, cette fois il aurait préféré avoir tort, cette question était loin d'être facile. Il connaissait la réponse mais la formuler était autre chose. Il se mordit la lèvre et évita le regard de Megara pour se concentrer. - Tu voulais vraiment ne pas commencer par quelque chose de facile comme c'est quoi ta couleur préférée ? Phineas passa sa main autour de sa nuque et leva le regard pour rencontrer celui de la jeune femme. Ce qui le gênait dans ce jeu, c'est qui ne pouvait pas faire comme d'habitude et dire une semi-vérité - On peut dire que ta curiosité envers moi a été contagieuse. Je suis quelqu'un qu'on ne remarque pas normalement mais toi. Il marqua une pause - Toi tu m'as vu, une griffondor qui n'est même de la même année que moi. J'avais envie de savoir qui est la fille qui m'a remarqué.

- On continue ? D'un signe de la tête il l'incita à reprendre la marche avant  de tourner sur lui même pour reprendre le chemin devant lui.  Il continua de marcher en regardant l'horizon. - Du coup, c'est à mon tour. Il fît mine de réfléchir pendant quelques secondes mais il savait déjà quelle question il allait lui poser. - Qu'est-ce qui t'intrigue chez moi ? Moi qui ne suis qu'un simple serpentard de 7e année qui a tendance à trop sécher les cours.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megara Hendrickson
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 604
Galions : 395
Âge : 16
Classe : 6eme année
Avatar : Zoey Deutch
Who are you ? Whoever you want me to be  | Megara Empty
MessageSujet: Re: Who are you ? Whoever you want me to be | Megara   Who are you ? Whoever you want me to be  | Megara EmptySam 10 Mai - 21:33


Who are you ? Whoever you want me to be
★ Phineas & Megara



La brunette eut un petit rire à la remarque de Phinéas. Elle ne doutait pas une seule seconde que sa question ne soit pas facile mais… n’était-ce pas là tout le but de la manœuvre ?

~  Non… je suis sûre que je peux deviner ta couleur préférée ou t’extorquer cette information sans le jeu des questions


Répondit-elle, un grand sourire sur les lèvres. Phinéas allait vite comprendre que le jeu ne serait pas de tout repos pour les méninges avec la Gryffondor, et c’était même tout l’intérêt. Le temps de remplir des carnets d’amitié avec la couleur préférée, l’animal de prédilection et le chanteur favori était passé depuis bien longtemps maintenant. S’il lui avait laissé 50 questions, elle se serait peut être perdue dans ce genre d’interrogations futiles, mais là, il fallait être malin, et maligne, elle pouvait l’être quand elle le voulait.

Elle l’observa passer sa main dans sa nuque, devinant qu’il n’était pas dans sa zone de confort… ce qui était une bonne chose, c’était quand on entrait dans la zone dite « dangereuse » qu’on apprenait des choses sur soi ou sur les autres, finalement.

Les informations délivrées, la brunette les stocka soigneusement dans un coin de sa tête. Elle n’était pas très bonne pour ce qui était des analyses immédiates, mais elle saurait en faire bon usage…. Plus tard.
C’était maintenant au Serpentard de l’interroger.

Meg ne pouvait pas dire qu’elle ne s’attendait pas à cette question. A la place de Phinéas, elle aurait posé exactement la même, et elle pouvait comprendre que ce genre de question le turlupinait. De base, tout ce petit jeu partait de cette même question. L’ennui, c’était que si pour Megara la réponse était plutôt claire, la formuler était une autre histoire. Et la demoiselle doutait sincèrement que « c’est l’instinct » ou « tu m’intrigues » fasse l’affaire.

~  C’est…


commença-t-elle, fronçant les sourcils, cherchant la meilleure façon d’exprimer le fond de sa pensée.

~  Disons que je suis plutôt connue pour avoir un bon instinct, un genre de 6eme sens. J’arrive à cerner les gens plutôt rapidement… et sans avoir à passer par 10 questions


Elle esquissa un petit sourire et un regard entendu dans sa direction. Ce jeu des 10 questions, c’était une occasion en or, mais tout le monde ne lui faisait pas ce genre de cadeau, il fallait généralement se débrouiller sans.

~  Je sais qu’il ne vaut mieux pas se fier à la première impression, mais sans vouloir me vanter, la mienne est souvent juste. Et même si elle ne l’est pas totalement, ce n’est pas très grave, ça fait un point de départ et ça me laisse toujours l’occasion de réviser mon jugement après mais toi…


Elle marqua une pause, laissant son regard ambré se couler dans celui du jeune homme, comme si elle allait pouvoir percer les secrets de son âme par ce simple regard.

~  Toi, je n’ai rien


Acheva-t-elle. Elle haussa les épaules, baissant les paupières, brisant un instant le contact visuel. Il allait falloir qu’elle développe un peu si elle ne voulait pas perdre Phinés dans ses élucubrations et passer pour une psychopathe. Quoique… la Serpentard n’avait-il pas dit qu’il rêvait d’avoir sa psychopathe personnelle ? Peut être allait-elle pouvoir réaliser son vœu !

~  Impossible de te cerner et… au-delà du fait que ça soit un peu frustrant, je me demande surtout pourquoi je n’y arrive pas


Elle passa sa main dans sa tignasse brune, signe qu'elle était en train de se triturer les neurones.

~  Ca fait un peu charabia de voyante tout ça


Conclut-elle en riant, secouant un peu la tête. Elle qui détestait la divination et toutes ces conneries, la voilà qui parlait comme une cartomancienne un peu allumée.

Elle se garda de préciser que de base, si elle avait commencé à l’observer lui plutôt qu’un autre, c’était parce qu’il était de la même année que Rubens, et tout ce qui touchait Rubens de loin la touchait un peu malgré elle. Cela dit, ça ne faisait pas vraiment partie de la question, elle n’avait pas besoin de lui donner plus de précisions qu’il n’en demandait. Et puis, parler de Rubens allait probablement ruiner sa bonne humeur, ce qui était fort dommage. Elle s’amusait plutôt bien à jouer à questions pour un champion avec ce curieux garçon.

~  J’espère que ma réponse te convient, car je n’ai rien de plus clair à t’offrir !


Ajouta-t-elle, jouant pensivement avec la pointe de ses cheveux. Ceci étant dit, c’était normalement à elle d’enchaîner sur une question. L’ennui, c’était que si elle avait déjà pas mal réfléchi à la première, elle n’avait pas tellement eu le temps de cogiter sur les suivantes. Arrivés au bout du couloir, Meg commença à descendre l’escalier sans trop se poser de question, songeant qu’ils n’allaient pas faire des allers et retours au premier étage –il y avait plus fascinant comme promenade tout de même.

~  A mon tour donc ....  


Descendant lentement les marches, la demoiselle en profita pour réfléchir brièvement à une question intéressante. La première réponse de Phinéas lui en avait déjà appris pas mal sur le garçon. Elle savait maintenant que comme elle, il était de nature plutôt curieuse, mais aussi un brin joueur. Elle avait également appris qu’il était soit très modeste, soit du genre à se sous-estimer. C’était sa façon de parler de lui « simple serpentard de 7eme année ». Oh naturellement, tout le monde ne pouvait pas être exceptionnel, tout le monde ne pouvait pas être un Harry Potter. Mais enfin… tout le monde avait ses spécificités, non ? Meg par exemple, était loin d’être la nénette populaire de l’école, mais elle avait fait souvent parler d’elle, généralement parce qu’elle avait cassé la figure de quelqu’un. Elle avait le coup de poing facile, particulièrement lorsqu’on s’en prenait à ses proches –et dans la mesure où elle avait du faire ami-ami avec tous les gens un peu bizarres, spéciaux, ou délaisses de l’école, ça arrivait assez souvent.

Et soudain, boucles brunes eut une idée de question. Une question qui n’allait probablement pas plaire à Phinéas, sauf s’il avait un goût aiguisé du challenge et du jeu. Se tournant un peu vers lui sans pourtant cesser de marcher, ses yeux brillés de cette lueur de défi lorsque quelque chose l’excitait.

~  Quelle question n’aimerais-tu pas qu’on te pose ?


Oh, Meg n’était pas fourbe. Elle ne posait pas cette question dans le but précis de lui poser ensuite la question qu’il ne désirait pas entendre. Non. Parfois une question vous en dit beaucoup plus sur celui qui la pose que la réponse même à cette question. Elle savait que c’était une question difficile : elle-même aurait besoin d’un peu de temps pour y répondre.

~  Prends ton temps pour y répondre si tu as besoin, on n’est pas pressés après tout  


Enfin, elle, elle n’était pas pressée. Rien ne lui disait que Phinéas n’avait pas d’autres plans que de traîner avec une inconnue pour subir un interrogatoire après tout.





To be continued ...





© Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phineas Thornquill
Newbie
Newbie
Messages : 1025
Galions : 165
Âge : 19 ans
Classe : L1 Justice magique
Avatar : Jesse Eisenberg
Who are you ? Whoever you want me to be  | Megara Empty
MessageSujet: Re: Who are you ? Whoever you want me to be | Megara   Who are you ? Whoever you want me to be  | Megara EmptyMar 13 Mai - 23:46


Who are you ? Whoever you want me to be  


 
La Griffondor commençait le jeu fort ce qui allait donner le ton à ses autres questions pensait Phineas. S'il avait déjà du mal avec la première question, il se demanda ce  que cela allait être à la dixième. Il commença à se demander si tout cela était vraiment une bonne idée, mais bon il n'était pas du genre à se défiler et quelque part il était content de se retrouver en face d'une personne qui lui poser ce genre de questions. Cela l'aurait ennuyé si les réponses étaient facile, l'intérêt d'un jeu réside dans sa difficulté enfin c'est l'avis du Serpentard. - Ho tu as bien l'air sûre de toi en affirmant cela. S'il y a bien une chose à laquelle Phineas est doué c'est de ne rien dévoiler sur lui. Il apprends plus sur les gens que les gens en apprennent sur lui, ca a toujours été comme ça et cela ne changera pas pour les yeux noisettes d'une griffondor.

La première question de Megara était légitime, il trouvait juste que la réponse pouvait être embarrassante pour lui. Il n'est pas son élément quand il est question d'être sincère. il finit par lui donner sa réponse et fût soulagé de n'avoir eu aucune remarque sur celle-ci.  Le jeune homme reprit son sérieux qu'il avait trinqué pour un moment de nervosité. La question lui été venu naturellement, c'était même question lui brûlé les lèvres depuis longtemps. Le Sepertendard écouta sa réponse ave attention tout en ne la quittant pas du regard.  Il mettait son sens de l'observation à profit, les personnes peuvent mentir avec des mots mais rare sont ceux qui y arrivent avec le corps. Phineas voyait que la Griffondor avait du mal à répondre à la question, au moins ils étaient deux. Phineas esquissa un sourire quand elle évoqua son jeu mais pas seulement car il se retrouvé dans la réponse de Megara. Le regard de Megara croisa le sien et il pouvait presque sentir qu'elle essayait de forcer sa carapace. Cette dernière rompit le contact visuel et Phin en profita pour secoué légèrement sa tête Il n'a pas l'habitude que l'on regarde aussi intensément, il a même cru un moment qu'elle aurait pu réussir.  - Cela ne t'effrayes pas ? lâcha tout bas le Serpentard, cela lui avait échappé malgré lui.

- Excuse-moi ce n'est pas mon tour.  dit-il aussitôt en lui gratifiant d'un sourire.  Mais un serpentard dont elle n'arrive pas à cerner le caractère n'est-ce pas un motif suffisant pour ne pas l'approcher ? Devait-il rajouter courageuse ou bien insouciante à la liste concernant Megara ? Phineas hésité était-ce les deux, il n'en avait aucune idée. D'autres choses retenu son attention, Le haussement d'épaules, ses phrases qui au milieu sont laissées en suspend, sa main dans les cheveux, une gêne retranscrit dans un rire. Rien de plus..normal, de plus sincère, il était certain d'une chose c'est qu'elle ne lui mentait pas et il doute qu'elle puisse lui mentir sans qu'il s'en rende compte, ses gestes sont d'un naturel qui accompagnent ses sentiments, ses mots, cela trahirait tout de suite. - Tant que c'est la vérité cela me convient.

Phineas acquiesça d'une signe de la tête quand la griffondor disait que c'était son tour. Ces deux-là déambulèrent dans le premier étage sans but précis, inspiré dans la conversation la destination n'avait que peu d'importance pour le Serpertard. Il suivit cette dernière quand elle descendit les escaliers. Il remarqua que sa démarche était lente, elle devait sûrement perdue dans ses pensées pensa le jeune homme. Ils arrivèrent Rez-de-Chaussée et ils continuèrent de marcher côte à côte sans but précis.  Il la vit se tourner vers lui et quelque chose avait changée dans son regard, c'était ses yeux ils exprimaient quelque chose. Il comprit la signification d'un tel regard quand il entendit sa question. Phineas eût un court moment d'absence, presque imperceptible  ce fût une surprise voir même un choc pour le jeune homme.  Il s'était préparé à plusieurs type de questions auxquels Megara aurait pu lui posé, il pensait être préparé à tout. Il ne pu s'empêcher de sourire au coin, elle avait réussit à le prendre au dépourvue. - Va falloir que je me rappelles de ceci, ne jamais sous-estimer les Griffondors. Il la fixa un instant pour essayer de comprendre, comment elle avait fait? Une personne qui ne connaissait pas personnellement. Comment avait-elle fait pour lui faire avouer quelque chose de vraiment personnel là ou même ceux qu'ils le connaissent échoue. Il avait envie d'être n'importe tout dans Poudlard même en cours d'astronomie au lieux d'être à côté de la Griffondor. Il passa nerveusement sa main dans ses cheveux bouclés, il avait juste envie de prendre la tête entre ses mains ou bien la cogner contre la mur mais se contrôla, il n'avait aucune envie de faire fuir Megara quoique il en était pas si sûr. Ils continuèrent de marcher en silence pendant un moment, Phineas savait la réponse qu'il devait lui donné et la formuler n'était pas un problème c'était l'avouer qui l'était. Il ferma un moment les yeux et se concentra sur sa respiration comme pour se donner du courage. - Penses-tu mériter ta place à Serpentard ? serait surement la question. Je pense pas que  j'aurais du mal à y répondre mais c'est sûrement la réponse qui m'effraye le plus.

Il avait évité de regarder Megara quand il lui donna la réponse à sa question. Il n'avait pas envie de voir de la surprise dans ses yeux et se sentir obliger de s'expliquer là-dessus. La réponse qu'il avait donné ou plutot question pouvait être tout de même interpréter de plusieurs façons et puis il ne pensait pas qu'un jour quelqu'un lui demanderait cela visiblement il s'est à moitié trompé. Bon il n'avait vraiment pas envie de s'éterniser là-dessus et dans ce cas-là il devait trouver une question au plus vite. - C'est à moi alors reprit-il d'un ton plus gaie, il marqua une pause pour s'humidifier les lèvres par réflexe. - Comment sont les sous-vêtements que tu portes aujourd'hui ? Un sourire malicieux arborait ses lèvres, il n'y avait pas que les question personnelles qui pouvaient être gênante, ce dernier le savait. Cette question lui permettait d'aller à contre-pied avec sa question qu'elle avait posé. Il savait que pour autant elle n'oubliera pas sa réponse, mais au moins Phineas lui se donner une possibilité de ne plus y penser. - Ou tu peux me les montrer, c'est comme tu veux. Par contre, il n'allait pas se permettre de gâcher toutes ses questions comme cela, il devait rapidement trouvé une question aussi fourbe que la sienne.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megara Hendrickson
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 604
Galions : 395
Âge : 16
Classe : 6eme année
Avatar : Zoey Deutch
Who are you ? Whoever you want me to be  | Megara Empty
MessageSujet: Re: Who are you ? Whoever you want me to be | Megara   Who are you ? Whoever you want me to be  | Megara EmptyMer 14 Mai - 20:56


Who are you ? Whoever you want me to be
★ Phineas & Megara



L'effrayer ?
Non ... La curiosité l'emportait quasi toujours sur la trouille chez la brunette. C'était d'ailleurs ce qui faisait d'elle une tête brûlée : le fait que finalement peu de choses ou de gens lui faisaient réellement peur. Ça expliquait entre autre pourquoi la demoiselle finissait systématiquement  avec des emmerdes.

Et puis franchement dit, si la plus grande majorité de ses amis ne venaient pas de cette maison, ce n'était pas pour autant que la lionne craignait davantage les Serpentards. Elle était même plutôt copains comme cochons avec l'un deux... Mais il ne s'agissait pas d'un vrai  serpent, plutôt d'un loup.

Elle s'apprêtait à partager cette analyse avec Phineas mais celui-ci fut plus rapide à prendre la parole. Ah, ça y est, le jeu des questions offrait ses premiers moments de frustration. Megara hésita à tout de même répondre à la question, songeant que ça ne la gênait pas plus que ça et que ça brimerait moins la conversation ... Mais il était vrai que si les questions du jeu se mêlaient aux conversations annexes non seulement ils risquaient de perdre le fil du jeu, mais en plus ils étaient bons pour planter leur tente dans le parc afin de ne pas être renvoyés dans leurs maisons respectives. Elle décida donc de se taire, songeant qu'il pourrait toujours reposer la question plus tard et qu'à défaut, il aurait bien l'occasion de constater que la jeune fille était sans peur -mais pas dans reproche- à travers d'autres questions.

À la tête de Phineas lorsqu'elle lui posa sa deuxième question, Meg sut qu'elle avait fait mouche, et ne pût s'empêcher de sentir une pointe de fierté grandir en elle. On avait souvent tendance à croire que parce qu'elle parlait et agissait avant de réfléchir, elle avait la caboche vide, cela lui faisait plaisir de montrer que non.
Son commentaire ne la flatta donc que d’autant plus, et elle lui rendit son sourire.

~  Tu vas voir, je vais révolutionner l’image que tu as des Lions


Répondit-elle, un air faussement arrogant sur le visage. Naturellement, Meg n’avait pas cette prétention. Elle n’était somme toute pas très prétentieuse comme fille, mais si elle pouvait déjà donner l’image de quelqu’un de déterminé et de malin à son sujet, c’était pour elle un beau pas en avant.
Cela dit, au-delà de savoir l’image qu’elle allait donner d’elle-même, ce qui intéressait la jeune femme, c’était la réponse à sa question. Ses yeux couleur ambre étaient fixés sur Phinéas, attendant non sans impatience qu’il délivre sa réponse.
Et lorsque celle-ci finit par arriver, Megara demeura pensive. Elle ne s’attendait pas à une réponse en question, pour être honnête, c’était de la curiosité à l’état pur. Et sa curiosité était servie, et même nourrie, avec cette révélation. Elle se demandait ce que Phinéas remettait en question dans sa répartition : se trouvait-il trop bien pour les Serpentards, ou, au contraire, pas à la hauteur ? Difficile à dire. Il ne lui apparaissait pas comme quelqu’un de particulièrement imbus de lui-même… mais enfin, elle avait appris que les apparences pouvaient être trompeuses.

La jouvencelle décida de garder cette information dans un coin de son cerveau pour le moment. Elle n’en avait pas l’usage immédiat, mais c’était définitivement une information très intéressante sur son partenaire de jeu.
Mais pour lors, il était essentiellement question de poursuivre le jeu.

Meg hocha la tête pour confirmer que c'était bien à Phineas de poser sa question. La demoiselle arborait déjà son air concentré, s'attendant à une contre-attaque aussi fourbe que la sienne. C'était ce que la plupart des gens auraient fait : caché son malaise en déstabilisant l'autre. Alors forcément, lorsque la fameuse question émergés des lèvres du Serpentard, Megara ne pût qu'éclater de rire. Ok, là, il l'avait carrément prise au dépourvu, mais pas là où elle s'y attendait.

~  Aha, c'était donc ça !


Lança-t-elle lorsque son rire, plutôt bruyant, se calma finalement. Le sourire sur ses lèvres était le seul vestige de cet éclat cristallin, mais témoignait bien de la bonne humeur de la demoiselle. Bon sang ce qu'elle ne regrettait pas d'avoir pris part à ce jeu.

~  La vraie raison de ce jeu : voir les sous vêtements d'une jeune fille !


Elle lui jeta une œillade espiègle, signe qu'elle ne croyait bien sur pas une seule seconde à cette histoire, mais le taquiner là dessus était inévitable pour elle. Elle secoua la tête pour essayer de retrouver son sérieux.

~  Noirs, ils sont noirs


Répondit-elle finalement, n'ayant pas besoin de vérifier puisqu'elle ne mettait quasiment que des sous-vêtements noirs, parfois du rouge, mais que dans certaines situations, et "aller se faire chier en cours" ne faisait clairement pas partie de ces situations. Elle tira sur le col de son débardeur, baissant la tête sur son propre décolleté comme pour vérifier ses dires.

~  Avec un peu de dentelle et ... Des espèces de vaguelettes blanches brodées qui remontent sur les bonnets


Acheva-t-elle d'un ton très sérieux, comme si elle était une vendeuse de prêt à porter essayant de vendre un modèle à une cliente.

~  Non rembourré


Ajouta-t-elle, penchant la tête sur le côté, dévisageant Phineas pour voir s'il était satisfait des détails. Elle ne savait pas s'il avait essayé de la gêner avec cette question, mais si c'était le cas le Serpentard venait juste de découvrir un nouveau trait de personnalité de Meg : la brunette était sans gène. Il y avait bien quelques sujets qui la mettaient mal à l'aise -quoique elle n'en voyait qu'un seul à aujourd'hui- mais sinon elle était relativement open sur tous les sujets.

Attendant toujours un signe que Phineas avait eu les détails qu'il voulait, elle commença doucement à soulever son débardeur, découvrant son ventre, jusqu'au dessus du nombril , puis s'arrêta, lâchant le tissus qui retomba à sa place. Le sourire qui étirait ses lippes était très loin d'être aguicheur, elle avait toujours cette expression mutine qu'il semblait difficile de briser. Ce n'était pas qu'elle n'était pas capable de sérieux, mais selon la lionne, mieux valait s'amuser de tout ce qui pouvait offrir un peu de fun, il y avait bien assez de sujets graves dont on ne pouvait pas plaisanter.

~  Par contre il faut un peu plus qu'un jeu pour les voir


Conclut-elle, tirant sur son débardeur pour qu'il retombe correctement. Meg était sans gène, mais clairement pas une fille facile. Elle aurait été capable de montrer ses sous vêtements à ses amis, mais pas à quelqu'un qu'elle connaissait si peu. Car même si en quelques questions elle avait déjà rassemblé plusieurs informations sur lui, elle n'oubliait pas qu'il y a 2 heures à peine, elle ne lui avait jamais adressé la parole.

S'étirant un peu, les deux bras au dessus de sa tête, elle en appela à l'inspiration divine pour sa future question. Elle savait maintenant ce qui le perturbait et pourquoi il avait proposé ce jeu - en dehors de reluquer les sous vêtements féminins-, que voulait-elle savoir de plus ?

~  Si tu avais 3 vœux, quels seraient ils ?


Demanda-t-elle finalement, formulant les mots à haute voix alors même qu'ils se créaient dans sa tête. Meg fonctionnait à l'instinct, Phinéas devait commencer à la comprenre maintenant qu'il avait eu la jeune fille sous les yeux pendant quelques minutes.

~  Avec la règle habituelle des génies, interdiction de souhaiter plus de vœux !


Précisa-t-elle, sinon c'était bien trop facile. Et pour sur la demoiselle ne voulait pas tabler sur le facile pour le moment. Ce n'était pas qu'elle souhaitait mettre Phineas dans une position inconfortable, mais elle n'avait que 10 questions -8 après celle-ci alors autant en choisir des pertinentes.




To be continued ...





© Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phineas Thornquill
Newbie
Newbie
Messages : 1025
Galions : 165
Âge : 19 ans
Classe : L1 Justice magique
Avatar : Jesse Eisenberg
Who are you ? Whoever you want me to be  | Megara Empty
MessageSujet: Re: Who are you ? Whoever you want me to be | Megara   Who are you ? Whoever you want me to be  | Megara EmptySam 17 Mai - 13:20


Who are you ? Whoever you want me to be  


 
Il trouvait que la Griffondor était une bouffée d'air frais,  cela été très différents des relations qu'il a habituellement avec les rouges.
- Tu pourras peut-être bien y arriver.
murmura-t-il  à peine audible.  Les relations avec les Griffondors sont affectés par le fait qu'il soit un Serpentard et les aprioris qu'il y a entre les deux maisons, il a finit par perdre un ami à cause de cela depuis moins  il voit de Griffondors mieux il se porte. Seulement, Il ne pensait pas qu'il en aurait une qui le suivrait à la trace. Le voilà marchant côte d'une Griffondor en train discuter et il doit même avouer qu'il passe un bon moment avec elle. Il se demanda tout de même s'il ne va pas finir par regretter quand il entendit sa deuxième question. Sous ses traits de fille innocente et joyeuse se cacher quelqu'un de joueur et sournois. Il finit par répondre à sa question seulement il savait que sa réponse apportait plus d'interrogations qu'autre chose.

C'était à son tour, le jeune homme voulait rendre sa monnaie de sa pièce à Megara te lui poser une question aussi sournoise, c'est ce que tout le monde aurait fait C'est pourquoi il décida de faire prendre un virage à 180° au jeu, Phineas est loin de répondre aux conventions dîtes normales. Il sourit quand il entendit rire Megara, il savait qu'il avait bien fait à ce moment-là. Il était content qu'elle ne soit une de ces filles qu'il se serait offusquée et l'aurait frappé en le traitant de pervers. - Tu m'as percée à jour ! Comment je vais faire avec les autres filles ? dit-il en se prenant complètement au jeu, au fond il s'en fichait pas mal de la couleur de ses sous-vêtements. Il pouvait voir que Megara avait comprit que cette question n'avait rien de sérieux. D'ailleurs se trahissant lui même il n'arrivait pas à retenir ce sourire amusé qui ornait ses lèvres. Phineas n'était pas crédible en pervers ? En toute  honnêteté, Phin n'attendait aucune réponse à cette question et si la demoiselle n'avait pas commencer à répondre, il lui en aurait posée une autre. Mais apparemment, cette Griffondor avait du cran et ce n'est pas comme ça qu'il réussirait à la gêner apparemment. D'ailleurs ce dernier qui était le plus gêné des deux, il détourna le regard de Megara quand elle tira sur le col de son débardeur qui laissa entrevoir l'objet de la question. Il fixa quelque un point devant lui et il ne quitta pas des yeux avant qu'elle ai finit de parler. Il ne pensait pas qu'elle donnerait une réponse aussi détaillées et que les sous-vêtement pouvaient avoir autant de détails. Il finit par reposer son regard sur Megara, ce dernier ne pensait pas qu'elle prendrait tout au pied de la lettre. Le Serpentard ne savait plus ou se mettre quand il vît la Griffondor soulevait son débardeur. Il pouvait sentir le rouge lui monter aux joues et lâcha un rire face à sa dernière réplique e quand elle remit en place son vêtement.

Elle l'avait bien eu quand même, il y avait presque cru pendant un moment. Il passa sa main dans ses cheveux bouclés et sourit, il s'amusait beaucoup avec elle. Le jeu retomba dans le sérieux avec la question de Megara. Seulement cette question stimulé le côté enfantin de Phineas et elle s'attendait à une réponse pertinente, la Griffondor sera vite déçue. - D'accord, seulement trois...hum Phin leva la tête en l'air comme si les réponses allaient lui tomber dessus comme ça.  Il lui dit les premières choses qu'il passa par la tête. - Je voudrais que Danyell se trouve une copine comme ça il arrêtera de m'embêter avec ça . Il joignais ses doigts ensemble avant de placer  ses deux mains liées derrière la tête, ses coudes levés était à la hauteur de sa tête signe qu'il était décontracté, pour la première fois, il n'y aura aucun de mal à répondre à la question de la Griffondor. - Voir tes ses sous-vêtements se serait bien comme vœux aussi et ... avoir un dragon. Les yeux du Serpentard s'illumina à l'idée d'avoir un dragon, il a toujours été fasciné par ses créatures depuis qu'il est tout petit. Ses réponses pouvaient paraître ne pas être  sérieuse mais quelque part  c'est ce qu'il demanderait. Phineas veut mériter ce qu'il a et faire un vœu pour avoir quelque chose d'important cela ne lui corresponds pas. Le jeune homme peut justifier ses choix tout de même il n'a aucun pouvoir sur la vie amoureuse de son meilleur ami, pour son voeu n°2 il est peut-être frustré de ne pas les avoir vu et son dernier c'est le Phineas âgé de 6 ans qui s'est exprimé. SI cette dernière voulait exploiter ses réponses pour savoir un peu plus sur lui c'était raté.

Phineas laissa retomber ses bras autour de lui et redevenu sérieux. C'était à son tour et il savait déjà ce qu'il allait lui demander. Il y avait réfléchit depuis la précédente qu'il lui avait posé. - A moi, s' il y avait une chose, un moment dans ta vie que tu ferais différemment ce serait quoi ? En me racontant bien sur le moment en question ce que tu as fais et ce que tu ferais si tu avais la possibilité de le changer. expliqua-t-il. Le Serpentard attendit beaucoup cette réponse car implicitement elle avait deux réponses, la chose qu'on regrette plus et ce qu'on ferait pour se rattraper. A ce moment précis Megara sait plus de chose sur Phineas et avec cette question il espéré changer la tendance.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megara Hendrickson
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 604
Galions : 395
Âge : 16
Classe : 6eme année
Avatar : Zoey Deutch
Who are you ? Whoever you want me to be  | Megara Empty
MessageSujet: Re: Who are you ? Whoever you want me to be | Megara   Who are you ? Whoever you want me to be  | Megara EmptyVen 23 Mai - 20:32


Who are you ? Whoever you want me to be
★ Phineas & Megara



Finalement, Meg s’amusait beaucoup plus qu’elle ne l’aurait cru avec ce Serpentard. Pas que la demoiselle soit persuadée que les Serpentards n’étaient pas des gens marrants, mais comme tout le monde, elle avait quelques préjugés. Cela dit, c’était plutôt en observant Phineas qui lui avait semblé si calme qu’elle s’était dit que ça ne devait pas être le rigolo de service. Son côté calme se confirmait clairement, car au contraire de la jeune fille qui n’hésitait pas à éclater de rire bruyamment, Phineas restait plutôt discret. Après… certains vous diraient qu’à côté de Meg, beaucoup de gens semblaient très discrets.

Cela dit, cela ne l’empêchait pas d’avoir du répondant et de l’humour, ce qui plaisait diablement à la lionne. D’un jeu de questions réponses, ils avaient fini par prendre leurs aises, n’hésitant pas à plaisanter sur tout et rien. Finalement, discuter avec Phinéas, c’était comme discuter avec un vieux poteau.

~  Allez, je suis sympa, je garderai ton secret


Répondit-elle, feignant un grand sérieux, baissant la voix comme pour entrer dans la confidence.  Cela ne l’empêcha cependant pas de continuer sur ce défi, allant jusqu’à faire croire au pauvre Serpentard qu’elle allait se déshabiller devant lui. La brunette devait être plutôt convaincante puisqu’elle jura avoir vu les joues de Phinéas se colorer. C’était trop mignon ! Pour sûr, le jeune homme ne devait pas avoir pour habitude de fréquenter les fofolles comme Megara… Les amis de Meg n’auraient pas prêté d’avantage attention à son petit jeu.

La demoiselle mit fin à son jeu d’actrice, et Phinéas reprit une couleur normal tout en laissant échapper un rire. Rire qui tira d’ailleurs un sourire victorieux à la lionne : Phinéas semblait de plus en plus à l’aise, ce qui promettait de bonnes surprises pour la suite du jeu.
Ce dernier reprit d’ailleurs son cours avec la question de Meg, qui semblait nettement moins difficile pour le vert et argent que la précédente –en même temps, la précédente était, il fallait l’avouer, particulièrement fourbe.

La suivante avait moins de prétention, mais Meg l’aimait bien malgré tout : elle réveillait l’âme d’enfant en chacun… et la Gryffondor était définitivement une grande enfant.
Bien que les idées de commentaire ne manquaient pas, la lionne s’imposa le silence, écoutant attentivement les trois fameux vœux de Phinéas. La 3eme vœu trouvait particulièrement écho dans le cœur de la brune qui, à défaut d’un dragon en particulier, avait toujours rêvé d’avoir un compagnon animal alors que ses parents le lui refusaient. L’air presque rêveur de Phinéas était quelque chose de nouveau : elle n’avait pas encore vu cela sur son visage, et c’était une nouvelle petite victoire pour elle.

Les trois vœux étant formulés –mais malheureusement pas exaucés- Meg se permit de finalement faire ses petits commentaires :

~   Tu utilises ton vœu pour caser ton pote plutôt que pour toi ? … T’as une vocation d’agent matrimonial dis donc !


Fit-elle remarquer, de l’amusement dans la voix. Sans doute préférait-il trouver l’amour de sa vie AUTREMENT que par un souhait… Elle pouvait le concevoir, et le comprendre –même si elle se considérait personnellement comme un cas désespéré de l’amour qui aurait bien besoin d’un vœu. Mais tout de même, elle trouvait cela mignon qu’il dédie son vœu à son ami. Elle ne connaissait pas bien « Danyell », mais elle avait un peu entendu parler de lui. C’était un ami à Rubens, entre autre.

~   Et ravie que mes sous-vêtements fassent l’objet d’un souhait… mais vraiment tu ne devrais pas, rien ne vaut l’imagination pour ces choses là !


Ajouta-t-elle, un air mutin sur le visage. Elle appréciait ce petit clin d’œil à leur discussion précédente. Et elle ne rosissait toujours pas : Phinéas allait finir par croire qu’elle était une fille sans gêne… et ce n’était pas loin de la vérité pour tout dire.
Cela dit, même madame sans-gêne pouvait être déstabilisée, et la question qui suivit eut un effet redoutable sur la demoiselle.

Meg plissa d’ailleurs les yeux lorsque le Serpentard prit le relai des questions. C’était le genre d’interrogations qu’elle craignait un peu.

~   Tu me poses une colle, je n'ai pas l'habitude de regretter mes actions


Admit-elle, plissant un peu les yeux en signe de concentration.
Et même lorsqu'elle finissait dans la mouise -c'est à dire très souvent- elle voyait le bon côté des choses. Elle reconnaissait parfois qu'elle avait pu faire une erreur, mais ne souhaitait pas pour autant revenir en arrière… Ou alors il fallait que ce soit une action avec une conséquence vraiment grave.

Honnêtement, la question de Phinéas était compliquée. S’il lui avait demandé ce qu’elle voudrait changer si elle en avait le pouvoir, la demoiselle répondrait sans nul doute la disparition de son frère. Mais là, c’était différent. Il lui demandait ce qu’elle voudrait changer dans SES actions. Concrètement, aucune de ses actions n’avait mené Gaspard à effectuer son stage en Roumanie, ce qui voulait dire que modifier ses actions passées ne changerait rien à cette terrible réalité. Megara écarta donc rapidement le sujet de son grand frère : non seulement ça lui bousillait sa bonne humeur, mais en plus, c’était hors sujet. Inutile de se miner le moral pour pas grand-chose.

Toute la subtilité de la question résidait dans le rôle qu’elle pouvait tenir dans ce qu’elle souhaiterait changer. C’était une réflexion particulièrement difficile pour Meg qui était typiquement le genre de personne à ne jamais regretter ses actions. Il y avait cependant bien un autre sujet sensible chez la demoiselle : son ex petit ami, Rubens.

Le souci avec Rubens, c'était que Meg n'avait pas la moindre idée de ce qu'elle avait fait de mal. C'était même tout le cœur de leur problème : le jeune homme se refusait à lui dire clairement ce qu'il lui reprochait. Tant et si bien que la lionne avait fini par admettre qu'il ne devait pas y avoir de raison particulière, et qu'il s'était juste lassé d'elle, de son trop plein d'énergie, de son étourderie, sa maladresse, de son côté bruyant et de sa brutalité ... En fait les raisons pouvaient être multiples, mais la demoiselle ne pouvait quand même pas ne pas être elle-même...

Finalement, la seule chose qu'elle pouvait véritablement changer, c’était la source même du problème. A bien y réfléchir, entre le moment où ils s’étaient mis ensemble et le moment où ils avaient rompu, la seule chose que la lionne pouvait regretter, c’était d’avoir été elle-même. Et elle avait beau vouloir à tout prix –ou presque- retrouver cette connivence entre eux, elle n’était pas prête à renoncer à sa propre personnalité…. Ce serait grotesque.

Cette question lui avait demandé bien plus de concentration et d’investissement que toutes les précédentes, et la lionne avait pris son temps pour répondre. Toutes choses considérées, elle pensait connaître la réponse la plus appropriée :

~   En début de 3eme année, je me suis beaucoup rapprochée d’un ami à moi


Expliqua-t-elle, pas 100% à l’aise à l’idée d’aborder le sujet Rubens. Ce dernier était particulièrement délicat, mais aussi très douloureux pour elle. Tout l’intérêt du jeu résidait cependant dans le fait de dire la vérité, la lionne s’y tiendrait coûte que coûte.

~  Genre… un peu trop rapprochée. Je lui ai même sauté dessus pour ainsi dire


A ce souvenir, Megara ne pouvait pas s’empêcher de sourire. Elle se souvenait encore de ce soir, pas du tout romantique, en retenue, où elle avait fini par l’embrasser. Le moment s’y prêtait bien malgré l’ambiance peu poétique, et elle avait attendu trop longtemps pour se contenir trop longtemps. C’était ainsi qu’avait commencé leur histoire atypique : la fille, pas charmante, qui mettait le grappin sur le mec, pas prince, parfaite union.

~  Si je pouvais remonter le temps, je ne lui sauterais pas dessus. En fait je ne ferais rien du tout. Le connaissant, il n’aurait rien fait non plus, et les choses seraient beaucoup plus faciles aujourd’hui pour lui comme pour moi


Meg en était persuadée : si elle n’avait pas franchi le cap, Rubens n’aurait pas osé. Elle ne savait pas exactement ce qui lui faisait dire cela, mais elle en était sûre.  Elle avait adoré ce qu’ils étaient : un couple surprenant, amusant, différent… mais à choisir entre  ce qu’ils étaient devenus aujourd’hui et ce qu’ils auraient pu être s’ils n’avaient jamais en couple, de grands amis, elle aurait préféré ne pas le perdre du tout. Que seraient-ils aujourd’hui si elle n’avait pas franchi le pas à l’époque ? Inséparables, insupportables, probablement. Et qu’étaient-ils aujourd’hui ? Elle-même n’en était pas sûre… mais certainement pas ce qu’elle aurait espéré.

Elle conclut sa réponse par un sourire un peu fragile, le cœur n’y était clairement pas.

~   Ouais, ce jour là je n’aurais rien fait


Et Rubens non plus, probablement. Les choses seraient elles meilleures ? Difficile à dire. Mais pouvaient-elles être pire au fond ?
La brunette secoua la tête, et ses boucles brunes au passage, refusant de se laisser aller à des sentiments nostalgiques alors qu’elle riait à gorge déployée il y a quelques minutes à peine. Reprenant du poil de la bête, elle se rappela que c’était à elle de poser une question, ce qui la redynamisa sur le champ. Elle chassa de son esprit Rubens, qui y passait beaucoup trop de temps récemment, se concentrant pleinement sur Phinéas. Que voulait-elle savoir ?

Il y avait bien quelque chose qui la turlupinait. Elle avait maintenant compris pourquoi le jeune homme avait décidé d’engager ce jeu avec elle plutôt que de simplement l’ignorer. La curiosité pouvait être très convaincante, elle-même était plutôt faible face à cette approche. Cela dit, une autre question subsistait, et la demoiselle comptait bien la poser à son compagnon de jeu :

~   Est-ce que tu joues souvent au jeu des 10 questions ?


C’était, à son sens, une question intelligente. Phinéas était-il un joueur invétéré, ne pouvant résister à ce genre de challenge ? Ou bien était-elle une sorte de … VIP. La question n’était pas posée dans le but de fanfaronner, loin de là… Megara essayait simplement d’évaluer combien de personnes avaient pu tirer ce genre d’informations au Serpentard. Autant dire que plus le nombre serait important, plus elle se démènerait pour trouver des questions rares et précieuses, cela allait de soit ! Sentir que l’on a le privilège de l’information, oui, cela peut avoir un côté jouissif, la lionne ne s’en cachait pas.




To be continued ...





© Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phineas Thornquill
Newbie
Newbie
Messages : 1025
Galions : 165
Âge : 19 ans
Classe : L1 Justice magique
Avatar : Jesse Eisenberg
Who are you ? Whoever you want me to be  | Megara Empty
MessageSujet: Re: Who are you ? Whoever you want me to be | Megara   Who are you ? Whoever you want me to be  | Megara EmptyLun 26 Mai - 17:37


Who are you ? Whoever you want me to be  


Qui aurait cru que le jeune Serpentard aurait pu un jour s'entendre aussi bien avec une Griffondor ?  Pas lui en tout cas et pourtant le voilà en train de plaisanter avec elle mais ce qui est le plus étrange dans tout cela c'est que cela lui semblait normal. Il feint le soulagement quand elle lui qu'elle ne dirait pas son secret mais son sourire trahissait son jeu d'acteur. Elle avait réussit à le tromper en usant de ces charmes mais, il ne se fera pas avoir une nouvelle fois et dans un coin sa tête il réfléchissait déjà une revanche. Prendre au dépourvu le Serpentard, le faire rougir, l'égo de Phineas en avait prit un coup avec cette dernière. Il avait même l'impression de se faire mener par le bout du nez. Le mythe des voeux, Phineas trouvait ça trop facile, formuler ce qu'on veut pour l'avoir. Il n'a jamais résonné de cette façon, il trouve que l'on perd tout l'intérêt de la chose ce qui l'intéresse c'est se battre pour l'avoir. Il avait formulé ses trois vœux à voix haute qui ne relevé aucune des ambitions qui l'anime. - C'est vrai que vu comme ça...  Phineas passa sa main dans ses cheveux bouclés, il avait l'impression de passer un peu pour un idiot. Pourtant cela lui paraissait naturel car il fait toujours passer l'intérêt de son meilleur ami avant le sien mais cela ne devait sûrement pas sonné normal  à l'oreille des autres. - Mais pour ma défense, si tu connaissais sa vie amoureuse qui ressemble à une vrai télénovela, tu comprendrais pourquoi j'utilise ce vœu. Il soupira légèrement totalement dépassé par la situation de son ami.  A chaque fois qu'il évoque Danyell et ses histoire d'amour, le jeune Thornquill avait une envie furieuse de se cogner la tête contre un mur. Il sait même plus ou donner la tête avec ca, tellement de personnes concernées.

Megara le fît revenir à la réalité avant que ce dernier essaye de faire l'impossible dans sa tête, une chronologie de la vie amoureuse de Danyell Bishop. De quoi vous donnez une sacrée migraine, digne d'une gueule de bois. Il chassa vite tout ça de son esprit pour se re-concentré sur la Griffondor. - On croirait entendre une strip-teaseuse quand même. Oui ça aller la suivre longtemps cette histoire qui d'ailleurs à un gout d'inachevé pour le jeune homme. Mais il avait le temps pour ca, il voulait tout d'abord rééquilibré les choses entre eux. Il fallait qu'il sache quelque chose de personnelle sur la jeune femme comme elle a su quelque d'intime à propos de lui. Il était prêt à l'avouer cette question était loin d'être facile. Mais, elle n'était pas aller de main morte avec lui et Megara semblait loin du stéréotype de la fille fragile. - J'aurais été prêt à parier là-dessus. Il avait une image plus précise d'elle depuis qu'ils ont commencé à parler et il était sûr qu'elle était ce genre de personne de ne jamais regretter ce qu'elle fait avec un côté sûrement téméraire, prendre des risque pour ne jamais rien regretter. Phineas resta silencieux à ses côtés la laissant réfléchir, il avait ce don pour se faire oublier, à l'instant ou vous n'êtes plus concentré sur lui, vous avez cette impression qu'il n'est plus là.

Megara commença à lui répondre tandis que le jeune Thornquill demeura silencieux, il n'allait pas interférer, il pouvait sentir que cela n'était pas une chose aisé pour la demoiselle. Le sourire quand elle évoqua le premier pas de leur histoire ne  passer pas inaperçue aux yeux du Serpentard. Puis il comprit facilement le fameux de l'histoire même s'il n'avait pas l'identité de m'homme en question. Il savait qu'elle était toujours amoureuse, il le sentait mais cela était couvert par des regrets à causes des conséquences que cela eu. Aujourd'hui il a l'impression que les remords de Megara a prit les dessus sur ses sentiment. Ce dernier se retenait de dire des choses car ce n'est pas à lui de le faire, il n'est pas assez proche de Megara pour lui donner son avis sur cette histoire. Il ne fit que hocher la tête pour lui faire comprendre qu'il était satisfait de sa réponse. Il pensait qu'un "ok" ou un "d'accord" n'était pas la chose à dire.

Le dernier s'étonna de la facilité de sa question, il répondit du tac au tac. - Non loin de là. J'aime pas parler de moi et ce jeu m'oblige à le faire de façon... loyal ou plutôt équitable. Tu es d'ailleurs la seule à qui ce jeu qui va à l'encontre de ce que je suis en quelque sorte. Ca va te paraitre déloyal mais j'en sais plus sur les gens qui m'entourent qu'ils en savent sur moi. Le Serpentard s'arrêta avant de dire trop sur lui, pourquoi avec elle il avait la parole facile? Comme si elle avait fait baisser, enfin c'est plutôt le jeu qu'il avait cela, ses propres règles qui l'obliger à dire la vérité et de mettre au placard son talent de sophiste. Bon à mon tour. Ce dernier était en train chercher une question, il en avait une en tête qui gardait pour plus tard, ce n'était pas le bon moment. Il lui en fallait une autre tout de suite, il s'humidifia les lèvres par réflexe. Quelque chose de plus léger il n'avait pas envie de rendre mal à l'aise la Griffondor. Depuis quand le Serpentard faisait-il autant attention aux autres? Quiconque que tu es ? Sors de ce corps. - Humm... Le jeune homme joua nerveusement avec ses mains, il détestait ce sentiment de ne pas savoir, cela lui arrive  rarement avec son côté surdoué. - Quelle serait pour toi  la situation la plus embarrassante dans laquelle tu ne voudras jamais te retrouver ? Il commençait à connaitre Megara, il s'attendait à rire, à quelque chose de loufoque. Ce n'était pas forcement une réponse utile qui lui servir quoique, il pourrait bien l'utiliser un jour. Il arriverait peut-être enfin à embarrasser cette dernière.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megara Hendrickson
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 604
Galions : 395
Âge : 16
Classe : 6eme année
Avatar : Zoey Deutch
Who are you ? Whoever you want me to be  | Megara Empty
MessageSujet: Re: Who are you ? Whoever you want me to be | Megara   Who are you ? Whoever you want me to be  | Megara EmptyJeu 29 Mai - 11:59


Who are you ? Whoever you want me to be
ft Phinéas & Meg



Meg éclata de rire brièvement au commentaire de Phin sur la vie amoureuse de Danyell digne d’une série.

~   Ouais, y en a beaucoup dans ce cas à l’école


Répondit-elle, rangeant ses mèches brunes derrière son oreille droite. Elle y compris d’ailleurs. Dans son cas ça se rapprochait même carrément du Drama asiatique : loufoque, improbable, et dont on a envie de claquer tous les protagonistes. Mais sans rentrer dans ces extrêmes là, elle savait que la vie amoureuse des adolescents de Poudlard était toujours un peu mouvementée. C’était ça, de vivre les uns sur les autres des mois durant !
Un instant, Meg se demanda si la vie amoureuse de Phinéas était aussi chaotique… Difficile à dire en le regardant, et la demoiselle nota mentalement que ce serait potentiellement une bonne question pour la suite du jeu.

~  Hey !


Protesta-t-elle, lui tapant l’épaule avec suffisamment de force pour manifester son désaccord, mais assez pour lui faire mal, se comportant avec lui sans aucune gêne comme s’il s’agissait d’un ami de longue date. Le sourire au coin de ses lèvres démentait ceci dit le fait qu’elle était véritablement énervée. C’était plus une objection pour la forme qu’autre chose. Plissant les yeux d’un air faussement menaçant, elle tendit un index en direction du visage de Phinéas.

~   Si tu parles de ma double-vie à quelqu’un, tu es un homme mort Phinéas !


Lança-t-elle, rentrant à merveille dans le rôle de la jeune femme étudiante la journée, strip-teaseuse la nuit, cherchant à tout prix à protéger son secret. Elle parvint à conserver son air sérieux et redoutable une dizaine de seconde à peine, avant que son habituel sourire taquin ne vienne briser le masque.

Elle esquissa une petite moue lorsqu’il fit remarquer que ce qu’elle lui disait ne le surprenait guère, un peu déçue d’être si transparente… même si au fond, Meg avait toujours su que la subtilité et elle, ça ne faisait pas bon ménage, et qu’il était par conséquent plutôt facile de lire en elle lorsqu’on était un peu observateur. Et s’il y avait une chose dont elle était dorénavant certaine, c’était que Phinés était TRES observateur.

Elle finit malgré tout par répondre à sa question. Bien que le Serpentard ne pipeta pas mot pendant ou après ses révélations, elle sentait bien qu’il cogitait, qu’il se forgeait un avis, qu’il avait probablement des remarques à faire mais qu’il les gardait pour lui. Elle se doutait bien qu’à sa façon de conter son histoire, on pouvait deviner qu’elle n’était pas tout à fait passée à autre chose… Mais c’était plus fort qu’elle. De toute façon, Phinéas ne devait pas savoir de qui elle parlait, et même si c’était le cas, elle ne voyait pas franchement ce qu’il pourrait faire de cette information. Mais encore une fois, la demoiselle était loin d’être une manipulatrice dans l’âme, et là où certains lisaient des opportunités, elle, elle ne voyait rien de spécial. Ce n’était pas qu’elle était bête… juste… pas une grande calculatrice.

Et puis de toute façon, elle devait dire la vérité !
Elle ne s’attarda cependant pas trop longtemps sur le sujet, se hâtant de passer à sa question à elle.
Megara put lire dans le regard du jeune homme qu’il était surpris de la facilité de ses questions. Il fallait dire que depuis la fameuse question piège, la demoiselle n’avait pas cherché la difficulté. La vérité, c’était que ce jeu avait pour but, selon elle, non pas de mettre l’autre dans une situation embarrassante –même si voir rougir Phinéas avait été immensément drôle selon elle- mais d’obtenir des réponses à des questions auxquelles il n’aurait pas forcément répondu en dehors du jeu. Et qu’importe si la réponse à la question était facile, Meg savait par expérience que ça ne voulait pas pour autant dire qu’on n’était prêt à la donner au premier venu.

La brunette ne put retenir un sourire à la réponse de Phinéas. Ce n’était pas qu’elle se sentait « spéciale », ç’aurait été très arrogant de sa part, mais tout de même, elle avait pour ainsi dire un avantage sur les autres.

~   Donc je suis bel et bien VIP


Répondit-elle dans un haussement de sourcil exagérément jubilant. En un sens, elle était beaucoup plus favorisée que Phinéas, car s’il en savait probablement autant sur elle que elle sur lui, il venait d’admettre lui-même qu’il était difficile de lui soutirer des informations habituellement, alors que Megara était beaucoup plus à même de s’ouvrir aux autres. Elle comprenait un peu mieux pourquoi Phinéas l’intriguait tant maintenant : si même ses proches avaient du mal à le connaître, il n’était que logique qu’elle, en simple observatrice, ne soit pas parvenue à élucider cet homme-mystère. Cela ne lui donnait ailleurs que d’avantage envie d’en apprendre plus sur lui. Loin de la satisfaire, ce début de jeu n’avait fait qu’amplifier sa soif de connaissance à son sujet. Elle se garda cependant bien de le lui dire, de peur de lui foutre carrément les j’tons.

De toute façon, Phinéas avait déjà pris le relai des questions avec une nouvelle question particulièrement compliquée pour quelqu’un comme Meg qui avait pris un abonnement aux situations gênantes, pour ainsi dire.

~   Hoy… c’est difficile ça comme question ! Je suis dans des situations embarrassantes presqu’une fois par jour


Répondit-elle dans un petit rire. Et elle n’exagérait pas. Car s’il était vrai que Meg était une nénette plutôt sans gêne, elle était aussi une véritable quiche en sortilège, et elle ne manquait jamais de s’humilier dès qu’il s’agissait d’en lancer un.

~   Tu ne le sais peut être pas encore, mais je suis une catastrophe en sorts… Du coup je m’attire la honte assez régulièrement


Ajouta-t-elle, grimaçant un peu en se remémorant toutes les catastrophes qu’elle avait pu déclenchées. Elle avait tout de même réussi à arracher une branche d’arbre qui était allée assommer un de ses amis en voulant lancer un bête Accio… Elle s’était surpassée en nullité ce jour là. Maintenant s’il fallait élire « LA situation embarrassante », les choses se compliquaient. Meg se concentra un peu, essayant de trouver ce qui pourrait la faire se sentir encore plus bête que lorsqu’elle loupait un sortilège devant tous ses petits camarades –parce que ça, c’était déjà fait. Concrètement, rien ne lui venait à l’esprit, car se ridiculiser en magie était plus devenue une habitude qu’autre chose. Elle n’avait pas envie de ramener le sujet Rubens sur la table, d’autant qu’il n’était pas certaine de pouvoir encore s’humilier avec lui, alors elle fouilla un peu dans ce qui lui tenait à cœur, jusqu’à ce qu’une idée ne lui vienne.

~   Je sais !


Lâcha-t-elle finalement, son regard s’éclairant soudainement alors que ses fossettes se creusaient sur un nouveau sourire.

~   Si mon premier défilé de mode était un fiasco, je crois que je voudrais vraiment devenir invisible. Genre.... un vêtement mal ensorcelé qui s’attaque aux gens ou…. Un des modèles soudainement pris d’un sortilège de crache-limace… enfin tu vois le genre !


Phinéas ne le savait probablement pas –comment pourrait-il le savoir au juste ?- mais Megara était passionnée de mode moldue, et son rêve était de lancer une ligne de vêtements magiques mariant haute couture et propriétés magiques. Naturellement, comme elle était pour l’instant un vrai danger publique en sortilège, ça limitait quelque peu ses possibilités mais elle y travaillait ardument. Ce projet lui tenait tellement à cœur qu’elle ne voulait en aucun cas que sa grande première tourne à la catastrophe, c’était compréhensible.

La réponse de Meg était probablement moins drôle que ce à quoi Phin s’attendait mais… elle était honnête, et c’était l’essentiel. Elle aurait pu aussi lui faire le récit de tous les sorts qu’elle avait loupés et de leur répercussion, ce qui l’aurait amusé pour sûr, mais il avait sans doute mieux à faire que de l’écouter raconter sa vie en long en large et en travers –déjà qu’elle était bavarde comme une pie.

Elle marqua un temps de silence, laissant à Phinéas l’occasion de grogner son insatisfaction si la réponse ne lui convenait pas, avant de prendre une inspiration. Inutile de réfléchir à la question, cette fois-ci, elle l’avait en tête depuis quelques minutes déjà. Depuis que le Serpentard avait répondu à sa précédente question, très précisément.

~   Pourquoi restes-tu si secret et refuses-tu de t’ouvrir d’avantage à ton entourage ?


Ses yeux couleur ambre étaient perçants et dardés sur son interlocuteur, comme si elle voulait percer cette carapace qu’il avait brièvement mentionnée. La demoiselle sentait grandir en elle un nouveau défi. Oh bien sûr, elle n’en ferait pas son objectif de vie, mais elle savait maintenant qu’elle avait terriblement envie de voir ce qu’il y avait au-delà du masque, voire de l’armure, de Phinéas Thornquill. Et elle avait pour cela un outil redoutable : son obstination.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phineas Thornquill
Newbie
Newbie
Messages : 1025
Galions : 165
Âge : 19 ans
Classe : L1 Justice magique
Avatar : Jesse Eisenberg
Who are you ? Whoever you want me to be  | Megara Empty
MessageSujet: Re: Who are you ? Whoever you want me to be | Megara   Who are you ? Whoever you want me to be  | Megara EmptyLun 9 Juin - 22:04


Who are you ? Whoever you want me to be  


La Griffondor  affirmait que Danyell n'était le seul dans ce cas-là, pire qu'il y'en avait beaucoup comme lui. A cette idée, Phineas était encore plus désespéré, il espéré juste que cela ne répande pas comme un phénomène de mode. Déjà qu'il n'en voit pas le bout du tunnel avec son Poussoufle.  La remarque de Megara titilla son instinct accompagné de son geste. Phineas fit  rapidement un lien entre les deux. - On dirait que tu t'y connais dit-il sur ton suspicieux. En réalité, cela était plus une affirmation qu'il avait masqué de soupçons. Il y avait toujours eu cette facilité d'interpréter les geste et les mots, c'était quelque chose de redoutable la combinaison de son observation et de son interprétation.

- Aie lâcha-t-il plus par réflexe que de douleur, il fût surpris, le Serpentard ne s'attendit pas à une telle réaction. Il passa sa main l'épaule qui avait été prise pour cible par Megara. Phineas regarda l'index de la jeune femme qui était pointé vers lui avant de reporter son attention sur elle. Il dû se retenir de rire en la voyant, il appréciait les efforts qu'elle faisait pour paraitre menaçante mais face aux Serpentardes qu'il côtoie tous les jours. Elle  lui faisait pensé à un petit chien qui aboie pour paraitre menaçant du genre un caniche. Phineas était meilleur à ce jeu-là, il se pencha dangereusement vers elle, il fixa les prunelles de la Lionne et esquissa un petite sourire satisfait - Va falloir que tu trouves un moyen de me faire taire dit-il avec ton rempli de sous-entendus et une assurance innée des Thornquills. L'air toujours sur de lui, plein d'assurance, dégageant une présence imposante. C'est un Phineas complètement différent, c'est l'attitude qu'il adopte pendant les réunions de famille qui sont éprouvantes pour le jeune homme. Contrairement à son habitude, lors de ses réunions, il a le devoir de se faire remarquer. Les réunions sont  là pour juger et comparer les enfants de chaque famille, instaurant une compétition entre eux malsaine. Il se redressa et tronqua son air sérieux pour une attitude plus légère.

Phineas savait qu'il avait obtenu une information précieuse sur la Griffondor même s'il ne savait pas l'identité de la personne. Peut-être que cela lui servira dans l'avenir encore faut-il démasquer l'identité de cet homme mystère. Le jeune Thornquill cogitait, il se demandait si cela valait le coup d'utiliser une des ces question alors qu'ils atteignaient le cap des cinq question restantes et cela était peu. Sachant qu'il avait gardé une question en réserve  qu'il avait d’hors et déjà prévue de poser au moment opportun, le chiffre se réduisit à quatre. Il décida de lui poser une question plus légère pour lui laisser le temps de réfléchir. Le jeune Thornquill était surpris par sa répondre, il ne s'attendit pas à recevoir tant d'informations - C'est pas le comble pour une sorcière, de ne pas être bonne en sort ? demanda-t-il amusé, sans entendre vraiment une réponse, ce n'était pas une question qui compter dans les dix .Il ne pensait jamais entendre cette cet aveu de la part d'un sorcier un jour. Décidément, Megara Hendrickson était une demoiselle pleine de surprises.  - Je pourrais défiler pour toi ? demanda-t-il sur le même ton amusé. Il plaisantait à ce moment-là, jamais il pourrait traverser une scène avec les yeux braquaient sur lui, ca l'effrayerai plus qu'autre chose.

Phineas regarda ses prunelles ambres le fixait, il pouvait y déceler la détermination. - Joker ? dit-il en faisant la moue. Phineas n'avait pas la moindre envie de répondre à cette question, mais le jeu l'y obligé. Il est du genre à être déloyal dans un jeu mais il ne sera pas à son propre jeu. Le jeune homme soupira, il baissa la tête et regarda ses pieds passant une main dans ses cheveux bouclés. - Parce que si je réponds à celle-là, il va falloir que je te tue ensuite. Il tourna sa tête vers elle et esquissa un petit sourire pour montrer qu'il n'était pas sérieux. Mais, Il était vraiment en dehors de sa zone de confort avec cette question. Le jeune serpentard avait l'impression d'être démuni ca ne lui était jamais arrivé avant. Il aperçu un banc non loin d'eux et accéléra le pas vers lui avant de monter dessus. Il était debout sur le bac et jeta un regard autour de lui pour être sur que personne ne les écouterait. Il posa un pied sur le dossier et monta dessus, il était en parfait équilibre et pivota pour voir Megara. Il avait besoin de faire autre chose, il ne pouvait pas simplement lui donner la réponse. C'était un besoin, de s'occuper et tenir en équilibre c'était un moyen pour lui de pas perdre totalement tous ses moyens, sentir qu'il avait encore contrôle sur quelque chose. - Tant que les gens ne me connaissent pas  ils peuvent pas m'atteindre. Phineas pensa à ce moment-là aux amis de Dany qui le déteste. Il ne le juge que par son statut de Serpentard et que par cela. Ils ne voyent pas une personne en Phineas  non juste un Serpentard. - Être un Serpentard c'est loin de tout repos surtout en ce moment. Combien de personnes pensait que toutes ces agressions était l'œuvre de un des leurs ? Beaucoup trop si vous voulez son avis, des accusations infondées. Phineas ne dit pas que cela n'est pas un des Serpentards mais il n'y aucunes preuveux pour l'instant. Il en a marre que à chaque fois que quelque chose tourne de travers sa maison et lui sont accusé. Il trouve ça bien trop facile, s'il y a une chose que lui inculquée Vesper  cette année c'est qu'un Serpentard doit être fier de ses couleurs. - Puis faire partie de la maison Serpentard c'est comme jouer aux échecs, tu calcules, tu essayes de deviner ce que pense ton adversaire. La meilleure arme que tu as dans ce jeux c'est toi.Se montrer c'est aussi montrer ses faiblesses. Peut-être que pour moi c'est le meilleur moyens de survivre à Poudlard. Phineas est loin d'être un manipulateur ou quoique ce soit, il n'est pas très doué pour le rationnel. Mais il est loin d'être idiot, les relations sont souvent faites par intérêt surtout à Serpentard. A quoi bon mettre des sentiments là-dedans? C'est sa façon à lui de faire, certains manipulent lui il ne les laissent pas approcher. Ca a déteint sur les relations sincère qu'il pourrait avoir mais c'est ancrée en lui aujourd'hui et il ne peut plus s'en défaire. la preuve et que pour parler, il doit se retrouver au pied, sans aucune échappatoire pour le faire. En temps normal, il aurait mentit ou aurait subtilement changée le sujet conversation. - Puis il y a des choses que je préfère ne pas montrer. Phineas se posait beaucoup question sur qu'il était vraiment ? A quelles branche de sa famille faisait-il partie des bons ou mauvais ? Cela fait sept ans qui cherche des réponses à ses questions et aujourd'hui il en est au même point qu'au début. Il aimerait que les choses changent, il aimerait changer. Le soucis, c'est qu'il a peur de ce qu'il peut devenir et est-ce que Danyell l'acceptera. Mais la situation ne pouvait pas durer, il le savait. Il avait l'impression de changer, c'est de prendre la décision de s'éloigner encore plus de son meilleur ami. Danyell c'est son piller, il aurait l'impression de n'être constituer que de vide sans lui.

Si elle voulait jouer sur la corde sensible, le jeune Serpentard allait en faire de même. Il ne lui en voulait pas à propos de la question, il était plus énervé contre lui-même de ne pas avoir une réponse qui le satisferait. - Qui est la personne qui t'as fais le plus du mal et comment ? Phineas descendit, posant ses pieds sur le banc, il s'assit sur le dossier du banc légèrement penché en avant les avant-bras reposant sur ses cuisses. Il esquissa un sourire compatissant à Megara, la réponse n'allait pas être facile, il le savait. Au fond il s'en voulut un peu de lui poser une telle question mais il ne pouvait être le seul à sortir de sa zone de confort. - Je lui dirais bonjour de ta part. dit-il en faisant craquer ses mains. Plaisantait-il ou non, le jeune Serpentard ne savait pas encore, il était curieux de savoir la réponse pour se faire une idée si cette personne mériterait son courroux.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megara Hendrickson
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 604
Galions : 395
Âge : 16
Classe : 6eme année
Avatar : Zoey Deutch
Who are you ? Whoever you want me to be  | Megara Empty
MessageSujet: Re: Who are you ? Whoever you want me to be | Megara   Who are you ? Whoever you want me to be  | Megara EmptyMar 24 Juin - 18:31


Who are you ? Whoever you want me to be
ft Phinéas & Meg



Meg n'était clairement pas quelqu'un d'impressionnant, ou de menaçant, et elle le savait. C’était même en quelque sorte une force, puisque derrière cette silhouette plutôt chétive, qui pouvait réellement soupçonner une véritable terreur ? Pour sûr, nombreux étaient ceux qui ne s’attendaient pas à recevoir un coup de poing dans l’estomac, le nez, ou autre partie du corps plus incommodante en la voyant arriver. Alors naturellement, lorsque Phinéas lui fit remarquer qu’il faudrait le faire taire, la demoiselle ne pouvait pas exactement compter sur son air naturellement terrifiant pour le convaincre.

~   Je suis pleine de ressources


Répondit-elle finalement, un sourire faussement énigmatique sur les lèvres. Honnêtement, si elle avait vraiment à le faire taire, que ferait-elle ? Elle était tentée de répondre « Je lui arracherais la langue avec les dents », ce qui, outre ne pas être franchement envisageable, ne l’empêcherait pas de diffuser l’information d’une toute autre façon. Heureusement pour elle, Meg n’avait presque pas de secrets. Presque.

Par exemple, elle n’avait aucun souci à avouer au tout venant qu’elle était ridiculement naze en sortilèges. En même temps, toute sa classe la savait déjà, la plupart des professeurs également, 90% des gens de sa maison sans doute… En fait il n’y avait pas grand monde dans son entourage qui l’ignorait, alors dans la famille des secrets, on touchait plutôt au secret de polichinelle.
Et Phinéas ne se gênait visiblement pas pour enfoncer le clou. Heureusement, il en fallait plus à la demoiselle pour prendre la mouche.

~   À qui le dis-tu ?


Répondit-elle, ses lèvres se tordant en une moue peu fière. Les combles, Meg les collectionnait, mais ça, Phinéas l’ignorait encore sûrement. Il n’y avait pas assez de questions dans ce jeu pour réaliser à quel point la demoiselle collectionnait les combles.

~   Je dois être la plus grosse honte de ma famille... Peut être même de l'école !


C'était dit avec un sourire en coin, car elle savait que c'était faux. Enfin ... Pour Poudlard elle ne jurait de rien, mais elle savait que personne dans sa famille ne la voyait comme une sorcière ratée. Pour cela, elle pouvait être particulièrement reconnaissante : elle avait une famille compréhensive et très adepte du positive-thinking, qui préférait souligner ses capacités artistiques que de s'attarder sur ses déboires magiques.

~   Mais ma scolarité est loin d'être finie, j'ai encore le temps de m'améliorer


Ajouta-t-elle, son regard s'illuminant à nouveau de cet éternel optimisme qu'elle portait en elle. Baisser les bras ne faisait pas partie de ses habitudes, au contraire, la brunette était connue pour être particulièrement combative et déterminée. Elle savait que le chemin serait long et ardu d'ici qu'elle ne maîtrise réellement sa baguette, et elle était reconnaissante à des gens comme Brunha de l'aider à progresser car elle savait qu'à son stade la bonne volonté ne suffisait plus, il lui fallait un accompagnement. Et les professeurs de Poudlard avaient beau dans l'ensemble être très compétents, ils ne pouvaient pas non plus dédier tout leur temps à des cas extrêmes comme elle. Heureusement pour elle il y avait quelques étudiants talentueux ou juste extrêmement travailleurs disposés à mettre leur patience à son service. Somme toute, Megara était une demoiselle très chanceuse –ou alors elle avait un excellent flaire pour trouver les bonnes pâtes.

Et lorsque Phin enchaîna sur sa question suivante, elle ne put s’empêcher d’éclater de rire.

~   Je viens de te parler de vêtements qui s’attaquent aux gens et tu me réponds « est-ce que je pourrai défiler pour toi » ? T’es suicidaire en fait !


Répliqua-t-elle, le visage encore fendu d’un grand sourire alors que son rire se calmait. Elle n’en doutait plus maintenant, et ça ne faisait que le lui confirmer : Phinéas était plein de surprise… et avait aussi plus d’humour qu’il ne le laissait paraître.
Le temps de l’humour toucha cependant rapidement à sa fin, le temps des questions revenant. Et la brunette ne se doutait pas à quel point sa question ne faisait pas rire le Serpentard.
Elle fronça les sourcils dans une mimique dubitative relativement crédible quoique très exagérée lorsqu’il enchaîna directement sur une question.

~   Il ne me semble pas t'avoir entendu mentionner un joker lorsque tu as énoncé les règles de jeu


Fit-elle remarquer d'un air ultra-sérieux qu'elle ne parvint à maintenir que quelques secondes avant que son sourire reprenne le dessus. Elle savait que derrière cette petite boutade se cachait l'envie de ne pas répondre à sa question... Et elle était un peu surprise de le piéger avec une telle interrogation. Elle n'avait même pas cherché à se montrer particulièrement tordue sur ce tour, c'était la question qui lui avait paru être la plus logique après la réponse précédente de Phineas. Mais visiblement, cette simple question avait créé pas mal d'agitation chez le jeune homme, Meg ignorait juste... Pourquoi. Mais ce qu’il déclara par la suite ne fit que la conforter dans cette impression.

Elle répondit à sa menace de mort par un sourire –toujours aussi concernée par le danger celle-là- mais n’ajouta rien. Elle voulait lui laisser un peu d’espace et de silence pour méditer à sa réponse, puisque celle-ci s’annonçait difficile.
Elle ne s’attendait pas à ce qu’il ait besoin de tellement d’espace qu’il alla jusqu’à grimper sur le dossier d’un banc. Le suivant malgré tout, elle se planta devant lui, attendant sagement qu’il rassemble ses idées et ses mots. Sa curiosité commençait à devenir intenable, et tout le petit jeu de scène de Phinéas n’aidait pas à la faire taire. Croisant ses mains derrière sa tête comme pour s’en faire un dossier, elle lança un sourire encourageant à sa victime du moment alors que celui-ci crachait enfin le morceau.

Elle l’écouta exposer son point de vue en silence, se contentant d’haussement de sourcils, de jeux de regard ou d’hochement de la tête comme réactions à ses dires.
Et lorsqu’il arriva à la fin de ce qu’il avait à dire, elle résuma toutes ses impressions en un seul mot :

~   Wow


Fut la seule chose qu'elle trouva à dire alors qu'elle remerciait le ciel -enfin en l'occurrence surtout le choixpeau- de l'avoir envoyé chez les Bisoulions -l'évolution féline du bisounours- et pas chez les tordus. En même temps, le choixpeau n'envoyait probablement chez les Serpentards que ceux qui étaient capables d'y survivre...

~   T'avais pas lu les petites lignes quand t'as signé pour les Serpys ?


Demanda-t-elle, sourire au coin des lèvres. À sa place, elle se serait faite bouffer. Ou alors elle aurait cassé la gueule à tout le monde ... Techniquement elle n'avait pas peur des Serpentards, elle avait même été se frotter à Zeus, ce Serpentard qui avait quasi 6 ans et 3 têtes de plus qu'elle. On ne parlait même pas de sa carrure puisque même en épaisseur il devait faire le double d'elle, tout en muscle. Bref, pas ce qu'on pourrait qualifier "d'adversaire à sa taille", mais ça n'avait pas empêché la lionne de se mettre en tête de lui foutre une raclée.

Mais tout de même, il fallait une sacrée ligne de route si on voulait espérer s’en sortir chez ces serpents. A moins que ce ne soit Phinéas qui ne se prenne trop la tête… Ca, Meg ne pouvait pas le dire. Elle pouvait toujours le garder sur sa liste de questions, même si elle était certaine d’avoir bien plus intéressant à demander.
Et de toute façon, ce n’était pas encore son tour. Elle venait à peine de récupérer une autre précieuse réponse, il fallait maintenant qu’elle se soumette aux interrogations de son partenaire de jeu. Et celui-ci ne sembla pas hésiter longtemps avant de choisir sa question.

Honnêtement, Meg ne pouvait pas dire qu’elle ne s’était pas attendue à une question du genre. Elle avait laissé tellement de miettes –et à ce stade c’était franchement des miches de pain entières- que ça ne pouvait que lui exploser à la figure. Cela dit, la véritable réponse à cette question n’était probablement pas celle qu’attendait Phin. La brunette pensait savoir vers quoi il orientait cette question, ça devait probablement avoir un lien avec la question sur ce qu’elle regrettait le plus.

~    Ow… il y a plus d’un prétendant au titre figure toi


Répondit-elle, haussant une épaule dans une moue hébétée. Une phrase pour gagner un peu de temps, pour trier les informations dans sa tête. La personne qui lui avait fait le plus du mal était cependant sans conteste et de loin celle ou celles qui lui avait pris son frère. L’ennui, c’était qu’elle n’avait pas la moindre idée de QUI était la personne en question, elle ne savait même pas s’il y avait une personne et ce qu’elle avait pu faire. En fait, elle ne savait rien, strictement rien, et c’était peut être même le pire de n’avoir aucun coupable à qui jeter des cailloux.

~   Je ne peux pas nommer la personne qui m’a fait le plus de mal, je ne connais pas son nom. Ni ce qu’elle a fait, exactement.


Sa réponse pouvait paraître atrocement vague et incompréhensible, et c’était pourtant la stricte vérité. Les sourcils froncés de la demoiselle indiquait que cette pensait la troublait au plus haut point, mais elle ne comptait pas élaborer d’avantage, sauf si Phinéas le lui demandait à travers une autre question. Cela dit, elle ne brisait aucune règle du jeu, puisqu’elle était très honnête en lui disant cela.

~  A défaut je peux nominer Rubens Cassidy sur la seconde marche du podium


Ajouta-t-elle finalement, relevant le visage vers lui, un sourire de nouveau présent sur celui-ci. L’ombre du sourire divulguait une certaine amertume, mais elle arrivait malgré tout à en parler avec une certaine détermination, comme si elle avait déjà digéré ce fait. Ce n’était, en vérité, pas tout à fait le cas.

~   Et évite de lui passer mon bonjour ou quoique ce soit de ma part, je préfère ne plus du tout entendre parler de lui, et ça sera beaucoup plus facile s’il n’entend pas non plus parler de moi


Ajouta-t-elle, en réponse à sa proposition, un sourire hébété sur les lèvres. Ce qu’elle disait était à la fois la chose la plus sincère qu’elle pouvait dire sur Rubens et à la fois le plus gros mensonge qu’elle pouvait cracher. Cette situation était inadmissiblement compliquée, et personne, pas même ses proches, n’arrivait vraiment à suivre ce qui se passait entre eux. Il fallait dire que d’un jour à l’autre, d’une heure sur l’autre, parfois même d’une seconde sur la suivante, ça changeait. Et ce n’était pas franchement parti pour s’améliorer, que Phinéas décide de lui transmettre les politesses de Meg ou non.

~   Quant au comment… Disons qu’il m’a totalement manqué de respect. Enfin à ce stade je pense qu’on peut dire qu’il a même pris ma fierté, mes sentiments, tout le colis quoi, qu’il les a jetés par terre, les a piétinés, écrasés, massacrés, pulvérisés… enfin je vais pas te faire un dessin quoi


Conclut-elle, le ton un peu abrupt, un sourire hésitant sur les lèvres, signe qu’elle ne comptait pas franchement en dire plus. Disons que si elle commençait à développer le sujet, elle allait très probablement perdre sa bonne humeur, sa patience, son calme, et tout ce qui faisait d’elle une personne plutôt souriante jusque là.

Elle inspira un grand coup, comme pour chasser une crisse d’angoisse particulièrement persistante –et on n’en était pas si loin- avant de tapoter ses mains ensemble comme pour clore ce chapitre peu reluisant et passer au suivant. Le suivant, c’était sa question, autrement dit, un sujet bien plus simple à aborder pour elle. Encore fallait-il avoir une question, ce qui n’était pas gagné. La question précédente avait un peu fait le vide dans sa tête.

~   Allez, comme on n’aime jamais se sentir seul sur le banc des râtés de la romance… à ton tour : ton plus gros échec sentimental et le pourquoi du comment


Et qu’il ne vienne pas lui faire remarquer qu’il s’agissait là de deux questions distinctes, puisqu’il venait lui-même de déguiser deux questions sous une seule interrogation !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phineas Thornquill
Newbie
Newbie
Messages : 1025
Galions : 165
Âge : 19 ans
Classe : L1 Justice magique
Avatar : Jesse Eisenberg
Who are you ? Whoever you want me to be  | Megara Empty
MessageSujet: Re: Who are you ? Whoever you want me to be | Megara   Who are you ? Whoever you want me to be  | Megara EmptyDim 6 Juil - 18:06


Who are you ? Whoever you want me to be  


- Ho non je n'en doute pas dit-il en en posant sa main sur l'épaule qu'elle avait frappé tout à l'heure  et en remuant son épaule dans un mouvement circulaire comme pour l'échauffer. Il n'avait pas eu si mal que ça mais avec cette attitude de sa part, il était prêt à parier que cette dernière est plutôt du genre à sortir les poings qu'a donner des claques comme toutes filles qui se respectent.  Megera était loin de du stéréotype de la fille et apparemment pas très douée comme sorcière aussi. Il lui donna une bourrade amicale alors qu'il marchait. - Je ne savais pas que cette bouche pouvait déblatérer de telles bêtises. Bien sûre que tu peux t'améliorer, personne n'est jamais mauvais. Phineas n'aime pas cela les gens qui se définissent comme étant nul sans faire des efforts, laissant cette étiquette les définir.

Phineas se mit à rire quand Megeara insinua qu'il avait des tendances suicidaire - Suicidaire? Non je dirais plutôt masochiste. Ce terme était déjà plus gracieux même si Phineas ne l'était pas du tout. Tout cela n'était qu'une vaste plaisanterie, Phineas n'avait pas la taille ni la carrure d'un mannequin ou même le charisme. Il avait un physique des plus banale, loin du physique des jeunes hommes qui défilent.

- J'aurais peut-être du en instaurer une alors.
Ainsi il aurait évité de se mettre dans une position pareille mais bon c'est aller contraire au but du jeu qu'il avait instauré qui est avant tout la vérité absolue. Lui-même se devait se prêter au jeu jusqu'au bout, il trouvait ça amusant quand même qu'une personne qui connait à peine en sache plus que les personnes qu'il fréquente quotidiennement bien que d'un côté cela lui faisait peur. Cependant Megara ne semblait pas être ce genre de personnes, utiliser ses informations qu'il lui donnait pour le manipuler peut-être bien que cela ne concernait que sa maison. Il se devait d'être honnête mais qu'est-ce qu'il était mal à l'aise alors qu'il lui parlait. Il n'arrivait pas à affronter son regard et il se forcé à rester concentré sur autre chose et tout ce qu'il avait trouvé était de se tenir en équilibre sur le dossier d'un banc.

Phineas se mit à rire face à la remarque de la Griffondor, avait-il eu vraiment le choix ? Les Thornquills ont deux maisons affilés à leur nom celle de Serpentards et celle des Griffondors. Il était persuadé qu'il allait finir chez les rouge et or comme ses parents finalement c'est chez les vert et argent qu'il a fini pour sa plus grande surprise et incompréhension. Encore aujourd'hui il n'a pas vraiment l'impression d'appartenir à sa maison, loin de ressembler à ses semblables, sa manière de penser diffère de l'esprit qui règne dans sa maison.

A l'évocation du nom Rubens Cassidy, le Serpentard serra les dents. Ce dernier était décidément un bon à rien, Phineas aimerait tellement pouvoir le remettre à sa place, mais il ne peut pas étant un ami de Danyell, il prends sur lui. De plus, il faudrait qu'il ne s'enfuit pas en courant à chaque fois qu'il le croise. Rubens rassembler tout ce que Phineas méprisait, lâche, provocateur mais fuyant la confrontation. Une grande bouche pour insulter les Serpentards non décidément Phineas ne pouvait pas encadrer Rubens c'est peut-être d'ailleurs de là que vient son antipathie pour les Gryffondors. A y réfléchir Phineas a trouver une bonne raison d'être à Serpentard, au moins il ne l'avait pas à le supporter. On peut dire ce qu'on veut sur les Serpentards, Phineas côtoie des gens ambitieux bien que manipulateur qui il le pousse à devenir meilleur. Ce n'est pas parmi ses couleurs qu'on trouvera quelqu'un comme Rubens et ça il en est content.

Phineas haussa négligemment des épaules. - Mon histoire de ce côté est tout ce qu'il y a de plus banale. Je suis sortis avec une Griffondor il y  a peu. Elle a rompu avec moi pour des raisons assez vagues et elle m'a pulvérisé le coeur par la même occasion. Ma premier relation, ma première rupture et la dernière. On pouvait ressentir beaucoup rancœur dans sa voix, Phineas ne s'en était toujours pas remis, il ne donna pas détails non plus sur sa relation avec Ebony, il n'avait pas envie de parler. L'essentiel était là, à quoi bon détails donner des détails, d'en parler cela ne change rien au résultat. Cette rupture l'avait marqué au point d'en haïr l'amour, jamais il ne retombera amoureux. Phineas n'est pas du genre à faire deux fois la même erreur.

Le jeune Serpentard n'aimait pas la tournure prenait la conversation, un peu trop sérieuse et profonde à son goût. S'il continuait dans cette voie, il sentait que des questions encore plus ardues allait sortir. Il n'a pas envie de se prendre la tête surtout après évoqué le cas d'Ebony, il voulait la chasser de son esprit. Il finit par s'asseoir normalement sur le banc, le plus dur était passé, il pouvait le temps d'une question se détendre. - Bon continuions sur le thème de l'amour puisque que cela a l'air d'être notre domaine de prédilection à tous les deux dit-il sur un ton ironique. Tous les deux semblaient par voir étaient bien amoché par ce qu'on appelle l'amour. Phineas leva le menton et regarda le ciel comme si la question se trouvait là-bas - Je sais Un sourire narquois se dessina sur ses lèvres. - Ta position préférée il marqua une pause volontairement, il voulait fair eun peu durer le suspense. - sexuellement parlant. Peut-être que cette fois il arrivera à la rendre mal-à-l'aise, le jeune Thornquill était sur ses gardes derrière son sourire coin et son air joueur. il s'attendait à tout une gifle, des insultes, se faire traiter de pervers. Au fond il s'en fichait pas mal de la réponse, il voulait juste voir sa réaction.  



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megara Hendrickson
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 604
Galions : 395
Âge : 16
Classe : 6eme année
Avatar : Zoey Deutch
Who are you ? Whoever you want me to be  | Megara Empty
MessageSujet: Re: Who are you ? Whoever you want me to be | Megara   Who are you ? Whoever you want me to be  | Megara EmptyMer 9 Juil - 21:09


Who are you ? Whoever you want me to be
ft Phinéas & Meg



Ce discours, Meg le connaissait bien. Elle aussi l’avait tenu, alors que, en milles morceaux, en petites miettes, elle avait essayé de se reconstruire après sa rupture avec Rubens. Elle aussi avait promis à qui voulait l’entendre qu’il avait été le premier et serait le dernier. Elle aussi avait juré « plus jamais ça ! » en pestant contre les mecs et leur cruauté. Et puis son discours avait changé. Plus jamais un mec, en effet, mais pourquoi pas une fille ? Et comme la demoiselle ne faisait jamais les choses à moitié, la voilà qui avait tenté l’aventure avec une jeune femme, Bella. Ca n’avait pas duré longtemps ceci dit, et ça avait laissé une Megara plus perturbée qu’autre chose. Perturbée, car elle avait réalisé, au passage, que malgré tout le mal que lui avait fait Rubens, elle avait encore des sentiments pour lui.

Et depuis ? Rien. Elle n’était pas certaine de vouloir se jeter dans les bras d’un ou d’une autre tout de suite, elle avait besoin d’une pause. Ca ne l’empêchait pas de rêver, de fantasmer, d’imaginer, mais s’engager, très peu pour elle. Il semblait que Phinéas n’en soit pas encore au stade de l’acceptation, il en était probablement encore à la phase colère, même s’il essayait de le dissimuler derrière un ton ferme, dur, résigné. Meg n’aimait pas entendre les gens parler ainsi, se fermer au monde, mais elle plus qu’un autre pouvait comprendre son état d’esprit. Et elle décida de ne pas s’attarder sur ce sujet douloureux.
Elle savait par expérience qu’il ne servait à rien d’essayer de raisonner un écorché vif, il n’y avait que le temps et l’expérience pour le guérir doucement et le faire, éventuellement, changer d’avis.

Elle le laissa donc relancer la discussion lorsqu’il en avait envie, c’était de toute façon à son tour de poser une question. Elle l’observa s’installer sur le banc, ayant visiblement perdu sa bougeotte, d’un œil attentif, se demandant ce qu’il allait sortir.

En l'entendant annoncer sa question, la demoiselle eut un léger froncement de sourcils. Encore l'amour ? Il n'avait pas eu sa dose de drame avec les deux dernières questions ? Elle s'attendait tellement à une autre question façon torture psychologique que lorsqu'elle jaillit des lèvres de Phin, elle fut accueillie par un haussement de sourcils interloqué. Minutes... Par position il ne voulait tout de même pas dire... Ah si. Experte des réactions décalées, souvent inappropriée, Meg, fidèle à elle-même, éclata de rire. Ce n'était pas que la question était drôle, c'était surtout qu'elle s'attendait à quelque chose de bien plus crispant, dans la même veine que la question précédente. Alors en comparaison...

Lorsque son rire -particulièrement bruyant, d'après Rubens au moins- se calma, elle secoua la tête.

~   Toi on peut dire que tu es doué pour les changements brusques d'ambiance


Et puis soudainement, après l'euphorie, la plaisanterie, le blanc.
La demoiselle venait tout juste de réellement considérer la question qui lui avait été posée.
Oui, un gros blanc.
Ce n'était pas que la demoiselle était mal à l'aise sur le sujet, Phinéas avait du constater de lui-même qu'elle n'était pas une mijaurée et qu'elle était généralement parlant plutôt ouverte à tous les sujets. Non, ce n'était pas ça le problème. Le problème, c'était que si la demoiselle aimait parler de tout, elle ne voyait pas comment parler de ce qu'elle ne connaissait pas.

~  D'abord mes sous-vêtements, ensuite ma vie sexuelle, je vais vraiment finir par croire que t'es un pervers


Fit-elle remarquer, retrouvant la parole, un sourire mal dissimulé au coin des lèvres. Griller deux questions sur dix sur ce genre de sujets… Phin avait bien cherché son appellation de pervers ! Heureusement que Meg n’était pas du genre à s’offusquer d’un rien, sinon il aurait probablement fini avec son poing dans la figure –la brunette ne passait pas par 4 chemins lorsqu’elle était énervée.
Une chance pour lui, Hendrickson était loin d’être énervée, elle semblait même plutôt de bonne humeur. La question de Phinéas l’avait tellement prise par surprise qu’elle en avait oublié le sujet qui fâche –alias Rubens.

~"Tu vas être déçu


Finit-elle par lâcher, s’installant à son tour sur le banc. Croisant les bras sur sa poitrine, elle se laissa aller contre le dossier, tournant sa tête vers Phin, plantant ses yeux dans les siens.

~  Je ne peux pas me prononcer sur ce que je n'ai pas testé


Voilà, c’était dit. Elle ponctua sa réponse d’un sourire désolé, consciente d’esquiver la question un peu malgré elle. Elle ne savait pas si Phin s’était attendu à cette réponse, ou s’il était parti du principe qu’elle avait déjà de l’expérience dans le domaine et qu’elle allait donc lui offrir une réponse, que ce soit une connerie à la Meg ou une réponse sérieuse. Pas de bol, ce n’était ni l’un ni l’autre.

~  Enfin je peux te dire ce qui m’a l’air le plus sympa sur le papier …. mais tant que je n'ai pas expérimenté... Je ne jure de rien !


Ce n'était pas qu'ils n'avaient rien fait, mais concrètement, ils n'avaient pas passé le fameux cap. À l'époque, la brunette n'était pas sentie prête, elle avait 14ans, pas beaucoup plus dans sa tête, sûrement même un peu moins, et leur relation avait commencé à dégénérer avant qu'elle n'atteigne ses 15 ans.  Résultats des courses : si ils avaient été plus loin que les baisers et les enlaçades chastes, Megara était encore, malgré tout, vierge. Et elle n'en avait pas honte, d'ailleurs. Sinon elle aurait probablement balancé n'importe qu'elle position du kamasutra -qu'elle avait déjà feuilleté, oui- pour donner le change. Elle n'était pas une très bonne menteuse mais elle savait jouer les grandes gueules, ce qui parfois suffisait à faire diversion. Mais elle ne voyait pas l'intérêt de mentir sur ce sujet, d'autant que le jeu perdait de son intérêt si l'un ou l'autre se mettait à mentir à tout va.

C'était maintenant à son tour. Rapidement, elle essaya de compter combien de questions il lui restait. 4 a priori, le jeu se rapprochait doucement de sa fin. Théoriquement parlant, c'était probablement le moment de poser ses dernières questions épineuses, mais Meg avait envie de rester sur une touche positive.

~  Tu connais le miroir du Rised ?


Question rhétorique... Tout le monde en avait au moins entendu parler, non ?

~  Ce n'est pas ma vraie question


Précisa-t-elle immédiatement, ne laissant pas l'occasion à Phineas de formuler une réponse ce qui lui ferait potentiellement perdre une question.

~  Si tu te retrouvais devant ce miroir, que penses-tu que tu y verrais ?


Le miroir du Rised. Meg avait beaucoup entendu parler de cet artefact. Très curieuse, elle avait mené ses propres recherches, mais n'avait pas réussi à savoir s'il s'agissait d'un mythe ou s'il existait réellement. Son pouvoir la fascinait et l'inquiétait en même temps. Elle s'était souvent demandée ce qu'elle y verrait. Elle désirait beaucoup de choses, mais le miroir du Rised allait au déjà du simple souhait, puisqu'il était censé montrer ce à quoi le cœur aspirait réellement.  Une question assez personnelle finalement mais Meg avait développé une sorte d'obsession pour cet objet, et elle s'était promise de la poser. Elle-même avait du mal à trouver une réponse à cette question, et c'était sans doute pour cela que ce miroir la hantait tant.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Who are you ? Whoever you want me to be  | Megara Empty
MessageSujet: Re: Who are you ? Whoever you want me to be | Megara   Who are you ? Whoever you want me to be  | Megara Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Who are you ? Whoever you want me to be | Megara

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASCENSIO ::  :: ❝ Premier étage :: Couloirs & Escaliers-