Gryffondor
Directeur : Neville Londubat
Nombre d'élèves : 6
Points collectés : 335
Serdaigle
Directeur : Garett Hope
Nombre d'élèves : 9
Points collectés : 380
Poufsouffle
Directrice : Evannah Addams
Nombre d'élèves : 11
Points collectés : 1410
Serpentard
Directrice : Vesper Leigh
Nombre d'élèves : 8
Points collectés : 774
Revenir en haut
Aller en bas



 

Partagez
 

 Franchement, si c'était pas pour toi... || A.-I. Anarchy Selwyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Franchement, si c'était pas pour toi... || A.-I. Anarchy Selwyn Empty
MessageSujet: Franchement, si c'était pas pour toi... || A.-I. Anarchy Selwyn   Franchement, si c'était pas pour toi... || A.-I. Anarchy Selwyn EmptyMer 12 Fév - 1:06

Franchement, si c'était pas pour toi...

Mikaela H. Von Rosen & A.-I. Anarchy Selwyn

Hello again, friend of a friend I knew you when Our common goal was waiting for The world to end ♪

Tout est silencieux. Assise à une table de la Grande Salle, savourant les soupirs de mes camarades de classe qui, comme moi, sont en train de plancher sur leur devoir d’Études des Moldus, je sens mes ongles s’enfoncer sans ménagement dans le bois sombre. Ma réaction n’échappe pas au garçon assis à quelques mètres de moi, sur la table d’à côté. Je suis rarement à côté de quelqu’un, que ce soit en cours ou bien durant l’étude. Oh, on ne peut pas dire que ça me dérange, parce qu’ils ne sont pas le genre de personne que je souhaite fréquenter. Il y a encore quelques mois, je pouvais choisir de m’asseoir avec un certain Serpentard qui n’a pourtant rien trouvé de mieux que de s’en prendre à un prof quelques semaines seulement après la rentrée scolaire. La sanction ne s’est pas faite attendre et il a été exclu quelques temps, mais cet idiot a cru judicieux de ne pas repointer le bout de son nez à la rentrée des vacances de Noël, terme de son exclusion… et voilà comment je me retrouve seule. J’aimais bien trainer avec lui pourtant, c’est une des rares personnes qui me comprennent un tant soit peu et m’acceptent telle que je suis. Pas que je serais encline à changer pour être acceptée par les autres, non ça c’est pas mon genre du tout.
Le regard de l’idiot s’accompagne rapidement de réflexions à voix basse à l’intention de ses compagnons de table, qui doivent probablement être de ses amis. Je tourne la tête vers lui, il ne lui en faut pas plus pour pâlir et baisser le regard, disant à ses compagnons de se taire sur-le-champ. J’appuie mon regard quelques secondes, le temps de l’identifier. Il ne suit pas les mêmes cours que moi, pas plus que les autres, et il n’est pas dans ma maison non plus… bon, leur faire payer leurs moqueries sera d’autant plus facile. J’évite un peu de m’en prendre à ma maison car j’en ai assez d’être importunée dans la salle commune pour « régler des comptes ». Il parait qu’en tant que capitaine de l’équipe je devrais me montrer plus aimable envers les membres de ma propre maison. Enfin, cela veut seulement dire que je ne m’en prends pas la première à eux, mais s’ils m’attaquent les premiers, je me fais une joie de leur montrer qu’ils ne choisissent pas la bonne personne.

Soudain le son lent de la cloche retentit contre les pierres. Je referme mes livres alors que la plupart des élèves restent le nez dans leurs bouquins, mais moi j’ai autre chose à faire… quelque chose de plus intéressant que de réviser mon cours d’Études des Moldus. Comme si je n’avais pas assez étudié ma moldue de mère durant mon enfance. Je remonte rapidement jusqu’à mon dortoir pour y déposer mon fardeau et enfiler autre chose que mon uniforme. Il fait froid encore, je n’ai pas très envie de sortir les jambes à l’air. Je repars promptement pour sortir de l’enceinte du château et prends la direction de la Tête de Sanglier. C’est là que je dois retrouver l’idiot qui a abandonné Poudlard, parce que nous n’avons pas vraiment d’autre endroit sûr où nous rencontrer. La cabane hurlante n’est même plus sûre, elle attire les élèves en mal de sensations fortes et je ne voudrais pas que notre conversation soit surprise par n’importe qui… et il y a beaucoup de n’importe qui dans les parages. Alors la Tête de Sanglier est un choix tout recommandé, malgré que je ne sois pas réellement fan de ce genre d’endroit, et sans être une petite nature je le trouve quand même un peu rustre.

Les mains fourrées dans les poches de mon manteau de fourrure, j’arrive à Pré-au-Lard. Ce petit village ne manque jamais de me faire repenser à mon village natal. Bien sûr, il y fait plus froid, les bâtiments sont plus modernes et mon père et moi étions les seuls sorciers, mais l’un dans l’autre, je trouve l’atmosphère plutôt similaire… avec les gens qui vous suivent du regard quand vous passez comme si vous étiez en chemin pour commettre un vol, un meurtre ou Merlin sait quoi d’autre. La seule chose que j’aime dans mon village, c’est le manoir Von Rosen où ma mère m’a renvoyée l’an passé, le reste est complètement pollué par les moldus.

Je sors une sucette parfumée au sang en pensant à mon petit frère, puis je pousse la porte de la Tête de Sanglier. La chaleur épaisse me prends aussitôt et je dois défaire mon écharpe pour ne pas étouffer, est-ce que le gérant veut essayer de tuer ses clients ? Mon regard court lestement sur l’endroit et j’aperçois ce très cher Anarchy installé au comptoir. Je m’en approche et fais doucement claquer mon ongle contre le bois pour attirer l’attention du gérant :

« Une bièraubeurre. »

J’avance vers Anarchy et pose ma main sur son épaule, je la laisse glisser jusqu’à sa nuque que je caresse du bout des doigts un instant avant de lui souffler à l’oreille.

« Allons nous asseoir à une table. »

Je n’attends pas sa réponse, car je ne doute pas qu’il va me suivre, et me dirige vers un coin de la pièce. Je retire mon manteau pour en recouvrir une chaise puis je m’y laisse tomber. Je dois bien avouer qu’il n’y a qu’Anarchy pour me faire venir ici, qui d’autre me le demanderait se ferait envoyer paître aussitôt.


Revenir en haut Aller en bas
A.-I. Anarchy Selwyn
Sorcier
Sorcier
Messages : 760
Galions : 475
Âge : 23 ans.
Classe : Ex-Slytherin.
Avatar : Jensen Ackles, b*tch. ♥
Franchement, si c'était pas pour toi... || A.-I. Anarchy Selwyn Empty
MessageSujet: Re: Franchement, si c'était pas pour toi... || A.-I. Anarchy Selwyn   Franchement, si c'était pas pour toi... || A.-I. Anarchy Selwyn EmptyJeu 20 Mar - 8:58

    Les temps changent mais les souvenirs restent. Oh bien sûr, je ne regrette en rien de m’être fait renvoyé de Poudlard, disons que c’est plutôt bénéfique que je sois ici, ça me permet au moins de monter des plans foireux et diabolique plutôt de manière assez facile tandis qu’à Poudlard, vous avez toujours quelqu’un dans vos pattes ou entrain de vous traquer. Ici, on peut être discret et faire ce que l’on veut. Bon, évidemment ce n’est pas le luxe comme j’aime mais ça me convient, je ne vais pas chipoter alors que je peux trafiquer et garder des liens avec Poudlard. Il y a une légère proximité qui sépare Pré-Au-Lard de Poudlard, alors c’est réellement appréciable. J’ai refait surface pour certains, pour d’autres je ne serais bientôt qu’un souvenir, qu’un élève qui n’avait pas sa place ici et qui finira sa vie dans le néant, dans la misère. Hors, c’est totalement faux, je me fais seulement discret avant de porter le coup fatal à l’aide de mes compatriotes. Mais, je doute qu’un des professeurs ne dorme l’esprit tranquille depuis le hibou que je lui ai envoyé. Il doit s’en douter, il le sait. Il sait que bientôt, l’heure viendra.

    Pour le moment je flane, je pense que je vais me trouver un travail bien que je sois aisé, je n’en ai pas besoin mais c’est histoire de m’occuper et de ne pas passer mon temps à ne rien faire et seulement à comploter. Peut-être aider la gérante de ce bar ? Ou aller travailler à Dervish et Bang ? Ou bien à Honeydukes ? Aucune idée. On verra bien, avec le temps si j’ai la flemme ou non. Mais me connaissant, mieux vaut que j’aille d’ailleurs faire quelque chose, me trouver une occupation du temps d’attendre que je puisse me mettre un petit élève fragile sous la dent, ou bien autre qu’un élève, pourquoi pas un petit être fragile –ou non d’ailleurs. Qu’importe, du temps que je puisse me défouler et que je puisse me rassasier. Mais aujourd’hui, j’ai autre chose à faire. Bien plus important et bien plus excitant probablement.

    J’attends la jeune rouquine ensuite, patiemment près du comptoir, elle ne devrait pas tarder à arriver. D’ailleurs en parlant du loup, on y voit la queue. Je tourne la tête vers elle ensuite, affichant un léger sourire en coin puis je pince mes lèvres entre elles et je finis de boire mon whisky pur feu et en redemande ensuite un coup au serveur. Je frissonne en sentant les mains, les doigts de Mika sur mes épaules et ma nuque puis je prends le verre à nouveau remplit avant de rejoindre la jeune Gryffondor et de m’asseoir ensuite face à elle, déposant mon verre sur la table puis je relève les yeux vers elle.

    « Toujours aussi froide, ne change pas, ça te donne un air plutôt sexy. » Un peu d’humour bien que certains ne l’apprécient pas vraiment. Je lui adresse un sourire légèrement en coin puis je craque mes doigts et je bois quelques gorgées de mon whisky pur feu et je relève les yeux vers elle. « Alors, qu’as-tu à me dire ? Les choses bougent à Poudlard ? » Mika fait partie de ceux que l’on appelle les « méchants » et dont on se tient loin, ou dont on se méfie le plus. D’ailleurs au début, je l’ai bien sous-estimé car disons que pour moi les Gryffondor sont tous les mêmes mais bon comme dit, il y a toujours une petite exception à la règle et Mika en fait partie. Je l’observe, je la reluque ne loupant quasiment aucun détail. Je suis un homme, et j’ai des yeux, c’est fait pour voir non ? Mais je m’arrête bien vite avant qu’elle ne remarque quoique ce soit ou bien que je me mange une réflexion de la part de Frozen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Franchement, si c'était pas pour toi... || A.-I. Anarchy Selwyn Empty
MessageSujet: Re: Franchement, si c'était pas pour toi... || A.-I. Anarchy Selwyn   Franchement, si c'était pas pour toi... || A.-I. Anarchy Selwyn EmptyMar 1 Avr - 19:42

Franchement, si c'était pas pour toi...

Mikaela H. Von Rosen & A.-I. Anarchy Selwyn

Hello again, friend of a friend I knew you when Our common goal was waiting for The world to end ♪

Ouais, ici il y a vraiment peu de risque que l’on tombe sur un autre élève… un professeur, à la rigueur, mais ils ne m’effraient pas plus que les élèves et leurs oreilles parfois trop baladeuses, même les professeurs ont des points faibles et je suis plutôt douée pour trouver ce genre de détails. Ceci dit, vu l’heure, ils sont sans doute tous au château, traçant leur chemin routinier entre les pierres, enchaînant les conversations banales, vide de sens, vide de craintes, ne se doutant qu’à peine de ce qui pouvait se tramer dans leur propre école. Je dois avouer qu’il m’arrive d’écouter discrètement certains de leurs échanges lorsqu’il en vienne à parler des « incidents » qui se sont déroulés à Poudlard… et ce n’est pas par simple curiosité que je les épie, non c’est seulement que je trouve cela absolument jouissif de les voir se sentir aussi désarçonnés par les agissements d’un groupe d’élèves. Certes, nous ne sommes pas des élèves lambdas, mais nous sommes quand même des élèves, nous devrions être soumis à l’autorité de nos professeurs, ils devraient réussir à nous mettre la main dessus pour nous punir. Parfois j’ai juste tellement envie de leur rire au nez. En tout cas, il n’y a pas plus efficace que de penser à ça pour changer mon humeur en une unique seconde.

Et tout ça n’est qu’une infime partie de ce que je peux ressentir lorsque je sais que je peux faire changer les choses. Lorsque je sais que les vraies familles de sorciers vont pouvoir retrouver leur véritable statut, loin du mépris des nés-moldus qui se croient depuis trop longtemps en sécurité. Même si le fait de les pétrifier de peur aurait été un résultat plutôt appréciable pour moi il y a quelques années, maintenant que j’ai rencontré les bonnes personnes, je sais que nous devons réussir à avoir plus que ça, que nous pouvons réussir.
Et Anarchy est l’une de ces personnes. Son esprit est presque aussi tordu que le mien… je ne connais personne d’autre qui prend autant de plaisir à infliger de la souffrance, en dehors de moi bien sûr, et probablement d’Audric mais on ne peut pas dire que j’ai eu l’occasion de le voir à l’œuvre. J’aimerais parfois coincer cette Serdaigle dans un coin pour pouvoir observer la cicatrice qu’Audric a laissé sur son bras, pour voir son travail d’orfèvre, mais ça risquerait d’être trop dangereux de faire ça… quoi que si je lui sautais sur le poil, à ce pauvre fille, elle ne pourrait rien faire, et ce n’est pas nouveau que je m’en prends aux nés-moldus. Hum, à méditer…

Anarchy vient finalement s’asseoir en face de moi, me complimentant sur ma froideur. Je réponds tout juste à son sourire, je sais que si je me mets à sourire maintenant, vu les pensées qui viennent de me traverser l’esprit, je risquerais de sourire bien trop pour les circonstances. Même si je n’ai rien à cacher à Anarchy, ça le ferait même sûrement rire s’il savait ce que j’aimerais faire à cette McCarthy.

« Alors, qu’as-tu à me dire ? Les choses bougent à Poudlard ? »

J’arque un sourcil, si je suis « toujours aussi froide », je pourrais lui dire qu’il est toujours aussi direct, mais cela fait aussi partie des choses que j’apprécie chez lui après tout, alors loin de moi l’envie de le lui reprocher. Je pose mes mains gelées sur ma chope de bièraubeurre pour les réchauffer alors que ma sucette sanguinolente tourne toujours dans ma bouche, c’est plus pour le fait de ne pas attirer l’attention que par goût que j’ai commandé ce breuvage, mais après tout avec un peu de sang, ça ne sera qu’encore meilleure. M’apprêtant à parler, je glisse donc ma sucrerie dans le liquide chaud et je la regarde se mélanger.

« Que veux-tu qu’il se passe dans cette énorme vieille bâtisse… ? commencé-je à répondre d’un ton posé. Toujours les mêmes gens, les mêmes cours, ceci dit… je ne suis pas sûre que cette quiétude va durer encore longtemps. »

Je relève les yeux pour les fixer dans ceux de l’ancien Serpentard et, cette fois, un sourire franc et mauvais se glisse sur mes lèvres. J’ai l’impression que, depuis le mois d’octobre, les esprits se sont trop calmés, à croire qu’ils oublient trop facilement les menaces.

« Il est temps de leur faire une petite piqûre de rappel… et une seringue jaune semble toute désignée. »

J’attrape l’anse de la chope pour la porter à ma bouche, autant la boire tant qu’elle est chaude. Le goût de caramel mêlé au sang me fait pousser un soupir de contentement, j’avais raison, c’est encore meilleur… autant que la perspective des évènements à venir.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Franchement, si c'était pas pour toi... || A.-I. Anarchy Selwyn Empty
MessageSujet: Re: Franchement, si c'était pas pour toi... || A.-I. Anarchy Selwyn   Franchement, si c'était pas pour toi... || A.-I. Anarchy Selwyn Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Franchement, si c'était pas pour toi... || A.-I. Anarchy Selwyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASCENSIO ::  :: ❝ Pré-au-Lard :: La Tête de Sanglier-