Gryffondor
Directeur : Neville Londubat
Nombre d'élèves : 6
Points collectés : 335
Serdaigle
Directeur : Garett Hope
Nombre d'élèves : 9
Points collectés : 380
Poufsouffle
Directrice : Evannah Addams
Nombre d'élèves : 11
Points collectés : 1410
Serpentard
Directrice : Vesper Leigh
Nombre d'élèves : 8
Points collectés : 774
Revenir en haut
Aller en bas



 

Partagez | .
 

 EVENT#4 - De mots et de sang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Admin
Admin
Messages : 436
Galions : 565
Âge : 34 ans
Avatar : Harry Lloyd
MessageSujet: EVENT#4 - De mots et de sang   Dim 23 Mar - 0:10

Event#4 - De mots et de sang


POUFSOUFFLE
La nouvelle de l'agression de Guillem Von Hammerschmidt est un coup dur auquel personne ne s'attendait, et pour cause, depuis l’événement de la marque, toute l'école s'était plus ou moins persuadée que ce dernier était le fruit d'un né-pur. Mais qui fait cela alors ? Dans quel but ? Après tout, il est impensable qu'un sang-pur s'en prenne à d'autres sorciers de son espèce. Cela signifierait-il que le coupable soit un sang-mêlé ou un né-moldu ? Pire, et s'il y avait plusieurs agresseurs et que celui ayant frappé Guillem était un esprit vengeur ? Dans Poudlard, il n'ait pas un élève qui ne soit désormais tenu par la peur, la colère et le doute.

En ce jour du 21 mars 2014, alors que tous les élèves prennent leur dîner, le professeur McGonagall se tient droite et ferme devant ses étudiants et ordonne plus qu'elle n'invite ces derniers à rejoindre leur salle commune dès la fin du repas, préfets compris.

Aucune discussion n'est permise. Votre repas englouti, vous voilà désormais cantonné dans votre salle commune en compagnie de tous vos camarades et autant dire que l'ambiance y est lourde. Pour tout le monde, l'heure est au débat et chacun y va de son petit commentaire, de son avis sur la question. Malheureusement, ces beaux discours verront certainement éclater des conflits d'une envergure toute nouvelle...



Et pour cause, alors que l'un des élèves de la maison Poufsouffle avait en charge de récupérer les affaires de leur camarade désormais gardé à l'infirmerie, l'un des étudiants a l'idée de fouiller son sac afin d'y trouver un élément qui pourrait mettre les loyaux sur la piste du coupable. Tout le monde n'a désormais plus qu'une idée en tête, trouver ce dernier et justement, voilà que l'on tombe sur l'indice tant désiré !

Et cet indice prend toute la salle commune à la gorge. En effet, bien loin d'accuser un sang-pur désirant se venger de la neutralité de Guillem ou un né-moldu désireux de venger les siens suite à l'attaque de Charlie McCarthy, celui que tout semble accuser n'est autre que la victime elle-même !
Ainsi donc, une correspondance avec un autre sang-pur laisse entendre que Guillem aurait lui-même orchestré son agression, certainement afin de disculper de doutes tous les sangs-purs que l'on a chahuté depuis la dernière tragédie. Mais nous parlons bien de Guillem ! Ce garçon doux, attentionné et un brin naïf, peut-il vraiment avoir créer une machination pareille ? Dans la cohue des avis, on sous-entend que le tableau était trop idyllique, mais vous, quel sera votre avis ?.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ascensio.forumactif.org
Invité
Invité
MessageSujet: Re: EVENT#4 - De mots et de sang   Dim 23 Mar - 2:19

Event#4 - De mots et de sang


Emily Fenella Mortimer
Comment imaginer une chose pareille ?

Emily ne pensait pas que la situation déjà vécue en octobre se reproduirait, et si vite. Tout le monde s'était pourtant montré rassurant entretemps. Qu'est-ce que le professeur Primrose lui avait dit, déjà ? « Je t'assure que le responsable sera très vite démasqué et le corps professoral va tout mettre en place pour que de tels événements ne se reproduisent pas. »
Las, il s'était malheureusement et rudement trompé. C'est ce qui peinait le plus la jeune écossaise. Si même la parole de Leopold, une des plus chères à ses yeux, ne valait plus rien, que leur restait-il ?

Guillem Von Hammerschmidt. Pourquoi lui ? Pourquoi un garçon si gentil ?
Ce n'est pourtant pas la question principale qui taraudait les esprits, et Emily en fut surprise. La plupart des élèves semblaient surtout se demander pourquoi un Mangemort irait agresser un sang pur. La réponse lui semblait simple : parce que ce sang pur était bon envers les sangs mêlés, et les nés moldus comme elle !
Guillem et Emily n'avaient jamais beaucoup parlé, mais lui s'était toujours montré extrêmement attentionné envers Sebastian, son petit hérisson. À tel point qu'il était souvent venu aborder Emily à seule fin de lui demander « Comment va Sebastian, en ce moment ? », presque plus inquiet du hérisson que de la jeune fille. Il n'était pourtant pas un grand fana des animaux, à l'instar de Vincent. Mais cette gentillesse envers une aussi paisible créature que son Sebastian était suffisante pour faire apprécier Guillem par Emily, et instaurer une confiance.

À peine arrivée en salle commune, Emily se précipita vers les dortoirs et inspecta chaque recoin de la pièce, ivre d'inquiétude. Heureusement Sebastian était là comme un bienheureux, à quatre pattes sur le rebord du lit, inconscient de ce qui se passait. Aussitôt Emily le pris dans ses bras et s'en retourna vers la salle commune en le serrant bien fort dans ses bras, lui murmurant des mots de réconfort.
Pouvait-il seulement comprendre ? En réalité la rouquine essayait davantage de se rassurer elle-même.

Le temps qu'elle retrouve Sebastian la salle commune s'était densément remplie. Personne ne semblait enclin à regagner son lit. Elle distinguait les visages inquiets de... de la grande majorité de ses seuls amis, en fait. Tous les jaunes et noirs qu'elle connaissait, même de loin, étaient là : Penny, Jackie, Ted, Danyell, Néron, Álvaro, Vincent, Lexie, James, Noveen, Philomena, Bromald...
Mais ce n'est pas une inquiétude et une empathie commune pour Guillem qui réunissait autant de Poufsouffles dans la même pièce. Quelque chose avait démarré pendant qu'elle n'était pas là, et quelqu'un brandissait à présent une série de lettres et d'enveloppes en les présentant comme la preuve de la félonie de Guillem.
Guillem, un traître ? Toujours postée dans l'accès aux dortoirs, Emily comprit que l'on accusait le pauvre garçon d'avoir orchestré sa propre agression au nom des sangs purs. Une correspondance entre lui et un complice, trouvée dans son sac, semblait abonder en ce sens.

- Mais c'est ridicule ! Laissa-t-elle échapper malgré elle. Guillem est trop gentil pour ça ! Et personne ne serait assez... bête, pour faire son coup en gardant des lettres si compromettantes sur soi !

Au nombre de têtes tournées vers elle, elle comprit qu'elle avait dû parler à voix trop haute et que tout le monde l'avait certainement entendue. Elle s'efforça alors de se faire toute petite et de se fondre dans la masse.
Elle maintenait tout de même ce qu'elle avait dit. Accuser ainsi Guillem était ridicule... Enfin... elle ne savait pas grand chose de Guillem, mais de là à... de là à se...

Et la pauvre Kitty ! Dans quel état pouvait se trouver Kitty en ce moment ? Emily l'avait surprise déclarant sa flamme à Guillem pendant le bal de Noël. Elle concevait donc aisément l'état d'inquiétude qui devait être celui de la Serdaigle en ce moment.

Serrant toujours Sebastian contre elle, et s'assurant qu'elle avait sa baguette à portée de main, Emily s'efforça de conserver un masque neutre et de ne pas laisser transparaître son inquiétude.
Pas question d'être encore une fois surprotégée par les autres, elle voulait aider, se rendre utile. Au lieu d'aller chercher le réconfort de Ted, de Penny, Néron, Álvaro ou Bromald, elle se fraya un passage entre les Poufsouffles debout jusqu'à son ami Danyell Bishop. Elle le savait ami de Guillem et, entre tous, il était aussi celui dont elle redoutait le plus les réactions emportées.
Elle se planta à côté de son ami l'inspecteur Bishop et lui signala silencieusement sa présence en posant une main timide sur son bras. Elle surveillait également la conversation, n'osant croire que quelqu'un pourrait donner du crédit à cette théorie délirante à propos de Guillem.

Si le drame de ce soir était capable de faire voler en éclat la solidarité des Poufsouffles, alors rien de bon ne les attendait, assurément.

« Nous avons notre place ici et j'espère que personne n'arrivera un jour à te faire douter sur ça. » lui avait dit Leopold.
C'était le moment de la trouver, sa place, et d'honorer la confiance d'un ami cher.








Revenir en haut Aller en bas
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 251
Galions : 500
Âge : 18 ans
Classe : L1 Sécurité Magique
Avatar : Tyler Posey
MessageSujet: Re: EVENT#4 - De mots et de sang   Dim 23 Mar - 14:17

Event#4 - De mots et de sang


James Ethan Aylen
Les choses avaient encore dérapés. McGonagall qui insistait pour que tout le monde soit dans sa salle commune après le repas, tout cela ne laissait présager rien de bon. James savait que Guillem avait été attaqué à son tour. Son ami, celui qui était si gentil et un brin naïf, attaqué par la ou les mêmes personnes qu’à Noël ? Cette histoire commençait à devenir inquiétante.

Alors qu’il venait de terminer son repas, James se dirigea vers la salle commune des Poufsouffle avec ses camarades. Quelqu’un était allé chercher les affaires de Guillem qui était maintenant retenu à l’infirmerie. Le jeune homme se promit d’aller lui rendre visite dès que cela serait possible. Pendant qu’il cherchait un endroit où s’asseoir, il vit que le sac de son ami fut inspecté. Fuyant cette scène, il se demandait ce qu’on pouvait reprocher à Guillem. Il entendit des brides de paroles supposant que l’attaque avait été menée par son ami Poufsouffle lui-même. Vivement, il se retourna vers le groupe et s’avança vers eux avec l’intention de leur dire sa façon de parler, mais une voix féminine l’en empêcha. Elle était de son avis, ce n’était pas possible que Guillem soit coupable. Il était plus proche des Sang Mêlé et des Nés Moldus que la plupart des Sang Purs dans cette école. Il se retourna pour voir qui avait parlé et croisa le regard d’Emily Mortimer, une jeune fille de cinquième année. Elle tenait contre elle un petit hérisson. James se rappela que Guillem aimait beaucoup cet animal. Il ne parlait pas beaucoup à Emily, mais il lui demandait souvent des nouvelles. S’assurant à son tour que sa baguette magique était bien dans ses poches, il s’approcha d’Emily et lança :

« Elle a raison. Comment pouvez-vous croire qu’il soit coupable de quoi que ce soit ? Vous avez déjà discuté avec lui ? Vous avez déjà vu comment il est gentil et naïf ? Ce n’est pas possible que ce soit lui-même qui est organisé cette attaque. »

James avait la facheuse habitude de défendre tout le monde et de se mettre certaines personnes à dos. Cependant, il s’en fichait. Il savait que ceux qui étaient vraiment ses amis ne le laisserait pas tomber. Suivant des yeux la jeune Emily, il attrapa la main de Philomena et celle de Noveen et alla rejoindre leur jeune camarade. Les clans allaient bientôt se former. Les maisons allaient être divisées entre elles… Les choses allaient devenir difficiles dans les heures à suivent…






_________________
Everything change...
"Nous changeons... Nous découvrons un côté de nous qu'on ne connaissait pas..." ∞


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: EVENT#4 - De mots et de sang   Lun 24 Mar - 16:46

Event#4 - De mots et de sang


Vincent Shepherdson
Il y avait des jours où Vincent sentait qu'il valait mieux rester coucher dans son lit. Ce jour là en faisait partie. Déjà apprendre qu'un nouveau message avait élu domicile avec du sang d'animal avait peiné le Poufsouffle. Le pauvre petit avait du souffrir. Et puis maintenant au cours du repas la Directrice venait de leur annoncer que l'un de leur camarade, Guillem Von machin, avait été attaqué lui aussi. Vincent ne portait pas vraiment ce mec dans son coeur, pour une raison tout à fait stupide mais il y avait des sentiments humains idiots parfois. C'était la faute de Danyell aussi, il avait trop d'amis. *

Cependant la nouvelle de l'agression ne le fit pas non plus sauter de joie, il espérait même que Guillem n'ait rien de grave. La bonne nouvelle dans l'histoire c'était que du coup les maisons furent envoyés directement dans leur dortoir. Et ça Vincent n'aurait jamais rechigné, il avait hâte de retrouver son matelas et dormir.

Les jaunes et noirs entrèrent à la file indienne dans leur salle commune et alors que Vincent allait rejoindre son dortoir de l'agitation derrière lui le fit s'arrêter. Un petit curieux avait eu la sombre idée de fouiller dans les affaires du blessé. Déjà c'était pas sympa de le faire sans son autorisation...et puis franchement le coupable serait pas assez idiot pour laisser un indice là dedans. La surprise fut que ses camarades trouvèrent en effet quelque chose mais c'était très loin d'être ce qu'ils espéraient trouver. Si Guillem commanditait sa propre agression, lui c'était le roi d'Angleterre. Il était donc d'accord avec Emily et James sur son innocence.

- Vous croyez vraiment qu'il a que ça à foutre ?

De ce qu'il avait vu Guillem était déjà suffisamment occupé à papouiller sa petite amie Bellastrom.

- Ca paraît évident que tout ça c'est du cinéma, qu'on veut nous faire croire que Guillem serait assez idiot pour faire ce genre de truc, et de en plus garder ces papiers dans son sac






Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: EVENT#4 - De mots et de sang   Mar 25 Mar - 14:42


De Mots et de Sang

Poufsouffle - 22 Mars

Paint It Black by The Rolling Stones on Grooveshark


Néron était dans la Grande Salle quand la Directrice se mit à parler et que son discours vint à annoncer l'agression de Guillem. Le garçon était de sa maison mais Néron ne le connaissait pas bien, du moins, à part de réputation. Le choc était pourtant là. Le black avait déjà sous sa protection de nombreuses jeunes filles d'origine moldues qu'il tenait en affection, que ce soit Olympe, ou Megara, les Gryffondor intrépides, Hannah ou Thalia les sérieuses Serdaigle et bien sur les Poufsouffle de sa maison pour qui il portait un regard fraternel particulièrement développé par sa loyauté. Depuis les événements et les agressions du début d'année, Néron se montrait démesurément attentif envers ses amies proches, avec un besoin aigu d'être là, pour ne pas les laisser seules face à la malfaisance des responsables.

Pour les hommes, c'était différent, il ne sentait pas une menace aussi importante. Il avait été élevé comme cela : un homme devait protégé les femmes qui l'entouraient. C'était macho, souvent on le lui avait reproché d'ailleurs dans ses relations, mais en réalité, il était comme ça. Néron se sentait poussé à cela, se montrer attentif à l'extrême et être là si on avait besoin de lui. Un complexe du super héro en quelques sortes, qui lui donnait envie d'étriper le responsable des agressions et qui le poussait à se démener pour être toujours au courant de ce qu'il se passait dans ce château. Le responsable des agressions, il avait une telle haine, un tel dégoût envers ses actions et sa mentalité, que tout le monde le savait, s'il tombait sur lui dans un couloir, sans doute qu'il lui défoncerait la gueule proprement.

Savoir que ce dégénéré avait encore frappé et même si son instinct de protection n'était pas si développé envers les hommes, Néron fut très affecté. Il devait se rendre dans la salle commune, fou de rage d'être encore si impuissant face à la situation. C'est en arrivant au milieu des autres Poufsouffle de sa maison qu'il repéra les affaires de Guillem Von Hammerschmidt, sur un fauteuil où il avait sans doute du les laisser. Ou peut être qu'un ami les lui avaient rapporté. Quoi qu'il en fut, Néron avait décidé de passer à l'action. L'inertie ne lui convenait pas et malgré son goût générale pour la passivité, cette situation devenait insupportable à ses yeux.

Il fouilla donc lui même dans le sac, avec d'autres élèves qui semblaient aussi curieux que lui et trouva finalement les fameuses lettres qu'ils montrèrent immédiatement à tous le monde dans la salle commune. Les gens commençaient à arriver par dizaine, Néron apercevait Emily et Sebastien qui venaient des dortoirs, Alvaro, Angélique et la plupart des membres de l'équipe auprès du feu, James, Penny, Lexie, Vincent, tous venant s'agglutiner pour lire à leur tour les parchemins qui prouvaient la culpabilité de Guillem. Néron lui même était atterré. Ce n'était vraiment pas le genre de Von Hammerschmidt. Pas besoin de le connaitre par coeur ni d'être un ami proche pour savoir qu'il appréciait les nés-moldus et les sang-mêlés comme tout le monde et que malgré son sang pur, il était sans doute considérer comme un traître à son sang.

Néron prit la parole au milieu du brouhaha général car l'idée qu'il se faisait de la présence de ses lettres dans le sac de Guillem était tout autre que la signature simple et claire d'un méfait atroce. Non, ça ressemblait davantage à une machination, à un complot pour dédouaner les responsabilités du véritable coupable et incriminer le pauvre Guillem. Néron en était persuadé, tout cela était louche, et les apparences comme toujours dans le château, étaient trompeuses. Sortant un joint de sa poche, il l'allume prestement, bien qu'il fut dans la salle commune, et se mit à tirer dessus avec nervosité en échangeant un regard avec Angélique dont la Cibaguette lui démangeait aussi. Il écouta James prendre la parole après Emily et toussa grassement avant de donner son opinion.

"Je suis pas sur que ces lettres soient là parce que Guillem a fait quoi que ce soit. Je pense plutôt que quelqu'un veut nous faire croire que c'est lui le responsable. Pourtant personne ici n'aura l'intention de soupçonner Guillem ! Alors ne nous laissons pas embobiner par le véritable coupable. Le responsable de ses agressions doit être retrouvé et puni, et nous, les Poufsouffle, la maison de l'amitié et de la loyauté, devons soutenir notre compagnon et le venger ! Je refuse de voir d'autres personnes de ma maison ou des autres se faire agresser dans ce qui devrait être un havre."


© Yuki Shuhime
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 218
Galions : 360
Âge : 18ans.
Classe : 7ème année.
Avatar : Andrew Garfield.
MessageSujet: Re: EVENT#4 - De mots et de sang   Mar 25 Mar - 16:43

Event#4 - De mots et de sang


Danyell L. Bishop
Jamais Danyell ne s’était sentis aussi vide. Bras croisé, regard vague, il n’avait réussi à toucher à son assiette ce soir-là. Quelques mains compatissantes s’étaient posé sur son épaule mais il avait eu tôt fait de les déloger dans un geste las. Aucun mouvement de colère pourtant ce soir ni de prise de parole virulente qu’on lui connaissait que trop bien, le Poufsouffle semblait anéantis et on aurait pu croire qu’il avait fait vœu de silence tant il était inhabituel de le voir si peu réagir. A la table des jaunes et noir régnait une ambiance étrange de soutiens sincère et de tristesse profonde, il n’arrivait pourtant pas à y participer, pétrie dans son chagrin et incapable de l’exprimer. Guillem avait été agressé, cette simple phrase tournait en boucle dans sa tête accompagné de la simple interrogation : pourquoi ? Il avait naïvement cru que cette histoire de marque dans le ciel avait été une tentative étouffé dans l’œuf de la part de quelques imbéciles pour rappeler les heures sombres de l’histoire, mais les jours avaient passé, aucune revendication, aucune autre attaque… Jusqu’à cette après-midi. Qui était l’agresseur ? Ces mêmes imbéciles qui voyaient en Guillem un traitre à son sang ou un nouveau groupe qui avait répondu la haine contre la haine et qui s’en était pris à un sang pur pour venger ceux qui avaient souffert dans le passé ? Il n’y comprenait rien, n’était pas sur de vouloir y voir clair, un mal de tête lancinant l’avait pris depuis l’annonce de la nouvelle et c’est équerré qu’il trainait sa figure fermé et mutique depuis quelques heures. On avait refusé l’accès à l’infirmerie aux élèves qui avaient été convié à rejoindre au plus vite leurs salles communes, ne faisait qu’accroitre sa peur que les blessures qu’on avait infligées à son ami soient graves.

Après avoir accéléré légèrement le pas pour rejoindre les rangs de Gryffondor, il avait serré sa petite sœur Adèle dans ses bras en lui faisant promettre de faire attention. Après un dernier coup d’œil, il avait suivis d’un pas lourd le groupe de Poufsouffle escorté par les préfets de leur maison, mains dans les poches, regard rivé au sol. Danyell n’avait jamais pris de partie. Quand autour de lui ses petits camarades criaient haut et fort leurs convictions, il se trouvait une parfaite place de spectateur dépassé par ce qui se passait autour de lui. Il s’en voulait souvent d’être si peu concerné par tout cela, complexé aussi en entendant les vies de chacun et leurs raisons de se battre. Lui que pouvait-il dire ? Franchement il n’avait pas à se plaindre, les Bishop n’avaient pas souffert et pour tout dire à part son grand-père paternel qui s’était engagé fermement dans la résistance, il ne savait foutrement pas ce que les autres avaient fait. On ne lui avait rien raconté sur ce point, on lui avait tu toute cette époque, alors Dany s’était toujours sentis mal sur ce point et avait toujours manqué de certains repères, de certaines racines et il enviait quelques parts ceux qui maitrisaient si bien le sujet et qui portaient leurs idéaux à bras levé. Grossièrement il y avait eu les gentils et les méchants, ça merci bien il maitrisait, mais à part ça… Il regrettait de ne pas se sentir autant concerné que d’autres et pouvoir parler intelligemment de la chose. Seulement les évènements d’aujourd’hui allaient tout changer, il le savait et quelque part cela l’effrayait sincèrement.

Passant le cadre de la salle commune, l’agitation était maitresse des lieux si bien qu’il ne sut qui venait de glisser dans ses mains un parchemin signé de la main de Guillem.

- C’est quoi ces conneries ?

Articula t’il en attrapant un camarade par le bras qui lui appris que des élèves avaient fouillé dans le sac de son ami et avait découvert cette mystérieuse correspondance. Néron s’élevait déjà, un discours de héros qui lui hérissa le poil mais qu’il soutenait pourtant. Pendant que tout le monde semblait attentif, le garçon se précipita vers le canapé pour arracher le sac de Guillem aux mains des plus curieux. Plus questions qu’on cherche quoi que ce soit là-dedans.

- Bordel de toute manière c’est évident que Guillem est innocent pourquoi on passe du temps la dessus ! Et ok, ok je suis le premier à vouloir savoir qui est assez détraqué pour faire un truc pareil mais à ce train là on peu accuser tout le monde, ça peu aussi bien être les foutu fils de héros qui pensent qu’en attaquant un sang pur ils vengent ceux qui ont souffert que des sangs purs qui veulent brouiller les pistes ou je ne sais quoi encore. De toute manière pour le moment on en sait foutrement rien, on a aucuns moyens de savoir alors à part de tenir un super discours sur combien il est super important d'être solidaire on peut faire quoi ? On est genre totalement incapable là. En tous les cas Guillem est un des type les plus formidable qu’on connaisse je laisserais personne cracher sur lui je vous préviens.

Avisa-t-il en pointant l’audience du doigt, la gorge serré, sa rage explosant enfin.

- Se qu'ils cherchent à l'heure actuel c'est de tous nous diviser, et qui qu'ils soient ces salaud vont réussir leur coup faut pas se leurrer.


Finit il par cracher en appuyant son dos contre le mur, serrant le sac de Guillem contre lui la mâchoire serré et les poings fermés.







_________________

J'voudrais juste hurler mon besoin d'reconnaissance en permanence, mes tentatives désespérées d'me faire passer pour un mec que j'suis pas et que j'serai probablement jamais, mon absence de courage, ma cruauté, mon zèle dangereux, mes réflexes à la con, mes accès de colère et ma culpabilité bidon.©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: EVENT#4 - De mots et de sang   Mar 25 Mar - 17:16

Event#4 - De mots et de sang


Noveen Neyerson
Au milieu d'une cohue infernale et de chuchotements incessant j'entrai à mon tour dans ma salle commune Poufsouffle. Non, mais franchement pourquoi tant d'agitation hein ? C'est bon ce n'était pas la fin du monde ou plutôt de l'école. Une Serdaigle aussi s'était faite attaquer, Charlie me semble-t-il, une jeune fille que je ne connais que de vu, mais qui m'a l'air tout de même sympathique et pourtant elle allait bien maintenant. Guillem Von Hammerschmidt ? Je réfléchis plaçant mon pouce et mon index sur mes paupières. Une minute, puis deux et je me souvins exactement de qui il s'agissait.
Je ne le connaissais pas vraiment en fait, d'après ce que j'avais pu constater c'était quelqu'un de discret et un peu mystérieux qui aidait les gens lorsqu'ils en avaient besoin. Quelqu'un eut l'idée de fouiller dans les affaires de Guillem, regardant ça de loin je levai les yeux au ciel. Qu'ils fassent ce qu'ils veulent, mais moi puisque nous étions tous obligés à rester cloîtrer comme des vieux rats ici, eh bien autant en profiter pour dormir, c'était à peu près la seule chose à laquelle je pensais.
J'avais juste envie de rire à les voir fouiller ainsi, comme s'ils allaient trouver une preuve miracle dans un sac. Puis quoi ? Ce n'était qu'une agression à un sang pur, pas de quoi en faire un drame, il devait être à l'infirmerie maintenant.
Je m'apprêtais à partir pour rejoindre mon lit, mais n'eus rien le temps de faire lorsque j’entendis des bruits de papier et vis Néron montrer des lettres sorties du sac. Ne voyant strictement rien de ma place. M'approchant de quelques pas, le choc fut rude comme si une batte m'était arrivé en plein visage.
Écarquillant de grands yeux épouvanter ce n'est qu'à présent que je pris pleinement conscience de la situation. Un gars de ma maison s'était fait blésser, pour de vrai, mais c'était horrible.
J'écoutai Émily qui prit parole pour défendre le... le sal traitre et James qui fit de même puis Néron succéder par Danyell et je suivis James vers les autres, un peu obliger puisqu'il me tenait une main et lui lançât un regard sourcils fronçait. J'en avais pas cru mes yeux lorsqu'ils s'étaient posés sur les lettres.

- Je ne sais pas si c'est lui ou pas, mais si c'est le cas il est drôlement stupide. Lançais-je à haute voix.

Je n'arrivais pas à me faire d'avis, à accepter que quelqu'un puisse être autant manipulateur





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: EVENT#4 - De mots et de sang   Mer 26 Mar - 23:40

Event#4 - De mots et de sang


Philomena Lestrad
C'était sans surprise que la directrice avait renvoyé les élèves dans leurs dortoirs, personne n'avait prononcé un mot durant le repas, les plats étaient restés intacts, certaines mains c'étaient serrées pour apporter du réconfort mais la plupart des regards restaient méfiants, en ces temps tous semblaient devenir suspects. Philomena se faisait du soucis, pas seulement pour le pauvre Guillem mais aussi pour son ex et ami Danyell Bishop, son inertie au repas était des plus alarmante et elle savait qu'il était très ami avec Guillem, elle redoutait de plus en plus un coup de colère imminent.

Elle avait été une des premières à rejoindre le dortoir, et tout comme Emily elle avait cherché son petit compagnon afin de se rassurer mais c'était en vain car son chaton était demeuré introuvable, déboussolée elle était donc revenue s’asseoir dans un des canapés de la salle commune. Néron et quelques autres poufsouffles avaient eut dans l'idée de fouiller le sac du pauvre Guillem dans d'espoir d'y trouver un indice mais l'effet obtenu avait été tout le contraire, une série de lettres étranges avaient été découvertes et elle semblaient l'accuser la victime elle même, l'histoire était des plus rocambolesque.

Déjà deux clans semblaient s'être formés, ceux qui criaient à la trahison et ceux qui qui étaient partisans du complots, parmi la cohue des voix s'étaient distinguées, la première avait été celle d'Emily Mortimer qui se tenant aux côté de Danyell criait ce que Philomena pensait elle même tout bas, tout ceci était ridicule ! Aussi saisit-elle la main que James lui tendit et vint se placer à leurs côtés, prête à défendre son honneur.
Si la majeure partie des jaunes soutenaient la thèse de la machination certains semblaient pourtant bel et bien décidé à aller régler son compte à Guillem qui venait de s'attirer le sobriquet « traître ».

Ce fut à ce moment-là que Danyell explosa, soutenant que dans la situation actuelle personne ne serait en mesure d'obtenir des réponses et qu'ils devaient rester unis, il était certes énervé mais restait néanmoins lucide.

- Dany à raison, nous diviser c'est leur donner exactement ce qu'ils souhaitent ! Vous avez tous côtoyé Guillem un jour et vu à quel point il est gentil, il ne prend jamais les sang-mêlés et moldus de hauts, c'est pour ça qu'il a été attaqué !

Elle tenta de ne pas rougir en voyant des sourires moqueurs se former sur certaines lèvres elle savait bien que d'aucun ne la prenaient pas au sérieux du fait des petits incidents qui lui arrivaient parfois mais qu'importe l'affaire était sérieuse cette fois-ci et elle sentait la colère monter de plus en plus en elle aussi quand Noveen évoqua la possibilité que Guillem soit coupable elle lui jeta le premier sort qui lui passait par la tête à savoir aguamenti, mais le résultat ne fut pas vraiment ce qu'elle espérait, au lieu d'arroser uniquement Noveen c'est toute l’assistance que se retrouva trempée jusqu'aux os. Philly cru mourir de honte, ce genre de réaction ne lui ressemblait pas.

- Désolée... mais maintenant on arrête d'attaquer un mec qu'est même pas là pour se défendre !

Elle garda sa baguette en main dans l'attente d'éventuelle représailles tout en ce demandant si aux vues du résultat obtenu elle ne ferait pas mieux de la remettre dans sa poche.





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: EVENT#4 - De mots et de sang   Mar 1 Avr - 17:55

Event#4 - De mots et de sang


Vincent Shepherdson
Tout le monde avait l'air d'accord sur l'innocence de Guillem, chacun le défendant avec véhémence. C'était tant mieux comme ça il n'y aurait pas de dispute, pas de bagarre et de bruit. Seule Noveen n'avait pas l’air de savoir où se placer. Philomena eut alors la brillante idée de lancer un sort sur sa camarade Poufsouffle, mais elle était aussi doué que Vincent. Tout le monde se retrouva donc trempé.

- Merci Philo, mais j'crois pas qu'on soit ceux qui ont besoin d'une douche pour avoir les idées claires

D'ailleurs il se demandait comment ça se passait dans les autres salles communes. Surtout pour ceux qui étaient proches de Guillem. Ce dernier allait avoir besoin de soutien de la part de ceux qui croyait en lui pour éliminer les idiots qui le pensait coupable de sa propre mutilation.

- Sur ce bonne nuit !

Continua t-il avant de monter dans le dortoir pour tout d'abord se changer. Dormir avec des vêtements mouillés c'était vraiment pas confortable.






Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: EVENT#4 - De mots et de sang   Mar 1 Avr - 19:36


De Mots et de Sang

Poufsouffle - 22 Mars

Paint It Black by The Rolling Stones on Grooveshark


Néron vit Danyell fondre sur lui avec son habituel air grognon, pourtant très majoré, pour lui arracher les affaires de Guillem des mains. Le noir ne supporta pas ce qu'il voyait comme une agression. Tout le monde défendait à voix haute l'ami des nés-moldus et des sang-mêlés en s'indignant que avouer Guillem tenait du crime. Néron était le premier à trouver cela absurde mais Noveen fut la première à soulever l'hypothèse que le jaune et noir pouvait être un traître. Il aurait voulu regarder les lettres un peu plus attentivement mais ce crétin de Bishop tenait le sac jalousement sur son ventre comme s'il s'agissait d'un trésor caché. Néron fronça le nez et le fixa avec hargne. Il n'aimait pas ce type. Il ne l'avait jamais aimé d'ailleurs. Et il était proche de Guillem ! Tout cela était très louche.

Il l'écouta sans rien dire mais en fulminant intérieurement. Agressif et sur la défensif ... Ca cachait décidément quelque chose. Et il n'en démordit pas de défendre son ami en s'agrippant fermement au sac où se trouvait les fameuses lettres si incriminantes. Puis ce fut à cette sainte-nitouche de Philomena qui monta au créneau en se mettant du côté de Danyell avant de balancer un sortilège sur Noveen qui atteignit finalement toute l'assemblée. Profitant du bordel que la flotte qui créait une inondation produisant sur l'assemblée, menant même Vincent, à aller se coucher tout mouillé au lieu de se complaire dans le groupe de Blaireaux, Néron lança à son tour un sortilège pour sécher tout le monde en commençant par lui même, puis un autre à Danyell pour lui faire lâcher le sac.

"Expelliarmus !"


Le Poufsouffle prit le maléfice de plein fouet et lâche le sac en reculant. Néron fondit sur les affaires de Guillem et arracha les lettres qu'il garda dans sa paume avant de grimper sur un canapé pour se mettre hors d'atteinte le temps de les examiner plus attentivement. Il n'y avait qu'une seule façon de savoir s'il y avait quelque chose de louche dans les missives, c'est en les regardant de plus prêt. Et si Danyell si opposait aussi fermement sans doute cachait-il aussi quelque chose. Peut être qu'au final, Bishop était de mèche avec Guillem. Néron avait tendance à ne faire confiance à personne par les temps qui courraient.

"On va bien voir si y a quelque chose de suspect ! Suffit d'examiner ça au lieu de gueuler chacun dans son coin. Ceux qui le connaissez bien, approchez-vous, venez voir ! Est-ce que c'est son écriture, et son style ? Est ce que vous reconnaissez quelque chose qui peut lui appartenir ? Quoi qu'il en soit, si ces lettres existent, y a une raison. Et on peut la découvrir en s'y mettant tous ensemble. Toi, Bishop, t'a qu'à venir voir au lieu de ronchonner là, c'est pas constructif ! Tu vois quelque chose ? Hein ?"


Néron s'approcha à nouveau de l'assistance, descendant de son perchoir pour se perdre dans la foule. Il pointa du doigt Danyell et lui tendit les papiers couverts de phrases manuscrites, un peu italique, un peu appuyé.

© Yuki Shuhime
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 251
Galions : 500
Âge : 18 ans
Classe : L1 Sécurité Magique
Avatar : Tyler Posey
MessageSujet: Re: EVENT#4 - De mots et de sang   Mar 1 Avr - 20:40

Event#4 - De mots et de sang


James Ethan Aylen
Si tout le monde défendait Guillem, Noveen ne savait plus où se mettre. James le voyait bien. Philomena venait de lancer un sort sans le faire exprès. Le jeune homme se retrouva mouillé comme tous les autres. Philomena s’excusa et resta derrière tout le monde. Après avoir dit que cela ne servait à rien de se monter les uns contre les autres. Vincent ajouta quelque chose, mais James n’y prêta pas attention. Il fallait qu’il surveille Danyell et Néron qui commençaient à s’énerver. James lâcha la main de ses deux amies puis alla se placer entrer les deux garçons, mais pas assez rapidement. Néron venait de lancer un sort à Danyell qui le prit en plein visage. James haussa la voix :

« Non mais ça va pas ! Néron, tu es peut-être le plus vieux d’être nous, mais ça ne te donne pas tous les droits. Danyell, tu te calmes ! »

Néron ne prêtait pas attention aux paroles de James, il commença déjà à lire les lettres. Le plus jeune secoua la tête, décourager par tout ce qu’il venait de voir. Il s’approcha du noir et attrapa les lettres avant que Néron ne s’en prenne à Danyell.

« Maintenant, tout le monde se calme. Danyell, tu peux venir stp, tu connais Guillem un peu mieux que nous. Je ne suis pas sûr que ce soit son écriture, mais j’ai besoin que tu confirmes, stp. »

James jeta un coup d’œil autour de lui. Pas question que quelqu’un lui lance un sort sans qu’il ne le voie venir…







_________________
Everything change...
"Nous changeons... Nous découvrons un côté de nous qu'on ne connaissait pas..." ∞


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: EVENT#4 - De mots et de sang   Mar 1 Avr - 22:53

Event#4 - De mots et de sang


Emily Fenella Mortimer
Quoi qu'il arrive les Poufsouffles demeuraient unis !

C'est en tout cas ce que pensait Emily au fur et à mesure que les autres prenaient la parole après elle, et elle s'en trouva de plus en plus rassurée.
« Leopold serait fier de voir ça ! » pensa-t-elle aussitôt.
Son premier élan de gratitude alla envers James, qui la soutint immédiatement et la suivit auprès de Danyell en entraînant Philomena et Naveen avec lui, puis Vincent se rangea au même avis. Au passage, la pauvre Philomena semblait bien déboussolée. À sa vue Emily voulut aller serrer dans ses bras son amie la future guérisseuse, mais les premiers sursauts de Danyell la coupèrent dans son élan. Comme il fallait s'y attendre l'Inspecteur Bishop était sérieusement remonté, mais sa pensée était la même que tout le monde, bien que vociférée avec hargne.

Il fallut malheureusement que les choses dérapent, sur une seule parole maladroite de Naveen et une réaction exagérée de Phily.
Réagissant à la manifestation de Danyell, Naveen sous-entendit que si, et seulement si (c'est ainsi qu'Emily l'interpréta), Guillem était un traître il serait stupide d'agir ainsi. Il n'en avait pas fallut davantage pour que Phily réagisse à coup de baguette magique.
Emily se courba pour protéger Sebastian, toujours serré contre son ventre, lorsque le sortilège d'aguamenti éclaboussa toutes les personnes à proximité. Elle connaissait assez la maladresse de son amie pour savoir que cet effet était accidentel, mais il fut cependant plus que suffisant pour doucher, au sens propre, l'enthousiasme de Vincent qui, après un bon sarcasme, battit en retraite dans les dortoirs.
La rouquine au cheveux mouillés regarda à regrets son ami abandonner la partie, tandis que quelqu'un d'autre lançait un sortilège de séchage sur l'assemblée. Malheureusement les choses empirèrent encore lorsque Néron, qui avait déjà jeté pas mal d'huile sur le feu en révélant les lettres, profita de la confusion pour agresser Danyell.

- Néron, NON ! Cria-t-elle, trop tard, en voyant Danyell prendre un expelliarmus de plein fouet.

Elle se précipita aussitôt au devant de ce dernier, craignant moins de le voir sérieusement blessé qu'une réplique violente de sa part qui ferait dégénérer la situation en pugilat.

- Dany, je t'en prie ! Ne réagis pas ! Lui murmura-t-elle, affolée, en plongeant son regard dans le sien. Il ne faut pas... je ne veux pas que tu te fasse du mal. S'il-te-plaît...

Non pas qu'elle voyait en Danyell un brute sans cervelle aimant la bagarre. Mais elle avait tellement peur que les choses dégénèrent, tellement peur de voir la discorde s'immiscer entre les Poufsouffles, qu'elle ne voulait pas prendre le moindre risque, qu'elle était prête à s'interposer pour empêcher la moindre dispute. Elle était tellement stressée que le moindre cri ou parole trop haute la mettait mal à l'aise.
Le pauvre Sebastian était affecté, lui aussi. Tandis qu'elle tenait une épaule de Danyell, Emily avait toutes les peines du monde à retenir avec un seul bras le petit hérisson. Celui-ci était affolé par le haussement de ton de Néron et James et menaçait de tomber d'un instant à l'autre.

« C'est bien grâce à des personnes comme toi qu'on pourra éviter des incidents malheureux comme ceux déplorables survenus il y a quelques jours. » lui avait soufflé Leopold en faisant allusion à la première apparition de la marque.
Si elle était vraiment capable d'éviter des incidents malheureux, c'était le moment où jamais de le prouver !








Revenir en haut Aller en bas
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 218
Galions : 360
Âge : 18ans.
Classe : 7ème année.
Avatar : Andrew Garfield.
MessageSujet: Re: EVENT#4 - De mots et de sang   Jeu 3 Avr - 13:27

Event#4 - De mots et de sang


Danyell L. Bishop
Mouillé de la tête au pied. Dany recracha un peu d’eau magique, les cheveux rabattu sur ses yeux alors qu’il tenait toujours le sac de son ami qui lui glissa un peu des mains. En temps normal il aurait pu sincèrement rire de cette maladresse de Philomena, il avait toujours été plus enclin à lui pardonner à elle qu’à n’importe qui d’autre, mais ce soir cela eu simplement le don de nourrir un peu plus le profond vide qui l’habitait depuis quelques heures. Libérant une de ses mains de sa prise, il remit ses cheveux en place l’air absent. La voix de Vincent le ramena pourtant à la réalité et il le dévisagea un instant quand, après un de ces remarques sarcastiques dont il avait le secret, il entra dans les dortoirs sans demander de reste. Bien sûr il le connaissait, Vincent avait toujours été désintéressé par ce qui ne le passionnait pas, pourtant à cet instant il ne put s’empêcher de lui en vouloir un peu sans trop savoir l’expliquer. Totalement contradictoire avec son propre comportement de tout à l’heure qui ne réclamait aucuns soutient, il décida de ne pas prêter attention plus longtemps à ce sentiment ridicule qu’il ressentait et qui ne puisait surement sa source que dans sa fatigue déconcertante.

Un geste eu pourtant tôt fait de lui remettre rapidement les idées en place, un sort venait de l’atteindre en plein fouet, l’expédiant contre le mur pendant que le sac de Guillem lui sautait des mains pour atterrir entre celle de Néron Zabini. Les yeux écarquillé par la surprise, il se redressa brusquement, chancelant, mais cherchant le plus rapidement à retrouver son équilibre. Passé la honte de cette petite humiliation, le sang commença à battre violemment ses tempes alors que la rage prenait possession de son corps. Pour qui ce prenait cet enfoiré ?  A l’attaquer puis lui parler comme un chien ? Respiration saccadé, sa poitrine se soulevait au rythme irrégulier de son souffle, il restait pourtant debout, regard rivé sur la large silhouette de Néron sans répondre à sa demande. Une tempête de cheveux roux se dressa alors entre eux, Emily, inquiète, venait lui murmurer de ne rien faire d’imprudent pendant que James sermonnait l’élève plus âgé. Danyell dû fermer les yeux, serrant si fort les poings que ses ongles s’enfoncèrent avec hargne dans les paumes de ses mains. Il fallait qu’il respire, qu’il raisonne pour une fois avant d’agir, exercice aussi complexe que douloureux pour le nerveux qu’il était. Rouvrant les yeux quelques secondes plus tard avant d’avoir un geste de la tête flou vers son amie qu’il contourna, ce regard qu’elle lui avait jeté resta imprégné dans ses rétines comme pour lui imposer d’agir moins bêtement que d’accoutumé. Il n’avait pas le droit de les décevoir, pas ce soir, pourtant il avait l’impression de se retrouver à nouveau dans la peau de ce gosse malmené pendant ses premières années de scolarité ici et rien ne pouvait plus le rabaisser.

Attrapant la feuille qui lui tendait James avec tellement de colère qu’il failli la déchirer, il ne quittait pas Néron de yeux en la brandissant sans y jeter un coup d’œil.

- Sérieusement ? Vous pensez sérieusement que ceux qui ont préparé le coup ont pas pensé à ça ? Ils ont forcément copié l’écriture de Guillem avec un sortilège, ils sont un minimum préparé les mecs faut pas les prendre pour des cons ! Et bien sûr qu’il y a une raison pour laquelle elles existent ces lettres, ils veulent lui faire porter le chapeau pour se disculper de leur acte je veux dire… C’est évident ! Et il savait très bien que ça allait semer le doute, ils savaient très bien que ça allait mettre le bordel et là vous leur donnez raison en le soupçonnant.

Jetant les lettres au sol il s’approcha de Néron, la mâchoire serré, contenant au maximum sa rage.

- Il est passé ou ton beau discours sur les Poufsouffle « la maison de la loyauté et de l’amour » ?


Imita-t-il grossièrement avant de reprendre à bout de nerf.

- Je crois qu’il y a un retournement de situation que j’ai pas suivis, t’étais prêt à le défendre et la tout d’un coup woh méfions-nous peut être que Guillem est vraiment un sale type qui va tous nous embobiner ! On est tous d’accord pour se dire qu’il est innocent, fin de l’histoire, viens m’expliquer ce qu’il a de constructif à en douter. Même juste l'idée que ça pourrait être lui qui a écrit ça hein ! Ca suffit pour confirmer que t'es pas sur de ses intentions.

Reculant, il détourna son regard avant de fixer la foule, haussant les épaules avant d'avoir un rictus dégouté.

- A vous de voir hein mais moi je pense que tout à été réfléchis, ils savaient qu'on allait fouiller dans son sac, trouver les lettres, l'accuser et...

Danyell s’immobilisa alors soudainement en regardant à nouveau Néron. C'était lui qui avait fouillé dans le sac en premier, lui qui demandait à se qu'on compare l'écriture de Guillem et lui qui après avoir fait un discours sur l'importance d'être soudé venait d’émettre des doutes sur la loyauté de leur camarade. Et si il faisait partis du coup ? Si c'était lui qui avait été chargé de mettre tout en place en dirigeant la conversation ? Danyell se détourna, plongeant son visage dans ses mains et faisant quelques pas comme un lion en cage. Il connaissait assez Guillem pour le savoir innocent mais pas assez Néron pour se permettre de le juger coupable. Poussant un grognement de rage et gardant une main crispé dans sa tignasse plus folle que jamais, le jaune et noir repris la voix tendu.

- Dans quel camp t'es Néron... ?







_________________

J'voudrais juste hurler mon besoin d'reconnaissance en permanence, mes tentatives désespérées d'me faire passer pour un mec que j'suis pas et que j'serai probablement jamais, mon absence de courage, ma cruauté, mon zèle dangereux, mes réflexes à la con, mes accès de colère et ma culpabilité bidon.©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: EVENT#4 - De mots et de sang   Jeu 3 Avr - 22:09

Event#4 - De mots et de sang


Noveen Neyerson

À peine eus-je le temps de reprendre ma respiration une fois ma phrase terminée qu'un sort d'aguamenti qui apparemment m'était personnellement destiné arriva sur toute la salle. Un sort lancé par Philomena, quelle petite peste celle-là d'avoir agi de la sorte, heureusement Néron lançât un sort pour sécher tout le monde.
Observant une seconde Vincent faire son départ de la salle, l'envie ne me manquer pas de riposter un sort d'Oppugno sur Philomena, hélas pour le moins que j'étais connu, je n'en fis rien. Habituellement lancer un sort m'aurait été difficile sans que ça parte en n'importe quoi, mais depuis quelque temps j'étais devenu... hum... disons moins mauvaise dans l'art de jeter des sorts et pas pour la meilleure des raisons.
Bref, je me contentai de lui lancer un regard noir, de toute évidence elle le regretterait un jour ou l'autre. écoutant les dires de Néron et ne répondit pas puisque la fictive, je ne la connaissais pas ou alors que de vue lors d'un passage dans la salle commune où nous nous trouvions tous. Observant un instant James nous ordonner à nous tous de nous calmer et manqua d'éclater de rire en mettant ma main devant ma bouche pour refréné.

- Se calmer, ça va être un peu compliqué étant donnée la situation. Dis-je à voix basse presque par persiflage.

puis Émily se pressa auprès du grand ronchon pour lui murmurer je-ne-sais-quoi à l'oreille. Bizarrement la situation m'amusait et tout comme le soir du bal ou j'avais été la première dans le dortoir des filles Poufsouffle.
Ce fameux pourri de soir ou une sale grenouille que j'avais pris pour la mienne ne cessée de croasser, enfin, cela avant que je la trouve parce qu'après cette sale bête s'était tue et faut avouer que l'inverse aurait été difficile pour ne pas dire impossible. J'ignore si c'est le sourire qui ornait mon visage tandis que son petit corps vers se tenait finalement immobile ou le sourire que je m'étais surprise à avoir en pensant à l'agression de je ne me rappelle plus qui, puis maintenant celle-ci, mais j'arrivais à me faire peur moi-même. Sur ce, j'écoutai Danyell qui semblait plus qu'énerver.

- Mais bien sûr qu'ils doivent y avoir pensé, ils sont tellement...

Tellement intelligent que nous ne pouvons l'être avais-je failli dire, presque par admiration, chose qui aurait été inutile tout compte fait écouter c'est bien aussi.





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: EVENT#4 - De mots et de sang   Ven 4 Avr - 4:56

Event#4 - De mots et de sang


Philomena Lestrad
Philly sentait bien qu'elle était toute rouge, tous les regards avaient convergé vers elle après sa réaction quelque peu disproportionnée, elle s'en voulait à mort, toute cette tension l'avait fait agir de manière inconsidéré et en désaccord avec ses propos sur l'union qu'ils se devaient de maintenir. Le mal était fait et si elle se fichait bien du regard furibond que lui jetait Noveen le départ de Vincent et la profonde solitude qui se peignait sur le visage de Danyell lui serrèrent la gorge, elle se jura de ne plus commettre ce genre d'impair.

Néron toujours prompt à tirer le meilleur parti de chaque situation profita de la confusion crée par son aguamenti pour attaquer Dany et lui arracher le sac de Guillem. James vint immédiatement se placer entre eux tentant de faire le médiateur alors et récupéra les lettres qui étaient en possession de Néron alors que Noveen déclara d'un ton railleur que personne ne risquait désormais de se calmer. Emily elle tentait de calmer leur ami, encore une fois ses amis agissaient avec justesse et tentaient d'arranger les choses alors qu'elle même n'étais bonne qu'à créer des catastrophes, elle pressa son visage contre ses mains avant de se reprendre, l'heure n'était pas à apitoiement, il fallait mettre fin à cette situation avant que quelqu'un finisse par être sérieusement blessé.

Danyell se résolu finalement à regarder les lettres qu'on lui tendait, il était le centre de l'attention et tous semblaient suspendus à ses lèvres, partagés entre leur envie de savoir ce qu'il aurait à dire sur la question et la curiosité de voir si le garçon connu pour son tempérament explosif déciderait de rendre coup pour coup. Elle le vit prendre de grandes inspirations pour se calmer puis répondant aux interrogations formulée par Zabini quelques minutes plutôt il déclara que l'inspection des lettres ne donnerait rien étant donné que l'écriture aurait forcement été copiée dans le but de créer une discorde chez les jaunes, l'objectif semblait d'ailleurs atteint, tous les élèves étaient prêts à dégainer leurs baguettes au moindre mouvement suspect d'un des partis, la tension était palpable.
Son ami arrêta soudainement son discours comme frappé par la foudre, et regarda suspicieusement son agresseur avant de lui demander quel était son camp, le grand noir eut un air outré, probablement peu habitué à ce qu'on remette en question sa moralité.

Philly se décida à ramasser les lettres qui jonchaient le sol, puis récupéra le sac de Guillem qui était toujours en possession du gardien de quidditch, trop occupé à argumenter pour la voir agir elle réussi à s'éloigner avant qu'il ne puisse récupérer le sac.

- Bon on est d'accord tout ça c'est des conneries et personne ici n'est en mesure de détecter qui a bien pu lancer un sort à ces lettres, je pense qu'on ne devrait plus y toucher tant qu'un professeur n'aura pas inspecté tout ça, on ne sait jamais avec un peu de chance ils seront en mesure eux de trouver des indices.

Elle savait que si Néron tentait encore une fois de s'emparer du sac elle ne pourrait pas l'en empêcher, il fallait être honnête le noir était une montagne de muscles et il était plus doué qu'elle en magie mais elle espéra qu'il se soit calmé et approuve ce qu'elle venait de dire, après tout il devait bien y avoir un adulte qui trouvait grâce à ses yeux et avec qui il serait prêt à travailler pour trouver le fin mot de cette affaire.
Elle se tourna vers ses amis en quête de soutient, ce soir plus que jamais elle avait besoin de se sentir soutenue.






Revenir en haut Aller en bas
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 251
Galions : 500
Âge : 18 ans
Classe : L1 Sécurité Magique
Avatar : Tyler Posey
MessageSujet: Re: EVENT#4 - De mots et de sang   Ven 4 Avr - 12:39

Event#4 - De mots et de sang


James Ethan Aylen
Les choses ne se passaient pas vraiment comme James le pensait. Danyell et Néron se toisaient l’un et l’autre et les propos de Danyell était dur. Il entendit à peine Noveen lancer que personne ne pourrait être calme. Il se promit de lui dire deux mots ! James regarda les deux adversaires, il se demandait s’il n’allait pas se prendre un coup ou un sort dans la tronche à son tour. Danyell avait du mal à respirer, il semblait combattre contre lui-même. Puis il demanda à Néron dans quel camp il était… James se demandait ce qu’il devait dire ou pas. Il vit Philomena ramassé les lettres et le sac de Guillem pendant que l’attention du noir était ailleurs. Elle ajouta que c’était des conneries et que personne ne serait en mesure de détecter si l’on avait jeté un sort sur les lettres. Elle proposa aussi de ne plus y toucher tant qu’un professeur n’a pas inspecter le tout. Le jeune Aylen regarda son amie puis vient se poster à ses côtés. Elle avait certes réussit à prendre le sac des mains de Néron, mais il allait sans doute chercher à le reprendre. Le jeune homme glissa sa main dans sa poche pour attraper sa baguette magique juste au cas où. S’il devait se prendre un sort pour Philly, il était prêt à prendre le risque.

« Maintenant, on va tous se calmer. L’auteur de cet évènement cherchait sans doute à nous séparer les uns des autres et curieusement, je sens que c’est ce qui est en train de se passer. »

Il se tourna vers Emily et la supplia du regard d’emmener Danyell à l’écart de Néron. Il n’avait pas besoin de quelqu’un en plus à l’infirmerie. Le jeune Poufsouffle regarda autour de lui. Les élèves semblaient ne pas savoir où se mettre. Il faut dire qu’avec ce qui se passait depuis le début de l’année, il y avait de quoi ne pas savoir où être.

« Il faut se calmer. Même toi Noveen. »

Il lui lança un regard noir. Il venait à peine de se réconcilier avec elle, mais s’il devait lui dire ses quatre vérités, il le ferait, cela ne le gênerait pas. Son esprit se déconnecta de la réalité pendant un moment. Il se demandait ce qui se passait dans les autres maisons. L’atmosphère de la salle commune des Poufsouffle était irrespirable tellement il y avait de la colère et de la tension…







_________________
Everything change...
"Nous changeons... Nous découvrons un côté de nous qu'on ne connaissait pas..." ∞


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: EVENT#4 - De mots et de sang   Ven 4 Avr - 14:42


De Mots et de Sang

Poufsouffle - 22 Mars

Paint It Black by The Rolling Stones on Grooveshark


Néron ne se serait pas agacer pour si peu, mais que James vienne se mettre en lui et Bishop avant tendance à l'énerver. Comme si le black allait péter les plombs et qu'il fallait le canaliser. Il était grand et pas assez stupide pour déclencher une bagarre en plein milieu de ce foutoir. Non, il voulait simplement des réponses et il trouvait l'attitude de Danyell louche à réagir autant au quart de tour. Depuis le début, il avait attrapé le sac vigoureusement en lui retirant presque des mains, avait à moitié agresser Noveen qui donnait juste son opinion. Philomena n'avait rien arranger à lancer ce sortilège d'eau et au final, les esprits s'étaient échauffés trop vite.

Chacun avait envie d'éviter le conflit mais Danyell commençait déjà à le chercher, et bien que James soit entre eux et que Emily vienne calmer les choses, Néron sentait sa colère bouillir. Ce Bishop de malheur avait l'audace de lui demander de quel clan il était ? Comme si c'était ... lui, le responsable ? Non mais quelle blague. S'il n'avait eu autant envie de lui mettre son poing dans la tronche, sans doute aurait-il rigoler. Forcément, on soupçonne celui qui fouille mais pas celui qui empêche de fouiller, on soupçonne celui qui montre la vérité au grand jour et pas celui qui cherche des excuses pour la justifier. Cela étant, falsifié ou non, l'écriture sur ses lettres était celle de Guillem. Et sans prendre position, sur la victime ou le coupable, elles étaient là pour une raison bien précise.

"Tu semble bien au courant de leur stratagème pour quelqu'un qui n'a supposément rien à voir là dedans Bishop ! Je te trouve bien présomptueux, en attendant, tu confirme que l'écriture est celle de Guillem. Ca veut dire que si on arrive à prouver qu'elle a été falsifié, il serait très facile de disculper définitivement Guillem, ce serait une preuve indémontable ! Tu crois vraiment que les coupables sont assez bêtes pour risquer qu'on remonte à eux avec un sortilège ? Moi je n'en sais rien pour l'instant, mais j'ai bien envie de savoir. Je veux ni défendre ni accuser Guillem, je veux connaître la vérité. Dans les deux cas, ce n'est pas de bonne augure pour nous tous : soit nous avons un traite dans la Maison, soit nous avons quelqu'un si préparé et déterminé à nous faire du mal, qu'il a pu mettre en place ce stratagème de lettres. C'est peut être quelqu'un de notre maison, c'est peut être l'un des nôtres ! Si ça te suffit pas pour douter de la loyauté que tu donne aux gens, moi ça me suffit largement. Trop bon mais pas trop con, il faut se méfier, être sur ses gardes tant qu'on ne sait pas si ses lettres sont authentiques ou non."


Philomena arriva à cet instant, profitant de la colère de Néron qu'on accusait injustement pour lui dérober à son tour le sac et les lettres. Elle soutenait qu'il fallait les montrer à un professeur pour identifier les maléfices qui les auraient modifier. Mais Néron avait une autre idée pour savoir si la culpabilité était parmi eux ce soir. Il sortit rageusement sa baguette qu'il pointa sur le plafond de la Salle Commune en lançant un regard de défi à Danyell Bishop et James Aylen.

"Tu veux quoi Bishop ? Que je te prouve que j'y suis pour rien ? Que ce n'est pas moi le coupable, du moins que je n'ai pas trafiqué ces lettres ? Très bien, je vais te montrer de quel camps je suis, regarde bien car je le referais pas deux fois : Prior Incanto !"


Néron se concentra de toutes ses forces, et jeta le sortilège dans les airs, laissant afficher les noms des maléfices qu'il avait utilisé pendant la dernière journée. Plus il mettait de concentration et de fluide magique dans sa baguette, plus les sortilèges s'inscrivaient sur une grande liste dorée, remontant inlassablement jusqu'à prouver qu'il n'avait jamais touché aux lettres. Epuisé par la dureté du sortilège et la force magique qu'il demandait, Néron s'arrêta enfin à quatre jours avant l'agression de Guillem. Il se laissa tomber à genoux alors que les sortilèges scintillaient encore au dessus de lui avant de s'évaporer doucement. Il avait le souffle coupé, c'était un effort magique épuisant et il avait tout donné pour montrer que l'accusation de Bishop était infondée. Il jeta un regard perçant à Emily, James, Philomena, Noveen et termina par Danyell avant de murmurer, la voix rauque :

"Faites ce que vous voulez à présent, mais vous avez la preuve que je n'y suis pour rien. Montrer donc ça à un prof, ou n'importe qui d'autre, mais si la personne que vous choisissez est aussi dans le coup, faudra pas venir pleurer de ne pas avoir de réponse ! C'est pas pour rien que l'agression contre Charlie McCarty n'a rien donné non plus, parce que il n'y a pas qu'un responsable ! Ils sont plusieurs, et nous ne savons absolument pas en qui nous pouvons nous fier ! Maintenant vous savez au moins que vous pouvez vous fier à moi !"


© Yuki Shuhime
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: EVENT#4 - De mots et de sang   Ven 4 Avr - 19:47

Event#4 - De mots et de sang


Emily Fenella Mortimer
Ouf !

Un instant, à voir Danyell respirer bruyamment et se serrer les poings jusqu'au sang, elle l'avait cru prêt à bondir sur Néron. Il se contenta d'un très léger signe de tête à son encontre, pour la rassurer, et s'approcha calmement de son interlocuteur tout en arrachant une des lettres des mains de James d'un geste qui signifiait clairement qu'il n'était pas encore entièrement calmé.
Emily n'était pas rassurée pour autant. Danyell, toujours aussi hargneux, exprima ses pensées quant à la raison de l'existence de ces lettres, mais elle l'écoutait à peine. Bien sûr que Guillem ne pouvait pas avoir fait ça de lui-même ! Bien sûr que c'était un coup monté pour les diviser !
Pourquoi tout le monde tenait tant à ergoter sur ces maudites lettres ? Alors que quelques minutes avant ils étaient unanimement d'accord pour dire que Guillem n'aurait jamais fait une chose pareille ? La propension naturelle des gens à rechercher le conflit ne cesserait jamais de l'étonner.

Le sang de l'écossaise se glaça lorsque Danyell tomba soudain dans le piège qu'il dénonçait, celui de la suspicion, en accusant plus ou moins clairement Néron d'être pour quelque chose dans l'affaire.
Seule Phily eut assez de sang-froid pour embrayer sur lui et tenter de calmer le jeu. Et Emily était on ne peut plus d'accord avec elle, il ne fallait plus toucher à ces lettres ! James était visiblement aussi inquiet qu'elle, et suite au regard qu'elle reçut de sa part elle retourna immédiatement auprès de Danyell.

- Dany, s'il-te-plaît,
lui murmura-t-elle gravement... ce n'est pas le moment de lancer des accusations, ça te fait entrer dans le jeu de ceux qui ont fait le coup, exactement comme tu disais ! Néron n'est... !

Or justement Néron entra à son tour dans ce jeu malsain, lançant d'emblée des soupçons sur son opposant. Emily ne pouvait pas lui reprocher de vouloir se défendre, l'accusation de Danyell était vraiment trop grave, d'autant qu'elle le croyait vraiment innocent. Mais fallait-il donc s'emporter ainsi ?
Fâché comme il était, Néron n'hésita pas à se lancer le sort de Prior Incanto. Emily ne prêta même pas attention à la liste dorée de sortilèges qui se matérialisait, bien trop inquiète de voir son ami à la peau d'ébène se faire du mal. Le regard perçant qu'il lui lança une fois tombé à genoux la choqua. L'avait-il soupçonnée, elle, de ne pas le croire ? L'avait-il crue assez naïve pour prêter de l'importance aux soupçons infondés de Danyell ?
Hélas les gens étaient ainsi, soupçonneux de nature, alors qu'elle était assez candide pour accorder sa confiance à tout le monde. Néron clamait que l'on pouvait désormais se fier à lui, mais elle redoutait déjà les contres-argument de personnes encore plus soupçonneuses qui ne manqueraient pas de souligner le fait qu'il aurait pu avoir un complice, utiliser une autre baguette, lancer un faux Prior Incanto, etc...
Devait-elle aussitôt clamer qu'elle n'avait jamais douté de Néron ? Elle en avait envie, mais elle redoutait de passer pour une hypocrite et surtout de commencer à diviser la salle en deux camps.

Tout ça à cause de ces maudites lettres ! La pensée et la vue de ces vulgaires bouts de parchemins capables de semer la discorde au sein-même des Poufsouffles, ajoutées à son inquiétude pour Danyell et la vue de Néron épuisé, firent éclater la rouquine.

- Mais arrêtez de vous focaliser sur ces satanées lettres, enfin ! Réfléchissez un peu ! Pas besoin de lancer des sortilèges sur la plume ou le parchemin pour imiter une écriture, même des moldus peuvent le faire. Il suffirait qu'une personne mal intentionnée ait utilisé un sort d'Imperium sur Guillem pour l'obliger à les écrire lui-même, ça reviendrait au même !

Elle réalisa seulement en le disant la grave portée de ses paroles. Soupçonner l'agresseur de Guillem d'avoir recours au sortilège interdit de l'Imperium était très alarmant. Mais de quoi un sympathisant Mangemort ayant déjà mutilé deux élèves de Poudlard ne serait pas capable, après tout ?
Elle n'eut pas le temps d'y réfléchir davantage. Pour le pauvre Sebastian, trop c'était trop ! Déjà affolé par les haussements de ton de Danyell et Néron, le petit hérisson ne put supporter la brusque saute d'humeur de sa maîtresse et se débattit tant et si bien qu'il se dégagea de son bras, tomba en boule sur les tapis de la salle commune, et roula entre les pieds des Poufsouffles.

- Sebastian !

Oubliant brusquement la querelle en cours, Emily se jeta immédiatement à quatre pattes après le petit mammifère.

« Resserrer les liens, travailler ensemble, oublier ces histoires de maisons et de sangs qui divisent les sorciers depuis des siècles, plus que jamais le monde des sorciers a besoin qu'on travaille main dans la main. »









Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: EVENT#4 - De mots et de sang   Sam 5 Avr - 17:41

Event#4 - De mots et de sang


Vincent Shepherdson
En partant, Vincent savait qu'il décevrait Danyell mais il n'avait jamais aimé se retrouver au milieu d'une dispute ou d'un débat. Les gens élevait leur voix pour se faire entendre par dessus celle des autres et au final le Poufsouffle se retrouvait avec une horrible migraine. Il espérait que de son lit il n'entendrait pas trop ses camarades, qu'il pourrait tranquillement dormir. C'était après tout l'heure pour lui de se rendre dans le monde du sommeil pour ne pas être encore une fois en retard en cours. Les autres ne comprenaient pas son problème et de toute manière il n'avait pas à leur expliquer.

Emmitouflé sous sa couette, Vincent avait fermé les yeux, les voix en dessous étaient pour le moment calme...mais c'était juste cinq secondes. Il entendait Danyell s'énerver, James et Emily tenter de le calmer face à Néron qui apparemment cherchait dans les feuilles la réponse aux questions. Si seulement ils pouvaient tous se taire. Les mains plaqués sur ses oreilles, Vincent essayait de les éclats de voix qui frappaient dans sa tête et sa curiosité. Impossible alors pour lui de dormir paisiblement si son esprit n'était pas en paix. Que se passait il en bas ?

Le Poufsouffle se leva de son lit et enfila un pull par dessus son tee-shirt qui lui servait de pyjama avant de rejoindre ses camarades, baguette en main au cas où. Néron était à genoux au sol complètement exténué.

- Vous pouvez pas la boucler ?? Vous me donnez mal au crâne ! J'ai l'impression qu'un cognard s'éclate dans ma tête !

Sa main se resserra sur sa baguette magique, essayant de contrôler son énervement. Tout cela était vraiment ridicule, ils avaient réussis à se monter l'un contre l'autre tout seul.

- Ce n'est aucun de nous le coupable ok ?!

Reprit il en pointant Danyell avec sa baguette. Cette dernière émit une petite lueur et des coups se firent entendre comme si quelqu'un se cognait contre les murs. Vincent baissa son bras, sentant qu'il avait encore fait une connerie. Quelques secondes plus tard, un cognard sortit à toute allure du couloir qui menait au dortoir et Vincent eut juste le temps de se baisser pour ne pas se le prendre en pleine tronche.

- Oh...shit...






Revenir en haut Aller en bas
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 218
Galions : 360
Âge : 18ans.
Classe : 7ème année.
Avatar : Andrew Garfield.
MessageSujet: Re: EVENT#4 - De mots et de sang   Sam 5 Avr - 21:39

Event#4 - De mots et de sang


Danyell L. Bishop
Danyell jetait des coups d’œil presque affolé à ses camarades, une main toujours plonger dans sa tignasse sur laquelle il tirait légèrement dans l’espoir incongru de retrouver son calme. Sa question était resté en suspend et il se surprenait lui-même de l’avoir prononcé. Elle lui avait échappé, tremblante et fragile et il ne savait pas très bien si il le regrettait ou non. Qui que soient les coupables ils avaient cherché en tous les cas à ce que chacun se monte contre l’autre et alors qu’il le dénonçait lui-même voilà qu’il tombait à son tour dans le piège. Seulement il voulait la vérité, savoir que Guillem était allongé dans l’infirmerie, blessé et calomnié le rendait fou et se trouver tout à fait impuissant face à ça était terrible. Reprenant ses cents pas l’air plus fermé que jamais, Noveen près de lui murmurait qu’ils avaient pensée à tout. Qui étaient ce « ils » ? Qui avait monté cet affreux scénario ? Plus sage, Philomena assura à voix haute qu’il fallait attendre l’avis d’un professeur sur la question, assurant qu’eux seraient plus en mesure de leur apporter des réponses. Pour l’une des premières fois de sa vie Danyell en doutait.

C’était la deuxième agression grave de l’année depuis celle de Charlie McCarthy, une né moldu, maintenant un sang pur, aucun moyen de savoir si cela avait été commis par un même groupe ou si il s’agissait d’une réponse sanguinaire au premier acte. Il commençait à douter que le corps professoral ait la moindre réponse à leur offrir, après tout jamais on avait retrouvé les coupables du premier évènement et cela avait arrangé tout le monde d’enterrer cette histoire comme si rien ne s’était au final passé. C’était le sentiment qu’il avait eu, et lui le premier s’était accommodé de croire qu’il ne s’agissait que d’un cas isolé et que le château allait retrouver la quiétude qu’on lui connaissait. Pourtant on avait frappé un grand coup une seconde fois  et on ne pouvait plus fermer les yeux maintenant.

James invita à nouveau ses camarades à se calmer et Danyell ne retint pas un soupire exaspéré alors qu’il s’accroupissait dans un coin de la salle, posant un coude sur son genoux et plaquant une main sur le bas de son visage comme pour s’empêcher de répondre quoi que ce soit. Emily ne tarda pas à se rapprocher de lui et il releva ses yeux vers elle, lui jetant un regard de gosse perdu totalement dépassé et qui n’avait aucune envie sinon celle de disparaitre.  Il détourna pourtant bien vite son visage en comprenant qu’elle était là pour le sermonner, et quand bien même ce fut avec la plus grande bienveillance au monde le Poufsouffle n’osait plus se confronter à son regard, quelque part honteux. Il se contenta d’avoir cette mine renfrogné que son entourage lui connaissait si bien, prenant soin de ne jamais rencontrer les prunelles noisette de son interlocutrice et tirant nerveusement sur la manche de son pull comme pour s’occuper à « autre chose » aussi ridicule soit le dit autre chose. La voix puissante de Néron s’éleva alors et il crut sincèrement que son cœur avait raté quelques battements quand l’ainé osa l’accuser à son tour.

Son sang ne fit qu’un tour et il se releva brusquement, fou de rage, pourtant si atterré par l’inculpation qu’il se retrouva totalement démuni verbalement. Il entendit comme un bourdonnement dans ses oreilles, l’empêchant de se concentrer sur quoi que ce soit alors que son corps tout entier bouillonnait de colère. De nouveau la baguette du grand noir se retrouva pointé vers lui et il n’eut aucun réflexe sinon de continuer de le fixer, n’arrivant même pas à lui répondre quand celui-ci lui demandait si il voulait qu’il prouve son innocence. Une partie de lui voulait lui gueuler qu’il le fasse, l’autre plus raisonnable savait déjà qu’il était innocent. A vrai dire Néron n’attendit pas de réponse, lançant un Prior Incanto qui révéla aux yeux de tous les derniers sortilèges lancé par sa baguette. Danyell ferma un instant les yeux pour faire taire cette voix paranoïaque qui lui assurait que ce n’était que de la poudre aux yeux. S’ils étaient plusieurs un autre aurait pu lancer le sort, ou bien cela aurait pu être préparé bien avant les quatre jours qu’il leur révélait. Mais ne pas penser à ça, ne pas sombrer dans le ridicule, dans le piège qu’on leur tendait. Il n’osa affronter le regard que lui jetait le gardien de l’équipe de Quidditch et contenta de bouger machinalement sa tête comme pour approuver quelque chose.

Emily perdit alors patiente et sa colère éclata, il voulut se faire encore plus petit et quand elle eut fini il repris plus agressif qu’il ne l’aurait souhaité.

- C’est bon j’ai déconné je sais ! Je voulais pas tomber dans le truc d’accuser qui que ce soit mais bordel, c’est Guillem, c’est un pote et je veux savoir pourquoi on lui a fait ça ! Alors vous m’excusez si je deviens un peu dingue et parano mais merde quoi il y a rien qui m’aide là et…

Et Vincent déboula, leur réclamant de la fermer avec une hargne qu’il ne lui connaissait pas. Il ne put s’empêcher de lui jeter un regard noir avant d’apercevoir une petite boule marron rouler des mains d’Emily. Sebastian. Sans réfléchir plus longtemps Danyell se lança à la poursuite du hérisson avec son amie, un bruit sourd se fit entendre mais il n’y prêta guère attention obnubilé par cette nouvelle quête et tendant ses long bras sous le canapé ou s’était glissé l’animal.

- Sérieusement soit coopératif la bestiole, c'est pas le moment de nous faire des coups pareil !

Il arriva enfin à le saisir avant de se relever triomphant. Un nouveau bruit sourd, il eut seulement le temps de tourner la tête vers le portrait d’Helga Poufsouffle, tombé au sol, un énorme trou au milieu de la peinture, avant qu’un objet percute son épaule sans qu’il n’ait eu le temps de comprendre le pourquoi du comment, lui arrachant un cri d'incompréhension et de douleur.

Les drames s'enchainaient de manière presque grotesque et un œil extérieur pourrait surement presque en rire. Définitivement... Ce n'était pas sa soirée...







_________________

J'voudrais juste hurler mon besoin d'reconnaissance en permanence, mes tentatives désespérées d'me faire passer pour un mec que j'suis pas et que j'serai probablement jamais, mon absence de courage, ma cruauté, mon zèle dangereux, mes réflexes à la con, mes accès de colère et ma culpabilité bidon.©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: EVENT#4 - De mots et de sang   Dim 6 Avr - 15:05

Event#4 - De mots et de sang


Emily Fenella Mortimer
Les choses peuvent toujours empirer. Toujours.

Bien trop soulagée que Danyell revienne enfin à un peu de lucidité, Emily s'autorisait enfin à se détacher un peu du débat pour se consacrer à la recherche de son hérisson chéri. Quelle idiote elle avait été de l'emmener au milieu d'une telle dispute ! Exposer Sebastian au stress juste pour se rassurer elle-même, c'était égoïste.
À quatre pattes au milieu des jambes des autres poufsouffles, elle suivit des yeux la petite boule de piquants rouler puis reprendre la forme d'un petit mammifère apeuré. Sans demander son reste, le craintif animal alla se carapater sous un canapé.
Infinie fut la gratitude d'Emily lorsqu'elle s'aperçut que Danyell, délaissant enfin l'affaire des lettres et sa dispute avec Néron, l'épaulait dans cette traque et qu'il arrivait le premier pour tendre son bras dans la cachette de Sebastian.
Elle écouta à peine les vociférations de Vincent revenu des dortoirs. Ou plutôt elle n'y prêta plus attention dès lors qu'elle comprit qu'il se plaignait de ne pas arriver à dormir.

Un bruit sourd retentit, puis un autre, alors que l'Inspecteur Bishop remettait la main sur le précieux petit hérisson. Mais elle n'y prêta pas attention, trop heureuse de voir la figure victorieuse de son ami, lequel semblait avoir temporairement oublié l'agression de Guillem.
La joie d'Emily se mua en horreur lorsqu'elle vit Danyell frappé à l'épaule par... un cognard ?!

- DANY ! Sebastian !

Toute la salle commune ne fut alors plus que cris de panique et élèves se mettant à genoux pour éviter les assauts furieux de la balle de fer. Sebastian, plus affolé que jamais, s'était remis en boule entre les mains de Danyell lequel, malgré la douleur, n'avait pas laissé tomber le petit animal.
Emily ressentit à nouveau le spectre de cette maudite cession de recrutement de Quidditch de 2011 qui l'avait laissée gravement blessée et avait traumatisé son hérisson. Sans s'accroupir comme ses camarades, elle tira sa baguette de sa poche et la pointa droit vers Vincent dans l'accès aux dortoirs.

- Accio batte !

Les cinq à dix secondes qu'elle passa à attendre en restant exposée à la colère du cognard lui parurent durer une éternité. Enfin sa fidèle batte de Quidditch arriva à elle en sifflant près de l'oreille de Vincent et en se présentant par le manche. Heureusement qu'elle avait oublié de fermer la porte de son dortoir en cherchant Sebastian un peu plus tôt !
Elle saisit sa fidèle batte, fit volte-face, et frappa de bas en haut tout en poussant un grand cri la hargneuse petite balle de fer qui lui fonçait dessus. Il fallait à tout prix éviter de l'envoyer dans la tête d'un autre poufsouffle, donc viser le plafond ou les murs.
À peine le cognard retomba-t-il qu'Emily le cueillit à nouveau d'un coup puissant pour l'envoyer s'écraser contre le mur le plus proche. Après ces deux coups il devait avoir perdu une bonne partie de sa célérité, et donc de sa puissance.

- Néron, attrape-le ! Cria-t-elle en l'expédiant vers le garçon à la peau noire.

Le gardien des Poufsouffle, grâce à sa carrure et sa force, était expert en récupération de balles, et Emily l'avait souvent vu attraper des cognards à mains nues à seule fin de les ranger dans leur malle. Si quelqu'un pouvait stopper ce danger ambulant c'était bien lui.









Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: EVENT#4 - De mots et de sang   Dim 6 Avr - 15:36


De Mots et de Sang

Poufsouffle - 22 Mars

Paint It Black by The Rolling Stones on Grooveshark


Néron fulminait d'une rage sans précédent. Qu'on l'accuse, lui, le mec sans histoire, le mec qui craignait chaque année davantage de quitter sa Jamaïque natale pour se rendre dans ce pays de fou. Voila une idée qu'elle était bonne ! Qu'est ce qu'il foutait là par Merlin ? Etait-il à sa place au milieu du conflit de sang qui malmenait l'Angleterre ? Parmi ceux qui se déchirent pour venger un parent mangemort emprisonné ou né-moldu assassiné pendant la guerre ? Que faisait-il parmi les orphelins, les revanchards, les résistants alors qu'il n'aspirait qu'à une vie paisible sur son île. Sa gentillesse et sa loyauté l'avaient désormais perdu et il revenait sans cesse avec l'idée d'un rôle à jouer pour apaiser les tensions. A présent ses grandes et belles projections de paix et de calme avait volé en éclats. Néron était là, au milieu de ceux qui auraient du être ses frères, soupçonnant chacun d'entre eux alors qu'il était lui même soupçonné par tous.

Il n'écoutait plus rien, il était seulement là, las de s'être battu pour prouver ce que personne ne semblait croire, las de ne pouvoir convaincre même ses amis sur son innocence dans cette histoire. Il pensait à Guillem sur son lit à l'infirmerie, il pensait aux responsables qui devaient se frotter les mains avec joie. Il détaillait chacun de ses compagnons de maison un par un et lut dans leur visage la peur et la déception. Néron avait mal, le coeur meurtri, non seulement du sortilège qui l'avait épuisé, mais du manque de confiance qu'il voyait en chacun ici présent. Ce désespoir lui rappelait les histoires de sa Mamie Zabini qui parlaient de la traite des noirs en Jamaïque dans le temps, quand leur tribu avait du se battre pour survivre en vivant comme des esclaves. Néron semblait capter directement la souffrance de ses ancêtres en voyant la souffrance de cet esclavagisme moderne, la guerre des idées du sang, la même en fait, noir ou blanc, sorcier pur ou né-moldu, rien n'avait changé !

Néron releva la tête quand il entendit de l'agitation autour de lui. Coupé du monde, plongé dans ses pensées, il n'avait pas entendu Emily qui prenait une fois encore la peine de calmer Danyell, ni ne l'avait vu s'avancer en tenant son petit hérisson dans ses bras. Mais il avait vu la terreur de l'animal qui avait sauté derrière le canapé. Bishop s'était précipité pour l'attraper alors que Vincent descendait du dortoir en hurlant à tout le monde de se taire. L'hypersomniaque devait souffrir à nouveau d'une migraine atroce et il cria de toutes ses forces pour faire revenir l'ordre. Mais à nouveau, sa magie dévia et le flux exprima les pensées du jeune homme en les matérialisant, invoquant un cognard qui fondit droit sur lui.

"VINCENT, BOUGE DE LA !!!"


Heureusement Vincent put se baisser à temps et évita l'attaque de la balle de fer. Danyell Bishop eut moins de chance car focaliser sur le hérisson d'Emily, il se prit de plein fouet le cognard dans l'épaule. Néron bondit sur ses jambes, restant aux aguets pour éviter les vagues de trajectoire du cognard. Il dut plonger à un moment en entrain James, Philomena et Noveen en arrière, se rattrapant comme il pouvait au corsage de la jeune femme alors qu'il avait éviter de justesse un assaut de la balle folle. Emily eut le réflexe d'attirer sa batte et d'éloigner violemment la balle de fer de ses amis par deux coups puissants qui baissèrent sa vitesse. Mais elle ne pouvait lâcher sa batte, défendant avec hargne les autres Poufsouffle en balançant le cognard tantôt dans le mur tantôt dans le sol de la Salle Commune. Elle haletait et frappa la seconde fois en direction de lui en lui demandant de l'attraper.

Mais Néron était épuisé et il ne sut si la balle ne serait pas trop rapide pour qu'il parvienne à la saisir. Mais il n'était pas le temps de se poser trente milles questions. S'il n'agissait pas, il risquait d'y avoir des blessés, et il ne le supporterait pas ! Néron fondit donc vers le cognard, prêt à le prendre en plein abdomen pour le stopper à la force des bras. Le choc fut violent et Néron fut projeté dans la Salle Commune. Son dos frappa un fauteuil et il amortit tout en se mettant en boule autour de la balle qu'il refusait de lâcher malgré ses assauts. Puis à bout de force, alors qu'il sentait ses bras ne plus pouvoir la maîtriser, il ferma les yeux et canalisa son fluide. Dans son esprit, il pensa fort à Benguy, le maître singe avec qui il avait passé un pacte magique et laissa son corps se muer en celui de l'orang-outan. Ses vêtements se déchirèrent, les poils couvrirent son corps, ses bras s'allongèrent et il se sentit à nouveau plein d'une vigueur animale. Dans un grognement, il bloqua la balle entre ses longues paumes et pressa, pressa de toutes ses forces pour plier le métal.

Essoufflé, épuisé, il laissa tomber la balle de fer inanimée, totalement broyé, et dans un petit feulement endolori, s'évanouit.

© Yuki Shuhime
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: EVENT#4 - De mots et de sang   Dim 6 Avr - 15:54

Event#4 - De mots et de sang


Noveen Neyerson

Plus les minutes passées et plus la situation dégénérait, là était en tout cas mon impression. Les dires de mademoiselle catastrophe m'arrachèrent un soupiré légé. Mon avis qui semblait affolant et qui pourtant me laissai je dois l'avouer indifférente était que les professeurs se trouvaient dans la même situation que nous. Les questions devaient faire fondre leurs méninges, eux, les adultes censés nous protéger de toutes formes négatives telles qu'elles puissent l'être et qui pourtant nous ont envoyés dans nos salles communes. Pourquoi nous auraient-ils pas gardés auprès d'eux si la raison n'était autre qu'ils perdaient les pédales et même la vieille devait être en pleine confusion.
Ces chers professeurs ne voulaient sans doute pas être entendus dans leurs débats de qui ou quoi à fait ça. Cela aurait pu s'avérait presque morbidement cocasse. Me tournant vers Philomena qui me trouver non loin de moi, j'entamais ma phrase d'une voix plus qu'assurée et avec un certain je-m'en-foutisme.

- Avec beaucoup de chance même ! Tu crois que c'est pourquoi que nous devons rester bien sagement dans nos salles communes tous tant que nous sommes ?

Après ces mots je m'interloquai d'entendre Néron lancé un Prior Incanto, mais en regardai tout de même le résultat par simple réflexe et comme le reste de mes camarades de maison puis lui lançai un regard perplexe digne d'un : mais à quoi joues-tu là ?
Je demeurais immobile à écouter ainsi Émily qui défendait le peut-être petit traître de notre maison. S'il faut, ce gars les a signé lui-même ces foutues lettres et les a gardés précieusement dans ses affaires pour tromper le monde, mais de ceci je n'en dis rien. Puis au même moment où Vincent fit une entrée à tantinet fracassant, quelque chose d'autre fit une entrée et ricocha dans les murs et frappa Danyell au passage. Non d'un Scroutt à pétard, si sa continuer de la sorte nous allions tous finir à l'infirmerie. J'en profitai de tout ce vacarme pour m'approcher de James qui pouvait bien être mon ami que cela ne m'empêcher pas de dire ce que j'avais à dire.

-  Je suis tout à fait calme, mais arrête de me lancer ton regard de chien en colère parce que si tu te prends un flipendo, eh bah faudra pas t'en étonné. Dis-je calmement et à voix base. Sur quoi, je vis Néron tombé au sol et ne su que faire.





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 251
Galions : 500
Âge : 18 ans
Classe : L1 Sécurité Magique
Avatar : Tyler Posey
MessageSujet: Re: EVENT#4 - De mots et de sang   Dim 6 Avr - 16:01

Event#4 - De mots et de sang


James Ethan Aylen
Un bordel pas possible éclata d’un coup. James ne comprit pas tout de suite ce qui se passer. Il vit Emily se pencher vers Danyell puis ce dernier qui essaya d’attraper le hérisson qui venait de se cacher sous un meuble. James était toujours aux cotés de Philomena et Noveen lorsqu’il entendit Vincent crié à tout le monde de se taire. James entendit un bruit sourd à l’extérieur. Un tableau explosa et un cognard traversa la pièce. Néron cria à Vincent de faire attention, James fut entrainer au sol par le noir avec Philomena et Noveen. Aylen chercha sa baguette magique. Il vit le Cognard frappé Danyell à l’épaule.

« Danyell ! »

Il avait crié en même temps que quelqu’un mais il ne sut pas qui. Il entendit Emily lancer un accio pour récupérer sa batte. James fut impressionné par son courage et sa vitesse de réaction. Il la regarda envoyer le cognard haut dans la salle, mais ce dernier n’avait pas dit son dernier mot. Vu le nombre de personne qu’il y avait dans la salle, il y aurait beaucoup de blesser. Un cri a sa droite le fit sursauté puis il vit Néron se mettre volontairement dans la trajectoire de la balle. Avant même d’avoir fait quoi que ce soit, son ainé se prit le cognard dans le ventre. James poussa un cri et se dirigea vers le noir avant de s’arrêter. Il le vit tremblé puis se transformer en un énorme singe. Bouché bée, le jeune homme vit son mentor transformer la balle en bouillit sans faire d’effort en apparence. Cependant, puisqu’il avait déjà perdu beaucoup de forces avec le sort lancé pour remonter les sorts lancés par sa baguette. Il regarda le singe tombé sur le sol, évanoui. Pendant de longues secondes, personne n’osa bouger. Puis James se décida à bouger. Il entendit à peine la menace que Noveen lui lança. Il se dirigea rapidement vers Danyell qui avait été blessé en premier, se mit à genoux devant lui et regarda son épaule.

« Est-ce que ça va ? »

Avant qu’il ne lui répondre, James leva les yeux vers Emily pour la remercier silencieusement. Il se leva et se dirigea vers Vincent qui semblait sous le choc.

« Ce n’est pas de ta faute, tu n’as pas fait exprès. Viens d’asseoir. »

Il l’aida à se diriger vers le fauteuil le plus près. Personne n’avait encore bougé. Secouant la tête pour cacher son agacement, James se dirigea vers Néron tout en remettant en place les fauteuils renversés. Il se mit de nouveau à genoux aux côtés du noir, ne sachant pas quoi faire. Il regarda ses amis autour de lui. Ils avaient évité une catastrophe. Tout le monde aurait pu être blesser et se retrouver à l’infirmerie.

« Il faudrait aller chercher un professeur pour Néron. Je ne sais pas quoi faire… »

Apparemment, les autres non plus ne savaient pas quoi faire. Le mieux était d’attendre que tout le monde se calme et que Néron reprenne ses esprits…







_________________
Everything change...
"Nous changeons... Nous découvrons un côté de nous qu'on ne connaissait pas..." ∞


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: EVENT#4 - De mots et de sang   Dim 6 Avr - 17:56

Event#4 - De mots et de sang


Vincent Shepherdson
Le chaos régnait dans la salle commune des blaireaux, tout ça par sa faute. Vincent avait eu le temps de se baisser pour esquiver le cognard sous le hurlement de Néron. Hélas, Danyell se le prit dans l'épaule et Vincent gagna encore plus en culpabilité. Si seulement il était plus fort il aurait pu renvoyer le cognard d'où il venait mais il avait peur de mettre encore plus le bordel en tentant quelque chose. Néron protégeait ses camarades de la balle folle et Emily appela sa batte qui manqua de voler l'oreille de l'hypersomniaque qui était trop bouleversé pour bouger de sa place.

La batteuse donna plusieurs coups dans le cognard comme elle savait si bien le faire, l'envoyant à Néron pour qu'il l'arrête. Ce dernier se le prit en plein dans le ventre et Vincent eut l'impression de se prendre aussi. Il avait retenu sa respiration face à la scène qui se passait devant lui. Son ami s'était transformé en énorme singe roux pour stopper la balle. Celle ci termina broyé mettant fin au carnage. Mais le pauvre animal n'en sortie pas indemne.

Vincent voulait bouger pour aller l'aider, son instinct de protecteur des animaux s'animant dans son corps. Mais il était choqué parce qu'il venait de se passer, de ce qu'il venait de faire. Transformer les gens en poupées, échanger des corps, ce n'était rien en comparaison de cela. Il avait failli tuer ses amis.

James arriva près de lui et le fit asseoir tout en essayant de le rassurer, que ce n'était pas sa faute. Mais il n'était pas idiot. Vincent baissa la tête sur sa baguette magique qu'il tenait entre ses deux mains. La jeter et aller en acheter une autre, on lui avait déjà suggéré. Mais si cette baguette l'avait choisie c'était bien pour une raison ? Ou peut être qu'elle était maléfique et quoi de mieux qu'un Poufsouffle pourri en bonne poire.

La demande de James le fit relever la tête. Si un professeur arrivait ça serait la fin pour lui. Vincent aurait aimé au moins réparer les conséquences de sa stupidité. Il finit par se lever du canapé et alla dans le dortoir fouiller dans affaires avant de revenir un sac dans la main et un tube. Il tendit ce dernier à Danyell.

- Je suis désolé...Tiens ça devrait atténuer la douleur...

Il cligna des yeux pour chasser l'eau qui lui brouillait la vue laissant une larme s'échapper avant de rejoindre James auprès de Néron l'orang-outan. Se mettant à genoux il vérifia le pouls de son ami et si il n'était pas touché gravement quelque part. Une grosse marque rouge était caché sous son pelage là où le cognard l'avait bien frappé.  Il vida ensuite son sac sur le sol, laissant tomber des racines, des feuilles et autres choses que l'on voyait en botanique. Vincent prit une fleur rouge vif qui ressemblait à une rose en plus grosse et en arracha les pétales. Il les mit dans sa bouche et les mâcha avec une certaine grimace de dégoût. C'était vraiment infecte. Une fois bien broyé le Poufsouffle la recracha dans sa main. Il n'en restait plus qu'une petite boule rose qu'il présenta à James.

- Il faut que tu l'allume...t'en fais pas pour ma main

Le regard sérieux, il attendait que son camarade s’exécute. Une fumée rose s'échappa de la boule rose une fois brûlé laissant une odeur de poisson pourrie dans la salle. Pour les êtres humains c'était juste nauséabond mais pour les naseaux de l'orang outan  c'était bien plus que ça. Vincent présenta son remède sous le nez du singe.

- Allez Néron reviens parmi nous...




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: EVENT#4 - De mots et de sang   

Revenir en haut Aller en bas
 

EVENT#4 - De mots et de sang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASCENSIO ::  :: ❝ Rez-de-Chaussée :: Salle commune de Poufsouffle-