Gryffondor
Directeur : Neville Londubat
Nombre d'élèves : 6
Points collectés : 335
Serdaigle
Directeur : Garett Hope
Nombre d'élèves : 9
Points collectés : 380
Poufsouffle
Directrice : Evannah Addams
Nombre d'élèves : 11
Points collectés : 1410
Serpentard
Directrice : Vesper Leigh
Nombre d'élèves : 8
Points collectés : 774
Revenir en haut
Aller en bas



 

Partagez | .
 

 time to fight - ELIRA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: time to fight - ELIRA   Sam 26 Avr - 23:11




time to fight

« Les vrais vaincus de la guerre, ce sont les morts. » ► ERNEST RENAN

La cloche annonçant le dernier cours de Nora venait de retentir. Ramassant ses affaires, elle était à présent libre pour le reste de la journée et comptait bien mettre ce temps à profit pour poursuivre le plan qui l'obsédait depuis de nombreuses années maintenant. La recherche de l'identité de son père était en train de lui bouffer toute son énergie sans parler de son temps. C'était une cause perdue, comme chercher une aiguille dans une meule de foin mais ce n'est pas pour autant qu'elle était prête à abandonner. Elle avait tout prévue, elle ne renoncerait pas et elle finirait pas découvrir qui était ce géniteur si mystérieux. Heureusement pour elle, elle avait finit par confier son secret à Serena ce qui avait été un réel soulagement pour la serpentard. Elle se sentait moins seule dans cette galère et pouvoir en parler lui faisait un bien fou. De plus, sa camarade avait une sorte de pouvoir apaisant sur elle et arrivait à gérer ses crises de colère et violence régulières. Elle venait de quitter la salle sans un regard pour ses camarades ou son professeur. Cette matière traitait des moldus et elle ne voulait plus en entendre parler. Elle se demandait encore comment elle avait été aussi stupide pour faire une telle erreur au moment de ses inscriptions. Malheureusement, bien qu'elle ait demandé, il n'y avait rien à faire et elle ne pouvait plus changer avant l'an prochain.

Déambulant dans les couloirs, elle sortie une sucrerie de son sac qu'elle commença à mâchouiller tout en desserrant sa cravate aux couleurs de sa maison. Le temps n'était pas trop moche à ce qu'elle pouvait voir à travers les vitres et elle se dit qu'elle irait bien se dorer la pilule dans l'herbe du parc avant de commencer tout le travail de vengeance qui l'attendait dans son dortoir, caché soigneusement sous son lit à baldaquin. Arrivant au deuxième étage du château, elle s'engouffra dans les couloirs pour aller directement aux toilettes des filles. Il était temps de faire une inspection de son visage. Nora Highfields étaient une fille qui avait été élevée dans l'idée que la femme pouvait tout obtenir d'un physique soigné et qui donnait envie. De fait, elle était toujours irréprochable, belle et bien apprêtée comme si elle n'était jamais fatiguée, en retard, ou autre désagrément de la vie qui faisait qu'en temps normal on ne pouvait pas toujours être parfaite. En parlant d'imperfection, elle vit du coin de l’œil Elizabeth Moriarty entrer dans les toilettes alors qu'elle remettait en place une mèche rebelle. Terminant son œuvre, elle s'admira un moment avec un air de satisfaction sur son visage de porcelaine avant de se tourner vers la poufsouffle qui la fixait. Ses yeux se levèrent au ciel comme à chaque fois qu'elle l'avait dans son champ de vision. Cette fille n'était rien d'autre qu'un pustule, un morpion qui avait la fâcheuse tendance à toujours se mettre sur son chemin. Soupirant un instant, elle chercha son rouge à lèvre dans son sac sans même lui accorder un nouveau regard « Un problème, Moriarty ? » Cette maudite poufsouffle pensait toujours qu'il était bon de dire quelque chose à la jeune Highfields comme si cette dernière pouvait en avoir quelque chose à faire. Cet après-midi, plus particulièrement, elle ne se sentait pas d'humeur à supporter bien longtemps la vision bisounours de la blaireau et son optimisme écoeurant. Un jour, elle allait comprendre que la vie n'était pas un long fleuve tranquille. Cependant, Nora Jane n'était pas une assistante sociale et elle n'avait pas à lui donner la main pour lui faire comprendre ce genre de chose. Si elle n'en avait toujours pas conscience à son âge, c'est que, de toute évidence, il s'agissait d'une cause perdue.

« Je n'ai pas toute la vie devant moi, surtout pour toi. Si tu as quelque chose à dire, fais le ou dégage de mon chemin. » La couleur était annoncée. Sa baguette coincée dans sa chaussette droite, Highfields était quasi certaine qu'elle devrait y recourir contre la jaune. Généralement, cette maudite punaise ne lâchait jamais l'affaire jusqu'à ce qu'elles finissent par s'affronter. Le regard noir du serpent fixait sans ciller le blaireau en attendant que la voie devienne libre pour qu'elle sorte des toilettes et que l'air devienne plus respirable sans Elizabeth Moriarty pour venir le lui polluer.


Nora & Elizabeth

CODE BY AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 75
Galions : 90
Âge : 19 ans
Classe : L1 Sécurité Magique
Avatar : Gemma Arterton
MessageSujet: Re: time to fight - ELIRA   Dim 27 Avr - 19:04


Time to fight

Nora & Elizabeth


Le cours de duels était passé bien plus rapidement que ne l'avait escompté la brunette, l'obligeant à quitter l'atmosphère familière et stimulatrice de sa matière favorite pour retourner dans le monde maussade de l'école. Quelle hâte elle avait de passer son examen final de M2 et d'enfin pouvoir accomplir son rêve de devenir Auror ! Seul Bao la retenait vraiment ici. Lui et la perspective de devoir retourner chez ses parents si elle arrêtait ses études.
Elle laissa échapper un soupir tandis qu'elle rassemblait ses affaires et se dirigea à pas lents vers la sortie. Zabinouth pourrait-il lui faire faire un tour à dos de Benguy ce soir ? Elle en avait bien besoin... Elle laissa son esprit divaguer vers un monde meilleur pendant que ses pas la menaient machinalement vers le deuxième étage et plus exactement vers les toilettes des filles. Pourquoi les Fondateurs avaient-ils décidé de ne mettre des toilettes qu'à un seul étage ? Ce n'était pas pratique du tout ! Au moins, cela aurait permis à toutes les jeunes filles d'éviter le fantôme de Mimi Geignarde... Lizzie ne l'avait jamais aimée, elle était trop pleurnicharde à son goût.

Arrivée devant la porte, elle la poussa et pénétra dans la pièce, remontant son sac sur son épaule en même temps. Elle marqua un temps d'arrêt en voyant qu'elle n'était pas seule et que l'autre était la pire peste qu'elle eut jamais connue - ou presque : Nora Highfields. Pourquoi ? Helga, pourquoi fallait-il qu'elle tombe sur elle maintenant ? Était-ce donc une si mauvaise journée ?
Dégoûtée, elle regarda la bimbo se refaire une beauté. C'était peut-être ce qu'elle comprenait le moins chez la Vert et Argent : pourquoi apporter tant d'importance à l'apparence extérieure alors que la vraie personne qu'on était celle qui était dans notre coeur ? Elle-même avait de très bons amis en étant juste Lizzie Moriarty et sans essayer de ressembler à une mannequin.

« Un problème, Moriarty ? » Le regard las de la Blaireau se fit ahuri. « Je n'ai pas toute la vie devant moi, surtout pour toi. Si tu as quelque chose à dire, fais le ou dégage de mon chemin. »

Mais qu'est-ce qu'il se passait ? Elle cherchait la bagarre ou quoi ? La mâchoire de la jeune femme se crispa tandis qu'elle resserrait sa prise autour de la bandoulière de son sac. Comment osait-elle ? C'était de la provocation pure et simple ! Elle n'était pas d'humeur à se chamailler, pourquoi fallait-il qu'elle l'agresse ? En plus, elle avait promis à Bao de ne plus chercher à se battre...
Lizzie sentait le regard de l'autre plus qu'elle ne le voyait, trop occupée qu'elle était à se retenir de lui mettre son poing dans le nez.  S'astreignant au calme, elle lui répondit, la voix tremblante de colère retenue.

« Écoute-moi bien Highfields, je sais pas pourquoi tu m'agresses comme ça alors que je t'ai rien fait mais j'en ai plus que marre. » Elle prit une courte inspiration, ses yeux bruns lançant des éclairs. « Alors maintenant, soit tu me lâches, soit je te colle mon poing dans la tomate qui te sert de nez ! Compris ? »

Sur ces mots, elle se dirigea vers le lavabo derrière la vipère, lui donnant un coup d'épaule au passage. Elle cherchait la confrontation ? Et bien elle l'aurait. Elle ne lui donnerait seulement pas le plaisir de craquer la première.





Dernière édition par Elizabeth D. Moriarty le Mar 17 Juin - 20:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: time to fight - ELIRA   Ven 2 Mai - 20:53




time to fight

« Les vrais vaincus de la guerre, ce sont les morts. » ► ERNEST RENAN

« Écoute-moi bien Highfields, je sais pas pourquoi tu m'agresses comme ça alors que je t'ai rien fait mais j'en ai plus que marre. » Nora leva les yeux au ciel. Cette fille ne savait donc réellement rien faire à part se plaindre à longueur de journée et se faire passer pour une victime de la société. C'était beaucoup trop facile. Highfields n'avait jamais besoin de beaucoup d'efforts pour faire sortir la poufsouffle de ses gonds et ainsi lui assurer une distraction pour l'heure qui allait suivre. Pourtant, aujourd'hui elle n'en avait pas envie. Seulement, rien que de sentir le regard du blaireau se poser sur sa perfection avait le don de lui donner envie de vomir et de sentir une haine bouillonner en elle. L'aigle et le pigeon ne volent pas ensemble, tout comme Nora ne peut pas respirer le même air que cet insecte. « Alors maintenant, soit tu me lâches, soit je te colle mon poing dans la tomate qui te sert de nez ! Compris ? » Erreur. Allô la tour de contrôle ? La liaison avec Nora Highfields a été perdue.

Pour qui se prenait-elle pour oser lui mettre un coup d'épaule de la sorte ? Un complexe d'infériorité ? Une envie de naître garçon et le manque de testostérone lui laisser penser qu'en agissant comme un homme, elle en serait un ? Peu importe la raison débile qu'elle invoquerait, Moriarty venait de commettre l'erreur du siècle. On ne touchait pas Nora Higfields. On ne l'effleurait pas, on ne la regardait même pas si cette dernière n'avait pas donné son consentement. La haine était en train de s'infiltrer dans les pores de sa peau de porcelaine. Son regard noisette devenait de plus en plus sombre, prêt à tirer sur l'ennemi à n'importe quel moment. Enfonçant ses ongles dans la paume de sa main, elle savait qu'elle allait attaqué. Elle se pensait intelligente la Moriarty mais elle ne savait pas à qui elle avait à faire. Highfields se foutait du règlement et de toutes les bienséances du monde. De toute façon, dans un avenir plus ou moins proches, elle savait qu'elle finirait morte ou enfermée à Azkaban. Fatalité d'une vie dédiée à la vengeance. Son épaule fourmillait à l'endroit où le coup avait été porté. Ni une, ni deux, le serpent fit volte face pour attraper le blaireau par sa tignasse. La poussant jusqu'à lui aplatir la tête contre le miroir qui faisait face au robinet, elle sortie sa baguette de sa chaussette droite. Elle se prenait pour qui cette punaise ? Ne savait-elle pas qu'il s'agissait de Nora Highfields en face d'elle ? Si jamais Serena avait été là, elle aurait sûrement tenté d'apaiser son alter ego, de lui faire entendre raison, lui faire comprendre que sa réaction était démesurée et qu'Elizabeth Moriarty n'en valait pas la peine. Mais Serena n'était pas là. Nora était seule, accompagnée de ses accès de violence et la poufsouffle allait en faire les frais pour l'audace d'avoir manqué de respect à la verte et argent.

« Alors Moriarty, on veut faire la grande ? On veut prouver qu'on est une fille courageuse et qu'on a pas peur de la vilaine Nora ? » Un sourire mauvais pointa le bout de son nez sur le visage de la sang mêlé. Elle se sentait envahie d'une telle ivresse lorsqu'elle faisait preuve de violence qu'elle ne devenait quelqu'un d'autre. Il n'y avait rien de plus jouissif que de sentir que l'on possédait l'ascendant sur quelqu'un. Ce sentiment d'écraser les autres pour son confort personnel était une sensation à laquelle Nora Highfields n'était pas prête à renoncer même si pour cette raison elle n'avait pas énormément d'amis. De toute façon, elle s'en fichait. Les amis ce n'est que factice, ça ne dure jamais. Le pouvoir, la crainte que l'on crée chez les gens est tellement plus fort et plus jouissif que cela valait bien tous les sacrifices du monde. Sa baguette toujours en main, elle ne s'en servit pas tout de suite bien qu'elle soit en position de force. Elle voulait que la poufsouffle réplique, que la partie devienne plus amusante. Faire durer le plaisir, c'est la règle d'or de la serpentard.


Nora & Elizabeth

CODE BY AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 75
Galions : 90
Âge : 19 ans
Classe : L1 Sécurité Magique
Avatar : Gemma Arterton
MessageSujet: Re: time to fight - ELIRA   Sam 3 Mai - 21:48


Time to fight

Nora & Elizabeth


Okay, peut-être que lui donner un coup d'épaule n'avait pas été une idée brillante. Lizzie avait oublié que, si elle était violente, la Vipère était bien pire : elle était violente et cruelle.
Cette information lui était revenue tandis que la Serpentard essayait de lui aplatir le visage contre le miroir. Du coin de l’œil elle aperçut la baguette qu'elle pointait sur elle, menaçante. Peut-être que, pour une fois, elle aurait du faire profil bas. La laisser fulminer tandis qu'elle vaquait à ses propres occupations.
Qui est-ce qu'elle essayait de convaincre ? Bien entendu qu'il lui aurait été impossible de laisser passer un affront, surtout de la part de la reine des pouffiasses en personne !

« Alors Moriarty, on veut faire la grande ? On veut prouver qu'on est une fille courageuse et qu'on a pas peur de la vilaine Nora ? »

Eliza se retint de lever les yeux au ciel. Cette fille avait de sérieux problèmes, et le sourire qui se dessina sur ses lèvres le lui confirma. Elle était bonne pour Ste Mangouste ! Peut-être qu'elle arriverait à l'envoyer elle-même, qui sait. En attendant, ce n'était pas en restant collée à la vitre qu'elle allait arriver à quelque chose... Si seulement elle pouvait faire de la magie sans baguette ! Mais elle était bien loin de ce niveau, cela ne servait à rien de rêver.
La jeune femme se mit à réfléchir à toute vitesse. Sa tête était bloquée et son champ de vision était plus que réduit mais ses bras et ses jambes étaient libres. Première erreur de la pimbêche. Ensuite, sa baguette était coincée dans sa manche, là où elle aimait la cacher - et d'où elle pouvait la dégainer rapidement, un truc qu'elle avait appris en lisant des livres sur les Aurors. Cela faisait donc un autre point pour elle. Il fallait juste qu'elle trouve le bon moment, qu'elle agisse quand l'autre grognasse se relâcherait, même légèrement.

Enfin, alors qu'elle semblait perdre patience, la Vipère relâcha un peu de la pression qui maintenait la Jaune et Noir contre le miroir. Celle-ci en profita pour se dégager violemment, obligeant l'autre à laisser aller ses cheveux, et dégaina sa baguette d'ébène, la pointant sur son visage. L'autre ne put retenir un petit pas de recul, à la vue du bâton pointé sur son beau, oh si beau visage, qui ne passa pas inaperçu aux yeux de la brunette.

« Tu disais, Highfields ? » cracha-t-elle. « Qui a peur de qui maintenant ? Tu n'aimes pas te sentir sur un pied d'égalité avec les autres, pas vrai ? » Un rictus de haine contracta les traits du Blaireau. « Crois-moi, j'aime pas non plus me sentir à égalité avec toi. »

Elle savait pertinemment ce pour quoi la prenait cette enflure. Une moins-que-rien, un cafard, une empotée, un laideron. Mais Lizzie avait quelque chose que cette pauvre fille n'avait pas. De l'amour. Des amis.
C'était mièvre dit comme cela mais c'était pourtant la vérité. Elizabeth ne s'était jamais intéressée à la vie privée de l'autre mais c'était clair comme du cristal qu'elle était seule. Il n'y avait peut-être que Pendragon avec elle, et les hommes assez idiots pour tomber dans ses filets.

Bon, elles n'allaient pas rester à se regarder comme des chiens de faïence encore longtemps et il valait mieux agir avant que l'autre ne prenne les devants. Qui sait qu'elle pourrait lui faire ? Elle serait bien capable de la transformer en limace juste pour le plaisir de l'écraser juste après. La jeune femme réprima un frisson à cette pensée. Ew.
Se reconcentrant sur la Vipère, elle réfléchit à ce qu'elle pourrait lui faire. Il fallait qu'elle la prenne au sérieux. Pas par envie de plaire mais par amour-propre. Il était temps qu'elle la reconnaisse comme une adversaire redoutable. D'un geste, elle lança un #Impedimenta informulé, hélas bloqué par un bouclier. Ce n'était pas grave, il fallait juste trouver autre chose... En tous cas, elle avait bien visé puisqu'elle avait fait mouche dans la susceptibilité de la peau de vache. Lizzie ne put retenir un sourire railleur face au rictus de l'autre.

« Tu t'es vue dernièrement ? On dirait une des vieilles sorcières qu'on trouve dans les contes moldus ! Remarque, le rôle te va plutôt bien. La tenue, le maquillage, la peau... Ouais, t'es vraiment pareille. »

Eliza avait conscience de se montrer puérile mais comme cela énervait encore plus la pouffiasse, rien ne paraissait plus beau à ses yeux. Plus elle laissait la colère la gagner et plus elle s'enlaidissait. Le savait-elle au moins ?
Elle para de justesse un sort, la sortant de ses pensées. Elle tenait à sa peau, il était hors de question que l'autre la lui troue.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: time to fight - ELIRA   

Revenir en haut Aller en bas
 

time to fight - ELIRA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASCENSIO ::  :: ❝ Deuxième étage :: Toilettes des filles-