Gryffondor
Directeur : Neville Londubat
Nombre d'élèves : 6
Points collectés : 335
Serdaigle
Directeur : Garett Hope
Nombre d'élèves : 9
Points collectés : 380
Poufsouffle
Directrice : Evannah Addams
Nombre d'élèves : 11
Points collectés : 1410
Serpentard
Directrice : Vesper Leigh
Nombre d'élèves : 8
Points collectés : 774
Revenir en haut
Aller en bas



 

Partagez | .
 

 EVENT#4- De mots et de sang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Admin
Admin
Messages : 436
Galions : 565
Âge : 34 ans
Avatar : Harry Lloyd
MessageSujet: EVENT#4- De mots et de sang   Dim 23 Mar - 0:09

Event#4 - De mots et de sang


SERDAIGLE
La nouvelle de l'agression de Guillem Von Hammerschmidt est un coup dur auquel personne ne s'attendait, et pour cause, depuis l’événement de la marque, toute l'école s'était plus ou moins persuadée que ce dernier était le fruit d'un né-pur. Mais qui fait cela alors ? Dans quel but ? Après tout, il est impensable qu'un sang-pur s'en prenne à d'autres sorciers de son espèce. Cela signifierait-il que le coupable soit un sang-mêlé ou un né-moldu ? Pire, et s'il y avait plusieurs agresseurs et que celui ayant frappé Guillem était un esprit vengeur ? Dans Poudlard, il n'ait pas un élève qui ne soit désormais tenu par la peur, la colère et le doute.

En ce jour du 21 mars 2014, alors que tous les élèves prennent leur dîner, le professeur McGonagall se tient droite et ferme devant ses étudiants et ordonne plus qu'elle n'invite ces derniers à rejoindre leur salle commune dès la fin du repas, préfets compris.

Aucune discussion n'est permise. Votre repas englouti, vous voilà désormais cantonné dans votre salle commune en compagnie de tous vos camarades et autant dire que l'ambiance y est lourde. Pour tout le monde, l'heure est au débat et chacun y va de son petit commentaire, de son avis sur la question. Malheureusement, ces beaux discours verront certainement éclater des conflits d'une envergure toute nouvelle...



Et pour cause, chez les bleu et bronze, si la nouvelle de l'agression de Guillem a été un choc, celle de l'implication de l'une des leurs rend l'ambiance au sein de la salle commune détonante. Vous vous demandez sans doute de quoi il s'agit ? Portez un regard sur la chemise et les bas d'Idril Browman, lesquels se trouvent couverts de tâches de sang discrètes mais visibles que l'on devine être la source des mots et de la terrible marque peints sur le mur. Ainsi, à peine la porte refermée sur ceux de votre maison, les cris ont fusé à l'égard de la jeune femme. Pourquoi a-t-elle fait ça ? Pour quelle sinistre raison s'est-elle mêlée à cette affaire ? Quel est son intérêt dans le fait de promulguer le mal ?  La jeune femme a beau nier et plaider son innocence, voilà la maison de Rowena Serdaigle en proie à la zizanie la plus totale.

Entre ceux qui accusent Idril et considère son histoire d'Impero comme une fuite facile et ceux qui croient vraiment en sa sincérité, la limite est mince et l'on est pas sans craindre que de nouvelles effusions de violence fusent, d'autant plus que la première victime était elle-même une Serdaigle bien connue répondant au nom de Charlie McCarthy.








Dernière édition par Minerva McGonagall le Ven 28 Mar - 10:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ascensio.forumactif.org
Invité
Invité
MessageSujet: Re: EVENT#4- De mots et de sang   Dim 23 Mar - 9:56

EDIT


La grande salle était couverte d’un ciel sombre, duquel jaillissaient parfois quelques éclairs lumineux. Cela n’était qu’un mauvais présage, et ces pensées furent confirmées lorsque la directrice McGonagall, droite comme un I nous obligea à regagner nos salles communes dès la fin du repas. La cause était une nouvelle agression, celle d’un sang-pur cette fois-ci : Guillem Von Hammerschmidt. Je n’avais pu le rencontrer qu’au bal de Noël, et il avait l’air d’un garçon très gentil et sans problèmes particuliers, alors pourquoi lui ? Le repas se faisait dans un silence presque complet, quelques chuchotements se faisaient entendre par moments mais sans plus. Je me décidais à quitter la table au même moment que la majorité des élèves, et comme l’avait ordonné Minerva McGonagall, je prenais le chemin de la tour des Serdaigle.

Je montais les escaliers rapidement en évitant les bousculades, et je fus une des premières à arriver dans la salle commune, où je m’installais sur un siège. Toadelynn était déjà là, apparemment effondrée par la nouvelle. Cela n’avait rien d’étrange, elle avait demandé à Guillem de la rejoindre quelques temps au bal de Noël, sûrement étaient-ils proches. J’avais envie de m’approcher d’elle pour tenter de la consoler, mais quelque chose d’autre attira mon attention. En effet, sur ma robe se dessinaient plusieurs tâches sombres et rougeâtres ne pouvant être que du sang. Comment est-ce que cela avait pu arriver ? Je n’avais aucun souvenir de m’être coupée, ou quoi que ce soit d’autre pouvant me tâcher ainsi.

La porte de la salle commune se fermait, et quand je relevais le visage je voyais plusieurs visages tournés vers moi. Eux aussi avaient découvert le sang qui ornait mes vêtements. Alors que les premiers commençaient à parler, je devinais aussi dans leurs regards ce que la majorité d’entre eux étaient en train de penser : j’étais celle qui avait agressé Guillem et écrit sur le mur, à la manière de l’agression de Charlie. Mais comment aurai-je pu faire une chose pareille, aussi cruelle ? Le Poufsouffle me paraissait être un gentil garçon, et je n’étais pas du genre à faire du mal à qui que ce soit. Pourtant tout semblait m’accuser, alors que je ne me souvenais de rien.


Dernière édition par Idril Bowman le Ven 28 Mar - 10:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: EVENT#4- De mots et de sang   Dim 23 Mar - 14:03



À leur du repas alors qu'une bonne humeur règne madame McGonagall annonça ou plutôt ordonna de rejoindre les salles communes. Quelqu'un avait été victime d'une agression... encore, mais ce n'était pas un mordu cette fois, c'était Guillem. Comment pouvait-on s'en prendre à une personne comme lui ? Lui qui faisait pratiquement passer tout le monde avant lui-même et qui ne demander rien à personne.
Toadelynn poussa son repas du revers de la main. Inutile de continuer à rester là, elle ne pouvait de toute évidence plus rien avaler, autant rejoindre de suite la tour des aigles. Kitty avait failli manquer une marche en montant, mais elle s'en ficher pas mal. Combien même elle se serait éclaté contre le sol, la douleur n'égaliserait jamais celle de son coeur.
Prisonnière d'elle-même, de ce corps à tantinet engourdit avec la sensation que son coeur et son âme n’étaient plus à leur place, mais là quelque part relier à elle par un fils doré et pourtant tellement hors sa porte. Tout les mots sans exception prononcer par madame McGonagall resetait dans sa tête à tourner comme des vieilles entités.
La blondinette s'adossa au mur tout en gardant son calme encore trop sous le choc pour pouvoir dire quoi que ce soit et espère avoir tout mal compris, mais voyant le visage de ses camarades de maison, elle savait que cela ne pouvait être le cas. Elle n'avait qu'une seule envie, sortir d'ici et longer les longs couloirs la séparant de Guillem, prendre son doux visage dans ses mains, pouvoir lui parler et lui montrer qu'elle était là pour lui. Comment allait-il ? Quelle question stupide, personne ne va bien après une agression. Toadelynn s'en voulait de ne pouvoir être aux côtés du garçon qu'elle aime et ça faisait mal, ça brulé juste là, dans sa cage thoracique.
Elle tremblait de tous ses membres et une sensation nouvelle venait à elle, quelque chose que jusqu'alors la Bellastrom n'avait ressenti que vraiment très rarement, cela la saisissait malgré elle.
Crispant sa main, la jeune sorcière enfonçait ses ongles dans sa main, mais cette douleur, elle ne la ressentait pas. Tant de sensation l'empoignait, des larmes sur son visage, une envie de régurgiter, des fourmillements douloureux et ses tempes qui tapaient si fort qu'elle pouvait y sentir son sang déambuler violemment. Les Serdaigle enfermée dans leur tour et qu'allait-il se passer à présent ? Et dans les autres maisons comment ça se passer ? Incapable de réfléchir, trop inquiète, Kitty observa successivement ses camarades de maison qui semblaient eux aussi sous le choc.  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: EVENT#4- De mots et de sang   Jeu 3 Avr - 20:53


De mots et de sang


Cette année s'avérait décidément très mouvementée. Les agressions s'enchaînaient malgré tous les efforts déployés par le personnel de Poudlard pour y remédier. Ce qui n'était guère souriant. Se promener dans les couloirs de l'école en sachant qu'à n'importe quel couloir pouvait se cacher pour perpétrer une nouvelle agression et terroriser l'ensemble des étudiants de l'école de magie. Thalia ne voyait pas très bien l'intérêt que cela pouvait avoir que de faire du mal et traumatiser des jeunes gens...

L'ambiance du repas de ce soir n'était pas des plus joyeuses, Thalia venait d'entrer dans la grande salle. Pour une fois, elle ne souriait pas et était très peu rassuré. Elle jeta un regard à chacune des tables. Les Poufsouffles étaient particulièrement calme, comme tous le reste de la salle d'ailleurs, mais certains élèves se permettaient tout de même par chuchoter entre eux. Quelques uns semblaient faire comme si il ne s'était rien passer alors que d'autre étaient en pleure ou rester droit comme des I assis devant leur assiette en attendant que le temps passe.

La jeune Serdaigle resta un bon moment planté à l'entrée de la grande salle. Elle tenait l'étuis dans lequel était rangé son violon, mais cela n'empêchait pas ses mains de trembler. Pour la première fois, Thalia réalisait que la sûretée et le monde parfait dans lequel elle pensait vivre n'était qu'une illusion. C'était donc pour se rassurer qu'ele avait pris son instrument avec elle. A chaque fois qu'elle se sentait mal, la Serdaigle avait les mêmes réflexes, à savoir, faire de la musique et passer du temps avec ses frères et particulièrement avec son jumeau. Seulement vu l'ambiance de la salle, Thalia n'osait pas aller voir les membres de sa famille. Elle se contenta de les chercher du regard histoire d'être sûre qu'ils aillent bien.

Après avoir trouvé ses frères, Thalia alla s'asseoir à la table des bleus sans un mot. Elle n'était pas d'humeur à blaguer pour le moment et il en fut de même pendant tous le repas. La violoniste mangea tranquillement, elle écouta également le discours du professeur McGonagall avant de suivre ses camarades vers la tour des Serdaigles. Thalia avit réussit à se persuader que tous allait bien se passer. Elle n'était pas seule face à se danger, puis... Ce n'était pas comme si elle était directement concernée. elle en connaissait pas ce Guillem Von Hammerschmidt qui apparemment était la dernière victime. Enfin, cela ne l'empêchait pas pour se soucier de ce dernier. Après tout, il était un étudiant à Poudlard aussi alors Thalia ne pouvait pas rester insensible.

Soupirant longuement, la violoniste fut une des dernières des bleus à rentrer dans leur salle commune. Il était encore tôt donc aucun élève n'était partie se coucher. Si certains avait tout de même pris le chemin des dortoirs, Thalia doutait fortement qu'ils trouvent le sommeil rapidement. La jeune fille se laissa donc tomber dans le premier fauteil de libre qu'elle trouva. Son premier réflexe fut de prendre l'étuis qu'elle avait emmener avec elle dans la grande salle et l'ouvrit. Fixant son violon en soupirant de nouveau, Thalia l'effleura du bout des doigts. Elle avait peur. Peur de ce qui allait se passer maintenant. Elle ne savais pas. Elle n'arrivait pas à deviner et le fait de savoir que cette fois elle ne pourrait pas se contenter de partir en courant pour éviter les problème ne la rassurait pas davantage.

Après une courte minute d'admiration de son instrument, la cinquième année referma son étuis avec délicatesse et leva son regard vers ses camarades de maison. Toutes les personnes présentes étaient des visages que Thalia avait l'habitude de croiser ici. Seulement aucun ne lui adressa de sourire. Le regard de la jeune fille se stoppa un instant que une Serdaigle dont la robe avec de curieuses tâches rouges. Serait-ce... Du sang ? Lui lançant immédiatemment un regard accusateur, Thalia remarqua qu'elle n'était pas la seule à trouver ça louche. Tous devait être en train de suspecter cette élève des agressions récente. Mais... ce n'était pas très malin ? La violoniste ne comprenait pas. Si cette jeune fille était effectivment à l'origine de l'agression du Poufsouffle... Pou... Pourquoi avait-elle garder sa robe pleine de sang ? Voulait-elle qu'on la remarque ? Ou alors... Elle revenait d'un cours de peinture... Existait-il un club d'art à Poudlard ?

Thalia émit mentalement un bon nombres de théories, mais aucune ne lui convenait, mais elle ne doutait pas un instant sur le fait que chacun des Serdailge ici présent se livrait au même exercice qu'elle. Parcourant de nouveau la salle du regard, la violoniste remarqua alors une personne se tenant à l'écart. Toadelynn. Cette dernière était en pleurs, elle était sans doute une proche de Guillem, ce qui justifirait son attitude, ou alors elle était totalement terroriser. Ne pouvant pas laisser son amie sans rien faire, Thalia posa son violon à côté du fauteuil où elle était et se leva pour rejoindre Toadelynn. La cinquième année n'était pas des plus douées pour consoler les autres et au lieu de dire n'importe quoi, elle se contenta de prendre la sixième année dans ses bras.

eden

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: EVENT#4- De mots et de sang   Mar 15 Avr - 1:34

Event#4 - De mots et de sang


Adrusia Bluebelle Livenwood
Repas lugubre en cette soirée perturbante. Ce n'était pas un jour comme les autres, on pouvait le sentir en chacun des élèves. La plupart se contentaient d'observer leur assiette, et ce fut les mots de la directrice McGonagall qui brisèrent le faux silence de chuchottements qui régnait dans la grande salle. Il était temps que tous regagnent leur salle commune respective dans un calme respectueux de  la situation, étant donné que l'heure n'était pas aux rires et aux amusements comme de coutume. Adrusia était à moitié effarée par ce qu'il était en train de se passer entre les murs de Poudlard, cet endroit si protégé, qui en fait ne l'était pas tant. D'abord une née moldue de sa maison, puis maintenant un sang pur ! Guillem Von Hammerschmidt est un nom qu'elle a vaguement entendu en laissant trainer ses oreilles dans les histoires de love story, et à vrai dire, savoir qu'un sang pur était la victime soulageait Adrusia, pas au point d'entre être contente, mais au moins, il était évident à présent que les moldus n'étaient pas les seuls visés. A quand une attaque sur les sangs mêlés ?
Adrusia prit place sur l'un des fauteuils après avoir attrapé ses affaires de cours de manière instinctive, mais une fois installés sur ses genoux, prête à travailler, l'envie n'était pas vraiment là. Qui aurait envie de faire quoi que ce soit en de pareilles circonstances ? Son regard fit un tour d'horizon, la salle commune était assez calme, Toadelynn Bellastrom, une sixième année particulièrement calme était seule, en pleurs, et vite rejointe par Thalia, la violoniste qu'Adru avait une fois aidée.

Adrusia savait que la jeune fille connaissait de près le garçon victime de l'attaque, pourtant, ce n'était pas elle que tout le monde regardait, mais bien une autre personne plantée debout. La blonde fronça les sourcils pour être sur de n'avoir pas mal vu, mais ses yeux ne lui jouaient aucun tour. La robe de la demoiselle était tachée de rouge, ressemblant étrangement à du sang. Du sang ! La fille en question était Idril, souvent croisée dans cette même salle ou dans les couloirs, mais pas le genre à faire du mal à qui que ce soit, enfin, pur jugement d'une simple observatrice. Mais avoir du sang sur ses vêtements en un jour où des écrits sanglants avaient été retrouvés sur un mur, n'était pas un avantage à son innocence.

Adrusia observait la fille de la tête aux pieds, ses yeux, tout son visage perdu, sa façon de se tenir... Tout le monde la regardant sans rien faire. La blonde se leva finalement de son siège, hésitante, pour venir auprès d'Idril ;

« Heu... Idril, c'est ça ? Tu... non tu n'as pas l'air blessée... est-ce que... qu'est ce qu'il s'est passé ?

Qui sait, peut-être était-elle témoin de toute l'histoire, elle avait peut-être vu qui avait fait ça, et il lui aurait tâché la robe de sang pour qu'elle soit soupçonnée... mais non non non... c'était un peu trop tiré par les cheveux. Et si tout simplement c'était elle la coupable ? Adrusia vérifia de sa main que sa baguette était encore dans sa poche, dans le cas où elle devrait s'en servir, et attrapa Idril par les poignets.

« Ca va ? Tu... d'ou viens ce sang ? »




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: EVENT#4- De mots et de sang   Ven 18 Avr - 16:35

Event#4 - De mots et de sang


Kyan Wood
Une nouvelle agression avait eu lieu. Je ne connaissais pas le Poufsouffle qui avait été attaqué mais j'espérais qu'il allait bien. En me couchant je prierai pour sa santé. En attendant l'ambiance n'était pas à la joie aux différentes tables des maisons. Cette froideur nouvelle ne me plaisait pas alors je parlais dans mon coin tout seul à mes petits pois.

Une fois le repas terminé, madame la Directrice envoya les maisons rejoindre leur dortoir. Ce n'était pas drôle d'être couché à une si bonne heure. Mais docilement je suivais mes camarades jusqu'à notre salle commune. Une fois la réponse donné à l'énigme, la chaleur du foyer me fit sourire. Je n'avais pas envie de rejoindre mon lit. Celle que tout le monde appelait Kitty était effondré sur son canapé. J'avais envie de lui faire un câlin pour la réconforter, lui dire que tout irait bien. Thalia me devança et la prit dans ses bras.

Je fouillai dans les poches de ma robe et y trouva des bonbons que je n'avais pas encore mangé. M'approchant de la Bellastrom, je lui tendis ce qui me restait avec un grand sourire.

- Tiens !

Mon regard fut ensuite intrigué par ceux des autres qui regardait dans la même direction. C'était Idril qui avait du ketchup sur ses vêtements, ou bien était ce du sang ? En tout les cas pour moi, elle n'avait pas une tête de criminelle. Adrusia s'occupait déjà de jouer les détectives pour savoir ce qui était arrivé à sa camarade. Je n'étais pas du niveau de ceux qui parlaient, et je n'avais pas non plus leur connaissance. Mais il me semblait avoir entendu parler d'un sort qui nous rendait comme une marionnette dans les mains de celui qui avait jeté le sort. Ou peut être que Idril s'était trouvé au mauvais endroit au mauvais moment aussi.





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: EVENT#4- De mots et de sang   Ven 18 Avr - 21:03

Event#4 - De mots et de sang


Toadelynn Bellastrom


La salle commune des Serdaigle traversait là une des soirées les plus lugubres, sans la moindre nouvelle concernant le Poufsouffle et se devait être exactement la même chose pour les autres maisons. Elle chassa les larmes de ses joues et ses yeux du revers de sa main, mais cela ne servait purement à rien puisque d'autres vinrent les remplacer aussitôt.
Une de ces pensées s'échappa pour son grand frère qui devait s'inquiéter ou s'être mis en colère peut-être le connaissant, puis une autre pour Pénélope, la pauvre, elle aussi devait être dans une humeur infernale, et une multitude de pensées vers d'autres personnes, mais toutes revinrent pour Guillem. Toadelynn inclina sa tête fixant le sol entre ses deux genoux. Jamais elle ne s'était senti tant inutile que depuis l'épouvantable nouvelle annoncée de madame McGonagall.
Quan auraient-ils des nouvelles ? La blondinette de détestait de ne pouvoir accourir auprès de son amoureux. À quoi servait-elle là, hein ? Strictement à rien, voilà la réponse. Thalia, son ami s'installa à côté d'elle pour la prendre dans ses bras voulant la réconforter, cette fille était aimable à souhait. Consciente de devoir cessé de pleurer, mais incapable d'y parvenir, Toadelynn se redressa.

- Merci Thalia ! Ça va toi ? demandât-elle retenant tant bien que mal ses sanglots.

Question un peu bête au vu de la situation, mais il fallait bien se soutenir les uns les autres. Passant ses mains dans ses cheveux ce qui n’arrangeait pas trop leurs emmêlages du moment, mais ça, Kitty s'en moquait bien, elle ne survenait pas a cessé de s’inquiéter. Quelqu'un allait bien venir leur donner des nouvelles sur la situation à un moment ou un autre quand même, la première chose qu'elle ferait en sortant de là serait assurément de se précipiter dans l'infirmerie espérant que Cédric acceptera que Guillem puisse avoir de la visite.
La jeune femme priait de tout son être pour que l'état de Guillem ne soit pas trop grave, qu'il ne soit pas trop endolori s'il était blesse. Elle fut sorti de sa méditation d'esprit par une petite voix qui l’incita à ouvrir les yeux. Kyan lui tendait sa main pleine de sucrerie et son petit visage tout souriant réussi à arracher un sourire à la Bellastrom qui prit un bonbon même si le coeur n'y était pas. La jeune femme respira à fond pour repousser ses sanglots.

- Merci dit-elle se forçant à sourire et fit un peu de place à côté d'elle pour si Kyan voulait se joindre a Thalia et elle.

N'ayant rien le temps d'ajouter, Toadelynn focalisa son regard sur Idril et elle se leva immédiatement. C'est elle qui avait fait du mal à Guillem. Se débattant avec ses propres pensées la sorcière secoua doucement la tête, impossible, Idril faire du mal à quelqu'un ? Non. Le, là ou les coupables se servaient volontairement d'elle, ils avaient dû lui jeter du sang à travers volontairement, du sang d'animal, Kitty refusait l'idée que ce soit celui du Poufsouffle.  

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: EVENT#4- De mots et de sang   Sam 19 Avr - 18:06

Encore debout dans la salle, je voyais la majorité des regards se poser sur moi. Je commençais réellement à avoir peur. Comment avais-je pu faire ça ? Etait-ce vraiment moi, ou bien c’était une farce, de très mauvais goût, et des gens auraient taché ma robe sans que je ne m’en aperçois. Non, ce n’était pas possible. J’avais attaqué le Poufsouffle et peint les murs de son sang. Devenais-je folle ? Pourquoi, sans aucune raison, je ne me souvenais pas d’une quelconque action ? L’agression de quelqu’un était quelque chose de marquant, surtout pour moi, la jeune demoiselle hésiterait à tuer une mouche. J’étais perdue, j’essayais de penser, de réfléchir à ce que j’avais fait mais trop de choses fusaient dans mon esprit. Comment ? Pourquoi ?

La douce voix d’une Serdaigle me ramena les pieds sur terre. Une blonde que j’avais déjà vu de temps à autre, dont le nom m’échappait, bien plus âgée que moi me demanda ce qu’il s’était passé, remarquant que je n’étais probablement pas blessée. Bégayant, la gorge nouée, je lui rendais une réponse totalement idiote.

« - Je ne sais pas… J’ai dû me couper avec je ne sais pas quoi… »

Bien sûr que non, je n’étais pas blessée, ça se voyait très bien. Elle m’attrapa par les poignets, me questionna sur mon état et sur le sang sur ma robe. Comment était-il arrivé là ? Je n’en avais pas la moindre idée, je n’en savais pas plus que les autres sur l’agression de Guillem, et pourtant tout voulait m’accuser. La voix aigüe du jeune Kyan me fit détourner le visage quand il tendit des bonbons à Toadelynn, avant de me regarder à son tour. La demoiselle attristée le remercia avant de se lever d’un bond en me lançant des poignards de ses yeux. Je baissais les miens.

A quoi bon lutter ? Tout m’accuse, je suis forcément celle qui a commit l’agression, il fallait que j’en sois persuadé. Je m’asseyais dans le fauteuil le plus proche, tête vers le sol. Je ne savais pas d’où venait ce sang, je ne savais pas ce qui avait bien pu se passer, mais personne ne pourrait me croire. Mes yeux commençaient à se remplir de larmes quand je m’apprêtais à chuchoter.

« - Je l’ai agressé. Je ne me souviens de rien mais je l’ai fait. »

Alors que je finissais ma phrase, une perle salée s’écoulait de mon œil pour s’échouer sur le sol de la salle commune.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: EVENT#4- De mots et de sang   Mar 22 Avr - 3:07

Event#4 - De mots et de sang


Adrusia Bluebelle Livenwood
Légèrement courbée pour vraiment avoir son visage face à celui de la jeune fille, Adrusia espérait des réponses qui puissent la disculper, pas que ce soit quelque chose qui lui tienne particulièrement à cœur, mais elle ne lui avait jamais rien fait, et ne lui paraissait pas dangereuse, alors autant l'aider un peu, au moins moralement. Elle n'était pas très cohérente, et répondit qu'elle avait du se blesser, et dans ce cas, et dans ce cas là, la blessure était bien cachée. De toute façon, la piste d'une quelconque blessure était forcément à exclure, avec la grosse tache qui ornait sa robe, l'hémoragie n'aurait assurément pas cessé sans point de pression ou mieux encore, sans les prodigieux soins de l'infirmier de Poudlard. De plus, Idril ne serait plus consciente parmi eux, or, elle ne semblait pas prête à tourner de l'oeil. La jeune bleue alla s'asseoir, et Adrusia la suivit du regard. Qu'est ce qu'elle était sensée faire, c'est vrai, cette fille pouvait être tout à fait innocente, ou tout le contraire, il faut toujours se méfier de ceux qui paraissent être des anges après tout. En attendant, en tendant l'orielle, elle entendit la demoiselle tâchée se persuader qu'elle était coupable de ce qu'il était arrivé au poufsouffle, avec des mots teintés de culpabilité. Elle la rejoint finalement, tout en préparant dans sa tête, les mots qu'elle pourrait lui dire pour la rassurer, mais il n'y avait rien de rassurant dans tout ça ! Pour Adrusia, tout était question de prévoyance, elle planifiait toujours tout en faisant marcher son cerveau à cent kilomètres à l'heure, et tout ces imprévus avaient tendance à la brouiller.

La blonde s'accroupit près d'Idril et se donna un instant pour regarder autour. Alors comme ça, ils étaient tous capable de regarder et profiter du spectacle, mais personne ne venait la voir ! On pouvait largement voir que « Serdaigle » ne correspondait pas à la maison de la loyauté. Elle doit pourtant bien avoir des amis cette fille !

« Je suis sure qu'il y a une explication logique à tout ça, et puis, même si tu avais quelque chose à voir dans toute cette histoire, ce n'est pas de ton plein gré, c'est tout à fait possible qu'on se soit servi de toi, et dans le meilleur des cas, c'est tout autre chose. »

Adrusia haussa les épaules un sourire crispé, elle croyait en ce qu'elle disait, mais c'était un autre problème que de rassurer quelqu'un quand on n'a pas été soutenu soit même par les autres dans sa vie. Elle lui tapota le genou d'une main.

« Je vais pas t'étouffer plus, ne t'inquiètes pas, il va bien y avoir un professeur qui va venir … heeu, je suis là bas si tu as besoin de quoi que ce soit, je sais qu'on ne se connait pas vraiment, mais on est de la même maison, et c'est le principal. »

Elle se releva et rejoint le petit groupe qui entourait la jeune Bellastrom. Elle n'allait pas pleurer toute la nuit non plus ! Idril avait bien plus de raisons de le faire, alors qu'elle, elle n'avait rien subit, et le Von Hammerschmidt n'était pas mort que l'on sache. Et pourtant, Adrusia se joint au groupe de petits jeunes.

« Ça va toi ? » fit-elle du ton le plus doux possible envers Toadelynn.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: EVENT#4- De mots et de sang   Jeu 24 Avr - 17:36

Event#4 - De mots et de sang


Kyan Wood
Je fus content que Kitty accepte mon cadeau, pourvu de mon plus beau sourire. Elle fit de la place à côté d'elle pour que je puisse me joindre à elles. Je n'allai pas refuser et posa mes petites fesses moi aussi. La soirée de toute façon n'allai pas finir dans les cinq minutes à suivre alors autant s'asseoir pour discuter.
Maintenant c'était Idril le centre d'attention et la pauvre avait l'air totalement perdue avec toutes ses questions que on lui posait. Elle ne savait même pas comment tout ce sang lui était arrivé sur ses vêtements. Il y avait un mot pour définir ce genre de soucis...quand on ne se rappelait pas d'un moment de notre vie. Ou peut être que ce n'était même pas ses globules rouges à elle.

Idril prit alors place sur le fauteuil, tout le monde attendait la suite. La bombe fut lâché et je haussai les sourcils. Le mot me revenait enfin : amnésie. J'étais certains que ma camarade Serdaigle était innocente, comme le suggéra Adrusia elle avait dû être utilisé. Je me relevai et traversant la distance qui me séparait d'Idril je lui fis un bref câlin.

- J'suis sur que t'es innocente, parce que t'es gentille, et les gentils ils sont abusés par les méchants parfois...

Le responsable avait dû utiliser un sortilège puissant sur la pauvre Idril.

- Alors ne pleure pas, parce que sinon ça voudra dire que le méchant il aura gagné





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: EVENT#4- De mots et de sang   Mer 30 Avr - 23:09





De mots et de sang

Rosemary Cassius

Lors du repas, une atmosphère sombre régnait sur la Grande Salle. L'air était électrique, les professeurs semblaient tendus. Je n'étais apparemment pas la seule à avoir remarqué que quelque chose clochait ; je surpris plusieurs regards inquisiteurs de la part de mes camarades. Personne, hormis les professeurs, ne semblait savoir ce qui allait nous tomber dessus. Je pris mon mal en patience, la réponse à mes questions arriverait tôt ou tard.
Elle arriva plus tôt que tard, finalement, et je crois que j'aurais préféré ne pas la connaître. Comme quoi, l'ignorance a parfois du bon. Un nouvel élève a été agressé. Il s'agit de Guillem von Hammerschmidt, un sang-pur de 7ème année, à Poufsouffle. Je connaissais ce pauvre garçon de nom, mais quant à mettre un visage sur ce patronyme, j'en étais bien incapable. Je me sentais tout de même concernée, et espérai que tout aille bientôt mieux pour lui. Suite à cette annonce, la mine grave, le professeur McGonagall nous intima l'ordre de nous rendre à nos salles communes respectives dès la fin du repas.
Et voilà un boulot pour le commandant Cassius, au rapport !, me dis-je pour me remonter le moral.

Mon travail en tant que Préfète, c'est de veiller au respect des règles de Poudlard dans ma maison. Mais c'est aussi d'être là pour mes camarades, bien sûr de les sanctionner si besoin, mais surtout de les épauler, de leur faire savoir qu'ils auront toujours quelqu'un avec eux, même si je ne les connais pas intimement. Et je sentais que ce soir, j'allais devoir être là pour un paquet de gens. Mon esprit s'allégea quelque peu. Tant mieux, car je me voyais mal me mettre à pleurer avec eux...

Une fois toute la troupe en marche, je décidai de me poster à l'arrière-garde, juste derrière Thalia, une jeune violoniste que je ne connaissais pas, pour vérifier que tous prenaient bien la bonne direction. Je me fis aussi le devoir de les motiver par la voix, de leur rappeler que tout ira bien et qu'ils seront mieux dans la Salle Commune. Je ne croyais pas vraiment en ce que je leur disais, mais j'espérais que dans le tohu-bohu général, mon manque de conviction évident passerait inaperçu.
« Allez, un peu de courage ! Tout ira mieux quand on sera arrivés. Je vous le promets ! Allez, les Serdaigle ! »
Je ne vis pas d'autre Préfet bleu et gris à son poste. J'étais heureuse d'être là, car une fois dans la Salle, il risquait d'y avoir besoin d'un peu de rigueur.


Quand j'émergeai enfin de la petite porte en bois massif, le silence régnait, et tout le monde s'était déjà tourné vers Idril. Je la connais de vue, mais je n'ai jamais fait trop attention à cette fille. Elle a l'air gentille, mais tellement timide... Et avec tous ces regards braqués sur elle, la pauvre devait se sentir bien mal à l'aise.
Il s'est avéré qu'en fait, tout le monde l'accusait de ce qui était arrivé à la victime. Je remarquai, après quelques minutes, des petites taches de sang sur sa chemise, ce qui corroborerait les dires de nos camarades, mais elle ne semblait pas comprendre comment elles étaient arrivées là. A ma droite, une jeune fille semblait pleurer en silence. Une proche de la victime, sûrement. Je voulus lui lancer un regard compatissant, mais un jeune élève et Thalia allèrent vite la seconder ; je me ravisai.
Adrusia, une étudiante plus âgée, vint au-devant d'Idril et lui posa quelques questions, l'air un peu déboussolé. Elle n'avait pas vraiment l'air de savoir où se mettre, mais elle fit l'effort de s'occuper de la pauvre Idril, qui était devenue l'objet de l'attention de chacun.

Contre toute attente, enfin contre les miennes en tout cas, Idril annonça qu'elle était l'auteure de l'agression, mais qu'elle ne se souvenait de rien. Tout de suite, plusieurs élèves allèrent vers elle. Ils se montrèrent très compréhensifs, et acceptèrent immédiatement l'idée que quelqu'un avait pu se servir de la jeune femme pour commettre le crime dont avait été victime ce Guillem.
La pauvre se mit à pleurer doucement. Je ne comprenais pas : une aussi jeune sorcière pouvait-elle commettre ce genre d'atrocité sous l'emprise d'Impero ?
Quoi qu'il en soit, j'ai cru bon d'intervenir. Deux élèves étaient en pleurs, c'était déjà suffisant. Je m'avançai doucement vers Idril et fis face à l'assistance, qui la dévisageait encore comme un lion en cage.

D'une voix forte, j'entonnai : « Même si c'est bien Idril la coupable, qu'elle l'ait fait de son plein gré ou pas, ce n'est ni à nous de l'interroger, ni à nous de la juger. Alors reculez-vous un peu, vous voyez bien que vous l'étouffez. Si vous voulez discuter, on va le faire d'une façon moins barbare, qui la mette plus à l'aise.
Mais on va d'abord calmer les esprits, et les têtes qui ne sont pas en ordre peuvent prendre quelques minutes pour se consoler.
 » A ces mots, je lançai un coup d’œil appuyé vers Toadelynn, en espérant qu'elle en profiterait pour se rassurer et cesser ses sanglots. « Je sais que la situation n'est vraiment pas facile, pour Idril, pour les proches de Guillem et même pour moi, mais nous devons tous faire un effort et se souder comme la famille que nous sommes. Pas vrai ? » dis-je d'un ton plus doux et léger, allant même jusqu'au sourire de la grande sœur rassurante. Reprenant les mots de Kyan, qui ont témoigné de sa grande sagesse malgré son jeune âge, je renchéris :  « On ne va pas laisser les méchants gagner. A la place, on va leur prouver qu'on est plus forts et plus malins qu'eux ! »
A ces mots, je sautai sur mes pieds, et allai énergiquement attraper quelques chaises qui traînaient dans les coins de la Salle Commune. La plupart des élèves me fixaient avec des yeux de merlan frit, mais comprirent enfin quand je finis d'assembler les chaises en cercle, en intégrant les fauteuils. Je pris moi-même place sur une chaise près de la cheminée, et fis un geste évocateur pour que ceux qui souhaitent prendre part à la discussion viennent s'asseoir à mes côtés.



©lokia
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: EVENT#4- De mots et de sang   Jeu 1 Mai - 16:19

L’universitaire s’était accroupie devant moi et tentait tant bien que mal de me rassurer. Elle avait raison, c’était peut-être, que dis-je, c’était forcément moi. Tout m’accusait, il fallait que je m’y fasse. Mais j’avais été abusée, c’était la seule possibilité plausible, à moins qu’agir comme un être atroce m’aurait fait oublier mes faits et gestes. Impossible, et surtout pas crédible. J’avais été ensorcelée, forcément. Mais j’avais tout de même commit ces crimes, j’étais une fille épouvantable, une sorcière minable qui n’avait même pas su se défendre. La blonde me tapota le genou avant de m’assurer que tout si j’avais un problème, je pouvais compter sur elle. Elle partait en direction de Toadelynn.

Alors que je restais assise sur ce fauteuil, probablement dévisagée par la plupart des gens ici, je me rendais compte que peu de personnes oseraient venir prendre ma défense. Bien qu’Adrusia eut été rassurante et affectueuse, elle était la seule à être venue me voir. Même Charlie n’était pas là, tentant de me rassurer, je ne savais pas où elle était, sûrement dans le dortoir, dormant déjà, il n’y avait que cette possibilité. Si seulement je pouvais me loger dans ses bras en ce moment même.

C’est avec un sursaut que je me retrouvais dans les bras du jeune Kyan, pendant un bref instant. Alors qu’il m’assurait qu’il me croyait innocente, je tentais de sécher mes larmes suite à ces conseils, relevant mon visage pour lui sourire, difficilement mais sincèrement. J’ouvris la bouche pour essayer de le remercier, mais ma gorge nouée ne laissait s’échapper aucun mot de mes lèvres. Merci beaucoup Kyan, pensais-je fortement. Ne laissons pas les méchants gagner. Je ne savais pas quoi penser de cette idée. Les méchants avaient une longueur d’avance sur tout le monde s’ils pouvaient utiliser des élèves comme bon leur chante. La maison de la loyauté était forcément Poufsouffle, lorsqu’on voyait l’attitude des Serdaigle ce soir. Si sur une cinquantaine d’élèves présents dans cette tour, seuls deux m’étaient venus en aide, nous n’étions pas prêts de vaincre les méchants.

Une troisième voix s’élevait, celle de Rosemary, préfète avec Charlie, et m’était tout autant favorable, essayant de rassurer l’assemblée. Elle conseilla à tout le monde de se préparer à débattre pour que tout cela soit moins étouffant pour moi. J’appréciais son geste. Elle fit un cercle de chaises, prenant place sur l’une d’elle. Il fallait donc que je m’apprête à répondre à des questions. Passant une dernière fois mes doigts sous mes paupières, je raclais doucement ma gorge. J’essayais de poser mes bras au niveau des tâches de sang pour les dissimuler un maximum avant de lancer, tête baissée :

« - Merci à vous trois. Si vous avez des questions je vous laisse me les poser, même si mes réponses vous décevront certainement, en vue de ce qu’il me reste comme souvenir des évènements. »

En disant cela, j’espérais faire partir ceux qui n’étaient restés que pour entendre ma manière de procéder, et je supposais qu’il s’agissait de la majorité des gens qui n’avaient cessé de me dévisager. Ainsi, l’entretien serait plus rapidement terminé, et je pourrais enlever ces vêtements tâchés de trahison.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: EVENT#4- De mots et de sang   Mar 27 Mai - 0:43

Event#4 - De mots et de sang


Adrusia Bluebelle Livenwood
La salle commune des Serdaigles connaissait une toute nouvelle atmosphère, un air où régnait l'incompréhension, la peur et l'accusation. Idril en était malheureusement pour elle, la cible de tous les regards. La pauvre avait du courage de rester là, si ça aurait été elle à sa place, Adrusia aurait surement fuit ou se serait révoltée, mais comme elle le pensait égoïstement, par chance, ce n'était pas elle. Une jeune élève _ décidément la blonde avait l'impression de n'être entourée que de plus jeunes qu'elle_ prit la parole à l'attention de tous, et Adrusia aurait tellement voulu que ces mots sortent de sa bouche ! Elle abandonna Toadelynn qui pleurait encore, à son chagrin, de toute manière, elle s'en remettrait, son mec n'était pas mort. Elle s'en retourna auprès de Rosemary, Kian et d'Idril qui selon elle, cette dernière avait besoin de plus d'attention, elle était perdue, tachée de sang sans savoir pourquoi, et pensait elle-même être la coupable d'atrocités. La pauvre était prête à se soumettre à un interrogatoire de la part de ses camarades, et Adrusia lança un regard approbateur à Rosemary au vue de son discours pour éloigner les curieux qui cherchaient là quelque spectacle et qui donnaient à la demoiselle tachée de sang l'illusion d'être un animal de foire, elle devait être d'avis avec elle qu'Idril ne devait pas plus parler sans présence d'un adulte.

« Ce n'est pas à nous de te poser des questions, surtout dans la circonstance où tu ne te souviens de rien... » Adrusia se tourna vers la demoiselle Cassius et parla plus doucement. « On nous a dit de rester dans nos salles communes, mais on devrait peut-être cherche Monsieur Lewis, ou au moins un professeur, on ne peut pas la laisser dans un tel état, sans aide... je suis inquiète de la savoir comme ça. »

La blonde n'aimait pas transgresser les consignes données, elle se devait de tenir un comportement exemplaire depuis l'incident du bal de Noël, mais elle était la plus agée du petit groupe, elle se dévouerait si meilleure solution n'était pas trouvée, certes la peur au ventre, mais elle le ferait. La situation était loin de la mettre à l'aise, la Livenwood était bien mieux isolée que dans un tel climat de tension. Elle ne pouvait s'empêcher de plus, de s'inquiéter pour Idril, elle ne la connaissait pas particulièrement, mais elle avait un cœur, et bien qu'elle tentait de le durcir à tous les aléas de la vie, il lui était impossible d'être insensible.
Kian était bien jeune et semblait tout disposé à apporter son aide, mais que demander à un garçon de son âge si ce n'était de rester auprès de celle qui s'accusait.

« Il faut que l'on fasse quelque chose c'est certain, la faire monter dans la chambre sinon ? »

Rosemary était préfète des sixièmes années, et bien qu'elle soit plus jeune qu'elle ou Idril, elle estimait qu'elle avait le droit de se prononcer sur la suite des choses à faire, l'âge n'avait que peu d'importance à partir d'un certain point dans une telle situation.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: EVENT#4- De mots et de sang   Sam 7 Juin - 16:48





Rosemary & Les Serdaigle

Event #4 - De mots et de sang

Une élève qui semblait beaucoup plus âgée que moi, mais qui était jusqu'ici restée très en retrait, près de Kyan, prit alors la parole. Elle laissa flotter en l'air l'idée que l'une d'entre nous aille chercher un professeur. L'idée n'était pas mauvaise, même si elle me déplaisait fortement : l'accomplissement de son idée aurait impliqué que la désignée – obligatoirement une fille, donc, puisque Kyan étant le seul garçon présent et qu'il était hors de question qu'il y aille– transgresse une des seules règles qui nous avaient été imposées en sortant du dortoir malgré le couvre-feu. Le mieux aurait effectivement été qu'un professeur soit là, avec nous. Nous étions jeunes, tous, même la jeune femme qui venait de parler, et en situation d'urgence jamais vue, comme celle-ci, il paraissait évident que nous ne savions que faire ni comment réagir.
« Je... Je ne pense pas que ça soit la meilleure chose à faire... Qui sait où se trouvent les professeurs en ce moment ? Il faudrait peut-être parcourir le château de long en large pour les trouver, peut-être qu'ils se réunissent en ce moment même pour trouver qui est l'auteur caché derrière tout ça, et peut-être même qu'ils sont en train de l'appréhender... » Je me mordis la lèvre. En cette situation où la tension dans l'air était palpable, personne ne pouvait savoir quelle était la meilleure chose à faire. Je souhaitais, personnellement, respecter les consignes du couvre-feu : après tout, les professeurs devaient savoir ce qui est le mieux pour nous. « En général, quand il y a un souci, Monsieur Lewis vient nous voir ici-même quand il est réglé, pour nous informer qu'il n'y a plus rien à craindre. Je vous suggère d'attendre encore une heure ou deux avant de faire quoi que ce soit qui pourrait éventuellement nous faire perdre bêtement le peu de points de Maison qu'on a, ou pire encore, mettre la vie de l'une d'entre nous en danger. »
L'étudiante, que je remerciai intérieurement de suggérer d'autres alternatives pour m'aider, proposa de faire monter Idril dans son dortoir. Je me rappelai ensuite qu'elle venait de dire qu'il serait mieux qu'on ne lui pose pas de questions. Je n'étais qu'à moitié d'accord sur ce point.
« Au contraire, je pense que nous avons le droit de lui poser des questions. Nous sommes affectés par tous ces événements depuis l'agression de Charlie, et nous avons le droit de savoir. » A l'attention des autres, je lançai : « Ceux qui veulent lui poser des questions, allez-y. Idril sera ou pas en mesure de vous répondre. Moi, je n'en poserai pas, parce que ça m'est complètement égal : je ne veux rien savoir. Je suis persuadée qu'elle n'a rien fait, et ça me suffit. » Je m'adressai de nouveau à la jeune femme uniquement, avec une voix douce. Je m'étais calmée. « Si tu veux bien m'aider, on va emmener Idril au dortoir. Tu as sans doute raison, c'est la meilleure chose à faire. Je vais voir s'il y a quelque chose à boire qui pourrait la remettre un peu d'aplomb. » A ces mots, je tournai les talons en direction des tables, situées dans les coins de la Salle Commune.



©lokia
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: EVENT#4- De mots et de sang   Sam 7 Juin - 18:14

Event#4 - De mots et de sang


Kyan Wood
J'ais sans doute naïf de penser que de simples paroles pourraient changer les choses, surtout de la part d'un enfant de douze ans. Mais voir pleurer les miens me rendaient tristes. On avait déjà attaqué le gentille Charlie, puis un Poufsouffle, qui sait qui sera le suivant ? On disait:" jamais deux sans trois..."
Mademoiselle la préfète parla de sa voix calme, remplie de sagesse. Elle n'avait pas été choisie ni envoyé à Serdaigle pour rien. Bien que Rosemary n'était pas marrante à toujours suivre les règles...
Elle se mit ensuite à bouger les chaises, me demandant si elle comptait jouer aux chaises musicales. Ce n'était pas vraiment le bon moment mais je compris ensuite qu'elle souhaitait construire un cercle de discussion.

- Faut pas aller chercher quelqu'un après ils vont interroger Idril, et elle aura trop de pression ! Je suis certains qu'elle a rien fait de mal et si elle savait quelque chose elle nous le dirait d'elle même...!

Idril était prête à répondre aux questions mais il n'y avait rien à demander, surtout si en plus elle ne se souvenait de rien. La faire aller se reposer c'était le mieux. Quand j'étais pas bien aller au lit était un bon remède.

- Je suis d'accord pour que Rosemary et Adrusia l'emmène se coucher, surtout enlever ses vêtements tout cracra



On pourrait même après étudier le sang dessus pour voir à qui il appartient. Ca peut très bien être celui d'un pauvre animal.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: EVENT#4- De mots et de sang   Sam 7 Juin - 19:15

Leurs paroles étaient plus que touchantes. En effet, aucun des trois ne voulait me bombarder de questions, pensant que s’il y avait des choses à dire, c’était à moi de le faire. Or je n’avais rien à révéler, je ne me souvenais de rien. Rien du tout. Mais trois personnes rassurantes dans toute la maison des aigles, cela me paraissait bien peu. Tête baissée, je les écoutais parler. L’étudiante en master proposa d’aller chercher Mr. Lewis. Mauvaise idée, si quelqu’un se baladait seul dans les couloirs, tout pouvait lui arriver, et je n’accepterais pas qu’une autre agression ait lieu, surtout pour moi. La préfète de sixième année avait l’air de partager mon avis, indiquant à son aînée que l’idée ne lui paraissait pas si bonne, risquant de faire perdre des points inutilement, et surtout risquant la santé d’un autre Serdaigle. Kyan fit part de son avis à son tour. Il était l’innocence incarnée, et ses paroles si douces et enfantines me firent étendre les lèvres, alors que la situation ne s’y prêtait aucunement. Les mots de mes camarades m’allaient droit au cœur, et les voir s’occuper de moi ainsi me faisait grand plaisir.

Cependant, ils ne savaient pas quoi faire de moi. Fallait-il trouver un professeur ou un adulte capable de nous venir en aide. Ou bien aller me coucher ? Peut-être était-ce la meilleure des choses à faire et apparemment celle qui fut l’unanimité du petit groupe. Rosemary se leva en direction d’une table, essayant de me trouver quelque chose à boire, un verre d’eau n’aurait pas été de refus effectivement. Kyan approuva l’idée de me ramener à mon lit, ajoutant que ça serait l’occasion pour enlever mes habits "cracras" comme il avait pu le dire.

Sans un mot, je me levais sans attendre l’aide d’un d’entre eux, et me dirigeais vers les escaliers. J’étais extrêmement fatiguée, mes jambes ne sauraient me supporter bien longtemps. Trainant les pieds jusqu’à la première marche, je commençais à grimper en gardant une main sur la rampe, prête à me rattraper au cas où. C’est exténuée que j’arrivais dans un dortoir sombre et silencieux, approchant de mon lit en trainant des pieds. Sans savoir si j’avais été suivie, je retirais négligemment ma robe pour la jeter par terre, puis je venais m’accroupir près du lit de Charlie, qui dormait déjà, elle avait probablement eu une journée fatigante. Je lui prenais la main pendant quelques secondes, puis déposant un baiser sur sa joue, je repartais en direction de mon lit, m’y recroquevillant, les yeux écarquillés, oubliant la boisson que Rosemary était partie me chercher. Bien que je ressentais une fatigue énorme, je ne saurais trouver le sommeil avant plusieurs heures. Je ne savais plus qui j’étais réellement, si on s’était servi de moi, si j’avais commit une agression ou non. Je ne savais rien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Admin
Messages : 436
Galions : 565
Âge : 34 ans
Avatar : Harry Lloyd
MessageSujet: Re: EVENT#4- De mots et de sang   Jeu 26 Juin - 22:10

Event#4 - De mots & de sang
Maison SERDAIGLE

Event terminé.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ascensio.forumactif.org
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: EVENT#4- De mots et de sang   

Revenir en haut Aller en bas
 

EVENT#4- De mots et de sang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASCENSIO ::  :: ❝ Les Tours :: Salle commune de Serdaigle-