Gryffondor
Directeur : Neville Londubat
Nombre d'élèves : 6
Points collectés : 335
Serdaigle
Directeur : Garett Hope
Nombre d'élèves : 9
Points collectés : 380
Poufsouffle
Directrice : Evannah Addams
Nombre d'élèves : 11
Points collectés : 1410
Serpentard
Directrice : Vesper Leigh
Nombre d'élèves : 8
Points collectés : 774
Revenir en haut
Aller en bas



 

Partagez | .
 

 /!\-18 ans/!\"Amusons-nous sans limites" {feat. Nora J. Highfields}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 251
Galions : 500
Âge : 18 ans
Classe : L1 Sécurité Magique
Avatar : Tyler Posey
MessageSujet: /!-18 ans/!"Amusons-nous sans limites" {feat. Nora J. Highfields}   Sam 3 Mai - 17:48


"Amusons-nous sans limite"

Prendre son pied avec quelqu'un, ce n'est pas méchant...
James & Nora

Les jours passèrent et se ressemblaient. James Aylen ne semblait être que le fantôme de lui-même. Depuis l’épisode avec Philomena près du lac et la façon dont les choses s’étaient passées, le jeune homme avait bien du mal à garder sa joie de vivre. Il lui semblait que les choses avaient changé avec tout le monde… Melchior semblait être plus distant, Guillem n’était plus lui-même depuis son accident, Noveen avait disparu, Danyell l’évitait… C’était un monde merde. Heureusement, dans ce monde, il y avait quelques personnes qui nous font changer d’avis même si ces personnes ne sont pas les meilleurs du monde…

Ce soir-là, James était à la bibliothèque depuis un moment déjà. Il essayait de se concentrer sur un livre de métamorphose. L’ambiance de la salle était endormante. Le jeune homme n’avait pas beaucoup dormit ces derniers jours et il se donnait beaucoup de mal pour réussir les travaux pratiques en classe. Heureusement pour lui, ses notes ne faiblissaient pas et les professeurs le laissaient tranquille. Il avait de la chance d’avoir une mémoire incroyable. C’était quelque chose donc il était fier. Cependant, ce qui le rendait moins fier c’était sa manie à essayer de recoller les morceaux avec Philomena. Elle ne semblait pas être prête à être avec lui tout simplement parce que les gens la prenaient pour une débile… James n’aimait pas cela. Il avait répété un nombre incalculable de fois à son amie qu’il se fichait de l’avis des gens. C’était quelque chose de secondaire pour le jeune homme. Personne ne pouvait être comme lui, encore moins Philomena. Il avait donc momentanément abandonné ses efforts pour essayer de la reconquérir…

Le bibliothécaire passa près du Poufsouffle et alla de se perdre dans les rayons plus loin. L’avantage à ce jour d’être à la bibliothèque, c’est que l’on n’était plus chassé comme au temps du Trio d’Or. James avait entendu des rumeurs sur l’ancienne bibliothécaire qui jetait dehors toutes les personnes qui lui déplaisaient. Avec le nouveau bibliothécaire, c’était un peu plus cool. Même lorsque le couvre-feu était dépassé, il couvrait les élèves pour leur éviter des heures de colles. Avec les Aurors dans le coin, il était facile de leurs faire croire qu’une importante discussion avec eu lieu ou qu’un devoir demandant beaucoup de recherche étaient à l’origine du manquement du règlement. Ce soir-là, le jeune homme qui tenait la bibliothèque donna un mot à James pour lui éviter de se faire coincer. Il lui dit qu’il lui devait bien cela, il était le seul à passer autant de temps dans la bibliothèque et parfois, le Poufsouffle l’aidait à ranger des livres. Lorsqu’il sortit de la salle, James regarda sa montre. Vingt-trois heures. N’ayant pas sommeil et se sentant d’humeur joueur, il décida de se promener dans les couloirs.

Il descendit les nombreuses marches qui menait au rez-de-chaussée de l’école. Il n’y avait personne dans les couloirs, ce qui n’était pas normal, mais il s’en fichait. C’était juste bon d’être seul pendant quelques instants, à penser à son avenir et à toutes les conneries que l’on pouvait avoir fait… Tenant son sac sur son épaule gauche et tenant sa baguette magique de sa main droite, James s’avançant dans les couloirs sombres. Il vit une partie du château qu’il n’avait jamais vu. Sans doute un couloir qui menait nulle part. Il pourrait en profiter pour rester là, tout seul…

Des bruits de pas se firent entendre derrière lui. Le Poufsouffle se retourna brusquement, la lumière que projetait sa baguette magique se refléta sur les murs du couloir. Il recula de quelques pas puis vit apparaitre une jeune femme brune pourtant l’uniforme de Poudlard. James soupira doucement. Ce n’était pas un Auror qui aurait pu le coincer ! En la détaillant, le jeune homme vit que c’était une Serpentard. N’ayant parlé qu’à Serena Pendragon au cours de son existence. Se montra poli, il lança :

« Bonsoir, désolé de trainer dans le coin, je ne pensais pas être aussi loin de ma salle commune… »

Un pur mensonge. Il savait bien que la salle commune des Poufsouffle se trouvait à quelques centaines de mètres derrière la jeune femme. Une sorte d’aura se dégageait de la Serpentard. C’était quelque chose de bizarre… James secoua la tête sans bouger. Peut-être que ce soir, il allait s’amuser…  


_________________
Everything change...
"Nous changeons... Nous découvrons un côté de nous qu'on ne connaissait pas..." ∞




Dernière édition par James E. Aylen le Sam 14 Juin - 9:48, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: /!\-18 ans/!\"Amusons-nous sans limites" {feat. Nora J. Highfields}   Dim 4 Mai - 14:46




amusons-nous sans limites

« Pour un plaisir, mille douleurs. » ► FRANCOIS VILLON

Le sommeil n'avait pas été son ami ce soir là. Bien qu'elle se soit couchée tôt, Nora Jane n'avait pas réussie à trouver les bras de Morphée. Lasse, elle avait finit par renoncer et quitter les draps chauds de son lit. Traversant son dortoir, puis sa salle commune avec discrétion, elle se dit qu'il était l'heure parfaite pour aller se faire une petite fringale de nuit. Avec un peu de chance, il resterait quelque chose dans la grande salle. Habillée d'un short et d'un débardeur en gage de pyjama, elle décida d'ajouter un gros pull en laine trop grand pour elle à sa tenue. Enfilant des tongs à ses pieds, ses cheveux étaient relevés en une queue de cheval déstructurée. Elle n'était pas du tout à son avantage comme d'ordinaire, mais l'étudiante en justice magique se réconfortait en se disant qu'elle ne croiserait personne à une telle heure avancée de la nuit. L'apparence était quelque chose de fondamental chez la beauté de glace. Elle se retrouvait parfaite dans n'importe quelle situation ce qui avait le don de lui attiser la jalousie et haine des filles alors qu'elle récoltait également l'admiration et le désir de la gente masculine. Nora était une femme qui aimait plaire et qui s'épanouissait dans la séduction. Elle s'épanouissait devant les regards insistants que les hommes lui adressaient. Un sourire coquin sur le coin de ses lèvres, elle les laissa croire monts et merveilles, se servait d'eux avant de les jeter comme ils le méritaient. L'attraction humaine est un procédé qui regorgeait de tellement de mystères qu'il avait pour conséquence d'attirer Nora et de la titiller avec tant de mystères.

Déambulant jusque la grande salle, elle eu le déplaisir de se retrouver devant des portes closes. Énervée et affamée, elle décida de rentrer dans son dortoir avant de se retrouver en retenue. Cependant, elle devait avoir plus faim qu'elle ne le pensait car elle se perdit dans les couloirs du château, tournant au mauvais endroit. Elle se retrouvait alors à quelques mètres de la salle commune des blaireaux. Infamie. Elle ne côtoyait pas les gens de cette maison, sauf si c'était pour se battre avec eux à l'image d'Elizabeth Moriarty qu'elle se faisait un plaisir de pousser à bout à chaque fois qu'elle la croisait.  Cependant, ce n'était pas à cette heure là qu'elle allait trouver un poufsouffle à malmener et elle n'en n'avait pas envie non plus. Profitons de ce moment de répit dans le tumulte des crises de violence de la beauté de porcelaine. Soudain, une lumière vive vint lui agresser les yeux. Ramenant ses mains devant ses prunelles afin de les protéger, elle patienta quelques secondes afin que ses iris s'habituent à cette nouvelle clarté. Baissant sa garde, elle posa son regard noisette sur l'étudiant qui lui faisait face. Elle ne l'avait encore jamais croisé. Enfin, peut-être que si, mais Nora Highfields ne faisait pas très attention aux personnes qui pouvaient évoluer autour d'elle. Seul un petit comité restreint attirait son attention et méritait son intéressement. « Bonsoir, désolé de trainer dans le coin, je ne pensais pas être aussi loin de ma salle commune… » S'approchant de celui qui lui faisait face, elle baissa la baguette du poufsouffle à l'aide de sa main droite. Resserrant son pull contre elle, elle laissa un léger sourire carnassier s'afficher sur le coin de sa bouche. « Soit tu me mens délibérément, soit tu as une commotion cérébrale qui affecte ton sens de l'orientation. » Laissant un léger silence s'installer, elle en profita pour vérifier que personne ne venait à leur rencontre. Une rencontre impromptue par nuit lui suffisait amplement. Faisant claquer sa langue contre son palais comme à chaque fois qu'elle était agacée, elle reprit la parole dans un souffle pour ne pas qu'ils se fassent repérer. « Étrangement, je pencherais plutôt pour la première solution. Le truc, c'est que je me demande pourquoi tu me mens. »

Elle tentait de fouiller dans ses souvenirs pour se rappeler s'ils avaient déjà eu un cours en commun mais rien ne lui revenait en mémoire. Ainsi, elle en concluait qu'il devait être plus jeune ou plus âgé qu'elle ce qui expliquait alors que leurs chemins ne soient jamais croisé. « Nora Highfields. » Ce n'était pas de la politesse, mais elle voulait savoir qui était en face d'elle. Balançant son identité, il était dans l'ordre des choses qu'il en fasse autant et alors elle saurait à qui elle avait à faire.


Nora & James

CODE BY AMIANTE


Dernière édition par Nora J. Highfields le Dim 4 Mai - 18:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 251
Galions : 500
Âge : 18 ans
Classe : L1 Sécurité Magique
Avatar : Tyler Posey
MessageSujet: Re: /!\-18 ans/!\"Amusons-nous sans limites" {feat. Nora J. Highfields}   Dim 4 Mai - 15:32


"Amusons-nous sans limite"

Prendre son pied avec quelqu'un, ce n'est pas méchant...
James & Nora

James eut un petit sourire narquois. Il venait de mentir à une jeune femme, sans doute un peu plus âgé ou plus jeune que lui puisqu’il ne l’avait jamais vu dans ses cours. Elle n’était pas non plus à Poufsouffle puisque le jeune homme connaissait le visage de tous ses camarades de maison. Il pencha pour une maison comme Serpentard ou Gryffondor. James pencha plutôt pour la première maison parce que la jeune femme dégageait quelque chose de… serpent. Alors qu’il venait délibérément de lui mentir, la jeune femme lui lança une réplique du genre que seul un Serpentard pouvait lancer. Elle s’approcha de lui pour baisser sa baguette magique du garçon qui était la seule source de lumière dans le couloir. Gardant son sourire narquois, le Poufsouffle la vit regardé au-dessus de son épaule. Elle vérifiait sans doute que personne ne vienne. C’était une habitude des Serpentard c’était une évidence pour les trois autres maisons. Lui-même n’aurait pas envie de se faire coller parce qu’il était dans les couloirs avec une Serpentard.

« Bon d’accord, je t’ai mentit. Je sais exactement où je trouve ma salle commune. »

James posa son sac au sol. Tous ses livres virent un léger « boom » en se posant au sol. Ce n’était pas le moment de se faire repérer. Les choses pouvaient vite dégénérées. Il recula d’un pas pour garder une distance respectable entre eux deux. Il ne voulait pas qu’on l’accuse de quoi que ce soit. Ce n’était pas le moment. Elle lui dit son prénom. Nora Highfields. Un éclair de surprise traversa les yeux de James avant de se perdre dans l’obscurité. Cette fille était le fantasme de beaucoup d’élèves à Poudlard. Le Poufsouffle ne considérait pas qu’il fantasme sur la jeune femme, mais lorsqu’il la croisait dans les couloirs, il aimait la regarder pendant un moment. Le jeune homme la détaillant pour la première fois depuis quelques minutes. Elle serrait son pull contre elle comme pour se protéger. Elle portait un short qui la rendait désirable. Ses jambes nues laissent cours aux fantasmes les plus fous de beaucoup de garçons. Elle portait des tongs pour compléter sa tenue. C’était sans doute son pyjama. Ses cheveux bruns étaient attachés en une queue de cheval qui laissait échapper quelques mèches. James se mordit les lèvres. Ce n’était pas le moment de penser à un fantasme peut importe lequel. Il secoua légèrement la tête avant de lancer :

« James Aylen. »

Les mots avaient franchis ses lèvres d’une façon un peu brusque. La colère et la tristesse du jeune homme lui rappelait qu’il devrait être dans les bras de Philomena et non ici, dans ce couloir tout noir qui menait nulle part. Bien décidé à mettre ses sentiments de côté, James s’arma de courage et dit :

« Que fais-tu dans les couloirs à cette heure ? »

Une question anodine, trop simple. C’était une façon de faire la conversation. Le Poufsouffle pria que les Aurors n’aient pas l’idée de venir dans ce couloir. Ce n’était pas le moment pour James de se prendre des heures de colle. Il regarda de nouveau Nora qui était toujours planter devant lui. Le jeune homme regarda derrière lui. Le couloir s’arrêtait net. Il n’y avait pas de porte qui mènerait à une salle de classe ou un placard. James prit son sac et le tira un peu plus loin. Il décida de s’asseoir dans l’ombre du couloir. Si quelqu’un passait, et que James avait le réflexe d’éteindre sa baguette magique, ils seraient légèrement à l’abri.

« Viens d’asseoir... Enfin, si tu en as envie et si tu as le temps… Le sommeil ne viendra pas plus vite, mais on pourrait s’amuser. »

« Je viens pas de dire ça tout haut ? » se maudissant James. Il ne savait pas si c’était la nuit et la fatigue qui commençait à le faire délirer ou si c’était ses pulsions de mec en manque qui parlait. S’il voyait Nora partir, il ne la retiendrait pas. Qui voudrait rester avec un mec comme lui… ? 


_________________
Everything change...
"Nous changeons... Nous découvrons un côté de nous qu'on ne connaissait pas..." ∞


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: /!\-18 ans/!\"Amusons-nous sans limites" {feat. Nora J. Highfields}   Dim 4 Mai - 23:19




amusons-nous sans limites

« Pour un plaisir, mille douleurs. » ► FRANCOIS VILLON

« James Aylen. » Elle fronça les sourcils dans une tentative désespérée pour essayer de le restituer quelque part mais en vain. Ce n'était pas qu'elle allait se sentir mal d'avoir ignoré son existence jusque là mais plutôt qu'elle aimait savoir à qui elle faisait face. Elle se sentait mal à l'aise face à cet élève qu'elle ne pouvait pas ranger dans une catégorie. Est-ce qu'il était un ennemi ou pouvait-il lui servir d'une quelconque manière ? Le manque d'informations sur son interlocuteur l'empêchait de se prononcer et elle détestait ça. « Que fais-tu dans les couloirs à cette heure ? » Et là il allait lui sortir des chamallow et un feu dans un bocal pour qu'il lui peigne les cheveux et qu'ils se racontent tout leurs petits secrets ? Nora n'aimait pas trop parler, encore moins lorsqu'il s'agissait de se confier et de s'épancher sur sa vie personnelle. Elle considérait que plus en personne en savait, plus elle possédait les armes nécessaires pour frapper là ou ça faisait mal. Du coup, elle ne parlait jamais d'elle et pratiquement tous les château a une poignée de gens près, ignorait tout de la vie privée de Nora Highfields en dehors de ses frasques scolaires. Grattant sa tête, elle se demandait si James avait déjà entendu parler d'elle. Si c'était le cas, il aurait sûrement une idée fixe sur sa personne. Elle n'avait pas énormément de fans et surtout pas mal d'ennemis, en particulier dans la maison des blaireaux. Après tout, ce n'était pas sa faute si les gens persistaient à se mettre en travers de son chemin et à venir l'importuner alors qu'elle n'avait pas une seconde à perdre avec des personnes si creuses et inintéressantes. « Viens t’asseoir... Enfin, si tu en as envie et si tu as le temps… Le sommeil ne viendra pas plus vite, mais on pourrait s’amuser. »

S'amuser ? Le petit coquin ! Si elle était prête à tourner les talons sans un regard en arrière, cette dernière phrase eu le don de lui arracher un sourire et d'attiser sa curiosité. Il n'avait pas l'air au meilleur de sa forme. Bien sûr, elle n'allait pas lui demander de lui raconter sa vie et lui prêter son épaule pour pleurer mais, après tout, cela ne lui coûtait rien de rester et de lui tenir compagnie. Il avait raison, le sommeil n'allait pas venir cette nuit et elle n'avait rien de mieux à faire à part écouter ses colocataires ronfler comme des ogresses. Tirant un peu plus sur son pull, elle tenta de le faire arriver le plus bas possible avant d'aller s'asseoir sur le sol froid. Loupé. Elle ne put réprimer un frisson. Elle était idiote. Elle aurait pu enfiler un pantalon ou n'importe quoi, cela ne lui aurait prit que quelques secondes. L'appel de la nourriture avait été plus important. Résultat des courses, elle se retrouvait frissonnante et le ventre vide. « Dis, tu n'aurais pas quelque chose à manger dans ton sac ? Je meurs de faim et la grande salle est fermée. » Haussant les épaules, elle ne voyait pas trop quoi ajouter. Pinçant ses lèves et regardant en l'air, elle attendait d'avoir une idée géniale pour meubler la conversation. D'ordinaire, elle lançait des sortilèges, elle ne parlait pas. D'habitude elle était froide et cassante, pas gentille. C'était tout autant de nouvelles choses pour elle qu'elle ne savait pas trop comment se comporter ce soir avec le poufsouffle qui lui faisait face. En temps normal, elle l'aurait détesté au premier regard. S'ils s'étaient rencontrés en public, elle l'aurait humilié comme elle savait si bien le faire. Pourtant, là, confiné dans la pénombre de ce couloir désert, elle n'avait pas envie de faire ressortir les pires qualificatifs de sa personne.

« T'as de la chance, je suis d'humeur joueuse ce soir, mais attention, pas un mot où je te pulvérise Aylen. » Tournant son buste pour ses yeux se plantent dans ceux de James, elle afficha un sourire de prédatrice avant d'avancer son visage vers celui du septième année. Elle n'arrêta son avancée qu'au moment ou ses lèvres s'entrechoquèrent avec celles de son interlocuteur. Attrapant sa lèvre avec ses dents, elle bascula son corps pour finir à califourchon sur James. Elle ne réfléchissait pas vraiment. Elle en avait envie. Il était beau, il était tard, elle n'avait pas sommeil, autant de facteurs qui la poussait à l'action. Après tout, n'était-ce pas le meilleur des jeux sur terre ? La réponse pour Nora ne faisait aucun doute.


Nora & James

CODE BY AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 251
Galions : 500
Âge : 18 ans
Classe : L1 Sécurité Magique
Avatar : Tyler Posey
MessageSujet: Re: /!\-18 ans/!\"Amusons-nous sans limites" {feat. Nora J. Highfields}   Lun 5 Mai - 13:15


"Amusons-nous sans limite"

Prendre son pied avec quelqu'un, ce n'est pas méchant...
James & Nora

Pendant un moment, James se demanda si ce n’était pas une connerie de rester là dans un couloir noir. Certes, il était rare que les gens viennent de ce côté puisque c’était un cul de sac, mais quand même. Il ne connaissait pas Nora Highfield et il n’avait pas l’intention de lui parler de lui. Apparemment, c’était la même chose pour la jeune femme. Lorsqu’il lança qu’il avait envie de s’amuser, le Poufsouffle avait senti son cœur raté un battement. Depuis quand il était aussi spontané ? Ce n’était pas son genre, mais au final, en y réfléchissant pendant quelques secondes, c’était bien. Pas besoin de se prendre la tête, il fallait être spontané dans la vie. Se promettant intérieurement d’être un peu plus libre, il regarda la Serpentard s’asseoir à ses côtés. Elle frissonna lorsque ses cuisses touchèrent la fraicheur du plancher. Le Poufsouffle la regarda avec un petit sourire. Il est vrai qu’il n’aurait pas eu l’idée de s’asseoir sur un plancher froid. Il se garda bien de le lui dire. Nora demanda à James s’il n’avait pas quelque chose à manger. Ce dernier avait bien quelque chose à manger. Il attrapa son sac et en sortit en sachet avec des plumes au sucre.

« Ce ne sera pas nourrissant, mais c’est tout ce que j’ai. »

Il lui tendit de sachet et détourna le regard pour regarder le couloir. Il ne savait pas pourquoi il se tenait là, mais la simple présente de la Serpentard et du fait qu’elle n’est pas refusée de partir. James tourna la tête vers elle et la trouvait belle. C’était presque irréel. C’est alors qu’elle lui dit qu’elle était d’humeur joueuse, mais qu’il ne devait rien dire.

« Parce que tu crois que je vais crier sous tous les toits que je me suis tapé une Serpentard ? J’ai encore de la dignité. »

Elle se retourna vers lui et planta ses yeux marron dans ceux du Poufsouffle. Elle avait ce sourire qui annonça déjà la couleur de la nuit qu’allait passer le jeune homme. Il vit le visage de la jeune femme s’avancé vers lui. Pendant un moment, il aurait voulu comblé le vide entre eux deux, mais après tout pourquoi lui facilité la tâche ? Il resta là, sans bouger puis sentit finalement les lèvres de Nora touchées les siennes. Elle lui mordit la lèvre inférieur et bascula sur lui en califourchon. Il sentit son intimité grandir et se dit finalement qu’il en avait envie. Le jeune homme glissa ses mains sous le pull de la jeune femme. Elle avait la peau chaude. James eut soudain très chaud dans son uniforme de l’école. Philomena l’avait peut-être planté, mais ce soir, il allait l’oublié le temps d’un moment.

Avec douceur, il lui enleva son pull. Elle portait un débardeur en dessous. James souria pendant un moment puis l’approcha un peu plus contre son torse. A cette distance, elle devait sentir le plaisir qui montait en elle. Il glissa ses mains sous le débardeur et lui caressa le dos doucement. Il l’embrassa puis la fit basculer sur le dos pour se retrouver au-dessus d’elle. James enleva son pull et vira sa cravate. Il ne lui restait que sa chemise. Il s’arrêta un moment pour poser sa question :

« Tu es vraiment sûre que tu vas pas regretter plus tard ? »

Il reposa ses lèvres contre les siennes avant qu’elle ne répondre. Il glissa ses mains dans ses cheveux, détacha l’élastique qui retenait ses cheveux… Il allait coucher pour coucher et c’était ça qui était bon !


_________________
Everything change...
"Nous changeons... Nous découvrons un côté de nous qu'on ne connaissait pas..." ∞


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: /!\-18 ans/!\"Amusons-nous sans limites" {feat. Nora J. Highfields}   Lun 5 Mai - 23:51




amusons-nous sans limites

« Pour un plaisir, mille douleurs. » ► FRANCOIS VILLON

Il ne voulait pas qu'on le sache tombant dans les filets d'une serpentard. Il avait beau ne pas le dire, Nora savait au fond qu'il serait tiraillé entre deux envies distinctes. D'une part, celle de se vanter de s'être fait la beauté de porcelaine, de l'autre l'envie de ne jamais ébruiter l'affaire parce que Nora n'était pas l'exemple même de la bienveillance et de la popularité ce qui pourrait entacher son image de parfait petit poufsouffle. Au final, elle s'en fichait pas mal de ses raisons tant qu'il gardait le silence, cela lui convenait parfaitement. Elle avait cherché le contact de ses lèvres et n'avait rencontré aucun obstacle. Lorsque sa bouche entra en contact avec celle du septième année, elle sentie une douce chaleur s'installer au creux de ses reins. Elle s'installa confortablement, une jambe de chaque côté de son corps et passa ses mains dans les cheveux de son camarade de jeu pour la nuit. Il était en train de prendre les choses en main ce qui eu le don de décrocher un sourire à la beauté de glace. Elle aimait lorsqu'on s'occupait d'elle, particulièrement lorsqu'il s'agissait de moments intimes. Elle était aussi là pour donner du sien mais il n'y avait rien de mieux pour elle que de se laisser faire et de suivre la danse de son partenaire. C'est bien ce qu'elle comptait faire ce soir. En plus, James, n'avait pas l'air dans sa plus grande forme comme si il avait quelque chose à prouver.

Il lui retira son pull et elle eu un frisson. Elle se retrouvait en débardeur et short, dans un hall glacé du château, en pleine nuit et dans les bras d'un poufsouffle pour combler le tout. Il était certain qu'il ne fallait vraiment pas que ça s'ébruite. Pourtant, sur le coup, elle n'aurait pas accepté de partir. Ce qui avait été commencé devait être finit et plus les secondes passaient plus elle désirait James. Il retira son propre pull et sa cravate avant de reporter son attention sur Nora. En débardeur, elle n'avait pas de sous vêtements et l'on pouvait apercevoir le bout de sa poitrine pointer en dessous de son débardeur, conséquence manifeste du désir et du froid. Il resserra son étreinte contre lui et alors qu'elle sentait son corps pressé contre le sien, elle relâcha la tête en arrière dans un signe d'abandon. Elle se sentie partir, allongée sur le sol avec délicatesse. Le froid lui arracha un nouveau frisson, mais il n'y faisait plus vraiment attention. Tout ce qu'elle voulait c'était qu'un nouveau contact physique se fasse avec le corps de James Aylen. Elle n'eut pas à attendre longtemps. Les mains du jaune et or venaient se balader sur son dos ce qui la fit se cambrer. Vous lui aurez dit qu'un poufsouffle allait lui faire autant d'effets qu'elle ne vous aurait jamais cru. Pire, elle vous aurait sûrement ri au nez et lancer un sortilèges pour avoir dit de telles bêtises. Pourtant, la preuve était bien là ce soir. Peut-être que cela était du à l'obscurité, à l'absence de personnes autour d'eux comme s'ils étaient hors du temps et de l'espace, que toutes les règles sociales n'existaient plus et ne comptaient pas. Elle en oubliait ses plans de vengeance, le fait qu'elle n'adressait la personnes à ceux qui l'entouraient que si elle avait l'impression qu'il pourrait lui apporter quelque chose dans cette quête qui noircissait son cœur un peu plus à chaque seconde. Elle ne réfléchissait plus. Elle se laissait et vivait l'instant présent, voulant s'amuser sans aucunes limites, aucunes barrières de quelque nature. « Tu es vraiment sûre que tu vas pas regretter plus tard ? » Ses lèvres vinrent caresser celles de Nora qui se cambra un peu plus au contact de corps étranger. Les mains froides qui venaient agresser son dos lui arrachaient des frissons réguliers. James finit par lui arracher son élastique libérant sa chevelure d'ébène de son emprise. Les cheveux ondulés de la beauté de porcelaine s'étalèrent un peu partout sur les dalles glacés du couloir. « Non. Je ne regrette jamais mes choix. Et toi tu ne vas pas regretter ? Surtout avec moi. » Après tout, il avait eu l'air très refréner par la maison à laquelle elle appartenait, elle ne pouvait pas imaginer ce que sa réputation devait lui faire. Il avait l'air de quelqu'un qui jugeait assez vite. Peu importait à Nora, mais elle ne voulait pas qu'il soit prit de remords par la suite et qu'il vienne l'agacer en lui disant qu'il regrettait. Tout homme normalement constitué ne regrettait jamais un moment de plaisir avec Nora Highfields. Elle était la perfection, celle qui faisait fantasmer tous les garçons, quelle que soit leur maison.


Nora & James

CODE BY AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 251
Galions : 500
Âge : 18 ans
Classe : L1 Sécurité Magique
Avatar : Tyler Posey
MessageSujet: Re: /!\-18 ans/!\"Amusons-nous sans limites" {feat. Nora J. Highfields}   Mar 6 Mai - 12:37


"Amusons-nous sans limite"

Prendre son pied avec quelqu'un, ce n'est pas méchant...
James & Nora

Si on avait dit à James qu’en ce moment même, il prendrait son pied avec une Serpentard, il aurait cru à une blague. Pourtant, à cet instant même, il était au-dessus de Nora Highfields, la caressant et l’embrassant. Il ne pourrait jamais dire à qui que ce soit ce qui venait de se passer, mais il s’en fichait. Il avait bien droit à quelques secrets lui aussi. Est-ce qu’il avait vraiment envie d’en parler à qui que ce soit ? Melchior ne le croyait pas, Guillem n’y prêterait pas attention et Danyell ne l’écoutera pas. C’était mieux ainsi.

Lorsqu’il eut échangé les places avec Nora, il la sentit frissonné. N’écoutant que sa raison, il la souleva doucement la jeune fille pour y déposé son pull en dessous. Il ne voulait pas qu’elle attrape un rhume. Il la reposa sur son pull et l’embrassa doucement. Les mains froides du Poufsouffle trouvèrent le chemin sous le débardeur de la jeune femme. Elle ne portait pas de sous-vêtements et il pouvait sentir le bout des seins de la Serpentard pointer entre ses doigts. Il avait l’habitude de faire plaisir aux filles : Pendant ses dernières vacances, pour oublier le chagrin de la perte de sa sœur ainée, il avait rencontré une fille. Elle lui avait tout de suite plut. Comme en ce moment, pour oublier Philomena, il avait flirté avec la jeune femme pendant de nombreuses semaines.  Pui, il ne l’avait plus revu. Elle avait été sa première fois. Aujourd’hui, il ne faisait que suivre ses pulsions. Peu importait si Nora était une Serpentard ou une Poufsouffle.

Alors qu’il lui demandait si elle n’allait pas le regretter. James se demanda par la suite pourquoi il avait posé la question. Elle était une Serpentard. La plupart était froid et distant, mais ce n’était que des préjugés. James n’aimait pas les idées reçus sur les personnes. Il préférait se faire une idée des personnes avant tout. Elle lui répondit finalement qu’elle ne regrettait jamais ses choix. Le Poufsouffle sourit bien malgré lui. Tout en glissant ses mains contre les hanches de la jeune femme, il répondit à sa question :

« Je suis peut-être un Poufsouffle, mais je ne vais pas regretter ce choix. J’ai envie de m’envoyer en l’air ce soir et ce n’est pas pour le regretter. Ne t’inquiète pas, je ne vais pas t’embêter par la suite et je ferais comme si je ne te connaissais pas lorsque je te croiserais dans les couloirs. »

Il lui fit un clin d’œil avant de reprendre ses baisers un peu plus passionnément. James laissa glisser ses mains sous le short de son coup d’un soir. Il chercha son intimité avec ses doigts et trouva enfin ce qu’il chercha. Doucement, il joua avec ses doigts pour lui donner du plaisir. Il sentait qu’elle n’était pas insensible. C’était tout le contraire. Les gémissements de la Serpentard faisaient frissonner le jeune homme.  Il avait envie de lui faire plaisir. Lui-même était encore habillé de la tête aux pieds. De son autre main, il essaya détacha sa ceinture, mais ce n’était pas facile. Il laissait paraitre qu’il n’avait aucune expérience alors que c’était tout le contraire. Lâchant un petit cri rauque, il continua tout de même à faire plaisir à sa partenaire d’un soir…


_________________
Everything change...
"Nous changeons... Nous découvrons un côté de nous qu'on ne connaissait pas..." ∞


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: /!\-18 ans/!\"Amusons-nous sans limites" {feat. Nora J. Highfields}   Mer 7 Mai - 22:19




amusons-nous sans limites

« Pour un plaisir, mille douleurs. » ► FRANCOIS VILLON

« Je suis peut-être un Poufsouffle, mais je ne vais pas regretter ce choix. J’ai envie de m’envoyer en l’air ce soir et ce n’est pas pour le regretter. Ne t’inquiète pas, je ne vais pas t’embêter par la suite et je ferais comme si je ne te connaissais pas lorsque je te croiserais dans les couloirs. » Il avait les mots magiques pour charmer Nora. Lui promettre de ne pas venir l'importuner lorsqu'il ferait jour ou de reparler de ce moment hors du temps étaient les deux numéros gagnants pour qu'elle se laisse complètement aller sans penser à ce qu'elle aurait du dire ou faire en réalité. Pour une fois, elle allait laisser son être s'exprimer sans s'applique à laisser en place son masque de glace. Nora le glaçon allait se transformer en une adolescente normale, et presque chaleureuse, le temps d'une nuit. En parlant de chaleur, elle était en train de s'insérer doucement en la serpentard, par tous les pores de son corps ainsi que grâce à la veste de James qu'il avait délicatement déposé en dessous d'elle pour qu'elle n'attrape pas une pneumonie. Les baisers continuaient de pleuvoir et venaient recouvrir chaque partie de peau de Nora qui était découverte. Ses lèvres étaient les plus prisées mais ses épaules, son cou, sa clavicule avaient également les destinataires de baisers à la fois doux et sensuels. C'était toute la beauté d'une partie de jambe en l'air. Savoir faire durer le plaisir, tout comme lorsque l'on se battait avec quelqu'un ou que l'on s'appliquait à transformer la vie de son ennemi en véritable enfer. Tous ces domaines se révélaient être des terrains de jeux où la beauté de porcelaine démontrait un talent d'experte. Toutefois, en cette nuit froide, les expertes étaient les mains du poufsouffle qu'il faisait passer avec habileté sous les habits d'Highfields. Le contact de ses intruses froides au contact de sa peau laiteuse donnait des frissons d'excitation à belle brune.

Les doigts de son amour venaient courir le long de son ventres, flirtaient avec ses hanches, dans une attente languissante pour venir se loger au creux de son intimité. L'attente n'était pas longue mais elle paraissait durer une éternité à l'étudiante en justice magique. Le feu ancré au niveau de ses reins continua d'enfler alors que le poufsouffle s'amusait à jouer avec son corps comme si elle était une poupée de chiffon. Cambrant légèrement son dos, elle ne pu retenir un gémissement languissant qui alla se répercuter contre les parois du couloirs. Tout à son plaisir, Nora n'en devenait pas stupide. Alors que James commençait à s'activer pour retirer ses vêtements, elle attrapa sa baguette qu'elle avait posée lorsqu'elle s'était assise par terre. Murmurant un « Asurdito », elle se laissa de nouveau tomber sur le sol étant sûre à présent qu'ils avaient moins de chance de se faire repérer et qu'ils pourraient prendre leur pied comme ils le souhaitaient sans faire attention à être silencieux. Se relevant légèrement, elle se mordilla la lèvre inférieure alors qu'elle arrachait la ceinture de James sans faire dans la dentelle et les sentiments. Ce n'était que purement physique, il n'y avait pas de sentiments donc pas besoin de perdre son temps avec des subtilités qui n'avaient pas lieu d'être.

Arrachant son uniforme d'école, elle arracha sa chemise pour faire sauter les boutons qui allèrent trouver refuge dans les coin du couloir sombre. L'attirant vers elle, elle passa ses mains dans ses cheveux avant de les faire descendre dans son dos. Dessinant le contour de ses omoplates, elle enfonçait doucement ses ongles dans sa peau. Le contact de son corps de glace au corps chaud de son amant d'une nuit lui décrocha un nouveau frisson de plaisir. Descendant encore ses mains, elle s'appliqua a défaire les boutons de son pantalon pour lui descendre et aller chercher son meilleur ami pour la nuit. Faisant glisser ses ongles fins et manucurés le long de la verge de son amant, elle laissait le désir s'installer. Elle n'aimait pas y aller trop vite, elle aimait faire languir les hommes jusqu'à ce qu'ils n'en peuvent plus et craquent. Elle aimait se faire désirer et être source d'un désir violent, incontrôlable, animal. L'égocentrisme de Nora Highfields n'avait aucune limite, surtout lorsqu'il s'agissait de parties de jambes en l'air.


Nora & James

CODE BY AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 251
Galions : 500
Âge : 18 ans
Classe : L1 Sécurité Magique
Avatar : Tyler Posey
MessageSujet: Re: /!\-18 ans/!\"Amusons-nous sans limites" {feat. Nora J. Highfields}   Jeu 8 Mai - 13:55


"Amusons-nous sans limite"

Prendre son pied avec quelqu'un, ce n'est pas méchant...
James & Nora

Si James avait eu du mal avec la ceinture de son pantalon, cette dernière se retrouva beaucoup plus loin. Le jeune homme regarda sa partenaire avec un sourire narquois et vient poser ses lèvres dans son cou. Le Poufsouffle avait cru entendre Nora lancer le sort qui les rendrait muets aux oreilles de personnes qui pourraient passer dans le couloir. Il sentit les mains de la Serpentard s’activées sur sa chemise. Sans façon, elle l’arracha avec sa simple force de ses mains. James entendit les boutons volés un peu plus loin. Heureusement pour lui qu’il avait plusieurs chemises dans sa valise. N’y prenant pas attention, il sentit les mains de la jeune femme glissé dans ses cheveux puis dans son dos. Il sentit ses ongles s’enfoncé dans son dos. Il poussa un léger gémissement. Un frisson de plaisir traversa tout son corps lorsqu’il vient se coller contre Nora. C’était trop bon. Le Poufsouffle sentit les mains de son amante détaché les quelques boutons qui séparait son intimité de l’air libre. Il sentait qu’il allait exploser si ce fichu pantalon ne se barrait pas ! Alors qu’il se démenait à faire basculer le morceau de tissus par terre, il sentit la main de Nora attrapa son atout masculin. Un nouveau frison lui traversa le corps. Il tremblait légèrement, mais il était toujours conscience que sa partenaire avait besoin de plaisir aussi. Si elle pensait qu’elle le ferait fondre sur place, c’était mal le connaitre. James avait l’impression parfois d’avoir deux personnalités : Celle de tous les jours puis celle lors des moments comme celui-là. Il n’avait pas envie d’être le seul à avoir un désir incontrôlable. Gardant une main au sol pour se retenir (il ne voulait pas s’écraser contre Nora, ce n’était pas le moment de la tuer !), il glissa son autre main sous le débardeur de la jeune femme et souleva doucement le morceau de tissu. Il le remonta jusqu’au-dessus de sa poitrine et se pencha au-dessus de l’un de ses seins pour venir le sucer doucement. Pendant quelques minutes, les seuls bruits que l’on entendait étaient la respiration saccadée des deux jeunes gens. James releva doucement la tête pour plonger son regard dans celui de Nora et lui dit :

« Si tu crois que je vais te laisser me faire languir, tu te trompes ma petite. »

Doucement, il retira la main de la jeune femme de sur son intimité puis embrassa ses seins, puis son ventre. Il remonta du ventre à la poitrine en passant doucement sa langue contre la peau de Nora. Puis il redescendit doucement vers son ventre pour arriver vers son intimité. Il plongea sa bouche au cœur même de l’intimité de son amante. Gardant ses mains contre les hanches de Nora, il joua avec sa langue, cherchant à la faire craquer en premier. Il pouvait aussi se faire désirer, c’était un jeu qui se jouait à deux…


_________________
Everything change...
"Nous changeons... Nous découvrons un côté de nous qu'on ne connaissait pas..." ∞


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: /!\-18 ans/!\"Amusons-nous sans limites" {feat. Nora J. Highfields}   Ven 9 Mai - 14:49




amusons-nous sans limites

« Pour un plaisir, mille douleurs. » ► FRANCOIS VILLON

« Si tu crois que je vais te laisser me faire languir, tu te trompes ma petite. » Petite chose qui jouait au jeu de Nora Highfields. Il fallait toujours venir titiller la fierté et la virilité masculine pour être sûre d'être traitée comme une princesse et de recevoir du plaisir. La méthode n'avait pas échouée face à James qui reprenait les choses en main pour faire craquer Nora et il n'y avait aucun doute sur le faire qu'il pourrait y arriver aisément. Relevant le débardeur de son amante, il commença à lui adresser des baisers un peu partout avant de venir jouer de sa langue sur les pointes de ses seins. Ces dernières devinrent de plus en plus dure au fur et à mesure qu'il venait sensuellement les sucer. Le dos de Nora se cambra et elle gémie langoureusement pour manifester son plaisir. Cela n'avait faire que commencer mais elle sentait qu'elle n'allait pas être prête à oublier cette nuit atypique. Abandonnant ses seins, coupoles blanches qui se découpaient dans l'obscurité du couloir, la bouche du poufsouffle vagabonda sur son ventre, le creux de ses reins avant d'aller s'aventurer au cœur même de son intimité. Retirant son débardeur, elle laissa James lui ôter son short. Elle se retrouvait nue et complètement offerte à son amant de la soirée alors que le premier coup de langue vint la surprendre. C'est un début d'artifice qui commençait dans son corps. La chaleur qui était restée confinée dans le creux de ses reins était en train de se répondre dans son corps tout entier. Ses cheveux s'éparpillaient un peu plus sur le sol à chaque mouvement qu'elle faisait à cause du plaisir qui lui procurait la langue de son amant. Elle sentait sa respiration se saccader. Les pointes de ses seins se durcirent de plus en plus et son dos se cambrait au maximum de sa capacité. Plongeant ses mains dans les cheveux de James, elle appuya avec force pour le forcer à garder la tête entre ses cuisses et accélérer le mouvement magique qu'il entreprenait avec sa bouche. Un premier cri vint percer le silence de la nuit. Elle était en train de s'élever pour le septième ciel. Nul doute que cette nuit serait une bonne expérience pour la vipère et qu'elle ne regretterait pas d'avoir pris James Aylen comme amant.

Attrapant sa tête avec ses mains, elle se cacha les yeux un instant tout en mordillant sa lèvre inférieure afin de ne pas pousser de nouveaux cris trop rapidement. Son corps gesticulait comme une victime tentait d'échapper à sa proie pourtant, elle n'aurait voulue être nul part ailleurs qu'ici même en cette nuit fraîche. Elle fit lentement glisser ses mains sur son corps, venant carresser sa poitrine un instant, avant de les faire redescendre pour s'enfouir de nouveau dans les cheveux de James ou elle attrapa avec force le cuir chevelu de l'étudiant dans une tentative de s'y raccrocher alors qu'un nouveau cri venait fendre l'air. S'arrachant à ce plaisir sans nom, elle le poussa pour le baculer et se retrouver sur lui. Jouant de sa langue avec son lobe d'oreille, elle descendit doucement, s'arrêtant un peu sur ses tétons, avant d'arriver à la tête promise, canne de son intimité. L'attrapant de ses mains délicates et manucurée. Elle vint y déposer un tendre baiser avant de la recouvrir de sa bouche et commencer un jeu de va et vient et de salive afin de procurer du plaisir à son partenaire. Il était hors de question qu'il soit le seul à faire le boulot. Nora avait également envie de prouver qu'en matière de relation sexuelle, il n'existait pas de meilleure partenaire qu'elle. Elle pouvait sentir le sexe de son partenaire devenir encore plus dur qu'il ne l'était dans sa bouche et son corps se contracter suite aux prouesses que la beauté de porcelaine lui délivrait.


Nora & James

CODE BY AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 251
Galions : 500
Âge : 18 ans
Classe : L1 Sécurité Magique
Avatar : Tyler Posey
MessageSujet: Re: /!\-18 ans/!\"Amusons-nous sans limites" {feat. Nora J. Highfields}   Sam 10 Mai - 15:17


"Amusons-nous sans limite"

Prendre son pied avec quelqu'un, ce n'est pas méchant...
James & Nora

Après s’être amusé avec les seins de sa partenaire, James s’attaqua à l’intimité de Nora. Il sentait les mains de la jeune femme glisser dans ses cheveux et l’incité à rester entre ses jambes. Ce n’était pas pour déplaire à James. Il s’attarda donc à cet endroit qu’il aimait particulièrement, tout en la faisant gémir et bouger dans tous les gens. Il sentait que Nora avait du mal à se contenir. Pendant plusieurs minutes, les petits cris que laissa échapper la Serpentard excitèrent un peu plus chaque fois le Poufsouffle. Il sentait qu’elle allait bientôt lâcher prise. Cependant, elle le fit basculer sur le dos venant jouer avec le lobe de son oreille. Un frisson traversa le jeune homme. Il aimait beaucoup ce geste anodin. Il sentit qu’elle descendait doucement vers son intimité en prenant soin de s’attarder aux tétons du jeune homme. Puis, comme si un éclair traversa son corps, il lâcha un cri lorsqu’il sentit le mouvement qu’effectuait Nora avec sa bouche. Son corps tout entier tremblait à présent. S’il ne se contenait pas maintenant, il allait exploser. Il serra les poings en soupira fortement. S’il s’était attendu à ce que la soirée se passe ainsi, il n’aurait pas été malheureux toute la journée. Le fait que personne ne sache ce qui passe dans ce couloir avait le don de l’excité un peu plus parce que c’était une chance inestimable.

Se redressa doucement et posant ses mains contre les joues de la jeune femme, James l’obligea à se relever. Il la regarda dans les yeux. Ce n’était pas de l’amour que l’on voyait dans les yeux du Poufsouffle, mais bien une envie impressionnante de faire l’amour. Il rapprocha Nora de lui, les jambes de la jeune femme touchèrent le membre sensible du jeune homme. Il approcha son visage de celui de la Serpentard avant de prendre sa bouche avec passion. Ses mains se baladèrent un peu partout sur le corps de sa partenaire. Pendant un moment, il continua son petit manège avant de lui chuchoté à l’oreille :

« C’est quand tu veux… »

Il obligea la jeune femme à être au plus près de lui. Il ne voulait pas faire le premier pas, mais en ce moment, tout ce qu’il pensa, c’était qu’il avait très envie de joindre ses gémissements à ceux de Nora. Il avait envie de ne faire qu’un le temps d’un court moment. Si un jour, on lui avait dit qui ferait l’amour à une Serpentard, James aurait sans doute penser qu’on se moquait de lui…


_________________
Everything change...
"Nous changeons... Nous découvrons un côté de nous qu'on ne connaissait pas..." ∞


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: /!\-18 ans/!\"Amusons-nous sans limites" {feat. Nora J. Highfields}   Sam 10 Mai - 21:35




amusons-nous sans limites

« Pour un plaisir, mille douleurs. » ► FRANCOIS VILLON

Elle était arrivée à ce qu'elle voulait. Après que ses cris aient tranché l'air du couloir, c'était à ceux de James de venir fendre la tranquillité de la nuit tombée. Le jeu avait été lancé de savoir qui serait le premier des deux à craquer. Si généralement Nora faisait croire à ce jeu pour être celle qui prenait son pied sans se soucier de son partenaire, cette fois ci elle s'y était mise pour de vrai. James était l'exception à sa règle. Dépourvue de tout sentiments, elle ne couchait pas avec des garçons parce qu'elle les aimait mais parce qu'ils pouvaient éventuellement lui apporter quelque chose dans sa quête de vengeance. James n'entrait pas dans cette catégorie. Poufsouffle bien comme il faut, il n'avait pas le sang pur et aucun avantage à fournir à Nora dans son obsession de retrouver son père pour lui faire la peau. Il était l'exception à la règle. Contre tout attente, Nora avait craqué pour lui ce soir et décider de le faire sien même si cela ne dépasserait pas l'intimité de ce couloir désert. Elle ne pouvait pas prendre le risque de briser son image et n'en avait pas envie. Il en était de même du côté du septième année. Pourtant, quelque chose de spécial se passait entre ces deux là. L'opposition de leurs caractères les rapprochaient étrangement en cette nuit hors du temps. Un sortilège pour les rendre silencieux avait été lancée par la serpentard mais rien ne les assurait de ne pas être repérer en pleine nuit ce qui aurait pu être ambarassant. Cette sensation de braver l'interdit amplifiait le profond désir de Nora qui souhaitait qu'il la prenne presque tout de suite contre ce mur froid et humide. La patience commençait à lui manquer mais il était hors de question qu'elle s'avoue vaincue. Soudain, elle sentie les mains du jeune homme venir se poser en douceur ses joues dans une incitation a casser l'action de sa langue pour se redresser et le rejoindre. Un léger sourire coquin sur ses lèvres, elle s'exécuta, remontant comme un félin afin de venir rapprocher ses seins nus et tendu comme une offrande du torse de James. Elle était à lui. Pour cette nuit, il avait la possibilité de la faire sienne et elle n'attendait que ça. Elle voulait qu'il la prenne sans ménagement, qu'il lui fasse sauvagement l'amour et qu'il profite de l'instant présent sans penser aux conséquences de demain si quelqu'un venait à découvrir leur petit secret.

En se rapprochant de son partenaire, elle sentie ses jambes frôler son membre prouvant l'excitation qui était en train de le consumer doucement lui aussi de son côté. Relâchant sa tête en arrière, ses cheveux d'ébène s'éparpillaient un peu partout devant son visage et commençait à coller à sa peau blanche de porcelaine. Un baiser. Etrangement, cela ne la dérangeait pas. Généralement, elle n'embrassait pas ses amants. C'était une marque d'affection qu'elle se refusait de créer. Cependant, dans l'euphorie de ce moment, cela lui paraissait naturel. De toute façon, elle était déjà en train de briser toutes ses règles, dont elle n'était plus à une près. Sentant les mains de James venir la découvrir et la redécouvrir à l'infini, elle bomba le torse, offrant sa poitrine et son ventre. Le feu de ses reins ne faisait qu'amplifier au fil des secondes et elle n'était plus certaine de pouvoir tenir très longtemps. « C’est quand tu veux… » Un sourire trancha son visage. Se relevant pour se mettre debout, elle embrassa James pour qu'il la suive et en face de même. Nus comme des vers en plein milieu d'un couloir désert, elle sauta au cou du gryffondor pour enrouler ses jambes autour de sa taille. Elle pouvait sentir son sexe caresser son intimité. C'était comme si les battements de son cœur étaient dans l'antre de son intimité. La vipère ne s'entendait plus réfléchir, happé par ce désir ardent qu'elle ne pouvait plus contrôler. Retournant sucer le lobe de l'oreille du septième année, elle susurra à son tour au creux de son oreille. « J'ai cru que tu ne craquerais jamais... Maintenant. » Elle ne voulait plus attendre. Plaquant sa main contre le mur derrière elle, elle attendait avec ivresse qu'il la fasse sienne pour de bon.


Nora & James

CODE BY AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 251
Galions : 500
Âge : 18 ans
Classe : L1 Sécurité Magique
Avatar : Tyler Posey
MessageSujet: Re: /!\-18 ans/!\"Amusons-nous sans limites" {feat. Nora J. Highfields}   Dim 11 Mai - 12:36


"Amusons-nous sans limite"

Prendre son pied avec quelqu'un, ce n'est pas méchant...
James & Nora

James se mit debout lorsque Nora se leva. Elle l’avait embrassé pour qu’il suivre le mouvement, mais elle n’aurait pas eu besoin de le faire. Dans ce couloir où la lumière laissait à désirer, où les interdits étaient bravés par deux élèves de Poudlard, le Poufsouffle réceptionna Nora lorsqu’elle lui sauta au cou. Les bras du jeune homme la soutenaient par la taille. Son sexe touchait à peine l’intimité de la Serpentard, mais le frisson qui le traversa lui fit comprendre que s’il ne faisait pas quelque chose tout de suite, il allait vite le regretter. Il ferma les yeux en sentait que Nora lui suçait de nouveau le lobe de l’oreille puis elle lui murmura quelque chose, mais il ne comprit pas tout. Il entendit seulement le mot « Maintenant ». Ne se priant pas, il la plaqua contre le mur à l’aide de son corps et s’introduit doucement en elle.

Il crut qu’il allait perdre la tête lorsqu’il sentit un nouveau frisson le traversé. Il appuya ses mains de chaque côté de la tête de Nora et commença doucement à faire de petits mouvements, ni trop vite, ni trop lent. Il enfuit sa tête dans le cou de sa partenaire, soufflant comme un bœuf. Toutes ses mauvaises pensées partirent au moment où il avait décidé que ce soir, il se ferait plaisir. Il n’y avait plus la notion de maison, Serpentard ou Poufsouffle, le bien ou le mal, plus rien ne comptait. Il était juste en compagnie d’une jolie jeune femme et il se faisait plaisir. C’était comme si sa vie recommençait. Mais il savait que dans quelques heures, il allait repenser à Philomena et non à Nora. Ce soir, c’était un bon moment à passer. Il allait terrer ce secret au plus profond de lui-même pour son bien. Oui pour son bien puisque la jeune femme était une Serpentard, il savait qu’il pourrait être victime d’un coup bas s’il venait à tout raconter. Au fond de lui, James n’avait pas envie de partager ce moment avec qui que ce soit. C’était une bonne chose au final.

Le Poufsouffle émit de petits gémissements. C’était si bon de se donner à fond, ça rien penser. Il attrapa Nora par la taille puis l’obligea à retourner au sol. Il la fit venir sur lui, puis se posa sur le dos. Il la regarda pendant un moment, avant de sentir de nouveau son intimité entourant la sienne. Il se redressa pour s’asseoir et continua de faire ses mouvements. Il enfouie sa tête dans ses seins pour calmer ses propres gémissements… Il n’allait pas tarder à exploser dans tous les sens du terme !


_________________
Everything change...
"Nous changeons... Nous découvrons un côté de nous qu'on ne connaissait pas..." ∞


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: /!\-18 ans/!\"Amusons-nous sans limites" {feat. Nora J. Highfields}   Mar 13 Mai - 21:39




amusons-nous sans limites

« Pour un plaisir, mille douleurs. » ► FRANCOIS VILLON

Ce fut un feu d'artifices qui explosa dans sa tête et au creux de ses reins lorsqu'elle sentie que James venait de s'enfouir en elle. L'excitation était à son comble et pendant que les mouvements de va et viens commençait leur lente danse, la jeune femme ponctuait le tempo de gémissements sensuels étouffés par la chevelure de son amant dans laquelle elle avait plongée sa tête. Son corps nu plaqué contre le mur froid était bouillant de désir et ne sentait pas les pierres qui venaient doucement lui macérer le dos. Elle ne sentait pas la douleur, n'ayant d'esprit que pour le plaisir qu'était en train de lui procurer le poufsouffle. Sentir son souffle rauque venir se fracasser contre sa peau de nacre ne faisait qu'accentuer le tumulte de sensations qui venait la submerger. Elle oubliait la maison dans laquelle il évoluait, oubliait qu'elle détestait la plupart des élèves de cette stupide maison. Ce soir, elle n'était plus Nora de glace, elle redevenait une jeune femme comme les autres qui voulait simplement s'amuser sans penser aux conséquences que cela pourrait avoir sur sa réputation ou sur son plan de vengeance sur lequel elle travaillait depuis des années, à présent.

Soudain, elle se sentie glisser sur le mur. Ses pieds touchèrent sur leurs pointes le sol, comme timidement, avant qu'elle ne reprenne son équilibre. Le septième année l'entrainait de nouveau au sol. L'attrapant par la taille, elle tomba pêle-mêle avec son amant qui se plaçait sur le dos et la positionnait en naïade sur lui. Un sourire vint fendre le visage de la beauté de porcelaine. Dans cette position, elle se sentait de nouveau en position de force et avait toujours aimé la sensation de dominer son partenaire. L'amour se faisait peut-être à deux sur un pied d'égalité, mais le sexe se passait entre un dominant et un dominé. Hors de question qu'elle se retrouve à la seconde placée. Ondulant telle la vipère qu'elle est, Nora jouait de son bassin afin d'essayer d'insérer James au plus profond d'elle-même. Accélérant le rythme, elle finissait par le ralentir d'un coup, dans une ondulation lascive qui permettait au poufsouffle de sentir sa chute de rein se casser lentement alors que sa poitrine venait effleurer son visage. La beauté de nacre n'avait plus aucune idée de l'heure qu'il pouvait bien être. Hors du temps et de l'espace, elle continuait de se mouver sur son partenaire, le chevauchant sans ménagement alors qu'elle se mordillait la lèvre inférieure dans une tentative d'étouffer ses plaintes de plaisir. Reprenant sa valse, la vipère ne lâchait plus sa proie. L'attirant à elle pour qu'il finisse assit, elle le guida pour qu'il prenne appui sur le mur humide sur couloir. Reprenant position sur lui, elle le laissa entrer en elle avec une lenteur qui en devenait un soutenable puis, prenant appui de ses mains sur le mur, elle commença un tango de va et viens, accélérant à chaque fois un peu plus la cadence si bien que les cris vinrent bientôt s'échapper de sa gorge. Elle était en train d'avoir l'un des meilleurs orgasmes de sa vie, et elle avait du mal à réaliser que c'était, en réalité, un poufsouffle qui était en train de lui procurer. Continuant sa chevauchée, elle avait fermé les yeux pour profiter pleinement de ce plaisir, offrant sa poitrine en offrande à son amant d'un soir.


Nora & James

CODE BY AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 251
Galions : 500
Âge : 18 ans
Classe : L1 Sécurité Magique
Avatar : Tyler Posey
MessageSujet: Re: /!\-18 ans/!\"Amusons-nous sans limites" {feat. Nora J. Highfields}   Mer 14 Mai - 14:40


"Amusons-nous sans limite"

Prendre son pied avec quelqu'un, ce n'est pas méchant...
James & Nora

Les minutes passèrent et le plaisir que partageait James avec Nora était de plus en plus grand. Est-ce qu’il était possible de toucher le ciel ? Le jeune homme commençait à le croire. La serpentard était maintenant au-dessus de lui, il venait de se redresser pour s’asseoir. Elle faisait des mouvements de plus en plus rapidement et le Poufsouffle sentait qu’il n’allait pas survivre bien longtemps à ses assauts. Nora venait de se cambré un peu plus, lui offrant sa poitrine. James plongea sa tête entre les deux seins de la jeune femme, étouffant ses gémissements. Il serrait ses mains contre les hanches de Nora pour l’aider à aller plus vite. Il murmura d’une voix rauque :

« Je ne vais plus tenir… »

Elle allait gagner, il allait lâcher en premier. Mais contrairement à ce qu’il pensait, c’est que la jeune femme semblait aussi sur le point de tout lâchée. Il décida de la faire basculer sur le dos, contre la pierre froide. La fraicheur du plancher ne se faisait plus ressentir tellement ils dégageaient tous les deux de la chaleur. Leurs vêtements étaient un peu partout dans le couloir. Heureusement pour eux, personne ne pouvait les voir. En fait, James pensait qu’ils avaient eu de la chance. C’était ça, de la chance. Personne ne pourrait savoir qu’un jour, une Serpentard et un Poufsouffle avaient fait l’amour dans un couloir de l’école. Ce serait trop improbable. C’était impensable même. Les deux maisons n’étaient pas compatibles. Dans ses pensées, le Poufsouffle se dit que c’était un rêve tout simplement. Ce ne pouvait pas être possible. Cependant, le frisson qui commençait à lui parcourir tout le corps était bien réel. Il était sur le point d’avoir le plus gros orgasme de toute sa courte vie… Couchant doucement Nora sur le sol, il glissa ses mains sous ses fesses pour lui relever le bassin et continuer ses vas et vient de plus en plus rapidement. Les crampes qu’il avait aux jambes étaient le signe que son orgasme allait être terrible et merveilleux à la fois. Dans un long soupir, il relâcha la pression qu’il ressentait en son intimité. Ça y ai, toute bonne chose à une fin…. Le jeune homme avait hyper chaud. Les gouttelettes de transpiration se faisaient sentir sur tout son corps. Se retirant doucement de la jeune femme, James se laissa tomber à ses côtés, incapable de faire quoique ce soit. Sans rien dire, il tourna la tête vers Nora pour la remercié du regard. C’était sans doute la seule et unique fois qu’il se sentirait aussi bien, mais tant pis. C’était un merveilleux moment, coupé du reste du monde. Pas besoin de parler pour voir que la Serpentard avait pris son pied aussi. Les choses allaient reprendre le cours de leur vie dans quelques minutes…


_________________
Everything change...
"Nous changeons... Nous découvrons un côté de nous qu'on ne connaissait pas..." ∞


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: /!\-18 ans/!\"Amusons-nous sans limites" {feat. Nora J. Highfields}   Mar 20 Mai - 10:42




amusons-nous sans limites

« Pour un plaisir, mille douleurs. » ► FRANCOIS VILLON

Le jeu n'avait plus d'importance pour la poupée de porcelaine. Continuant de se mouver de plus en plus vite, Nora Highfields se sentait plonger, un peu plus, dans le plaisir à chaque seconde qui s'écoulait. L'âge et la maison n'avait plus d'importance, il ne s'agissait plus que de deux corps qui s'entrechoquaient avec passion pour ne faire plus qu'un dans une étreinte des plus suaves. Les mains du poufsouffles, plaquées contre ses hanches délicates l'aidait dans sa mouvance pour donner des accoups encore plus forts et prononcés afin que tous deux arrivent au summum de l'extase. Il lui bafouilla quelque chose qu'elle ne comprit pas. Elle ne faisait plus attention à rien, emportés dans un mélange de sensations qui commençait à avoir raison d'elle. Sa respiration était de plus en plus sa saccadés alors que sa peau humide en raison de l'effort commençait à se coller de plus en plus à celle de son amant. Ses cheveux, devenus humide par l'action se collait un peu partout sur sa peau nue et vulnérable. Continuant son effort de rodéo, elle gémissait de plus en plus, sentant à chaque fois le poids de l'effort alors que ses jambes commençaient à se raidir dans un signe annonciateur que l'orgasme n'était pas loin. Soudain, son corps fut doucement soulevé pour être déposée sur le sol rugueux et humide du couloir vide. Elle était là, allongée, les yeux mi-clos en raison du plaisir qu'elle était en train de traverser. Les jambes entrouvertes, le corps nus, ses cheveux s'étalant sur la dalle de pierre, elle était offerte à son amant d'une nuit, n'attendant qu'une chose, qu'il entre de nouveau en elle pour que le feu d'artifice continue son spectacle.

Cette nuit avait été improbable. Jamais, la poupée de porcelaine n'aurait pensée qu'elle enfreindrait une de ses règles de conduite, encore moins pour un poufsouffle. Elle s'était toujours posée la limite de ne coucher qu'avec des hommes qui pourraient éventuellement lui apporter quelque chose dans sa quête de pouvoir et de vengeance. James n'avait rien de ce type à lui offrir mais il s'était trouvé là à un moment où la vipère s'était sentie vulnérable et où elle avait ressentie le besoin de vivre de nouveau avec insouciance, oubliant le temps d'un entremêlement de corps, ses plans de vengeance envers ses parents. Soudain, dans un accord parfait et tacite, les deux amants expulsèrent leur dernier cri de jouissance qui signa l'arrivée de leur orgasme respectif. Relâchant toute la pression de son corps, elle sentie James qui s'extirpait d'elle pour se laisser tomber allongé sur le sol à sa droite. Sa respiration recommençait à prendre un rythme normal. Nue comme un vers, les cheveux à la fois collés au sol et à son corps, elle avait une allure vulnérable à cet instant précis. Tournant doucement sa tête pour planter ses iris dans ceux du septième année, leurs ressentiments étaient semblables. Ils se remerciaient pour cette nuit et cet instant hors du temps mais savait aussi bien l'un que l'autre, que cela n'était pas prêt de se reproduire. Nora Highfields avait montré une certaine forme de faiblesse en cette nuit fraîche et elle n'était pas pressée de réitérer cette expérience. Le poufsouffle retournerait à ses occupations alors qu'elle se plongerait de nouveau dans sa vengeance qui la consumait à petit feu. La vie reprendrait son cours et personne n'évoquera jamais cette nuit même si son souvenir restera toujours gravé dans un petit coin de la tête de la serpentard.


Nora & James

CODE BY AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 251
Galions : 500
Âge : 18 ans
Classe : L1 Sécurité Magique
Avatar : Tyler Posey
MessageSujet: Re: /!\-18 ans/!\"Amusons-nous sans limites" {feat. Nora J. Highfields}   Jeu 22 Mai - 9:33


"Amusons-nous sans limite"

Prendre son pied avec quelqu'un, ce n'est pas méchant...
James & Nora

Pendant quelques instants, le temps semblait s’être arrêté. James avait fermé les yeux et laissait son corps reprendre ses esprits. La fraicheur du sol faisait descendre la température de son corps à vitesse grand V. Il venait de passer le plus beau moment de sa vie à Poudlard. Il savait bien qu’il y avait des jours ou des soirs comme ça où l’on se sentait si bien qu’on ne comprenait pas pourquoi cela nous arrivait. Puis la réalité reprend le dessus.

Le Poufsouffle se releva doucement pour attraper ses vêtements qui étaient éparpillés un peu partout dans le couloir. Ils avaient eu de la chance qu’un professeur ou un Auror ne passe pas par là. Le jeune homme pensa que c’était fait exprès. Les maisons de Serpentard et Poufsouffle ne s’étaient jamais entendu et pourtant, ce soir, les choses avaient légèrement changé pour deux élèves de ces maisons.  Tout en remettant caleçon et pantalon, James souriait. C’était ce genre d’effet que coucher avec quelqu’un lui faisait. C’était toujours la même chose, il avait ce sentiment d’être bien même s’il avait un million de travail. Il attrapa les vêtements de Nora avant de lui lancer. Il ne fallait pas qu’il lui montre cette faiblesse qu’elle avait creusée en lui.

« Aller Highfields, il faut partir maintenant. On n’aurait pas dû se retrouver ensemble. »

Le juste retour des choses. Nora allait sans doute lui envoyer une vanne qui aurait pour pu de l’insulter, mais James ne pourrait jamais prendre en compte les mots de la jeune femme après le moment qu’il avait passé. Il y avait quelque chose entre les jeunes gens. Ce n’était pas de l’amitié ou de l’amour, mais plutôt un respect mutuel. Certes, ils allaient retournés à leur vie, mais jamais James ne pourrait dire un mot plus haut que l’autre concernant la Serpentard.

« Merci pour ce moment, maintenant, on va retourner à nos vies et ne pas évoquer ce qui c’est passer ce soir… même si j’ai vraiment pris mon pied. »

Il attrapa sa chemise et la remit sans la boutonné tout de suite. Il glissa sa cravate et son pull dans son sac qui s’était retrouvé un peu plus loin pendant leur ébat. Il attrapa sa baguette magique qui était un peu plus loin. Puis il boutonna sa chemise. Sa salle commune n’était pas très loin. Il pourrait donc passer inaperçu et aller prendre une bonne douche. Il prit son sac sur son épaule et voyant que la jeune femme ne s’était toujours pas habiller, il se mit à sourire.

« Tu devrais t’habiller. Je n’aurai pas envie que tu te fasses coller pour exhibitionniste…. Surtout que je ne serais pas là pour défendre ton point de vue. »

Après lui avoir fait un clin d’œil, il s’éloigna d’elle. Il ne savait pas comment allait se passer les prochains jours, mais à chaque fois qu’il serait dans l’impasse, il se promit de penser à ce moment avec Nora Highfields, une Serpentard qui lui avait fait prendre son pied, mais qui lui avait fait découvrir sa faiblesse qui pourrait lui couter cher plus tard…

[Fin de RP pour James]


_________________
Everything change...
"Nous changeons... Nous découvrons un côté de nous qu'on ne connaissait pas..." ∞


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: /!\-18 ans/!\"Amusons-nous sans limites" {feat. Nora J. Highfields}   Jeu 12 Juin - 21:07




amusons-nous sans limites

« Pour un plaisir, mille douleurs. » ► FRANCOIS VILLON

Comme une minute interminable, les deux corps essoufflés des deux étudiants étaient resté étendus sur le sol, nus et lasse de ce moment magique et intense qu'ils venait de partager. Le souffle court, le glaçon gardait ses yeux clos afin de reprendre un peu de contenance. Elle n'était pas préparée à vivre quelque chose comme cela ce soir, et encore moins avec un poufsouffle. Le destin s'était joué d'elle. Alors qu'elle restait étendue de tout son long sans une once de gêne pour l'absence de vêtement, elle sentie le septième année remuer à côté d'elle pour partir à la recherche de ses habits. Poussant une mèche qui était venue se coller sur son visage, elle releva doucement la tête pour le regarder s’atteler à sa tâche avant de décider de se relever, elle-même. Elle n'était pas si pressée de rejoindre son dortoir, son insomnie n'étant passée. « Aller Highfields, il faut partir maintenant. On n’aurait pas dû se retrouver ensemble. » Elle attrapa les vêtements qu'il lui lança sans pour autant les enfiler tout de suite. L'air gêné du garçon avait le don de l'amuser malgré l'heure tardive de la nuit. Un léger sourire vint se peindre sur son visage. Elle sentait qu'elle ne l'avait pas laissé indifférent et s'amusait de voir à quel point il essayait de trouver une solution à cette combinaison contre nature. Soupirant, elle se baissa pour attraper les cigarettes qui étaient rangées dans son sac et s'en allumer une. Les interdits avaient tellement été bravés cette nuit qu'elle n'était plus à une infraction près. Profitant de cette fumée qui venait s'insinuer dans ses poumons, elle ferma quelques secondes les yeux pour en jouir encore un peu plus. « Merci pour ce moment, maintenant, on va retourner à nos vies et ne pas évoquer ce qui c’est passer ce soir… même si j’ai vraiment pris mon pied. » Un simplement hochement de tête suffit en guise de réponse. Comme elle le lui avait dit avant que tout cela ne commence, il était hors de question qu'il en parle à qui que ce soit où elle était prête à le réduire à néant. Le fait que cela soit un grand moment ne changeait en rien la donne. Continuant de tirer sur sa cigarette, elle le regardait en train de s'affairer à finir de s'habiller. «  Il y a fort à parier que tu veuilles remettre ça. Peut-être que je serais d'humeur une de ces nuits. En attendant, comme tu dis, c'est notre secret. » Elle n'était pas le genre de fille a douter de son capital de séduction. A la vue de la façon dont le corps du poufsouffle s'était mouvé, il n'y avait aucun doute qu'il était tombé tête la première dans les filets de la mante religieuse. Satisfaite de sa réussite et de ce moment qu'ils de venaient de partager, elle lui rendie son sourire sans une once de cynisme sur son visage. « Tu devrais t’habiller. Je n’aurai pas envie que tu te fasses coller pour exhibitionniste…. Surtout que je ne serais pas là pour défendre ton point de vue. » Un sourire et l'amant d'un soir abandonnait sa conquête pour retrouver la sécurité de son dortoir. Renfilant doucement son short et son débardeur, Nora passa une main dans ses cheveux pour les relancer en arrière. Passant sa langue sur ses lèvres, elle se demanda quelle heure il pouvait être. Avec un peu de chance, l'ouverture de la grande salle n'était plus pour dans très longtemps et elle pourrait combler son estomac qui criait famine. En attendant, elle tourna les talons et prit le chemin de sa salle commune. Ils avaient eu la chance de ne pas se faire prendre, il ne fallait pas jouer avec le feu.

Fin de RP pour Nora.


Nora & James

CODE BY AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: /!\-18 ans/!\"Amusons-nous sans limites" {feat. Nora J. Highfields}   

Revenir en haut Aller en bas
 

/!\-18 ans/!\"Amusons-nous sans limites" {feat. Nora J. Highfields}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASCENSIO ::  :: ❝ Rez-de-Chaussée :: Couloirs & Escaliers-